Carême et pratique du jeûne

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Jean-Mic » jeu. 23 févr. 2012, 21:27

Dans l'Evangile de St Matthieu :
Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites ; car ils exténuent leur visage, pour faire voir aux hommes qu'ils jeûnent. En vérité, Je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Mais toi, lorsque tu jeûnes, parfume ta tête, et lave ton visage afin de ne pas faire voir aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père, qui est présent dans le secret ; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra. La phrase est dure, comment souvent dans l'Evangile, et je suis bien certain que votre attitude n'a rien d'hypocrite, mais le jeûne ne doit pas être une occasion de fâcherie inutile au sein de la famille. Le jeûne et l'esprit de carême, cela a été dit plus haut, c'est une attitude de cœur bien plus qu'une attitude de corps.

Quelques attitudes possibles ?
  • Tout le monde prend l'apéro ? eh bien, prenons un verre d'eau ou un jus de fruit avec eux, trinquons et rions avec notre entourage (c'est l'esprit du mot de Matthieu "parfume ta tête"). Ne restons pas à part, ne nous coupons pas de notre entourage, c'est ça que dit Matthieu (sauf pour la prière, pour laquelle il écrit : "retire-toi dans ta chambre").
  • Vous voulez faire face au démon ... en ne mangeant pas de viande et vous ajoutez aussitôt : "ça ne me fait rien, je n'ai jamais été pour" ? Alors là, permettez-moi de vous dire en toute gentillesse que vous êtes à côté de la plaque (je vous le dis vraiment sans méchanceté). Le démon est bien trop malin : il ne nous attaque pas avec des choses que nous n'aimons pas ou qui nous dégoutent. Si c'était le cas, nous serions tous des saints capables de résister à la tentation ! J'avoue pour ma part avoir fait bien plus pénitence certaines fois en mangeant des plats qui ne m'inspiraient pas qu'en prétextant le carême pour ne pas y toucher : j'ai le souvenir d'un Jeudi Saint et d'un poisson plein d'arêtes, accompagné de fenouil, que je déteste (mon esprit de pénitence n'a quand même pas été jusqu'à en redemander)...
  • Vous avouez que ce carême "vous plonge dans un état vraiment irascible ... j'en deviens désagréable" ? C'est peut-être là que le démon entre en jeu. Ce que le Seigneur attend de nous, ce n'est pas d'abord une privation alimentaire (jeûne ou abstinence), c'est la conversion du cœur. Je vous avoue que j'ai le même souci : le jeûne me colle la migraine et me met les nerfs à fleur de peau. Peut-être que travailler à maîtriser notre humeur est plus important et plus urgent à Ses yeux que ce que nous mangeons ou non ? L'aptitude au jeûne ne vient que si nous sommes au clair sur les attentes du Seigneur.
  • Enfin, à vous lire, j'ai l'impression que ce qui vous coûte plus que vos inquiétudes sur le bon jeûne, c'est de ne pas avoir votre autonomie par rapport à votre famille. Confiez cela, confiez votre famille au Seigneur. Et trouvez quelqu'un pour en parler (un prêtre ?), quelqu'un d'un peu moins anonyme qu'un forum sur internet.
Je vous souhaite fraternellement un bon et beau carême, fructueux pour vous et votre entourage, même si, eux, n'en connaissent pas la source.
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2156
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Relief » jeu. 23 févr. 2012, 22:05

Ce que l'Eglise prescrit, c'est de s'abstenir de viande les vendredis de Carême.
Quels que soient les vendredis, je ne mange jamais de viande. Suis-je le dernier des Mohicans ? :)

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Isabelle47 » jeu. 23 févr. 2012, 22:21

En effet, le vendredi, c'est poisson! :oui:

Mais à vous lire, certains, je me demande si se torturer ainsi soi-même, c'est vraiment la bonne voie pour suivre Jésus :mal: et, pardonnez-moi, s'il n'y a pas un petit côté un peu bravache dans la surenchère... :(
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1127
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar nad » jeu. 23 févr. 2012, 23:50

Et si Carême c'était aussi ne pas jeûner alimentairement... mais faire passer l'amour du Seigneur devant et apprendre à prendre soin de l'être physique que nous maltraitons beaucoup dans nos vie de métro boulot dodo, ou on oublie parfois qu'un corps a besoin d'énergie (donc d'aliments de base sans partir dans le superflu...) et de repos pour fonctionner correctement et pour servir Dieu et nos frères et soeurs, respecter notre devoir d'état et rendre la vie plus douce à nos proches et à ceux que le Seigneur met sur notre route...

Par exemple les personnes qui ne prennent pas le temps de déjeuner le midi pourraient, pour Carême, prendre ce temps et l'offrir au Seigneur comme un temps de rencontre avec les autres...

J'ai entendu un diacre dire que le fait de se retirer dans sa chambre pour prier avait un sens au temps des publicains, et de demander si justement aujourd'hui où la prière en publique semble indécente, n'est-ce pas là une nouvelle compréhension à avoir de la prière, oser prier là où nous sommes sans nous terrer, nous enterrer dans nos jardins secrets qui nous empêche de prendre le risque d'aimer en vérité ?

Je n'ai pas de réponse, juste des questionnements ?

En union de prière,

nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

christophe colomb
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 20 févr. 2011, 13:59

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar christophe colomb » ven. 24 févr. 2012, 4:13

Pour ma part, je vais vivre le carême sous plusieurs formes pour devenir plus chrétien en gardant en tête Matthieu 6 :
- une fréquentation plus assidue de la messe dominicale (avec un temps de préparation) ;
- concernant la prise alimentaire, je n'ai pas de difficultés : depuis plus de vingt ans, je n'ai qu'un repas quotidien basé principalement sur un apport de féculents (pâtes, riz, semoule de blé, pommes de terre) sans grande variété... sans être pour autant un ascète mais plus par commodité et paresse. Aussi je peux me poser la question inverse de ce fil : devrais-je améliorer mes repas ainsi qu'augmenter mon nombre de prise alimentaire ;
- (re)découvrir le sacrement de réconciliation et de pénitence : je me prépare à la confession pendant ces quarante jours ;
- prier pour trouver un directeur spirituel : prier pour lui afin qu'il me guide au mieux, prier pour moi afin que je lui sois obéissant à ces recommandations et lui sois ouvert et sincère.
Bref, je vais vivre ce carême plus dans l'esprit que dans la lettre.

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar AMaria » ven. 24 févr. 2012, 12:07

Merci Jean Mic et Griffon pour vos conseils :oui: comme je l'ai dit, c'est la première fois pour moi et je souhaite vraiment faire plaisir à Jésus, je m'y suis certainement mal prise pour commencer mais perçois le but et à présent la manière ^^ Il est vrai que ma famille a du mal à comprendre je pense, mes prières n'en seront que plus fortes

Bon carême à tous!
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Griffon » ven. 24 févr. 2012, 12:33

Oui AMaria,

Votre intention est droite.
Bien sur, Jésus ne prend aucun plaisir à des tourments que nous infligerions.
Je vous invite à dire en vous une petite prière lors de chaque effort, surtout quand c'est difficile.
Par exemples :
" Jésus, je fais cela pour te dire que je voudrais être avec toi sur la croix. "
" Jésus, tu as tant souffert. Je veux être unie à toi. "

Oh !
Je suis sûr que vous trouverez des prières à votre goût.
N'hésitez pas non plus à mettre dans votre prière une intention pour l'un ou l'autre membre de votre famille, ou toute autre personne.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar steph » ven. 24 févr. 2012, 12:43

Et si Carême c'était aussi ne pas jeûner alimentairement...
J'ai toujours été étonné que, pour le vendredi après les cendres, l'Eglise nous propose à la Messe, comme première lecture, la lecture biblique de l'office de Lecture du mercredi des cendres (cette lecture d'Esaïe dont Jean-Mic a cité un extrait plus haut). J'en ai été encore étonné en lisant le Dom Lefebvre hier soir: ce n'est pas nouveau.
Comme si l'Eglise faisait un clin d'oeil: dès le premier vendredi de Carême, jour où l'on serait porté à faire davantage pénitence, elle rappelle que la vraie pénitence n'est pas d'abord la pratique ascétique.

Alors bien sûr, la grande grâce du Carême n'est pas dans la privation alimentaire, mais dans la conversion intérieure.

Cependant, on ne peut pas nier que l'Eglise encourage à moins prendre en ces jours-ci... Et il ne faudrait pas avoir trop vite fait de dire que le jeûne alimentaire n'a aucune espèce d'importance.
La prière peut se faire en public, oui; mais quelle prière? l'office, des oraisons jaculatoires, le chapelet, l'oraison elle-même?
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Isabelle47 » ven. 24 févr. 2012, 14:55

Bonjour

@Christophecollomb:
Bonjour, votre régime alimentaire est carencé; on peut même se demander ce que vous pourriez faire de plus pour jeûner! si c'est seulement une question de laisser aller, comme vous le dites, pourquoi ne pas faire un petit effort pour vous nourrir plus sainement?


Carême:
Nous faisons, dans notre société de surconsommation, une fixation sur la nourriture, soit dans le choix inquiet et maniaque des aliments (pour des raisons économiques, écologiques, idéologiques, médicales, forme du corps, phénomènes de mode...) soit pour s'en priver (ou bâtir des scénarii pour y parvenir) ce qui, finalement, rejoint la même fixation :(

Le "modèle à suivre", c'est le Christ et Il a eu à résister, lors de son séjour de quarante jours dans le désert, à des tentations d'ordre matériel (changer les pierres en pain, alors qu'il avait faim et soif!) mais aussi tentations de toute puissance ("Si tu es le Fils de Dieu, jette toi du haut du temple...") et de gloire terrestre et d'idolâtrie!
Cela devrait nous permettre de donner un sens autre que jeûne = privation de nourritures au mot Carême :)
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1127
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar nad » ven. 24 févr. 2012, 15:19

bonjour
Cependant, on ne peut pas nier que l'Eglise encourage à moins prendre en ces jours-ci... Et il ne faudrait pas avoir trop vite fait de dire que le jeûne alimentaire n'a aucune espèce d'importance.
je n'ai pas dit que le jeûne alimentaire n'avait aucune espèce d'importance, j'ai simplement dit qu'il fallait faire un véritable effort de dépassement de soi pour s'unir au Christ. Ainsi une personne qui ne s'alimente pas ou très peu ou très mal si elle jeûne où est son effort pour le Seigneur^, dans l'arrêt total d'alimentation, ce n'est plus du jeûne, c'est du suicide... je vais prendre un cas extrême à adapter bien évidemment mais une personne est très occupée pendant l'année, elle prend un café le matin en lisant son journal sans prêter attention àa son entourage, elle ne prend jamais le temps de manger le midi, et le soir elle avale une soupe et un morceau de fromage... tpus les jours de la semaine... Quest-ce que sera jeuner pour cette personne ?
- prendre unn petit déjeûner avec sa famille sans journal
- prendre un repas léger avec ses collègues
- maintenir son repas léger le soir
personnellement je crois que cela sera un vrai effort non ?

si on pense le jeûne comme un renoncement ou une offrande Au Seigneur le fait de s'alimenter correctement peut entrer dans ce chemin de conversion, l'objectif de Carême est de s'unir durablement au Christ pour tous les jours de notre vie, si s'alimenter en est un moyen pourquoi pas ..;

il me semble n'avoir parlé que aliment de base....

Quand aux prières
cela n'a pas besoin d'être ostentatoire mais assumé ....
ben oui pourquoi caché son chapelet sous la poche? nul n'est besoin de prier à voix haute mais sans montrer avons-nous vraiment besoin de tout dissimuler ?
cela peut être discret sans être caché coupablement c'était le sens des propos de ce diacre.

bonne journée
en udp nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar le fureteur » ven. 24 févr. 2012, 18:17

Je voudrai faire allusion à la Parole : "Quand tu jeunes ne te vante pas, ne va pas le crier sur tous les toits". Notre curé a fait une très belle homélie le "Mercredi des Cendres" nous disant : "Ce jour là nous devrions être les plus beaux, mesdames (et aussi messieurs) allez donc chez le coiffeur. Personne ne se doutera que vous faites pénitence". :rire: :rire:
Et maintenant quelque chose de plus sérieux : Le jeune et l'abstinence sont obligatoires de 18 à 60 ans. Bien sûr cela si vous êtes en parfaite santé vous pouvez continuer mais... attention si celle-ci se dégrade, stoppez votre jeune
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Jean-Mic » ven. 24 févr. 2012, 19:02

Cher fureteur, avez-vous pris le temps de lire le fil avant de redire ce qui a déjà été dit ? ;)

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2112
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Carême : Alimentation

Message non lupar Géraldine » mer. 07 mars 2012, 17:49

Bonjour....je vois mille avis différents...en ce qui me
concerne, le Carême c' est sans viande ( et on n' en meurt pas...) et quant au Carême Orthodoxe, je ne connaissais pas.Mais le Carême, c'est aussi supporter sans rendre " les,coups durs"...donner quand on n' a pas grand' chose sur soi, un tas de choses.....faire un effort pour prier davantage et comme il faut, je suis parfois paresseuse de ce côté-là.....Accepter d' être laissée parfois de côté...
Enfin, offrir tout ça au Seigneur, en pensant à tout ce qu' Il a vécu pour nous....
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

didi
Barbarus
Barbarus

Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar didi » mer. 10 févr. 2016, 14:21

Le jeûne c'est quoi? je n'arrive pas à comprendre. On a le droit de manger de la viande la semaine sauf le vendredi et les jours saints?
Et ensuite on ne mange qu'une fois par jour ou plusieurs fois?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9842
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar Fée Violine » mer. 10 févr. 2016, 15:55

Bonjour didi,

quand on jeûne, on ne mange pas.
Le mercredi des Cendres et le Vendredi saint, l'Église demande qu'on jeûne. Si on n'y arrive pas, on peut manger juste un peu (du pain, un bol de riz...). Mais rien n'est interdit. Si on jeûne, ce n'est pas pour obéir à un règlement, c'est pour s'entraîner à prier davantage, à se rendre disponible, à revenir à l'essentiel.
Ce matin sur RCF dans une émission sur le sujet, il a été question (entre autres) de chrétiens écolos qui font le carême sans viande ni poisson, dans la ligne de l'encyclique Laudato si' :
http://www.caremepourlaterre.org/


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités