Médisance

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
Jean Gauci
Barbarus
Barbarus

Médisance

Message non lu par Jean Gauci » ven. 20 sept. 2013, 12:20

MEDISANCE


J’ai trempé ma plume dans l’encre rouge de la dérision
j’ai craché le venin des informations malveillantes
j’ai lâché à tous les vents, les fausses confidences de la médisance
j’ai plumé la dinde grasse de toutes les calomnies
et les plumes se sont envolées dans les rues et sur les arbres
sur les plages, dans les champs,
et jusqu’au coq du clocher !
Je n’ai pas résisté au scoop du scandale
sans penser à la blessure de sa victime.
J’ai applaudi aux farces télévisuelles
sans souci de ceux qui en faisait les frais.
J’ai colporté et commenté les critiques
qui me haussaient au rang des justes
et j’ai cru m’élever en abaissant mes frères.
J’ai jeté les pierres de la réprobation
sur les pécheurs et les prostituées
et remercié Dieu de n’être pas comme les autres.
... Et le Seigneur m’a demandé si je n’avais jamais péché.
J’ai alors regardé autour de moi
et j’ai vu mon encre rouge transformée en marée noire
Mon venin tétanisait encore ses victimes,
Les plumes de mes calomnies volaient haut dans le ciel,
L’honneur sali avait tué des hommes
et empoisonnait encore leurs familles,
Le rire méchant me revenait en écho assourdissant
et les pierres de mes anathèmes
se retournaient contre moi.

J’ai demandé pardon au Seigneur pour ma sottise
et ma méchanceté.
Le Seigneur m’a répondu : « Répare d’abord le mal
et tu seras absous »
Mon mal était irrémédiable et j’ai crié :
« Si tu retiens les fautes, Seigneur, qui donc subsistera ? »
Alors, j’ai vu dans le regard de Dieu une immense tristesse
J’ai bu ma honte et je me suis senti très sale.
encore plus sale que ceux que j’avais salis.
J’ai couru vers mon Père et je lui ai dit
« Père j’ai péché contre Toi et contre mes frères,
je ne suis pas digne d’être ton enfant »
... mais avant que j’ai pu finir de lui parler,
les bras de mon Père se sont refermés sur moi.


jean gauci

leo32000
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : sam. 04 juin 2011, 10:03

Re: Médisance

Message non lu par leo32000 » dim. 03 nov. 2013, 12:08

...paroles, paroles, combien de pères "biologiques" referment eux aussi plutôt violemment leurs bras sur leurs enfants??? Pourquoi votre "père" spirituel qui voit tout et qui sait tout ne prend-il pas ces enfants là dans ses bras...il peut consoler le médisant mais ne fait rien pour le petit opprimé (je sais de quoi je parle...)! Tous vos textes, toutes vos paraboles ne sont que du miel servant à attirer ceux qui ne cherchent pas plus loin que le bout de leur nez, ce miel soporifique qui vous endort le soir dans une tasse de camomille afin de vous faire oublier vos petits écarts de conduite de la journée et qui au final vous donne bonne conscience...votre "père" ne m'a jamais serré dans ses bras pendant que le mien les laissait tomber lourdement sur moi...ce n'est pas faute de l'avoir appelé!!!

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13458
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Médisance

Message non lu par etienne lorant » sam. 09 nov. 2013, 15:26

leo32000 a écrit :...paroles, paroles, combien de pères "biologiques" referment eux aussi plutôt violemment leurs bras sur leurs enfants??? Pourquoi votre "père" spirituel qui voit tout et qui sait tout ne prend-il pas ces enfants là dans ses bras...il peut consoler le médisant mais ne fait rien pour le petit opprimé (je sais de quoi je parle...)! Tous vos textes, toutes vos paraboles ne sont que du miel servant à attirer ceux qui ne cherchent pas plus loin que le bout de leur nez, ce miel soporifique qui vous endort le soir dans une tasse de camomille afin de vous faire oublier vos petits écarts de conduite de la journée et qui au final vous donne bonne conscience...votre "père" ne m'a jamais serré dans ses bras pendant que le mien les laissait tomber lourdement sur moi...ce n'est pas faute de l'avoir appelé!!!
Ce "miel soporifique" vous a cependant poussé à vous inscrire, à écrire ces lignes et finalement dire votre souffrance d'enfant maltraité. Comme quoi, ces paroles, paroles n'ont pas été inutiles, tout comme les prières qui seront dites à votre intention.

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

patgauche
Ædilis
Ædilis
Messages : 34
Inscription : ven. 16 nov. 2012, 0:21

Re: Médisance

Message non lu par patgauche » dim. 10 nov. 2013, 7:16

leo32000 a écrit :...Pourquoi votre "père" spirituel qui voit tout et qui sait tout ne prend-il pas ces enfants là dans ses bras...il peut consoler le médisant mais ne fait rien pour le petit opprimé (je sais de quoi je parle...)! ... votre "père" ne m'a jamais serré dans ses bras pendant que le mien les laissait tomber lourdement sur moi...ce n'est pas faute de l'avoir appelé!!!
Vous avez appelez Dieu et il vous a répondu mais peut-être ne le réalisez pas! Qui donc vous pousse vers Christ sinon Dieu lui-même? Comme il est écrit:

Nul ne vient vers moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire et moi je ne le rejetterai pas.

Connaitre Jésus vaut plus que tous les trésors et la puissance de ce monde! Que m’importe, en effet, les outrages et les persécutions si Jésus-Christ est avec moi! Heureux vous qui êtes persécuté pour la justice car le royaume de Dieu est a vous.

Le Christ quand il reviendra établira le règne de Dieu, un règne de justice et de paix. Le Messie aura pitié du petit opprimé qui est sans défense et il défendra sa cause promptement. On n’apprendra plus a faire la guerre. Il ne se fera plus aucun mal sur toute la terre car tous connaitrons Dieu.

Comme disait Marie, tout ce qu’il vous dira, faite-le! Priez pour vos persécuteurs, faites du bien a ceux qui vous maltraitent, aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, etc. Et alors vous connaitrez la joie de L’Esprit Saint que nul ne pourra vous enlever.

Avatar de l’utilisateur
bellisa
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : mar. 19 nov. 2013, 19:36

Re: Médisance

Message non lu par bellisa » mer. 20 nov. 2013, 17:56

Leo32000, bonjour,

je pense qu'il vous faut dejà pardonner les offenses de celui qui vous a fait bien du mal, (meme si cela est difficile mais possible!)mais ne jamais lui pardonner ses erreurs puisqu'elles sont siennes et non les votres. vous essayer de malmener le seigneur qui ne vous entend point puisque vous meme etre pris dans le tiraillement d'un enfant qui ne demandait que de l'amour et qui aime malgré tout ce qui a été fait. vous valez bien plus que celui qui a eu la volonté de faire du mal! n'oubliez jamais ceci.

Quand vous vous confessez aupres du seigneur vous avouez en verité .

et le medisant comme le pecheur qui se rapproche de la confession de ses fautes se rapproche simplement du coeur de dieu. vous etes encore dans les tourments de celui qui vous a fait peser des mauvaises peines.

Le seigneur vous a dejà pardonné puisque vous avez souffert et que, sans le comprendre vous meme, vous etiez plus proche de dieu , malgré les souffrances, que celui qui vous a fait du mal. il faut aimer le saint esprit et agir selon sa volonté, par foi et fiance en son fils, comme par l'intercession de la sainte vierge Marie.

et celui qui fait volontairement du mal: ce n'est pas digne de dieu mais du mauvais!

votre colere est légitime, tant de violences blessent le coeur et l'âme, mais faites vous violence dans le bon sens afin de vous extirper du fait que vous aimez votre pere malgré ses fautes qui n'appartiennent qu'à lui et non des votres!

croyez moi, pensez et parlez simplement au coeur de dieu en lui avouant vos fautes, et meme celle de lui en vouloir malgré que cela ne vienne pas de lui, ni de vous qui ne pensiez qu'à bien: aimer et etre aimé...ainsi vous devez pardonnez!!!! les offenses et les mauvaisetés sans excuser vous meme ses erreurs et si cela est juste: vous verrez plus sereinement les erreurs qui ne sont ni de vous, ni du bon dieu, mais bien du mal.
ainsi vous serez ce que vous aimez et non ce que vous detestez, vous allegerez et apaiserez ainsi votre colere mauvaise et votre chemin de croix qui n'est que le poids de l'amour que vous avez porté à celui qui vous a mené en mal.
vous valez bien plus que celui qui fait souffrir, ne devenez pas comme tel!
le bon dieu vous a entendu mais il faut aussi que vous retrouviez sa confiance, son chemin, sa voix , car il est digne et n'est que de la bonté: l'eternel!
vous n'etes pas responsable du mal que vous avez subi! enlevez vous ça tout de suite de la tete! cela vous empoisonne l'esprit et vous donne mauvaise peine, alors que vous avez malgré tout la volonté de bien faire.

et il est normal de baisser les bras et de ne pas se sentir épaulé en realité, mais vous l'etes dejà! sauf si vous prenez conscience de reagir aussi mauvaisement...pardonnez mais pas tout et vous verrez mieux les erreurs qui ne sont pas les votres et qui allegeront ainsi votre coeur en retrouvant le pere comme le fils! comme le fils que vous etes, comme l'enfant en votre coeur, comme un grand enfant qui n'y est pour rien! mais qui se doit de retrouver la bonté de celui qui est votre père, autant que celui de tous, et le bon.

faites à son image, et regardez bien celui qui vous tend les bras comme toujours. il vous a entendu mais ne vous laissez pas entrainer par l'impatience et le trepignement.

comme on dit, c'est plus facile à dire qu'à faire, n'est ce pas? et pourtant c'est toujours possible quand on aime, comme quand on a bcp souffert , ne vous laissez pas envahir par l'incomprehension de votre appel...car le bon dieu sait tout, voit tout et entend tout en vérité! il est le createur de tout.
apaisez votre colere, et soyez juste et bon en vous.
il y a des coleres comprehensibles quand le monde vous malmene et qui vous menent vers la sainteté de l'esprit) et il y a des coleres malsaines à mon avis, l'une vous fait comprendre le bon chemin à suivre vers la paix de jesus christ, et l'autre vous tire vers les abîmes.

les actes plus que les mots, les bonnes pensées plus que la medisance, touchent le coeur de dieu, comme votre peine et les larmes de ceux qui souffrent (comme notre sainte mere aussi, et bon nombre de fois cela s'est vu sur les statuettes: y compris les larmes du coeur: rouges du sang pur de sa tendresse et de sa grace infinie pour les peines et la cruauté qui a été faite envers ceux qui ont souffert et qui ne demandaient qu'à aimer comme de l'être)

quand le bon dieu vous aura entendu, alors vous saurez! rapprochez vous du coeur de la sainte vierge qui vous apaisera de sa tendresse et de son fils jesus christ notre seigneur.....ce n'est pas le bon dieu qui a apaiser en mon coeur bon nombre de souffrances, c'est ma volonté de le retrouver et d'avouer mes fautes qui m'a permis de retrouver le saint esprit....par les prieres de la sainte vierge Marie, par l'invication de l'archange gabriel et par la presence bien reelle en chacun de nous de jesus christ. ce n'est pas parce que votre oeil ne le voit pas qu'il n'est pas là et vous ecoute, c'est simplement parce que vous avez refermé votre coeur à nouveau que vous n'avez pas pu voir la realité de sa presence à vos cotés ....et ainsi voir qu'il a surement entendu votre appel...aides toi et le ciel t'aideras! il est dis et c'est juste. et vers ce bon cheminement vous verrez mieux, malgres tout, avec patience l'oeuvre du saint esprit et de son fils comme tant de graces qui sont rendus à ceux qui croient en son nom....passez par les saints intercesseurs et soyez vrais en toute chose, meme si vous n'etes pas en accord et que vous etes dans l'incertitude et l'incomprehension: au plus vous serez et en verité. car le mal vous ronge et ne vous rend pas la tache facile...retrouvez le coeur de la sainte vierge par les prieres simples (le magnificat, le saint rosaire...et meme les pensées douces comme ameres de votre coeur: un coeur à coeur avec le saint pere qui vous ouvrira sans nul doute sa porte) à l'eglise, ou bien simplement chez vous evidemment.

La tendresse de Marie et la douceur de jesus christ vous eleveront vers le saint esprit.....courage à vous et soyez fort ! vous l'etes.

affectueusement.

isabelle

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Lys24 et 4 invités