Page 1 sur 1

Obligation du dimanche

Publié : jeu. 23 juin 2016, 17:18
par Héraclius
Ce week-end je pars avec quelques amis pour faire une marche de 3-4 jours en Bretagne.

Je voudrais savoir à quel point, selon vous, je dois les embêter pour répondre à l'obligation du dimanche. Je ne suis pas sûr que les "vacances" soient un motif d'excuse valable lorsqu'on lit le catéchisme. :>

Assister à la messe sur le trajet demanderait, entre autre, une sérieuse déviation de notre route initiale. Peut-être que je devrait dévier-moi-même et me débrouiller pour accomplir la chose à marche forcée en me séparant d'eux une demi-journée. Ce qui m'embêterais, c'est qu'ils aient le sentiment que la Sainte Religion m'aliène d'eux, et que cela leur donne de la Foi une image négative.

Je suis preneur de commentaires et d'idées. :p



2180 Le commandement de l’Église détermine et précise la loi du Seigneur : " Le dimanche et les autres jours de fête de précepte, les fidèles sont tenus par l’obligation de participer à la Messe " (⇒ CIC, can. 1247). " Satisfait au précepte de participation à la Messe, qui assiste à la Messe célébrée selon le rite catholique le jour de fête lui-même ou le soir du jour précédent " (⇒ CIC, can. 1248, § 1).

2181 L’Eucharistie du dimanche fonde et sanctionne toute la pratique chrétienne. C’est pourquoi les fidèles sont obligés de participer à l’Eucharistie les jours de précepte, à moins d’en être excusés pour une raison sérieuse (par exemple la maladie, le soin des nourrissons) ou dispensés par leur pasteur propre (cf. ⇒ CIC, can. 1245). Ceux qui délibérément manquent à cette obligation commettent un péché grave.

Re: Obligation du dimanche

Publié : jeu. 23 juin 2016, 17:39
par Toto
Bonjour,

Je ne suis pas forcément d'accord avec votre présupposé "Ce qui m'embêterais, c'est qu'ils aient le sentiment que la Sainte Religion m'aliène d'eux, et que cela leur donne de la Foi une image négative. " Ils pourraient au contraire être admiratifs de votre fidélité et cela pourrait les amener à se poser des questions, et cela faciliterait le dialogue. A titre tout à fait personnel, étant en vacances avec des amis non-catholiques, je me suis levé le dimanche matin pour trouver une messe dans le patelin ; bon, échec sur la ligne, mais une athée de notre groupe m'a dit qu'elle trouvait cela beau. Vous leur en avez parlé? Demandez-leur! J'étais en Chine chez une collègue chinoise, je lui ai parlé de la messe, elle a tout de suite (à mon grand étonnement) accepté de se renseigner pour l'Eglise et a bien voulu m'accompagner à ladite église. Cela ne lui a, ce me semble, posé aucun problème.

Après, si vous voyez que vos amis font la tête à cette annonce, je pense (mais peut-être suis-je un affreux moderniste qui s'ignore) que vous êtes un bon catholique, et qu'une entorse tout à fait exceptionnelle pour des raisons, certes pas forcément graves mais quand même pas anodines, puisse être tolérable. Voyez toutefois si vous pouvez :
-suivre la messe télévisée avec un appareil quelconque
-emporter les textes de la messe, que vous pourrez lire
-"rattraper" en allant à des messes de semaine facultatives à votre retour

Re: Obligation du dimanche

Publié : jeu. 23 juin 2016, 17:49
par Scratchy
Ce qui m'embêterais, c'est qu'ils aient le sentiment que la Sainte Religion m'aliène d'eux, et que cela leur donne de la Foi une image négative.
Bonjour,

Pour avoir connu votre situation, je pense que vous échapperez difficilement à cela. Pour la majorité des non-pratiquants que je connais, la religion est quelque chose de sectaire aliénant les individus.
Partant de là, pour eux les croyants s'imposent des "contraintes inutiles" parmi lesquelles la pratique du dimanche où l'adhésion à des dogmes (qui seraient du prêt à penser contraire à l'autonomie de la volonté) qui nous empêchent d'élargir notre pensée.

Sinon, pour répondre à votre question, la pratique religieuse nous conduit souvent à faire de choix qui ont un impact social. Tel est le cas ici. Effectivement, les vacances ne sont pas un motif suffisant d'excuse. C'est en cela que je m'éloigne de Toto bien que je sois d'accord avec lui sur tout le reste. Dans des moments comme ça, pensons toujours à nos frères chrétiens, dans certains pays qui feraient des dizaines et des dizaines de kilomètres pour pouvoir assister à la sainte messe. Justement, c'est là, que votre participation à la messe sera un plus grand acte d'amour envers le Seigneur puisque vous lui montrez que vous êtes prêts à faire des efforts et prendre de votre temps pour aller le voir. Dans tous nos actes, afin de discerner, regardons qu'est ce qui rend le plus gloire à Dieu. Partant de là, vous avez votre réponse pour la situation présente.

Dans votre cas, faites comprendre à vos amis l'importance de la pratique dominicale (sans parler d'obligation). Si vous pouvez, parlez leur de cela assez en amont du départ afin de voir si c'est possible pour eux de faire un détour.
Sinon, peut être pourriez vous assister à la messe dans votre lieu d'habitation et envisager une solution de covoiturage pour vous rendre sur votre lieu de vacances. Dans un tel cas, vous n'êtes même pas obligé de leur dire pourquoi vous les rejoignez plus tard (sans chercher non plus à le cacher s'ils vous le demandent).

L'an dernier, j'ai été confronté à une situation semblable puisque j'assistais à l'enterrement de vie de garçon d'un petit cousin à 400-500 km de chez moi, durant un week-end de 2 jours allant du vendredi après-midi au dimanche après-midi. Comme je sentais le coup venir qu'il serait très difficile, après une soirée pouvant s'éterniser (d'autant plus que c'était la deuxième) de se rendre à une une messe le dimanche matin , j'ai finalement pris la décision d'écourter mon séjour et de rentrer le samedi après-midi pour pouvoir assister à la messe chez moi.

Re: Obligation du dimanche

Publié : jeu. 23 juin 2016, 22:32
par helios
Aller à la messe "en loucedé", n'est-ce-pas mettre la lumière sous le boisseau ?

Re: Obligation du dimanche

Publié : ven. 24 juin 2016, 13:55
par Fée Violine
Cher Héraclius,

votre itinéraire est-il impératif? Ne peut-il pas être modifié, de façon à passer par un endroit où une messe a lieu?

Re: Obligation du dimanche

Publié : ven. 24 juin 2016, 14:37
par Trinité
Oui! d'autant plus qu'en Bretagne on est pas desservis en églises ;)
Par contre,je comprends très bien la gène d'Héraclius! Moi qui ai un tas d'amis non pratiquants,je comprends bien le problème!

Re: Obligation du dimanche

Publié : sam. 25 juin 2016, 10:39
par Kerniou
Nous avons beaucoup d'églises en Bretagne, c'est vrai, mais la messe n'y est pas toujours régulièrement célébrée, loin s'en faut ...
Renseignez-vous préalablement et voyez avec vos amis quelle organisation trouver.

Re: Obligation du dimanche

Publié : lun. 27 juin 2016, 22:54
par axou
Alors, comment s'est passé ce WE cher Héraclius ?

Axou

Re: Obligation du dimanche

Publié : mar. 28 juin 2016, 11:12
par Héraclius
Très bien. :)

Finalement, apès avoir couru cmme un dément sur plusieurs kilomètres pour assister à temps à la messe de 11h30 au Mont Saint Michel, je suis arrivé avec un quart d'heure de retard. Je n'ai pas pu rentrer dans l'abbatiale pour la messe avec la fraternité monastique, mais j'ai pu récupérer une messe dans l'eglise paroissiale en arrivan au sanctus. C'était mieux que rien.

Cette messe m'a d'ailleurs un peu déprimé. Prêtre sans chasuble, improvisations en permanence, modifications des textes des rubriques, bref, un beau morceau de ce que nos amis tradis appellent catholicisme moderniste. :/

J'éspère que la messe de l'abbatiale est d'un meilleurs niveau, pour le Mont, tout de même...

Re: Obligation du dimanche

Publié : mar. 28 juin 2016, 15:46
par Kerniou
Dommage, en effet, que vous n'ayez pas pu assister à la messe dans l'abbaye ...

Re: Obligation du dimanche

Publié : mar. 05 juil. 2016, 10:33
par Christophe67
Bonjour Héraclius,


Je fais un bref passage pour tomber sur votre post et mon intervention n'est que tardive.

Je salue l'effort que vous avez fait pour assister à la messe.

En effet, "à moins d’en être excusés pour une raison sérieuse" indique bien le caractère impérieux de l'office dominicale. Cette raison sérieuse aurait pu être valide s'il n'y avait vraiment eu aucunes possibilités de rejoindre à temps une église. Mais j'en ajoute pour la lecture de tout catholique prévoyant, ceci peut très bien être inclus, à titre prévisionnel, dans un parcours.
C'est ainsi que je prépare mes déplacements professionnels et personnels; étape 1 : où et quand puis je aller à la messe ? C'est la réponse qui fixe mon point de chute.

L'effort à été fait et j'ai la certitude que cela n'aura pas été en vain. Pour vous très certainement, mais peut être aussi pour les autres qui, même s'ils ne l'avouent pas ne s'en questionneront probablement pas moins. Qui sait ce que l'Esprit Saint tirera de tout cela ;) ?

Concernant le caractère "moderniste" de la messe même s'il vous touche, et je le comprends aisément, ... tant que le prêtre pratique l'Eucharistie selon le rite demandé par l'Église.
Pour le reste, à nous de prier pour eux afin qu'ils reprennent conscience du caractère sacramentel de la messe (et de la tenue qui va avec).

je fais un aparté, la couleur de l'étole ou de la chasuble me rappellent que nous fêtons un saint martyre en dehors de certains périodes liturgiques. Comment s'en rendre compte si le prêtre ne les porte pas ?


Cordialement.

Re: Obligation du dimanche

Publié : mer. 10 août 2016, 12:21
par poche
J'ai un ancêtre qui a tenu un journal pendant une guerre il y a 150 ans. Il était dans l'armée. Chaque fois qu'il ne pouvait pas aller à la messe le dimanche, il lisait de son livre de messe.

Re: Obligation du dimanche

Publié : mer. 10 août 2016, 12:26
par poche
Dans la classe de catéchisme, je dis aux enfants que quand ils sont dans une nouvelle ville, il y a certaines questions qu'ils devraient se poser.
Où se trouve l'église catholique dans cette communauté?
Quel est l'horaire des messes?

Re: Obligation du dimanche

Publié : mer. 14 déc. 2016, 19:42
par Toto
Bonjour,

Rétrospectivement, je pense que vous avez bien fait et que mon message initial était quelque peu laxiste. Ce qui m' fait changer d'avis, outre un très intéressant ouvrage du XVIIIe siècle écrit sur le Saint Sacrifice de la messe, est cette histoire que j'ai entendu sur Mère Térésa : au Pakistan, il y avait eu de très grosses catastrophes naturelles. Les soeurs de Mère Térésa ont donc décidé d'aller aider la population sinistrée. Au vu des besoins des gens, d'autres volontaires sont venues demander à Mère Térésa si exceptionnellement les soeurs pouvaient s'abstenir de l'assistance à la messe et l'heure d'adoration eucharistique quotidiennes afin de pouvoir davantage se consacrer aux nécessiteux. Mère Térésa a répondu que non. Donc si même pour venir en aide à une population miséreuse, il n'est pas possible de ne pas rater la messe en semaine, combien plus pour une simple promenade cela ne fonctionnera pas.

Bonne semaine

Re: Obligation du dimanche

Publié : mer. 14 déc. 2016, 20:37
par jb7
Alors oui il y a une obligation de sanctifier le jour du seigneur (le dimanche)
J'ai déjà fait assisté de athé à la messe, aucune obligation de venir, je leur ai proposé et ils sont venus.
Dans le cas d'impossibilité d'assisté à la messe, faire un passage dans une église et lire les prières du jour serait un minimum.