François appelle à redécouvrir la joie de prier en famille

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
cariana
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : dim. 28 avr. 2013, 16:28

François appelle à redécouvrir la joie de prier en famille

Message non lupar cariana » mer. 01 mai 2013, 21:38

Bonsoir,

j'aimerais prier le soir, mais je n'ose pas. Ma grand fille me pose plein de question et voudrait prier avec moi mais je ne sais pas comment faire... comment la faire participer... je tatonne deja moi meme...

Merci de vos lumieres

Dieu vous protege

Avatar de l’utilisateur
Lux Æterna
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : sam. 19 nov. 2005, 22:30
Localisation : La montagne

Re: prier en famille ????

Message non lupar Lux Æterna » sam. 04 mai 2013, 13:09

tout simplement : devant un crucifix et une statuette de la Vierge, allumez une bougie et dites une prière que vous pouvez trouver aisément sur internet comme celle-ci :
http://vivreenchretien.over-blog.com/ar ... 87997.html
vous pouvez ajouter un "Notre-Père" et quelques "Je vous salue Marie"
En cherchant sur le net, vous et votre fille, je suis sûr que vous trouverez des prières qui "vous parlent" et que vous aurez envie de dire à Dieu et au Christ.
Priez aussi l'Esprit Saint pour qu'Il vous inspire et vous aide à trouver ce qui vous permettra de rentrer le mieux en échange avec Dieu et son Fils. Une bonne façon de prier le Christ, c'est toujours d'invoquer sa Mère, la Vierge Marie.
Ce qui est bleu est plus grand que le reste...

nijiad
Censor
Censor
Messages : 151
Inscription : ven. 21 sept. 2012, 14:24

Re: prier en famille ????

Message non lupar nijiad » sam. 04 mai 2013, 18:10

Bonjour Cariana

je vois que votre question n'a pas reçu de réponse... alors voilà.

Pour prier en famille, vous pouvez aménager un coin tranquille. Par exemple une petite table dans une chambre, sur laquelle vous pouvez poser une simple croix, ou une icône du Christ, et une petite bougie. Quand vous allumez la bougie, c'est le signe que la prière va commencer.

Vous vous tenez donc devant cette table, debout, ou à genoux, ou correctement assises et vous faites ensemble un beau signe de croix.
Si vous connaissez un refrain (appris à la messe), vous pouvez le chanter.
Ensuite, vous pouvez lire un passage de l'Évangile : par exemple une phrase que vous aurez retenue du dimanche, ou bien le passage du jour qui se trouve sur aelf.org.
Vous prenez un temps de silence pour réfléchir à ce que vous venez d'entendre.
Vous pouvez si vous le souhaitez partager une intention de prière, pour dire merci à Dieu, lui confier une personne ou votre journée du lendemain, lui demander pardon...
Puis vous dites ensemble le Notre Père et vous terminez en faisant à nouveau un signe de croix.

Voilà, c'est tout simple ! Le Notre Père est la prière que Jésus lui-même a appris à ses disciples. Elle seule suffit, en fait. Mais on aime souvent faire une petite liturgie comme celle que je vous indique. Pas nécessaire que ce soit long : une dizaine de minutes suffisent, en tout cas au début.

Quand vous aurez progressé, vous aurez peut-être envie de prier les offices de la Liturgie des Heures. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs... mieux vaut progresser lentement mais sûrement !

Vous trouverez quelques idées sur cette page aussi : http://paroissedubonpasteur.over-blog.c ... 71149.html

Je penserai à vous et à votre famille dans ma prière, ce soir. :)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12645
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

François appelle à redécouvrir la joie de prier en famille

Message non lupar etienne lorant » ven. 28 août 2015, 17:42

Qui n’a jamais regretté : « je n’ai pas de temps pour prier ». Un regret « sincère » car « le cœur humain recherche toujours la prière ». Pour y parvenir, prévient le Pape, il faut « cultiver dans son cœur un amour chaud pour Dieu, un amour affectif ». Il faut voir Dieu, non seulement comme le Tout-Puissant, mais aussi comme « une caresse qui nous tient en vie, dont rien, pas même la mort, ne peut nous détacher ». Ce n’est qu’ainsi que « nous nous sentons heureux », car Dieu nous « accompagne sur le chemin de la vie, il nous protège et nous aime ».

