La barbe chez les chrétiens

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8622
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 02 août 2012, 21:38

Mince alors, l'homme de Crô c'est vraiment d'eux ? Et le 31 du mois d'Août aussi ?
Ce n'est pas de la tradition populaire ces chants ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar Jean-Mic » ven. 03 août 2012, 0:22

Le 31 du mois d'août, c'est un chant traditionnel marin, mais leur interprétation a dû en être un des premiers enregistrements publics.
Quant à l'homme de Crô-Magnon, c'est vraiment d'eux ...

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1133
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar nad » ven. 03 août 2012, 8:15

Merci Téano, Etienne et Jean-Mic :) !


ZZTop , souvenez-vous jeunes rockeurs...

Rendons donc à César...! Je ne savais pas non plus que l'Homme de Cro, je croyais aussi que c'était les frères Jacques... qui est encore chanté chez les scouts, je l'entends régulièrement à la maison...


bonne journée à tous en musique avec du soleil beaucoup de Lumière dans votre coeur

nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

antioche
Barbarus
Barbarus

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar antioche » ven. 03 août 2012, 8:30

Bonjour
Je suis surpris que ce fil continue d'être alimenté. Pour moi (mais je peux me tromper) il n'est (il n'a de sens) que si on lit la bible (et plus exactement l'Ancien Testament) de manière littérale, qui est le fait de certaines autres religions ... et qui font débat sur d'autres tropics.
Ces questions ont lieu de se poser car l'Eglise n'a pas rejeté le Levitique et si on lit bien :

Lv 19:27- Vous n'arrondirez pas le bord de votre chevelure et tu ne couperas pas le bord de ta barbe.
Lv 19:28- Vous ne vous ferez pas d'incisions dans le corps pour un mort et vous ne vous ferez pas de tatouage. Je suis Yahvé.

C'est Yahvé qui parle !
Je ne sais pas quel sens non littéral vous voudriez apporter à ce texte ?
St François d'Assise a voulu appliquer littéralement les prescriptions des évangiles ce qui a causé des remous dans l'Eglise qui pensait que c'était impossible…
On voit encore de ces capucins aux longues barbes non taillées, comme quoi le Lévitique résonne toujours au fond de certains.[/img]
Bonjour
Je ne veux absolument pas polémiquer et j'entends bien vos réponses. Toutefois je reviens sur le sens littéral et je dis qu'il faut ne pas y rester coller sinon que faites-vous (c'est presque tiré par hasard du texte car les citations ne manquent pas) de ces quelques exemples ?
Lévitique 4
Il offrira à l'Éternel, pour le péché qu'il a commis, un jeune taureau sans défaut, en sacrifice d'expiation.
On égorgera le taureau devant l'Éternel.
Il fera de ce taureau comme du taureau expiatoire; il fera de même. C'est ainsi que le sacrificateur fera pour eux l'expiation, et il leur sera pardonné.
Lévitique 5
Lorsque quelqu'un, sans s'en apercevoir, touchera une chose souillée, comme le cadavre d'un animal impur, que ce soit d'une bête sauvage ou domestique, ou bien d'un reptile, il deviendra lui-même impur et il se rendra coupable.
Puis il offrira en sacrifice de culpabilité à l'Éternel, pour le péché qu'il a commis, une femelle de menu bétail, une brebis ou une chèvre, comme victime expiatoire.
Lévitique 7
C'est dans le lieu où l'on égorge l'holocauste que sera égorgée la victime pour le sacrifice de culpabilité. On en répandra le sang sur l'autel tout autour.
Lévitique 11
Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n'a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur.
Vous ne mangerez pas le porc, qui a la corne fendue et le pied fourchu, mais qui ne rumine pas: vous le regarderez comme impur.
Lévitique 12
Elle restera encore trente-trois jours à se purifier de son sang; elle ne touchera aucune chose sainte, et elle n'ira point au sanctuaire, jusqu'à ce que les jours de sa purification soient accomplis.

Jésus qui est venu abolir la Loi ancienne.
Qu'est-ce qui vous fait garder pour vrai tel point du Lévitique et écarter tel autre ?
A moins que vous respectiez tout le Lévitique ?
Voilà pourquoi je parle de lecture littérale.
Lorsque j'ai fait ma licence de théologie à l'Institut Catholique, nous étions sensibilisés sur ce type de lecture.
Ailleurs, vous parleriez peut-être de fondamentalisme.
Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8622
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar PaxetBonum » ven. 03 août 2012, 8:43

Jésus qui est venu abolir la Loi ancienne.
Qu'est-ce qui vous fait garder pour vrai tel point du Lévitique et écarter tel autre ?
A moins que vous respectiez tout le Lévitique ?
Voilà pourquoi je parle de lecture littérale.
Lorsque j'ai fait ma licence de théologie à l'Institut Catholique, nous étions sensibilisés sur ce type de lecture.
Ailleurs, vous parleriez peut-être de fondamentalisme.
Bien à vous.
Non, Jésus est venu accomplir la loi, pas l'abolir.
La plupart des autres prescriptions du Lévitique que vous citez sont des sacrifices, or Jésus a accompli le sacrifice parfait, plus aucun sacrifice n'est nécessaire si ce n'est s'associer à celui du Christ.

Je ne dis pas qu'il faut respecter absolument le Lévitique mais vous reprochiez de lire de manière littéral la prescription concernant la barbe, or je ne vois aucune autre lecture possible à mon sens.
Par contre on peut effectivement remettre en cause la nécessité de respecter ces prescriptions depuis la Nouvelle Alliance, là nous sommes d'accord.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar Teano » ven. 03 août 2012, 9:01

A propos de Lévitique 19, 27, voici la réponse donnée par Jacques Kohn z"l, à ce propos :

Il n’existe aucune obligation pour un Juif de porter une barbe ni de mesurer la longueur de ses cheveux.

Deux règles sont toutefois à respecter :
– Il est interdit de détruire les « coins de la barbe » (Wayiqra 19, 27). Cette interdiction prohibe l’emploi d’un rasoir sur certaines parties du visage, mais non celui d’une tondeuse, électrique ou non, dont les lames ne sont pas en contact direct avec la peau.
– La longueur des cheveux ne doit pas nuire à un port correct des tefiline de la tête.



Donc, même dans le judaïsme, l'application concrète de certaines prescriptions pourtant claires de la Torah n'est pas si évidente.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

antioche
Barbarus
Barbarus

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar antioche » ven. 03 août 2012, 9:09

Non, Jésus est venu accomplir la loi, pas l'abolir.
Exact, excusez-moi pour cette erreur bien dommageable; Qu'ai-je écrit ????

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1133
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar nad » ven. 03 août 2012, 10:10

Errare humanum est, sed perseverare diabolicum

les erreurs des uns, par la correction servent de lumière à tous :)

en udp

Nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

baloc
Ædilis
Ædilis
Messages : 21
Inscription : ven. 22 oct. 2010, 20:26
Localisation : Québec, QC
Contact :

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar baloc » sam. 11 août 2012, 14:03

Ces questions ont lieu de se poser car l'Eglise n'a pas rejeté le Levitique
N'allez pas croire que l'Église applique la loi lévitique. C'est simplement que de nombreuses règles de la loi lévitique sont fondées dans la loi naturelle, source commune que reconnaît l'Église.

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1192
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar Epsilon » sam. 11 août 2012, 19:02

Non, Jésus est venu accomplir la loi, pas l'abolir.
Mt (5,17) : nous dit que Jésus n’est pas venu pour « défaire/abolir »… mais pour la « remplir/accomplir » !!!

En fait ici Jésus parle de la Loi ET des Prophètes (c-à-d toutes les Révélations de l’ancienne Alliance) … il dit qu’il n’est pas venue pour « défaire » (dont le sens et à rechercher) … mais pour « remplir » c-à-d que chaque parole de l’Ecriture est « remplie » quand elle devient « effective » et/ou un « fait » … voir notamment Mt (1,22 ; 2,15,17,23 ; etc).

Le sens de « défaire/abolir » est donc à rechercher du coté d’un AVANT (la Loi/Prophète) et d’un APRES (la venue du Christ) … sans être « abolie » (par Jésus) la Loi devient caduque par la Foi en Christ la Révélation première a « accomplie » son but … comme le fruit « accompli » la fleur … et il n’y a (pour un chrétien) plus de référence/soumission/attentes (etc) à la Loi mais d’avoir la Foi en Christ … comme le dit si bien St Paul.

Le ministère de Jésus est beaucoup trop court pour que cette « abrogation » de la Loi (au sens le plus classique) … lui soit directement appliqué/imputé (sauf au sens de l’accomplissement) … mais il est indéniable que dans ses faits/gestes/paroles … c-à-d que toute son attitude doit conduire (ce que fait Paul) jusque-là en toute cohérence de son action … c-à-d de sortir de la doctrine d'appartenance au Judaïsme.


Cordialement, Epsilon

Milobellus
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 déc. 2012, 16:41

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar Milobellus » dim. 12 août 2012, 21:42

Bonjour,

Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de répondre !
Il me semble que toutes paroles de dieu est pour notre bien.
Pour répondre à Epsilon : je n'en suis pas du tout sûr, mais peut-être que Jésus voulait dire par là qu'il est venu accomplir ce qui était annoncé dans l'ancien testament sans pour autant abolir tous les commandements de dieu ? (ce n'est pas une affirmation hein !)

Bonne soirée !

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1192
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Qu'en est-il de la barbe dans la bible ?

Message non lupar Epsilon » lun. 13 août 2012, 15:30

Pour répondre à Epsilon : je n'en suis pas du tout sûr, mais peut-être que Jésus voulait dire par là qu'il est venu accomplir ce qui était annoncé dans l'ancien testament sans pour autant abolir tous les commandements de dieu ? (ce n'est pas une affirmation hein !)
Vous avez parfaitement raison ... c'était pour vois si j'étais lu ;)

Il s'agit bien sûr des "préceptes" de la Loi et non de ses "commandements".


Cordialement, Epsilon

vavi
Barbarus
Barbarus

La barbe chez les chrétiens

Message non lupar vavi » jeu. 21 mars 2013, 15:48

Bonjour,

En voyant la rencontre entre le Pape François, et le Patriarche Bartholomée, une question m'est venue à l'esprit :
Que Signifie la barbe (ou la non-barbe) dans le Christianisme (si tant est que ça est une signification) ?

En effet, Jésus, les apôtres, beaucoup de chrétiens sont majoritairement représentés avec une barbe, pourquoi ? On ne peut pas dire que c'est l'époque, puisque de nombreux Grecs et Romains (païens) sont représentés rasés.

En fait, comme l'a illustré cette rencontre au Vatican, pourquoi les religieux catholiques sont souvent rasés, alors que les religieux orthodoxes ont souvent la barbe ?

Image

Merci de vos éclaircissements.

Avatar de l’utilisateur
Didymos
Censor
Censor
Messages : 177
Inscription : lun. 25 juil. 2011, 14:33
Localisation : Archidioecesis Lugdunensis

Re: La barbe chez les chrétiens

Message non lupar Didymos » jeu. 21 mars 2013, 20:58

Bonjour,

Tout d'abord, Jean-Baptiste, le Christ et les Apôtres, en tant que Juifs, étaient fidèles à la loi de Moïse, qui interdit de se raser la barbe. Porter la barbe est alors une façon d'accepter religieusement d'avoir été créé ainsi par Dieu, qui dans sa bonté a créé l'homme avec une barbe, c'est donc une louange vivante adressée au Créateur. De la même façon que l'interdiction de percer, tatouer ou mutiler quelque partie de son corps que ce soit, parce qu'il est sacré et créé par Dieu.
A noter aussi que se raser la tête et la barbe faisait partie des signes de pénitence ou de deuil, comme la cendre et le fait de déchirer son vêtement.
J'ignore si c'est le cas, mais peut-être que cela a influencé les communautés chrétiennes naissantes, qui suivaient les paroles de conversion radicale du Christ.
Toujours est-il que la raison principale de la barbe rasée et des cheveux courts chez les chrétiens latins est précisément... qu'ils sont latins ! Et qu'à Rome, ça fait partie des marques extérieures principales de romanité et de civilisation. Rien d'étonnant donc que les chrétiens grecs et orientaux, surtout les clercs ne soient pas rasés (et portent parfois les cheveux longs attachés).
Voilà pour la règle générale. Cependant, même dans l'Occident latin, les barbes ont refleuri chez un certain nombre de religieux (capucins, notamment - souvenez-vous de l'Abbé Pierre) et chez les évêques du haut moyen-âge. La raison en est moins évidente, mais il semble que dans ce cas la barbe soit associée à un idéal de pauvreté et/ou à l'expression de la sagesse. Il se peut que le souvenir de la pratique ancienne des Prophètes de l'Ancien Testament et l'iconographie chrétienne du Christ et des Apôtres aient eu une influence.

J'espère avoir aidé. C'est un peu mince, mais c'est tout ce qui me vient.
"Respondit Thomas et dixit ei : Dominus meus et Deus meus !", Jn 20, 28

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: La barbe chez les chrétiens

Message non lupar Anaisunivers » ven. 22 mars 2013, 10:45

Bonjour,

Il y a deux traditions dans le christianisme en ce qui concerne la barbe :
Chez les catholiques orientaux (cf photo), la barbe renvoie au nazir biblique : les consacrés à Dieu ne se rasaient pas (cf Samson).
Chez les latins, être rasé montre le don total de soi et le renoncement.
Ces deux traditions sont légitimes.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités