Les livres d'inspiration chrétienne qui vous ont plu

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Avatar de l’utilisateur
apatride
Ædilis
Ædilis
Messages : 41
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar apatride » dim. 05 févr. 2017, 23:50

Comment je suis redevenu chrétien
Jean-Claude Guillebaud

«Ma démarche ne participait ni de l'effusion mystique, ni de la nostalgie, ni même de la quête spirituelle, comme on dit maintenant. C'est d'abord la raison qui me guidait. Par elle, je me sentais peu à peu ramené au christianisme. Cette réflexion a d'abord été très périphérique par rapport à la foi, puis les cercles de ma curiosité se sont rapprochés du noyau central, celui de la croyance proprement dite. J'en suis là. Je ne suis pas sûr d'être redevenu un "bon chrétien", mais je crois pro­fondément que le message évangélique garde une valeur fondatrice pour les hommes de ce temps. Y compris pour ceux qui ne croient pas en Dieu. Ce qui m'attire vers lui, ce n'est pas une émotivité vague, c'est la conscience de sa fondamentale pertinence. La rétractation d'une telle parole dans l'enclos de l'intimité -se taire ! - me semblerait absurde. La laïcité véritable, ce n'est pas la peureuse révision à la baisse des points de vue, c'est leur libre expression dans un rapport robuste et apaisé.»

Jean-Claude Guillebaud a été durant vingt ans grand reporter de guerre au journal Le Monde, il est depuis vingt ans journaliste au Nouvel Observateur, chroniqueur à La Vie en même temps qu'éditeur au Seuil. Il a publié au Seuil de nombreux documents, récits de voyages, ainsi que sis essais majeurs : La Trahison des Lumières (1995), La Tyrannie du plaisir (Prix Renaudot-essai, 1998, La Refondation du monde (1999), le Principe d'Humanité (2001), le Goût de l'avenir (2003), La Force de conviction (2005).


Voici quel est notre Dieu
Joseph Ratzinger

Dans cette œuvre exceptionnelle, celui qui est devenu notre nouveau pape s'adressait au cœur et à l'intelligence de tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Non, l'Eglise n'est pas " dépassée ". En tout temps, son message éternel rejoint l'intime conviction des hommes et des femmes car son message est le message même de jésus, le Christ, le Fils de Dieu venu dans notre humanité révéler que Dieu son Père est notre Père et qu'il nous aime ! Non, l'Eglise n'est pas " conservatrice ". Du Trésor qu'elle a reçu en dépôt, elle tire à chaque époque du neuf pour annoncer de manière toujours vivante la Bonne Nouvelle du vrai bonheur ! Non, l'Eglise n'ignore pas les défis de la vie dans notre monde post-moderne. L'Eglise est " experte " en humanité, loin de tout moralisme, elle annonce l'Evangile de la vraie liberté ! A toutes les questions que nous nous posons dans notre conscience la plus intime, le nouveau pape répondait dans ce livre avec une profondeur et une clarté rares, sans jamais éluder les plus difficiles, sans jamais reculer devant celles dont certains pensent qu'elles gênent l'Eglise. Une œuvre de fond qui illumine l'intelligence de la foi.

La foi des chrétiens
Anselm Grün

Comment conforter la foi des chrétiens en quête de leur propre identité ? Pour Anselm Grün, il ne s'agit rien moins que de définir la différence, l'essence du christianisme au regard des autres traditions religieuses. Pour autant, il ne faut pas s'en tenir à la seule question du dogme, mais envisager la manière dont la foi chrétienne permet de traverser la vie de tous les jours. " Être croyant, c'est pour moi rendre témoignage sans cesse de ce qui m'habite, de ce dont je vis et des raisons qui me font vivre. Être croyant implique une incessante interrogation sur le rôle joué dans ma vie par Jésus-Christ, sur la façon dont, comme chrétien, je traite les problèmes majeurs de mon existence : le mal et la faute, la maladie et la mort, le travail et la vie quotidienne, l'amour et le plaisir. "

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1075
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Ève, le roman rêve de Marek Halter

Message non lupar Xavi » mar. 07 févr. 2017, 11:52

Nahamma se réveille en sursaut. Dehors, les premiers rayons du soleil brillent déjà et commencent à éclairer la tente. Noah dort encore.
Quel cauchemar !
Elle se retourne vers ses deux petits. Sem et Cham n’ont pas bougé. Tout est calme. Dehors, l’arche attend dans les premiers feux du soleil et le ciel bleu rassure. Il n’y aura pas de déluge aujourd’hui.
Comment a-t-elle pu rêver tout cela ?
L’avenir ne reste-t-il pas plein de promesses ?
Dans son corps qui s’arrondit, c’est une vie nouvelle qui s’annonce. Il s’appellera Japhet. « Que deviendra le vivant qui sortira de moi ? ».

La prophétie de son homme remplit son cœur et ses pensées. Quelle étrange crainte que ce déluge redouté ! Quelle étrange décision de s’en protéger en construisant une maison flottante au cas où … !

Devenir la mère de toute l’humanité future lui remue le cœur. Pas étonnant qu’elle en rêve !


Marek Halter n’en dira rien.

Il laisse le lecteur là où le rêve s’achève. Entre l’ombre et la lumière.

A ce moment où les questions se bousculent à la sortie du sommeil lorsque la conscience reprend sa place et essaie, vainement, de faire redéfiler le rêve insaisissable qui, quelques instants, plus tôt semblait parvenir à mélanger si clairement des personnes et des lieux d’époques différentes dans une cohérence qui ne peut subsister au réveil.

Le roman Ève de Marek Halter nous fait vivre dans un rêve de Nahamma, la femme de Noé.

Le tableau qu’il nous dresse des premiers temps de l’humanité est touchant et dramatique, mais rempli de beauté et de poésie.

On s’y croirait. C’est de l’impressionnisme et du surréalisme. Mais, le regard est lumineux.

La trame du rêve de Nahamma la transporte, loin dans le passé, au pays de ses ancêtres, mais s’achève dans le futur du déluge.

Ne soyez pas trop surpris de voir coexister Adam et Ève avec Noé, le temps de l’Eden et celui du déluge !

Car, en entrant dans le rêve de Nahamma, vous allez à votre tour effectuer un fameux voyage dans les débuts de l’humanité.

L’écriture de Marek Halter est magnifique et les 350 pages qu’il nous propose sont une gourmandise trop vite passée.

D’aucuns diront : c’est sans intérêt, ce n’est qu’un roman !

Détrompez-vous ! La culture biblique et historique de Marek Halter est brillante.

Et, comme dans nos propres rêves, le rêve de Nahamma se nourrit d’un réel bien concret et nous offre une fresque historique à travers de multiples détails imaginaires qui nous rapprochent davantage du réel qu’un récit plus réaliste ne pourrait le faire.

Il nous ouvre à la seule connaissance du passé qui nous soit possible, celle dont les détails imprécis permettent par leur imprécision même de toucher plus près le réel concret de ce qu’ont vécu Adam et Ève.

Le roman de Marek Halter n’a pas choisi le chemin facile qui aurait consisté à imaginer une histoire qu’il aurait greffée sur les détails d’une lecture littérale strictement respectée du récit de la Genèse, même s’il est rempli de tels détails.

Comme le récit biblique du jardin d’Eden nous y invite lui-même, il nous fait sortir des perspectives trop cérébrales pour nous faire entrer dans une vision où nous pouvons être davantage ouverts à Dieu et à la réalité au-delà de nous-mêmes.

Et, dans l’univers du rêve, il nous donne de pouvoir toucher un peu mieux la réalité historique autant que la réalité spirituelle des débuts de notre humanité.

Merci Marek !

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3124
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Ève, le roman rêve de Marek Halter

Message non lupar Kerniou » mar. 07 févr. 2017, 12:29

Merci, Xavi, pour ce texte que vous nous donnez en partage
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Pathos
Quæstor
Quæstor
Messages : 373
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar Pathos » dim. 19 mars 2017, 23:04

J'ai lu avec plaisir ce petit roman.

https://www.amazon.fr/Monsieur-cur%C3%A ... 2369690372

Sous ses petits airs légers au départ (tradi et modernistes en prennent chacun pour leur grade :D ) ce livre se révèle profond sur la difficulté d'être prêtre aujourd'hui et la réconciliation des êtres humains.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9569
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar Fée Violine » lun. 20 mars 2017, 0:23

J'ai lu ce livre il y a quelques mois, je l'ai adoré ! (pardon, je l'ai beaucoup apprécié)
C'est très facile à lire, et en même temps très profond. Et quel bel éloge du sacrement de réconciliation !
On voit que l'auteur connaît bien le sujet. En tout cas, il s'est bien amusé dans la satire, y compris dans les noms des personnages, comme l'inénarrable Enguerrand Guerre, qui, on l'aura compris, est quelqu'un d'assez agressif !
C'est un livre très recommandable. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Natthi
Censor
Censor
Messages : 89
Inscription : dim. 06 sept. 2015, 19:14
Conviction : Catholique ordinaire
Localisation : New Jersey, Etats-Unis

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar Natthi » lun. 20 mars 2017, 2:42

Un livre recommandé à la fois par Pathos et par Fée Violine est probablement un excellent livre :D
Je vais de ce pas le commander sur amazon Di tant est qu'on puisse se le procurer aus Etats-Unis.
Merci à vous deux pour cette idée de lecture :clap:

Avatar de l’utilisateur
apatride
Ædilis
Ædilis
Messages : 41
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar apatride » mar. 21 mars 2017, 0:57

Acheté et dévoré hier, ça se lit tout seul !

Il y a aussi quelques passages assez savoureux, j'ai souvent souri voire ri de bon cœur, avant d'être cueilli au détour d'une révélation inattendue.

Le style est simple et sans artifices, sans génie non plus. L'histoire est belle et touchante, et prend une tournure plus profonde qu'attendue dans son dernier tiers. J'ai mine de rien compris certaines choses propres à nourrir ma relation naissante à l'Eglise.

Un beau petit livre très recommandable et qui peut parler à tous.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9569
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar Fée Violine » mer. 22 mars 2017, 1:17

J'ai mine de rien compris certaines choses propres à nourrir ma relation naissante à l'Eglise.
Oui, on comprend notamment que les prêtres, et même les évêques, sont des êtres humains, avec des qualités et des défauts, avec des limites. Ça donne envie de les aimer et de les soutenir, au lieu de les critiquer.

Avatar de l’utilisateur
Natthi
Censor
Censor
Messages : 89
Inscription : dim. 06 sept. 2015, 19:14
Conviction : Catholique ordinaire
Localisation : New Jersey, Etats-Unis

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar Natthi » mer. 22 mars 2017, 13:45

Pas facile de se procurer le livre quand on ne vit pas en Europe. J'ai cependant pu obtenir une version numérique depuis une librairie belge qui accepté PayPal... je l'ai dévoré en 2h :D Un très bon condensé de ce que l'on peut voir dans une paroisse ou sur un forum catholique :-D Un bel appel à l'humilité aussi...

Toto
Senator
Senator
Messages : 876
Inscription : mar. 04 sept. 2012, 20:21
Conviction : Catholique pratiquant traditionaliste

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar Toto » mer. 22 mars 2017, 18:34

Bon, je vais l'acheter. Un tel élan unanime m'a convaincu.
Nous réclamons votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique, cette ligue impure, qui se grossit par des transfuges de l'ordre clérical. Jouets de passions séductrices, ils ont présenté des requêtes pour abolir ce point sacré… si honteuses tentatives… Défendre de toutes vos forces, d'après les règles des Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1391
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Monsieur le curé fait sa crise

Message non lupar axou » mer. 22 mars 2017, 21:59

Moi aussi ! J'ai hâte de le lire.


Revenir vers « Lettres »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité