Sensations pendant la prière

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar Quem quaeritis » ven. 05 juin 2015, 22:05

Et selon vous, qu'est-ce qui fait qu'un grand pêcheur décide tout à coup de changer ?
Parce qu'il ne prend plus de poissons ?

:)

SergeA
Senator
Senator
Messages : 694
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar SergeA » ven. 05 juin 2015, 22:30

:-D :-D :-D

:coeur:
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

"Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation. Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli." Alice Lenczewska

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1178
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar Olivier C » sam. 06 juin 2015, 7:26

Bonjour,

Excusez-moi d'arriver après la guerre... Alors :
Mais il m'est arrivé quelque chose en février, quelques jours après le début du carême, je priais très naïvement et simplement, à genoux, dans ma chambre, et j'ai ressenti quelque chose monter en moi, comme un courant électrique, j'ai eu tellement peur que j'ai poussé un cri ! J'ai ressenti des frissons après cela. Je ne m'attendais pas du tout à ressentir ce genre de choses, je ne suis qu'une petite croyante qui essaie difficilement de vivre sa foi... Désormais, quand je prie, j'ai presque peur de ressentir de nouveau cette présence.
C'est ce que l'on appelle une "grâce sensible", j'en ai eu moi aussi : elle ont duré longtemps (plusieurs mois), j'en ai rarement désormais. Ces grâces où l'on sent la présence du Christ sont un encouragement à prier, à rester en intimité avec lui. Si vous n'avez pas peur de vous y atteler vous pouvez lire Saint Jean de la Croix à ce sujet : La nuit obscure (la première partie sur les sensations). Vous pouvez aussi consulter le traité Je veux voir Dieu, du père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus. Pour ce dernier livre j'ai dis "consulter" et non pas "lire", car il s'agit d'un énorme pavé ; il s'agit d'un traité sur la prière, l'un des meilleurs qui soit.
Je ressens parfois des choses, mais je ne sais pas si c'est moi qui somatise ou si je ressens réellement une présence.
Les deux sans aucun doute. Nous sommes esprit et corps, et notre mode de relation passe par nos sensations corporelles. La prière n'échappe pas à cette règle.
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1662
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar archi » sam. 06 juin 2015, 8:27

Bonjour Pivoine.
Loin de moi l'idée d'être spirituellement privilégiée ou autre, je demandais simplement en ouvrant ce sujet si quelqu'un avait déjà ressenti des "choses" pendant la prière, je suis en pleine interrogation. J'ai évoqué un "courant électrique" car je suis dans l'incapacité de trouver une image plus précise pour décrire ce que j'ai réellement ressenti. C'était bien sûr au-delà du simple frisson, du vague bien-être, c'est indescriptible.
Je n'ai nullement prétendu ni cru que vous pensiez être spirituellement privilégiée... mais méfiez-vous quand même, ça peut arriver très vite ce genre d'idées, et personne n'est à l'abri, à moins de lutter activement contre cette tentation. ;)

Je préfèrais donc vous mettre en garde, surtout quand je vois l'emballement de certains pour vous assurer qu'il s'agit d'une action ou présence de l'Esprit Saint, sans discernement préalable!!! :exclamation: .

Mon opinion est que si c'est là tout ce qu'apportent des grâces de l'Esprit Saint, demandez-vous si ces grâces apportent réellement quelque chose. Si elles n'apportent rien, c'est qu'il ne s'agit pas de l'Esprit Saint et qu'il vaut mieux les ignorer.

Bémol, je viens de lire la réponse d'Olivier C. Si St Jean de la Croix a dit quelque chose de précis là-dessus, cela vaut certainement mieux que ma modeste opinion (qui s'appuie néanmoins sur celle de nombreux saints qui ont tous mis en garde contre l'illusion spirituelle et la tentation de se croire arrivé à un niveau avancé dans la prière).

Je précise que j'ai également déjà ressenti une "présence" (en l'occurrence après m'être penché sur l'histoire du Saint Suaire et avoir contemplé quelque temps une photo de cette insigne relique, et ensuite la sensation a continué pendant quelques temps). Celle du Christ (c'est tenant de penser cela quand on vient de contempler Sa Face)? Peut-être, ou peut-être pas, et moi aussi ça me gênait plus qu'autre chose. Donc, autant ne pas y penser (ce que j'ai fait jusqu'à maintenant). Je pense que c'était plus un phénomène psychologique quelconque dans la prière, il est clair que ça n'a absolument rien changé dans ma vie et dans ma façon de prier. Le pire aurait été de transformer cette dernière pour rechercher toujours plus cette sensation de présence...

A part ça, peut-être aurez-vous (je vous le souhaite) de temps en temps de véritables grâces dans votre vie. De belles rencontres, des événements favorables, accompagnés de coïncidences qui vous permettront de penser que ce n'est pas un simple heureux hasard, mais bien un acte de la Providence, en réponse à vos prières. Voilà une vraie grâce de l'Esprit Saint pour vous aider à avancer.

Et si ça n'arrive pas, c'est que vous ne savez pas le voir, ou que pour une raison qu'Il connaît mieux que vous, Dieu n'a pas songé à vous envoyer ces grâces... ce qui n'est pas une raison pour arrêter. Vos prières sincères serviront bien un jour, même si c'est seulement dans l'autre monde.

In Xto,
archi
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1878
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar Belin » sam. 06 juin 2015, 10:03

Par contre je ne crois pas du tout que les grâces sanctifiantes soient accordées à tous en effet:
Quand on est dans le péché mortel, on est coupé des grâces de Dieu. Toutes les prières, œuvres qu'on peut faire dans un état de péché mortel sont vaines en ce sens que cela ne peut pas nous aider de quelque manière que ce soit pour notre salut.
Pour recevoir des grâces de Dieu il faut être au minimum dans une démarche droite pour sortir du péché mortel si on s'y trouve.
Et selon vous, qu'est-ce qui fait qu'un grand pêcheur décide tout à coup de changer ?
D'abord je rappelle que lorsqu'il y a péché mortel, on est conscient d'être dans une situation de péché grave qui offense Dieu.
C'est le libre arbitre qui fait qu'on décide de changer, de sortir de son péché et non la grâce et on a toujours le libre arbitre tant qu'on vit ( c'est au delà de la mort qu'on le perd). Mais une fois que par notre libre arbitre on manifeste une volonté ferme de quitter le péché, la grâce de Dieu alors intervient en notre faveur
Dernière édition par Belin le sam. 06 juin 2015, 10:19, édité 1 fois.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar Mac » sam. 06 juin 2015, 10:05

Bonjour archi, :)
Je précise que j'ai également déjà ressenti une "présence" (en l'occurrence après m'être penché sur l'histoire du Saint Suaire et avoir contemplé quelque temps une photo de cette insigne relique, et ensuite la sensation a continué pendant quelques temps). Celle du Christ (c'est tenant de penser cela quand on vient de contempler Sa Face)? Peut-être, ou peut-être pas, et moi aussi ça me gênait plus qu'autre chose. Donc, autant ne pas y penser (ce que j'ai fait jusqu'à maintenant). Je pense que c'était plus un phénomène psychologique quelconque dans la prière
Ne soyez pas incrédule, j'ai l'image du Saint Suaire et je ressens fortement la présence du Christ. C'est Jésus Christ que vous voyez et qui, en quelque sorte, vous a manifesté Sa divine présence.

Fraternellement. :coeur:

SergeA
Senator
Senator
Messages : 694
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar SergeA » sam. 06 juin 2015, 11:42

Et selon vous, qu'est-ce qui fait qu'un grand pêcheur décide tout à coup de changer ?
Parce qu'il ne prend plus de poissons ?

:)
Je reviens sur la "blague" de Quem quaeritis.
Je dis la blague car en bon Asperger, je vois en tout premier lieu le premier degré.
Puis un peu plus tard, je peux percevoir le second (ou plus).
Ainsi il y a deux jours, lorsque j'étais au travail, j'ai encore été le témoin de ce (mon) comportement.
Ma voisine de bureau à des problèmes de diabète et, étant enceinte, elle fait des contrôles réguliers avec son petit appareil testeur. Ce jour là, elle se plaignait que les résultats étaient contradictoires et était repartie les faire en grommelant ce qui n'avait échappé à personne dans le service.
A son retour, un collègue d'un autre bureau s'approche d'elle et lui dit avec un grand sourire : "t'aurais pas un peu de sucre pour mettre dans mon café ?". Et voila que j'ouvre mon tiroir et que je présente le paquet de sucre ... hilarité générale !

Pour revenir au sujet, ce que j'ai pris pour une bonne blague (qui m'a bien fait sourire je l'avoue), n'en est pas une tant que ça, il y a une vérité qui dépasse le premier niveau.
Ainsi, je me rappelle, lorsqu'au fond de ma dépression, je ne trouvais plus de sens à ma vie, j'étais comme ce pêcheur qui n'attrape plus de poisson. Plus rien n'avait de sens, je me demandais même si un jour, j'en avais attrapé des poissons. Et même si poissons il y avait eu, ils me semblaient bien illusoires ou dérisoires.

Ainsi effectivement : "Parce qu'il ne prend plus de poissons ?" prend tout son sens.
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

"Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation. Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli." Alice Lenczewska

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Sensations pendant la prière

Message non lupar Quem quaeritis » sam. 06 juin 2015, 12:56

Hé hé Image

C'est la réponse qui m'est venue en premier ! Après, j'ai vu qu'il y avait un chapeau sur le "e" alors je me suis dit :
vas-y, profites-en !

Mais au fond, j'ai aussi pensé à la même chose que vous. Quand tout semble fuir devant nous (les poissons), que l'on a le sentiment d'avoir tout perdu, que l'on ne maîtrise plus rien, ce peut-être la chance de notre vie.

Sinon, pour dire un truc sur le sujet. Les sensations pendant la prière. Je dirai la même chose qu'un psy que j'avais rencontré Image : « vous avez reçu un cadeau, et quand ce sera dur, il faudra vous en souvenir. »
Personnellement, je sais trop quelle paresse me saisit dès lors que la prière m'appelle.
Oui, gare à l'illusion.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1679
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar axou » mar. 09 juin 2015, 16:07

B
Mon opinion est que si c'est là tout ce qu'apportent des grâces de l'Esprit Saint, demandez-vous si ces grâces apportent réellement quelque chose. Si elles n'apportent rien, c'est qu'il ne s'agit pas de l'Esprit Saint et qu'il vaut mieux les ignorer.

Je précise que j'ai également déjà ressenti une "présence" (en l'occurrence après m'être penché sur l'histoire du Saint Suaire et avoir contemplé quelque temps une photo de cette insigne relique, et ensuite la sensation a continué pendant quelques temps). Celle du Christ (c'est tenant de penser cela quand on vient de contempler Sa Face)? Peut-être, ou peut-être pas, et moi aussi ça me gênait plus qu'autre chose. Donc, autant ne pas y penser (ce que j'ai fait jusqu'à maintenant). Je pense que c'était plus un phénomène psychologique quelconque dans la prière, il est clair que ça n'a absolument rien changé dans ma vie et dans ma façon de prier. Le pire aurait été de transformer cette dernière pour rechercher toujours plus cette sensation de présence...
Bonjour Archi !

Nul ne peut dire la vérité sur votre expérience personnelle mais le fait que vous ayez vécu quelque chose en lien avec le Suaire de Turin penche pour une "visite", une vraie grâce sensible. Parce que le phénomène est connu dans l'Eglise. Un certain nombre de personnes ont des grâces sensibles (visions, sensations, guérisons ...) devant une image du Saint Suaire.
Sinon, au sujet de "l'apport de ces grâces"... Quand un visiteur que vous aimez vient vous voir pour vous dire son amitié, pensez-vous à cogiter sur l'apport qu'il vous fait ? Etes-vous intéressé ? Ou profitez-vous simplement de votre affection mutuelle ? Ne passez-vous pas ce temps à profiter de l'instant présent et à remercier le ciel d'avoir un tel ami qui vous apporte une telle présence chaleureuse et soutenante?

Et bien lorsqu'un divin visiteur vient vous visiter, il vous fait le cadeau insigne de sa Présence, et le moins que l'on puisse faire, c'est de faire preuve de politesse :) ! de l'accueillir pleinement, avec chaleur et reconnaissance pour un tel cadeau, et cela ce n'est pas de l'orgueil spirituel, c'est l'accueil d'une certaine réalité, même si cette réalité est inhabituelle.

Une grâce sensible comme son nom l'indique parle aux sens, elle ne parle pas à la tête. Elle s'adresse à l'intelligence affective (le coeur) et l'intelligence instinctive (le corps), elle ne s'adresse pas à l'intelligence cérébrale. Ce type de grâce court-circuite le cérébral, ce qui ne plait pas toujours aux cérébraux que nous sommes et nous avons tendance à tenter de "récupérer" l'événement en tentant d'expliquer, de décrypter, alors qu'il n'y a qu'à accueillir, à ressentir, et à rendre grâce. Le Visiteur vient nous combler momentanément de sa présence et aussi nous enseigner mais nous ne comprenons pas par notre tête ce qu'Il nous enseigne, mais notre corps et notre coeur eux comprennent et gardent tout en mémoire.

Bien à vous !

Axou

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1878
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar Belin » mar. 09 juin 2015, 16:22

Je me demande l'intérêt de savoir si les sensations qu'on a eu viennent de Dieu, du diable ou de nous même. Si on vous dit que cela vient du diable qu'allez vous faire?du moment où Dieu écoute toujours nos prières n'est ce pas suffisant?

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1679
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar axou » mar. 09 juin 2015, 16:47

du moment où Dieu écoute toujours nos prières n'est ce pas suffisant?
Oui, l'essentiel c'est la foi, la confiance sans preuve, la foi nue. Mais on ne choisit de recevoir cette Présence imprévue ! Et apparemment si une grâce nous est donnée, c'est que le Seigneur considère que nous en avons besoin, c'et pas nous qui décidons;
Mais lorsqu'un évènement survient, lorsque l'Inconnu survient, il s'agit de l'accueillir, il s'agit de vivre ce qu'il y a à vivre tout simplement, ne pas fuir l'évènement. Etre là et bien là.
Axou

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9707
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar Fée Violine » mar. 09 juin 2015, 18:17

Et selon vous, qu'est-ce qui fait qu'un grand pêcheur décide tout à coup de changer ?
Parce qu'il ne prend plus de poissons ?

:)
J'ai failli faire la même réponse. :-D
Et puis, bêtement, j'ai corrigé la faute, car je suis un peu maniaque de l'orthographe. J'en profite pour rappeler que le péché, le pécheur, le verbe "pécher" (notions qui concernent les chrétiens) prennent un accent aigu ou grave selon les cas.
Tandis que l'accent circonflexe est réservé à l'activité consistant à attraper des poissons (pêche, pêcheur, verbe "pêcher").
Si les honorables membres du forum voulaient bien faire attention à ces détails, ça m'éviterait de m'énerver... Merci !

SergeA
Senator
Senator
Messages : 694
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Sensations pendant la prière

Message non lupar SergeA » mar. 09 juin 2015, 18:30

tout pêcheur est pécheur mais tout pécheur n'est pas pêcheur ... ouch !

et si les correcteurs ortografik s'en mêlent, on s’emmêle !! :s

ajout : l'idéal est d'être pêcheur d'hommes, ainsi on est à la fois pécheur et pécheur, l'un n’empêchant pas l'autre !
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

"Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation. Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli." Alice Lenczewska

Janot1986
Barbarus
Barbarus

Phénomène inexplicable... Quelle signification ??

Message non lupar Janot1986 » lun. 29 juin 2015, 19:22

Bonjour à tous et à toutes :)

Il m'est arrivé un phénomène que je n'arrive pas à expliquer : Jeudi dernier je suis sorti dehors faire mes courses et j'ai eu un mal de tête douloureux en rentrant chez moi après. Je pense avoir pris un coup de soleil ! Je me suis allongé sur mon lit et j'ai fermé les yeux en pensant à Dieu tout à tenant à la main mon pendentif du Christ pendant 5 minutes environ.

Pendant que je faisais cela, j'ai ressenti une sorte de "courant" qui est passé de haut en bas à l'intérieur de moi et inversement. La douleur a fortement diminuée après ce ressenti sans explication ? Quelle est la signification de ce phénomène ?

Je précise que je suis chrétien non pratiquant... Merci de m'expliquer ce qui s'est passé.

[Bienvenue Janot. Votre sujet a été fusionné avec celui-ci qui devrait vous apporter quelques réponses.]

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1504
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Phénomène inexplicable... Quelle signification ??

Message non lupar Christophe67 » mar. 30 juin 2015, 11:56

Bonjour,


N'ayant pas obtenu de réponse pour le moment, je vais vous proposer celle-ci :

Attention, bien que travaillant en milieu hospitalier, je ne suis pas médecin.
Votre sensation peut être tout simplement due à une réaction neurologique consécutive à un début d'insolation, une migraine ...

Le seul conseil que je peux me permettre, c'est que si ces symptômes se représentent ou persistent, de consulter votre généraliste qui vous orientera probablement vers un neurologue.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités