Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Cécile 1
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : dim. 18 mai 2014, 19:06

Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Cécile 1 » dim. 18 mai 2014, 19:24

Bonjour à tous,

Je viens de m'inscrire dans ce forum car je suis "tracassée".

Je crois sincèrement en Dieu, je ne suis pas pratiquante, mais je pense que Dieu m’accompagne tous les jours.
Aujourd'hui, je ressens le besoin de pratiquer, de parler, d'exprimer ma foi. Je n'ose pas encore aller dans des groupes de paroles pour jeunes.

Mais l'Eglise Catholique, à laquelle j'appartiens, est en contradictions avec mes principes, mes opinons de la vie quotidienne : mariage homosexuel, mariage des prêtres, les femmes ne pouvant pas être prêtres.

Je comprends les positions de l'Eglise Catholique (et plus généralement de tous, je suis ouverte et comprends les arguments de chacun), mais je me demande comment pratiquer un culte qui est en désaccord avec mes opinions sur ces points.

La question de ce post n'est pas de débattre sur ces points, et de donner son opinion sur ces sujets mais plutôt de me donner votre opinion sur les questions suivantes :
Pensez-vous que l'on peut pratiquer et être une bonne catholique sans être en accord avec l'Eglise sur ces points ?
Comment pratiquer sa foi alors que l'on est en désaccord sur certains points avec sa religion ?

Merci de votre attention et de votre aide.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11008
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Fée Violine » dim. 18 mai 2014, 23:40

Bonjour Cécile et bienvenue sur le forum !

Les sujets que vous évoquez sont très marginaux, pas vraiment quotidiens, et ne doivent pas vous empêcher de vous rapprocher de l'Eglise. Ne croyez pas trop les médias qui ne parlent que de ces points de détail et oublient ce qui est essentiel !

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3403
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Héraclius » dim. 18 mai 2014, 23:49

Déjà, je me permet de vous féliciter de vous en faire la remarque. Beaucoup de nos catholiques contemporains ne se la posent même pas. :(

Qu'est ce qu'être catholique, finalement ?

C'est croire que Jésus Christ, Dieu fait homme, a institué une Eglise il y a 2000 ans, c'est à dire une communauté de croyant menée par des guides marchant ensemble vers Sa lumière. Pour la préserver de l'erreur, il a envoyé le St Esprit pour garder cette communauté de toute erreurs qui pourraient la faire dévier de ce chemin.

Donc si vous êtes catholique, vous croyez que les évêques, successeurs des apôtres, sont les gardiens de la vrai doctrine et que tout les dogmes et la morale enseignés par l'Eglise sont inspirés par l'Esprit Saint.

Le Catholicisme est un tout cohérent. Si la hiérarchie ecclésiastique a déclarée que les femmes ne pouvaient accéder au sacerdoce, c'est que c'était le volonté de l'Esprit. Et pareil à différentes échelles et pour différentes question.

Comme ca, ça peut paraître sectaire "Soumettez vous sans réfléchir à l'Eglise !". Mais sans la présence de l'Esprit, alors douze pécheurs juifs n'auraient jamais pu convertir le plus grand empire de l'époque ; sans elle, l'Eglise n'aurait aucune légitimité et il n'y aurait aucune doctrine sûre. La vérité est préservée au sein de l'Eglise non pas parce que les hommes qui la composent sont saints, mais parce que l'Esprit la préserve de l'erreur ; même les pires papes, humainement corrompus, ne se sont jamais trompés en énonçant des dogmes nouveaux.

"Eh bien ! moi je te dis : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle.
Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié."
(Matthieu 16)


"Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c'est l'Esprit de vérité. Le monde est incapable de le recevoir, parce qu'il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, 18 parce qu'il demeure auprès de vous, et qu'il est en vous."
(Jean 14)


Bonne chance dans votre quête de réponses,

Héraclius
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Toto » lun. 19 mai 2014, 9:50

Cécile 1 a écrit :Bonjour à tous,
[...]
Je comprends les positions de l'Eglise Catholique (et plus généralement de tous, je suis ouverte et comprends les arguments de chacun), mais je me demande comment pratiquer un culte qui est en désaccord avec mes opinions sur ces points.
[...]
Pensez-vous que l'on peut pratiquer et être une bonne catholique sans être en accord avec l'Eglise sur ces points ?
Comment pratiquer sa foi alors que l'on est en désaccord sur certains points avec sa religion ? [...]
Bonjour Cécile, et bienvenue!

Vous remarquerez qu'aucun des points que vous mentionnez n'a de rapport avec la foi. Ce sont des points importants (et je m'inscris là-dessus en faux par rapport à Fée Violine : que Jésus n'ai appelé que des hommes, que les relations intimes doivent être ouvertes à la fécondité, ne sont pas des points négligeables), mais ce ne sont pas des points de foi. En conséquence, cela ne devrait aucunement vous empêcher de pratiquer.
Après, se pose la question de votre attitude par rapport à ces points litigieux ; je discutais un jour avec un prêtre qui m'a dit à un moment qu'il y avait certains points sur lesquels il n'était pas en accord avec l'Eglise, et sans me préciser lesquels, avait ajouté quelque chose comme : "Mais dans ce cas, je considère que c'est moi qui n'ai pas suffisamment réfléchi à la question et qui suis en tort, et je garde le silence". Autrement dit, si vous gardez votre opinion pour vous (ou, si vous l'exposez, que ce soit à propos et sans agressivité), sans vous répandre en attaques contre l'Eglise qui aurait tort sur ces points, il n'y a selon moi pas de problèmes. Après, si vous ne perdez pas une occasion pour taper contre l'Eglise à grands coups d'anathèmes, c'est plus complexe.
A titre personnel, moi j'ai un certain nombre de points sur lesquels la position de l'Eglise ne me va pas tout à fait : en vrac, la liberté religieuse, le dialogue interreligieux, l'oecuménisme, la participation des femmes dans la liturgie, le rite Paul VI, la communion dans la main, l'abandon du latin et du grégorien, la manière de considérer les droits de l'homme, le rôle donné aux laïcs, la communio in sacris, les canonisations de Jean XXIII et Jean-Paul II, certains points du concile Vatican II...
Ce qui ne m'empêche absolument pas de pratiquer (il n'y a aucun point de foi qui ne me pose problème), mais sur tous les points supra, si j'excepte ce forum et quand je suis en cercle très restreint comme la famille, j'évite de m'étendre sur ces questions.
Enfin, pour terminer, n'hésitez pas à vous renseigner ; il se peut aussi que votre vue des choses provienne d'une certaine méconnaissance des arguments de l'Eglise sur ces questions.

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2396
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par poche » mar. 20 mai 2014, 7:23

Je dis toujours aux enfants de la classe de catéchisme. Si vous pensez que ce que je dis est absurde, n'hésitez pas à laisser. Vous serez invité à faire une profession de foi. Ne pas faire une profession de foi en quelque chose que vous ne croyez pas.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Johnny » mar. 20 mai 2014, 9:58

Cécile 1 a écrit : Mais l'Eglise Catholique, à laquelle j'appartiens, est en contradictions avec mes principes, mes opinons de la vie quotidienne :
J'ai également des "incompréhensions" vis-à-vis de certaines orientations, comme la contraception chimique par exemple, voire de temps en temps sur tel ou tel texte biblique.

J'ai décidé de considérer que depuis 2000, de brillants cerveaux méditaient ces orientations, et donc que la probabilité que j'ai "raison" était faible.

Par contre sur des thèmes plus actuels, la morale de l'Église est à voir comme un idéal, plus que comme un interdit peccamineux. Par exemple, la plupart des jeunes catholiques pratiquants que je connais cohabitent avant de se marier officiellement...

En fait, on peut comparer la relation que l'on a avec l’Église à celle que l'on a dans nos couples : le conjoint n'est pas parfait, il n'est pas toujours de notre avis, mais on l'aime parce qu'on est en phase avec lui sur ce qui est profond et essentiel. Il y a des prêtres que l'on apprécie pas et pourtant nous voyons en eux les héritiers du Christ.

Si je peux me permettre, les prêtres mariés existent dans l'Eglise catholique, chez les orientaux, et chez les ex-pasteurs protestants convertis. Ce n'est qu'un sujet très secondaire, une modalité du sacerdoce.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Toto » mar. 20 mai 2014, 10:23

Johnny a écrit : Si je peux me permettre, les prêtres mariés existent dans l'Eglise catholique, chez les orientaux, et chez les ex-pasteurs protestants convertis. Ce n'est qu'un sujet très secondaire, une modalité du sacerdoce.
Grégoire XVI a écrit :Nous réclamons ici la constance de votre zèle en faveur de la Religion contre les ennemis du célibat ecclésiastique, contre cette ligue impure qui s'agite et s'étend chaque jour, qui se grossit même par le mélange honteux de plusieurs transfuges de l'ordre clérical et des plus impudents philosophes de notre siècle. Oublieux d'eux-mêmes et de leur devoir, jouets de passions séductrices, ces transfuges ont poussé la licence au point d'oser, en plusieurs endroits, présenter aux princes des requêtes, même publiques et réitérées, pour obtenir l'abolition de ce point sacré de discipline. Mais nous rougissons d'arrêter longtemps vos regards sur de si honteuses tentatives, et plein de confiance en votre religion, nous nous reposons sur vous du soin de défendre de toutes vos forces, d'après les règles des saints Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, et de repousser les traits dirigés contre elle de tous côtés par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.
Edit : un article, assez complaisant, sur le sujet : http://www.lepoint.fr/societe/compagnes ... 416_23.php

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par MariaMagdala » mar. 20 mai 2014, 10:37

Bonjour Cecile 1

Je vais vous poser une question. En quoi votre opinion sur ces sujets pourraient gener votre foi? Etes vous homosexuelle et souhaitez vous vous mariée avec une femme? Souhaitez vous devenir pretre? Souhaitez vous épouser un pretre?
Je n'attends bien sur pas de réponse, c'est une reflexion que je vous propose.

Si vous n'etes pas concernée par ces interrogations pourquoi vous en faire une épine dans le pieds?

Vivez votre amour de Dieu, aidez vos prochains, lisez les livres de nos Saints Peres.....
J'étais comme vous au début. Je ressentais un appel tres profond, un desir de me rapprocher de Notre Seigneur, comme un manque dans le coeur. J'ai suivi cet appel et j'ai eu beaucoup d'interrogation du meme genre que les votres. Et elles se sont envolé meme sans me faire des noeuds au cerveau. Pourquoi, parce que je me suis rendue compte que la plupart de mes opinions que je croyais personnelles et mes grandes convictions sur la vie, n'étaient que le résultat d'un conditionnement depuis l'enfance via les médias... Cette constatation a été tres dur et a remis en question beaucoup de chose... J'ai énormément changé depuis.
Peut etre est ce simplement une question d'age. Mais en tout cas, je sais maintenant que je ne sais rien.
Je me suis décrétée incapable d'avoir un jugement sur des affaires qui me dépasse. Pouvez vous connaitre tout les aspects d'une réalité, toutes les conséquences qu'une décision aura? Par exemple, le mariage des pretres. Est il bon pour tous les pretres? Cela ne posera t il pas des problemes dans les paroisses ou dans son couple (car manque de temps ?) Je connais personnellement un jeune pretre, et il a un emploi du temps de MINISTRE. Pour pouvoir le voir, il faut des semaines. C'est pareil pour sa famille. Alors imaginez s'il était en couple.... Vous vous indignez du célibat forcé... Mais il est imposé aux pretres, PAR des pretres.... Vous croyez vous mieux placé pour juger de ce qui est bon pour eux, qu'eux?
Je n'essaye pas de vous faire penser le contraire, posez vous peut etre juste la question de l'origine de votre opinion.... Parfois c'est juste en ayant entendu une personne qui avait un bon argument dans une discussion, une emission de Tv.... Posez vous apres la question de la crédibilité de cette personne a avoir cet argument.

Je pense qu'il serait bon de revenir a une certaine modestie dans nos opinions....
Je vais vite terminé en faisant une comparaison... Il me semble que la plupart des pretres ont passé un doctorat en théologie. Vous opposez des arguments contre des personnes qui sont censé connaitre a fond leur sujet et s'ils prennent un avis sur une question c'est qu'elle a du etre tres étudiée... C'est un peu comme si vous allez voir votre médecin et que vous le contredisez parce que vous avez lu un truc sur doctissimo.... L'Eglise est a sa maniere spécialiste de l'Humain.
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Johnny » mar. 20 mai 2014, 11:00

Toto a écrit : "Grégoire XVI" : Nous réclamons ici la constance de votre zèle en faveur de la Religion contre les ennemis du célibat ecclésiastique, contre cette ligue impure qui s'agite et s'étend chaque jour, qui se grossit même par le mélange honteux de plusieurs transfuges de l'ordre clérical et des plus impudents philosophes de notre siècle. Oublieux d'eux-mêmes et de leur devoir, jouets de passions séductrices, ces transfuges ont poussé la licence au point d'oser, en plusieurs endroits, présenter aux princes des requêtes, même publiques et réitérées, pour obtenir l'abolition de ce point sacré de discipline. Mais nous rougissons d'arrêter longtemps vos regards sur de si honteuses tentatives, et plein de confiance en votre religion, nous nous reposons sur vous du soin de défendre de toutes vos forces, d'après les règles des saints Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, et de repousser les traits dirigés contre elle de tous côtés par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.
A titre personnel, et à notre époque dans notre société occidentale, je ne vois pas comment un prêtre pourrait exercer à plein temps son sacerdoce en étant marié.

Ceci dit, les Orthodoxes ne sont pas des progressistes fous furieux, et ordonnent prêtres des hommes mariés (mais pas évêque ). Pas sûr donc qu'il y ait une vérité universelle et intemporelle sur cette question.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Toto » mar. 20 mai 2014, 12:00

Johnny a écrit : Ceci dit, les Orthodoxes ne sont pas des progressistes fous furieux, et ordonnent prêtres des hommes mariés (mais pas évêque ). Pas sûr donc qu'il y ait une vérité universelle et intemporelle sur cette question.
Ils ne sont certes pas des fous furieux, mais en tant qu'Orthodoxes, ne sont surtout pas catholiques. Qu'ils fassent donc ceux qu'ils veulent, on ne peut rien en tirer comme règle à appliquer chez nous. C'est quand même curieux en passant, quand on cite un texte de haute valeur (une encyclique, quand même), écrite donc par un Pape, que l'on m'apporte comme réponse les agissements de non-catholiques! Voyons, on est bien sur un forum catholique, non? Pas sur un forum oecuménique chrétien!
Donc je maintiens que minimiser l'importance de la question du célibat des prêtres est assez gênant, et surtout, va à l'encontre des textes du Magistère. Après, si le pape François veut promouvoir l'ordination des hommes mariés chez les catholiques latins, hé bien ce ne sera qu'un sujet de contentieux supplémentaire que j'ajouterai à ma liste personnelle.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Johnny » mar. 20 mai 2014, 12:06

Toto a écrit :C'est quand même curieux en passant, quand on cite un texte de haute valeur (une encyclique, quand même), écrite donc par un Pape, que l'on m'apporte comme réponse les agissements de non-catholiques! Voyons, on est bien sur un forum catholique, non? Pas sur un forum oecuménique chrétien!
La foi des orthodoxes est la même que la foi catholique : donc ce n'est pas de l'oecumenisme comme s'il s'agissait de protestants.

Sauf erreur de ma part, en cas d'impossibilité prolongée d'aller à une messe catho, on peut communier à une messe orthodoxe.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Toto » mar. 20 mai 2014, 13:52

Non, ils n'ont pas la même foi. On peut relever en particulier la question du Filioque, ou encore les subtilités entre l'Assomption et la Dormition. Mais j'ai envie de dire que peu importe : à partir du moment où on ne parle pas d'une église catholico-orthodoxe, mais bien d'une Eglise catholique, de facto, les orthodoxes ne font pas partie de l'Eglise catholique (ils ne reconnaissent pas l'autorité du Pape, par exemple) et tout dialogue avec eux relève bien de l'oecuménisme. Et votre dernier point, certes vrai (cf. CIC canon 844, 2), ne remet rien de cela en question.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Peccator » mar. 20 mai 2014, 14:46

Il me semble qu'il ne faut pas se laisser prendre par la rhétorique emphatique de Gregoire XVI.

Mais sa dernière phrase est très juste : ceux qui réclament la fin du célibat des prêtres ne sont pas ceux qui sont les plus solides face aux tentations de la chair. Ce n'est pas une démarche d'abord théologique, mais d'abord pour éviter d'avoir à combattre le péché.

Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin du célibat des prêtres.



Pour revenir à la question initiale, je partage l'avis de Toto : aucun des points listés ne sont essentiels à la foi.
Il faut aussi garder l'humilité de se dire que peut être n'avons nous pas pris en compte certains éléments que nous ignorons, ou que nous avons encore des progrès à faire dans la foi.
Moi je lutte encore avec des points beaucoup plus centraux... et j'espère bien perdre ;)
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Anaisunivers » mer. 21 mai 2014, 9:44

Bonjour,

Les questions qui suivent n'appellent pas de réponses de votre part sur ce forum,
mais je vous demande de réfléchir à ce que vos opinions engagent.

En ce qui concerne le mariage homosexuel, quelle vision avez-vous de l'amour homme-femme ? L'homosexualité vous apparaît-elle comme une souffrance, un refus de l'altérité ou pensez-vous qu'une relation homosexuelle peut épanouir autant qu'une hétérosexuelle ?
En ce qui concerne l'ordination des femmes, pensez-vous que les femmes sont interchangeables avec les hommes ? Et si, l’Église était incapable d'ordonner des femmes, sans remettre en cause la volonté divine (Jésus n'a choisit que des hommes comme apôtres) ?

Je pense que vous devez approfondir votre vision de l'homme, la femme et du prêtre.
Vous découvrirez alors toute l'ampleur du message de l’Église !

Nous sommes tous sur le chemin, il faut donc que l'on s'entraide...

Cordialement,
En Christ,

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Vivre sa foi catholique en opposition à ses opinions

Message non lu par Théophane » mer. 21 mai 2014, 13:23

Bonjour Cécile !

je pense pour ma part que l'adhésion à la foi catholique impose une remise en question. Concrètement, pourquoi ne pas essayer plutôt de se demander pourquoi l'Eglise adopte ces positions ? Pourquoi ne pas également partir du principe que le christianisme n'est pas une série d'interdictions mais plutôt et surtout une religion de liberté ?

Je suis profondément convaincu que l'Eglise n'a pas d'autre souci que notre bonheur, d'abord sur terre, ensuite au ciel. Bien que certaines de ses positions peuvent sembler restrictives, si on accepte de ne pas s'arrêter à la surface des problèmes mais qu'on cherche à comprendre les raisons profondes de la morale catholique, on comprend bien que l'Eglise agit avant tout dans le souci de voir respecter la dignité humaine et d'être fidèle à l'Evangile du Christ.

L'Eglise n'est anti rien, elle est seulement pour : pour la vie, pour la liberté, pour la dignité de la personne. Lorsque l'Eglise dénonce une situation, c'est que cette situation-là n'est pas conforme à la dignité et à la vérité de l'être humain.

Je vous conseille de lire le très beau livre d'Alessandra Borghese, De la dolce vita à la rencontre de Dieu. Au moment de sa conversion, elle aussi ne comprenait pas l'apparent conservatisme de l'Eglise en matière de morale. Puis peu à peu, en y réfléchissant, en discutant avec un prêtre qui l'a accompagnée, elle en est arrivée à cette conclusion : l'Eglise nous aime, elle se fait une très haute idée de nous, elle est donc exigeante ! Tout cela peut nous paraître contraignant, mais en définitive c'est le must que l'Eglise nous propose.

Si je peux donner un témoignage personnel, je me rends compte de plus en plus que tout a une explication logique dans notre religion. En tant que juriste habitué à un raisonnement rigoureux, c'est important pour moi. Je ne pourrais pas adhérer à une religion où subsisterait l'arbitraire ou l’irrationnel.

Amicalement,

Théophane
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités