Comment bien vivre le Carême

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 824
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Début de carême

Message non lupar Théodore » lun. 19 févr. 2018, 0:10

La seule chose à laquelle vous contraint l'Eglise, c'est de jeûner (i.e, au maximum, un repas et deux collations, par exemple une pomme ou une soupe, dont la somme ne dépasse pas la quantité du repas) et faire abstinence (ne pas manger de viande ni de jus de viande) demain et le Vendredi Saint, et de faire abstinence tous les vendredis.
C'est une discipline très légère comparée à ce qu'a historiquement été le Carême, et ce qu'il est toujours aujourd'hui chez les chrétiens orientaux. Mais elle est tout ce que requiert l'Eglise, et ce que vous ferez en-dehors est un "plus". Je ne sais pas trop si votre "petit déjeuner" peut techniquement compter comme un second repas, à vous de l'estimer en conscience.
Bonsoir Théodore et saint Carême à vous,

Je voulais juste exprimer sur ce sujet un avis un peu différent. En fait, le type de mortifications de carême dépend de la liturgie à laquelle on assiste régulièrement. Si c'est la liturgie traditionnelle (FERM), alors on ne peut pas se contenter de ce que vous mentionnez, qui est lié à la FORM, et il faut au minimum jeûner tous les jours sauf les dimanches et jeûner et s'abstenir les vendredis ainsi que les jours des Quatre-Temps (cf le code de 1917). Par contre, si c'est la nouvelle liturgie, le carême a de fait été supprimé, donc la question ne se pose même pas, sauf pour le mercredi des Cendres et les vendredis (mais on ne peut pas raisonnablement appeler cela une période de jeûne).
Chère Suliko, je vous souhaite un très bon et saint Carême, et bon dimanche tant qu'il en est encore temps ! J'espère que le Trait n'a pas été trop insupportablement long ce matin ? ;-)

Vous serez surprise de savoir que dans le Novus Ordo la mention du jeûne est omniprésente en Carême ! (je tiens cette information d'un prêtre qui le célèbre quotidiennement en latin). Il y a donc une incohérence entre les exigences minimales de l'Eglise latine telles qu'exprimées dans le Code de Droit Canon de 1917 et sa liturgie ordinaire.
En ce qui concerne le code de 1917 : en Carême il impose l'abstinence complète le vendredi et le samedi, ainsi qu'aux Quatre-Temps, et le jeûne quotidien sauf le dimanche, où toute pénitence est levée. L'ccurence d'une fête en semaine ne modifie pas la discipline.
A noter qu'il s'agit là d'un adoucissement considérable de la discipline traditionnelle de l'Eglise latine, qui, si j'en crois mon bon ami Dom Prosper Guéranger, impose l'abstinence tous les jours, même le dimanche. A titre personnel je m'efforce de suivre cette discipline.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Début de carême

Message non lupar Suliko » lun. 19 févr. 2018, 0:35

Chère Suliko, je vous souhaite un très bon et saint Carême, et bon dimanche tant qu'il en est encore temps ! J'espère que le Trait n'a pas été trop insupportablement long ce matin ? ;-)
Merci à vous !
Savez-vous pourquoi le Trait est si long le premier dimanche de Carême ? (Ce n'est pas une question-piège !)
Vous serez surprise de savoir que dans le Novus Ordo la mention du jeûne est omniprésente en Carême ! (je tiens cette information d'un prêtre qui le célèbre quotidiennement en latin).
Je suis extrêmement surprise, car je viens de parcourir rapidement et au hasard quelques oraisons de Carême selon la forme ordinaire et je n'y ai vu aucune allusion au jeûne et à la mortification, alors que dans la FERM, presque chaque oraison mentionne ces points ! C'est d'ailleurs pour cela que j'écrivais qu'on ne peut à mon sens pas être un fidèle de la FERM et ne pas jeûner et s'abstenir.
En ce qui concerne le code de 1917 : en Carême il impose l'abstinence complète le vendredi et le samedi, ainsi qu'aux Quatre-Temps, et le jeûne quotidien sauf le dimanche, où toute pénitence est levée. L'ccurence d'une fête en semaine ne modifie pas la discipline.
Oui, je sais. Sauf que dans mon calendrier liturgique traditionnel, il n'est pas indiqué que les samedis sont caractérisés par l'abstinence. Bizarre...
A noter qu'il s'agit là d'un adoucissement considérable de la discipline traditionnelle de l'Eglise, qui, si j'en crois mon bon ami Dom Prosper Guéranger, impose l'abstinence tous les jours, même le dimanche. A titre personnel je m'efforce de suivre cette discipline.
Oui, j'ai bien lu ce que mentionne Dom Guéranger dans son Année liturgique. Personnellement, je m'efforce également de suivre un "vrai jeûne et une vraie abstinence". Je suis loin (très loin...) des pratiques ascétiques des premiers chrétiens (orientaux et latins), mais moins "laxiste" que le code de 1917.
Depuis la seconde guerre mondiale, le sens du carême a été perdu par la très grande majorité des catholiques latins, si bien que pour beaucoup de pratiquants, jeûner peut être par exemple se passer de chocolat, d'alcool ou de tabac. Je ne nie pas que ce soit un effort bien réel, mais on est très loin du jeûne et de l'abstinence traditionnels, qui consistent à ressentir physiquement la faim, voire la soif, et à se priver de certains aliments fortifiants (viande, etc...). Un autre souci de la pratique actuelle, qui consiste à choisir à sa guise ce que l'on désire sacrifier pour le Carême, c'est qu'elle fait totalement perdre la dimension communautaire du jeûne et de l'abstinence. Faire carême, c'est aussi se soumettre à une norme qui ne vient pas de soi, mais de l'Eglise. C'est donc aussi une manière de pratique l'obéissance.

Je finirai en citant le pape Benoît XIV :
“L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ; c’est par elle que s’éloignent les fléaux de la colère divine; c’est par elle que, protégés par l’aide céleste durant le jour, nous nous fortifions contre les princes des ténèbres. Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus” .
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3226
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Début de carême 2018

Message non lupar Héraclius » lun. 19 févr. 2018, 1:15

Il ne me semble pas improbable que dans l’esprit de certains réformateurs, adoucir la loi du Carême à un minimum ne voulait pas forcément dire qu’ils espéraient voir les chrétiens s’abaisser à ce minimum, mais que tout en lui donnant autant de force, ils seraient plus libres de choisir une pénitence qui leur soit utile et soit adaptable aux cas particuliers (travailleurs en extérieur ayant besoin de fournir de grands efforts physiques, etc...).

Bien sûr c’était humainement stupide (en ôtant la loi on a ôté le Carême lui-même) mais cela ne part pas forcément de l’idée d’abolir la force de la discipline.

Mon bréviaire en temps de carême est rempli d’allusions aux mortifications.
Savez-vous pourquoi le Trait est si long le premier dimanche de Carême ? (Ce n'est pas une question-piège !)
Les longueurs dans les lectures étant pénitentielles (c’est pour cela qu’elles n’en finissent pas en cette période), je suppose que c’est la même chose pour le trait. :)
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 824
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Début de carême 2018

Message non lupar Théodore » lun. 19 févr. 2018, 1:56

Suliko, je pense que la traduction française a expurgé les références au jeûne et à la mortification, et n'est pas fidèle à l'original latin. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois ^^
Sinon, pour la longueur du Trait (que j'ai chanté ce matin :D ), j'ai entendu une explication intéressante : si tout le Propre du jour est basé sur le Psaume 90, c'est non seulement parce que c'est le Psaume de confiance dans le Seigneur dans le combat et l'adversité, si approprié au combat de la milice chrétienne en ce Saint Jeûne, mais également parce que c'est exactement le Psaume que le diable cite hors de son contexte dans l'Evangile ! L'Eglise aurait donc voulu nous faire entendre ce Psaume quasiment en entier avant d'entendre l'Evangile, afin que nous puissions démasquer le mensonge du démon, et aussi nous en armer avant de partir avec le Christ au désert !
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Début de carême 2018

Message non lupar Suliko » lun. 19 févr. 2018, 18:27

Suliko, je pense que la traduction française a expurgé les références au jeûne et à la mortification, et n'est pas fidèle à l'original latin. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois ^^
Je ne pense pas, car j'ai parcouru quelques oraisons dans les deux langues... Je suis d'ailleurs très étonnée par les propos de ce prêtre que vous connaissez et qui célèbre la FORM en latin. Malheureusement, je n'ai pas de Missel version FORM pour contrôler tout cela...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité