Prier Jésus ou Dieu ?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Cyril-olivier
Censor
Censor
Messages : 54
Inscription : jeu. 15 déc. 2011, 15:20

Prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Cyril-olivier » ven. 08 févr. 2013, 15:07

Bonjour je suis perdu depuis quelque temps faut t-il prier Jesus ou Dieu ? , comme il ne font qu‘un je me pose la question.

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par nad » ven. 08 févr. 2013, 15:32

bonjour Cyril-Olivier

pour faire très très simple...j'espère ne pas commettre une erreur en simplifiant trop ...

Vous priez Dieu quand vous vous adressez à la Trinité une, c'est à dire quand vous ne distinguez pas les personnes de la Trinité...

Si votre prière est plus spécifique alors vous dirigez votre prière vers chaque Personne de la Trinité soit l'Esprit, soit du Fils, soit du Père..

mais honnêtement ne vous inquiétez pas, si nous nous mélangeons parfois Notre Seigneur Dieu sait très bien ce que nous voulons, à qui nous voulons l'adresser, comment nous l'adressons... et parfois Notre Seigneur Dieu doit bien sourire de nos "emberlificotages"

en udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Mac » ven. 08 févr. 2013, 15:45

Bonjour Cyril-Olivier :)

En complément de ce que vous dis Nad, le Notre Père que Jésus nous a appris. Jésus étant dans le sein du Père, dans le Père, votre prière est reçu du Père et du Fils.
D'un point de vu scripturaire Jésus dit a ses disciples de Le prier ou de prier directement le Père, donc agissez selon les Ecritures Saintes. Voyez pas d'inquiétude comme dit Nad.

Fraternellement en Jésus Christ. :ciao:

Cyril-olivier
Censor
Censor
Messages : 54
Inscription : jeu. 15 déc. 2011, 15:20

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Cyril-olivier » ven. 08 févr. 2013, 17:14

Ok ok merci car jetais un peu perdu je regardé sur des forums tout sa et je lisè souvent des commentaire ou il disé que prié jesus pouvait etre de l‘idolatri

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5056
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par gerardh » ven. 08 févr. 2013, 17:31

________

Bonjour,

Normalement, nous devons prier notre Père, au nom de Jésus Christ : c'est ce que Jésus lui-même nous a enseigné, comme nous le voyons dans les evangiles.

Mais il est possible aussi de s'adresser directement au Seigneur Jésus.


________

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Mac » ven. 08 févr. 2013, 19:10

Cyril-olivier a écrit :Ok ok merci car jetais un peu perdu je regardé sur des forums tout sa et je lisè souvent des commentaire ou il disé que prié jesus pouvait etre de l‘idolatri

Ben non Jésus n'est pas une idole, ou il ont lu ça.

Vous pouvez prier Dieu votre Père, Jésus Christ, l'Esprit Saint, la Très Sainte Vierge, les Saints, les Saints anges... enfin ce qu'enseigne l’Église. Aucune idole dans la liste précédente.

Fraternellement en Jésus de Nazareth ressuscité. :ciao:

Cyril-olivier
Censor
Censor
Messages : 54
Inscription : jeu. 15 déc. 2011, 15:20

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Cyril-olivier » ven. 08 févr. 2013, 23:30

Merci de m‘éclaircir
Donc prier tout le temps Jesus ou la Vierge Marie n‘offensera pas Dieu ?

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par nad » sam. 09 févr. 2013, 0:24

Bonsoir Cyril-Olivier
Donc prier tout le temps Jesus ou la Vierge Marie n‘offensera pas Dieu ?
Bien sur que non au contraire, le Père ne peut pas être plus heureux que nous rentrions dans son mystère à travers le Mystère du Fils et à travers le mystère de Marie...
Marie est Notre Mère elle nous éduque et nous présente à Notre Seigneur Jésus qui nous dit qui me voit voit le Père, Il est le Verbe de Dieu, Le Père le présente comme son Fils Bien Aimé, comment voulez vous offenser Dieu alors que vous le priez?

Il y a une phrase de Notre Saint Père Benoit XVI qui résume, qui pointe parfaiement ce que nous devons comprendre et faire nôtre "Tout es Venu du Christ même Marie, tout est venu par Marie même le Christ"

Je met en spolier toute la prière du Saint Père faite à Lourde en 2008, elle vous éclairera bien mieux que nos propos... :)
[+] Texte masqué
VOYAGE APOSTOLIQUE
EN FRANCE À L'OCCASION DU 150e ANNIVERSAIRE
DES APPARITIONS DE LOURDES
(12 - 15 SEPTEMBRE 2008)

PROCESSION EUCHARISTIQUE

MÉDITATION DU PAPE BENOÎT XVI

Prairie à Lourdes,
Dimanche 14 septembre 2008



Seigneur Jésus, tu es là !

Et vous, mes frères, mes sœurs, mes amis,
Vous êtes là, avec moi, devant Lui !

Seigneur, voici deux mille ans, tu as accepté de monter sur une Croix d'infamie pour ensuite ressusciter et demeurer à jamais avec nous tes frères, tes sœurs !

Et vous, mes frères, mes sœurs, mes amis,
Vous acceptez de vous laisser saisir par Lui.

Nous Le contemplons.
Nous L'adorons.
Nous L'aimons. Nous cherchons à L'aimer davantage.

Nous contemplons Celui qui, au cours de son repas pascal, a donné son Corps et son Sang à ses disciples, pour être avec eux « tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Mt 28, 20).

Nous adorons Celui qui est au principe et au terme de notre foi, Celui sans qui nous ne serions pas là ce soir, Celui sans qui nous ne serions pas du tout, Celui sans qui rien ne serait, rien, absolument rien ! Lui, par qui « tout a été fait » (Jn 1, 3), Lui en qui nous avons été créés, pour l'éternité, Lui qui nous a donné son propre Corps et son propre Sang, Il est là, ce soir, devant nous, offert à nos regards.

Nous aimons - et nous cherchons à aimer davantage – Celui qui est là, devant nous, offert à nos regards, à nos questions peut-être, à notre amour.

Que nous marchions – ou que nous soyons cloués sur un lit de souffrance, que nous marchions dans la joie – ou que nous soyons dans le désert de l'âme (cf. Nb 21, 5), Seigneur, prends-nous tous dans ton Amour : dans l'Amour infini, qui est éternellement Celui du Père pour le Fils et du Fils pour le Père, celui du Père et du Fils pour l'Esprit, et de l’Esprit pour le Père et pour le Fils.

L'Hostie Sainte exposée à nos yeux dit cette Puissance infinie de l'Amour manifestée sur la Croix glorieuse. L'Hostie Sainte nous dit l'incroyable abaissement de Celui qui s'est fait pauvre pour nous faire riches de Lui, Celui qui a accepté de tout perdre pour nous gagner à son Père. L'Hostie Sainte est le Sacrement vivant, efficace de la présence éternelle du Sauveur des hommes à son Église.

Mes frères, mes sœurs, mes amis,

Acceptons, acceptez de vous offrir à Celui qui nous a tout donné, qui est venu non pour juger le monde, mais pour le sauver (cf. Jn 3, 17), acceptez de reconnaître la présence agissante en vos vies de Celui qui est ici présent, exposé à nos regards. Acceptez de Lui offrir vos propres vies !

Marie, la Vierge sainte, Marie, l'Immaculée Conception, a accepté, voici deux mille ans, de tout donner, d'offrir son corps pour accueillir le Corps du Créateur. Tout est venu du Christ, même Marie ; tout est venu par Marie, même le Christ.

Marie, la Vierge sainte, est avec nous ce soir, devant le Corps de son Fils, cent cinquante ans après s'être révélée à la petite Bernadette.

Vierge sainte, aidez-nous à contempler, aidez-nous à adorer, aidez-nous à aimer, à aimer davantage Celui qui nous a tant aimés, pour vivre éternellement avec Lui.

Une foule immense de témoins est invisiblement présente à nos côtés, tout près de cette grotte bénie et devant cette église voulue par la Vierge Marie ;

la foule de tous ceux et de toutes celles qui ont contemplé, vénéré, adoré, la présence réelle de Celui qui s’est donné à nous jusqu'à sa dernière goutte de sang ;

la foule de tous ceux et de toutes celles qui ont passé des heures à L'adorer dans le Très Saint Sacrement de l'autel.

Ce soir, nous ne les voyons pas, mais nous les entendons qui nous disent, à chacun et à chacune d'entre nous : « Viens, laisse-toi appeler par le Maître ! Il est là ! Il t'appelle (cf. Jn 11, 28) ! Il veut prendre ta vie et l'unir à la sienne. Laisse-toi saisir par Lui. Ne regarde plus tes blessures, regarde les siennes. Ne regarde pas ce qui te sépare encore de Lui et des autres ; regarde l'infinie distance qu'Il a abolie en prenant ta chair, en montant sur la Croix que Lui ont préparée les hommes et en se laissant mettre à mort pour te montrer son amour. Dans ses blessures, Il te prend ; dans ses blessures, II t’y cache (…), ne te refuse pas à son Amour ! ».

La foule immense de témoins qui s'est laissée saisir par son Amour, c'est la foule des saints du ciel qui ne cessent d'intercéder pour nous. Ils étaient pécheurs et le savaient, mais ils ont accepté de ne pas regarder leurs blessures et de ne plus regarder que les blessures de leur Seigneur, pour y découvrir la gloire de la Croix, pour y découvrir la victoire de la Vie sur la mort. Saint Pierre-Julien Eymard nous dit tout, lorsqu'il s'écrie : « La sainte Eucharistie, c'est Jésus-Christ passé, présent et futur » ( Sermons et instructions paroissiales d’après 1856, 4-2,1. De la méditation).

Jésus-Christ passé, dans la vérité historique de la soirée au cénacle, où nous ramène toute célébration de la sainte Messe.

Jésus-Christ présent, parce qu'il nous dit : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps, ceci est mon sang ». « Ceci EST », au présent, ici et maintenant, comme dans tous les ici et maintenant de l'histoire des hommes. Présence réelle, présence qui dépasse nos pauvres lèvres, nos pauvres cœurs, nos pauvres pensées. Présence offerte à nos regards comme ici, ce soir, près de cette grotte où Marie s'est révélée comme l’Immaculée Conception.

L'Eucharistie est aussi Jésus-Christ futur, Jésus-Christ à venir. Lorsque nous contemplons l'Hostie Sainte, son Corps de gloire transfiguré et ressuscité, nous contemplons ce que nous contemplerons dans l'éternité, en y découvrant le monde entier porté par son Créateur à chaque seconde de son histoire. Chaque fois que nous Le mangeons, mais aussi chaque fois que nous Le contemplons, nous L'annonçons, jusqu'à ce qu'Il revienne, « donec veniat ». C'est pourquoi nous Le recevons avec un infini respect.

Certains parmi nous ne peuvent pas ou ne peuvent pas encore Le recevoir dans le Sacrement, mais ils peuvent Le contempler avec foi et amour, et exprimer le désir de pouvoir s’unir à Lui. C’est un désir qui a une grande valeur aux yeux de Dieu. Ceux-ci attendent son retour avec plus d’ardeur ; Ils attendent Jésus-Christ à venir.

Lorsqu’une amie de Bernadette lui posa la question le lendemain de sa première communion : « De quoi as-tu été la plus heureuse : de la première communion ou des apparitions ? », Bernadette répondit : « Ce sont deux choses qui vont ensemble, mais ne peuvent être comparées – J’ai été heureuse dans les deux » (Emmanuélite Estrade, 4 juin 1858). Et son curé témoignait à l’Évêque de Tarbes au sujet de sa première communion : « Bernadette fut d’un grand recueillement, d’une attention qui ne laissait rien à désirer … Elle apparaissait bien pénétrée de l’action sainte qu’elle faisait. Tout se développe en elle d’une façon étonnante ».

Avec Pierre-Julien Eymard et avec Bernadette, nous invoquons le témoignage de tant et tant de saints et de saintes qui ont eu pour la sainte Eucharistie le plus grand amour. Nicolas Cabasilas s'écrie et nous dit ce soir : « Si le Christ demeure en nous, de quoi avons-nous besoin ? Que nous manque-t-il ? Si nous demeurons en Christ, que pouvons-nous désirer de plus ? Il est notre hôte et notre demeure. Heureux sommes-nous d'être Sa maison ! Quelle joie d'être nous-mêmes la demeure d'un tel habitant ! » (La vie en Jésus-Christ, IV, 6).

Le bienheureux Charles de Foucauld est né en 1858, l'année même des apparitions de Lourdes. Non loin de son corps raidi par la mort, se trouvait, comme le grain de blé jeté à terre, la lunule contenant le Saint-Sacrement que frère Charles adorait chaque jour durant de longues heures. Le Père de Foucauld nous livre la prière de l'intime de son cœur, une prière adressée à notre Père, mais qu'avec Jésus nous pouvons en toute vérité faire nôtre devant la Sainte Hostie :



« `Mon Père, je remets mon esprit entre Vos mains'.

C'est la dernière prière de notre Maître, de notre Bien-Aimé... Puisse-t-elle être la nôtre, et qu'elle soit non seulement celle de notre dernier instant, mais celle de tous nos instants :

Mon Père, je me remets entre vos mains ; mon Père, je me confie à vous ; mon Père, je m'abandonne à Vous ; mon Père, faites de moi ce qu'il Vous plaira ; quoi que Vous fassiez de moi, je Vous remercie ; merci de tout ; je suis prêt à tout, j'accepte tout ; je Vous remercie de tout. Pourvu que Votre volonté se fasse en moi, mon Dieu, pourvu que Votre volonté se fasse en toutes Vos créatures, en tous Vos enfants, en tous ceux que Votre cœur aime, je ne désire rien d'autre, mon Dieu ; je remets mon âme entre Vos mains ; je Vous la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur, parce que je Vous aime, et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre Vos mains, sans mesure, avec une infinie confiance, car Vous êtes mon Père » (Méditation sur les Saints Évangiles). »

Frères et sœurs bien-aimés, pèlerins d'un jour et habitants de ces vallées, frères évêques, prêtres, diacres, religieux, religieuses, vous tous qui voyez devant vous l'infini abaissement du Fils de Dieu et la gloire infinie de la Résurrection, restez en silence et adorez votre Seigneur, notre Maître et Seigneur Jésus le Christ. Restez en silence, puis parlez et dites au monde : nous ne pouvons plus taire ce que nous savons. Allez dire au monde entier les merveilles de Dieu, présent à chaque moment de nos vies, en tout lieu de la terre. Que Dieu nous bénisse et nous garde, qu'Il nous conduise sur le chemin de la vie éternelle, Lui qui est la Vie, pour les siècles des siècles. Amen

et vous pouvez aussi relire Le Credo avec les explications du CEC
[
[+] Texte masqué
quote]Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible,
Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu,
lumière, né de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu
Engendré non pas créé,
de même nature que le Père ;
et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il descendit du ciel;
Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,
conformément aux Ecritures, et il monta au ciel;
il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts
et son règne n'aura pas de fin.
Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
il procède du Père et du Fils.
Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire;
il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen[/quote]
Prier tout le temps Dieu ne peut pas l'offenser car c'est lui dire votre amour que ce soit à travers Dieu, ou travers chaque Personne de la Très Sainte Trinité, ou à travers, comme vous l'a écrit Mac Marie et les saints... L'important pour Dieu est que essayons d'aimer, que nous nous tournions vers lui et que nous nous abandonnions à lui dans un oui qui est oui, à l'exemple de Marie....

Que Notre Seigneur vous bénisse

en union de prière
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Mac » sam. 09 févr. 2013, 0:39

Cyril-olivier a écrit :Merci de m‘éclaircir
Donc prier tout le temps Jesus ou la Vierge Marie n‘offensera pas Dieu ?
Mon ami Jésus Christ n'est pas une idole. Dire que vous priez une idole alors que vous prier Jésus Christ le fils de Dieu qui est dans le sein du Père c'est me semble t-il purement et simplement du blasphème. Enfin je ne vois pas ce que c'est d'autre.

Petit Verset biblique pour vous éclairer : "qui honore le fils honore le Père, qui n'honore pas le fils n'honore pas le Père".

Il en est de même pour la Vierge. Elle est dans la gloire de Jésus Christ et au ciel disent les écritures nous serons comme les anges des cieux. Or un ange c'est un messager qui porte votre prière à Dieu le Père. Un ange n'est pas une idole.

Pour la prière, vous pouvez si votre temps de prière est court faire le Notre Père comme Jésus l'a appris ( très belle prière et riche), s'il est plus long l'enrichir selon ce que vous propose l’Église de Jésus Christ Notre Seigneur Dieu. Vous pouvez aussi par exemple tout simplement chanter le Nom de Jésus Christ ou faire une louange inspirée.

Petit conseil personnel : fuyez les blasphémateurs comme la peste leur langue peut être comme le venin du diable. En plus ils font perdre beaucoup de temps pour rien. Soyez ferme dans la foi en Jésus Christ et Son Église.

Fraternellement en Jésus Christ. :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Raistlin » sam. 09 févr. 2013, 12:49

Cyril-olivier a écrit :Merci de m‘éclaircir
Donc prier tout le temps Jesus ou la Vierge Marie n‘offensera pas Dieu ?
Jésus étant Dieu, je vois mal où est l'idolâtrie. Sauf à dire que Jésus n'est pas Dieu mais telle n'est pas notre foi. Donc oui, vous pouvez prier et adorer Jésus. Après, la question de savoir dans quels cas on doit s'adresser à Jésus, au Père ou à l'Esprit, là ça demande un peu d'expérience dans la vie spirituelle. C'est vrai que le Père est Dieu, le Fils est Dieu et l'Esprit est Dieu donc, au final, ce n'est pas très grave si on se mélange les pinceaux. Néanmoins, il est bon de savoir que les personnes divines n'ont pas les mêmes "missions" au sein de la Trinité et dans le monde. Par exemple, nous pourrons nous adresser au Père pour les bienfaits que nous recevons de sa main (travail, famille, santé, etc.), alors que nous nous adresserons davantage à Jésus lorsque nous serons dans l'épreuve et que nous lutterons contre le péché (car lui aussi s'est battu contre le mal et a triomphé, et c'est par sa victoire que nous pouvons espérer vaincre à notre tour). Pour l'Esprit, qui est le don que Dieu nous fait, nous pourrons l'invoquer davantage lorsque nous demanderons à être éclairé et guidé sur tel ou tel point. Ce ne sont bien sûr que des pistes, il faut "éprouver" soi-même la prière. L'autre solution est de faire sienne la prière de l'Église (laudes, vêpres, complies, etc.).

Pour Marie (et les saints ou les anges d'une manière générale), c'est complètement différent. Nous leur demandons de prier pour nous, comme vous demanderiez à votre mère ou à un ami de prier pour vous. Mais les prières que nous pouvons leur adresser ne sont pas les prières que nous adressons à Dieu.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Ignotus
Quæstor
Quæstor
Messages : 366
Inscription : dim. 31 août 2008, 13:30
Localisation : Berry

Re: prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Ignotus » dim. 10 févr. 2013, 18:38

Le fait est que le "Notre Père" est la prière de base des chrétiens. Moi aussi je me suis interrogé pour savoir pourquoi il n'existait pas une prière équivalente qui s'adresse au Christ, qui est notre grand frère en humanité, donc plus proche de nous, si je ne m'abuse ?

Avatar de l’utilisateur
Henri Henri
Barbarus
Barbarus

Re: Prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Henri Henri » dim. 30 août 2020, 14:27

mac
Pourriez vous me citer les versets ou il est dit votre citation :
"" Il en est de même pour la Vierge. Elle est dans la gloire de Jésus Christ et au ciel disent les écritures nous serons comme les anges des cieux.""

Carolus
Senator
Senator
Messages : 810
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Prier Jésus ou Dieu ?

Message non lu par Carolus » dim. 30 août 2020, 23:41

Henri Henri a écrit :
dim. 30 août 2020, 14:27
Henri Henri :
mac
Pourriez vous me citer les versets ou il est dit votre citation :
"" Il en est de même pour la Vierge. Elle est dans la gloire de Jésus Christ et au ciel disent les écritures nous serons comme les anges des cieux.""
Merci de votre question, cher Henri Henri. :)
Mt 22, 30 À la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans le ciel.
Il faut attendre la résurrection.

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous dit : À la résurrection […] on est comme les anges dans le ciel, n’est-ce pas ? :oui:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités