Le traditionalisme et l'intégrisme

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Griffon » dim. 06 mars 2011, 13:54

Bonjour à tous,

Ce message est un " coup de gueule " à l'endroit des intégristes qui se donnent le droit de critiquer, de juger et de semer le trouble dans les esprits de ceux qui veulent simplement suivre leurs pasteurs.

Je parle bien d'intégristes !
Car les traditionalistes sont ceux qui veulent garder le plus fidèlement possible toute la tradition de l'Eglise. Ils préfèrent la certitude de la tradition à l'aventure des "inspirations".
Quoiqu'il en soit, Jésus invite les pasteurs à tirer de leur trésor du neuf et du vieux.
Il s'agit donc d'éviter l'un ou l'autre excès.

Un intégriste n'est pas un traditionaliste.
Sous couvert d'amour de la tradition, les intégristes choisissent dans les traditions ce qui leur conviennent et rejettent ce qui les dérangent.
Leur intelligence est tourné vers la justification de ces choix et leurs études théologiques se focalisent sur l'analyse de situations similaires qui justifient leur attitude.
Dans cette analyse, ils en viennent à nier la Parole de Dieu pour donner plus de poids à des extraits sortis de leurs contextes de tels ou tels saints qui les confortent dans leurs erreurs.

Toute cette activité relève du mensonge.
Le propre du mensonge est de prendre des parties de vérité et les affirmer sans obéir à la vérité toute entière.

Après avoir défini leur tradition, les intégristes veulent la sacraliser.
A leurs yeux, rien n'est plus sacré que leur tradition.
Il la jette à la figure de tous ceux qui ne suivent pas leurs points de vue, et l'utilise pour les juger et les condamner.
Serions-nous tous frères ?
Que non ! Il y a ceux qui suivent cette tradition partielle sacralisée, et ceux qu'on peut condamner.
Tous frères ? Quel horreur ! Nous, Monsieur, nous faisons ceci et cela...

Toute cette activité relève de la division.
Elle trouve sa source dans la critique qui est justifiée et pratiquement obligatoire.

Le fruit de ce mensonge et de cette division institutionnalisés est l'oppression.
Les pauvres personnes qui sont séduites par ce discours intégristes se trouvent à devoir s'imposer un cadre de vie étouffant. Comme elles le subissent, cela devient difficile de vivre au milieu de personne qui n'ont pas fait le même choix de vie.
La liberté des enfants de Dieu devient une réalité toute théorique.
Il suffit d'approcher les intégristes pour se faire agresser sur sa manière de vivre ou sur la messe qu'on préfère. On doit se justifier continuellement.

o-o-o-o-o-o-o

Tout ce (trop) long discours n'est pas gratuit.
J'ai l'espoir de faire réfléchir au moins quelques uns.
Et pour les autres, il faut le dire : " méfiez-vous du levain des intégristes ".

L'Esprit de Dieu est vie, joie et paix.
La vie en Dieu procure ces fruits dans notre vie.
Tout chrétien doit les sentir sourdre, couler et déborder dans sa vie.

Bon dimanche à tous,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1544
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Petit Matthieu » dim. 06 mars 2011, 15:23

:clap:
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Griffon » dim. 06 mars 2011, 16:23

Oh !
Merci Petit Matthieu !

Je m'attendais à me faire attaquer pour avoir ainsi parlé.
Votre première réaction est vraiment la bienvenue.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1544
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Petit Matthieu » dim. 06 mars 2011, 17:22

Griffon a écrit :Oh !
Merci Petit Matthieu !

Je m'attendais à me faire attaquer pour avoir ainsi parlé.
Votre première réaction est vraiment la bienvenue.

Cordialement,

Griffon.
Je ne pourrais rien rajouter à ce que vous avez marqué, c'est pourquoi ce smiley applaudissant a été ma contribution ! Et le silence après ce sujet montre que vous avez tapé juste. En revanche, mon message amènera certains à se justifier de ce même silence. J'aurais mieux fait de me taire ? :>

Bref, c'est moi qui vous remercie de cette saine tirade !
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Théophane » dim. 06 mars 2011, 18:27

Tout dépend comment on définit les termes employés... Dans une interview datée du 21 janvier 1996, l'actuel Prélat de l'Opus Dei déclarait : Le traditionalisme est une maladie qui, sous diverses formes, se fonde sur un concept erroné de la Tradition. En réalité, si l'on fait de la Tradition une fin en soi, on lui ôte sa raison d'être.
Comme l'a affirmé en effet le Concile Vatican II, la Tradition, l'Ecriture Sainte et le Magistère sont les trois piliers sur lesquels reposent la foi catholique, de sorte qu'aucun ne saurait subsister sans les deux autres. Le défaut des traditionalistes, à mon avis, est de vouloir se référer à la seule Tradition et de s'octroyer indûment le droit de choisir ce qui serait "bon" dans le Magistère en laissant le reste de côté. On peut d'ailleurs faire la même critique à Martin Luther qui, malgré la pertinence et la valeur de sa réflexion théologique, n'a pas compris que l'Ecriture Sainte isolée ne pouvait suffire.
La meilleure solution reste celle de la majorité des fidèles catholiques : faire de l'Ecriture Sainte le fondement de la foi, à la lumière de la Tradition et du Magistère de la Sainte Eglise.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Griffon » dim. 06 mars 2011, 18:37

Oui, Theophane,
Mais il y a traditionalistes et traditionalistes.

Il y a ceux qui par leur sensibilité sont attachés à la forme extraordinaire et aux pratiques " à l'ancienne ".
En leur accordant la messe de St. Pie V, les papes ont voulu répondre à cette sensibilité sans y trouver à redire.

Mais il y en a d'autres qui voudraient bien se faire appeler traditionalistes.
Mais ce sont des intégristes qui entretiennent la manipulation pour s'octroyer une appellation abusive.

Ils invoquent la vérité pour justifier les critiques et les jugements, mais ils se cachent derrière un mensonge pour se faire appelés traditionalistes.

Je plaide pour qu'on utilise un terme distinct pour faire la différence.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Eriluc
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 686
Inscription : dim. 08 févr. 2009, 16:17
Localisation : Grenoble

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Eriluc » dim. 06 mars 2011, 18:46

Griffon a écrit :Bonjour à tous,

Ce message est un " coup de gueule " à l'endroit des intégristes qui se donnent le droit de critiquer, de juger et de semer le trouble dans les esprits de ceux qui veulent simplement suivre leurs pasteurs.

Je parle bien d'intégristes !
Car les traditionalistes sont ceux qui veulent garder le plus fidèlement possible toute la tradition de l'Eglise. Ils préfèrent la certitude de la tradition à l'aventure des "inspirations".
Quoiqu'il en soit, Jésus invite les pasteurs à tirer de leur trésor du neuf et du vieux.
Il s'agit donc d'éviter l'un ou l'autre excès.

Un intégriste n'est pas un traditionaliste.
Sous couvert d'amour de la tradition, les intégristes choisissent dans les traditions ce qui leur conviennent et rejettent ce qui les dérangent.
Leur intelligence est tourné vers la justification de ces choix et leurs études théologiques se focalisent sur l'analyse de situations similaires qui justifient leur attitude.
Dans cette analyse, ils en viennent à nier la Parole de Dieu pour donner plus de poids à des extraits sortis de leurs contextes de tels ou tels saints qui les confortent dans leurs erreurs.

Toute cette activité relève du mensonge.
Le propre du mensonge est de prendre des parties de vérité et les affirmer sans obéir à la vérité toute entière.

Après avoir défini leur tradition, les intégristes veulent la sacraliser.
A leurs yeux, rien n'est plus sacré que leur tradition.
Il la jette à la figure de tous ceux qui ne suivent pas leurs points de vue, et l'utilise pour les juger et les condamner.
Serions-nous tous frères ?
Que non ! Il y a ceux qui suivent cette tradition partielle sacralisée, et ceux qu'on peut condamner.
Tous frères ? Quel horreur ! Nous, Monsieur, nous faisons ceci et cela...

Toute cette activité relève de la division.
Elle trouve sa source dans la critique qui est justifiée et pratiquement obligatoire.

Le fruit de ce mensonge et de cette division institutionnalisés est l'oppression.
Les pauvres personnes qui sont séduites par ce discours intégristes se trouvent à devoir s'imposer un cadre de vie étouffant. Comme elles le subissent, cela devient difficile de vivre au milieu de personne qui n'ont pas fait le même choix de vie.
La liberté des enfants de Dieu devient une réalité toute théorique.
Il suffit d'approcher les intégristes pour se faire agresser sur sa manière de vivre ou sur la messe qu'on préfère. On doit se justifier continuellement.

o-o-o-o-o-o-o

Tout ce (trop) long discours n'est pas gratuit.
J'ai l'espoir de faire réfléchir au moins quelques uns.
Et pour les autres, il faut le dire : " méfiez-vous du levain des intégristes ".

L'Esprit de Dieu est vie, joie et paix.
La vie en Dieu procure ces fruits dans notre vie.
Tout chrétien doit les sentir sourdre, couler et déborder dans sa vie.

Bon dimanche à tous,

Griffon.
Cher Griffon,
Conscient de ne pas faire avancer le débat et honteux pour la facilité de cette simple approbation, je n'ajouterais que : Bravo !!
:clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap:
"Être détaché de tout - première condition pour n'être indifférent à rien." [Gustave Thibon]

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par le fureteur » lun. 07 mars 2011, 0:01

Entièrement d'accord avec Griffon Théophane et Ericluc.
Personellement je préfère la Messe en rite ordinaire, mais ceux qui préfèrent l'ancienne tradition et la messe tridentine ont tout à fait le droit de pratiquer cette liturgie à condition d'être en PLEINE COMMUNION avec le Saint Père et le Magistère de l'Eglise. Si ces conditions sont requises, pour moi ils ne sont pas "intégristes", mais traditionalistes.
Bien qu'ils se disent "fidèles au Pape", ceux que moi j'appelle "intégristes", ce sont les catholiques qui rejettent Vatican II et bien entendu le dialogue entre chrétiens et encore plus avec les religions non chrétiennes. Comment peuvent-ils dire "je suis fidèle au pape, mais je ne veux pas obéir à l'Eglise" ? Je souhaite bon courage aux théologiens qui dialoguent avec la FSS St Pie X et prie pour eux.
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Théophane » lun. 07 mars 2011, 0:15

Bien qu'ils se disent "fidèles au Pape", ceux que moi j'appelle "intégristes", ce sont les catholiques qui rejettent Vatican II
En cela ils ne sont pas en communion avec le Pape, puisque le Concile Vatican II fait partie intégrante du magistère de l'Eglise. Cependant, je suis convaincu que Benoît XVI est assez ferme et assez soucieux du respect de la Vérité pour poser comme condition sine qua non de leur réintégration l'acceptation totale et parfaite du dernier Concile.
Quant au dialogue avec les autres confessions chrétienns et avec les religions non chrétiennes, il fait partie de la vie et de la mission de l'Eglise. Jean-Paul II déjà avait beaucoup œuvré dans ce domaine, et l'on ne saurait douter du bien fondé de ces démarches sans se rendre coupable d'une grave infidélité envers la personne du Pape.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
papillon
Barbarus
Barbarus

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par papillon » lun. 07 mars 2011, 5:20

Bonjour Griffon,

merci pour ce fil . Je me fais l'écho des applaudissements qui précèdent.

Je garde entre autres ces mots que vous écrivez si bien,
L'Esprit de Dieu est vie, joie et paix.
La vie en Dieu procure ces fruits dans notre vie.
Tout chrétien doit les sentir sourdre, couler et déborder dans sa vie.
:coeur: :coeur: :coeur:

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par cracboum » lun. 07 mars 2011, 5:56

De telles attaques n'ont rien à voir avec l'esprit de joie et de paix.
Et l'Esprit de Dieu ne se laisse pas confisquer.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Griffon » lun. 07 mars 2011, 7:37

le fureteur a écrit :Entièrement d'accord avec Griffon Théophane et Ericluc.
Personellement je préfère la Messe en rite ordinaire, mais ceux qui préfèrent l'ancienne tradition et la messe tridentine ont tout à fait le droit de pratiquer cette liturgie à condition d'être en PLEINE COMMUNION avec le Saint Père et le Magistère de l'Eglise. Si ces conditions sont requises, pour moi ils ne sont pas "intégristes", mais traditionalistes.
Bien qu'ils se disent "fidèles au Pape", ceux que moi j'appelle "intégristes", ce sont les catholiques qui rejettent Vatican II et bien entendu le dialogue entre chrétiens et encore plus avec les religions non chrétiennes. Comment peuvent-ils dire "je suis fidèle au pape, mais je ne veux pas obéir à l'Eglise" ? Je souhaite bon courage aux théologiens qui dialoguent avec la FSS St Pie X et prie pour eux.
Bonjour le Fureteur,

En fait, je m'étais abstenu de donner un nom et de montrer du doigt.
Je crois que l'intégrisme touche plusieurs organismes, d'une part.
Et d'autre part, toutes les personnes d'un organisme n'y prennent pas la même part.
Un nom est donc forcément injuste...

Désolé,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par Griffon » lun. 07 mars 2011, 7:45

papillon a écrit :Bonjour Griffon,

merci pour ce fil . Je me fais l'écho des applaudissements qui précèdent.

Je garde entre autres ces mots que vous écrivez si bien,
L'Esprit de Dieu est vie, joie et paix.
La vie en Dieu procure ces fruits dans notre vie.
Tout chrétien doit les sentir sourdre, couler et déborder dans sa vie.
:coeur: :coeur: :coeur:
Merci papillon.
En vérité, ce ne sont que des mots.

Mais si nous nous attachions à les vivre, c'est le sang et la vie du Christ qui circuleraient dans l'Eglise, et on ne devrait alors plus connaître les intégrismes.

Ainsi, c'est à cause de notre faute commune que certains en viennent à l'intégrisme.

Très bonne journée, madame,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par coeurderoy » lun. 07 mars 2011, 9:55

Bonjour Griffon,

j'applaudis moi aussi : de mes années intégristes, surnagent, dans mon esprit, la peur, la défiance, l'amertume aigrie des doctrinaires et l'orgueil des "purs" sans parler d'une certaine infantilisation de la pensée, d'une tendance au cléricalisme, une idéalisation forcenée du passé de l'Eglise, un manque de foi aussi en ce que l'Esprit Saint accomplit aujourd'hui dans le Corps Mystique de l'Eglise...

Bonne journée à vous !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 289
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Le traditionalisme et l'intégrisme

Message non lu par SweetieLoLy » sam. 12 mars 2011, 10:36

:non: l'integrisme est un fleau pour nos religions car les gens ne retiennent que ça! les integristes font faire des choses odieuses à nos religions et on ne retient que ça! :hypocrite:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités