Comment bien vivre le Carême

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Carême 2008

Message non lupar Relief » jeu. 07 févr. 2008, 18:07

Bonjour,

"le vrai jeun" , "le moins vrai jeun", "le jeun de minuit à midi" , "un seul repas par jour" ...
c'est un peu la cacophonie ! :-@ Je vais tout de même m'efforcer d'avoir faim, de moins manger, d'avoir faim de Dieu

Heureusement il y a la prière et l'aumône !

Bon carême à tous

Ne panique pas Credo, je suis là :p

Très simplement : au choix

Niveau 1 du jeûne : pas de viande.
Niveau 2 : pas d'alcool :trinque:
Niveau 3 : pas de sucrerie
Niveau 4 : pas de Poutine :D
Niveau 5 : pas de télévision
Niveau 100 : pas d'Internet :-@

...mais toujours beaucoup de prières et de lecture de la Bible.

Bon jeûne et bon carême à toi ;)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Carême 2008

Message non lupar jean_droit » sam. 09 févr. 2008, 8:39

40. Je voudrais encore ajouter une petite annotation qui n'est pas du tout insignifiante pour les événements de chaque jour. La pensée de pouvoir « offrir » les petites peines du quotidien, qui nous touchent toujours de nouveau comme des piqûres plus ou moins désagréables, leur attribuant ainsi un sens, était une forme de dévotion, peut-être moins pratiquée aujourd'hui, mais encore très répandue il n'y a pas si longtemps. Dans cette dévotion, il y avait certainement des choses exagérées et peut-être aussi malsaines, mais il faut se demander si quelque chose d'essentiel qui pourrait être une aide n'y était pas contenu de quelque manière. Que veut dire « offrir » ? Ces personnes étaient convaincues de pouvoir insérer dans la grande compassion du Christ leurs petites peines, qui entraient ainsi d'une certaine façon dans le trésor de compassion dont le genre humain a besoin. De cette manière aussi les petits ennuis du quotidien pourraient acquérir un sens et contribuer à l'économie du bien, de l'amour entre les hommes. Peut-être devrions-nous nous demander vraiment si une telle chose ne pourrait pas redevenir une perspective judicieuse pour nous aussi.

Spe Salvi

S.S. Benoît XVI

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Carême 2008

Message non lupar jean_droit » dim. 10 févr. 2008, 15:37

1 Mon enfant, ne refuse pas au pauvre
ce qui est vital pour lui,
ne fais pas attendre celui qui manque de tout.
2 Ne laisse pas souffrir celui qui a faim,
ni s’irriter celui qui est dans la misère.
3 Ne le rends pas encore plus aigri;
il a besoin de quelque chose, donne-le-lui sans le faire attendre.
4 Ne repousse pas celui qui mendie par nécessité
et ne refuse pas de voir le pauvre.
5 Ne détourne pas les yeux de qui est dans le besoin;
ne lui donne pas l’occasion de te maudire,
6 car s’il le fait, poussé par l’amertume,
Dieu, son Créateur, entendra sa prière.
7 Fais-toi aimer dans ton milieu, montre-toi soumis aux autorités.
8 Sois attentif aux demandes du pauvre,
réponds-lui poliment et sans rudesse.
9 Arrache l’opprimé à celui qui l’opprime.
Quand tu as à juger, fais-le sans lâcheté.
10 Sois comme un père auprès des orphelins
et soutiens leur mère comme un mari.
Tu seras alors comme un fils pour le Très-Haut,
et il aura pour toi plus d’amour que ta mère.

Ben Sirac Le Sage ( 4 1-10 )

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Carême 2008

Message non lupar jean_droit » lun. 11 févr. 2008, 7:19

ROME, Dimanche 10 février 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de la méditation que le pape Benoît XVI a prononcée à l'occasion de la prière de l'Angélus, ce dimanche, en présence des pèlerins réunis place Saint-Pierre.

Chers frères et sœurs,

Mercredi dernier, avec le jeûne et le rite des Cendres, nous sommes entrés dans le carême. Mais que signifie « entrer dans le carême » ? Cela signifie entrer dans un temps d'engagement particulier dans le combat spirituel qui nous oppose au mal présent dans le monde, en chacun de nous et autour de nous. Cela signifie regarder le mal en face et s'apprêter à lutter contre ses effets, surtout contre ses causes, jusqu'à la dernière cause, qui est satan. Cela signifie ne pas décharger le problème du mal sur les autres, sur la société ou sur Dieu, mais reconnaître et prendre consciemment ses responsabilités. A cet égard, l'invitation de Jésus à prendre chacun sa « croix » et à le suivre avec humilité et confiance (cf. Mt 16, 24), est plus urgente que jamais, pour nous les chrétiens. La « croix », même si elle est lourde, n'est pas synonyme de malchance, de malheur à éviter à tout prix, mais d'opportunité pour se mettre à la suite de Jésus et prendre ainsi des forces pour lutter contre le péché et le mal. Entrer dans le carême signifie donc renouveler notre décision personnelle et communautaire d'affronter le mal ensemble, avec le Christ. Le chemin de la croix est en effet le seul qui conduise à la victoire de l'amour sur la haine, du partage sur l'égoïsme, de la paix sur la violence. Vu de cette manière, le carême est vraiment une occasion d'important engagement ascétique et spirituel, fondé sur la grâce du Christ.

Cette année, le début du carême coïncide, de manière providentielle, avec le 150e anniversaire des apparitions de Lourdes. Quatre ans après la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception par le bienheureux Pie IX, Marie apparut pour la première fois, le 11 février 1858, à sainte Bernadette Soubirous, dans la grotte de Massabielle. D'autres apparitions suivirent, accompagnées d'événements extraordinaires, et à la fin, la Sainte Vierge prit congé de la jeune voyante en lui révélant, dans le dialecte local : « Je suis l'Immaculée Conception ». Le message que la Vierge continue de diffuser à Lourdes est un rappel des paroles que Jésus prononça précisément au début de sa mission publique et que nous entendons à plusieurs reprises en ces jours de carême : « Convertissez-vous et croyez à l'Evangile », prier et faites pénitence. Accueillons l'invitation de Marie qui fait écho à celle du Christ et demandons-lui de nous accorder d' « entrer » avec foi dans le carême, pour vivre ce temps de grâce avec une joie intérieure et un engagement généreux.

Nous confions également à la Vierge les malades et ceux qui en prennent soin avec amour. On célèbre en effet demain, en la fête de Notre-Dame de Lourdes, la Journée mondiale du malade. Je salue de tout cœur les pèlerins qui se rassembleront dans la Basilique Saint-Pierre, sous la conduite du cardinal Lozano Barragán, président du Conseil pontifical pour la santé. Je ne pourrai malheureusement pas les rencontrer car j'entame ce soir les Exercices spirituels, mais dans le silence et dans le recueillement, je prierai pour eux et pour toutes les besoins de l'Eglise et du monde. Je remercie d'ores et déjà sincèrement ceux qui voudront bien me porter dans leur prière.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Chemin de Croix, Adoration, Rosaire

Message non lupar jean_droit » mar. 12 févr. 2008, 7:22

Ces trois dévotions cadrent bien avec le temps de Carême.
Dans ma paroisse, le Chemin de Croix est fait tous les vendredis de Carême.
Le Rosaire est dit, au moins, deux fois par semaine. Une fois d'une façon habituelle et une fois pour les alcooliques.
Depuis cette année l'Adoration du Saint Sacrement a lieu tous les vendredis de Carême au lieu d'un rythme mensuel.
Je ne sais si cette nouveauté a été demandée par les fidèles ou a été introduite par un vicaire de la paroisse.
Certes, à Paris, les lieux où l'on peut pratiquer l'adoration sont nombreux.
Rien que dans le 5ème arrondissement il y a la chapelle de l'Adoration Réparatrice et les jeudis soirs à Notre Dame.
Mais voilà encore un signe, parmi tant d'autres, de l'évolution de l'Eglise au niveau paroissial.
On ne peut que s'en réjouir.
Cela permet à chacun de se consacrer à la dévotion qui lui plait et ceci au sein de son église.
Cela devrait améliorer l'aspect communautaire de la prière et de la paroisse.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Carême 2008

Message non lupar jean_droit » mar. 26 févr. 2008, 9:30

HOMÉLIE DE SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE

Prière, jeûne, partage.

Il y a trois actes, mes frères, trois actes en lesquels la foi se tient, la piété consiste, la vertu se maintient: la prière, le jeûne, la miséricorde. La prière frappe à là porte, le jeûne obtient, la miséricorde reçoit. Prière, miséricorde, jeûne, les trois ne font qu'un et se donnent mutuellement la vie.

En effet, le jeûne est l'âme de la prière, la miséricorde est la vie du jeûne. Que personne ne les divise: les trois ne peuvent se séparer. Celui qui en pratique seulement un ou deux, celui-là n'a rien. Donc, celui qui prie doit jeûner; celui qui jeûne doit avoir pitié; qu'il écoute l'homme qui demande, et qui en demandant souhaite être écouté; il se fait entendre de Dieu, celui qui ne refuse pas d'entendre lorsqu'on le supplie.

Celui qui pratique le jeûne doit comprendre le jeûne: il doit sympathiser avec l'homme qui a faim, s'il veut que Dieu sympathise avec sa propre faim; il doit faire miséricorde, celui qui espère obtenir miséricorde ; celui qui veut bénéficier de la bonté doit la pratiquer; celui qui veut j'on lui donne doit donner. C'est être un solliciteur insolent, que demander pour soi-même ce qu'on refuse à autrui.

Sois la norme de la miséricorde à ton égard: si tu veux qu'on te fasse miséricorde de telle façon, selon telle mesure, avec telle promptitude, fais toi-même miséricorde aux autres, avec la même promptitude, la même mesure, la même façon.

Donc la prière, la miséricorde, le jeûne doivent former un patronage pour nous recommander à Dieu, doivent former un seul plaidoyer en notre faveur, une seule prière en notre faveur sous cette triple forme.

Ce que nous avons perdu par le mépris, nous devons le conquérir par le jeûne ; immolons nos vies par le jeûne parce qu'il n'est rien que nous puissions offrir à Dieu de plus important, comme le prouve le Prophète lorsqu'il dit: Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé; le coeur qui est broyé et abaissé, Dieu ne le méprise pas.

Offre à Dieu ta vie, offre l'oblation du jeûne pour qu'il y ait là une offrande pure, un sacrifice saint, une victime vivante qui insiste en ta faveur et qui soit donnée à Dieu. Celui qui ne lui donnera pas cela n'aura pas d'excuse, parce qu'on a toujours soi-même à offrir.

Mais pour que ces dons soient agréés, il faut que vienne ensuite la miséricorde. Le jeûne ne porte pas de fruit s'il n'est pas arrosé par la miséricorde ; le jeûne se dessèche par la sécheresse de la miséricorde ; ce que la pluie est pour la terre, la miséricorde l'est pour le jeûne. Celui qui jeûne peut bien cultiver son coeur, purifier sa chair, arracher les vices, semer les vertus: s'il n'y verse pas les flots de la miséricorde, il ne recueille pas de fruit.

Toi qui jeûnes, ton champ jeûne aussi, s'il est privé de miséricorde; toi qui jeûnes, ce que tu répands par ta miséricorde rejaillira dans ta grange. Pour ne pas gaspiller par ton avarice, recueille par tes largesses. En donnant au pauvre, donne à toi-même; car ce que tu n'abandonnes pas à autrui, tu ne l'auras pas.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Carême 2008

Message non lupar jean_droit » jeu. 28 févr. 2008, 6:51

Jeudi de la mi-Carême

Le jour marque le milieu de la sainte Quarantaine, et c'est pour cela qu'il est appelé le Jeudi de la mi-Carême.

Nous accomplissons en effet aujourd'hui le vingtième jeune sur quarante que nous impose l'Eglise en ce saint temps.

Les nations catholiques de l'Occident, sans considérer le jour où nous sommes parvenus comme une fête, ont toujours eu la coutume de le passer dans une certaine allégresse. La sainte Eglise Romaine s'est unie à cette pratique ; mais afin de ne pas donner prétextée une dissipation qui pourrait nuire à l'esprit du jeûne, elle a remis l'expression plus marquée de cette joie innocente au Dimanche suivant, comme nous le verrons ci-après.

Toutefois il n'est pas contre l'esprit du Christianisme de fêter aujourd'hui le jour central du Carême, en réunissant, à la manière de nos pères, de plus nombreux convives, et en servant la table avec plus de recherche et d'abondance, pourvu toutefois que l'abstinence et le jeûne soient respectés.

Mais, hélas ! avec le relâchement qui règne aujourd'hui dans notre malheureux pays, combien de gens, qui se disent catholiques, n'ont guère fait autre chose depuis vingt jours que de violer ces lois du jeûne et de l'abstinence, sur la foi de dispenses légitimes ou extorquées !

Quel sens peuvent avoir pour eux les joies naïves que goûtent aujourd'hui, en de lointaines provinces, ces familles de vieux chrétiens qui n'ont point encore laissé périr chez eux les saintes traditions ?

Mais ces joies, pour les éprouver, il faut les avoir méritées par quelques privations, par un peu de gêne imposée au corps : et c'est ce que trop de catholiques de nos jours ne savent plus faire.

Prions pour eux, afin que Dieu leur donne de comprendre enfin à quoi les oblige la foi qu'ils professent.

Prions pour les pécheurs ; les jours du jeune s'écoulent ; déjà nous entrons dans la seconde moitié du Carême, et la Pâque de notre délivrance approche.

Voyez ces multitudes qui ne s'ébranlent pas, ces âmes fermées à la lumière qui ne s'ouvrent pas, ces coeurs endurcis que rien n'émeut, tant de chrétiens qui vont ajouter une chance de plus à leur réprobation éternelle.

Offrons pour eux notre pénitence, et demandons à Jésus, par les mérites de sa Passion dont l'heure ne doit pas tarder, qu'il daigne faire un dernier effort de miséricorde, et arracher au démon ces âmes pour lesquelles il va répandre son sang.

DOM GUÉRANGER

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Carême 2008

Message non lupar jean_droit » mer. 12 mars 2008, 6:41

Préparer la Semaine Sainte

Lentement nous approchons de la Semaine Sainte.

Nous suivons Notre Seigneur sur son chemin vers Jérusalem.

Avec Marie, Mère de Dieu, nous l'accompagnons et nous nous nourrissons de Sa Parole.

Comment allons nous vivre cette Semaine Sainte ?

Que ce soit une semaine de prière et de témoignage !

Essayons d'être le plus présent possible dans les églises et plus spécifiquement dans nos paroisses.

Que nos églises bruissent de monde et de prières.

Il me semble important que nous participions à toutes les manifetations prévues et, même, si nous en avons le courage et la possibilité, que nous y apportions notre aide.

Par les temps qui courent, nous devrions être présents aux processions et aux Chemins de Croix.

Témoigner de notre Foi hors des simples murs de l'église est déjà évangéliser dans notre société laïcarde.

De même faire sentir que le Christ est "le premier servi".

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Conférences de Carême au Centre Saint paul

Message non lupar jean_droit » sam. 29 mars 2008, 6:45

Je les ai trouvées surprenantes et enrichissantes.

http://lesignedejonas.free.fr/

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1468
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

vivre le carême

Message non lupar zélie » mer. 04 févr. 2009, 10:10

Voilà, c'est bientôt le carême, et chaque année, je revois ce temps de pause revenir avec beaucoup de joie intérieure, parce que c'est un moment qui va m'aider à vivre Pâques plus en profondeur; Päques... avec sa semaine sainte avant, et sa semaine de la Miséricorde après... C'est tellement ... (j'ai pas le mot, et j'arrive pas à l'inventer).
Carême, pour moi c'est un moment de pause intérieure, de silence et d'ouverture accrue à Dieu, c'est un moment de prière constante, de dialogue, de coeur à coeur, d'âme à âme.
J'aimerais partager cela avec vous, si vous voulez bien venir parler de comment vous vivez carême.

C'est pas tant ce que vous faites extérieurement durant cette période qui m'intéresse, cela est personnel et je gage qu'on ne fera pas pareil...
Mais c'est ce que vous vivez intérieurement qui m'interpelle, dans un but de partage et d'émulation de la Foi, de la Charité, de l'Espérance en Dieu, en Jésus, et dans l'Esprit-Saint, "doux compagnon des coeurs souffrants", comme Marie l'appelé dans une de ses prières (à Medjugorge je crois). Et d'émulation de la Joie aussi, car c'est vraiment une période tellement pleine d'Espérance qu'elle déborde en Joie...

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Préparer notre carême 2009

Message non lupar jean_droit » mer. 18 févr. 2009, 15:01

Chaque année je me prépare un programme "d'enfer" - si l'on peut dire - pour le carême.
Que je ne suis pas ...
Disons pas tout à fait.
Heureusement que ma femme est là et m'aide.
Le jeûne :
Pour ce qui est du jeûne nous allons essayer d'aller plus loin que les strictes recommandations de l'Eglise.
Nous allons essayer de jeûner, aussi, les vendredis.
Pour la Semaine Sainte nous allons essayer de le faire durant le triduum pascal.
Reste maintenant à savoir ce que recouvre ce jeûne : Ne manger qu'une fois par jour le soir, sans viande, bien sûr.
La prière :
A Paris les possibilités ne manquent pas.
Il est possible d'assister à la messe à tous moments.
Dans ma paroisse il y a le chemin de croix tous les vendredis de carême.
Il y a de nombreux lieux où l'on trouve l'Adoration Eucharistique.
Mais aussi lire toutes les heures.
Réciter le chapelet tous les jours.
L'aumone :
J'ai pris l'habitude de ne pas donner à des associations mais directement à des personnes dans le besoin.
Bien sûr ce qui est difficile c'est de trouver les personnes.
Mais il y a, aussi, l'aide que nous pouvons apporter aux personnes âgées.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Préparer notre carême 2009

Message non lupar jean_droit » mer. 18 févr. 2009, 15:54

Le carême à Paris

Le site de l'archevêché de Paris donne tout un ensemble d'idées et de conseils sur le carême.
Ainsi que les principales manifestations parisennes.
Vraiment bien fait !

http://catholique-paris.cef.fr/907-Care ... -vers.html

Carême à Paris : cheminer vers Pâques 2009

25 février au 12 avril

Le mercredi 25 février, mercredi des Cendres, les catholiques du monde entier entreront en Carême. Pendant ces 40 jours, ils préparent leur cœur à la fête de la résurrection du Christ, le jour de Pâques. Ils sont invités à changer de vie en pratiquant la prière, le partage et le jeûne.

Pour les aider à cheminer vers Pâques, les paroisses leur proposent de prier et de réfléchir au cours d’une retraite, de vivre le sacrement du pardon, de partager avec les plus pauvres … Pour connaître toutes les propositions de l’église de votre quartier, cliquez ici.
Cette année, les Conférences de Carême à Notre-Dame de Paris permettront de découvrir la figure de saint Paul, sa personnalité et sa mission.

Le partage peut être vécu en famille, au catéchisme (voir la vidéo), avec le CCFD, ou encore en aidant l’une de propositions soutenues par le Cardinal André Vingt-Trois : l’aide au financement d’un lieu de vie partagé entre personnes de la rue et bénévoles créé par l’association « Aux captifs la libération » ; la construction d’une église à Boukeïa en Israël ou la poursuite des travaux à la maternité de l’hôpital St Joseph à Jérusalem.

Dans son message pour le Carême, Benoît XVI rappelle les raisons et les bienfaits de la pratique du jeûne dans un monde où le bien-être et le matérialisme sont la règle : « pour les croyants, il est premier lieu une « thérapie » pour soigner tout ce qui les empêche de se conformer à la volonté de Dieu. »

Durant la semaine Sainte, de nombreux offices célébreront les derniers jours de la vie du Christ. Le dimanche des Rameaux, le Christ est acclamé à Jérusalem, de nombreuses processions ont lieu dans les rues de la capitale. Au cours de cette messe sont bénis les rameaux de buis. Jeudi Saint, les croyants partagent le dernier repas du Christ, la Cène. Vendredi Saint, le Christ, crucifié, est mort et mis au tombeau. Les chrétiens refont le chemin de Jésus avant sa mort. Plusieurs Chemins de Croix auront lieu cette année encore dans les rues de Paris.

Le dimanche de Pâques est le sommet de la vie de tout chrétien : le Christ est mort et ressuscité, Alléluia ! Au cours de la nuit pascale 250 adultes seront baptisés, confirmés et ils communieront pour la première fois.. Depuis plusieurs mois, ces « catéchumènes » ont découvert la parole de Dieu et ont fait leurs premiers pas dans la communauté chrétienne. Les paroissiens les ont accompagnés en priant chaque dimanche avec eux et en étant témoins de leur conversion.

et en plus des entrées thématiques ... Dont le programme des conférences de Carême à Notre Dame ... sur Saint Paul ... comme de bien entendu.

Avatar de l’utilisateur
Françoise34
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 15 févr. 2009, 20:30
Localisation : Montpellier(France)

Re: Préparer notre carême 2009

Message non lupar Françoise34 » mer. 18 févr. 2009, 17:19

Bonjour!
" Le carême nous rappelle les quarante jours de jeûne vécus par le Seigneur dans le désert, avant le commencement de sa mission publique ", nous dit Benoît XVI dans son "message pour le carême 2009.

Cela fait un an et demi que je m'étais remise à fumer (en me cachant de mes enfants :oops:) , pfff comme s'ils ne le sentaient pas les pauvres!!
Tous les risques que le tabagisme comportent n'ont pas eu raison de la cigarette!
C'est l'approche de l'entrée en Carême qui m'a fait arrêter.
Cela s'est produit le 14/02/2009 :oops: , c'est pas vieux je sais !

Me libérer de cet esclavage me permets de laisser plus de place à Dieu dans mon coeur: ça me plaît bien.. :>
L'argent économisé me permettra de donner davantage aux messes: c'est bien aussi
Le temps qui n'est plus passé en train d'en griller une dans la buanderie n'est plus perdu car il est offert à dieu, la prière en priorité: :cool:

Le plus incroyable est que si l'on peut appeler ce renoncement une pénitence, c'est aussi une délivrance.
Donc je fais des efforts mais Dieu me récompense.

Je crois donc que le jeûne a comme finalité d'aider chacun d'entre nous.
Il nous libère de ce rideau qui rend l'accès à Dieu difficile voire impossible.
Le jeûne libère nos coeurs ainsi disponibles à l'amour de Dieu et du prochain croisé dans la journée.
Choisir de se priver de quelque chose qui nous rend heureux, se contôler, se remettre en question sur son comportement..etc...pour le bien du voisin qui est dans la nécessité; est une résolution qui libère et nous rapproche de Dieu.

Tous ces efforts nous préparerons à mieux célébrer la Pâque car nous aurons fait vraiment l'expérience de la puissance de Dieu dans nos vies :paix!

Fraternellement, :ciao:
Françoise
Si mon âme se désole je me souviens de toi mon Dieu

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Préparer notre carême 2009

Message non lupar jean_droit » jeu. 19 févr. 2009, 21:58

Sur ZENIT il y a le bandeau suivant :

"Pour avancer vers la Semaine sainte et la lumière de la Résurrection, les chapelains de Paray-le-Monial
ont préparé, spécialement à votre intention, un carnet de carême à la fois simple et pratique

Voir le carnet. http://www.sanctuaires-paray.com/spip.php?rubrique42

Pour le recevoir, merci de nous envoyer votre adresse postale à : communication@paray.org
Nous vous l'adresserons gracieusement par courrier et vous souhaitons dès aujourd'hui un saint Carême 2009.
Père Edouard Marot, recteur des Sanctuaires"

Avatar de l’utilisateur
Marie-G.
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : sam. 15 nov. 2008, 4:19
Localisation : Québec

Re: Préparer notre carême 2009

Message non lupar Marie-G. » mar. 24 févr. 2009, 21:23

Pour ceux qui ne sont pas en France ou qui n'ont plus le temps de commander ce carnet ,
j'ai découvert un petit bijou l'année passée.
Sur le site de Paroisse et famille ,tous les jours, il y a une méditation pendant le Carême.
Il est même possible de l'écouter via le net sur radio-espérance.

C'est " Le Carême pour les cancres à l'école des Saints." Tout un programme !

Le lien :http://www.paroisseetfamille.com/Careme/emploi.php

Bon Carême à tous.
« Dieu est libre de tout sauf de son amour. »Mgr Gay


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit