Travailler le dimanche...

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
edelweiss 8
Barbarus
Barbarus

Travailler le dimanche

Message non lu par edelweiss 8 » ven. 29 sept. 2017, 14:19

Notre société n'est plus chrétienne donc il est normal de voir les politiques agir pour que le dimanche soit supprimé comme jour de repos
C'est l'argent qui est roi aujourd'hui et plus Dieu

Seuls quelques syndicats se sont battus pour faire abolir le travail du dimanche pour une question de qualité de vie en famille. Avons nous vu beaucoup de chrétiens se joindre aux manifestations au nom de leur foi ou simplement pour le maintien des liens familiaux ? Non

Pas un seul évêque ne bouge énergiquement sur le sujet. Ils ont oublié que la sanctification du jour du Seigneur était une obligation et l'un des 10 commandements de Dieu. Petite parenthèse même ce commandement s'applique aux bêtes qui doivent être mises au repos le jour du Seigneur. C'est dire son importance.

C'est aussi une aberration économique car si votre salaire est de 1500 € vous ne pouvez pas dépenser plus que ce que vous avez comme revenu. Acheter le lundi ou le dimanche revient exactement au même au niveau budget. Les chrétiens au lieu de manifester sur des sujets qui ne les concernent pas feraient mieux de manifester pour garder leur foi. Manifester contre le mariage pour tous ne concernait pas les chrétiens autant que le dimanche car c'est oublier que le vrai mariage est le mariage devant Dieu à l'église et non pas un contrat civil appelé mariage .

Les chrétiens se sont ridiculisés d'avoir publiquement manifesté contre des personnes qui souffrent beaucoup et en plus cela a eu pour conséquence d'éloigner à tout jamais de la foi et de Dieu les hommes et les femmes visés par les manifestations. Mais pour conserver le dimanche comme jour de repos alors que cela touche le coeur de la foi chrétienne et concerne le peuple de Dieu alors là plus personne pour aller manifester et pas un mot sur le sujet.

Vu la diversité religieuse en France l'idéal serait d'accorder le vendredi aux musulmans, le samedi aux juifs, le dimanche aux chrétiens. Comme cela la question du travail du dimanche ne se poserait plus. Ceux qui ne travaillent pas le vendredi iront travailler le dimanche. Les chrétiens travailleront le vendredi à la place de ceux qui ont le vendredi comme jour de congés. Tout le monde serais content et en plus. Dieu garderait sa journée pour être loué. En plus les magasins seraient ouverts tous les jours.

Du temps de ma grand mère, le Vendredi Saint toutes les boucheries et charcuteries étaient fermées. C'était une très bonne chose mais aujourd'hui tel ne peu plus être le cas car pratiquement plus personne ne célèbre ce jour. Tel en sera pour le dimanche dans le futur à cause de la déchristianisation. Pâques jadis était pour tous, le jour de la célébration de la résurrection du Christ. Aujourd'hui c'est le jour des oeufs en chocolat et de la bonne bouffe . Les pratiques changent. Le dimanche était le jour du Seigneur avec messe et vêpres. Aujourd'hui le dimanche est un jour pour faire du sport. Il est donc normal que pour nos politiques les choses changent. Surtout que les gens n'ont plus à aller à la messe car il n'y en a plus et si par bonheur une est trouvée, l'église est vide . C'est logique. Une croyance minoritaire ne peut s'imposer dans un pays.

Hope
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 10 juil. 2017, 16:28
Conviction : Catholique

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Hope » lun. 23 oct. 2017, 10:37

Bonjour,

Je fais remonter ce post pour quelques questions :

Pensez-vous qu'on puisse se rendre dans un parc d'attraction le dimanche ?
Que pensez-vous d'aller a la piscine municipale le dimanche ou au cinéma ?
Et les restaurants, qu'en est-il ? Peut-on y aller ? Prendre un fast food à emporter ?

Je crois avoir lu que l'on pouvait faire du travail intellectuel le dimanche ? Y a t-il un temps à ne pas dépasser tout de même ?

Merci pour vos avis. :)
Dernière modification par Nanimo le lun. 23 oct. 2017, 19:46, modifié 1 fois.
Raison : Orthographe

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4278
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Kerniou » lun. 23 oct. 2017, 11:55

Le dimanche est un jour de repos pour tous qui été instauré officiellement pour permettre aux travailleurs d'aller à l'Eglise ou au temple.
Les gens fréquentent des temples qui ne sont plus dédiés à Dieu ...
Quand j'habitais en région parisienne, je travaillais parfois le samedi et il m'est arrivé 2 fois d'aller dans un magasin le dimanche ... j'évitais dans la mesure du possible de faire les courses le dimanche; sauf pour le marché le dimanche matin: le seul moyen d'avoir, directement du producteur, des fruits et légumes frais de meilleure qualité qu'au supermarché ... Pour moi, le dimanche après-midi était réservé au repassage qui laisse disponible pour réfléchir ou parler et à la promenade en famille ...
Il n'est pas interdit de lire ou de tricoter; il s'agit d'une recommandation pour se consacrer à la prière ou la réflexion et à la méditation. Il ne s'agit pas non plus d'interdictions de telles ou telles activités mais de ménager des temps de repos pour le corps et l'esprit.
Il faut reconnaître qu'entre les horaires à rallonge, les activités paroissiales et autres engagements, il reste peu de temps pour le repos réel.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1285
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Altior » lun. 23 oct. 2017, 12:59

Bonjour Hope,

Le côté ironique de vos questions est évident, je vais pourtant sortir la réponse catholique traditionnelle, sinon pour vous, alors au moins pour d'autres qui seraient intéressés de suivre le troisième commandement de Dieu.
Eh bien, l'obligation de Dimanche a deux parties:
-on doit faire une chose: aller à la Messe.
-on doit ne pas faire une chose: le travail servile. Je suppose que c'est autour de cette partie que vous faite semblant d'avoir des questions. C'est quoi le travail servile ? C'est un travail de ce type-là qui, jadis, était fait habituellement par des esclaves. Transposé et adapté pour notre temps, par l'interdiction du travail servile pendant le jour du Seigneur on comprend:
-éviter le gros travail à la maison. Par exemple: laver (à main), brosser les planchés, nettoyer sa voiture.
-éviter le travail duquel dépend notre revenu. Si nous faisons du jardinage pour loisir, il est permis le nous occuper de notre potager Dimanche. Par contre, un paysan qui ferait exactement la même chose ferait un péché mortel. Pareil, le boutiquaire qui a une boutique commet un péché mortel s'il tient sa boutique ouverte le Dimanche, surtout s'il a un employé qu'il oblige de travailler le Dimanche.

L'exception est le travail duquel dépend un bien essentiel et urgent pour les autres. Par exemple, les sapeurs-pompiers, les policiers, les médecins de garde peuvent et doivent travailler le Dimanche, car la nature de leur travail les inscrit dans cette exception.

Pour mieux approfondir le sujet, on peut aller aux articles 2168 sqq du Catéchisme de l'Église Catholique.

Bien à vous,
A.

Hope
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 10 juil. 2017, 16:28
Conviction : Catholique

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Hope » lun. 23 oct. 2017, 21:45

Merci pour vos réponses !

Sachez Altior que je ne suis pas du tout ironique . Je demande car je ne sais pas tres bien ce que l'on peut ou ne peut pas faire et que je suis scrupuleuse. :( :(

Je vais a la messe le dimanche mais la question des loisirs me pose problème vu qu'il s'agit de faire travailler les autres (cinéma,parc d'attraction.....).

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1285
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Altior » lun. 23 oct. 2017, 23:28

