Devoir d'état et catéchisme

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Devoir d'état et catéchisme

Message non lu par salésienne05 » lun. 29 sept. 2014, 14:43

Chers tous,

Depuis le 1er septembre, j'ai changé de travail : je travaille désormais tous les jours de 6h30 à 14h00. Après quoi, je récupère mes enfants à l'école à 15h30. Jusqu'à présent, j'assurais le catéchisme dans mon canton pour trois niveaux : CP, CE1 et CE2. Notre prêtre assurait les CM.

Mais, j'ai laissé mes "petits" de CE2 (12), et notre prêtre ne compte commencer le caté que fin octobre (il prend toujours le mois de septembre comme congés), et encore, que tous les 15 jours. J'ai attaqué cette semaine avec les CE1 et CE2, mais j'ai choisi de faire seulement une semaine sur deux chaque groupe car sinon, mon mari et mes trois enfants en pâtissent (pour faire le caté, je suis obligée d'inscrire mon tout-petit au périscolaire).

Je suis fatiguée car il me semble que notre prêtre se repose complètement sur moi pour le caté : il me prend aucune initiative, il n'en fait pas sa priorité, car il "gère" les funérailles, baptêmes, mariages, et les innombrables fêtes patronales de notre canton (très politisé donc beaucoup de fêtes patronales avec discours du maire et tout le tralala). Comme il est fatigué, il n'arrive pas à faire plus, malgré sa jeunesse (45 ans).

Se pose à moi un problème moral très difficile car, je ne me sens pas de m'engager à faire "plus" (sinon, ma famille en pâtirait), et en même temps, il n'y a personne d'autre qui veuille me seconder. Donc nous avons des enfants privés de catéchisme, alors même que les parents sont eux-mêmes déchristianisés.

Comment faire et que faire ?

Merci.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2306
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: devoir d'état et catéchisme

Message non lu par Teano » lun. 29 sept. 2014, 16:01

salésienne05 a écrit :Chers tous,

Je suis fatiguée car il me semble que notre prêtre se repose complètement sur moi pour le caté : il me prend aucune initiative, il n'en fait pas sa priorité, car il "gère" les funérailles, baptêmes, mariages, et les innombrables fêtes patronales de notre canton (très politisé donc beaucoup de fêtes patronales avec discours du maire et tout le tralala). Comme il est fatigué, il n'arrive pas à faire plus, malgré sa jeunesse (45 ans).

Comment faire et que faire ?

Merci.

Cécile
Salut Cécile,

Et si tu lui mettais les points sur les i au curé ???

Avec douceur et miséricorde, bien sûr.

Bises

Claire
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2407
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: devoir d'état et catéchisme

Message non lu par Jean-Mic » lun. 29 sept. 2014, 16:55

salésienne05 a écrit :Comment faire et que faire ?
D'abord, confier votre désarroi au Seigneur.

La vie, et même la vie en Église, nous mettent parfois devant des choix difficiles, apparemment impossibles à faire, tant les diverses options paraissent insatisfaisantes.

Confiez-vous au Seigneur, comme ça, tout simplement, en lui demandant de vous inspirer, mais sans lui demander tout de suite une réponse. En lui demandant d'emblée une réponse, vous risqueriez de n'entendre que ... vous-même, l'orage, l'incendie et le tremblement de terre qui vous agite, mais pas ... la brise légère de Sa présence qui vient (cf. le prophète Élie dans 1R19).
[+] Texte masqué
  • 01 Le roi Acab avait rapporté à Jézabel comment le prophète Élie avait réagi et comment il avait fait égorger tous les prophètes de Baal.
    02 Alors Jézabel envoya un messager dire à Élie : « Que les dieux amènent le malheur sur moi, et pire encore, si demain, à cette heure même, je ne t’inflige pas le même sort que tu as infligé à ces prophètes. »
    03 Devant cette menace, Élie se hâta de partir pour sauver sa vie. Arrivé à Bershéba, au royaume de Juda, il y laissa son serviteur.
    04 Quant à lui, il marcha toute une journée dans le désert. Il vint s’asseoir à l’ombre d’un buisson, et demanda la mort en disant : « Maintenant, Seigneur, c’en est trop ! Reprends ma vie : je ne vaux pas mieux que mes pères. »
    05 Puis il s’étendit sous le buisson, et s’endormit. Mais voici qu’un ange le toucha et lui dit : « Lève-toi, et mange ! »
    06 Il regarda, et il y avait près de sa tête une galette cuite sur des pierres brûlantes et une cruche d’eau. Il mangea, il but, et se rendormit.
    07 Une seconde fois, l’ange du Seigneur le toucha et lui dit : « Lève-toi, et mange, car il est long, le chemin qui te reste. »
    08 Élie se leva, mangea et but. Puis, fortifié par cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à l’Horeb, la montagne de Dieu.
    09 Là, il entra dans une caverne et y passa la nuit. Et voici que la parole du Seigneur lui fut adressée. Il lui dit : « Que fais-tu là, Élie ? »
    10 Il répondit : « J’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l’univers. Les fils d’Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l’épée ; moi, je suis le seul à être resté et ils cherchent à prendre ma vie. »
    11 Le Seigneur dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;
    12 et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère.
    13 Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Alors il entendit une voix qui disait : « Que fais-tu là, Élie ? »
    14 Il répondit : « J’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l’univers. Les fils d’Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l’épée ; moi, je suis le seul à être resté et ils cherchent à prendre ma vie. »
    15 Le Seigneur lui dit : « Repars vers Damas, par le chemin du désert. Arrivé là, tu consacreras par l’onction Hazaël comme roi de Syrie ;
    16 puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d’Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Shafath, d’Abel-Mehola, comme prophète pour te succéder.
    17 Celui qui échappera à l’épée d’Hazaël, Jéhu le tuera, et celui qui échappera à l’épée de Jéhu, Élisée le tuera.
    18 Mais je garderai en Israël un reste de sept mille hommes : tous les genoux qui n’auront pas fléchi devant Baal et toutes les bouches qui ne lui auront pas donné de baiser ! »
    19 Élie s’en alla. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.
    20 Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. »
    21 Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de bœufs pour les immoler, les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens. Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service.
Ensuite, mais ensuite seulement, confiante en Dieu, mais pas avec vos réponses et vos ultimatums tous préparés, essayez de rencontrer le prêtre en question pour aborder le sujet. Ne tardez pas trop, toutefois. Ne laissez pas s'installer une situation bancale qui vous engagerait pour une nouvelle année.

Comptez sur ma prière fraternelle.
Jean-Michel

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités