Page 2 sur 4

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : mer. 07 mars 2018, 22:12
par Fée Violine
Kerniou a écrit :
mer. 07 mars 2018, 19:55
Au moins, à la sortie, les fidèles ne pourraient-ils pas se saluer d'un sourire ou d'un signe de tête ? Ignorer les autres fidèles et faire comme s'ils n'existaient pas n'est pas chrétien et de plus, c'est insupportable.
Oui, c'est aussi mon avis. Je ne tiens pas plus que ça au signe de paix, mais c'est quand même pas compliqué d'envoyer deux trois sourires autour de soi, et en sortant de dire "bon dimanche" à quelques personnes.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : mer. 07 mars 2018, 22:32
par Héraclius
D’accord avec Théodore sur la cause centrale du "problème" : le catholicisme était une religion traditionnellement majoritaire en France, et donc ne vivait pas d’une fraternité paroissiale particulière. C’est pour cela que si vous allez dans une communauté nouvelle ou une paroisse étudiante, on voit une atmosphère plus "évangélique" : ce sont des lieux qui ont rompus avec la logique de paroisse.

En France deux catholiques ont du mal à parler de religion même en privé. Même en famille, sauf famille très pratiquante. Notre vie de foi est ultra-privée justement parce que formée par des siècles où la foi catholique était partout, et où donc la discrétion sur sa religiosité personnelle était de mise.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : mer. 07 mars 2018, 23:19
par Théodore
Relief, ca ne date certainement pas de la Révolution. Héraclius voit assez juste je pense. Nous sommes restés figés dans un modèle de religion majoritaire. Pourquoi ? Parce que nous avons misés tout dessus en terme de stratégie pile au moment où elle s'effondrait. C'est le fameux "levain dans la pâte", qui aurait pu être une bonne stratégie sous Mac-Mahon,mais a été désastreuse dans le contexte de l'après-guerre.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 0:35
par Relief
Théodore a écrit :
mer. 07 mars 2018, 23:19
Relief, ca ne date certainement pas de la Révolution. Héraclius voit assez juste je pense. Nous sommes restés figés dans un modèle de religion majoritaire. Pourquoi ? Parce que nous avons misés tout dessus en terme de stratégie pile au moment où elle s'effondrait. C'est le fameux "levain dans la pâte", qui aurait pu être une bonne stratégie sous Mac-Mahon,mais a été désastreuse dans le contexte de l'après-guerre.
Théodore,

Je ne suis pas d'accord avec vous (pour une fois :) ) car si l'on prend l'exemple de la foi dans d'autres pays européens, ce que vous dites n'existe pas, pourtant là-bas aussi le modèle est la religion catholique majoritaire. Or les mêmes causes produisant les mêmes effets, nous devrions y retrouver la même situation qu'en France. C'est donc bien que la rupture s'est faite avec la Révolution.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 0:37
par Théodore
Relief,
Dans les autrs pays européens de tradition catholique, la situation est sensiblement la même qu'en France.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 0:57
par Relief
Théodore a écrit :
jeu. 08 mars 2018, 0:37
Relief,
Dans les autrs pays européens de tradition catholique, la situation est sensiblement la même qu'en France.
C'est donc que nous ne connaissez ni la Pologne, ni la Slovaquie ou encore la Croatie.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 1:04
par Fleur de Lys
Anne, Je vous remercie pour vos liens et m'excuse de ma question hors sujet. :)

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 1:16
par Théodore
Relief a écrit :
jeu. 08 mars 2018, 0:57
Théodore a écrit :
jeu. 08 mars 2018, 0:37
Relief,
Dans les autrs pays européens de tradition catholique, la situation est sensiblement la même qu'en France.
C'est donc que nous ne connaissez ni la Pologne, ni la Slovaquie ou encore la Croatie.
Et vous, vous oubliez tout ce qui était à l'Ouest du Rideau de Fer et qui n'est pas français !

La raison de cette différence à l'Est est extrêmement simple : la Foi y a été ouvertement persécutée, ce qui a, évidemment, totalement brisé la dynamique de religion majoritaire. Après la chute du communisme, une Eglise regénérée par le martyre a pu y déployer une dynamique autre.
Et encore. Ca n'est pas le cas partout. La République Tchèque est le pays le plus athée d'Europe, ex aequo avec la France ou presque.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 1:28
par Trinité
Et bien chez nous on se serre la main en gage de signe de paix avec un petit sourire en général, ce qui n'altère pas à la concentration générale.
D'autre part, notre curé (qui a l'oeil) dit avant le début de la cérémonie: je crois voir des têtes nouvelles et je leur demande de se lever, (ce que les personnes font) je vous invite à la fin de la messe d'aller faire connaissance avec ces personnes.

A la sortie de la messe c'est très convivial et détendu, très peu de personnes partent directement, il y a une recherche de prendre connaissance de l'autre, tout au moins de lui adresser quelques mots!

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 1:54
par Relief
Théodore a écrit :
jeu. 08 mars 2018, 1:16
Relief a écrit :
jeu. 08 mars 2018, 0:57
C'est donc que nous ne connaissez ni la Pologne, ni la Slovaquie ou encore la Croatie.
Et vous, vous oubliez tout ce qui était à l'Ouest du Rideau de Fer et qui n'est pas français !

La raison de cette différence à l'Est est extrêmement simple : la Foi y a été ouvertement persécutée, ce qui a, évidemment, totalement brisé la dynamique de religion majoritaire. Après la chute du communisme, une Eglise regénérée par le martyre a pu y déployer une dynamique autre.
Et encore. Ca n'est pas le cas partout. La République Tchèque est le pays le plus athée d'Europe, ex aequo avec la France ou presque.
Théodore, l'exemple de la République tchèque, et dans une moindre mesure de la Slovénie peu croyante, montre que l'explication de la persécution de la foi sous la dictature communiste n'est pas la bonne, ou du moins pas suffisante, pour expliquer la vivacité actuelle de la foi dans des pays comme la Pologne, Slovaquie ou Croatie.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 1:58
par Relief
Trinité a écrit :
jeu. 08 mars 2018, 1:28
Et bien chez nous on se serre la main en gage de signe de paix avec un petit sourire en général, ce qui n'altère pas à la concentration générale.
D'autre part, notre curé (qui a l'oeil) dit avant le début de la cérémonie: je crois voir des têtes nouvelles et je leur demande de se lever, (ce que les personnes font) je vous invite à la fin de la messe d'aller faire connaissance avec ces personnes.

A la sortie de la messe c'est très convivial et détendu, très peu de personnes partent directement, il y a une recherche de prendre connaissance de l'autre, tout au moins de lui adresser quelques mots!
Bonjour Trinité,

Vous avez la chance de vivre dans une des dernières régions de France à forte cohésion sociale. Cela n'est pas étranger à ce que vous décrivez.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : jeu. 08 mars 2018, 11:54
par Cepora
Héraclius a écrit :
mer. 07 mars 2018, 22:32
D’accord avec Théodore sur la cause centrale du "problème" : le catholicisme était une religion traditionnellement majoritaire en France, et donc ne vivait pas d’une fraternité paroissiale particulière. C’est pour cela que si vous allez dans une communauté nouvelle ou une paroisse étudiante, on voit une atmosphère plus "évangélique" : ce sont des lieux qui ont rompus avec la logique de paroisse.

En France deux catholiques ont du mal à parler de religion même en privé. Même en famille, sauf famille très pratiquante. Notre vie de foi est ultra-privée justement parce que formée par des siècles où la foi catholique était partout, et où donc la discrétion sur sa religiosité personnelle était de mise.
Peut-être que cette discrétion est également due au statut de laïc, tout au moins à sa mauvaise compréhension. Dans l'Eglise et dans le monde, toute la praxis religieuse des laïcs est réduite à la passivité, ou limitée à la sphère personnelle. Les laïcs se considèrent presque comme des quasi-profanes, ne jouissant d'aucune légitimité pour parler des choses religieuses, et ne se sentant investis d'aucune mission.

D'un point de vue sociologique, les catholiques ne forment plus guère, en France, qu'un corps social désagrégé. Nous ne vivons plus vraiment en société, nous sommes éloignés les uns des autres, et la messe du dimanche constitue souvent l'unique occasion de se rencontrer. Ce constat est d'autant plus vrai dans les grandes agglomérations. Les milieux ruraux ne sont pas épargnés pour autant, il n'est pas rare de voir des fidèles parcourir plusieurs kilomètres en voiture pour se rendre à l'église.

De cette situation, certains ressentent à juste titre une frustration. On aimerait plus de chaleur, plus d'ouverture, plus de disponibilité. On aimerait une communauté de vie qui n'existe malheureusement pas ou plus. Et les survivants ou les miraculeux rescapés sont souvent timorés, timides, ou discrets.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : sam. 12 oct. 2019, 12:49
par yves56
Le sourire à l'américaine n'est pas un dogme. Les catholiques n'ont pas à se montrer sympas.

L’amour au sens chrétien ne consiste pas à aimer l'autre pour ses vertus, ses dons, sa beauté, voire ses charmants défauts mais sa valeur d'enfant de Dieu.

A la différence des sympathiques païens (tiens, le mot a vieilli) le chrétien aime ses ennemis : "Si vous n’aimez que ceux qui vous aiment, que faites-vous là d’extraordinaire ? Les païens en font tout autant."

Je ne crois pas que tout effort d'amitié requière une part de comédie. Pour Aristote, la comédie est l'imitation d'hommes de caractère inférieur. L'exact opposé de l'amour.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : sam. 12 oct. 2019, 18:43
par Solene111
Cela ne me gêne pas. Ce qui me gêne plus c'est que je ne vois pas beaucoup de mixité sociale à la messe. Je vois beaucoup de personnes de la bourgeoisie, dont je suis issue. Bien habillés, bien coiffés, un peu genre premier de la classe "Laurent Romejko". Les bourgeois ont le droit d'exister, d'aller à la messe. Je ne les juge pas, ils sont, pour certains, vraiment pieux et sincères, et sympathiques, mais j'aimerais voir de la mixité, des gens pauvres, des drogueés, des SDF, des gens de gauche, de droite etc.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Publié : sam. 12 oct. 2019, 18:45
par Briscard
Je suis d'accord avec l'initiateur de ce post. Les participants aux messes ont généralement le visage fermé, froid, distant. Guère de sourires aux serrements de mains...

Trinité a bien de la chance avec les fidèles de son église.