Hope a écrit :
lun. 23 oct. 2017, 21:45
Sachez Altior que je ne suis pas du tout ironique . Je demande car je ne sais pas tres bien ce que l'on peut ou ne peut pas faire et que je suis scrupuleuse. :( :(
Si c'est comme ça, je vous prie de recevoir mes excuses. J'ai eu une forte impression d'ironie. Je ne savais pas que vous êtes si scrupuleuse, maintenant je sais que je suis trop suspicieux.
Je vais a la messe le dimanche mais la question des loisirs me pose problème vu qu'il s'agit de faire travailler les autres (cinéma,parc d'attraction.....).
Aucun souci. Dans ces cas de loisirs (cinéma, parc d'attraction) les employés sont censés de travailler le Dimanche et, d'habitude, ils ont autre jour de repos et des compensation en plus. Si leur pain et le pain de leur famille dépend de ce travail et il n'ont pas la possibilité de trouver un autre, ce n'est pas grave à mon avis, pourvu qu'ils aillent à la Messe le samedi ou le lundi, car on peut satisfaire l'obligation de Dimanche ces jours aussi lorsqu'on ne peut pas aller à la Messe paroissiale.
Il reste le cas des commerces. Même dans ces cas, ce n'est pas vous qui les faites travailler, c'est leurs boss, sauf les cas ou cela vient d'eux même. Néanmoins, faire ses emplettes le Dimanche pourrait être ce que la science morale appelle «coopération matérielle au péché». C'est à dire une chose qui ne nous est pas imputable, qui en elle-même est moralement neutre (faire les emplettes n'est pas un travail servile), mais qui, stimulant l'autrui de faire une activité servile contribue à la propagation du mal dans le monde: une chose qu'il serait mieux de nous abstenir de faire. Sachant cela, à l'invitation de mon spirituel je me suis proposé maintes fois d'arrêter de faire des achats le dimanche, mais, malheureusement, je n'ai pas tenu.

Hope
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 10 juil. 2017, 16:28
Conviction : Catholique

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Hope » mar. 24 oct. 2017, 17:11

J''accepte vos excuses Altior et vous remercie pour votre réponse.

Belle fin de journée à vous. :ciao:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9262
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par PaxetBonum » lun. 02 sept. 2019, 14:24

(suite de la conversation initialement ici : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 0e#p406502)

Merci Altior pour votre réponse,

Je dois avouer avoir du mal à ne pas voir de péché dans l'usage le dimanche de services non urgent (boulanger, marché, cinéma…).
Si j'achète mon pain le dimanche matin, je pousse le boulanger à ouvrir le dimanche. Donc à travailler le dimanche, donc à faire travailler le dimanche (sa vendeuse, son apprenti…).
Je suis un incitateur à pécher (un tentateur ?), j'encourage le péché.
Je suis un pécheur indirect, mais un pécheur tout de même.
Vous dites que c'est le patron qui pousse au travail le dimanche, mais il ne le ferait pas si je ne consommais pas.
Se sont mes achats du dimanche qui poussent le maraîcher à revenir chaque dimanche au marché vendre sa production…

Le Catéchisme du Concile de Trente explique que la sanctification du dimanche passe par la cessation des travaux du corps et des affaires temporelles.
Faire des courses alimentaires se sont des affaires temporelles.
Bêcher son potager aussi…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2605
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Suliko » lun. 02 sept. 2019, 15:13

J'avoue que l'idée de jardiner le dimanche, ou de faire la lessive ou le repassage me paraît très limite. Je sais qu'autrefois, cela ne se faisait pas et que c'était très mal vu. Même mes parents, qui ne sont pas vraiment pratiquants, voient comme une nouveauté le fait que des voisins jardinent le dimanche, même si c'est évidemment pour leur consommation personnelle. Ramasser une tomate et une salade dans le jardin pour le souper ou arroser un peu en cas de grosse chaleur est convenable, mais tout autre travail me semble plus suspect...Quant à acheter quelque chose le dimanche, j'avoue que cela me met également mal à l'aise, même si j'avoue l'avoir déjà fait quelques fois...
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1285
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Altior » lun. 02 sept. 2019, 22:24

PaxetBonum a écrit :
lun. 02 sept. 2019, 14:24
Je suis un pécheur indirect, mais un pécheur tout de même.
Je ne suis pas d'avis que lorsque vous achetez vos baguettes dimanche matin vous êtes un pécheur indirect. On est pécheur indirect lorsqu'on fait ce que j'ai appris sous le nom de «péché étranger» (je ne connaît pas comment s'appelle ça en bon français). Il y a 6 espèces de «péchés étrangers». Les voici:
-conseiller l'autrui vers le péché
-commander à l'autrui qu'il fasse un péché
-consentir au péché d'autrui
-louer les péchés d'autrui
-aider l'autrui de pécher.
-défendre les péchés d'autrui.
Le Catéchisme du Concile de Trente explique que la sanctification du dimanche passe par la cessation des travaux du corps et des affaires temporelles.
Faire des courses alimentaires se sont des affaires temporelles.
Par «affaires temporelles», moi je comprend mon boulot. Autrement, le sens me semblerait trop vague. Au contraire, si, par «affaire temporelle» on comprend toute affaire qui n'est pas spirituelle, je me pose la question si la lecture d'un roman, «Les Trois Mousquetaires» par exemple, si faite le Dimanche, n'est pas peccamineuse. Est modus in rebus...
Bêcher son potager aussi…
Là, je reconnais que c'est un peu limite. J'aime jardiner, mais je n'aime pas bêcher. Par contre, j'aime tailler mon laurier. C'est pourquoi je ne bêche pas le Dimanche, mais je fais la taille de mon laurier. Néanmoins, si, par absurde, il y a des gens qui adorent de bêcher, (ou bien d'y trouver un moyen de faire de la musculation, ça serait plus vraisemblable) je me pose la question s'il serait permis. Je serais plutôt enclin vers l'affirmatif.

Cher PaxetBonum, j'avoue qu'il est possible que je me trompe. Il se peut que j'aie mal compris cet aspect de notre morale. Mais certainement vous, vous ne vous trompez pas en reportant vos achats, vos spectacles, vos repas au resto. Si j'ai raison, si le fait de visiter le boulanger le Dimanche n'est pas un péché, alors ne pas le visiter lorsqu'on n'a pas de pain est une action surméritoire. Je suis tout à fait d'accord qu'on ne doit pas se limiter au minimum syndical pour notre salut. Je me rends bien compte que celui qui obtempère ses achats, ses spectacles et un tas d'autres choses le Dimanche fait mieux que celui qui ne le fait pas, de la même manière que celui qui va tous les jours à la Messe fait mieux que celui qui n'y va que les Dimanches.


Cela est d'autant plus important de nos jours, quand on voit bien que le troisième commandement est baffoué de toutes les manières imaginables, quand on voit que, d'un an à l'autre, le nombre de boutiques ouvertes ne cesse de croître. Quand on voit que même le concept de «semaine» reçoit des bémols de là où on s'attend le moins. Car, de toutes les périodes de temps, la semaine est la seule qui n'a pas un «correspondant objectif» dans la logiques des ennemis de Dieu. Un jour a un correspondant astronomique. Une année, aussi. Une saison a un correspondant dans le cycle de la nature. Un mois est une bonne façon de bien partager l'année, faute de mieux. Seule la semaine n'a AUCUN correspondant astronomique, naturel ou mathématique: c'est un concept purement religieux; alors, c'est normal que les ennemis de la religion le rejettent. Cela va de soi qu'il est tout aussi normal qu'ils aient une réponse renforcée de la part des chrétiens, qui, pour la plupart, ont oublié le seul commandement qui commence par «N'oublie pas...»

Fraternaliter in Christo,
A.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Briscard » mer. 04 sept. 2019, 11:38

Allons, sachons raison garder. Il y a de multiples professions où on travaille le dimanche par obligation ou nécessité : sécurité, transports, santé, commerces alimentaires le matin notamment.

Parmi ce gens-là il y a forcément des chrétiens pratiquants. Ils ne peuvent assister à la messe matinale. Beaucoup y vont à celle du samedi soir. Personne ne leur en veut ni les prêtres ni Dieu bien évidemment. Alors n'en faisons pas un drame.

Le jour de repos des prêtres, par contre, est le lundi en général.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9262
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par PaxetBonum » ven. 06 sept. 2019, 8:30

Briscard a écrit :
mer. 04 sept. 2019, 11:38
Allons, sachons raison garder. Il y a de multiples professions où on travaille le dimanche par obligation ou nécessité : sécurité, transports, santé, commerces alimentaires le matin notamment.
Pourquoi mettez vous les commerces alimentaires dans ce cadre ?
Ne peut-on pas prévoir à l'avance ce dont on a besoin contrairement aux autres cas que vous citez ?
Briscard a écrit :
mer. 04 sept. 2019, 11:38
Le jour de repos des prêtres, par contre, est le lundi en général.
Je ne connais pas de prêtre qui fasse fermeture le lundi…
Leur mission est perpétuelle.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : catéchumène
Localisation : France

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Fleur de Lys » ven. 06 sept. 2019, 9:42

Dans ma ville de banlieue, j'ai connu, enfant, les commerces fermés le dimanche, sauf le marché.
On survivait très bien ;)
Maintenant, presque tout est ouvert, au moins le matin, parfois jusqu'à 20h (depuis 2/3 ans environ pour les superettes de ville).

Ma question: est-ce habituel, en France, d'avoir un marché le dimanche? (Souvent même sur une place de village près de l'église). Beaucoup de petites communes le font-elles?
Ca me semble avoir été très pratique, messe+marché en un seul déplacement, pour les gens des hameaux... dans une France qui était alors très rurale.
(Mais il est vrai qu'alors cela empêche le commerçant de se rendre à la messe du matin.)

Maintenant, notre France athée, ma superette ouvre même le 1er mai! :sonne: alors là j'y ai rien compris. Ca doit être une maladie de notre temps: voir un commerce fermé doit donner des boutons à certains...

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4278
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par Kerniou » ven. 06 sept. 2019, 19:46

La question du travail, le dimanche reste pour moi, épineuse et multiple ...
J'ai réalisé à posteriori, à la lecture de ce poste, que pendant des années, quand nos enfants étaient petits et que je travaillais, que j'ai "travaillé" le dimanche ! ...
En effet, pendant des années, J'allais à la messe avec les enfants le samedi soir ou le dimanche matin; puis je passais mes dimanches après-midi à faire le repassage, les points de couture à reprendre, les boutons à recoudre et le "raccomodage" en écoutant la Südwestfunkt : "radio Stuttgart", pour entretenir mes quelques souvenirs d'allemand ... Il m'arrivait souvent, aussi, de faire le bricolage de couture de collègues qui n'avaient pas de machine à coudre ... Ce que mon mari et surtout mes enfants ne supportaient pas bien ... Que je "travaille" pour eux, c'était normal mais pour mes collègues et/ou leurs enfants ...
Je dois dire que le dimanche après-midi était le seul moment où je pouvais avoir un temps suffisamment long pour plier le linge, le repasser et faire les bricolages de couture ... Pendant ce temps, mon mari emmenait les enfants au parc ou en ballade en forêt ...
Les soirs de semaine, mon mari rentrant tard, je les consacrais aux enfants, puis à lui ... J'aurais pu faire le repassage plus tard le soir mais je préférais aller dormir pour avoir un temps de sommeil suffisant: j'étais toujours fatiguée ... Il faut dire, aussi, qu'avec ma cardiopathie, je fatiguais beaucoup ...
Je réalise, mais un peu tard, à la lecture de vos interventions que, sans le savoir, je ne respectais pas le " Jour du Seigneur "...
Par contre il m'est arrivé, aussi, lors de séjour à la neige ou à la campagne dans le cadre professionnel, de travailler; mais cela, je le savais, répondait à des obligations de prise en charge ...
Comme quoi, on ne fait pas toujours les choses aussi bien que ce que l'on pense ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4948
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Travailler le dimanche...

Message non lu par gerardh » ven. 06 sept. 2019, 20:24

____

Bonjour,

Sauf erreur, la Bible ne spécifie pas de ne pas travailler un Dimanche, jour symbole de résurrection.

Par contre il est demandé dans l'AT de ne faire aucune œuvre le jour du sabbat ( c'est à dire du vendredi au coucher du soleil au samedi au coucher du soleil). Le sabbat était un symbole de repos. La tradition a de fait, fait ripper le jour du sabbat vers le jour du Dimanche.

Cela dit le dimanche est un jour particulier car il est le jour du Seigneur. Aussi un chrétien qui aurait à cœur pour des questions de conscience de ne pas travailler le Dimanche ou de limiter son occupation du Dimanche serait à saluer. mais il y a beaucoup d'autres métiers qui impliquent un travail le Dimanche, ce dont tous les autres profitent, ce dont ils devraient être reconnaissants.

________

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités