Carême et pratique du jeûne

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 307
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar jerome » mer. 10 févr. 2016, 16:32

Le jeûne est une privation librement consentie que l'on offre à Dieu. Il ne s'agit pas nécessairement de nourriture, même s'il s'agit de la forme "traditionnelle" du jeûne.

Par exemple, un ado accro à Facebook et qui déciderait de ne plus retourner sur ce réseau social pendant tout le Carême met en place un jeûne numérique.

Le jeûne devrait être plus prégnant le mercredi des Cendres et le vendredi Saint... et présent, dans la mesure du possible, pendant tout le Carême. Et même, de façon plus légère, chaque vendredi de l'année.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

SiDiosQuiere
Barbarus
Barbarus

Le Carême

Message non lupar SiDiosQuiere » jeu. 11 févr. 2016, 15:04

Bonjour mes frères et soeurs en Christ !
Je suis nouvelle sur ce forum et j'aurais besoin d'aide de votre part pour m'expliquer le carême que je souhaiter faire cette année.
Je suis allée sur plusieurs sites mais il y a toujours plusieurs "versions" du carême et j'ai du mal à tout saisir. Si quelqu'un voulait bien me répondre pour que je ne m'égare pas ce serait vraiment gentil :) J'aimerais savoir si le jeûne dure réellement 40 jours pour la privation de nourriture ? Ou si c'est seulement certains jours où l'on doit le faire ? Qu'est-ce qui est autorisé ? Les oeufs, les produits laitiers et autres sont vraiment proscrits ?
Merci de vos réponses.
Dieu vous bénisse

[Bonjour et bienvenue, Votre message a été fusionné avec ce fil qui traite vos questions, mais si vous en avez d'autres, n'hésitez pas. La Modération ]

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3173
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le Carême

Message non lupar Héraclius » ven. 12 févr. 2016, 17:44

Le strict minimum que demande l'Eglise, c'est de jeûner le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint. :)

Mais après, vous êtes invité, soit à prolonger ce jeûne, soit en abandonnant des choses qui vous tiennent à coeur (cigarette, facebook, nourriture entre les repas, etc...).
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1760
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar Trinité » sam. 13 févr. 2016, 2:15

Je ne savais pas que l'on devait jeuner le mercredi des cendres!

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 307
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar jerome » sam. 13 févr. 2016, 16:33

Un article sympa, qui explique de façon simple et claire ce qu'est le Carême et le jeûne :oui:
Carême : 40 jours sans Nutella ?
Publié par jeunescathos le 4 mars 2014 - A la Une, Carême et Pâques, Événements, Journal d'un jeune prêtre, Vie de l'Eglise
François est prêtre du diocèse de Cambrai. Pour Jeunes Cathos Blog, il raconte son ministère dans le «Journal d’un jeune prêtre ». Aujourd’hui, il nous donne quelques pistes pour vivre le Carême !


Carême

Quand quelqu’un prononce le mot Carême, ou quand l’on voit sur notre calendrier que le Carême approche, il pourrait nous venir en tête de suite le mot « privation ».

Bien souvent quand nous parlons du Carême autour de nous, (et il pourrait être intéressant de faire un « micro-trottoir » sur le sens du Carême) c’est sous l’angle de la privation que ce temps est perçu. Privation de chocolat, privation de télé, privation des réseaux sociaux…

Mais qu’est-ce que le Carême ?

Quand nous parlons du Carême, n’oublions pas la perspective de la fête de Pâques. Le Carême est un chemin de préparation spirituelle à cette grande fête de Pâques, c’est un chemin de conversion.

Chaque année, l’Eglise nous offre ces 40 jours pour réajuster notre chemin à la suite du Christ !

Afin de réajuster notre chemin à la suite du Christ, il est bon de prendre conscience de nos limites, de nos dérives qui font que nous avons pu nous écarter de l’Evangile, tout cela non pas pour nous frapper la tête contre le mur en nous disant que nous sommes mauvais… mais pour nous inviter à humblement nous tourner vers le Seigneur pour accueillir sa Miséricorde !

Quels moyens pour bien vivre ce carême ?

La prière : Où j’en suis de ma relation au Seigneur dans la prière ? Faire le point et choisir un nouvel axe. Si je n’ai pas de moment de prière quotidien ordinaire, peut être profiter de ce temps de carême pour commencer. Si je prie 10mn par jour, je peux choisir de prier 15 ou 20 mn.

Les sacrements : Le pape François a twitté le 8 février dernier : « Les sacrements, spécialement la Confession et l’Eucharistie, sont des lieux privilégiés de rencontre avec le Christ. » Profitons de ce temps du carême pour nous rapprocher du Seigneur par les sacrements.

Le partage : sur ce point, je vous invite à lire le message de Câreme 2014 du pape François

Le jeûne : voilà celui que l’on redoutait tant… le jeûne, ce n’est pas simplement se priver pour se priver… mais c’est ce priver de quelque chose pour nous tourner davantage vers le Christ. Jeûner d’un repas pour offrir un temps de prière au Seigneur et le bénéfice de ce repas à une œuvre. Jeûner de la télévision un soir par semaine pour prendre le temps d’une lecture spirituelle. Jeûner des réseaux sociaux pour prendre du temps pour des personnes autour de nous…

Bien entendu ce jeûne doit nous aider à prolonger les 325 jours restant de l’année au-delà des 40 jours de Carême !

Peut-être vous vous dites que vous avez également d’autres moyens pour vivre ce temps de Carême, ce qui est très bien. L’essentiel est en effet d’arriver à la fête de Pâques pour faire éclater notre joie d’accueillir dans chacune de nos vies la miséricorde du Ressuscité !

Bonne route avec le Christ !

François Triquet (journal d'un jeune séminariste)
>Source<
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

James
Senator
Senator
Messages : 752
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar James » ven. 26 févr. 2016, 3:17

Pour ma part, ma pratique du Carême se rapproche plus des visions catholique traditionnelle et orthodoxe/orientale qui ont été rappelées précédemment à savoir pas de viande ni aucune substance d'origine animale du Mercredi des Cendres jusqu'à la Veillée Pascale incluse, et jeune strict du matin jusqu'au soir sur cette période en dehors des dimanches. En toute logique, il y a aussi plusieurs autres choses assez évidentes dont il est traditionnellement demandé de s'abstenir : friandises et gâteaux, alcools, et relations sexuelles. Bien évidemment, l'ensemble est ponctué par la lecture des Écritures, des temps de prière ainsi que tout acte charitable que ce soit envers son prochain, est-il nécessaire de le préciser?

James
Senator
Senator
Messages : 752
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar James » lun. 29 févr. 2016, 20:56

Maintenant que j'ai un peu plus de temps, je vais compléter mon intervention précédente dans laquelle je précisais la manière dont je pratique le Carême. Le Carême a ceci d'unique (à ma connaissance tout du moins) qu'il dispose d'une double discipline :
  • - La discipline commune est ce que l'Église Catholique prescrit de faire depuis Vatican II, c'est à dire manger maigre les Mercredi des Cendres et Vendredi Saint.
  • - La discipline individuelle va consister en la privation de plaisir ou d'habitude "qui coûte" dans notre quotidien.
Si avec le temps la discipline commune s'est réduite à peau de chagrin en passant de toutes les restrictions étalées sur 40 jours à 2 petits jours somme toute très semblables aux autres jours de l'année, c'est à mon sens dans la discipline individuelle que le Carême prend tout son sens et rentre en cohérence avec les Écritures : les sacrifices de pénitence (dont le jeûne) sont faits à hauteur de la Foi et des forces de chacun selon sa situation et avec le secret que l'on y met (respectant à la fois Isaie 58:1+ et Matthieu 6:16+).

Cependant, il s'agit de ne pas confondre jeûner et manger maigre : ce sont deux choses très différentes! Concrètement, l'Église ne commande absolument plus de jeûner à notre époque, faisant ainsi que beaucoup de chrétiens tombent dans un travers symptomatique du faible degré de pratique religieuse sous nos latitudes : ils s'imaginent notamment par une mauvaise compréhension d'Isaïe 58 que le jeûne au sens strict du terme n'a aucune valeur, ou du moins est négligeable.

C'est absolument faux!

Le jeûne est la marque suprême de la pénitence et de l'humilité dans la Bible comme dans toute l'histoire de l'Église : on le retrouve dans la Torah pour la Fête de l'Expiation, quand David intercède pour la vie d'un enfant, par décret d'Esther pour éviter l'extermination par l'oppresseur, par les habitants de Ninive sous la proclamation de Jonas, dans l'Évangile par le Christ qui jeuna 40 jours dans le désert, toujours dans l'Évangile quand le Christ annonce que les disciples jeûneront dès lors que l'Époux leur sera enlevé, dans les Actes des Apôtres, et dans la vie de nombreux grands Saints. Dans tous les cas de figures cités, gardez bien à l'esprit qu'il ne s'agissait pas pour les dévots de simplement s'abstenir de boire un verre de vin à l'apéro, d'arrêter de grignoter des bonbons entre les repas ou d'éviter de fumer une cigarette... Le jeûne n'est donc pas étranger à la notion de "performance" - même si ce terme est quelque peu connoté négativement - ou d' "intensité" si vous préférez. Car de même qu'en mettant à l'épreuve plus ou moins durement un étudiant par un concours, on apprend quelles sont ses forces et ses faiblesses, mais surtout s'il a le niveau pour intégrer ce pour quoi il a postulé, de même, c'est en mettant à l'épreuve l'esprit par la faim et les privations qu'il apprend à en dompter ses passions.

Je veux dire par là que l'on a tort d'opposer, comme je l'ai lu dans certaines interventions précédentes, les actes de pénitence physique comme le jeûne et les actes de pénitence spirituels. Si jeûner pour jeûner est une absurdité spirituelle, il n'en reste pas moins qu'un jeune bien compris est de grande valeur aux yeux de Dieu tant il symbolise la mortification de la chair en vue d'une élévation spirituelle. Le jeûne est un outil sans aucun doute très puissant sur la route de la rupture avec les désirs d'ici bas, étape obligatoire pour quiconque souhaite s'approcher des réalités d'En Haut. Les juifs, les musulmans et les hindous l'ont très bien compris, et c'est tout à leur honneur! Quant à nous chrétiens, nous ne sommes pas plus bêtes qu'eux...

Notez pour celles et ceux qui ont du mal à résister à la faim qu'un jeûne peut se préparer. Notre corps a de grandes facultés d'adaptation, il suffit de l'habituer sur plusieurs jours précédents le jeûne à recevoir progressivement de plus faibles apports nutritifs, à la manière d'un régime. Il y a aussi possibilité de jouer sur la durée du jeûne dans la journée. Plusieurs sites de nutritionnistes expliquent cela très bien et quoiqu'il en soit, avec l'aide de Dieu, TOUT EST POSSIBLE!

Que Le Seigneur nous éclaire de Sa Sagesse!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1760
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

C'est Carême!

Message non lupar Trinité » mar. 22 mars 2016, 10:53

Bonjour ,

Je ne savais pas ou poster! mais comme nous sommes en période de carême ,je pense que c'est ici.

Le jeûne du vendredi saint, consiste t'il a ne rien consommer, ou simplement à ne pas manger de viande?

Merci de vos réponses!

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9903
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Carême 2016

Message non lupar Fée Violine » jeu. 24 mars 2016, 11:43

Le jeûne consiste à ne rien manger du tout.
D'ailleurs si on pense vraiment à ce que signifie le Vendredi saint, aux souffrances de Notre Seigneur, il y a de quoi couper l'appétit. Et ça continue :
http://fr.aleteia.org/2016/03/21/yemen- ... zhunnalil/
Prions pour ce prêtre !

Ciryl
Censor
Censor
Messages : 69
Inscription : mar. 12 mai 2015, 15:16
Conviction : en recherche

Re: Carême : jeûne et alimentation

Message non lupar Ciryl » mer. 04 janv. 2017, 9:41


Cependant, il s'agit de ne pas confondre jeûner et manger maigre : ce sont deux choses très différentes! Concrètement, l'Église ne commande absolument plus de jeûner à notre époque, faisant ainsi que beaucoup de chrétiens tombent dans un travers symptomatique du faible degré de pratique religieuse sous nos latitudes : ils s'imaginent notamment par une mauvaise compréhension d'Isaïe 58 que le jeûne au sens strict du terme n'a aucune valeur, ou du moins est négligeable.

Cet "abandon" du jeûne est surprenant dans l'église catholique qui était réputée pour ses pratiques d'ascèse en d'autres temps. Je me souviens d'avoir lu le livre de Lanza Del vasto, "Pèlerinage aux sources", qui était aller redécouvrir l'abstinence et le jeûne en Inde auprès du Mahatma Gandhi.

La société de consommation a finit par diluer les pratiques cultuelles dans un consumérisme accepté par tout le monde jusqu'à rendre étrange des pratiques aussi bénéfiques que le jeûne ou le carême, en tout cas pour ce que je vois autour de moi.

James
Senator
Senator
Messages : 752
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Carême et pratique du jeûne

Message non lupar James » ven. 27 janv. 2017, 23:27


Cependant, il s'agit de ne pas confondre jeûner et manger maigre : ce sont deux choses très différentes! Concrètement, l'Église ne commande absolument plus de jeûner à notre époque, faisant ainsi que beaucoup de chrétiens tombent dans un travers symptomatique du faible degré de pratique religieuse sous nos latitudes : ils s'imaginent notamment par une mauvaise compréhension d'Isaïe 58 que le jeûne au sens strict du terme n'a aucune valeur, ou du moins est négligeable.

Cet "abandon" du jeûne est surprenant dans l'église catholique qui était réputée pour ses pratiques d'ascèse en d'autres temps. Je me souviens d'avoir lu le livre de Lanza Del vasto, "Pèlerinage aux sources", qui était aller redécouvrir l'abstinence et le jeûne en Inde auprès du Mahatma Gandhi.

La société de consommation a finit par diluer les pratiques cultuelles dans un consumérisme accepté par tout le monde jusqu'à rendre étrange des pratiques aussi bénéfiques que le jeûne ou le carême, en tout cas pour ce que je vois autour de moi.
Je ne sais pas si vous avez remarqué la chose suivante mais il est socialement accepté de jeûner pour des raisons esthétiques - comme par exemple lorsqu'une fille déclare vouloir sauter un repas parce qu'elle fait un régime minceur - alors que lorsqu'on se dit catholique - ce qui est déjà un gros point noir en France - et qu'on affirme jeûner vis-à-vis de notre Foi, on est généralement vu comme un extrémiste sectaire.

Je parle en connaissance de cause...

On peut aussi se demander s'il n'est pas plus socialement accepté d'être musulman et de faire le ramadan (vu la manière dont tous les médias en dont la promotion chaque année) que d'être catholique et de faire le Carême (vu le silence assourdissant et l'ignorance généralisée sur le sujet).

Sydeo
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : dim. 23 oct. 2016, 19:23

2017, le Carême approche...

Message non lupar Sydeo » sam. 18 févr. 2017, 14:55

Bonjour à tous,

J'aimerais savoir vos "trucs" pour réussir un carême convenablement.

Je m'explique :

Période d'aumône, de jeûne et de prières importante pour la vie du chrétien. Comment arrivez-vous, si vous faites le jeûne ou que vous vous privez de quelque chose, à ne pas vous démotiver au bout d'une semaine? J'ai vu plusieurs sortes de jeûne lequel est le vôtre (pas de viande, un seul repas par jour, pas de jeûne du tout)? En gros comment vivez-vous cette période?

Personnellement, ce sera vraiment la première année où je tiens à faire le Carême convenablement.

Bien à vous tous,

carmela
Barbarus
Barbarus

Re: Le Carême approche...

Message non lupar carmela » sam. 18 févr. 2017, 18:09

Bonjour,

Faire le carême n'est pas une question de réussite ni de jeûne à la limite.

Penser juste a la reussite du careme serait deja un bel echec. Le careme c est le temps que Jesus a passé au desert avant sa passion. Dans la Bible le desert c est le lieu de rencontre avec le Seigneur. On peut relire Osee. Le careme c est se temps où l'on va nous aussi au desert pour ecouter le Seigneur et se rapprocher de lui. Le careme est un temps de conversion, un temps de rapprochement avec Jésus.

La question est plutot "que puis-je faire pour me rapprocher du Seigneur?" La penitence pour la penitence ne sert a rien sauf a gonfler notre ego.
Dernière édition par Nanimo le dim. 19 févr. 2017, 13:14, édité 1 fois.
Raison : Maj. pour Jésus, svp.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3650
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le Carême approche...

Message non lupar Kerniou » sam. 18 févr. 2017, 19:24

En ce qui me concerne, je ne jeûne pas. Je fais en sorte de limiter ma gourmandise et de manger un peu moins chaque jour. Le vendredi, je fais maigre et je réduis le contenu des repas.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Pierre Carhaix
Barbarus
Barbarus

Re: Le Carême approche...

Message non lupar Pierre Carhaix » dim. 19 févr. 2017, 12:48

J'aimerais savoir vos "trucs" pour réussir un carême convenablement.

Je m'explique :

Période d'aumône, de jeûne et de prières importante pour la vie du chrétien. Comment arrivez-vous, si vous faites le jeûne ou que vous vous privez de quelque chose, à ne pas vous démotiver au bout d'une semaine? J'ai vu plusieurs sortes de jeûne lequel est le vôtre (pas de viande, un seul repas par jour, pas de jeûne du tout)? En gros comment vivez-vous cette période?

Personnellement, ce sera vraiment la première année où je tiens à faire le Carême convenablement.
Bonjour,
Je suis un peu gêné par votre notion de "réussite" du Carême. Ce n'est pas un examen avec une évaluation à la fin. Le but, c'est de se préparer à Pâques, par le moyen de la modération, de la charité et de la prière, plus intensément que de coutume. Les prescriptions de l'Église sont légères : deux jours de jeûne, où l'on peut prendre malgré tout un repas complet et deux collations frugales matin et soir, plus abstinence de viandes les vendredis, ce n'est pas vraiment une ascèse. Il y a des gens qui suivent déjà ce régime en temps habituel. Et l'abstinence de viandes les vendredis est déjà prescrite par l' Église tout au long de l'année. Donc, il faut partir de ses propres habitudes et leur adapter cet état d'esprit. Si par exemple vous êtes gourmand, vous pouvez vous fixer de manger normalement et équilibré pendant le Carême. Ce serait déjà une grande ascèse en soit d'être simplement modéré et mesuré.

Mais il ne faut pas perdre de vue que le but de tout ceci, c'est Pâques, et d'entrer dans le mystère de la Passion.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités