Carême et pratique du jeûne

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 980
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Comment bien vivre le Carême

Message non lupar VexillumRegis » lun. 19 févr. 2007, 13:13

Quelqu'un pourrait-il me résumer les modalités pratiques du jeûne du Carême ?

Merci.

- VR -

Avatar de l’utilisateur
Lutin Grognon
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : dim. 02 avr. 2006, 19:35
Localisation : France

Message non lupar Lutin Grognon » lun. 19 févr. 2007, 13:44

Le jeûne du Carême est toujours exigé par l'Eglise à tous ceux d'âge 18 à 59 le mercredi des Cendres et le vendredi saint, mais il est quelque chose que la plupart des gens peuvent faire chaque jour du Carême (dimanche exempt, n'ayant jamais été un jour de jeûne), ainsi qu'il était le cas avant. Ceci était formellement exigé de tous les catholiques de 21 à 59 ans. La méthode traditionnelle de jeûne de l'Eglise est de prendre un seul repas complet chaque jour, auquel on peut manger de la viande (sauf les jours d'abstinence), plus deux petits repas qui ensemble ne sont pas équivalents au repas principal et auxquels on ne mange pas de viande, avec rien entre les repas. (Paragraphe traduit du livret Pious Practices for Lent de TAN Books.)
Lutin Grognon

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lupar jean_droit » lun. 19 févr. 2007, 13:46

Voilà une bonne question ...
Ce que j'en sais c'est que nous devons jeûner le mercredi des cendres et vendredi saint.
L'abstinence ( ne pas manger de viande ) est prescrite tous les vendredis.
Un autre aspect est de "faire ses Pâques", c'est à dire de se confesser et de communier.
Je n'en sais guère plus ..............


Sur le site de l'Archevêché de Paris il y a ce modeste texte :

40 jours de grâce pour se préparer à Pâques
40 jours donnés aux catéchumènes pour se préparer au baptême
40 jours données aux chrétiens pour s'unir aux catéchumènes et redécouvrir la joie de leur baptême

Mercredi des Cendres : la Conversion

"Parole du Seigneur : revenez à moi de tout votre coeur" (Joël 2,12)
Recevoir le geste des cendres, c'est reconnaître l'amour de Dieu le Père et décider de se tourner vers lui :

En donnant avec coeur à celui qui manque (l'aumône)
En prenant le temps de se mettre à l'écoute de Dieu et de sa Parole (la prière)
En se privant pour mieux aimer son Seigneur (le jeûne)

Evangile selon Saint-Matthieu chapitre 6, v.1 à 18 : les trois attitudes spirituelles

Avatar de l’utilisateur
Popeye
Le vrai marin
Le vrai marin
Messages : 718
Inscription : sam. 19 nov. 2005, 12:31

Comment bien vivre le Carême

Message non lupar Popeye » sam. 24 févr. 2007, 8:16

Bonjour à tous.

En Carême, normalement, il n'y a qu'un repas, le soir, après le coucher du soleil, comme l'explique Dom Guéranger dans L'Année Liturgique, ce qui est la pratique authentique du jeûne, à quoi j'ajoute l'abstinence de viande [sauf poissons], oeuf, beurre, laitages. Cette pratique a perduré intacte pendant plus d'un millénaire ; les failles n'apparaissant qu'aux Xème-XIème siècles, avec la dispense accordée de plus en plus souvent de rompre le jeûne après none (15 heures), pratique devenue courante au XIIème. Au XIVème-XVème siècles, dispense fut donnée de le rompre dès sexte (midi), après quoi fut ajoutée l'autorisation d'une collation, c'est à dire d'un léger fortifiant, donnée en début de soirée, à l'heure où se lisaient les Collationes (conférences) de Jean Cassien, d'où le nom de collation consistant originairement en un verre de vin et en un morceau de pain, et devenue depuis un second repas. Pour ces raisons, les catholiques d'aujourd'hui ont perdu le sens du jeûne, qui est un acte de pénitence, d'expiation, de satisfaction, de sanctification, en préparation à la Passion. Cet abandon du jeûne, jeûne de soi fort salutaire en tant qu'accompagné de la prière [Mt XVII 21], est d'autant plus honteux que les infidèles mahométans, dont le Ramadan n'est qu'une copie du Carême tel qu'autrefois pratiqué, ne faillissent pas, eux, dans leurs observances. Les races occidentales sont décidément devenues bien décadentes depuis qu'elles ont perdu la ferveur du haut Moyen-Âge.


Nous voyons dans l'Ancien Temps les israélites jeûner et faire pénitence pour se rendre Dieu propice dans les circonstances les plus extrêmes de la vie : « Dans les provinces, partout où parvinrent l'ordre et le décret royal [d'extermination des juifs], ce ne fut plus chez les juifs que deuil, jeûne, larmes et lamentations. Le sac et la cendre furent la couche de beaucoup. » (Est IV 3). Le clergé et les prophètes font procéder à des jeûnes pour obtenir de Dieu les faveurs espérées : c'est la proclamation du jeûne : I R XXI 9, 12 ; Jr XXXVI 9 ; II Ch XX 3 ... Le temps du jeûne est un temps de sanctification : « Sanctifiez-vous par le jeûne » (Jl I 14). Ne sert à rien de jeûner sans prier et sanctifier : il faut aussi respecter l'esprit du jeûne : Is LVIII 5-6 ; Za VII 5. Avec le jeûne, doivent être : - La prière et les larmes : Jon III 5 ; Est IV 3 - La clameur (prière fervente) : Est IX 31 ; Lc II 37. Le Christ recommande la prière et le jeûne : Mt XVII 21. Le jeûne est pratiqué par les Apôtres : Ac XIV 23 ; II Co XI 27

Avatar de l’utilisateur
Popeye
Le vrai marin
Le vrai marin
Messages : 718
Inscription : sam. 19 nov. 2005, 12:31

Message non lupar Popeye » sam. 24 févr. 2007, 13:00

Personnellement, j'ai eu l'occasion de parler du Ramadan à un prêtre qui m'a dit qu'il s'agissait d'un fondamentalisme avec lequel, heureusement, le carême chrétien n'avait rien à voir...
Le Carême est d'abord affaire de jeûne et de prière. Encore faut-il que s'y ajoute l'esprit du Christ, dont on peut penser qu'il manque aux musulmans. Mais quant au jeûne, je suis formel, et je te renvoie aux textes de l'Office (bréviaire), qui sont l'un des lieux théologiques.

Avatar de l’utilisateur
Popeye
Le vrai marin
Le vrai marin
Messages : 718
Inscription : sam. 19 nov. 2005, 12:31

Message non lupar Popeye » sam. 24 févr. 2007, 13:05

[align=justify]Ah oui, encore une chose. Si le Temps du Carême ne commence qu'au Dimanche de la Quadragésime, le jeûne du Carême commence aux mercredi des Cendres. Car le Temps de Carême inclut les deux semaines du "Temps" de la Passion (semaine de la Passion et semaine sainte), d'où 6 semaines = 42 jours, moins les 6 Dimanches ou le jeûne est rompu, soit 36 jours de jeûne, raison pourquoi, pour arriver au chiffre 40, en souvenir du jeûne du Christ, l'Eglise a institué 4 jours supplémentaires de jeûne, du mercredi des Cendres au samedi d'avant le premier Dimanche de Carême (Dimanche de la Quadragésime).

A plus tard mon amour. :) [/align]

MAPI
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mar. 03 févr. 2009, 20:01

Carême et pratique du jeûne

Message non lupar MAPI » lun. 02 févr. 2009, 23:28

Bonjour,

Ne pratiquant que depuis peu de temps et souhaitant faire le carême, ne mangeant déjà pas de viande, j'ai lu qu'il fallait ne faire qu'un repas par jour, manger des fruits le matin et le soir. Pour moi qui jeûne déjà toute l'année dans le sens ou je ne mange plus de viande, je me demande s'il ne faudrait pas que je jeûne sans eau ni nourriture durant la journée (comme dans l'islam) ? D'ailleurs , Jésus ne jeûnait-il pas comme cela ? Qu'en pensez-vous ?

On m'avait dit que chacun pratiquait de la façon qu'il désirait, donc, j'ai cherché, surtout dans l'évangile. Que pensez-vous que soit "la pratique" ? Comment pratique-t-on ?

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Carême

Message non lupar Boris » mar. 03 févr. 2009, 12:17

Je ne sais pas où vous avez lu qu'il ne fallait pas manger de viande pendant l'année.

Voici ce qui est prescrit par l'Eglise Catholique pour le Carême :
1249 Tous les fidèles sont tenus par la loi divine de faire pénitence chacun à sa façon; mais pour que tous soient unis en quelque observance commune de la pénitence, sont prescrits des jours de pénitence durant lesquels les fidèles s'adonneront d'une manière spéciale à la prière et pratiqueront des oeuvres de piété et de charité, se renonceront à eux-mêmes en remplissant plus fidèlement leurs obligations propres, et surtout en observant le jeûne et l'abstinence selon les canons suivants.

1250 Les jours et temps de pénitence pour l'Eglise tout entière sont chaque vendredi de toute l'année et le temps du Carême.

1251 L'abstinence de viande ou d'une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Evêques, sera observée chaque vendredi de l'année, à moins qu'il ne tombe l'un des jours marqués comme solennité; mais l'abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ.

1252 Sont tenus par la loi de l'abstinence, les fidèles qui ont quatorze ans révolus; mais sont liés par la loi du jeûne tous les fidèles majeurs jusqu'à la soixantième année commencée. Les pasteurs d'âmes et les parents veilleront cependant à ce que les jeunes dispensés de la loi du jeûne et de l'abstinence en raison de leur âge soient formés au vrai sens de la pénitence.

1253 La conférence des évêques peut préciser davantage les modalités d'observance du jeûne et de l'abstinence, ainsi que les autres formes de pénitence, surtout les œuvres de charité et les exercices de piété qui peuvent tenir lieu en tout ou en partie de l'abstinence et du jeûne.
Il faut bien comprendre le sens de cette privation :
- c'est un détachement de la vie matérielle pour se tourner vers la vie spirituelle. Jeûner pour se priver sans chercher en même temps à mieux faire la Volonté Divine, à mieux obéir à l'Eglise ne sert à rien.
- les privations doivent l'occasion pour nous de progresser dans la recherche de Dieu et dans la pratique de ses commandements, que l'Eglise nous transmet.

Par exemple, lorsque je le pouvais, je remplaçais le repas du vendredi midi par 1 heure d'adoration.
Ensuite, au sein de mon foyer, nous ne consommons plus de crème au chocolat afin de marquer le temps du carême par une privation de ce qui relève d'une légère gourmandise. Dans le même temps, nous essayons de suivre des efforts de Carême pour donner du sens à cette privation.


N'oublions pas ce dicton : "l'habit ne fait pas le moine". Mais il faut ajouter qu'il y contribue. La privation ne doit pas être qu'un habit extérieur. Elle doit nous guider vers la voie de la Sainteté intérieur.
UdP,
Boris

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Carême

Message non lupar Mac » mar. 03 févr. 2009, 15:25

Je crois que pour jeûner sans eau et sans nourriture il faut tenir compte des efforts physiques que vous devez déployer durant la journée notamment dans votre travail, ainsi que de votre état de santé. Si vous êtes d'une santé fragile définir un jeûne qui soit adapté.

Ensuite, il s'agit de bien définir le sens de notre jeûne en notre esprit. Dieu comprend le sens que nous attribuons au jeûne et peut réprouver notre intention car nous jeûnons non par amour de ses commandements mais parce que c'est à la mode ou pour une raison qui ne Lui plait pas. Le jeûne est un acte d'amour envers Dieu: une offrande.

Le jeûne est prescrit par Dieu sur le Sinaï à Moïse, ce qui n'est pas aboli par le Christ.
le jeûne est un acte d'humiliation de l'âme devant Dieu ( cf : les psaumes)
le jeûne est un acte qui marque notre deuil du fait de la séparation d'avec le Seigneur ( cf : l'évg)
Le jeûne c'est un dépouillement, qui marque l'appartenance à Dieu
Le jeûne est un acte de foi.

Je cite Boris en complément:
Il faut bien comprendre le sens de cette privation :
- c'est un détachement de la vie matérielle pour se tourner vers la vie spirituelle. Jeûner pour se priver sans chercher en même temps à mieux faire la Volonté Divine, à mieux obéir à l'Eglise ne sert à rien.
- les privations doivent l'occasion pour nous de progresser dans la recherche de Dieu et dans la pratique de ses commandements, que l'Eglise nous transmet.
La puissance du jeûne.

Le jeûne ( pain et eau) est hyper-puissant lorsqu'il se pratique dans l'humilité, la sincérité, l'amour, ceci allié à la prière, à la lecture de la parole de Dieu l'adoration, aux sacrements, aux messes. C'est un acte qui touche Dieu profondément, et Il accorde en retour des grâces :paix familiale, paix intérieur, libération, guérisons, travail, conversion....quelques fois cela peut prendre un peu de temps pour les impatients mais Dieu accorde de façon très impressionnante ce qui est nécessaire pour que nous demeurions toujours avec Lui.

Le Seigneur dit : " ce type de démons ne peuvent se chasser que par le jeûne et la prière".

Le démon hait le jeûne car il sait qu'allié à la prière, à la Sainte Messe, la parole de Dieu, aux sacrements, à l'adoration, Dieu ne pourra qu'éloigner ses tentations de nous.

Pour résumer:

Le jeûne c'est une manière d'affirmer quelque part que nous ne sommes pas de ce monde mais du royaume des cieux. Il doit être fait dans un esprit d'amour, une offrande de l'enfant au Père.
Le jeûne allié à la prière touche Dieu de manière spéciale et Lui permet de déployer sa puissance en nos vies, de nous préserver nous et nos frères des mauvais chemins
Attention aux excès dans le jeûne qui peuvent être inspirer par le démons lui même pour le dénaturer, comme le soulignent certains Saints.

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Senator
Senator
Messages : 601
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: Carême

Message non lupar Zvjezdana62 » mar. 03 févr. 2009, 16:36

Je pense que le Carême consiste à se priver de quelque chose, quelque plaisir. Le choix peut être très individuel. J'ai connu une jeune femme qui avait décidé une fois de ne pas fumer pendant Carême.
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8198
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Carême

Message non lupar Raistlin » mar. 03 févr. 2009, 16:55

Je pense que le Carême consiste à se priver de quelque chose, quelque plaisir. Le choix peut être très individuel. J'ai connu une jeune femme qui avait décidé une fois de ne pas fumer pendant Carême.
Oui je suis d'accord avec vous : renoncer à quelque chose à laquelle on tient par amour pour Dieu, parce qu'on le préfère Lui à tout autre bien.

Fraternellement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Carême

Message non lupar Boris » mar. 03 févr. 2009, 17:00

que je jeûne sans eau ni nourriture durant la journée (comme dans l'islam) ?
Cette phrase évoque 2 choses. Tout d'abord "sans eau ni nourriture durant la journée" :
- le but du jeûne ne doit pas être de se priver durant le jour pour se repaitre la nuit. Cela ne sert à rien sinon à s'atrophier l'estomac et à se rendre incapable de quoi que ce soit durant le jour : pas nourriture au moment des efforts (physiques ou intellectuels) et mauvais sommeil (du fait de la digestion).

Ensuite "comme dans l'islam" :
- en France, il y a moins de 20% de pratiquants musulmans mais 80% qui font le ramadan
- on voit bien la futilité qui se cache derrière le ramadan ou la pression qu'exerce la minorité sur majorité dans la pratique la plus visible de ce culte
- regardez bien les musulmans au moment du ramadan :
1) ils mangent comme 4 dès le coucher du soleil, il n'y a donc aucun jeûne durant le ramadan mais un décalage des repas. Avez déjà gouté aux plats qu'ils mangent le soir ? C'est un coup à pécher par gourmandise !
2) ils ne changent en rient leurs habitudes en dehors du ramadan et ne prient pas plus durant le ramadan

Cette pratique est donc contraire au Catholicisme et des jeûnes chrétiens (dont s'inspire l'Islam) : en effet à quoi bon se faire du mal pour ne pas changer sa vie, à quoi bon se montrer à tous lorsque l'on jeûne mais n'avoir aucune pratique religieuse !

Souvenons-nous des paroles du Christ :
Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin qu'il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
Ainsi cette manière de montrer à tous que l'on jeûne est tout à fait contraire à l'esprit du jeûne chrétien.
C'est en réalité une consolation que les médias ne parlent pas du Carême : ainsi nous respectons la prescription du Seigneur contrairement à ceux qui font afficher dans tous les journaux les dates de leur jeûne.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Carême

Message non lupar Boris » mar. 03 févr. 2009, 17:29

Je pense que le Carême consiste à se priver de quelque chose, quelque plaisir. Le choix peut être très individuel. J'ai connu une jeune femme qui avait décidé une fois de ne pas fumer pendant Carême.
Dans cet exemple précis, le but est aussi de ne pas reprendre cette addiction et mauvaise habitude.

Voici un communiqué de Rome sur le sens du jeûne :
SENS CHRETIEN DU JEUNE



CITE DU VATICAN, 3 FEV 2009 (VIS). Près la Salle-de-Presse du Saint-Siège ce matin, a été présenté le Message papal 2009 pour le Carême. Le Cardinal Paul Josef Cordes, Président du Conseil pontifical Cor Unum, était accompagné de Mgr.Karel Kasteel, Secrétaire, et de Mgr.Giampietro Dal Toso, Sous-secrétaire, et de Mme Josette Sheeran, Directrice du Programme alimentaire mondial (ONU). Année après année, a dit le Cardinal Cordes, le Pape rappelle la nécessité d'ouvrir son coeur et ses mains à qui est dans le besoin. "Pour ne pas devenir une idéologie ou un pur exercice mental, l'aide a toujours besoin de concret pour faire face aux situations de misère".



D'abord, la Directrice du PAM a rappelé qu'un personne sur dix dans le monde souffre de la faim. "C'est une question de distribution, à laquelle s'ajoutent l'avidité et la discrimination, la guerre et tout autre genre de calamité". Aujourd'hui, un enfant meurt chaque six secondes, et on se demande ce qui pourrait alléger à jamais l'humiliation, la souffrance et l'injustice de la faim. La réponse est clairement oui, "nous disposons des moyens et des techniques pour y remédier, et cela est fait déjà dans bien des endroits du monde. Puis Mme Sheeran à cité le Darfour où, pour moins de 5 centimes par personne et par jour, "on est parvenus des morts en masse. "Au Sénégal, par exemple, "l'accroissement des prix alimentaires...a mis en danger de famine et de malnutrition 40% des familles d'agriculteurs... L'an passé, le PAM a acheté pour plus d'un milliard d'US$ d'aliments, directement dans les pays en voie de développement, aidant ainsi à briser à sa base le cercle vicieux de la pauvreté... Les programmes d'alimentation scolaire de par le monde...sont un moyen efficace et soutenable de soutien à l'instruction et à l'alimentation. Cela renforce aussi l'action sociale des femmes et des jeunes filles", comme cela a été le cas en Afghanistan. Mme Sheeran a précisé que l'organisation qu'elle dirige "collabore avec des institutions caritatives et des ONG du monde entier, comme les Caritas locales et les diocèses d'une quarantaine de pays qui prennent part au projet "Aliments contre travail", dans le domaine de la santé comme de l'éducation. Dans une quinzaine de pays le PAM collabore en particulier avec le Catholic Relief Services.



Ensuite, le Cardinal Cordes a évoqué son récent passage dans les bidonvilles de Manille (Philippines) et son encouragement aux évêques à ne pas céder face à la misère humaine, mais à tout faire pour traiter directement certaines situations. "C'est dans cette perspective réaliste que prend place le document papal, ouvert sur l'horizon plus vaste de la foi et de son rapport aux modes de vie actuels". Dans une époque attentive au bien-être et à la santé, "ce message quarésimal est en quelque sorte une contradiction... Le corps peut devenir un tyran et le bien-être risque de réduire la liberté de l'homme, non plus gérée par sa volonté". Ainsi le jeûne peut-il représenter un changement de cap dans l'existence car "il transcende la dimension terrestre en poursuivant un objectif qui va au-delà de ce monde...comme l'accès au nirvana pour les bouddhistes ou l'obéissance à Allah, maître du ciel et de la terre pour les musulmans. Le jeûne dans ces religions n'est cependant pas assimilable au jeûne chrétien" car il est, sous influence du dualisme, une "lutte contre le pouvoir de la matière sur l'homme. Il a une coloration négative car il faut se libérer du poids du créé sur notre être, ce qui risque d'isoler l'homme, de le fermer et de le replier sur lui-même. Au contraire, pour le chrétien, le désir mystique n'est pas le mépris de soi mais la descente dans les profondeurs de la foi où on rencontre Dieu".



Le Président de Cor Unum a ensuite rappelé la naissance après la seconde guerre mondiale et les encouragements du Concile Vatican II des actions quarésimales par lesquelles les diocèses les plus riches font des collectes afin d'aider les plus pauvres. Malgré tous les bénéfices et l'espérance que ces initiatives apportent, "il serait superficiel de limiter à des collectes la préparation pascale". D'où l'importance du volet spirituel du message de cette année dans lequel le Pape n'entend pas seulement ajouter une initiative humanitaire de plus au bon et au bien. "Toute action des fidèles doit avoir une signification chrétienne, contenir le soi pour laisser la place à l'offrande de soi. Dieu seul est au bout du compte le bonheur que nous cherchons".

OP/MESSAGE CAREME/CORDES VIS 090203 (750)
UdP,
Boris

MAPI
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mar. 03 févr. 2009, 20:01

Re: Carême

Message non lupar MAPI » mar. 03 févr. 2009, 19:35

merci à toutes et tous d'avoir répondu à ma question,

la réponse de MAC:

Le Seigneur dit : " ce type de démons ne peuvent se chasser que par le jeûne et la prière".

Le démon hait le jeûne car il sait qu'allié à la prière, à la Sainte Messe, la parole de Dieu, aux sacrements, à l'adoration, Dieu ne pourra qu'éloigner ses tentations de nous.

De quel jeûne s'agit-il?
le jeûne pain et eau? veut dire qu'on ne mange que du pain et de l'eau sur toute une journée?

et Mac, tu dit aussi que le démon peut démesurer le jeûne pour le dénaturer, qu'entends-tu pas démesurer?

Bien entendu je ne fais pas que jeûner, ce n'est pas pour moi un effet de mode.. je prie , je vais à la messe quand je peux, je respecte les loies..

Mac? qu'es-ceque les sacrements?

Merci de me répondre si tu lis ceci
vos réponses à tous m'ont permis d'avancer dans mon ignorance

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Carême

Message non lupar Mac » mar. 03 févr. 2009, 19:50

Spoiler!
que je jeûne sans eau ni nourriture durant la journée (comme dans l'islam) ?
Cette phrase évoque 2 choses.

Tout d'abord "sans eau ni nourriture durant la journée" :
- le but du jeûne ne doit pas être de se priver durant le jour pour se repaitre la nuit. Cela ne sert à rien sinon à s'atrophier l'estomac et à se rendre incapable de quoi que ce soit durant le jour : pas nourriture au moment des efforts (physiques ou intellectuels) et mauvais sommeil (du fait de la digestion).

Ensuite "comme dans l'islam" :
- en France, il y a moins de 20% de pratiquants musulmans mais 80% qui font le ramadan
- on voit bien la futilité qui se cache derrière le ramadan ou la pression qu'exerce la minorité sur majorité dans la pratique la plus visible de ce culte
- regardez bien les musulmans au moment du ramadan :
1) ils mangent comme 4 dès le coucher du soleil, il n'y a donc aucun jeûne durant le ramadan mais un décalage des repas. Avez déjà gouté aux plats qu'ils mangent le soir ? C'est un coup à pécher par gourmandise !
2) ils ne changent en rient leurs habitudes en dehors du ramadan et ne prient pas plus durant le ramadan

Cette pratique est donc contraire au Catholicisme et des jeûnes chrétiens (dont s'inspire l'Islam) : en effet à quoi bon se faire du mal pour ne pas changer sa vie, à quoi bon se montrer à tous lorsque l'on jeûne mais n'avoir aucune pratique religieuse !

Souvenons-nous des paroles du Christ :
Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin qu'il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
Ainsi cette manière de montrer à tous que l'on jeûne est tout à fait contraire à l'esprit du jeûne chrétien.
C'est en réalité une consolation que les médias ne parlent pas du Carême : ainsi nous respectons la prescription du Seigneur contrairement à ceux qui font afficher dans tous les journaux les dates de leur jeûne.
Je pense aussi qu'il ne faut pas s'inspirer effectivement de ce qui se fait dans l'Islam pour jeûner. J'y vois comme une offense au vrai et seul Seigneur que d'aller s'inspirer de leur pratique du jeûne.

Merci Boris pour la référence Mt VI, 17-1"Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin qu'il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

Dans un enseignement sur le jeûne, une sœur qui le pratique ( pain et eau ) disait et je crois qu'elle voyait juste, qu'une journée faisant 24h on pouvait commencer le jeûne à 0h du matin et le terminer le soir à minuit. Après le jeûne, il ne s'agissait pas de se jeter sur la nourriture comme celui qu'a pas vu une tranche de bœuf depuis des mois et des années. Par ailleurs elle faisait référence au passage ci-dessus pour rappeler l'esprit dans lequel le jeûne devait se faire. Il ne s'agit en aucun cas de sortir les trompettes et d'ameuter la foule pour leur faire savoir que l'on jeûne : çà doit se faire dans le secret et l'humilité. De plus si le jeûne est d'une certaine manière la prière du corps, il doit être envisager avec la prière tel que le rosaire, les chants au Saint Esprit.....Enfin, le jeûne pouvait être modulé en fonctions des activités de chacun.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités