Catholicisme et rites funéraires

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1150
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par cmoi » jeu. 14 mai 2020, 14:53

Gaudens a écrit :
mer. 13 mai 2020, 20:54
Les funérailles très médiatisées d'un Johnny Halliday à la Madeleine étaient-elles ce qu'elles auraient dû se limiter à être:une supplication à Dieu pour le repos de l'âme d'un pécheur?Je crains qu'elles n'aient pas choqué grand monde..
Pour ajouter un témoignage concernant Johnny, je n'étais pas un proche mais j'aurais pu l'être et je l'ai été par moments.
Tout ce que je peux et veux dire, outre son caractère d'artiste, c'est qu'il était très généreux.
Par ailleurs, c'est toute la difficulté, avec les personnes et qui sont nombreuses, qui n'ont pas l'habitude de s'exprimer avec des mots choisis et un vocabulaire riche, que de parvenir à savoir vraiment ce qu'ils ont dans le coeur ou la tête.
Pour qu'une femme aussi rare que Sylvie soit par exemple restée aussi longtemps avec lui, c'est qu'il devait avoir encore d'autres qualités...

Concernant ses funérailles et la Madeleine, je voudrais juste dire que c'est quand même très rare que se crée une chaîne mensuelle de messes comme il y en eut une pour lui à la Madeleine.
Il arrivait qu'un artiste vienne avant la messe et "offre" la participation de son talent, gratuitement, presque en anonyme. Le "petit commerce" développé autour n'était pas envahissant, l'ambiance était quelque peu originale mais quand même "habitée" ("là ou 2 ou 3 se rassemblent en mon nom") et vraiment recueillie, et s'y rencontraient des personnes (des fans... blousons de cuir etc.) qu'il n'est pas habituel de rencontrer en pareil lieu, ni dans une telle disposition.
Cela dépassait la simple médiatisation...
" Je puis me tromper, je ne puis pas être hérétique, car l'erreur est affaire d'intelligence, l'hérésie dépend de la volonté. " Maître Eckhart

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 584
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Gaudens » jeu. 14 mai 2020, 16:56

Bonjour Kérygme,
C'est vrai qu'il y a une regrettable inégalité de traitement aujourd'hui entre les "concessions à perpétuité"(en fait, en cas d'abandon manifeste et au moins 40 ans après le dernier enterrement,un cimetière peut les reprendre et le fait,à petit rythme sauf si la tombe est classée en raison de son intérêt historique ou artistique) et les nouvelles concessions, trentenaires je crois, disposition liée à l'évolution de la société,à la non permanence des familles d'aujourd'hui,etc... en bref,les municipalités ne souhaitent pas que la grande majorité des tombes deviennent abandonnées dans les vingt ans sans qu'elle ait le droit de reprendre les concessions.L'évolution des mentalités est en effet terrible dans ce domaine comme dans d'autres:on me citait le cas d'une personne ayant demandé ,le lendemain des obsèques de sa propre mère, comment elle pouvait vendre la concession ...ce qui ,heureusement,n'est pas possible !


Bonjour Cmoi:que voulez-vous dire à propos d'une "chaine de messes (pour Johnny?) à la Madeleine?

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1150
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par cmoi » jeu. 14 mai 2020, 17:14

Cher Gaudens,
tous les 9 du mois jusque fin 2019, une messe d'hommage avait lieu dans une ambiance très émouvante.
Il n'y en aura plus que 2 par an, le 15 juin et le 9 décembre, mais elles risquent d'être "à craquer".
" Je puis me tromper, je ne puis pas être hérétique, car l'erreur est affaire d'intelligence, l'hérésie dépend de la volonté. " Maître Eckhart

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3117
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Trinité » jeu. 14 mai 2020, 18:21

Je demande à la modération, de me pardonner ce rapide aparté!

On parle de" Show biz"!
Que penser de ce "Notre Père" de" David Bowie", devant des milliers de "fans" médusés , en 1992 dans le cadre du concert relatif à "Freddy Mercury"

https://youtu.be/ANQspcmfhJU

"Bluffant n'est ce pas!

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 584
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Gaudens » jeu. 14 mai 2020, 19:08

Bluffant,en effet,Trinité que ce vrai Pater ,récité sans aucune faute par quelqu'un de qui on ne l'attendrait pas , et de plus,à genoux,sur une scène devant des milliers de fans;décidément l'être humain , et même les "idoles", est bien surprenant ,ça incite à ne pas désespérer.

Cher Cmoi,le mot "hommage"(à Johnny) est révélateur de ce qu'on ne vient plus prier pour lui mais presque pour LE prier (avec un soupçon de mauvaise foi de ma part,certes)...

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1150
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par cmoi » jeu. 14 mai 2020, 20:42

Loin de moi l'intention de le canoniser...
Mais concernant l'hommage, cela ne me choque pas : je dirai que c'est remercier Dieu des émotions et des bonnes choses qu'il nous fit connaître par l'intermédiaire de cet artiste et qui en cela le mérite. sans augurer du reste qui ne nous regarde pas.
Je trouve qu'on ne pense pas assez à prier pour ceux qui ainsi ont su nous toucher quand on avait besoin de l'être pour se sentir humain, en droit et capacité de partager encore quelque chose qui le soit.
Je ne voudrais pas "polluer" le post ni avancer de choses trop personnelles encore sur une période très difficile de ma vie, mon enfance. Mais sa voix, l'émotion qui s'en dégageait et le don de soi qui était le sien, comme chez d'autres artistes, et j'ai pu le constater durant mon service militaire, particulièrement le concernant chez les plus "en danger", a contribué à "tenir debout" bien des personnes qui sinon auraient sombré en tout cas davantage.
Peu de prêtres peuvent se vanter d'avoir eu autant d'impact, mais c'est une autre vocation..
En ce qui me concerne, une chanson comme "faut essayer" 'et bien d'autres, m'arrachait des larmes qui avaient besoin de couler et empêchèrent mon espérance de mourir étouffée. Il n'avait pas écrit les paroles ni composé la musique, mais son interprétation y était pour beaucoup et c'est avec elle qu'un enfant entre en résonance, à partir de quelques mots et d'un sens largement extrapolé..
On dit souvent que nous aurons des surprises au paradis, je pense qu'un certain nombre seront dues au sort réservé aux artistes. Certains sont de vrais mystiques (je n'écris pas cela pour lui...)
" Je puis me tromper, je ne puis pas être hérétique, car l'erreur est affaire d'intelligence, l'hérésie dépend de la volonté. " Maître Eckhart

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3117
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Trinité » jeu. 14 mai 2020, 20:58

Cher cmoi,

Je viens de ré...écouter" essayez"....ça faisait bien longtemps... :coeur:

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1150
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par cmoi » jeu. 14 mai 2020, 21:23

Pour un adulte c'est une chanson fort banale et peu recherchée, "facile", qui joue sur les sentiments... N'est-ce pas ? Mais ces mots disent tout : amour, paix, liberté vérité... Et chacun les charge de sa propre profondeur. Aussi simples soient-ils, ils ne changeront jamais.

Il y a sinon cette idée d'avoir échoué, de le reconnaître, de vouloir que d'autres (nos ex victimes?) réussissent ; rachat ? confession ? Demande de pardon ? Cette mise en perspective de la mort, de la responsabilité … L'évocation de la guerre (subie par ma mère, faite longuement par mon père...menaçante encore à l'époque) qui ne doit pas nous arrêter, d'une fierté (sens de l'honneur parfois mal placé dans la violence) à inverser Cette modestie qui ne demande pas l'impossible ou du moins qui le rend accessible : essayer suffit. Cette incroyable résilience : essayer et ré -essayer, se répéter sans se poser de questions, ne jamais cesser quoi qu'il en coûte ou en résulte, de recommencer...

Cette leçon, ainsi chantée, porte et fait mouche... bien mieux qu'un sermon
" Je puis me tromper, je ne puis pas être hérétique, car l'erreur est affaire d'intelligence, l'hérésie dépend de la volonté. " Maître Eckhart

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2556
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Nanimo » ven. 15 mai 2020, 0:08

Trinité a écrit :
mer. 13 mai 2020, 21:30
(…) En outre le texte de Marion Cotillard , sur l'Amour, de St Paul ( lettre aux corinthiens "12,31-13) est magnifique
Pour mémoire:
J'aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'Amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères, et toute la connaissance de Dieu.
J'aurais beau avoir toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'Amour je ne suis rien.
J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'Amour, cela ne sert à rien...
etc.
Eh bien, rien que pour ce texte, et la portée qu'il a dû avoir...je pense que cette cérémonie était nécessaire...
Bien vu, Trinité!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 863
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Kerygme » ven. 15 mai 2020, 8:44

Bonjour Gaudens,
Gaudens a écrit :
jeu. 14 mai 2020, 16:56
L'évolution des mentalités est en effet terrible dans ce domaine comme dans d'autres
En effet, peut être est-ce dû à la mobilité de notre époque alors que nos aïeux restaient pour beaucoup dans un rayon de 40kms autour de leur lieu de naissance.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2926
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Suliko » ven. 15 mai 2020, 12:43

Trinité a écrit :
mer. 13 mai 2020, 21:30
Gaudens a écrit :
mer. 13 mai 2020, 20:54
.Les funérailles très médiatisées d'un Johnny Halliday à la Madeleine étaient-elles ce qu'elles auraient dû se limiter à être:une supplication à Dieu pour le repose de l'âme d'un pécheur?Je crains qu'elles n'aient pas choqué grand monde..
Bien-sûr mon cher Gaudens, mais la supplication a pu être prise par certains d'entre nous, j'en suis persuadé.
D'autre part, cette cérémonie a été très digne, en outre elle a permis de faire entrer (virtuellement) des millions de personnes dans une église, dont certaines ne devaient, ou n'ont jamais dû y mettre les pieds!
N'est ce pas une forme d'évangélisation cela! ;)
En outre le texte de Marion Cotillard , sur l'Amour, de St Paul ( lettre aux corinthiens "12,31-13) est magnifique
Pour mémoire:
J'aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'Amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères, et toute la connaissance de Dieu.
J'aurais beau avoir toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'Amour je ne suis rien.
J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'Amour, cela ne sert à rien...
etc.
Eh bien, rien que pour ce texte, et la portée qu'il a dû avoir...je pense que cette cérémonie était nécessaire...
Je comprends bien votre désir de voir remettre les pieds dans les églises des gens depuis longtemps éloignés de la religion. Mais il me semble pourtant évident que la liturgie a pour but premier de plaire à Dieu en lui offrant un culte digne, orthodoxe et beau. Commencer à modifier le culte pour chercher à attirer la brebis égarée, c'est en réalité faire passer l'homme avant Dieu. Cela n'a jamais marché. Si le prêtre montre au contraire que son intention première est d'offrir un culte empli de révérence envers notre Créateur et fidèle à la tradition de l'Eglise, il attirera paradoxalement plus de baptisés à son église qu'en tentant de rabaisser les choses de Dieu au niveau de l'homme. Quand j'étais enfant, on essayait de nous faire participer activement à la messe (prière du Notre Père autour de l'autel, lectures, etc...). Cela n'a pas marché. C'est un peu comme ne pas trop aborder les thèmes qui fâchent par peur d'éloigner les fidèles de l'Eglise par un supposé trop grand rigorisme. Cela ne marche pas non plus.
D'une manière plus générale, je suis assez frappée par la désacralisation opérée dans les lieux de culte catholiques. Les gens y entrent si souvent sans aucune révérence et avec des habits peu dignes de ces lieux. Dans certains pays, au contraire, on se signe ou s'incline chaque fois que l'on passe devant une église. C'est très édifiant ! J'en ai été une fois le témoin dans une de nos villes occidentales. La personne en question devait sans doute être éthiopienne. Cette coutume existait autrefois aussi dans nos contrées européennes catholiques (cf par exemple le récit de Stefan Zweig "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme").
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3117
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Trinité » ven. 15 mai 2020, 21:38

Suliko,

Désolé, je ne suis encore une fois, pas du tout de votre avis.

J'ai l'impression que vous n'avez pas conscience de l'abime qui existe entre les personnes comme vous, qui suivent la liturgie ancienne et les athées ou pour le moins non pratiquants, qui visualiseraient ou assisteraient à une cérémonie comme celle évoquée, des funérailles de Johnny Hallyday.
Votre rigidité liturgique, n'est certainement pas propice à une évangélisation , mais serait plutôt dissuasive.
Et vous croyez que Notre Seigneur, ne voudrait pas se mettre à la hauteur de pauvres pécheurs, sous prétexte que la liturgie est sacrée!
J'en doute fortement...
Dans le même esprit, je suppose que vous êtes contre les pratiques du Père Guy Gilbert, qui était d'ailleurs à cet enterrement et intervient auprès des délinquants, ou jeunes ados à problèmes...

Thurar
Censor
Censor
Messages : 97
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Thurar » ven. 15 mai 2020, 22:07

.
Dernière modification par Thurar le ven. 15 mai 2020, 23:07, modifié 4 fois.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3117
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Trinité » ven. 15 mai 2020, 22:37

Bonsoir Thurar!

Comme quoi nous sommes différents!

J'ai été élevé dans une famille profondément catholique et pratiquante, jusqu'à mon adolescence des années 1950 à 1960 , j'ai suivi l'ancienne liturgie avec la messe en latin.
Je n'y comprenais rien, et bien qu'enfant de choeur et petit chanteur à la croix de bois à l'époque, je n'étais vraiment pas en raison de cette liturgie, dans une participation active de la messe!
Je me suis éloigné de l'Eglise, et lorsque je suis revenu vers elle il y a 5 ans... tout avait changé!
QUELLE JOIE!
J'ai pu enfin en conscience, participer au sacrifice de la messe... j'ai tout compris... enfin...


Thurar
Censor
Censor
Messages : 97
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lu par Thurar » ven. 15 mai 2020, 22:47

Trinité a écrit :
ven. 15 mai 2020, 22:37
Bonsoir Thurar!

Comme quoi nous sommes différents!

J'ai été élevé dans une famille profondément catholique et pratiquante, jusqu'à mon adolescence des années 1950 à 1960 , j'ai suivi l'ancienne liturgie avec la messe en latin.
Je n'y comprenais rien, et bien qu'enfant de choeur et petit chanteur à la croix de bois à l'époque, je n'étais vraiment pas en raison de cette liturgie, dans une participation active de la messe!
Je me suis éloigné de l'Eglise, et lorsque je suis revenu vers elle il y a 5 ans... tout avait changé!
QUELLE JOIE!
J'ai pu enfin en conscience, participer au sacrifice de la messe... j'ai tout compris... enfin...

Peut-être. Comme je vous dis, c'est juste mon point de vue.
(désolé pour le ton un peu agressif de ma réponse d'ailleurs).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités