Carême et pratique du jeûne

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Sydeo
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : dim. 23 oct. 2016, 19:23

Re: Le Carême approche...

Message non lupar Sydeo » dim. 19 févr. 2017, 13:55

Peut être me suis-je mal exprimé et vous m'envoyez désolé.

Evidemment, que le Carême n'est pas un examen ! Le terme que j'ai employé à savoir "réussir" est tout simplement une évidence car le carême et une action qui a un but (sinon pourquoi le faire) c'est pourquoi à toute action où il y a un but à atteindre on parle de "réussite" ni plus ni moins. Le fait est que si nous avons la sensation de "réussir" un carême, on a aussi la sensation de se rapprocher de Dieu.

Tout est une question d'interprétation, ne vous attardez pas sur un mot mais plutôt les questions qui suivent. Merci :oui:
La question est plutot "que puis-je faire pour me rapprocher du Seigneur?"


Il est évident que c'est l'essence même du carême et que cette question va de soit et qu'au final c'est ce que je voulais dire avec des termes un peu plus maladroits je le reconnais. :oops:

Pierre Carhaix
Barbarus
Barbarus

Re: 2017, le Carême approche...

Message non lupar Pierre Carhaix » dim. 19 févr. 2017, 19:47

Si vous voulez entrer en lutte contre vous même, n'attendez pas le Carême. C'est l'oeuvre d'une vie. Et c'est le Christ qui vous donnera la victoire. Le démon ne se lassera pas de vous tendre des embûches. Surtout en temps de Carême.

Pour ce qui est des trucs, j'en vois trois :
Ne pas se décourager après être tombé.
Ne pas être content de soi lorsqu'on n'est pas tombé.
Ne pas se fixer des buts trop difficiles à atteindre.

Ça répond à la question ?

Sydeo
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : dim. 23 oct. 2016, 19:23

Re: 2017, le Carême approche...

Message non lupar Sydeo » dim. 19 févr. 2017, 20:24

Merci beaucoup cela répond parfaitement à mes questions :)

carmela
Barbarus
Barbarus

Careme:jeune obligatoire

Message non lupar carmela » dim. 26 févr. 2017, 19:32

Bonjour,


Le careme arrive et je crois savoir que le mercredi des cendres et le vendredi Saint,il faut jeuner.
Je crois que c est un repas par jour et certains aliments interdit.
Seulement voila,je fais un travail physique,et je me vois pas du tout faire ma journee sans rien dans le ventre.
Est ce que dans certains cas le jour de jeune obligatoire peut etre assouplie?

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Careme:jeune obligatoire

Message non lupar Théodore » dim. 26 févr. 2017, 19:39

Bonjour,
Par "jeûne" l'Eglise entend au minimum : un repas dans la journée, plus deux collations (genre un peu de pain) dont la somme ne doit pas excéder la quantité du repas.
Par "abstinence" elle désigne le fait de ne manger aucune viande.
Le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, tous les fidèles à partir de 14 ans sont tenus par l'Eglise de faire jeûne et abstinence.

Après il y a évidemment des exceptions. Les travaux très physiques où il serait dangereux d'observer même le jeûne minimal fixé par l'Eglise en font partie. Auquel cas c'est à vous de discerner votre situation, et de voir comment vous pouvez adapter votre pénitence pour tout de même vivre le Mercredi des Cendres dans un esprit de pénitence.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

carmela
Barbarus
Barbarus

Re: Careme:jeune obligatoire

Message non lupar carmela » dim. 26 févr. 2017, 19:45

Et bien je pensais manger qd meme le midi mais sobrement.un potage,un peu de riz et un morceau de pain.
J ai tendance a faire de l hypoglycemie,j aurais peur de me trouver mal.
Dernière édition par Nanimo le lun. 27 févr. 2017, 16:59, édité 1 fois.
Raison : Messages fusionnés avec fil existant. Bonne lecture!

carmela
Barbarus
Barbarus

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar carmela » lun. 27 févr. 2017, 19:59

Est ce que c est correct?

Jeune2017
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mer. 01 mars 2017, 0:27

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar Jeune2017 » mer. 01 mars 2017, 0:32

Bonjour je suis catholique non pratiquante. Je crois en dieu je vais quelque fois à l'église. Cette année j'aimerais beaucoup jeûner mais ne sait pas trop comment procéder.

Je ne sais pas si ont à droit à la viande tout au long des 40 jours? Pouvez vois m'en dire plus sur les repas? Pour ce qui est des prières et des méditations je pense m'en sortir. Merci beaucoup de vos réponses

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar axou » jeu. 02 mars 2017, 21:10

Est ce que c est correct?
En fait aujourd'hui dans l'Eglise, il n'y a pas de jeûne imposé, il y a juste demande de jeûne (total ou au pain et à l'eau) pour le mercredi des Cendres et le vendredi saint.

Pour les 40 jours de carême, il nous est demandé de nous priver de quelque chose qui compte pour nous, une chose que nous choisissons nous mêmes. Alimentaire ou autre....Le pape Jean Paul 2 nous recommandait de jeûner de télévision, le pape François ,nous recommande de jeûner d'internet..Un prêtre recommandait de jeûner de racontars et autres médisances.. ("tout ce qui ne peut pas être dit DEVANT le frère dont on parle est péché !")

J'ai décidé de faire un carême strictement végétarien, sans viande ni poisson (tendance que j'ai dans ma vie de tous les jours mais non stricte).
Je me pose la question de jeûner de journaux mais dur dur pendant la campagne présidentielle !!!
ça ce sera un vrai jeûne ! (pas encore pris la décision)

Je vais faire le carême écologique proposé par les "Chrétiens Unis pour la Terre" :

http://www.caremepourlaterre.org/
http://www.lavie.fr/spiritualite/dix-pr ... 702_22.php


Bien à vous,

Axou

WSlotus
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : jeu. 16 févr. 2017, 17:31
Conviction : La paix et la bienveillance

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar WSlotus » ven. 03 mars 2017, 11:14

Bonjour,

Je suis désolé mais je n'ai pas vraiment compris au point de vue de la nutrition (ma privation) . En faite c'est tous les mercredi et vendredi du careme qu'on ne mange ni viande ni poisson mais des aliments maigre( potage ,légume...) sans fruit. Mais 1 seul fois dans journée avec de l'eau en moderation . Et les autres jours de la semaines on mange comme d'habitude ? :exclamation:

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2278
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar Suliko » sam. 04 mars 2017, 20:59

Cet "abandon" du jeûne est surprenant dans l'église catholique qui était réputée pour ses pratiques d'ascèse en d'autres temps.
Cet abandon s'est hélas fait très graduellement. On est passé d'une église latine qui commandait à ses fidèles :
1) En matière de jeûne, de ne prendre qu'un repas par jour, le soir, étant entendu que l'eau (et toute boisson) rompait le jeûne (donc, rien de rien dans l'estomac jusqu'au soir !)
2) En matière d'abstinence : pas de viande, ni de produits d'origine animale (lait, beurre, yaourt, fromage, etc...) (j'ai un doute pour le poisson, qui est interdit chez les orthodoxes. Quant à l'huile, je ne sais pas si elle était totalement interdite, ou seulement en semaine, comme chez les orthodoxes, mais dans tous les cas, on en consommait très peu en carême.)

... au délaissement progressif de toutes ces pratiques ascétiques. Déjà saint Thomas, dans la Somme théologique, estime que l'eau ne rompt pas le jeûne et, si mes souvenirs sont bons, qu'il faut jeûne jusqu'à none (15H00). Mais progressivement, de none, on est passé à un jeûne seulement jusqu'à midi. De plus, depuis déjà bien longtemps, une collation est admise en plus du repas principal. Quant aux produits laitiers, ils ont été autorisés il y a déjà plusieurs siècles, je crois (Dom Guéranger nous explique que la coutume en France a tenu bon jusqu'au 17ème siècle, pour finir par relâcher l'austérité du carême.) Et à présent, il n'y a tout simplement plus de carême du tout, soyons honnêtes ! Je me suis toujours demandée avec une grande perplexité et une certaine tristesse pourquoi l'Eglise latine a cédé peu à peu au relâchement ambiant. Le résultat, c'est que tandis que les orthodoxes et gréco-catholiques ont quatre solides et ascétiques carêmes par an, nous n'avons plus rien. (Et même si les orthodoxes ne jeûnent pas tous strictement -cela dépend des milieux et des pays - au moins, ils peuvent facilement se renseigner sur les pratiques de carême, car le clergé et les monastères maintiennent les règles traditionnelles, tandis que chez nous, le carême se perd, ou du moins se relâche, même chez les traditionalistes et peu de monde connaît bien les règles en matière de jeûne et d'abstinence.) Ce qui est frappant, c'est de voir à quel point la liturgie traditionnelle du carême tourne autour du jeûne et de l'abstinence ! Nombre d'oraisons parlent du jeûne des fidèles, de l'ascèse, etc...C'est pourquoi j'estime pouvoir légitimement conclure en affirmant qu'un carême sans jeûne et abstinence n'est pas un vrai carême ! Si cela vous intéresse, lisez, dans l'Année liturgique de Dom Guéranger, la partie sur le temps du Carême : l'auteur incite avec justesse les fidèles à revenir aux pratiques traditionnelles du jeûne ascétique, et je ne peux qu'être parfaitement d'accord avec sa louable initiative ! Tout comme le Christ a jeûné 40 jours dans le désert, c'est le moindre de nos devoirs religieux que de chercher faiblement à imiter cette sainte pratique.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

WSlotus
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : jeu. 16 févr. 2017, 17:31
Conviction : La paix et la bienveillance

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar WSlotus » dim. 05 mars 2017, 19:47

Merci beaucoup pour cet réponse !!!! :wow:
Pour le poisson c'est accepter et pour l'eau aussi du moment que ce n'est pas en excès .

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 89
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : en chemin vers le baptême
Localisation : France

Carême et pratique du jeûne

Message non lupar Fleur de Lys » jeu. 22 févr. 2018, 13:55

Tout d'abord je tiens à m'excuser du désordre si ce post n'est pas à sa place. J'avais vu un fil sur le jeûne, je n'arrive pas à le retrouver.

Ma question est: pourquoi n'y a t-il plus d'obligation de jeûne pendant le Carême?

Je ne parle pas des journées jeûnées le vendredi Saint et cie. J'aurais envie de dire "encore heureux!". Imaginer Jésus se faire cruxifier, ça me coupe l'appetit!
Je crois que moins on en demande, moins on en fait. Le jeûne traditionnel, qui tend vers une alimentation frugale, végétalienne (et bio pourquoi pas, ça serait logique?) Me semble une excellente chose. Pour la santé, pour le partage (des économies financières sur la viande et le chocolat ;) ) et pour la visibilité des pratiquants (non pour fanfaronner, mais évangéliser par l'exemple).

Les Eglises orientales, ortodoxes, coptes, maronnites ont je pense beaucoup à nous (re) enseigner sur cette pratique.

Qu'en pensez-vous?

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1016
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar Altior » jeu. 22 févr. 2018, 15:21

Bonjour, Fleur de Lys!

Ma question est: pourquoi n'y a t-il plus d'obligation de jeûne pendant le Carême?

Qu'en pensez-vous?
Je pense que la raison pour laquelle l'Église Catholique de rit latin a pratiquement abrogé le Carême est par souci des âmes. L'obligation de jeun et d'abstinence est matière grave. Cela veut dire que, si quelqu'un outrepasse sciemment cette obligation, il commet un péché mortel. Suite à la tiédeur de la foi et à la disparition des États Chrétiens, une large majorité de gens ne suivaient plus l'obligation de jeûner. Eh bien, l'Église (occidentale) n'a pas pu rester impassible suite à ce constat, tenant compte qu'atténuer (voire abroger) les règles du jeun entre dans son pouvoir délégué. Alors, elle (l'Église) a préféré d'amenuiser le Carême.

Par contre, l'Église Catholique de rit grec a modifié récemment les règles du Carême dans le sens de les rendre plus sévères (on a réintroduit la «xyrophagie» pendant 2 semaines (la première et la dernière du Carême), c'est à dire l'obligation de se limiter pas seulement aux aliments de stricte provenience végétale, mais aussi en état sec. Parce qu'elle (l'Église) pense qu'on a besoin d'un plus de pénitence.

Voilà. Chacun des deux poumons de l'Église Catholique a sa raison. Les deux sont vraies et valables. Vous voulez jeuner comme les catholiques orientaux le font (ou... le devraient faire) ? Rien ne vous empêche et vous tirerez un grand profit.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar Théodore » ven. 23 févr. 2018, 14:56

Mieux encore, vous pouvez jeûner comme les chrétiens latins avaient coutume de le faire...
Par ordre croissant de dureté (et en remontant dans le temps) : (je précise d'avance qu'une fête qui tombe en semaine ne radouçit pas la pénitence du jour)
- Jeûne tous les jours sauf le dimanche, abstinence de viande les vendredi et samedi ; (code de droit canon de 1917)
- Abstinence de viande et d'oeufs tous les jours, jeûne tous les jours sauf le dimanche ; (jusqu'au XIXè s)
- On rajoute l'abstinence de tout laitage (jusqu'au XVIIè en France)
- Depuis le XVè siècle la coutume s'établit de prendre l'unique repas de la journée vers midi (Sexte) ;
- Dès le IXè siècle on commence à prendre le repas après l'heure de None (soit 3h de l'après-midi environ) et l'usage s'établit définitivement au XIIè siècle ;
- Auparavant, l'unique repas était pris après Vêpres, c'est-à-dire après le coucher du soleil, selon la coutume reçue des Juifs.

Le poisson a toujours été considéré par les Latins comme une nourriture compatible avec la pénitence, au contraire des Orientaux. Nananère :p :nargue: :nargue: :nargue:
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci et 4 invités