Le péché mortel et la confession

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Le péché mortel et la confession

Message non lu par Canario » jeu. 03 avr. 2014, 20:20

Bonjour ma question est un peu compliquée:
est-ce qu'on commet un péché mortel si on agit contre sa conscience en pensant commettre un péché mortel, mais en fait l'acte n'était pas grave ou n'était que véniel?
J'ai lu qu'il fallait agir en pleine connaissance de cause, volontairement et dans une matière grave pour pécher mortellement, non?
Mais si la troisième condition n'est pas remplis?
Et si c'est un péché mortel, comment faut-il le confesser? avec quels mots?
d'ailleurs, je me souviens, lors de ma dernière confession, je me suis trompé: j'ai dit (péché) capital à la place de mortel quand je décrivais des péchés et je crois que ça a changé la façon dont le prêtre a compris ce que je voulais dire. Est-ce qu'il faut que je me confesse de nouveau pour ça?
une autre fois je me souviens que le prêtre avait mal compris ce que je voulais dire car à la fin avant d'absoudre, il a donné des conseils qu'il croyait être en relation avec une chose que j'avais confessée, mais c'était à côté de la plaque en fait. Mais comme il était pressé et que je ne voulais pas l'interrompre dans ce qu'il disait, en plus ce n'était pas à propos d'un péché mortel, je n'ai rien dit. C'était mal? Ca rend cette confession invalide?
Enfin, est-ce qu'il faut dire pour chaque péché combien de fois on l'a fait? Ou à peu près? Et quand? Ne pas le faire rend la confession invalide?
c'est gentil de m'aider

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 03 avr. 2014, 21:03

Difficile de parler dans l'absolu mais si la matière ne présente pas de gravité en soi ou pour vous alors effectivement cela ne semble pas un péché mortel.
Par contre c'est un péché commis sciemment en pensant péché.
Il serait bon d'ajouter à sa confession : 'j'ai … en m'opposant sciemment à ma conscience qui me le défendait".
Il est bon d'accuser les circonstances et la fréquence des fautes essentielles mais ne pas tomber dans un catalogue qui noierait le confesseur.

Voici les conseils d'un excellent prêtre rappelé à Dieu récemment : http://casimir.kuczaj.free.fr/Francais/ ... ession.htm
Utilisez ses conseils et priez pour lui ! Merci
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par Canario » lun. 07 avr. 2014, 4:29

Merci
Mais est-ce qu'il faut que je précise en quoi j'ai pensé pécher ou commis un péché véniel en le croyant mortel?
Aussi dans ma dernière confession j'ai dit "pensées mauvaises" à la place de "pensées perverses sexuellement"? Il faut que je le re-confesse? Je crois que le contexte était clair, mais je ne suis pas sûr

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme moral

Message non lu par Canario » lun. 07 avr. 2014, 5:18

Bonjour
Assez souvent j'ai des pensées très répugnantes sexuelles (en général) qui me viennent à l'esprit même contre Jésus, Marie etc
Je ne les veux pas du tout et c'est infernal quand ça arrive
J'essaye alors de penser à Jésus en fait mon exigence par habitude et instinct c'est de l'imaginer, de penser à son amour etc
Mais presque chaque fois il y a des moments où je n'arrive pas à y penser bien
Et alors, surtout pendant ces moments, je ressens de la culpabilité à faire autre chose, comme parler à d'autres personnes, aider, bref quelque chose qui peut et est susceptible de me détourner des pensées en Jésus pour ne pas penser aux mauvaises pensées
C'est compliqué désolé je dois êtres très scrupuleux
Récemment on m'a demandé d'aider à faire la quête et en passant je me disais que je commettais un péché grave et mortel en ne m'arrêtant pas pour penser de nouveau à Jésus
J'aime dire "merci" aux gens qui donnent de l'argent, mais, souvent, le faire me faisais perdre mes pensées en Jésus et j'ai eu l'impression de commettre un péché mortel
en tout cas j'ai agis contre ma conscience alors que je croyais ou considérais ça comme grave
Je dois le confesser ou pas? sachant que j'ai besoin d'une réponse vite car je dois communier à Pâques donc je dois courir au confessionnal dans les deux semaines
Ma vie de chrétien est un naufrage en ce moment ça m'empêche de la vivre de façon heureuse

Enfin lorsque je ne sais pas si quelque chose est un péché grave ou pas, en gros lors d'un dilemme, et que je n'ai pas le temps d'enquêter, de réfléchir, de demander, je suis censé tout arrêter ou faire ce qui est le plus contraignant pour être sûr ne rien faire de mal, même si d'autres personnes attendent de moi que j'agisse?
j'ai trouvé ça en anglais ça m'a vraiment fait déprimer (svp copiez-collez dans la barre d'adresses je n'arrive pas à faire un lien qui marche)

jimmyakin.com/2006/12/assessing_morta.html


ça c'est un extrait, celui qui m'a le plus troublé: (pour ceux qui ne parlent pas anglais, en gros, c'est une parabole comparant les situations d'incertitude, de dilemme moral, avec un chasseur dans la forêt qui voit une silhouette qui peut être un homme mais aussi une biche. L'article explique que c'est un péché mortel de tirer avant d'avoir totalement vérifié qu'il s'agissait d'une biche et non d'un homme)

1) I don’t like the way these are sometimes phrased. For example, you sometimes read about a person needing to have "complete knowledge" of the moral character of the act. I think this is misleading because it can make it sound like if you aren’t a thoroughly catechized moral theologian who has thoroughly studied a situation and has all the relevant facts at his fingertips then there is no mortal sin.

Nonsense.

Suppose I’m a poorly-catechized ordinary guy who’s out hunting in the woods and I see a shape in the forrest in front of me that I think might be a man, but it might also be a deer. I am not excused from mortal sin if I shoot at it anyway, even though I didn’t know for certain whether I was objectively shooting at a human being or not.

Same thing goes for aborting a baby if I’m not sure whether it’s a human being or not.


dans ce cas, il vaudrait mieux s'isoler au désert ou quelque part car je vois mal comment vivre normalement

Je dois être pathétique je me fais honte à moi-même
je dirais des fois qu'être chrétien c'est vraiment un fardeau heureusement que la récompense est si belle
je me demande comment vous arrivez à éviter ce genre de questionnements, de déprimes etc

Dieu vous bénisse

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par PaxetBonum » lun. 07 avr. 2014, 8:00

Oui il faut préciser la nature du péché sans équivoque.
"Mauvaise pensée" ce peut être vouloir la mort de son voisin bruyant.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme mora

Message non lu par Jeremy43 » lun. 07 avr. 2014, 9:12

Bonjour Canario,

Etant comme vous de nature extrêmement scrupuleuse (personnellement j'en étais même arrivé à ne pas manger du tout tellement j'avais peur de mal faire), le conseil que je peux vous donner c'est de trouver un directeur spirituel avec qui vous pourrez parler fréquemment (une fois par semaine dans l'idéal) et surtout de ne pas vous troubler.

Lorsque l'on commet un péché, on le sait, il n'y a pas à tergiverser. Ces pensées mauvaises qui passent dans votre esprit ne sont pas des péchés, elles sont envoyées par l'ennemi pour vous troubler, vous faire culpabiliser et donc vous détourner de Dieu. Ce n'est pas un péché de ne pas toujours penser à Jésus, surtout que Dieu nous demande de le servir à travers notre prochain et pour bien servir son prochain, il faut bien l'écouter.

Il faut donc les rejeter en invoquant Jésus et Sa Sainte Croix qui détruit tout mal et surtout ne pas se troubler, c'est difficile mais petit à petit on y arrive car si on se trouble, on sombre dans l'angoisse permanente et la déprime la plus profonde (je parle en connaissance de cause).

Si vous avez la grâce (priez bien pour) d'avoir un prêtre qui puisse bien vous aider, il faudra avec l'aide de Dieu creuser pour connaître la cause profonde de cette nature extrêmement scrupuleuse et laisser Jésus la guérir petit à petit. Dans mon cas par exemple c'est lier à la peur d'être abandonné et de ne pas être aimé si on est pas au "top niveau" (la gratuité de l'Amour de Dieu est donc totalement remise en cause dans ce type de fonctionnement où on désire en fait "payer" cet amour), dysfonctionnements qui, dans mon cas, sont liés à des problèmes d'enfance.

Je ne sais pas ce qu'il en est dans votre cas, c'est à vous de creuser au fond de vous même, mais ce qui est sûr c'est que vous ne devez pas lire des choses qui vous troublent comme ça. Lisez plutôt des livres qui vous montrent la grandeur de l'Amour de Dieu qui a porté tous les péchés du monde pour que nous ayons gratuitement accès au Bonheur Suprême, imaginez un seul instant ce que représente tous les péchés du monde ! c'est complètement dingue ce que Jésus a "bu" quand on y pense. Un livre qui m'a beaucoup aidé : Jésus, Roi d'Amour aux éditions Tequi, je suis sûr que d'autres membres auront d'excellents livres à vous conseiller.

Priez également beaucoup votre ange gardien, qui est votre ami et qui, vous pouvez en être sûr, vous le dira si vous commettez un péché !

Pour ce qui est de la confession, sachez que si un prêtre vous donne l'absolution et si vous avez confessé tout ce que vous passait à l'esprit, sans rien cacher (quand on cache quelque chose on le sait et on est mal à l'aise à l'idée de le faire et ça nous tourne l'estomac, dans n'importe quelle situation d'ailleurs), Dieu vous pardonne. C'est une vérité de foi, il n'y a pas à tergiverser ou à se poser mille questions, vous êtes pardonnés par Jésus.

Nous prions pour vous :fleur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme mora

Message non lu par PaxetBonum » lun. 07 avr. 2014, 14:28

Canario a écrit :Bonjour
Assez souvent j'ai des pensées très répugnantes qui me viennent à l'esprit


Récemment on m'a demandé d'aider à faire la quête et en passant je me disais que je commettais un péché grave et mortel en ne m'arrêtant pas pour penser de nouveau à Jésus
J'aime dire "merci" aux gens qui donnent de l'argent, mais, souvent, le faire me faisais perdre mes pensées en Jésus et j'ai eu l'impression de commettre un péché mortel
Cher Canario,

Le maître mot (maître maux) est pour vous le scrupule.
Sauf erreur je vous avais déjà donné un lien vers un texte sur le scrupule.

Ce que vous décrivez se sont des attaques démoniaques à votre encontre et du scrupule.
Ces pensées vous viennent spontanément, vous ne les cherchez pas.
Si vous les repoussez, il n'y a pas faute mais combat.
Quand cela devient entêtant et que les circonstances ne permettent pas une attention soutenue de prière, utilisez les oraisons jaculatoires pour lutter intérieurement. Par exemple quand les mauvaises pensées arrivent dites intérieurement et simplement (de manière répétée si nécessaire, comme une litanie) : "Seigneur Jésus Sauveur, ait pitié de moi pécheur"

Le texte anglais image la notion de prudence face à la vie (chasseur- personne voulant avorter)
Cela illustre le principe : 'dans le doute abstiens toi'

Mais votre cas est autre vous n'êtes pas dans l'action (presser la détente) vous êtes assailli de pensées perverses (vais-je ou prendre mon fusil).
La recommandation de Jeremy43 de vous trouver un bon prêtre comme directeur spirituel est excellente.
Pour Pâques allez donc vous confesser comme cela vous serez blanc comme neige n'ayant que des fautes légères à vous faire pardonner. N'attendez pas une faute mortelle pour y aller.

Dieu vous Bénisse et vous Garde !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1115
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Nouvelle-Aquitaine
Contact :

Re: Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme mora

Message non lu par katolik » lun. 07 avr. 2014, 21:02

Canario a écrit :Bonjour
Assez souvent j'ai des pensées très répugnantes sexuelles (en général) qui me viennent à l'esprit même contre Jésus, Marie etc
Je ne les veux pas du tout et c'est infernal quand ça arrive
Dieu vous bénisse
Canario,

je vous mets en pièce jointe un petit dossier, tiré des exercices de Saint-Ignace, qui vous aidera à faire face à toutes ces pensées qui vous envahissent....
Courage et que le Seigneur vous bénisse.....
Pièces jointes
1 LE DISCERNEMENT DES ESPRITS.doc
(155.47 Kio) Téléchargé 57 fois
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Re: Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme mora

Message non lu par Canario » mar. 08 avr. 2014, 16:17

merci à tous ça m'a déjà aidé ne serait-ce qu'hier
une autre question: comment prier contre ces pensées quand on doit parler ou se concentrer sur quelque chose comme pour lire ou écrire?
est-ce qu'il faut confesser ces pensées, notamment ce qui m'est arrivé samedi à la quête?
merci

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par Canario » mar. 08 avr. 2014, 16:31

bonjour et merci je comprends que je me suis trompé en disant "pensées mauvaises"
mais pour ces fameux péchés qui ne le sont que car je le croyais, c'est à dire qu'en soi l'acte était neutre ou seulement véniel, mais que j'ai cru qu'il était mortel, ce qui le rend mortel: je dois juste dire: "j'ai agis contre ma conscience dans une matière que je croyais mortelle même si en fait plus tard j'ai compris que cela n'était pas un péché ou pas un péché si sérieux" (formulation ok?)
faut-il préciser en quoi j'ai pensé mal agir? par exemple, à une messe, après m'être confessé récemment, j'avais eu l'impression de ne pas avoir prié complétement une partie du Notre Père que je devais en pénitence, donc j'ai communié mais, même si je n'étais pas sûr je crois, il me semblait être sacrilège en faisant ça
en réfléchissant et en faisant des recherches, j'ai compris que j'avais été absous dans le confessionnal et que j'avais le droit de communier mais voilà, ai-je été sacrilège en agissant contre ma conscience donc en communiant avec un péché?

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par Peccator » mar. 08 avr. 2014, 16:48

Bonjour Canario,

Ce genre de question, c'est vraiment à votre confesseur que vous devez les poser : elles prennent place dans votre cheminement personnel, et que nous ne connaissons pas.

Il me semble que si vous estimez n'avoir pas prié votre Notre Père avec suffisamment de ferveur, il vous suffit de le prier à nouveau. Je serais étonné que le Seigneur vous reproche de prier un peu plus.

Quand vous confessez vos péchés, essayez d'être précis, d'éviter les formulations vagues et générales. Ne donnez peut-être pas de détails pouvant mettre mal à l'aise votre confesseur, mais soyez précis : si vous confessez des "pensées mauvaises", il est largement préférable de dire lesquelles, dans quel contexte vous les avez eues, et pourquoi vous les considérez comme mauvaises.

Enfin, suivez les conseils de votre confesseur : n'allez pas vous imposer plus que ce qu'il vous donne à faire, ni vous reprocher des choses qui ne le méritent pas.



Sur la question du sacrilège : en confession, le prêtre vous dit "je te pardonne tous tes péchés". Il n'y a pas dans la formule de condition telle que "sous réserver que tu fasses d'abord ta pénitence" : le pardon est immédiat, sans condition. La pénitence est là en réparation des conséquences du péché. Mais le pardon est donné quoiqu'il en soit. Même si vous ne faites pas votre pénitence (mais si c'est par refus conscient et volontaire de ne pas la faire, alors ce refus est lui-même un nouveau péché). Il me semble préférable que vous posiez la question à votre confesseur, mais je pense que vous ne devriez pas avoir tant de scrupules : à vous lire, je n'ai pas l'impression que vous ayez eu l'intention d'être sacrilège en allant communier.
Jésus n'a pas condamné l'hémoroïsse qui l'avait touché sans lui demander la permission : au contraire, il lui a dit : "ta foi t'a sauvé".
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme mora

Message non lu par Peccator » mar. 08 avr. 2014, 16:53

Je ne sais pas s'il faut les confesser : l'avis de PaxetBonum me semble excellent.

Mais puisque cette question vous travaille, vous devriez en parler à votre confesseur, écouter son avis, et vous y tenir. Je ne serais pas étonné qu'il vous réponse sur les mêmes lignes que PaxetBonum.

Attention à ne pas vous laisser envahir par le scrupule : c'est une stratégie du malin qui détourne la contrition vraie (qui est un bien) pour en faire un instrument de torture qui vous éloigne de Dieu.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par PaxetBonum » mar. 08 avr. 2014, 17:27

Je rejoins Peccator : le pardon ne dépend pas de notre pénitence.
Vous avez été distrait en priant le Notre Père, pourquoi ne pas en redire un en demandant pardon à Dieu de votre distraction.
Votre faute n'était pas mortelle et s'en était même pas une.
Méfiez-vous de satan qui sème le trouble dans votre cœur.
N'oubliez comment on le nomme : 'l'Accusateur'.

Comme le dit Peccator parlez simplement à votre confesseur en exposant précisément ce qui vous semble être une faute : 'après ma confession, j'ai accompli distraitement ma pénitence et je suis allé communié pensant pourtant n'en être pas digne à cause de cela. Depuis je me sens coupable de cette communion'.

Que Dieu vous accorde sa Paix et sa Joie !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Re: Besoin d'explications sur le péché mortel+ confession

Message non lu par Canario » mer. 09 avr. 2014, 8:46

Bonjour
je sais que pour ce cas de communion sacrilège tout ce que j'ai fait devrait être labellisé "100% con"
J'aurais pu éviter de me mettre dans cette situation en ne pas allant communier, en allant à une autre messe pour bien avoir le temps de faire la pénitence, j'aurais dû savoir que l'absolution ne dépend pas de la pénitence déjà effectuée ou pas etc. Bref ce serait ridicule si ce n'était pas du corps de Jésus qu'on parlait...
Je suis un imbécile
C'est vraiment nécessaire que je décrive toute la situation?
Non seulement je vais avoir l'air très idiot (car je l'ai vraiment été) mais surtout j'ai plein de cas comme celui-ci à raconter dans ce cas...
Par exemple, une fille qui rentrait de dehors où il faisait froid m'a pris la main pour me faire voir comme elle était glacée.
comme je ne suis pas habitué à des contacts physiques comme cela, j'étais surpris et j'ai eu ma main môle si je me souviens bien et en gros, j'avais dû avoir l'air très maladroit.
et comme j'étais aussi un peu charmé, j'ai voulu la ressaisir par sa main, instinctivement je crois mais comme tout c'est passé vite je ne me souviens plus vraiment
en soi, ce n'est pas un péché, le soucis, c'est que je me suis senti très, comment dire... drôle, un peu excité je dois avouer
je ne voulais pas faire quelque chose de sexuel, non, mais en approchant ma main et comme elle avait la sienne sur ses jambes, j'ai soudain eu l'impression en gros de faire quelque chose de mal, d'impudique
puis je ne sais pas vraiment ce qui c'est passé dans ma tête, enfin, pas complétement, c'est allé vite, peut-être comme tout seul mais je ne suis pas sûr
en gros j'ai eu honte de m'arrêter soudain car cela aurait eu l'air très bizarre et louche car je m'étais déjà bien approché
ensuite, surement, mais je ne suis pas sûr, j'ai du me dire que juste prendre la main c'était pas un péché
d'un autre côté je me sentais très mal à l'aise et coupable et excité et j'ai pris la décision de lui prendre la main assez impulsivement après mon moment de doute, d'hésitation, ça avait dû être influencé par ma peur d'avoir l'air con
mais j'ai le sentiment d'avoir agis contre ma conscience alors que j'avais l'impression de très mal agir, mortellement

c'est un peu la même chose pour la communion d'ailleurs, en fait, je voulais surtout bien me concentrer sur le "le règne pour les siècles des siècles", je voulais bien réfléchir à ça, mais comme on m'avait donné le corps du Christ et que j'avais déjà marché 1 ou 2 mètres au moins avec Lui dans les mains, je me sentais honteux si quelqu'un allait me voir comme ça
donc j'ai décidé pendant que j'étais censé finir la méditation de la prière de l'embrasser, mais en fait je n'ai pas bien réfléchi ni à l'une ni à l'autre des actions (ni à la prière ni au baiser) et surtout je me suis senti coupable de l'avoir posé à mes lèvres sans avoir le droit de communier (c'était ce que je croyais)
donc continuant à marcher j'ai eu l'idée de l'approcher de mes lèvres et de finir pendant ce temps la prière dans ma tête
mais en approchant de l'allée latérale je me suis senti encore plus sous pression donc j'ai eu l'idée de mettre l'eucharistie dans ma bouche mais sans la fermer en attendant de finir la prière
mais j'ai eu un gros doute sur la légitimité de faire cela
et je ne sais pas si c'était uniquement instinctif ou pas, si j'avais eu les moyens dans ma tête de m'arrêter, je ne me souviens plus exactement ce qui s'est passé comment dans ma tête, mais j'ai eu l'impression d'agir contre ma conscience gravement en faisant cela
il me semble que juste avant de fermer ma bouche j'ai enfin réussi à finir la prière mais je me sentais mal
c'est pathétique et grotesque
et pourtant c'est vrai

et il y a d'autres cas comme cela dans d'autres domaines

Suis-je censé les décrire?

Je suis déterminé à aller me confesser avant Pâques mais je sens que ça va être dur

merci

une âme qui cherche la Paix avec un grand P

Canario
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 13 janv. 2013, 14:08

Re: Que faire quand saisi de pensées perverses?+dilemme mora

Message non lu par Canario » mer. 09 avr. 2014, 8:50

bonjour
c'est vrai, je ferais mieux de demander
mais pour ce qui s'est passé à la quête, sachant que j'avais eu l'impression de mal agir, vraiment, suis-je censé le confesser?
ou seulement en disant: "j'ai agis contre ma conscience alors que je croyais la matière mortelle"
Mais ai-je vraiment rempli les conditions du péché mortel?
suis-je censé décrire tout cela en détail?
merci

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités