La sexualité et l'amour

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 12:14

prodigal a écrit :Mais tout le monde n'aspire pas à devenir cadre.
Certaines personnes n'aspirent pas à s'élever, mais seulement à faire pour le mieux dans l'état qui est le leur. On les appelle "humbles", contraire d'"orgueilleux".
Je ne fais ici que reprendre le message de Christophe67 citant le curé d'Ars.
Mon cher Prodigal, j'ai bien dis ceux qui veulent réussir socialement cherchent à devenir cadre de même ceux qui veulent le plus glorifier Dieu (parce-qu'ils l'aiment) devraient aspirer aux états de vie qui le glorifie le plus!

Je pense qu'on devrait tous demander la grâce à Dieu de connaître vraiment ce que c'est que sa gloire et d' en être amoureux! on comprendra alors beaucoup de choses, qui sont souvent de la pure folie pour les "mondains" mais qui sont la sagesse divine

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Christophe67 » mer. 22 avr. 2015, 12:16

Jeremy43 a écrit :Personnellement je ne suis pas du tout obsédé par les mérites que j'obtiendrais de Dieu en faisant ce qu'Il veut, à dire vrai, je ne le comprends même pas puisqu'il me semble naturel de faire en toutes choses Sa volonté si on dit L'aimer, pourquoi êtes vous obsédé par les mérites ? et d'ailleurs, qu'est ce qu'on pourrait mériter de Dieu sinon Lui même, quel est l'intérêt de vouloir rechercher à avoir des couronnes (ou autres images bizarres) au Ciel ? vraiment, je ne comprends pas ça, mais alors pas du tout ! ça me semble totalement à l'inverse de ce que nous révèle Dieu de Lui même, même si j'avais tous les mérites du monde, les plus grandes vertus, ma volonté doit être orientée à ce que le pécheur le plus "abjecte" soit au Ciel plus près de Dieu et que moi je sois le dernier, là est ma véritable place. Vouloir des mérites, c'est se rechercher.
Bonjour jeremy43,


J'adhère tout à fait à vos propos. Je ne suis pas dans cette relation du "donnant donnant", considérant qu'il nous a déjà été donné et qu'en retour j'offre mes actes, ne pensant aucunement recevoir plus, comme preuve d'amour et de foi, par gratitude.
Parce que Son sacrifice est un tel acte d'amour, une conversion est nécessaire pour entrer dans cette relation d'amour et vivre en ayant Dieu au centre de sa vie, et non les mondanités.
Si des mérites doivent être distribués, je n'y vois aucun inconvénient. Je me satisferai déjà d'aller au royaume des cieux, prêt à perdre quelques rangs pour aider des retardataires ou des personnes qui tombent en chemin.
Conscient de mon imperfection, si j'avais la certitude d'être au dernier rang, j'en serai déjà plus que reconnaissant.

Par contre, je comprends la position de Kisito, tout comme je comprends qu'on peut vouloir être sauvé par amour de Dieu, mais également par peur de l'enfer. L'envie d'acquérir des mérites doit permettre également d'avancer.
Si l'enfer a cette action sanctifiante, je pense que le mariage chrétien doit bien en avoir un aussi ;)

Et j'invite aussi à regarder cette vidéo, les franciscains du Bronx, nous pouvons voir que la charité envers les autres, n'exclut pas la charité envers soi-même afin de se réserver des temps de prières, de calme, de repos nécessaires à notre corps corruptible.
Ces frères ne cèdent pas pour autant leur couche, ferment les portes le soir, procèdent aux fouilles pour assurer une sécurité à tous. Et pourtant, aucune envie de leur en faire le reproche, tellement je trouve leur vocation exemplaire.

Cher Kisito, il nous est demandé de faire au mieux, pas d'être parfaits. Ne l'exigeons pas des autres.

Cordialement.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 12:29

Désolé, mais il nous est demandé d'être parfait:
Matthieu 5:48 a écrit :Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.
Et pour être parfait nous devons demander cette perfection à Dieu et la rechercher. "Cherchez vous trouverez". Bien entendu ce n'est pas par nos propres forces qu'on sera parfait, mais par la bonté de Dieu. Tout ce que Dieu nous demande c'est de vouloir ce qu'il veut et de compter sur Lui pour que notre vouloir (qui est son vouloir) se concrétise avec succès pour sa Gloire et notre salut!

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Christophe67 » mer. 22 avr. 2015, 12:45

kisito a écrit :Désolé, mais il nous est demandé d'être parfait

Je suis d'accord avec vos propos si ce n'est que vous êtes certainement conscient que cette perfection ne nous est pas accessible ici-bas, prenant le même Évangile avec Matthieu 11:11 :
Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.
Le verset de Matthieu que vous citez, nous invite à tendre vers le but de la perfection, et nous invite à progresser au plus près du but, l'atteindre est une autre ambition.


Cordialement.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 12:56

Jésus lui même a encore ajouté: "C'est impossible à l'homme, mais possible à Dieu", Dieu peut très bien nous rendre parfait, mais cela ne se fait pas "du jour au lendemain". Ceux qui vont au Ciel directement sans passer par le purgatoire sont ceux que Dieu a rendu parfait avant qu'ils ne meurent.
Mais on doit nous même désirer et rechercher la perfection pour que Dieu réalise en nous son plan de perfection. Si vous voulez tout le monde doit être parfait "en désir"

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Jeremy43 » mer. 22 avr. 2015, 12:58

kisito a écrit :
Et voilà que vous prenez des exceptions pour la règle mon cher Jeremie! Il est ordinairement plus difficile de faire cohabiter des drogués avec ses propres enfants que de le faire quand on est seul! pourquoi nier cette évidence? et encore vous n'avez pas la certitude que votre femme et vos enfants vont nécessairement apporter de la chaleur dans votre maison!
Je parle de Tim Guénard car cet homme est pour moi un exemple à suivre.
Mon cher Prodigal, j'ai bien dis ceux qui veulent réussir socialement cherchent à devenir cadre de même ceux qui veulent le plus glorifier Dieu (parce-qu'ils l'aiment) devraient aspirer aux états de vie qui le glorifie le plus!
Mais Dieu a choisit de vivre dans une famille, de travailler pauvrement avec son père. Il aurait pû faire comme Jean le Baptiste, être élevé par les anges dans le désert. Mais ce ne fut pas le choix de Jésus.

Pourquoi être père de famille serait-il un état qui glorifie moins Dieu que d'être un célibataire consacré pro de l'ascèse ? j'avoue que je ne comprends pas, le célibataire consacré qui vit sa vie pour Dieu vient bien d'une famille, si c'est une bonne famille, il a reçu une très grande grâce. Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus n'est pas sorti de terre comme un haricot, elle a grandit dans une famille. Pourquoi son père devrait-il être dévalorisé alors qu'il a fait ce que Dieu lui demandait ?

La perfection c'est celle de l'amour, Dieu nous demande d'être son image sur la terre pour rendre témoignage de Lui. Un père de famille doit ainsi être l'image de Dieu pour sa femme et ses enfants, rien de moins.

Très sincèrement, pensez-vous que les parents "mondains" soient l'image de la famille voulue par Dieu ? on parle d'amour dans plein de familles car ça fait bien de dire qu'on s'aime mais en vérité il n'y en a pas du tout. Alors l'amour naturel, je me demande bien où il existe !

Rechercher dans l'autre du plaisir ce n'est pas l'aimer et c'est cela la vie du monde, on est toujours centré sur soi, même dans la famille et même avec ses enfants et c'est bien pour ça que ça ne fonctionne pas. Le monde est hermétique à l'amour, c'est un message qu'il ne comprend pas.

A notre époque, peut-être que Dieu appelle justement les chrétiens à fonder des familles car celle-ci est de plus en plus sinistrée ? je crois qu'au final on se "chamaille" pour pas grand chose alors qu'il y a urgence de communiquer au monde l'amour Divin, quelque soit l'état de vie dans lequel on se trouve.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 13:20

@Jeremy
Vous prenez l'exemple de jésus qui est né dans une famille, mais lui même n'a pas fondé une famille, idem pour Thérèse que vous citez en exemple. Relisez toutes les citations que j'ai données qui expliquent le pourquoi du primat du célibat consacré sur le mariage, vous allez en principe y trouver une réponse à toutes vos interrogations.

Encore une fois on ne dit pas que le mariage n'est pas un chemin de sanctification, mais on dit qu'il est inférieur au célibat consacré, et encore une fois demandez à Dieu de mieux connaitre ce que c'est que sa gloire et d'en être amoureux, pour cela méditer quotidienne les mystères de sa vie, passer plus de temps dans la solitude à méditer les mystères de la vie du Christ, c'est un secret pour mieux connaitre sa gloire et d'en être amoureux, vous comprendrez alors mieux beaucoup de chose.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 13:31

@Jeremy

Tim Guénard est une exception qui confirme la règle, ce n'est pas prudent de fonder ses projets sur des exceptions, il faut le faire sur des règles et la règle c'est de ne pas loger ses propres enfants avec des drogués inconnus, tout le monde vous le dira!

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par pierresuzanne » mer. 22 avr. 2015, 13:38

kisito a écrit :@Jeremy
Vous prenez l'exemple de jésus qui est né dans une famille, mais lui même n'a pas fondé une famille, idem pour Thérèse que vous citez en exemple. Relisez toutes les citations que j'ai données qui expliquent le pourquoi du primat du célibat consacré sur le mariage, vous allez en principe y trouver une réponse à toutes vos interrogations.

Encore une fois on ne dit pas que le mariage n'est pas un chemin de sanctification, mais on dit qu'il est inférieur au célibat consacré
Ces propos peuvent sembler bien exigeants pour un jeune qui cherche sa voie.
En effet, ils peuvent conduire, soit à fuir Dieu de peur de l'appel au célibat, soit à se précipiter dans une vocation inexistence, juste parce que ce serait la vocation supérieure. Le discernement, c'est autre chose ! Dieu nous appelle au bonheur, à l'équilibre personnel et à la richesse spirituelle. Tout le monde n'a pas vocation au célibat, mais nous avons tous vocation à la sainteté.
La sainteté exige que nous répondions à un appel de Dieu. Or, Dieu n’appelle par tout le monde au célibat ! Notre Dieu est bon : Il nous appelle au bonheur.
Nous pouvons également être appelés au mariage... cela n'a rien de déshonorant.
Si notre appel est une vocation au mariage, il s'agit également d'une vocation sainte, voulue par Dieu et qui mène à la sainteté.

Je me souviens d'une anecdote. Un prêtre nous avait raconté les débuts de sa vocation. Il s'était à cette époque chamaillé avec un camarade qui voulait être moine. Chacun défendait la suprématie de son appel. L'un disait qu'il servirait l'Eglise au plus près des hommes, l'autre qu'il prierait toute la journée (et toute la nuit).
Ils avaient demandé à un prêtre de les départager. Ce prêtre leur avait répondu : " chacun de vous à la plus belle vocation. Si Dieu vous donne une vocation, c'est forcement la plus belle".

N'y a t-il pas une (petite) place pour que les laïcs aient aussi la " plus belle des vocations " ?
La sainteté, c'est la sainteté !
A chacun sa sainteté, à chacun sa vocation !
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 13:44

prodigal a écrit : Certaines personnes n'aspirent pas à s'élever, mais seulement à faire pour le mieux dans l'état qui est le leur. On les appelle "humbles", contraire d'"orgueilleux".
L'orgueilleux c'est celui qui recherche la perfection pour sa propre gloire, en comptant sur ses propres forces. L'humble recherche la perfection pour la gloire de Dieu et en comptant sur Dieu.
Ne pas rechercher la perfection sous pretexte d'humilité c'est habiller sa paresse sous la couverture de l'humilité

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 13:55

@ pierresuzanne

Bien sûr tout le monde n'est pas appelé à se consacrer effectivement corps et âme au Christ. Mais en esprit et en désir tout le monde devrait se consacrer corps et âmes à Jésus, car c'est cela qui est la perfection!
C'est trop exigeant? demandez donc à Dieu la grâce d'aimer ses conseils et vous n'allez plus trouvez cela exigent. L'exigence extrême du royaume ne devrait pas faire fuir car on doit compter sur Dieu et non sur nous. Un jeune pourrait se sentir découragé? dites lui de s'exercer à l'humilité et à la confiance en Dieu en ne comptant pas sur lui mais sur Dieu.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1779
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par prodigal » mer. 22 avr. 2015, 14:56

kisito a écrit :
Ne pas rechercher la perfection sous pretexte d'humilité c'est habiller sa paresse sous la couverture de l'humilité
Qui vous parle de ne pas chercher la perfection?
Pour ma part je vous parle seulement de ne pas chercher à s'élever dans la société, selon votre image.
Je veux dire que la vie spirituelle ce n'est pas battre des records, ce n'est pas vouloir avoir la vocation la plus belle comme dans l'excellente anecdote que vient de vous raconter pierresuzanne, ce n'est pas vouloir être le plus grand.
La perfection c'est d'être pleinement ce que l'on doit être. La perfection d'une personne c'est d'être pleinement elle-même, quelque soit le rang ou l'état qui sont les siens.
Ce n'est pas par paresse que les époux se marient, mais par amour. Et cela ne les empêche pas de veiller à s'améliorer.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Belin » mer. 22 avr. 2015, 15:23

prodigal a écrit :
kisito a écrit :
Ne pas rechercher la perfection sous pretexte d'humilité c'est habiller sa paresse sous la couverture de l'humilité
Qui vous parle de ne pas chercher la perfection?
Pour ma part je vous parle seulement de ne pas chercher à s'élever dans la société, selon votre image.
Je veux dire que la vie spirituelle ce n'est pas battre des records, ce n'est pas vouloir avoir la vocation la plus belle comme dans l'excellente anecdote que vient de vous raconter pierresuzanne, ce n'est pas vouloir être le plus grand.
La perfection c'est d'être pleinement ce que l'on doit être. La perfection d'une personne c'est d'être pleinement elle-même, quelque soit le rang ou l'état qui sont les siens.
Ce n'est pas par paresse que les époux se marient, mais par amour. Et cela ne les empêche pas de veiller à s'améliorer.
Le chrétien doit chercher à être aussi parfait que Dieu lui même est parfait pour la gloire de Dieu et en comptant sur Dieu, et c'est possible qu'il atteigne cette perfection car c'est plutôt Dieu qui va le perfectionner et non lui même qui va se perfectionner.
Il y a bien une échelle de valeur dans la pratique de diverse vertus et chercher à progresser dans chacune des vertus consiste à passer d'une échelle inférieure à une échelle supérieure. Ainsi dans la vertu de la chasteté, le célibat est un degré supérieur au mariage, donc tendre vers la perfection pour cette vertu particulière consiste à être célibataire pour Dieu et si on ne peut l'être effectivement pour une raison ou une autre on doit chercher à l'être en désir et en Esprit

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par salésienne05 » mer. 22 avr. 2015, 22:18

Cher Kisito,

Je suis terriblement affligée quand vous tenez presque constamment des propos sur le mariage qui vont à l'encontre du catéchisme de l'Eglise catholique. Je vous incite vivement à lire, à relire, à re-relire ce qu'il est dit de l'état de mariage. Par ailleurs, procurez-vous le plus vite possible un livre (comme ceux d'Yves Semen par exemple) sur la théologie du corps de Saint Jean-Paul II.
Succinctement, on vous rappellera que :
- aucun état n'est supérieur ou inférieur : l'un comme l'autre sont un appel à la sainteté.
- de même que le célibat consacré est un appel de Dieu, le mariage est lui-aussi une vocation et un appel à part entière.
- tous les hommes ne sont pas appelés à la vie conjugale même s'ils ne sont pas appelés au célibat consacré.
- les époux que l'Eglise a sanctifiés ne l'ont pas été grâce à leur progéniture elle-même sanctifiée (les époux Martin par exemple) mais bien par l'exemplarité et la qualité de leur vie conjugale.
- les saints mariés ne le sont pas "en dépit" de leur mariage mais bien grâce à la sainteté de leur vie conjugale, laquelle implique des relations sexuelles harmonieuses (saint François de Sales disait que cette entente sexuelle était comme une tendre conversation entre époux). Je n'invente rien, cela fait partie des phrases martelées par Saint Jean-Paul II lors de ses audiences sur la théologie du corps.
- l'acte sexuel est la marque de la sponsalité de l'amour de Dieu, rendue visible entre les époux chrétiens.
- si l'Eglise impose la consommation du mariage pour qu'il y ait effectivement mariage ce n'est pas pour la seule procréation (même si l'acte sexuel est forcément ouvert à la vie), mais bien d'abord pour sceller l'unité des époux, l'unicité de leur âme, de leur coeur et leur corps face à Dieu.

Comme beaucoup de lecteurs de la théologie du corps, je pense que c'est une réelle bombe théologique à retardement. A lire sans modération, à méditer longuement, et à vivre impérativement tant cette spiritualité conjugale est riche !

Bien cordialement.

En Jésus et par Marie.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
Supra900
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : lun. 05 janv. 2015, 6:36
Conviction : Dieu unique
Localisation : Besançon

Re: La sexualité et l'amour

Message non lu par Supra900 » mer. 22 avr. 2015, 23:27

Bonjour Kisito,

Je voulais juste dire en passant par là :

je connais des personnes qui ne sont pas attirées par les femmes et qui préfèrent vivre seul, aujourd'hui si ils se convertissent; est-ce qu'ils auront le mérite d'être parfait comme le Père alors qu'ils n'ont persévéré en rien ?

Un homme marié qui a des penchants d'adultère mais qui va tout faire pour les supprimer, pourquoi ne serait-il pas plus parfait que ceux-là ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités