Les cathos traditionalistes

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Altior
Senator
Senator
Messages : 853
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Café-caté: où aller ?

Message non lupar Altior » dim. 12 nov. 2017, 9:08

Une forme spéciale de catéchèse pour les adultes est le café-caté. Ce sont des occasions conviviales pour approfondir sa foi.

Dans quel endroit et à quelle date et heure un catholique traditionnaliste peut-il prendre son café ou son verre de vin et, en même temps, sortir enrichi ? J'ai fait une recherche sur Interrete et voici le résultat (pour ceux qui ne sont pas au courant: «Interrete» c'est l'Internet en latin).

Tout d'abord, si c'est le premier mardi du mois et si vous êtes à Paris, rendez-vous au Café de Sorbon, 60 rue des Écoles (métro Cluny) au premier étage. Soyez là-bas à 20.30, autour d'un frère de la FSVF (Fraternité St Vincent Ferrier). Agenda ici.

Si vous êtes à Montpellier, le ICRSP de là-bas organise plusieurs café-caté: pour les étudiants, pour les professionnels, pour les retraités. Les détails sont ici

Si vous êtes dans le Var, rendez-vous à Draguignan. Se mettre à jour ici.

Si vous êtes à Strassbourg, sachez que, parfois, les mercredis, il y a café-caté au bar...«Les Douze Apôtres», organisé par la paroisse personnelle tradie de là-bas. Se renseigner à partir d'ici.

Alors, bon café à vous!

Avatar de l’utilisateur
Cycas
Censor
Censor
Messages : 99
Inscription : ven. 12 août 2005, 12:53
Conviction : Catholique

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Cycas » dim. 12 nov. 2017, 22:18

Je suis allé une fois à une messe de la FSSPX, je n'ai pas accroché.
Je suis allé plusieurs fois à des messes de la FSSP, j'étais déjà plus intéressé.
Je suis allé à beaucoup de messes non traditionalistes. Beaucoup de messes étaient ennuyeuses, beaucoup passionnantes aussi.
Je préfère ces dernières messes avec un prêtre classique sans être traditionaliste.
Les prêtres avec qui j'ai pu discuter parlent d'orgueil spirituel concernant la FSSPX. C'est vrai que ces messes attirent bien les familles pratiquantes avec enfants déçues de prêtres ou de messes pas à la hauteur de leurs attentes.
C'est dommage, ces familles manquent à l'Eglise, il y a pourtant tant de place pour elles, éveil à la foi, garderies, catéchisme, il y a du travail pour tous, pourquoi quitter l'Eglise ? Cette dernière doit être soutenue, défendue.

Avec ma famille de cinq enfants, nous fréquentons la messe et participons à la vie de la communauté, une dizaine d'autres familles nombreuses sont actives également au milieu d'une assemblée plutôt vieillissante. Mais il y a énormément de bénévoles, je suis surpris par toutes ces énergies pour faire vivre l'église.

Quelques familles nombreuses sont parties dans les fraternités citées plus haut. Ces gens de la FSSPX manquent.
Je comprends leur éloignement mais je le déplore et ne peux m'empêcher de penser effectivement à un peu d'orgueil spirituel.
Quand nous parlons avec eux, ces connaissances ont toujours des mots durs pour l'Eglise perçue comme décadente, laxiste.

Je suis triste de ce schisme.

Espérant qu'ils reviennent.

Altior
Senator
Senator
Messages : 853
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Altior » dim. 12 nov. 2017, 23:55

Je préfère ces dernières messes avec un prêtre classique sans être traditionaliste.
C'est votre choix. Les traditionalistes ont aussi le leur. Ils préfèrent des prêtres traditionalistes sans être classiques...

Vous voyez, si on est arrivé à une Église à la carte, alors chacun a le même droit de choisir ce qu'il préfère du menu.

Par ailleurs, je n'ai pas vu trop de prêtres classiques sans être traditionalistes. Au moins ici, dans mon coin, il sont soit modernistes, soit traditionalistes.
C'est dommage, ces familles manquent à l'Eglise, il y a pourtant tant de place pour elles, éveil à la foi, garderies, catéchisme, il y a du travail pour tous,
Là, c'est une blague ou quoi ? Où exactement vous avez vu des paroisses modernistes confiant ces charges à des familles traditionalistes ? Donnez-moi vite leurs coordonnés, car je veux écrire un reportage pour la tradipresse afin que le monde voit que cela existe et fonctionne.
Quand nous parlons avec eux, ces connaissances ont toujours des mots durs pour l'Eglise perçue comme décadente, laxiste.
Ici, je vous donne parfaitement raison. Les adeptes de la FSSPX, qui forment une bonne partie des traditionalistes, perçoivent l'Église de nos jours comme décadente et laxiste et ont des mots durs contre les modernistes.
Néanmoins, les modernistes aussi ont des mots durs contre les adeptes de la FSSPX. Par exemple: orgueil spirituel, schisme.Pas besoin de chercher trop loin, c'est suffisant de relire vos mots adressés à eux.

Avatar de l’utilisateur
Cycas
Censor
Censor
Messages : 99
Inscription : ven. 12 août 2005, 12:53
Conviction : Catholique

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Cycas » lun. 13 nov. 2017, 12:20

J'ai l'impression que chez vous être traditionaliste relève plus d'une identité que d'une foi. Tradipresse, famille tradi, café-philo tradi. Vous mangez tradi ? Vous respirez tradi ?
D'où cette impression d'élite à part à laquelle vous appartiendriez face à une Église molle et dégénérée.
C'est dommage.
Pourquoi ne pas avoir choisi la FSSP qui est reconnue ?
Concernant les familles "tradis" comme vous dites, je vous confirme que l'église molle s'appuie aussi sur elles pour beaucoup d'activités. Avez-vous juste pris le temps de discuter avec un ou plusieurs prêtres "modernes". Que leur avez-vous proposé ?

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2141
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Suliko » lun. 13 nov. 2017, 16:03

Je suis allé une fois à une messe de la FSSPX, je n'ai pas accroché.
Je suis allé plusieurs fois à des messes de la FSSP, j'étais déjà plus intéressé.
Pourtant, il s'agit de la même messe ! Je ne comprends donc pas votre remarque...
Quelques familles nombreuses sont parties dans les fraternités citées plus haut. Ces gens de la FSSPX manquent.
Je comprends leur éloignement mais je le déplore et ne peux m'empêcher de penser effectivement à un peu d'orgueil spirituel.
Je ne pense pas que ce soit de l'orgueil spirituel, loin de là. Seulement, faisons un constat simple : en matière de transmission de la foi aux enfants, il y a une différence de taille entre les parents catholiques qui mettent leurs enfants dans des écoles publiques ou catholiques seulement de nom et ceux qui les mettent dans des écoles catholiques hors contrat ou font l'école à la maison. Le taux de transmission de la foi dans le premier cas est extrêmement bas. Je ne suis pas mère de famille, mais je connais beaucoup de cas où des parents catholiques pratiquants ont vu leurs enfants cesser toute pratique religieuse dès l'adolescence parce que ces derniers vivaient dans un environnement trop hostile ou indifférent au catholicisme. Or, au Jugement dernier, on demandera des comptes aux parents catholiques sur leurs efforts pour transmettre la foi (sans laquelle on ne saurait plaire à Dieu) à leurs enfants. C'est un devoir fondamental. Je vous conseille par exemple la lecture de cette encyclique du pape Pie XI sur l'éducation chrétienne de la jeunesse, écrite en 1929, mais évidemment toujours d'actualité : http://w2.vatican.va/content/pius-xi/fr ... istri.html

Citons tout particulièrement ce passage :
De là il ressort nécessairement que l'école dite neutre ou laïque, d'où est exclue la religion, est contraire aux premiers principes de l'éducation. Une école de ce genre est d'ailleurs pratiquement irréalisable, car, en fait, elle devient irréligieuse. Inutile de reprendre ici tout ce qu'ont dit sur cette matière Nos Prédécesseurs, notamment Pie IX et Léon XIII, parlant en ces temps où le laïcisme commençait à sévir dans les écoles publiques. Nous renouvelons et confirmons leurs déclarations et, avec elles, les prescriptions des sacrés canons: La fréquentation des écoles non catholiques, ou neutres ou mixtes (celles à savoir qui s'ouvrent indifféremment aux catholiques et non-catholiques, sans distinction), doit être interdite aux enfants catholiques ; elle ne peut être tolérée qu'au jugement de l'Ordinaire, dans des circonstances bien déterminées de temps et de lieu et sous de spéciales garanties.

Il ne peut donc même être question d'admettre pour les catholiques cette école mixte (plus déplorable encore si elle est unique et obligatoire pour tous) où, l'instruction religieuse étant donnée à part aux élèves catholiques, ceux-ci reçoivent tous les autres enseignements de maîtres non catholiques, en commun avec les élèves non catholiques.

Ainsi donc, le seul fait qu'il s'y donne une instruction religieuse (souvent avec trop de parcimonie) ne suffit pas pour qu'une école puisse être jugée conforme aux droits de l'Eglise et de la famille chrétienne et digne d'être fréquentée par les enfants catholiques.

Pour cette conformité, il est nécessaire que tout l'enseignement, toute l'ordonnance de l'école, personnel, programmes et livres, en tout genre de discipline, soient régis par un esprit vraiment chrétien sous la direction et la maternelle vigilance de l'Eglise, de telle façon que la religion soit le fondement et le couronnement de tout l'enseignement, à tous les degrés, non seulement élémentaire, mais moyen et supérieur: " Il est indispensable, pour reprendre les paroles de Léon XIII, que non seulement à certaines heures la religion soit enseignée aux jeunes gens, mais que tout le reste de la formation soit imprégné de piété chrétienne. Sans cela, si ce souffle sacré ne pénètre pas et ne réchauffe pas l'esprit des maîtres et des disciples, la science, quelle qu'elle soit, sera de bien peu de profit; souvent même il n'en résultera que des dommages sérieux. " 52

Et qu'on ne dise pas qu'il est impossible à l'Etat, dans une nation de croyances diverses, de pourvoir à l'instruction publique autrement que par l'école neutre ou par l'école mixte, puisqu'il doit le faire pour être plus raisonnable, et qu'il le peut plus facilement en laissant la liberté et en venant en aide par des subsides appropriés à l'initiative et à l'action de l'Eglise et des familles.

Que cela soit réalisable à la satisfaction des familles et pour le bien de l'instruction, de la paix et de la tranquillité publiques, l'exemple de certains peuples, divisés en plusieurs confessions religieuses, le démontre. Chez eux l'organisation scolaire sait se conformer aux droits des familles en matière d'éducation pour tout l'enseignement (spécialement en accordant des écoles entièrement catholiques aux catholiques), mais ils observent encore le respect de la justice distributive, l'Etat donnant des subsides à toute école voulue par les familles.

En d'autres pays de religion mixte, les choses se passent autrement, mais là au prix d'une lourde charge pour les catholiques. Ceux-ci, sous les auspices et la direction de l'épiscopat, avec le concours infatigable du clergé séculier et régulier, soutiennent complètement à leurs frais l'école catholique pour leurs enfants, telle que l'exige d'eux un grave devoir de conscience. Avec une générosité et une constance dignes de tout éloge, ils persévèrent dans leur résolution d'assurer entièrement (comme ils l'expriment dans une sorte de mot d'ordre): " L'éducation catholique, pour toute la jeunesse catholique, dans des écoles catholiques. "

Pareil programme, si les deniers publics ne lui viennent pas en aide, comme le demanderait la justice distributive, du moins ne pourra pas être entravé par le pouvoir civil qui a vraiment conscience des droits de la famille et des conditions indispensables de la légitime liberté.

Mais là aussi où cette liberté élémentaire est empêchée ou contrecarrée de différentes manières, les catholiques ne s'emploieront jamais assez, fût-ce au prix des plus grands sacrifices, à soutenir et à défendre leurs écoles, comme à obtenir des lois justes en matière d'enseignement.
Donc, plutôt que de qualifier les familles fréquentant la FSSPX ou tout autre communauté traditionaliste d'orgueilleuses, demandons-nous pourquoi la transmission de la foi aux jeunes générations est un échec si flagrant chez ceux qui restent dans les paroisses ordinaires...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar PaxetBonum » lun. 13 nov. 2017, 18:23

Je comprends leur éloignement mais je le déplore et ne peux m'empêcher de penser effectivement à un peu d'orgueil spirituel.

Je suis triste de ce schisme.

Espérant qu'ils reviennent.
Pourriez-vous expliquer ce qu'est l'orgueil spirituel ?

Tout comme vous je suis triste de ce schisme et j'attends avec espérance leur retour au sein de l'Eglise.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Altior
Senator
Senator
Messages : 853
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Altior » lun. 13 nov. 2017, 21:48

J'ai l'impression que chez vous être traditionaliste relève plus d'une identité que d'une foi.
Être traditionaliste relève en premier chef de la foi. Car la foi des traditionalistes est différente de la foi des modernistes. Je l'ai dit et je le répète: il s'agit de deux religions différentes.
Il faut noter encore une chose qui a son intérêt: pas seulement la foi traditionaliste est différente de la foi moderniste, mais la foi moderniste est variable. Deux modernistes ne croient pas pareil. On voit bien sur ce forum: un a une cosmogonie, un autre a une autre. Un a une anthropogonie, un autre a une autre. La foi de Xavi n'est pas la foi de Christophe67. Ce n'est pas valable pour les tradis. Par exemple, Suliko et moi, on dirait qu'on a fait la même caté en utilisant les même manuels.

Puis, vous avez bien noté qu'on peut effectivement parler d'une identité tradi, car être tradi n'est pas seulement un truc de religion, mais un truc culturel aussi. Par exemple, vous posez la question si je mange tradi. Oui, j'ai noté des différences. Sans répéter que les tradis ne mangent pas de la viande les vendredi, il y a des différences purement culturelles: par exemple, les tradis mangent beaucoup plus souvent que les modernistes un premier plat liquide (soupe, potage, crème). Dans un foyer moderniste, on a du mal même à trouver des assiettes creuses. Des petits détails qui, pourtant, ont une tendance a se coaguler dans ce qu'on pourrait nommer une identité culturelle traditionelle.

Tradipresse, famille tradi, café-philo tradi.
S'il y a une presse moderniste, pour quelle raison n'y aurait-il pas une presse tradi ? Vous n'avez pas encore trouvé des différences entre «Goliat» et «Fideliter», entre «La Vie» et «Homme Nouveau» ou bien entre «Pèlerin» et «Renaissance catholique» ? Les unes n'ont rien à voir avec les autres et là encore on voit bien qu'il s'agit de deux religions différentes.
D'où cette impression d'élite à part à laquelle vous appartiendriez face à une Église molle et dégénérée.
Si vous avez raison quand vous dites que les tradis pensent que l'Église de notre temps est molle et, d'un certain point de vue, dégénérée, vous avez tort lorsque vous dites qu'il ont l'impression d'élite. Ce n'est pas la première fois que je note cette étrange comparaison de type «les tradis - combien il sont vaniteux, tendis que nous - combien nous sommes humbles!».
Pourquoi ne pas avoir choisi la FSSP qui est reconnue ?
Si vous aviez pris la peine de suivre les liens vers les café-caté, vous auriez remarqué que toutes sont animées par des groupes traditionalistes «reconnus».
Avez-vous juste pris le temps de discuter avec un ou plusieurs prêtres "modernes". Que leur avez-vous proposé ?
Bien sûr. Chaque fois et systématiquement il m'ont mis des bâtons, me laissant comprendre que ma place n'est pas dans leurs paroisses. Le fait qu'il s'agit des paroisses du bon Dieu ne semblait pas leur traverser l'esprit.
Par ailleurs, vous, vous avez pris le temps de discuter avec un ou plusieurs prêtres «traditionalistes» ? Que leur avez-vous proposé ?

Avatar de l’utilisateur
Cycas
Censor
Censor
Messages : 99
Inscription : ven. 12 août 2005, 12:53
Conviction : Catholique

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Cycas » lun. 13 nov. 2017, 22:15

Orgueil car pourquoi demander des messes à part, des écoles à part ? Des hôpitaux ou épiceries à part bientôt ?
Les "tradis" peuvent venir redynamiser l'Eglise et agir là où ils sont, dans leur paroisse. En chrétien en terre difficile.

Il y a une petite fierté mal placée dans ces messes où viennent plutôt des familles nombreuses et où les prêtres sont plutôt jeunes.
Petite communauté qui prie mieux, communie mieux, éduque mieux que les cathos tièdes. Ils sont à peine 50 000 mais pensent qu'ils sont l'avenir.

Pendant ce temps, dans ma ma paroisse molle, des prêtres à la retraite sont rappelés avec leurs prothèses auditives, ils vont sur leurs 90 ans. Les diacres ne valent pas mieux, les familles avec enfants font vivre la communauté en ne comptant pas leurs heures, elles font le catéchisme, gardent les petits pendant la messe, font l'éveil à la foi...
Elles mettent leurs enfants dans le privé sous contrat ou dans le public pour deux familles avec des moyens financiers limités mais avec une culture classique remarquable et dont les enfants présentent une culture religieuse très solide.
Le boulot et l'implication de toutes ces personnes sont admirables.
Je ne sais pas si dans ces messes tradis où l'on se sent si supérieur à ceux qui vont dans le public, les familles donnent autant sans avoir un melon énorme.

Je viens du privé sous contrat, mes enfants y sont, ma femme vient du public, nous sommes sans doute des chrétiens minables selon l'intervenant(e) qui ne jure que par le hors contrat mais notre christianisme à défaut d'être pur est vécu là où nous sommes.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3018
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Héraclius » lun. 13 nov. 2017, 22:19

Être traditionaliste relève en premier chef de la foi. Car la foi des traditionalistes est différente de la foi des modernistes. Je l'ai dit et je le répète: il s'agit de deux religions différentes.
Il faut noter encore une chose qui a son intérêt: pas seulement la foi traditionaliste est différente de la foi moderniste, mais la foi moderniste est variable. Deux modernistes ne croient pas pareil. On voit bien sur ce forum: un a une cosmogonie, un autre a une autre. Un a une anthropogonie, un autre a une autre. La foi de Xavi n'est pas la foi de Christophe67. Ce n'est pas valable pour les tradis. Par exemple, Suliko et moi, on dirait qu'on a fait la même caté en utilisant les même manuels.

Merci, Altior, de nier une fois de plus ce que j'ai de plus cher au monde, ma foi catholique, mon allégeance à Jésus-Christ et la soumission de mon intellect au magistère de Son Eglise. Après tout, je ne suis pas un tradi, et je me sens tout à fait en communion avec Xavi et Christophe67. J'en conclus que je prend part à la racaille moderniste, tout juste entre Christine Pedotti et Hans Küng.

Suliko, par exemple, n'a pas - pas encore ? - eu cette audace. Qu'elle le confirme, mais pour elle je suis catholique. Un genre de Lacordaire un peu trop gentil avec les libéraux et tenant quelques idées bizarres, mais un catholique.

Suliko est du reste un bon exemple, parce que ce qui me paraît clair, c'est qu'elle pense le Concile Vatican II hérétique - d'où le fait qu'elle penche vers le sédévacantisme. Votre propre position, corrigez-moi si je me trompe, est que si il est vrai que les documents du concile contiennent de regrettables ''ambiguïtés'', cela reste un Concile Œcuménique de plein droit. Alors, êtes-vous si certain d'avoir la même foi qu'elle, selon vos propre critères ?


Vous m'énervez, franchement. Heureusement, les tradis sont loin d'êtres tous comme vous ; je compte quelques bons amis dans ce milieu, rencontrés aux hasards des messes de Saint Pie V, et - sans doute du fait du poison moderniste, oeucuméniste et libéral qui s'infiltre en eux - ils me considèrent comme un catholique. Leurs prêtres me laissent servir leurs messes et me communient ; je suppute donc qu'ils ne me tiennent pas comme un agent moderniste crypto-protestant payé par le Cardinal Marx pour subvertir les catholiques de France et d'Angleterre.


Je le répète, les tradis dans leur ensemble sont des gens bien, et même des milieux dans lesquels foi et liturgie sont bien mieux respectées que la moyenne. Mais diable, l'exclusivisme de quelques-uns leur fait grand tort.


Héraclius - (Immonde pseudo-catholique Novus Ordo osant, parfois, en accord avec le droit canon et l'ordinaire du lieu, substituer au poisson du vendredi une autre pénitence - bref, un hérétique de la pire espèce).
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
Cycas
Censor
Censor
Messages : 99
Inscription : ven. 12 août 2005, 12:53
Conviction : Catholique

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Cycas » lun. 13 nov. 2017, 22:27

Très beau message Héraclius.
Je dois dire que j'apprécie également les tradis parce qu'ils veulent mieux et cherchent une perfection.
Mais nous avons besoin d'eux dans leur paroisse. Dans la boue.

antoine75
Senator
Senator
Messages : 687
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar antoine75 » lun. 13 nov. 2017, 22:55

Les tradis me font penser un peu aux pharisiens de l'époque de Jésus, très attaché aux rites. D'un autre côté, il est dit qu'une poignée sera fidèle à la vrai religion.

Altior
Senator
Senator
Messages : 853
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Altior » mar. 14 nov. 2017, 0:12

Orgueil car pourquoi demander des messes à part,
Serait-il parce que Rome leur donne ce droit ? Mais les prêtres modernistes s'en fichent de «Summorum Pontificum», «Universae Ecclesiae» tout comme il s'en fichent de ce que le Pape demande et, souvent, de ce que leur propre évêque demande.

des écoles à part ?
Parce que les parents catholiques sentent le besoin d'avoir, pour leurs fils et leurs filles, des écoles où on enseigne le catholicisme. Écoles ou on enseigne les fondamentaux et non pas l'enseignement déstructuré qu'on peut voir dans les écoles sous contrat.
Des hôpitaux ou épiceries à part bientôt ?
Actuellement, cela reste un rêve, quoique, une fois, la plupart des hôpitaux était catholique et leurs nom le témoigne encore. Malheureusement, avec le large soutien des modernistes avant la lettre, l'état s'est emparé des propriétés catholiques. Oui, je rêve, en tant que médecin, de travailler dans un hôpital catholique. Alors, je ne verrais pas ce que je vois. Je ne verrais pas chaque femme qui a juste accouché sortant avec une ordonnance pour la pilule. Je ne verrais pas tant d'enfants tués par leur parents et par les médecins qui ont oublié qu'il sont des ministres de la vie et non pas des ministres de la mort. Je ne verrais pas des adultes vivants tués pour le prélèvement de leurs organes. Je ne verrais pas chaque problème de couple traité avec du Xanax.
Epiceries ? Pourquoi pas, mais plus urgent je sens le besoin de boucheries catholiques. Car je voudrais avoir la garantie que ce que j'achète ne provient pas d'un bœuf égorgé et laissé souffrir dans son propre vomissement. Je préfère que 0.5 pour cent de ce que je paye ailles aux églises catholiques et non pas aux mosquées.
Les "tradis" peuvent venir redynamiser l'Eglise et agir là où ils sont, dans leur paroisse.
Mais c'est justement là où ils sont, dans leurs paroisses. Lorsque vous me montrerez un canon selon lequel un laïque doit pratiquer dans une paroisse et non pas dans une autre je vous donnerai raison.
En chrétien en terre difficile.
Vraiment, vous n'avez jamais entendu de l'œuvre des tradis sur ce terrain ? Avez-vous besoin que je vous pose des liens avec des processions, des chapelets dans des lieux publics, des pèlerinages de milliers de chrétiens, des liens avec des restauration d'églises, d'écoles, des liens avec des camps scout, camps étudiants, retraites, visites guidées, etc ? Je vous ai justement mis des liens avec des catéchèses dans des cafés, dans des restos, dans des foyers étudiants. Alors, selon vous, être chrétien en terre difficile c'est quoi ?
Ils sont à peine 50 000 mais pensent qu'ils sont l'avenir.
Si je compare la dynamique des tradis versus la dynamique des modernistes, je pense que les premiers ont plutôt raison.
Pendant ce temps, dans ma ma paroisse molle, des prêtres à la retraite sont rappelés avec leurs prothèses auditives, ils vont sur leurs 90 ans. Les diacres ne valent pas mieux,
Mais pourquoi ne sont pas appelés des jeunes prêtres ? Je peux fournir à votre évêque le numéro de téléphone de FSSP, ICRSP, IBP, FSVF et, pourquoi pas, celui de FSSPX. Mais non! L'ancienne garde recule, mais n'appelle pas à l'aide ceux qui ont vocations et ferveur.
gardent les petits pendant la messe
Je n'ai jamais compris cette pratique des modernistes. Pourquoi garder les petits pendant la Messe ? Pourquoi les mettre à part et non pas en famille, dans la même barque liturgique qui avance vers Dieu ?
Dernière édition par Altior le mar. 14 nov. 2017, 0:39, édité 1 fois.

Altior
Senator
Senator
Messages : 853
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Altior » mar. 14 nov. 2017, 0:32

Merci, Altior, de nier une fois de plus ce que j'ai de plus cher au monde, ma foi catholique, mon allégeance à Jésus-Christ et la soumission de mon intellect au magistère de Son Eglise.
Mais c'est vous, Héraclius, qui niez que les tradis sont des catholiques. C'est vous, Héraclius, qui avez dit plus d'une fois que les tradis, ou une partie importante d'eux, sont en schisme. Où est la soumission de votre intellect au magistère de Son Église ? Car ce magistère n'a jamais dit ce que vous dites. Lorsque Rome dira que la FSSPX est schismatique, je dirai pareil. Mais jusqu'alors, nous disons ce que Rome dit: la FSSPX est une fraternité sacerdotale catholique en situation canonique irrégulière. Nous attendons, avec une certaine impatience, que cette situation devienne régulière. Jusqu'alors nous disons ce que Rome dit: les évêques de cette fraternité sont des évêques catholiques sans office. Votre magistère auquel vous êtes tant soumis considère que ces évêques ne sont plus excommuniés: à votre tour, quand vous planifiez de lever les excommunications?

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3018
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar Héraclius » mar. 14 nov. 2017, 2:00

Vous remarquerez avec profit que je n'use jamais du mot ''schismatique'' pour réferer à la FSSPX mais du terme ''semi-schismatique'' qui relève simplement le fait que Rome appelle ladite FSSPX à la pleine communion, ce qui implique que sa situation canonique irrégulière a des conséquences sur la communion de foi de l'Eglise. Je ne prétends pas savoir lesquelles.

Pour le reste, vous ne répondez pas à mon interrogation principale : suis-je (suffisamment) catholique à vos yeux ?

Je suis probablement un des non-tradis les mieux disposés envers eux. Je reconnais jusqu'à la supériorité objective du vetus ordo sur la nouvelle messe. Si vous me jugez hérétique, vous ferriez mieux de devenir sédévac'. :(
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1653
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Les cathos traditionalistes

Message non lupar archi » mar. 14 nov. 2017, 8:12

Si je compare la dynamique des tradis versus la dynamique des modernistes, je pense que les premiers ont plutôt raison.
Juste une question, Altior.
La communauté de l'Emmanuel (pour prendre un exemple), ça rentre dans quelle catégorie pour vous? Des modernistes?

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 9 invités