« La prière nous aide à sortir des obsessions d’une vie où nous manquons toujours de temps, elle aide à retrouver la paix des choses nécessaires et à découvrir la joie des dons inattendus. » Citant l’exemple de Marthe et Marie, le Saint-Père a encouragé la redécouverte de l’harmonie des rythmes de la famille : la beauté de la fête, la sérénité du travail et l’esprit de prière. Tout en reconnaissant que la gestion du temps en famille est compliquée au milieu de l’agitation et des préoccupations quotidiennes, il a demandé aux parents d’enseigner à leurs enfants le signe de croix et de prier au moment de se mettre à table, midi et soir. Et de se féliciter que les mères apprennent à leurs enfants à envoyer un baiser à Jésus ou à Marie. « En cet instant, le cœur des enfants se transforme en un lieu de prière, c’est un don de l’Esprit Saint » souligne François. Et ce don, « c’est en famille que l’on apprend à le demander et à l’apprécier ».

« Le cœur humain recherche toujours la prière même sans le savoir, et il ne connaît pas la paix s’il ne la trouve pas, la prière est un langage d’amour affectif qui nous touche, nous émerveille et nous attendrit. Elle surgit de l’écoute de Jésus, de la familiarité avec sa parole. Quand l’esprit de prière nous habite sans cesse, et quand Dieu est affectueusement présent à toutes nos pensées, comme une caresse qui nous tient en vie, alors nous sommes heureux en sa présence. Ainsi tout devient prière, alors que, sans affection pour Dieu, les paroles mêmes de la prière ne réchauffent pas la vie. »

C’est alors que « le temps de la vie de famille toute entière se trouve dans le sein de l’amour de Dieu et cherche spontanément le temps de la prière ». Malgré les occupations quotidiennes, certains réussissent pourtant « à résoudre une équation que même les grands mathématiciens ne savent pas résoudre » et font en 24h ce qui se ferait en 48h. « Ces papas et ces mamans mériteraient un prix Nobel », a-t-il lancé avec humour.

« L’esprit de la prière ramène le temps à Dieu, il sort de l’obsession d’une vie à laquelle il manque toujours du temps, il retrouve la paix des choses nécessaires et découvre la joie des dons inattendus ». Pour cela, le Pape a rappelé deux choses essentielles : lire un passage de l’Évangile chaque jour et apprendre aux enfants à faire le signe de la croix.« L’Évangile lu et médité quotidiennement est comme un bon pain qui nourrit leur cœur de chacun. »

Parmi les fidèles francophones présents sur la place Saint-Pierre, le Pape François a salué les pèlerins de langue française, en particulier les séminaristes du diocèse de Meaux, accompagnés de leur évêque, Mgr Jean-Yves Nahmias

http://www.news.va/fr/news/audience-gen ... decouvrir-
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8513
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: François appelle à redécouvrir la joie de prier en famil

Message non lupar PaxetBonum » ven. 28 août 2015, 18:03

Merci pour ce partage Etienne Lorant.
Je retiens cette merveilleuse phrase reprise deux fois et à juste titre dans cet article :

« L’esprit de la prière ramène le temps à Dieu, il sort de l’obsession d’une vie à laquelle il manque toujours du temps, il retrouve la paix des choses nécessaires et découvre la joie des dons inattendus ».

J'aurai tendance à dire même que "la prière ramène le temps à Dieu" et ainsi suspend le temps, nous délivre de son emprise.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1747
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: François appelle à redécouvrir la joie de prier en famil

Message non lupar Marie du 65 » ven. 28 août 2015, 18:44

Merci etienne comme d'habitude de très bonnes paroles de Notre Sain-Père

Apprenons aux touts-petits à envoyer un baiser à Jésus et Marie!!
En effet c'est dès le plus jeune âge que nous devons apprendre à nos enfants ce qu'est la Prière!!!
Marie :)
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12645
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Encore et toujours l'incitation à prier

Message non lupar etienne lorant » sam. 29 août 2015, 18:43

PAPE FRANÇOIS

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi 26 août 2015

Chers frères et sœurs, bonjour!

Après avoir réfléchi sur la manière dont la famille vit les temps de la fête et du travail, nous prenons à présent en considération le temps de la prière. La plainte la plus fréquente des chrétiens concerne précisément le temps: «Je devrais prier davantage...; je voudrais le faire, mais souvent je n’ai pas le temps». Nous l’entendons sans cesse. Le regret est sincère, assurément, car le cœur humain cherche toujours la prière, même sans le savoir; et s’il ne la trouve pas, il n’est pas en paix. Mais pour qu’ils se rencontrent, il faut cultiver dans son cœur un amour «chaleureux» pour Dieu, un amour affectif.

Nous pouvons nous poser une question très simple. C’est une bonne chose de croire en Dieu de tout son cœur, d’espérer qu’il nous aide dans les difficultés, de ressentir le devoir de lui rendre grâce. Tout cela est juste. Mais aimons-nous un peu le Seigneur? La pensée de Dieu nous émeut-elle, nous émerveille-t-elle, nous attendrit-elle?

Pensons à la formulation du grand commandement, qui soutient tous les autres: «Tu aimeras Yahvé, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir » (Dt 6, 5; cf. 22, 37). La formule utilise la langage intensif de l’amour, en le transposant à Dieu. Voilà, l’esprit de prière habite avant tout là. Et s’il habite là, il y habite tout le temps et n’en sort jamais. Réussissons-nous à penser à Dieu comme à la caresse qui nous tient en vie, avant laquelle il n’existe rien? Une caresse de laquelle rien, même pas la mort, ne peut nous détacher? Ou bien pensons-nous à lui seulement comme le grand Etre, le Tout-Puissant qui a fait toute chose, le Juge qui contrôle chaque action? Tout cela est vrai, naturellement. Mais ce n’est que quand Dieu est celui pour qui tous ceux que nous aimons éprouvent de l’affection, que le sens de ces mots prend sa plénitude. Alors nous nous sentons heureux, et aussi un peu perdus, car il pense à nous et surtout il nous aime! Cela n’est-il pas impressionnant? Cela n’est-il pas impressionnant que Dieu nous caresse avec un amour de Père? C’est si beau! Il pouvait simplement se faire reconnaître comme l’Etre suprême, donner ses commandements et attendre les résultats. En revanche, Dieu a fait infiniment plus que cela. Il nous accompagne sur le chemin de la vie, il nous protège, il nous aime.

Si l’affection pour Dieu n’allume pas le feu, l’esprit de la prière ne réchauffe pas le temps. Nous pouvons aussi multiplier nos paroles, «comme le font les païens» dit Jésus; ou bien également exhiber nos rites «comme le font les pharisiens» (cf. Mt 6, 5.7). Un cœur habité par l’affection pour Dieu fait devenir prière également une pensée sans mots, ou une invocation devant une image sacrée, ou un baiser envoyé vers l’Eglise. C’est beau quand les mamans enseignent à leurs petits enfants à envoyer un baiser à Jésus ou à la Vierge. Combien de tendresse se trouve en cela! A ce moment le cœur des enfants se transforme en lieu de prière. Et c’est un don de l’Esprit Saint. N’oublions jamais de demander ce don pour chacun de nous! C’est parce que l’Esprit de Dieu a cette manière spéciale de dire dans nos cœurs «Abba» - «Père», qu’il nous enseigne à dire «Père» précisément comme le disait Jésus, d’une manière que nous ne pourrions jamais trouver seuls (cf. Ga 4, 6). C’est en famille que l’on apprend à demander et à apprécier ce don de l’Esprit. Si on l’apprend avec la même spontanéité avec laquelle on apprend à dire «papa» et «maman», on l’a appris pour toujours. Quand cela se produit, le temps de toute la vie familiale est enveloppé au sein de l’amour de Dieu, et cherche spontanément le temps de la prière.

Le temps de la famille, nous le savons bien, est un temps compliqué et rempli de personnes, d’affaires et de préoccupations. Il y en a toujours peu, il ne suffit jamais, il y a tant de choses à faire. Celui qui a une famille apprend vite à résoudre une équation que même les grands mathématiciens ne savent pas résoudre: en vingt-quatre heure, il réussit à faire ce qui demande le double du temps! Il y a des mamans et des papas qui pourraient remporter le prix Nobel pour cela. De 24 heures ils réussissent à en faire 48: je ne sais pas comment ils font, mais ils se bougent et le font! Il y a tellement de travail dans une famille!

L’esprit de la prière restitue le temps à Dieu, sort de l’obsession d’une vie à laquelle il manque toujours le temps, retrouve la paix des choses nécessaires, et découvre la joie de dons inattendus. De bonnes guides pour cela sont les sœurs Marthe et Marie, dont parle l’Evangile que nous avons écouté; elles apprirent de Dieu l’harmonie des rythmes familiaux: la beauté de la fête, la sérénité du travail, l’esprit de la prière (cf. Lc 10, 38-42). La visite de Jésus, qu’elles aimaient bien, était leur fête. Mais un jour, Marthe apprit que le travail de l’hospitalité, bien qu’important, n’est pas tout, mais qu’écouter le Seigneur, comme le faisait Marie, était la chose vraiment essentielle, la «meilleure part» du temps. La prière jaillit de l’écoute de Jésus, de la lecture de l’Evangile. N’oubliez pas, il faut tous les jours lire un passage de l’Evangile. La prière jaillit de l’intimité avec la Parole de Dieu. Cette intimité existe-t-elle dans notre famille? Avons-nous un Evangile à la maison? L’ouvrons-nous quelques fois pour le lire ensemble? Le méditons-nous en récitant le chapelet? L’Evangile lu et médité en famille est comme un bon pain qui nourrit le cœur de tous. Et le matin et le soir, et quand nous nous mettons à table, apprenons à dire ensemble une prière, avec beaucoup de simplicité: c’est Jésus qui vient parmi nous, comme il allait dans les familles de Marthe, Marie et Lazare. Il y a une chose qui me tient beaucoup à cœur et que j’ai constatée dans les villes: il y a des enfants qui n’ont pas appris à faire le signe de la croix! Mais toi maman, papa, apprends à ton enfant à prier, à faire le signe de la croix: cela est l’un des beaux devoirs des mamans et des papas!

Dans la prière de la famille, dans ses moments forts et dans ses passages difficiles, nous sommes confiés les uns aux autres, pour que chacun de nous en famille soit protégé par l’amour de Dieu!

Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les séminaristes du diocèse de Meaux, accompagnés de Monseigneur Jean-Yves Nahmias.

Je vous invite à prier ensemble en famille à partir de la lecture de l’Évangile qui nourrit le cœur de chacun, et de la méditation du Rosaire. Vos familles s’en trouveront davantage unies dans les moments forts comme dans les moments difficiles.

Que Dieu vous bénisse !

INVITATION

Mardi prochain, 1er septembre, sera célébrée la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création. En communion de prière avec nos frères orthodoxes et avec toutes les personnes de bonne volonté, nous voulons offrir notre contribution au dépassement de la crise écologique que l’humanité est en train de vivre.

Dans le monde entier, les diverses institutions ecclésiales ont programmé des initiatives de prière et de réflexion opportunes, pour faire de cette Journée un moment fort également en vue de l’adoption de styles de vie cohérents.

Avec les évêques, les prêtres, les personnes consacrées et les fidèles laïcs de la curie romaine, nous nous retrouverons dans la basilique Saint-Pierre à 17h00, pour la liturgie de la Parole, à laquelle j’invite à participer dès à présent les Romains, les pèlerins et tous ceux qui le désirent.

http://www.news.va/fr/news/audience-gen ... -aout-2015
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1747
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: François appelle à redécouvrir la joie de prier en famil

Message non lupar Marie du 65 » lun. 31 août 2015, 12:11

Prions avec Notre Saint-Père demain 1 Septembre!!!!
En Union de Prière!!
Marie :paix! :sign:
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 34
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: François appelle à redécouvrir la joie de prier en famille

Message non lupar jb7 » ven. 02 déc. 2016, 18:54

Bonjour
En quelques mots et simplement.

Se recueillir devant un objet religieux (croix statue image icone...) et une bougie.
Ouvrir son coeur à Dieu.
La prière en famille est très grande et forte. Il y a la présence de Dieu au milieu d'eu.

Le mieux est de prier a genoux.
De remercier Dieu de la journée passée (votre demande s' adresse pour la prière du soir)
De demander pardon de nos fautes et demander des graces.
Des prières simples Notre Père, je vous salue Marie et le je crois en Dieu sont puissante.
Des prières pour vos familles, pour des intentions particulières...

Faites participer votre fille qui peut réciter avec vous, invoquer les saints, et avoir des choses à partager dans la prière ...

Que Dieu vous bénisse et éclaire vos prières.


Revenir vers « Spiritualité »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités