Carême et pratique du jeûne

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Saint-Paul
Barbarus
Barbarus

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Saint-Paul » mar. 21 févr. 2012, 0:03

Je retire donc la viande de mon assiette pendant 40 jours (hormis Dimanche).

Merci beaucoup de ce passage d'Isaïe, c'est d'une profondeur et d'une véracité. Le jeûne pour le jeûne ne sert effectivement à rien, mais c'est aussi s'extraire de nos dépendances et ce qui nous éloignent de Dieu.

La charité envers ceux qui n'ont rien et la prière.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9921
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Fée Violine » mar. 21 févr. 2012, 0:28

Mais je veux suivre la tradition et une certaine pratique mortificatoire/ascétique.

La viande est fort couteuse à l'heure où nous discutons. Sans parler que le poisson, dont la nature froide interdit de déclencher l'"incendie de la luxure", paraît tout indiqué comme nourriture d'abstinence.
Mais actuellement, le poisson est encore bien plus cher que la viande! En plus, ce n'est pas du tout une pénitence car c'est délicieux!
D'ailleurs, le but du jeûne de carême n'est pas d'éviter la luxure (qui est à éviter toute l'année), mais de se rapprocher de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Nelly_
Censor
Censor
Messages : 113
Inscription : ven. 06 janv. 2012, 22:16
Localisation : France

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Nelly_ » mar. 21 févr. 2012, 0:30

Au pain et a l'eau !

Ou a la soupe :p
Κύριε ελέησον !

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar steph » mar. 21 févr. 2012, 0:36

Mais je veux suivre la tradition et une certaine pratique mortificatoire/ascétique.
C'est fort louable, cher Saint-Paul!

Je résumerai ici ce que j'ai eu l'occasion d'exprimer en divers endroit de ce forum:
1° La pénitence ne concerne pas seulement l'alimentaire pour lui-même (vous en êtes conscient, parfait!).
2° La pénitence est à recevoir: idéalement, la pratique quadragésimale qui sera la meilleure sera reçue du père spirituel (cf. l'imposition des cendres), à défaut d'un prêtre qui nous connaît un minimum et suivie en totale obéissance: au pire un règle existante à laquelle on se tient: le tout est en tout cas de ne pas se faire "son carême" (tout en l'adaptant en fonction de notre vie quotidienne, de nos lieux de combats, etc.) comme on fait son marché. Dès que l'on fait quelque chose dans l'amour de l'obéissance, il n'y a rien qui soit "laxiste", facile ou autre... Cela empêche aussi (au moins en partie) l'orgueil d'une perfection personnelle choisie tout seul. (pour cela, voir la Règle de St Benoît au chapitre 49)

Ensuite, le jeûne alimentaire peut se vivre de diverses manières: vous avez déjà eu l'occasion de lire la page du code de droit canonique qui fixe la pratique que l'Eglise exige de tous les fidèles pour les jours de pénitence. Elle seule fixe pour les fidèles de rite latin la pratique à tenir.
De fait, cela peut sembler minimal(iste).

Les orthodoxes/ orientauxles plus "purs" ne mangent aucune substance venant d'un animal (pas de viande (ni rouge ni blanche: je n'ai jamais compris pourquoi le poisson était permis: pour moi c'est une concession pour la faiblesse de ceux qui ne savent pas vraiment faire abstinence); pas d'oeufs; pas de laitages; pas de graisses) bref: des légumes et autres végétaux... Ce jeûne qualitatif n'est interrompu à aucun moment (ni le dimanche ni lors d'une fête).
A ce premier jeûne s'ajoute un second, le jeûne quantitatif qui réduit le nombre de prise de nourriture dans la journée, c'est celui-là qui est rompu par un dimanche ou une solennité.
Cette pratique peut être considérée comme le maximum que l'on peut faire quand on est un homme ordinaire (sans doute certains ascètes ont pu faire plus).

Bannir la viande sera déjà pas mal!
Comme on l'a dit, le jeûne doit coûter (pas financièrement) mais "sur soi": il ne se limite donc pas à évacuer le superflu: l'entrée en Carême suppose que le superflu soit déjà mis sur le côté: on s'attaque au coeur du problème.

Bon Carême! Qu'il vous soit à vous saint-Paul et à tous et toutes ici une belle et profonde retraite!

fraternellement
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Saint-Paul
Barbarus
Barbarus

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Saint-Paul » mar. 21 févr. 2012, 11:43

Je vous remercie pour ce passage de la règle de Saint Benoit, qui est très claire et plein de sens.

Effectivement, si la viande coute aussi voir encore plus chère que le poisson, cela ne m'aide guère.

Mais c'est justement que les règles concernant l'Église latine me semble un peu trop minimaliste au niveau alimentaire, tandis que les règles alimentaires chez nos voisins orthodoxes me semblent assez drastiques. Après, je ne néglige pas que je dois m'extraire de ma "dépendance" à l'électronique qui m'éloigne considérablement de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Théophane » mar. 21 févr. 2012, 16:55

Ce que l'Eglise prescrit, c'est de s'abstenir de viande les vendredis de Carême. De plus, depuis le Concile Vatican II, il n'y a plus que deux jours de jeûne : le mercredi des cendres et le vendredi saint. En plus de l'abstinence de viande ces jours-là, les fidèles sont invités à faire un repas normal et un repas très léger. Il est conseillé aussi de prendre un peu de recul envers les plaisirs licites mais qui ne sont pas indispensables (les cigarettes, l'apéritif, les sucreries, et bien sûr le chocolat). Dans l'Opus Dei, on conseille aussi de ne pas goûter, pour ceux qui ont cette habitude, le mercredi, le vendredi et le samedi pendant le Carême. Mais je pense qu'au long de cette période, le plus important, au-delà des privations de nourriture, est sans doute de chercher à devenir meilleur en travaillant plus sérieusement et en s'efforçant d'être plus aimable envers le prochain.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar salésienne05 » mar. 21 févr. 2012, 17:05

Chers amis,

Puisque nous attaquons le Carême demain, je vais faire, comme chaque année, une bonne "confession générale" (ceux qui ont lu l'Introduction à la Vie Dévote" de Saint François de Sales me comprendront), afin de confesser mes péchés actuels mais aussi de confesser ceux que j'avais omis par mégarde ou par oubli ou par méconnaissance du péché. Cela me permet de lutter efficacement contre tous les relents de ces péchés oubliés...

Mon Père spirituel qui me confessera me donnera ma pénitence de Carême. Il me conseillera sans doute de m'abstenir d'Internet et de réduire son usage au minimum syndical obligatoire (lecture de mails, réponses courtes), de ne pas surfer sur les forums, fussent-ils catholiques, de ne pas perdre mon temps à polémiquer quand je pourrais passer ce temps à l'oraison. Il me demandera sans doute une heure supplémentaire d'oraison, en plus de celle que je fais déjà (sauf empêchement majeur = on remplace alors l'oraison par des oraisons jaculatoires tout au long de la journée -cf IVD de Saint François de Sales). Il me demandera aussi sans doute un jeûne d'achats... Cela paraît bête mais, il est clair que, dans la famille, nous faisons souvent des achats qui sont de l'ordre du superflu (livres, revues, petits jouets pour les enfants, confiseries, fringues). Pour l'alimentaire, je supprime tout bonnement l'alcool et les aliments "plaisirs". Mon mari n'étant pas pratiquant et ayant trois jeunes enfants, on limitera la consommation de viande et de poisson sans la supprimer. Mon mari a proposé qu'on essaye tout simplement de vivre avec l'équivalent du SMIC, pour notre vie quotidienne et que l'argent ainsi économisé soit reversé à une oeuvre caritative, et mon mari jeûnera avec moi les mercredi et vendredi, pour me soutenir :coeur: . Pour ma part, j'ai décidé d'agir avec plus de atience et de douceur avec mes enfants, et eux, en y réfléchissant (les deux aînés : 7 et 5 ans), ont décidé de ranger un peu mieux et d'essayer de ne pas se battre "pour faire plaisir à Jésus et à Marie".

Bref, pour le Carême, je vais essayer d'être d'avantage à l'écoute du Christ... :saint:

Donc, je profite aussi de ce message pour indiquer que je viendrai que rarement sur le forum, essentiellement dans les rubriques d'intentions de prières et de soutien dans l'épreuve.

Fraternellement, Bon Carême à tous.

Cécile

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Jean-Mic » mar. 21 févr. 2012, 18:02

Chère Cécile, en cette veille de Carême, je m'empresse de chanter Alleluia :chorale: à la lecture de vos résolutions de Carême, car à partir de demain, ce sera fini jusqu'à Pâques. Votre programme est très beau, merci.

Bon et saint Carême en famille.

Saint-Paul
Barbarus
Barbarus

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Saint-Paul » mar. 21 févr. 2012, 19:56

Concernant l'abstinence de viande j'ai trouvé une bonne explication vis-à-vis du droit canonique : l'abstinence a lieu lors du carême uniquement le mercredi et le vendredi (voir le samedi).

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Jean-Mic » mar. 21 févr. 2012, 20:00

Avec une épouse comme la mienne :coeur: , le poisson et même les oeufs, ça n'a rien d'une pénitence :D !

Avatar de l’utilisateur
Cycas
Censor
Censor
Messages : 99
Inscription : ven. 12 août 2005, 12:53
Conviction : Catholique

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Cycas » mer. 22 févr. 2012, 22:33

Pas d'alcool, ni de sucreries en ce qui me concerne.
Moins de viande et un repas léger le soir.
Lecture de la Bible de façon quotidienne.
Lecture de livres religieux, je commence La légende dorée.
Don de temps pour des associations caritatives.

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar AMaria » jeu. 23 févr. 2012, 19:06

Mon premier Carême...il commence difficilement...

je ne vis pas chez moi, ma famille m'héberge et ne suit pas le carême, donc plats en abondance sur la table... donc j'essaie de faire face au démon à chaque instant...
je ne mange plus de viande (ça ne me fait rien, je n'ai jamais été pour), plus de sucreries, une repas sans viande le midi, une collation matin et soir... j'essaie d'oublier mes périodes de "faim" en me plongeant dans L'imitation de JC mais même ça c'est difficile dans le contexte autour de moi (télévision, cris, musique) cela me plonge plus dans un état vraiment irascible qu'autre chose :( j'en deviens désagréable... réunion de famille à cet instant autour de l'apéritif, j'ai décidé de ne pas boire d'alcool alors je suis seule... si seulement j'avais mon petit chez-moi où je pourrais vivre comme bon me semble :/ et vous, comment faites vous?
merci pour vos lumières
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Isabelle47 » jeu. 23 févr. 2012, 19:18

Si le carême revient à devenir irascible et ne plus supporter son entourage, il y a sûrement quelque chose qui cloche dans l'appréhension ou la compréhension du carême!
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar AMaria » jeu. 23 févr. 2012, 19:29

j'ai très bien assimilé ce pourquoi je le faisais, c'est mon corps qui fait cela, en effet quand je mange peu je me sens faible et moins concentrée

edit : je me sens bien mieux à présent après ma collation :D je suis une grosse mangeuse et grignote beaucoup entre les repas, c'est ça que je veux combattre pour me rapprocher du Seigneur que j'aime tant et être prête pour la Pâque ^^ un temps d'adaptation est certainement nécessaire (je vous rassure, je ne me sens pas très bien qu'une petite demi heure avant de manger, pas toute la journée :p )
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Griffon » jeu. 23 févr. 2012, 20:35

Chère AMaria,

Le carême nepeut pas être l'occasion de performance.
La limite est parfois difficile à placer.

Je vous invite à confier votre carême à Jésus.
Tout en évitant de mettre dévolus même l'abattre trop haute.

Vous pourriez par exemple vous contenter se supprimer tout ce qui est douceurs.
Et pourquoi ne pas en profiter pour mettre un peu plus de prière dans votre vie ?

Vraiment, c'est Jésus le seul vrai important.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités