Le péché mortel et la confession

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Une confession très particulière

Message non lu par Géraldine » dim. 20 avr. 2014, 4:10

Bonjour Canario
Tout d' abord vous,avez confessé.
En.Anglais vous avez,compris match?
Des allumettes prononcent ( on les,cites,souvent au pluriel)
matches,on entend clairement le s.
Je crois qu' il.à voulu dire: mutch( too mutch) et phonétiquement ça,donne: meutch
Donc TROP de choses pour lui.
Mais comme il vous disait burn vous,avez- sans doute -associé ( je suppose,je n' affirme rien)avec allumette!
Ce n' est guère compliqué de brûler! Il doit bien y avoir un.endroit où incinérés du papier!
Quoiqu' il en soit,vous êtes :
1 consciencieux...
2 il m' est arrivé la même chose,d' avoir " oublié" évidemment !
Je disais au prêtre " ça me tracasse car je connais. Tous les prêtres ici et vous aussi...je serais plus à l' aise avec un.prêtre que je ne connais pas!"
Il ne s' est.pas vexé et ça,à été tout seul!
Vous êtes pardonné,ne vous en.faites pas.
Oubli volontaire..ou pas,le Seigneur sait que vous avez du mal et tient compte de vos repentis comme des nôtres d' ailleurs!!
Regardez ce que les autres vous disent.....
" ton péché est déjà pardonné " dixit Jésus....
ne retournez pas en arrière.
Cela ne sert strictement à rien.
Dieu est Amour.
Dieu est plus fort que tout.
Courage.
Rien.n' est perdu,votre âme est plus belle.
et beaucoup plus sereine. .c' est le présent et vos résolutions qui comptent.
Par sa Passion,Jésus a vaincu la mort.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

SOS scrupules

Message non lu par Canario » mar. 22 avr. 2014, 11:37

les choses ne vont pas très bien récemment
Pâques a été gâché pour moi par mon obsession
Oui je sais vous allez me dire les scrupules c'est mal pas bien mais n'empêche, quand on les a car on souffre de troubles obsessionnels compulsifs (je crois, un confesseur m'a dit cela et en m'informant, on dirait que j'ai ça, ce qui ne veut pas dire que je suis dingue, c'est un problème assez répandu: c'est le même soucis que les personnes qui se lavent les mains tout le temps, on les envoie pas à l'asile pour autant)

Bref, mon dimanche de Pâques a été abominable

Déjà les jours précédents c'était comme ça
depuis la semaine dernière j'ai "rechuté" sévèrement

En gros quand je bouge souvent mes vêtements frottent ma zone pubienne ce qui fait des sensations
Je ne les veux pas mais voilà du coup j'ai peur de chaque mouvement que j'ose faire
j'ai tout le temps la question qui se pose: est-ce que je fais ce mouvement pour m'émoustiller?
bien sûr, c'est non, mais avant chaque mouvement je dois ne rien faire, pas bouger, évaluer toute la situation: autant dire, c'est impossible
idem pour quand je bouge autrement: dès que je veux par exemple rechercher quelque chose sur Internet, à chaque mouvement, je dois faire l'analyse complète: c'est de la folie

idem pour chaque recherche internet, je me sens obligé de m'assurer que je ne suis pas sur le point d'aller sur un site sacrilège, occultiste, sexuel et si mes intentions sont bonnes

quand je parle, idem, avant chaque parole, chaque phrase, j'ai l'impression qu'il me faut analyser si je ne vais pas proférer des choses perverses ou sacrilèges (bien sûr 99% des cas, je veux juste parler normalement)

idem quand je lis: à chaque instant je me demande et redemande si je ne lis pas quelque chose d'immoral: autant dire, pas de lecture tranquille

Bref, chaque pas, chaque parole etc. chaque mouvement littéralement, je me sens obligé de m'arrêter et de réfléchir et d'évaluer si je ne vais pas commettre quelque chose de mal, si mes intentions sont bonnes

Pour les pensées, j'ai souvent des pensées impures qui arrivent, à propos de ça, Paxetbonum m'a dis de dire des litanies internes, soit, mais essayez de prier intérieurement et en même temps de penser ou encore pire de parler ou lire ou écouter quelque chose etc. tout en sans-cesse disant des litanies internes

Je sais que ma religion ne demande pas ça, que mon comportement est dingue et pas ma religion, mais si je ne me soumets pas à ça, eh bien j'agis volontairement contre ma conscience me défendant de faire quelque chose en me disant que si j'outrepasse cela, je commets un péché mortel

du coup, deux options:
-m'arrêter d'agir et passer de quelques secondes à de longs moments à évaluer ce que je suis sur le point de faire; comme je me demande ce que je suis sur le point de faire comme ça très souvent (plusieurs fois par minutes AU MOINS en général), si je suis seul, ça devient un calvaire éreintant, si je suis dans la rue, je suis obligé soudain de me figer et de réfléchir, si je parle, je suis obligé d'arrêter, quand je regarde un film, je dois l'arrêter etc. socialement c'est intenable, psychologiquement c'est tyrannique

-passer outre: j'agis contre ma conscience qui (car elle est malade je crois) me demande sans arrêt de me m'arrêter d'agir et de réfléchir à tout, donc si je ne le fais pas, j'agis contre ma conscience défendant qui me dit que j'agis mortellement

Un exemple: vendredi en entrant dans l'église pour un exposé sur les 7 derniers mots de Jésus, j'ai voulu m'asseoir sur un banc
Soucis? Ma conscience me disait de faire deux choses avant d'agir il me semble:
-m'assurer totalement que mon mouvement n'était pas du tout fait pour m'exciter sexuellement avec mon pénis qui allait probablement frotter mon pantalon et du coup provoquer une sensation sexuelle
-dans ma tête refuser totalement cette sensation (soit par exemple avec les fameuses litanies soit en me disant en le pensant très fort: "Je ne veux pas le mal" etc.)
Parenthèse: je ne dit pas que Paxetbonum disait n'importe quoi en proposant ces litanies internes sur cette discussion http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 28&t=29724, mais dans mon cas...
et du coup comme je devais et voulais m'asseoir, je me suis mis à m'asseoir impulsivement sans remplir vraiment comme ma conscience me le demandait les deux conditions plus haut, à mi-chemin, je me dis: "arrête" mais pourtant je continue en me disant "je sais bien que je ne fais que m'asseoir"
Oui mais je ne m'étais pas totalement assuré de cela, cela n'était qu'une assertion dans mon esprit, et je n'étais pas dans dans les dispositions d'esprit pour réprimer de tout mon être ces sensations d'ailleurs bien réelles (je n'y ai pas pourtant clairement et certainement consenti)
Pourtant, ma conscience me brûle car j'ai délibérément il me semble continué mon mouvement contre ma conscience
A cause de ce cas et de quelques autres semblables, je me sens en état de péché mortel, je n'ai pas communié à Pâques

Je vous entend déjà dire: réfléchir avant d'agir, puis agir sans hésitation une fois que je suis sûr de ce que je fais: que ça à l'air simple... Seulement, déjà c'est hyper-pénible d'analyser toute action (comme aller lire une discussion sur le forum Yahoo) avant dev la faire et puis après un moment, souvent pas très long, après avoir été plongé dans l'activité, ces doutes me reviennent et il me faut réanalyser tout du début ou dans le meilleur des cas arrêter d'agir pendant quelques secondes à chaque fois reconnaissez que c'est à devenir fou

Ne me hurlez pas s'il vous plaît: aller chez le psy,
1), je sais que mon comportement est pathologique 2) Je suis à peu près sûr que je souffre de ça http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_ob ... _compulsif 3) Ce n'est pas considéré sauf cas extrêmes comme hyper-grave, et mon cas est plus ou moins dans la moyenne, il est juste d'un genre très particulier 4) Ca ne règle pas le soucis spirituel 5) Comme mon obsession est liée à mes convictions religieuses, je crois que seul un psy catholique très bien formé spirituellement etc. saurait vraiment m'aider et me comprendre comme je le souhaite, j'imagine déjà la grosse majorité me dire: "masturbe-toi, ne t'en fais pas d'agir contre ta conscience et de commettre des péchés mortels tout le temps" 6) Autant dire que c'est comme chercher une aiguille dans une motte de foin 7) Mon traitement ne serait sûrement pas fini en deux semaines, d'ailleurs rien n'assure du tout qu'il aboutirait jamais à quelque chose, et pendant ce temps: vive les péchés mortels?!

Demander à un prêtre: j'ai un peu essayé la semaine dernière mais la réponse était de réfléchir avant d'agir cf. ma réponse à cette "solution" quelques lignes plus haut

Dimanche après-midi, j'ai pété un câble, j'ai décidé d'aller acheter une pizza sans me soucier vraiment de ces scrupules (sans consentir positivement aux pensées et sensations mauvaises mais ne pas se focaliser sur elles par exemples), ne pas faire attention à ma façon de marcher etc.

Je me suis dit: je suis en état de péché mortel, donc mon but maintenant c'est de me débarrasser des scrupules pour qu'après ma confession je ne retombe plus à cause d'eux
D'un autre côté, agir contre sa conscience... Et puis je ne veux pas offenser Dieu...
D'un autre côté je sais que je ne peux pas vivre comme ça

Depuis j'agis un peu entre les deux, je vous demande quel chemin je dois suivre, si ne pas se soucier des objections de conscience n'est pas trop mauvais, dangereux et désinvolte envers Dieu
Ou alors comme le disait Maxime l'année dernière pour un cas semblable:
Le seul point problématique concerne votre rapport à l'autre, et aux femmes en particulier. Il faut aller vers les filles, faites-vous des amiEs, ce sera votre plus grande aide. Et vivez ! Tout ce qui pourra susciter un repli sur vous même est contraire à la religion. Jésus nous enseigne d'aller vers les autres et de les aimer.
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 1&start=45
Ce qu'il dit est très beau
en théorie ça me motive pour cette option
Jésus ne nous demande pas de vivre comme des dingues asociaux

d'un autre côté, la théologie morale enseigne qu'agir contre sa conscience qui vous dit que faire autrement, c'est mortel comme péché

J'ai comme un sentiment que ces deux options sont comme le cœur et la raison: suivre ce qui me semble meilleur mais qui n'est pas validé par la logique et l'analyse, ou le contraire?

Que pensez-vous? Quelle option suivre pour me sortir de là? Je sais que je peux sortir de cette crise car l'année dernière j'avais un problème semblable, et avec votre aide ça s'est calmé:
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 1&start=15

Merci

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: SOS scrupules

Message non lu par Jeremy43 » mar. 22 avr. 2014, 12:16

Bonjour,

Voir un bon psychologue (demandez à votre diocèse, ils ont en général les coordonnées de psychologues chrétiens) vous sera d'un grand secours car il faut connaître l'origine de ces troubles, il y a toujours une grande et profonde blessure derrière cela. Ce peut être par exemple la peur d'être abandonné.

Agir contre sa conscience est une chose mais est-ce vraiment votre conscience qui vous dit de faire tout cela ? qui plus est, vous le dîtes vous même, votre conscience est malade, sans doute à cause du stress et d'une profonde blessure.

Un péché mortel ce n'est vraiment pas anodin, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est mortel, on sait quand on en commet un car c'est très grave.

Quand le stress devient trop fort ma conscience me dit de me faire du mal pour faire baisser la pression, est-ce que je pèche si je ne suis pas ce qui me dit ma conscience ? bien sûr que non, au contraire même.

Souffrant des mêmes troubles que vous, je ne peux que vous conseiller de vous faire aider car ceux-ci cachent obligatoirement des troubles profonds qui ne sont pas liés à la religion, il faut vraiment se faire aider car ce genre de trouble mène au désespoir et au suicide (d'ailleurs ils sont souvent la manifestation d'une profonde dépression, je ne sais pas si c'est votre cas mais il est probable que ce soit le cas). Quand on est dans cet état on s'enferme totalement et de facto on refuse la grâce que Dieu nous donne à chaque instant, il faut obligatoirement s'ouvrir à Dieu et aux autres et ne pas s'enfermer.

Gardez courage, priez la Sainte-Vierge et n'écoutez pas votre conscience malade (je sais que c'est dur mais il faut s'y forcer). Trouver si possible du travail manuel à faire qui vous permettra d'évacuer la pression et de penser à autre chose.

:fleur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: SOS scrupules

Message non lu par PaxetBonum » mar. 22 avr. 2014, 15:01

Canario a écrit : Pour les pensées, j'ai souvent des pensées impures qui arrivent, à propos de ça, Paxetbonum m'a dis de dire des litanies internes, soit, mais essayez de prier intérieurement et en même temps de penser ou encore pire de parler ou lire ou écouter quelque chose etc. tout en sans-cesse disant des litanies internes
Je vous ai proposé des oraisons jaculatoires pas des litanies internes comme les saints orthodoxes.
Ces oraisons sont une exclamation interne pour marquer votre volonté.
Dans un cas comme le votre, vous avez des scrupules à vous asseoir, peur de mal faire.
Dites dans votre intérieure : "Seigneur Jésus ayez pitié de moi pécheur" ou "Que je m'asseye pour accomplir votre volonté Seigneur" tout en vous asseyant puis c'est tout. N'en faites pas une litanie.
Ainsi vous marquez que votre volonté n'est pas de mal faire, même si vos sens vous trompent.
Et vous passez à autre chose.

Canario a écrit :Je sais que ma religion ne demande pas ça, que mon comportement est dingue et pas ma religion, mais si je ne me soumets pas à ça, eh bien j'agis volontairement contre ma conscience me défendant de faire quelque chose en me disant que si j'outrepasse cela, je commets un péché mortel
Non un péché n'est pas mortel quand vous outrepassés votre conscience.
La conscience peut être trompeuse.
Elle s'éduque.
La votre se plaît à vous jouer des tours pour vous pousser au désespoir.
Canario a écrit :Dimanche après-midi, j'ai pété un câble, j'ai décidé d'aller acheter une pizza sans me soucier vraiment de ces scrupules (sans consentir positivement aux pensées et sensations mauvaises mais ne pas se focaliser sur elles par exemples), ne pas faire attention à ma façon de marcher etc.

Je me suis dit: je suis en état de péché mortel, donc mon but maintenant c'est de me débarrasser des scrupules pour qu'après ma confession je ne retombe plus à cause d'eux
C'est drôle comme vos scrupules vous trompent : vous vous focalisez sur votre démarche et les sensations que cela vous procure alors que vous allez acheter une pizza un dimanche.
La faute n'est pas de marcher mais d'aller faire travailler quelqu'un le dimanche (le marchand de pizza).
Vous voyez, il est essentiel d'éduquer votre conscience.
Puisque cela semble relever du pathologique, demandez à l'évêché l'adresse d'un prêtre psychologue pour qu'il puisse vous accompagner dans la plénitude de votre être.

Que Dieu vous accorde Paix et Joie
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

isabelle48
Censor
Censor
Messages : 81
Inscription : lun. 26 août 2013, 17:47

Re: SOS scrupules

Message non lu par isabelle48 » mar. 22 avr. 2014, 19:23

Bonjour Canario,

Vous êtes dans une profonde détresse et une grande souffrance, dans la confusion et le ressassement.
Je vous en prie, ne refusez pas de voir cette réalité en face et d'aller consulter un médecin spécialisé.

Bien à vous,

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Une confession très particulière

Message non lu par poche » mer. 23 avr. 2014, 7:25

Certains des enfants de la classe de catéchisme dit que, comme ils faisaient leurs premiers aveux, le prêtre les a arrêtés avant qu'ils ne soient termine de nommer leurs péchés et leur a donné l'absolution aussi. J'ai recommandé aux enfants que quand ils ont fait leur prochaine confession qu'ils commencent où ils ont été interrompu.

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Confesser de "vieux" péchés

Message non lu par poche » mer. 23 avr. 2014, 7:30

Si vous avez un doute quant à savoir si un péché était mortel ou non, alors vous devriez en parler et de laisser le prêtre décider. Cependant, tous vos anciens péchés qui ont été pardonnés sont pardonnés dans l'absolution que le prêtre vous a donné. S'il ya quelque chose que vous avez oublié de mentionner il est également pardonné à l'absolution.

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Re: SOS scrupules

Message non lu par Canario » mer. 23 avr. 2014, 17:18

Bonjour
C'est gentil de m'aider
Je me demande juste quand est-ce qu'il faut du coup que j'écoute ma conscience et quand pas?
Quand au moment d'agir ou en pleine action soudain j'ai une très forte interrogation, est-ce qu'il faut que je me m'arrête d'agir? Est-ce qu'on peut faire une règle générale?
Ou alors si je ne m'étais pas instinctivement rendu compte du mal de l'action, ça veut dire qu'il est probable qu'elle n'est pas mauvaise?
Alors dans mon cas c'est plutôt agir puis réfléchir? Au moins dans les cas que j'ai cité? Dans quelles limites?
Il n'y a pas de principe de sûreté, de s'abstenir d'agir dans le doute quand on est chrétien?
d'ailleurs Jérémy mon problème c'est l'obsession, regardez le lien wiki, c'est de la manie en gros, comme quelqu'un obsédé par la propreté qui se lave les mains 50 fois par jour
paxetbonum, je m'excuse car j'avais mal compris ce que vous vouliez dire
c'est pas le sujet mais je crois que c'est pas un péché d'aller au restaurant un dimanche, les restos ont toujours été ouverts le dimanche, ce n'est pas comme les magasins, et même pour eux, je n'ai pas lu qu'il y aurait un péché d'aller au magasin un dimanche quand de toute façon il est ouvert
merci de m'aider

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: SOS scrupules

Message non lu par Héraclius » mer. 23 avr. 2014, 17:46

En tout cas voyez le bon côté des choses : vos intentions profondes sont très clairement immaculées. Vos scrupules, malgré leur "dérive", en sont la preuve ! Prenez garde à ne pas confondre tentation et péché ; seule la complaisance envers les idées du démon est une offense contre Dieu. Tout le monde est tenté.

Gardez cela à l'esprit : vos intentions profondes sont pures, sinon vous ne vous tortureriez pas l'esprit ! Alors si vous voulez un conseil (malgré le fait que je suis absolument pas un expert ^^) : priez et allez y à l'instinct. Le St Esprit pourvoira au reste. :)

Que Dieu vous garde et vous rende espoir !

Je vous souhaite un bon rétablissement auprès d'un spécialiste,


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: SOS scrupules

Message non lu par Peccator » jeu. 24 avr. 2014, 0:19

Bonsoir Canario,

Je ne vais certainement pas vous le hurler, mais vous dire doucement, calmement, de ne pas refuser ainsi l'aide d'une psychothérapie.

Vous envisagez honnêtement que vous pourriez souffrir de TOC. Mais il me semblerait quand meme plus raisonnable que le diagnostic soit etabli par quelqu'un dontnce soit le métier. Et si c'est bien cela, mais alors rejouissez vous a l'idée de consulter : il y a des thérapies très efficaces sur les TOC, et diminuer votre souffrance sur ce plan ne pourra qu'être profitable a votre vie spirituelle. Non, un psy ne vous dira pas de vous masturber et de ne pas vous en faire. La masturbation n'est pas une thérapie reconnue par la profession. Et un psy ne vous dira certainement pas d'agir contre votre conscience.

Enfin, si vous entamez une psychothérapie, elle ne durera pas 2 semaines, certes, mais selon la gravité de votre cas, il est tout a fait possible que vous obteniez une nette amélioration par une thérapie brève, c'est a dire en quelques mois seulement. Les TOC, c'est l'un des troubles sur lesquels les thérapies brèves sont généralement reconnues comme très efficaces.

Vos troubles sont un réel frein a votre vie spirituelle : ne refusez pas l'aide qui peut vous être apportée...


PS : pour une fois, je suis réservé sur l'idée de PaxetBonum des oraisons jaculatoires. J'ai peur qu'elles ne fassent que déplacer les TOC, si TOC il y a, ou qu'elles n'en créent de nouveaux.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: SOS scrupules

Message non lu par marie du hellfest » jeu. 24 avr. 2014, 3:13

Bonsoir Canario,

Je n'ai pas l'habitude d'intervenir dans cette section, des spécialistes me corrigeront si je m'égare ...

Les scrupules que vous éprouvez sont tout à votre honneur, vous me faites penser à cet homme qui se lamentait d'être pécheur dans le temple, à côté de l'homme qui était très satisfait de lui, ayant suivi tous les commandements à la lettre ... il est bien dit dans les Évangiles que Dieu préférait l'attitude du premier au second.

Ceci dit, n'allez pas vous rendre malade parce que vous péchez ! Dieu (selon votre religion) a fait les hommes pécheurs, et personne ne peut échapper à cette condition. Donc ne gâchez pas votre vie parce que de temps en temps vous commettez des erreurs, c'est Dieu lui-même qui a voulu nous faire comme ça ! Même les saints n'étaient pas parfaits, eux aussi péchaient ... vous ne pouvez pas vous reprocher d'être moins "parfait" qu'eux. Je ne dis pas que vous ne devez pas accorder d'importance aux péchés, mais il y a une différence entre faire attention à ça et se gâcher la vie en se harcelant de cas de conscience.

Pour ce qui est de ne pas communier parce que vous vous sentiez en état de péché mortel, je ne sais pas trop ce qu'il est possible de faire. Si je me souviens bien, vous aviez peu de temps auparavant confessé vos péchés, non ? Dans ce cas, est-il permis de communier si on a pas eu le temps matériel de demander une autre confession avant une messe ? Parce que je me doute que les prêtres doivent avoir aussi d'autres choses à faire que de confesser l'intégralité de leurs ouailles 5 minutes avant une messe, de peur qu'ils ne pèchent de nouveau avant la communion ... Est-il possible de communier quand même et de confesser les péchés faits entretemps la prochaine fois ? Car il est clair que dans votre cas ce n'était pas dans votre intention de cacher ces péchés ...

Bref, pour résumer :
- Dieu nous a fait pécheurs. La perfection, c'est pas pour nous. Pas la peine de vous rendre malade parce que vous péchez de temps en temps. Alors si en plus vous êtes même pas sûr d'avoir péché, ça fait encore moins de raisons de se prendre la tête.
- Dieu veut qu'on lui rende grâce, mais il ne nous a pas conçus capables de penser à lui en permanence. On ne peut pas prier Dieu et dormir, ni conduire (ou en tout cas c'est farouchement déconseillé), ni lire, ni travailler, etc ... C'est normal. Donc ne paniquez pas si de temps en temps vous faites autre chose, vous avez simplement besoin de vivre, aussi.

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: SOS scrupules

Message non lu par James » jeu. 24 avr. 2014, 3:33

Petite parenthèse à destination de marie du hellfest :

Eh bien Marie, voilà quelques semaines que vous intervenez de temps à autres dans des conversations de rubriques "d'échange entre chrétiens" et maintenant vous voici en train de donner des conseils à un catholique dans l'épreuve!

Serait-ce à dire que "Dieu (selon notre religion)" commence à faire son effet? :p

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: SOS scrupules

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 24 avr. 2014, 8:29

marie du hellfest a écrit : - Dieu nous a fait pécheurs. La perfection, c'est pas pour nous. Pas la peine de vous rendre malade parce que vous péchez de temps en temps. Alors si en plus vous êtes même pas sûr d'avoir péché, ça fait encore moins de raisons de se prendre la tête.
Non.
Dieu ne nous a pas fait pécheur.
Quel Père aimant ferait ses enfants pécheurs au risque de les perdre éternellement ?
Dieu nous a fait libre
C'est l'homme qui a désobéi et a fait entrer le péché dans le monde.

Nous sommes appelés à la perfection et si c'est impossible à l'homme, c'est possible à Dieu.
Quant à se rendre malade, le péché plus que malade peut nous tuer (péché mortel).
Mais vous avez raison dans le cas de Canario il se rend malade pour ce qui n'est souvent qu'une tentation.

Cher Canario, pour le travail du dimanche lisez ce que disait le curé d'Ars :
"Vous travaillez, vous travaillez, mes enfants, mais ce que vous gagnez ruine votre âme et votre corps. Si on demandait à ceux qui travaillent le dimanche: "Que venez-vous de faire?" ils pourraient répondre: "Je viens de vendre mon âme au démon, de crucifier Notre-Seigneur, et de renoncer à mon baptême. Je suis pour l'enfer... Il faudra pleurer toute une éternité pour rien..."

A vous d'évaluer si votre pizza était indispensable car vous étiez en déplacement et sans autre aliment ou si c'était un luxe.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
LaForceDAimer
Ædilis
Ædilis
Messages : 48
Inscription : jeu. 24 avr. 2014, 18:25

Re: SOS scrupules

Message non lu par LaForceDAimer » ven. 25 avr. 2014, 18:53

Canario, je suis tellement désolée pour vous, vous vivez l'enfer... :cry:
Comme les autres je ne peux que vous encourager a consulter un psy car ces troubles me semblent venir d'une blessure profonde qui a induit en vous la conviction que vous ne pouvez pas vous faire confiance, que vous faites mal, que vous êtes pervers, que vous n’êtes pas normal.

Canario vous êtes pleinement valable, pleinement aimable. Et vous le seriez même si vous recherchiez le frottement des vêtements pour vous exciter, même si vous déballiez tout un tas d’insanités, même si vous étiez le pire pervers de l'Univers.
J’espère qu'un jour vous prendrez conscience de cela car alors l'Amour Inconditionnel pourra pénétrer votre cœur et vous rendra enfin libre.

Car chaque fois que vous culpabilisez, chaque fois que vous avez peur de vous-mêmes (car c'est de cela dont il est question n'est ce pas?), vous refusez Dieu. Vous ne croyez pas en son Amour. Quelque chose (de votre enfance probablement) vous empêche de vous en croire digne, de comprendre l'Amour pur et inconditionnel de Dieu et de le recevoir et donc de croire en vous.
Dieu vous aime même lorsque vous êtes dans l'erreur. Vous avez le droit de faire des erreurs, de vous tromper. Je vous y encourage même car c'est ce n'est que lorsque l'on expérimente l'erreur que l'on peut comprendre et identifier le Chemin de Dieu ensuite.

En vous empêchant chaque fois la possibilité de vous tromper, de faire mal, vous vous empêchez de trouver le Chemin de Dieu et de vous y diriger en pleine conscience.
Laissez-vous être excité par le frottement de vos vêtements (peut-être que vous ne le serez pas d'ailleurs !), laissez-vous avoir des pensées salaces, laissez-vous même aller sur des sites "hards". Et au dégout de vous-même dans ces moments la, opposez-lui l'Amour. Dites vous "Je me sens dégoutant, répugnant, démoniaque, mais je suis aimé. Je suis aimable. Sans condition. Parce-que Dieu n'est qu’Amour et Dieu est TOUT, il n'est donc pas possible, par définition que je ne sois pas aimé."

Vous manquez tellement d'amour Canario, ça fait mal au cœur. Aimez-vous, même (et surtout!) dans vos faiblesses, même (et surtout!) lorsque vous péchez, même (et surtout !) lorsque vous vous trompez. Car c'est dans ces moments la que vous en avez le plus besoin ! (Saint-Luc 5 27:32 : "Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.") Cet Amour vient de Dieu et c'est lui qui vous libèrera et vous permettra ENFIN de vous diriger vers ce qui est Bon, naturellement, sans combat intérieur (ou très apaisé du moins).

Vous pensez au fond de vous, devoir devenir parfait pour être aimable. Mais c'est l'inverse. Vous devez vous aimer pour devenir parfait !

Puissiez-vous tourner votre face vers le Seigneur et en recevoir la Lumière (gratuite, inconditionnelle) au lieu de vous réfugier derrière le mur de votre culpabilité constante.
Paix a vous.

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Scènes de sexe dans des films, livres, jeux vidéos...

Message non lu par Canario » sam. 26 avr. 2014, 6:04

Bonjour
J'aimerais mettre cela au clair une fois pour toute s'il vous plaît
Mon titre n'est peut-être pas parfait car en fait je veux parler de toutes les choses immorales comme aussi des paroles sacrilèges, etc.
Quand je regarde un film pour le contenu, l'histoire, les idées, je suis obligé d'arrêter de le regarder quand il y a une scène de sexe ou des paroles sacrilèges, etc?
Je ne parle pas des films clairement pornos
Souvent dans des séries télé ou des films il y a des scènes de sexe assez explicites, bien sûr simulées
Est-ce qu'on peut regarder malgré ça, sachant qu'on ne regarde pas pour jouir ou se faire des sensations sexuelles et qu'on ne consent pas aux pensées mauvaises etc qui peuvent venir
Je suis tombé sur pas mal de personnes sur des sites américains cathos qui m'ont semblé puritaines, en gros on ne pouvait rien regarder comme ça (scène de sexe etc.) d'après elles
Ca m'a fait peur, car du coup on ne peut plus regarder grand chose, et toutes les personnes qui regardent TF1 ou n'importe quelle autre chaîne commettent des péchés mortels
Elles citent souvent le catéchisme qui définit la pornographie comme montrer des actes sexuels réels ou simulés
http://forums.catholic.com/showthread.php?t=735814
Je suis vraiment inquiet car du coup 90% des films sont impossibles à voir pour nous cathos?
Par exemple celui-là dit qu'on ne peut pas regarder Games Of Thrones (je ne regarde pas cette série, mais il y en a plein de semblables...)
http://beingcatholic.com.au/can-catholi ... f-thrones/

D'un autre côté, j'ai trouvé des prêtres, des catholiques pratiquants qui regardent des films comme ça, par exemple ce prêtre a vu et a fait un compte-rendu à propos de La Vie d'Adèle, et on sait tous très bien que les scènes de sexe sont très crues
Il l'a critiqué mais pas en disant: "aller voir ce film est un péché etc."
http://eglisecatho-meaux.cef.fr/spip/sp ... rticle1295
(descendez un peu sur la page web et cliquez sur le PDF à côté de l'affiche)
Si un prêtre regarde ça, ça veut dire que ce n'est pas un péché?

Donc OUI ou NON, donnez-moi une réponse claire, c'est un péché de voir un film avec des scènes de sexe etc. si on le regarde pas pour ça seulement (on est intéressé par l'histoire, etc.) et qu'on n'en jouit pas?

Idem pour un jeu vidéo: en fait il y a quelques fois où il y a des allusions ou des blagues sexuelles (avec des références/connotations sexuelles)
ATTENTION: le spoiler plus bas contient en fait une citation du jeu qui a une connotation sexuelle. Je ne sais pas si c'est permis/immoral de poster des choses comme ça, c'est sexuel, n'ouvrez SVP que si vous êtes sûrs d'avoir le droit moral de faire ça
En fait c'est Tropico 4, je le trouve très bien, en fait on est le dirigeant d'une île perdue dans les Caraïbes mais à un moment par exemple une leader de la faction intellectuelle qui est enseignante milite pour l'ouverture d'un lycée sur l'île je crois et à un moment quand je crois on reçoit cette mission elle dit (attention, ça a une connotation sexuelle, faites attention)
[+] Texte masqué
Si vous [à moi] accomplissez cela, je vous donnerai plein d'autres leçons privées, très privées...
La voix est très séductrice, donc on comprend très bien qu'elle parle de relations sexuelles [
C'est une blague je crois, il y en a quelques autres comme ça
Est-ce que je dois arrêter de jouer à ce jeu?

Sinon dans des émissions, quand quelqu'un dit des remarques un peu osées ou avec une connotation sexuelle?
Vous connaissez Tanguy Pastureau? C'est un humoriste, souvent malheureusement il fait des blagues sexuelles
C'est un péché de l'écouter quand même?

Quand un livre parle de sujets comme le sexe, la drogue et il y a des descriptions très détaillées, mais qu'on veut le lire pour le comprendre, l'analyser, voir ce qu'il veut dire etc., c'est un péché de le lire?

Répondez SVP clairement, je voudrais être au clair sur ce sujet

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités