Le cas des divorcés et la communion

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Le cas des divorcés et la communion

Message non lu par AMaria » lun. 05 déc. 2011, 14:05

Mariée jeune et à l'étranger (plus par pression qu'autre chose) cela ne s'est pas déroulé à l'église (mariage type Las Vegas) et je me suis "sauvée" trois jours après pour rejoindre la France et n'ai plus revu mon "mari" pendant un an jusqu'au divorce (mensonges de sa part, refus de me rejoindre, l'histoire est longue).

Je traîne cette histoire comme un lourd boulet, je ne me suis pas encore confessée (j'ai l'impression qu'à chaque fois que je parle de mon désir de confession à un prêtre, il semble éviter le sujet :sonne: ) bref, je communie, mais je ne sais si je suis dans mon droit, j'ai si honte, 10 ans après, de cette partie de ma vie car je n'étais plus dans la Foi et j'ai fait n'importe quoi... bref, vous en penseriez quoi? merci
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les divorcés

Message non lu par Amour&Responsabilité » lun. 05 déc. 2011, 14:21

AMaria a écrit :cela n'est applicable que pour les mariages célébrés en l'Eglise n'est ce pas? Mariée jeune et à l'étranger (plus par pression qu'autre chose) cela ne s'est pas déroulé à l'église (mariage type Las Vegas) et je me suis "sauvée" 3 jours après pour rejoindre la France et n'ai plus revue mon "mari" pendant 1 an jusqu'au divorce (mensonges de sa part, refus de me rejoindre, l'histoire est longue)
Je traîne cette histoire comme un lourd boulet, je ne me suis pas encore confessée (j'ai l'impression qu'à chaque fois que je parle de mon désir de confession à un prêtre, ils semblent éviter le sujet :sonne: ) bref, je communie mais je ne sais si je suis dans mon droit, j'ai si honte, 10 ans après, de cette partie de ma vie car je n'étais plus dans la Foi et j'ai fait n'importe quoi... bref, vous en penseriez quoi? merci
Même si c'était un mariage à l'Église, si vous n'étiez pas libre dans votre consentement, le mariage est invalide.

Même dans un mariage valide, l'Église n'interdit pas de se séparer de son mari s'il y a de bonnes raisons. Il y a péché d'adultère seulement si, suite à la séparation, on commence une autre vie de couple.

Vous n'avez donc pas de péché d'avoir quitté un homme que vous ne vouliez pas épouser.

Le fait d'avoir quitté votre mari (qui n'est en fait pas votre mari, puisque le mariage est invalide aux yeux de l'Église, et peut-être même aux yeux de la loi) n'est pas un obstacle à la communion.
Il est cependant nécessaire de se confesser au moins une fois par an pour avoir le droit de communier.

N'y a-t-il pas près de chez vous une église avec des heures de permanences de prêtres auprès de qui vous pourriez vous confesser ?
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 860
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Les divorcés

Message non lu par Libremax » lun. 05 déc. 2011, 14:49

AMaria a écrit :cela n'est applicable que pour les mariages célébrés en l'Eglise n'est ce pas? Mariée jeune et à l'étranger (plus par pression qu'autre chose) cela ne s'est pas déroulé à l'église (mariage type Las Vegas) et je me suis "sauvée" 3 jours après pour rejoindre la France et n'ai plus revue mon "mari" pendant 1 an jusqu'au divorce (mensonges de sa part, refus de me rejoindre, l'histoire est longue)
Je traîne cette histoire comme un lourd boulet, je ne me suis pas encore confessée (j'ai l'impression qu'à chaque fois que je parle de mon désir de confession à un prêtre, ils semblent éviter le sujet :sonne: ) bref, je communie mais je ne sais si je suis dans mon droit, j'ai si honte, 10 ans après, de cette partie de ma vie car je n'étais plus dans la Foi et j'ai fait n'importe quoi... bref, vous en penseriez quoi? merci
Amour&responsabilité a raison :
Ce mariage à l'étranger n'est visiblement pas un mariage qui puisse être reconnu comme tel pour l'Eglise: Il aurait dû respecter au moins l'un de ses "4 piliers" qui est la liberté.
Cependant, si cette histoire vous pèse, et vous empêche d'être heureuse, n'hésitez pas : Rendez-vous donc face à un prêtre pour vous livrer votre conscience, et dites-lui précisément ce qui vous fait "honte". Il devrait savoir vous éclairer.

Peut-être vous dira-t-il que ceci ne constitue pas un péché ; peut-être que dans le détail de ce que vous avez vécu, il parviendra à démêler avec vous ce qui a pu être de votre responsabilité, et ce qui ne l'était pas ..?

Bon courage !

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Les divorcés

Message non lu par Isabelle47 » lun. 05 déc. 2011, 18:40

Je vois autour de moi des personnes divorcées, remariées et qui communient.
Je ne sais pas si elles sont allées se confesser auparavant mais je les vois communier, avec régularité pour certaines... cela m'a toujours choquée.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Les divorcés

Message non lu par AMaria » lun. 05 déc. 2011, 19:16

moi j'ai reçu le sacrement du pardon mais on ne m'a jamais répondu quant à mes demandes de confession (comme si ça ne se faisait plus :sonne: ) je me sens quand même toujours le coeur lourd, ne l'ayant pas encore fait, je souhaite être digne et pouvoir accepter le Christ sans aucun obstacle qui puisse gêner le Grand Amour que je Lui porte

Néanmoins certains points affligent mon coeur et m'apportent angoisses et doutes et j'espère être dans mon droit connaissant la situation vécue dû à mon immaturité (ce mariage était il réellement "valable" s'il n'a pas été fait religieusement?)
Non je n'ai jamais vu d'horaires concernant des temps de confession mais je vais bientôt demander une aide spirituelle et j'espère que celle-ci m'aidera et m'éclairera... si je me vois refuser la communion j'en serais vraiment très malheureuse, avoir retrouvé la Foi et l'Amour du Christ il y a qq mois étant la plus belle grâce que j'ai pu recevoir jusqu'alors, ce serait très dur :cry:
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3172
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Cas des divorcés et communion

Message non lu par Griffon » lun. 05 déc. 2011, 20:35

Chère AMaria,

Ne vous laissez pas entraînée dans des inquiétudes vaines !
Revenez sur terre.
Rappelez-vous !
Vous êtes la fille bien-aimée du Père.
Jésus est venu vous chercher car il voyait votre coeur prêt à L'accueillir.
Dieu vous aime ! Il vous veut.

Rejetez ces idées méchantes.

Mais aussi, maintenant, et sérieusement,...
Allez voir un prêtre pour recevoir le sacrement de réconciliation.
Le fait que cela vous travaille, cela montre bien que votre âme en a besoin.
Mais ne vous fixez pas sur ce mariage immature.
Rapportez au prêtre toute votre vie actuelle et aussi votre passé.
Cela vous fera le plus grand bien.
Et ce sera la fête au ciel. Vous verrez. Même que vous en serez.

S'il le faut, n'hésitez pas à prendre un rendez-vous par téléphone.
Ou bien, essayez d'aller à une messe en semaine, les prêtres sont plus disponibles, et arrivez 20 minutes plus tôt.
Cela sera fantastique !

Allons,
Courage !
Que le Seigneur vous accompagne,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les divorcés

Message non lu par Amour&Responsabilité » lun. 05 déc. 2011, 21:04

AMaria a écrit :moi j'ai reçu le sacrement du pardon mais on ne m'a jamais répondu quant à mes demandes de confession (comme si ça ne se faisait plus :sonne: ) je me sens quand même toujours le coeur lourd, ne l'ayant pas encore fait, je souhaite être digne et pouvoir accepter le Christ sans aucun obstacle qui puisse gêner le Grand Amour que je Lui porte

Néanmoins certains points affligent mon coeur et m'apportent angoisses et doutes et j'espère être dans mon droit connaissant la situation vécue dû à mon immaturité (ce mariage était il réellement "valable" s'il n'a pas été fait religieusement?)
Non je n'ai jamais vu d'horaires concernant des temps de confession mais je vais bientôt demander une aide spirituelle et j'espère que celle-ci m'aidera et m'éclairera... si je me vois refuser la communion j'en serais vraiment très malheureuse, avoir retrouvé la Foi et l'Amour du Christ il y a qq mois étant la plus belle grâce que j'ai pu recevoir jusqu'alors, ce serait très dur :cry:
Je ne comprends pas ce que vous voulez dire : vous avez reçu le sacrement du pardon mais vous n'avez pas pu vous confesser ? Que voulez-vous dire ? Le sacrement du pardon et la confession sont une seule et même chose.
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10549
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Cas des divorcés et communion

Message non lu par Fée Violine » lun. 05 déc. 2011, 21:06

Il s'agit peut-être de l'absolution donnée dans une célébration pénitentielle?

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7153
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Les divorcés

Message non lu par Anne » mar. 06 déc. 2011, 4:38

Isabelle47 a écrit :Je vois autour de moi des personnes divorcées, remariées et qui communient.
Je ne sais pas si elles sont allées se confesser auparavant mais je les vois communier, avec régularité pour certaines... cela m'a toujours choquée.
C'est quelque chose que j'ai vu aussi... Plusieurs autres raisons sont possibles, soit que ces personnes ne savent pas qu'elles ne devraient pas communier dans leur état, soit que leur mariage précédent ait été "annulé" (ça ferait beaucoup de monde, mais, bon...), soit elles savent qu'elles ne doivent pas communier, mais y vont quand même pour des raisons connues d'elles seules, à leurs risques et périls... :incertain:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3172
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Cas des divorcés et communion

Message non lu par Griffon » mar. 06 déc. 2011, 8:13

Oui Annie,

Ou bien encore vivent-elles dans la continence et la chasteté.

Je connais plusieurs cas.
Avec chambres séparées, mais aussi une amie qui partage la chambre de son ... disons "mari officiel", mais des lits séparés.

Après tout, personne ne sait ce qui se passe derrière les portes d'une maison.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les divorcés

Message non lu par PaxetBonum » mar. 06 déc. 2011, 14:29

Amour&Responsabilité a écrit : Je ne comprends pas ce que vous voulez dire : vous avez reçu le sacrement du pardon mais vous n'avez pas pu vous confesser ? Que voulez-vous dire ? Le sacrement du pardon et la confession sont une seule et même chose.
La question se pose effectivement.
Une célébration pénitentielle ne saurait remplacer la confession.
Dans votre cas précis il me paraît important de vous entretenir directement avec un prêtre de la chancellerie de votre diocèse en charge des dossiers matrimoniaux. Le nullité de mariage sous contrainte ne saurait être établi sans un avis autorisé.

Si vous n'êtes pas remariée, ni en vie avec une autre personne, votre confession vous permettra de recevoir l'eucharistie.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Cas des divorcés et communion

Message non lu par PaxetBonum » mar. 06 déc. 2011, 14:30

Griffon a écrit :Oui Annie,

Ou bien encore vivent-elles dans la continence et la chasteté.

Je connais plusieurs cas.
Avec chambres séparées, mais aussi une amie qui partage la chambre de son ... disons "mari officiel", mais des lits séparés.

Après tout, personne ne sait ce qui se passe derrière les portes d'une maison.

Cordialement,

Griffon.

Tout à fait
Ce n'est pas le divorce qui est condamné, c'est de vivre en état d'adultère par la suite.
Le mariage étant indissoluble, se remarier ou vivre maritalement après le mariage est un adultère.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Cas des divorcés et communion

Message non lu par papoter » mar. 06 déc. 2011, 17:30

Que ceux qui n'ont jamais pêché jettent la première pierre aux divorcés-remariés qui vont à la communion en toute ignorance ou, même, en toute connaissance de cause.

C'est leur problème personnel avec Dieu. Personne n'a à les juger sauf Lui.

Il y a des "entorses" à la doctrine catholique de foi et de charité mille fois plus graves et qui ne semblent déranger personne.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3172
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Cas des divorcés et communion

Message non lu par Griffon » mar. 06 déc. 2011, 18:41

Bonsoir Papoter,

Pouvez-vous préciser :
- Qui jette la pierre ?
- Qui est jugé ?

Merci.

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Cas des divorcés et communion

Message non lu par ti'hamo » mar. 06 déc. 2011, 20:44

Si le sacrement de pardon a déjà été reçu, mais que cette histoire là continue de provoquer scrupules et soucis,
alors ce qui peut être utile est une "confession générale" (on prend le temps de confesser y compris des péchés/fautes/scrupules passés depuis longtemps), cela peut être très bénéfique.

Il ne faut pas, par contre, l'entreprendre avec un esprit trop scrupuleux (en angoissant d'avoir possiblement oublié des péchés : ce n'est pas grave, ça)

Il faut également, une fois reçu le pardon, accepter que tout soit pardonné, et ne pas y revenir. (donc, savoir aussi se pardonner à soi-même).
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités