Confession : n'ayez pas peur !

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9679
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Confession : n'ayez pas peur !

Message non lupar Fée Violine » jeu. 31 mai 2012, 22:23

regarder le prêtre dans le blanc des yeux au moment de dire mes fautes c'est juste insurmontable.
Il n'est pas indispensable de le regarder dans le blanc des yeux!
Il n'est pas indispensable non plus de demander : si vous venez à l'église quand c'est l'heure des confessions, vous n'avez qu'à faire la queue avec les autres et vous passez à votre tour.
Après ça, bien sûr, il faut parler ! Préparez votre confession sur un papier pour ne pas paniquer au moment de parler.
Mais de toute façon, aucun prêtre n'est anthropophage, ne vous affolez pas!
Vous êtes apparemment jeune et timide. Je sais ce que c'est ...

Bon courage!

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2111
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Peur de la confession

Message non lupar Suliko » jeu. 31 mai 2012, 22:28

regarder le prêtre dans le blanc des yeux au moment de dire mes fautes c'est juste insurmontable.
Allez dans un confessionnal traditionnel.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Antoine-Henri
Barbarus
Barbarus

Re: Peur de la confession

Message non lupar Antoine-Henri » ven. 01 juin 2012, 7:27

Bonjour,

Soyez simplement vous-même. Fermez les yeux et dites ce que votre coeur exprime, sans honte, sans pudeur. Parlez à votre ami, tout simplement.
Bonne journée.
AH.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8439
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Peur de la confession

Message non lupar PaxetBonum » ven. 01 juin 2012, 11:54

C'est normal d'avoir peur.
On va au tribunal pour avouer les péchés qui nous valent condamnation.
Qui n'aurait pas peur de faire des aveux de la sorte ?
Mais qui n'a pas été soulagé après l'aveu ?
Mais la confiance en Dieu doit dépasser cette peur car le Souverain Juge est Clément si on avoue ses fautes, qu'on est disposé à faire en sorte de ne pas recommencer et de réparer.

Dieu vous Bénisse et vous Garde !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2273
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Peur de la confession

Message non lupar Teano » ven. 01 juin 2012, 12:58

Prendre la parole est toujours un peu difficile, même bien préparé par la prière et l'examen de conscience etc. C'est humain.
Mais le pardon de Dieu est toujours offert : pourquoi laisser la peur nous empêcher de nous en approcher ?
La confession, ça fait les pieds, ça apprend l'humilité et l'obéissance (entre autres)
La confession c'est aussi des bons conseils et des paroles d'encouragement à persévérer dans la vie chrétienne, sinon gare à des péchés plus grave encore comme le désespoir !

Voici ce que mon confesseur lors de ma dernière confession :

Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s'approchera pour les servir (Luc 12.37)

La confession, c'est le serviteur que son Maître trouvera en train de travailler, plutôt qu'en train de se reposer parce qu'il croit qu'il a fini son boulot...
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Peur de la confession

Message non lupar Griffon » ven. 01 juin 2012, 16:37

C'est normal d'avoir peur.
On va au tribunal pour avouer les péchés qui nous valent condamnation.
Qui n'aurait pas peur de faire des aveux de la sorte ?
Mais qui n'a pas été soulagé après l'aveu ?
Mais la confiance en Dieu doit dépasser cette peur car le Souverain Juge est Clément si on avoue ses fautes, qu'on est disposé à faire en sorte de ne pas recommencer et de réparer.

Dieu vous Bénisse et vous Garde !
Franchement, Paxet,

Comparer le sacrement de réconciliation avec un tribunal !

D'abord, si vous tenez à faire fuir les gens, vous ne vous y prendriez pas autrement.

Ensuite, c'est tout à fait faux !
La confession est un rendez-vous d'amour.
Jésus nous sert littéralement sur son coeur.
L'eau et le sang qui en jaillissent nous lavent le nôtre.

Celui qui trouve difficile de confesser ses péchés, je vais vous dire à quoi il ressemble.
C'est comme quelqu'un qui doit changer les couches d'un bébé pour la première fois.
Il pense qu'il ne voudra jamais avoir un bébé, de peur de devoir recommencer.
Mais... au bout de 3 fois, il n'y pense même plus, tant la joie de serrer un bébé contre soi change la vie.

Certains disent qu'il n'y a pas d'amour, seulement des preuves d'amour.
Changer un bébé est une preuve d'amour, confesser ses péchés en est une autre.
Mais pour l'un et l'autre, c'est bien peu au regard de l'amour reçu.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1949
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Peur de la confession

Message non lupar Isabelle47 » ven. 01 juin 2012, 18:21

@Teano, je suis d'accord avec vous.
(je vous remercie d'avoir utilisé cette expression "ça fait les pieds", entendue toute mon enfance prononcée par ma mère chaque fois qu'elle me punissait- et c'était fréquent- expression familière donc mais totalement sortie depuis de mon vocabulaire courant; ainsi écrite, le sens littéral me saute aux yeux: les pieds, c'est fait pour se tenir debout, pour être solide!) ;)
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Peur de la confession

Message non lupar etienne lorant » ven. 01 juin 2012, 18:23

C'est normal d'avoir peur.
On va au tribunal pour avouer les péchés qui nous valent condamnation.
Qui n'aurait pas peur de faire des aveux de la sorte ?
Lorsque je me rends "à confesse", ce n'est pas pour le jugement mais pour la miséricorde. Si ce n'était pas pour la miséricorde, alors je n'irais jamais. C'est donc un sacrement de la miséricorde.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2273
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Peur de la confession

Message non lupar Teano » ven. 01 juin 2012, 19:28

@Teano, je suis d'accord avec vous.
(je vous remercie d'avoir utilisé cette expression "ça fait les pieds", entendue toute mon enfance prononcée par ma mère chaque fois qu'elle me punissait- et c'était fréquent- expression familière donc mais totalement sortie depuis de mon vocabulaire courant; ainsi écrite, le sens littéral me saute aux yeux: les pieds, c'est fait pour se tenir debout, pour être solide!) ;)

sans modestie aucune, je vous renvoie également à un certain récit que vous connaissez bien...
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8439
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Peur de la confession

Message non lupar PaxetBonum » sam. 02 juin 2012, 7:21

Franchement, Paxet,

Comparer le sacrement de réconciliation avec un tribunal !

D'abord, si vous tenez à faire fuir les gens, vous ne vous y prendriez pas autrement.

Ensuite, c'est tout à fait faux !
Cher Griffon,

Je vous invite à réouvrir votre catéchisme :

D : Que signifie s'éprouver soi-même ?
R : C'est examiner et discuter sa conscience par une recherche sérieuse de ses péchés.

Avant d'aller nous confesser, nous devons faire un examen de conscience. Nous devons repasser dans notre tête tout ce que nous avons fait et qui a déplu à Dieu ; ainsi nous pourrons faire un humble aveu de nos fautes au tribunal des miséricordes, en les détestant de tout notre cœur, dans l'amertume de notre âme.

La confession a porté le nom de 'Saint Tribunal', 'Tribunal de la miséricorde'…

St Padre Pio :

Padre Pio jeta aussi certains prêtres et évêques hors de son confessionnal.45 Il dit une fois à un prêtre: «Si tu
savais tout sur ce qu‟est une chose terrible, c‟est de s'asseoir dans le tribunal de la confession! Nous
administrons le Sang du Christ. Nous devons veiller à ce que nous ne survolons pas le sujet en étant trop
bon vivant ou négligent. "

Un communiste incrédule était aussi venu voir Padre Pio pour la confession. A l'époque il n'avait toujours
pas abandonné ses croyances malsaines. Padre Pio le chassa du confessionnal, en disant: «Que faites-vous
en face du tribunal de Dieu, si vous ne croyez pas? Allez ! Allez-vous-en ! Vous êtes un communiste ! "
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1623
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Peur de la confession

Message non lupar archi » sam. 02 juin 2012, 10:26

La notion de "tribunal" renvoie au jugement de Dieu. On ne peut évidemment pas être chrétien si on refuse cette notion qui fait partie du Credo ("Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts"). D'autre part on ne peut opposer la justice divine et Sa miséricorde, les 2 vont ensemble.

Dans l'acte de la confession, ce qui nous accuse - par anticipation - devant le tribunal divin, c'est notre conscience, qui regrette les péchés que nous avons commis. Et l'aveu des fautes... est bien un aveu!

D'un autre côté, si on va rencontrer le prêtre dans un confessional, c'est bien parce que, les péchés ayant été reconnus, on demande non pas la condamnation, mais la miséricorde de Dieu. Nos péchés nous condamnent, mais la miséricorde de Dieu nous délivre.

N'oublions pas que Celui qui nous pardonne nos fautes dans le sacrement de pénitence, c'est l'Esprit Saint, le Consolateur, qui a été donné au prêtre dans le sacrement de l'Ordre pour qu'il accomplisse son ministère et notamment pour qu'il remette les péchés (rôle qui est explicitement nommé dans le rite d'ordination).

Pour répondre à la question de départ du fil, pourquoi avouer nos fautes en confession... mais parce qu'on sait que l'Esprit Saint est là pour les pardonner. Serait-il possible de "se débrouiller tout seul avec Dieu sans passer par l'intermédiaire du prêtre"? Je n'en sais rien, mais Dieu est là qui nous attend dans le confessional. Pourquoi remettre à plus tard, sans même savoir si cela va être possible, ce qu'on peut certainement faire tout de suite? Attendons-nous vraiment la miséricorde de Dieu? Ou bien sommes-nous juste en train de nous débrouiller à peu de frais avec notre conscience?

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8439
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Peur de la confession

Message non lupar PaxetBonum » sam. 02 juin 2012, 11:02

D'autre part on ne peut opposer la justice divine et Sa miséricorde, les 2 vont ensemble.
Très juste, dans ce tribunal (et c'est bien le seul) notre Juge est à la fois notre avocat et Sauveur !
Attendons-nous vraiment la miséricorde de Dieu? Ou bien sommes-nous juste en train de nous débrouiller à peu de frais avec notre conscience?
Excellente question.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 774
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Peur de la confession

Message non lupar Anaisunivers » sam. 02 juin 2012, 14:11

Au tribunal, on se défend des fautes que l'on a commise (ou non)
Au confessionnal, on s'accuse des fautes commises afin d'être pardonné.
C'est différent, on arrive humblement ^^

Antoine-Henri
Barbarus
Barbarus

Re: Peur de la confession

Message non lupar Antoine-Henri » sam. 02 juin 2012, 14:26

Bonjour,

Quelqu'un peut-il expliquer où est passé le premier post qui introduisait ce fil ? En fait nous réagissons à un point de vue qui semble avoir disparu. Comment cela peut-il se faire ?
UDP.
AH.

Capucine
Barbarus
Barbarus

Re: Peur de la confession

Message non lupar Capucine » sam. 02 juin 2012, 15:04

C'est normal d'avoir peur.
On va au tribunal pour avouer les péchés qui nous valent condamnation.
Qui n'aurait pas peur de faire des aveux de la sorte ?
Mais qui n'a pas été soulagé après l'aveu ?
Mais la confiance en Dieu doit dépasser cette peur car le Souverain Juge est Clément si on avoue ses fautes, qu'on est disposé à faire en sorte de ne pas recommencer et de réparer.

Dieu vous Bénisse et vous Garde !
Franchement, Paxet,

Comparer le sacrement de réconciliation avec un tribunal !

D'abord, si vous tenez à faire fuir les gens, vous ne vous y prendriez pas autrement.
/color]


Franchement Griffon, vous n'êtes pas très charitable avec mon ami Paxetbonum. Je suis encore obligée de prendre sa défense. Se confesser lorsque vous avez manqué la messe ou que vous vous êtes disputé avec votre conjoint, par exemple, est facile à avouer, mais il est des gens qui ont bien d'autres péchés à confesser.

Je profite de ce post pour vous dire que Notre Seigneur est vraiment miséricordieux. En effet, mon esprit m'a demandé l'autre soir de pardonner le mal qui m'a été fait; alors, j'ai "gommé" le chagrin dans ma mémoire.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Altior, Baidu [Spider] et 15 invités