Pourquoi et comment la foi est-elle devenue ultra privée?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2202
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Pourquoi et comment la foi est-elle devenue ultra privée?

Message non lupar Relief » mer. 07 mars 2018, 23:12

En France deux catholiques ont du mal à parler de religion même en privé. Même en famille, sauf famille très pratiquante. Notre vie de foi est ultra-privée justemment parce que formée par des siècles où la foi catholique était partout, et où donc la discrétion sur sa religiosité personnelle était de mise.
Bonjour Héraclius,

[...]
Je voulais vous dire que si la foi est devenue ultra-privée, c'est parce que les catholiques ont eu l'obligation de la cantonner à la sphère familiale depuis la Révolution Française. Il s'agit d'une contrainte et non d'un acte volontaire. Cette contrainte est devenue peu à peu habitude, de la même manière que l'on pratique l'auto-censure à force de se faire taper sur les doigts.
Avant la Révolution, la discrétion sur sa religiosité personnelle n'était nullement de mise. Un exemple : quand les cloches sonnaient l'Angélus, on se découvrait dans les champs et l'on priait. On priait et se signait en arrivant devant un oratoire ou une église.
Les expressions étaient liées à la foi. Le mot "merci" n'existait pas. En remerciement on disait "que Dieu vous bénisse, ou "que Dieu vous garde". On parlait foi et religion, comme aujourd'hui on parle foot et du film de la veille au soir. Il n'y avait sur ce sujet ni contrainte, ni fausse pudeur.

Vous dites qu'entre catholiques, on ne parle pas de foi. N'est-ce pas tout simplement parce qu'il ne s'agit pas de pratiquants ? Quand on est pratiquant, on parle naturellement de la foi avec d'autres coreligionnaires car le Christ est le centre de nos vies et l'amour que nous lui portons, nous aimons le partager.

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 377
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Pourquoi et comment la foi est-elle devenue ultra privée?

Message non lupar ChristianK » jeu. 08 mars 2018, 1:00

Ceci me semble secondaire. Le mal vient du ramollissement postconciliaire et du biblisme, de la destruction de l'apologétique de conversion. Cela engendre passivité et timidité, les religions molles causent l'indifférence. Le biblisme existentiel (rencontrer une personne etc.) Entraine un fidéisme ou on pense "on a la foi ou on ne l'a pas" et lex fidèles sont démunis de discours, n'ont plus rien à dire, et reculent, reculent, démoralisés.
Les religions ramollies sont pareilles partout , ce n'est pas francais.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4625
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Pourquoi et comment la foi est-elle devenue ultra privée?

Message non lupar gerardh » jeu. 08 mars 2018, 12:04

_________

Bonjour,

Si nous n'extériorisons pas notre foi, c'est plutôt un déni, et même à la limité un reniement. Cela m'est arrivé à moi le premier.

Pourtant nous lisons en 1 Pierre 3, 15 : soyez toujours prêts à répondre, mais avec douceur et crainte, à quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous.

____

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3226
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Pourquoi et comment la foi est-elle devenue ultra privée?

Message non lupar Héraclius » jeu. 08 mars 2018, 14:32

Ma remarque dépasse le cadre de la France ou du catholicisme dit "conciliaire".

Je vais plus ou moins régulièrement dans un groupe de traditionaliste anglais, et dans un groupe d’évangéliques francophone à Londre. Les traditionnalistes anglais ne sont, à priori, ni affecté par la révolution française, ni par le mode de pensé "post-conciliaire". Et bien pourtant ils affectent une réserve considérable concernant leur vie de foi. Bien sûr, à table, on parle de religion. Mais "parler de religion" avec des tradis, même très pieux, c’est souvent parler de politique écclésiale. Ou de liturgie. Mais parler de la nomination de tel cardinal ou de l’intérêt traditionnel des chasubles pliées, ce n’est pas parler de foi.

Nous ne parlons jamais de quoi que ce soit touchant à la vie intérieure, touchant à la théologie (au-delà des controverses "politiques"), à la prière. On ne parle pas de sa foi. C’est vu comme trop intime, trop privé pour en faire l’objet de conversations.

Les évangéliques sont différents. Ils parlent volontier de leur état intérieur, de leurs difficultés, de théologie, de leur foi en général. Bien entendu ils gardent une certaine réserve, tout ne se dit pas en toute circonstance, mais il n’y a pas de sujet tabou. Ils pratiquent de ce fait la correction fraternelle de façon très décomplexée ; une chose que je n’ai jamais vu chez lesdits traditionalistes.


A noter que je ne dis pas que tout soit mauvais dans un cas et parfait dans l’autre. Une des raisons pour laquel les cathos ont moins besoin de parler de leur foi et les évangéliques d’avantage, c’est que les catho ont souvent un directeur spirituel à qui ils partagent les évolutions de leur vie intérieur. Les évangéliques, en manque de l’intimité de cette relation de foi (et même de la relation prêtre-laïc en général) vont plus naturellement vers leur frères pour chercher conseils, compréhension, échange spirituel.


Mais ultimement je crois que le "tabou de la foi" est lié à l’ancienne omniprésence du catholicisme qui faisait que la fraternité véue d’une petite communauté en milieu hostile a totalement disparue un temps. Ce qui pose problème aujourd’hui, en ce sens que le tabou nous empêche de discuter librement de religion. Je ne nie pas non plus qu’une certaine sécularisation laïque anticléricale a eu son rôle.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 377
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Pourquoi et comment la foi est-elle devenue ultra privée?

Message non lupar ChristianK » jeu. 08 mars 2018, 16:10

Intéressant. S'agit-il de la grosse église London Oratory?


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités