Méditations pour la période de Carême

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3832
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Carême 2016

Message non lupar Kerniou » ven. 12 févr. 2016, 10:45

Très bonne idée, Fée Violine, de publier le texte de "Carême dans la ville" !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » ven. 12 févr. 2016, 19:29

Bon, alors je continue. Hier je ne me suis pas connectée, mais voici la méditation d'aujourd'hui :
Tu ouvres devant moi un passage
La parole de Dieu
« Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. »
Évangile selon saint Luc, chapitre 9, verset 23

La méditation
On n’entre pas en retraite de carême comme on part à la guerre. Peut-être serais-tu prêt à foncer tête baissée dans un grand combat contre le mal. Pire : dans un grand combat contre toi-même. Est-ce là la croix qu’il te faudrait porter ? Et s’il te fallait au contraire commencer par entrer dans l’état d’esprit de celui ou de celle qui renonce justement à partir au combat ? Car il lui semble que la croix sera trop lourde à porter, que les sacrifices sont trop coûteux, que les résolutions s’envoleront vite.
En fait, il est bien question de combat en ce temps de carême. Mais ce n’est pas le nôtre, c’est celui du Christ. Un combat qu’il a mené par amour pour nous tout au long de sa vie, à travers les gestes qu’il a posés, pour relever, guérir, pardonner, à travers les paroles qu’il a dites, de paix, de joie, de miséricorde. C’est parce que le Christ a gagné ce combat contre tout ce qui est mortifère dans mon existence que, humblement, avec lui et par lui, je peux poser un pied après l’autre, pas plus, pas plus vite, sur le chemin de la vie. Ce qu’il attend de moi ? Que je mette ma main dans sa main, lui qui est allé jusqu’au bout du chemin. Jusqu’à la croix. Il l’a portée pour toutes les fois où je n’ai plus la force de porter la mienne. Jusque là-haut, au sommet du Golgotha. Là où il brise à jamais les portes de la mort qui nous retient dans ses liens, toutes ces portes qui m’enferment sur moi et mes certitudes et mes rigidités.
Au matin de Pâques, il me fait danser de joie et ouvre devant moi un passage*.
* Psaume 30, verset 9.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » sam. 13 févr. 2016, 22:55

Retire-toi dans le secret !


La parole de Dieu
« Jésus sortit et vit un publicain du nom de Lévi, assis au bureau des impôts. Il lui dit : “Suis-moi !”
Quittant tout, l’homme se leva et il le suivait. » Évangile selon saint Luc, chapitre 5, versets 27 et 28

La méditation
On ne va pas rester assis à réfléchir 107 ans : ce carême, je le fais ou non ? Lévi était assis, lui aussi, quand le Seigneur l’a pris. Je ne sais s’il a eu le temps de décider quoi que ce soit, Lévi, trop occupé par ses affaires. Tout a été très vite. Deux regards qui se croisent. Une parole : « Suis-moi ! » Et Lévi se lève et le suit. C’est sûr qu’ils se sont aussi souri l’un à l’autre, car pour partir comme cela, comme sur un coup de tête, il faut s’être reconnus. On pourrait même dire qu’il faut tomber amoureux, sur un coup de cœur ou un coup de foudre. Être soulevé dans le même élan d’amour répandu par l’Esprit.
Il faut donc se lever et s’avancer sur ce chemin de carême, chacun comme il peut. D’ailleurs, c’est entre le Seigneur et toi. Personne n’a droit de regard sur tes efforts, ton rythme de marche ou sur ta négligence à faire le moindre effort. Surtout, ne te juge pas toi-même le premier. Sois confiant, la miséricorde se moque du jugement*. Suis-le seulement !
Le suivre, c’est se retirer dans le secret. Retire-toi dans le secret… C’est le lieu de Dieu. C’est le secret de la nuit de Noël comme celui de la nuit de Pâques. Personne pour assister au surgissement de la vie. Toi aussi, retire-toi dans le secret** ; c’est là que Dieu t’attend.
Par où faut-il passer pour le suivre ? Jésus nous dit qu’il est la porte. Il t’invite à entrer. Fais comme tu peux, mais, crois-le au plus profond de ton cœur, pour toi, elle est toujours ouverte !

*Lettre de saint Jacques, chapitre 2, verset 13.
**Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 6.
Méditation enregistrée dans les studios de RCF Poitiers.

James
Senator
Senator
Messages : 753
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Carême 2016

Message non lupar James » dim. 14 févr. 2016, 11:41

Au passage, je vous souhaite à tous un bon Carême 2016 :)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » dim. 14 févr. 2016, 18:50

Merci James !
Voici la méditation du jour, du Frère Sarmad Najeeb (Couvent de Lille) :
Face à la tentation

La parole de Dieu
« Jésus rempli de Saint-Esprit fut conduit par l'Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. »
Évangile selon saint Luc, chapitre 4, versets 1 et 2

La méditation
C’était à Mossoul, la ville d’Irak où je suis né.
« Convertissez-vous, on vous laissera libres et vous serez des nôtres. Si vous refusez, vous devrez payer la rançon ou bien nous allons vous tuer. » Voilà ce que les islamistes de Daech nous ont dit. Mais restait une dernière possibilité : la fuite.
C’était il y a déjà un an et demi. Depuis, beaucoup sont réfugiés et dispersés aux quatre coins du monde. Mais la plupart vivent encore aujourd’hui comme réfugiés au nord du pays. Ils sont privés de tout. Presque tous souhaitent partir, pour assurer leur avenir.
Notre peuple, au désert, fait face aux tentations. Le diable nous pousse à demander à Dieu de changer la pierre en pain, de nous donner le pouvoir d’écraser l’ennemi, de faire des miracles pour assurer la victoire. Certains, tentés par la violence, se dressent contre la communauté et les hommes d’Église. D’autres se révoltent contre Dieu ou même commencent à ne plus croire en lui. Heureusement, la grâce du Seigneur est là. Dans ce désert, la fidélité à l’Évangile est notre boussole. Nous prions. Nous célébrons l’eucharistie. Nous fêtons Noël et Pâques.
Mais Jésus nous demande encore plus. À nous, persécutés, dépossédés de tous nos biens, en exil, il nous pose la question du pardon : sera-t-il possible, un jour, de parvenir à une véritable réconciliation avec nos persécuteurs ? Moi, je crois que c’est possible. Tous, nous sommes les fils de Dieu, appelés à faire la paix et à résister aux tentations du diable. Comme lui, Jésus, au désert.
Et nous, chrétiens d’Irak, serions-nous les seuls à être confrontés à la tentation et à la question du pardon ? Non ! Vous, toi, et moi, nous sommes tous concernés. Que le Seigneur ouvre devant nous le chemin de la paix et du pardon.


Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Carême 2016

Message non lupar Teano » dim. 14 févr. 2016, 19:39

Prions (et jeûnons...) pour nos frères persécutés !

Bon et saint Carême à toutes et tous !

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » lun. 15 févr. 2016, 19:16

Désarme-nous !


La parole de Dieu
« Si nous disons que nous sommes sans péché, nous nous abusons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. »
Première lettre de saint Jean, chapitre 1, verset 8

La méditation
Il est très facile de voir le péché chez les autres, les terroristes en premier. Mais moi, suis-je sans péché ? Désarme-les, désarme-nous, priait le frère Christian de Chergé à Tibhirine, en Algérie. Se reconnaître pécheur, c’est accepter de se laisser désarmer. Saint Jean n'agit pas autrement. Tout en étant disciple du Christ, prédicateur de la Bonne Nouvelle, il prend soin de préciser qu’il est lui-même pécheur.
Désarme-moi, Seigneur, de toutes ces pensées qui me font croire que je suis toujours juste, toujours mieux que l’autre. Moi qui suis croyant et peut-être baptisé, est-ce parce que je prie que je suis bon ? Est-ce que je me trouve parfait parce que je suis pratiquant et que je vais à l'Église ? En fait, c’est l’inverse : la Sainte Église rassemble en elle les croyants, les pratiquants qui sont tous d’abord des pécheurs, du pape au simple fidèle. Car nul n’est bon sinon Dieu seul.
Sommes-nous capables, en ces premiers jours de carême, de reconnaître nos péchés contre nos proches, contre ceux à qui nous avons fait du mal en actes ou en paroles ?
Mais, pour suivre Jésus, il y a mieux encore : ses vrais fidèles sont ceux qui, en même temps, reconnaissent et leurs péchés et la miséricorde de Dieu. Nous confessons que ses bras nous sont ouverts quand nous retournons à lui. Sa miséricorde nous éloigne des chemins du péché et nous fait cheminer vers la sainteté. Revenons : Il nous attend.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » ven. 19 févr. 2016, 1:20

Pardonner… jusqu’où ?


La parole de Dieu
« Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. »
Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 12

La méditation
Dans la prière du Notre Père, la seule demande où nous sommes directement impliqués est celle du pardon. Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Comme si, pour Jésus, il n’y avait pas de royaume sans pardon. Comme si, pour Jésus, il n’y avait pas de royaume sans que j’y participe. Concrètement.
Pour que cette prière ne devienne pas lettre morte, à chacun de nous de faire le premier pas vers son frère, son conjoint, son collègue de travail. Et si nous l’avons déjà fait, le refaire et le refaire encore.
Mais pourquoi c’est toujours moi qui pardonne ? Ce n’est pas juste ! Ce n’est pas juste selon la justice humaine. Mais cela est tout à fait cohérent avec la logique de Dieu qui est d’abord miséricordieux. Et si je veux vivre le royaume de Dieu, à moi de choisir la logique de la miséricorde. D'accord, peut-être, pour les pardons quotidiens. Mais pouvons-nous pardonner l'impardonnable ? Puis-je aujourd’hui pardonner aux terroristes, aux assassins en Irak, en Syrie, à Paris et ailleurs ?
Quand je prie chaque jour le Notre Père, je me demande vraiment si j’arrive à pardonner aux hommes qui nous ont chassés de Mossoul, en Irak, prenant nos biens, nous envoyant sur les routes. La demande de Jésus est dure. Comment puis-je pardonner ? Il me faut du courage et du temps.
Commencer à prier pour ceux qui m'ont offensé peut être un premier pas vers le pardon. Prier pour que le Seigneur ouvre leur cœur, leur intelligence pour les ramener vers leur humanité. Et nous ? Sommes-nous sûrs d'être fidèles à l’enseignement du Christ ? Une seule assurance : le Seigneur, lui, reste fidèle à sa parole.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » sam. 20 févr. 2016, 1:11

Nouvelle création


La parole de Dieu
« Laissez-vous réconcilier avec Dieu. »
Deuxième lettre de saint Paul aux Corinthiens, chapitre 5, verset 20

La méditation
Il y a quelque chose en nous qui nous pousse toujours à vouloir posséder et exercer le pouvoir. Avoir de l'ambition n'est pas mauvais en soi, mais on peut vite dépasser la limite. On se croit tout-puissant jusqu'à prendre la place de Dieu et agir comme s'il n'était pas là. C'est ainsi que dans la Bible, Pharaon réduit les Hébreux en esclavage.
Le péché contre Dieu n’est donc pas forcement adressé à lui directement, mais plutôt à ma sœur et à mon frère. Chaque fois que je fais du mal à l’autre. Chaque fois que je rends l’insulte par une insulte – œil pour œil, dent pour dent. Chaque fois que je maudis l’autre au lieu de prier pour lui. Chaque fois que je profite de mon pouvoir pour démolir celui qui me gêne. Voilà le péché qui m'éloigne de Dieu et qui m'isole. « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »*
Alors, il est bon de me convertir, de regretter mes fautes, il est bon d’avoir le courage de les avouer et de partager le pardon avec mes frères. Il est bon de revenir à Dieu pour lui demander, à lui aussi, pardon et le laisser reprendre sa place – la première – dans notre vie. Ainsi, il restaurera en nous son image, celle dans laquelle nous sommes créés.
Et Dieu vit que cela était très bon.
En ce temps de carême, et si notre sourire retrouvé révélait notre réconciliation et montrait déjà au monde le vrai visage de Dieu ?

* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 25, verset 45.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » sam. 20 févr. 2016, 14:23

La résurrection de l’amour


La parole de Dieu
« Si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. »
Lettre de saint Paul aux Romains, chapitre 6, verset 8

La méditation
Pourquoi le désespoir nous entraîne-t-il vers la violence et la haine du prochain ? Nous connaissons tous des ruptures, avec un membre de la famille qui me rejette, un conjoint qui m’abandonne, un supérieur colérique et autoritaire. Chaque fois, mon cœur est blessé.
Or, il arrive qu’à cause de cela, je renonce à la fraternité, je n’accorde plus ma confiance à cet homme ou à cette femme, je ne m’applique plus au travail. Par cette décision, je ferme la porte de mon cœur et mon chemin devient une marche à l’ombre de la mort.
Que faire pour retrouver goût à la vie ?
Ce dont j’ai parlé cette semaine ouvre, peut-être, la porte de l’espérance que nous avions fermée. L’Église, s’inspirant de l’Évangile, nous propose de revivre chacune des étapes parcourues dans un sacrement connu sous plusieurs noms : sacrement de conversion, de pénitence, de confession, de pardon et de réconciliation.
Le Christ est venu dans notre monde pour donner sens à notre vie. Il a souffert pour partager notre souffrance. Il est mort pour nous rejoindre dans notre mort. Il est ressuscité pour nous ressusciter avec lui, non seulement au dernier jour, mais aussi tous les jours de notre existence sur cette terre.
Même si mon cœur est mort, il peut ressusciter chaque fois que je suis les pas du Christ sur le chemin du pardon. Que ce carême soit, pour toi, pour moi, pour nous, le lieu de la résurrection de notre amour.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » mar. 23 févr. 2016, 12:17

Victoire

La parole de Dieu
« C’est toi mon fils bien-aimé ; en toi j’ai mis tout mon amour. »
Évangile selon saint Marc, chapitre 1, verset 11

La méditation (par Béatrice, maman de Victor)
Après une grossesse difficile, je mets au monde à vingt-neuf ans un adorable petit garçon tout blond. Mon mari et moi, avec l’accord de son grand frère, l’appelons Victor ! Victor pour Victoire de la vie. La vie, au-delà des différents tests nous annonçant une trisomie 21, et avec elle, l’invitation à poursuivre ou non cette grossesse…
Les premiers mois avec Victor ont été pour moi un apprivoisement pas à pas, il était fragile et je ne l’étais pas moins. Néanmoins, si petit soit-il, c’est Victor qui a donné corps et cœur à notre relation. Avec beaucoup de délicatesse, de tendresse et de patience, il m’a invitée à l’aimer tel qu’il était.
À travers ses sourires, sa façon de s’abandonner en confiance dans mes bras, de se laisser faire dans les soins prodigués, j’ai senti que Dieu me parlait et me disait : « Je te confie Victor, mon enfant bien-aimé ; en lui j’ai mis tout mon amour ; en l’accueillant, c’est moi que tu accueilles. Va, aime et soyez heureux ensemble ! »
Cet appel m’a touchée au plus profond de mon être. Il m’a remise debout et il a changé mon regard sur ce qu’il m’était donné de vivre. Mes yeux et mon cœur ont été transfigurés par cette interpellation au creux de mes doutes.
Depuis ce jour, plus de vingt ans ont passé. Cette invitation, je l’ai faite mienne au jour le jour dans la confiance et la Paix. Oui, l’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur .

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » jeu. 25 févr. 2016, 1:13

Les dimanches d’Aymeric


La parole de Dieu
« Tu as du prix à mes yeux et je t’aime. »
Livre d’Isaïe, chapitre 43, verset 4

La méditation (par Laure, maman d'Aymeric)
Chaque dimanche, il emmène dans son petit sac une tenue de rechange, son flacon de Dépakine et une feuille avec quelques consignes : il est invité chez ses amis. C’est un beau garçon, attachant, très gai et coquin, puis, renfermé car fatigué. Il a 16 ans, un retard intellectuel important, des traits autistiques et quelques crises d’épilepsie pour pimenter nos nuits. Parfois, il plonge son regard dans le nôtre, c’est bref, mais intense, nous y puisons notre réserve d’amour et d’énergie. C’est notre Aymeric.
Pour ceux qui l’accueillent le dimanche, c’est une richesse. Ils acceptent de se laisser toucher. Et le contact d’Aymeric, un être aussi fragile et innocent, transforme en profondeur. Notre fils porte du fruit. Il est le réceptacle de la miséricorde qu’annonce Isaïe : « Ton nom est inscrit dans la paume de ma main, tu as du prix à mes yeux et je t’aime. » Miseri-cordia, c’est bien le cœur donné au pauvre. Le dimanche, pour nous, c’est un temps plus calme avec les grands. Pendant quelques heures, on peut relâcher notre vigilance, et discuter avec eux. Pour lui, c’est être dans le monde, au contact de jeunes, découvrir d’autres lieux, s’acclimater à de nouveaux visages, sentir des ambiances différentes. Grâce à ce réseau d’amis, nous avons le sentiment de ne pas être seuls à faire grandir Aymeric.
Un parrain, une marraine, un Doodle* avec les dates des dimanches, une trentaine de familles amies et notre Aymeric devient ambassadeur du handicap. Il ouvre les cœurs. Une amie le ramenant un dimanche soir me confie : « Aymeric me mène à l’essentiel. »
À chacun sa part, dit la légende du colibri. Aymeric remplit la sienne, largement !


* Site internet permettant à un groupe de personnes géographiquement dispersées de choisir facilement une date pour un événement.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » jeu. 25 févr. 2016, 13:36

Chaque matin

La parole de Dieu
« Que j’éveille l’aurore. »
Psaume 56, verset 9

La méditation (par Blandine, maman d'Olivia)
Me réveiller chaque matin en pensant d’abord à toi. Ouvrir les volets chaque matin en me demandant ce que sera ta journée. Entendre chaque matin des sirènes d’ambulance, de pompiers, ou de police. Laisser s’envoler une prière pour ces inconnus qui souffrent comme ce jour où tu étais toi-même la préoccupation de ces secours. Me sentir chaque matin démunie, impuissante, questionnée sur le sens de ta vie, triste lorsqu’il pleut et que je te sais coincée entre tes quatre murs, rassurée lorsque brille le soleil et qu’une courte promenade te sera possible, heureuse lorsque je sais qu’enfin quelqu’un passera te voir.
Demeure dans un recoin de mon cœur de maman blessée l’envie de vivre, de rire, de partager, d’aimer. J’ai le désir de laisser la joie prendre le dessus, la joie de la vie, la joie de tous les possibles. Je crois que Dieu habite cette terre, qu’il demeure en chacun de ses enfants, qu’il veille en toi, dans ton silence et ton mystère. Il est la source de la joie intérieure qui m’habite malgré l’épreuve. Il est celui qui donne sens à l’insensé de ta vie. Il m’invite à lâcher prise, à essayer d’accepter de ne pas tout comprendre, à lui faire confiance, à accueillir le jour qui vient dans la joie de ce que j’ai, et non dans la tristesse de tout ce que j’ai perdu. Pas facile tous les jours, mais depuis 17 ans, le temps a fait son œuvre.
Alors qu’une bonne dizaine de soignants veillent sur toi jour et nuit, celle que tu es devenue m’a fait devenir veilleur : veilleur face à la fragilité, au don gratuit de l’amour.
Merci Olivia.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Nord de France.

Olivia a été accidentée avec sa soeur en 1998. Elle est restée dépendante à 100%, ne communiquant plus avec son entourage.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » ven. 26 févr. 2016, 19:11

La Croix fleurie

La parole de Dieu
« Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélé aux tout-petits. »
Évangile selon saint Matthieu, chapitre 11, verset 25


La méditation (par Xavier, neveu d'Antoine)
Mon oncle Antoine, atteint de la trisomie 21, ne parlait pas, mais il était l’ami de tous. Il n’était pas autonome, mais il était rempli de la présence de Dieu. Il était un témoignage mystérieux de la joie du ciel sur terre. Celui que l’on perçoit dans le cœur des plus petits.
Le handicap d’Antoine a été une croix pour ses parents, mais, comme aimait à le dire sa mère, une croix qui a fleuri leur vie, année après année, doucement et parfois douloureusement.
Je crois pouvoir dire qu’il a été une bénédiction pour mon grand-père, et davantage encore pour ma grand-mère qu’il a fait cheminer vers la sainteté. Un prêtre m’avait dit : Plus précieux que l’or du monde, le plus bel héritage que l’on puisse laisser à un enfant, c’est la sainteté de ses parents. Et ma grand-mère faisait l’expérience inverse, elle héritait de la sainteté grâce à son enfant. Comment évaluer la vie d’une personne dont la communication est limitée par son handicap ? Quelle est sa fécondité, son utilité ? Ce n’est pas à nous d’en juger. Je peux cependant témoigner que la vie d’Antoine a porté de nombreux fruits pour ceux qui ont pris le temps de l’aimer, de se laisser rejoindre par son regard, de s’interroger sur sa relation à Jésus, de s’attendrir, de dépasser leur propre peur.
Antoine m’a aidé à porter un regard différent, à voir au-delà de l’apparence, à percevoir un mystère spirituel. Ces enfants « extra-ordinaires » nous aident à cheminer vers la sainteté, ils font croître ce que nous portons de meilleur, l’amour. Oui, notre croix peut fleurir pour embaumer nos maisons du doux parfum de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » sam. 27 févr. 2016, 15:21

La troisième voie


La parole de Dieu
« Moïse étendit la main et les eaux de la mer se fendirent. »
Livre de l’Exode, chapitre 14, verset 21

La méditation (par Xavier, papa d'Anne-Claire)
Octobre 1999, accablés, nous revenons de l’échographie. Un handicap lourd touche notre fille. La médecine nous laisse trois jours de réflexion avec ces mots : « Vous êtes jeunes, vous aurez d’autres enfants, les couples se séparent face au handicap, protégez votre famille. »
Désarmante proposition d’une société qui nous laisse devant un choix impossible : la mort ou « l’esclavage » du handicap. Comment choisir ? L’homme n’est-il pas fait pour la vie ?
Le peuple d’Israël qui fuyait l’Égypte se trouva coincé entre la mer Rouge et l’armée de Pharaon. Il n’avait comme choix qu’un retour à la servitude et une lutte à mort pour la liberté. Comme eux, mon épouse et moi avons expérimenté la puissance de l’abandon en Dieu.
Comme Moïse intercéda pour son peuple, la prière de l’Église éclaira notre chemin. Nous avons poussé « le cri de l’enfant qui ébranle les entrailles de notre Père » et dans sa divine miséricorde il ouvrit une troisième voie.
Là où nous étions dans la peur, le Seigneur nous a donné sa paix.
Là où nous étions dans la tristesse, il nous a donné sa joie.
Là où nous étions dans le doute, il nous a donné l’espérance.
Comme la mer Rouge s’est ouverte pour sauver le peuple d’Israël, la grâce de Dieu s’est déployée en nous pour nous sauver autant de la mort que de la tristesse ou de la peur.
Notre fille a 15 ans aujourd’hui. Elle est la troisième d’une fratrie de 5. Nous vivons encore des grâces reçues à l’issue de ces trois jours ; cette épreuve fut une Pâque, le surgissement du Royaume sur la terre. Rien n’est impossible à Dieu.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités