La Vierge Marie

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

La Vierge Marie

Message non lupar Anna » jeu. 10 févr. 2011, 21:59

Bonsoir, :)

Depuis quelques mois je traverse une crise spirituelle assez difficile, une nuit des sens plus poussée. Cela m'est très douloureux même si je sais que c'est nécessaire.
Depuis ma conversion et justement en raison de celle-ci je suis exposée à un risque d'orgueil spirituel fort que Dieu doit briser en plus d'autres péchés fréquents.
Un autre obstacle dans ma vie spirituelle je pense est mon rapport à la Vierge Marie.
J'ai une sorte de "dégoût" pour la dévotion mariale, une résistance, je ne "l'aime pas" en quelque sorte. Pardon pour cette parole qui peut choquer.
Jusque là j'occultais ce sentiment, la verticalité dans ma relation avec le Seigneur étant la plus naturelle, nous nous sommes rencontré sans elle, j'ai tout fondé sans elle et au fond je ne veux pas d'elle. Je ne désire que Lui, rien que Lui.
Je ressens que c'est devenu une faille, le Seigneur souhaite peut être que j'apprenne à aimer celle qu'Il aime mais je résiste. J'ai peur qu'elle me L'enlève, de devenir à moitié idolâtre.
C'est assez catastrophique et incompréhensible pour moi, j'aime tellement le Seigneur, mais elle je la vois comme un obstacle, une entrave entre Lui et moi. Je n'arrive pas à maîtriser ce sentiment qui dure depuis 4 ans.
Les Pères de l'Eglise et l'Eglise encourage la dévotion mariale, alors pourquoi je réagis ainsi? Mise à part mon éducation protestante de part mon père, et peut être le fait qu'elle n'ai joué aucun rôle direct dans ma conversion je n'ai pas d'explication.

J'aimerais rectifier mon comportement par amour pour Dieu, pour l'Eglise.
Est-ce que vous avez des conseils? Un déclic à me proposer ou simplement un encouragement,une exhortation ou une réprimande... Tout ce qui peut m'aider à faire ce plaisir au Seigneur est le bienvenu.
Merci, :croix:
Anna
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10117
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Fée Violine » ven. 11 févr. 2011, 0:23

Bonsoir Anna,
question bête: il faudrait peut-être voir du côté de votre relation à votre mère? Si vous avez l'impression que Marie peut faire obstacle entre Dieu et vous, c'est peut-être que vous voyez votre mère ainsi?
Ce sont des choses qui arrrivent.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4658
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Vierge Marie

Message non lupar gerardh » ven. 11 févr. 2011, 1:13

_________

Bonjour Anna,

On peut être, comme moi protestant, contre la dévotion à la vierge Marie, sans pour autant éprouver pour Marie du dégoût. Il y a peut-être des aspects psychologiques dans votre répulsion.


_____________

J R
Quæstor
Quæstor
Messages : 375
Inscription : ven. 12 févr. 2010, 22:11

Re: La Vierge Marie

Message non lupar J R » ven. 11 févr. 2011, 14:58

La Sainte Vierge est aussi nommée Refuge des pêcheurs.
Demandez lui de l'aide, elle vous aidera.

Elle ne demande pas d'être adorée, elle vous aidera seulement à approcher de son fils.

Depuis plus de 150 ans, elle nous parle.
Allez voir ses prophéties, La salette, lourdes, Fatima etc...
Vous la connaitrez mieux. Vous comprendrez pourquoi et comment elle est au service de Dieu.
On aime ce que l'on connait.
Bon courage.
J R
Ainsi parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche.
Apocalypse 3.16

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1402
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Xavi » ven. 11 févr. 2011, 16:01

Bonjour Anna,

Croyez-vous vraiment qu’elle n’a joué aucun rôle ? La Sainte Vierge nous permet de voir qu’une vraie femme, telle que vous, a été rendue digne d’être la mère de Dieu, de transmettre au Christ l’humanité. Sans elle, Il n’aurait pas pu être vrai homme, lui qui, de toute éternité, est vrai Dieu.

En méditant toute la réalité et toute la valeur de l’humanité du Christ, nous ne pouvons que redécouvrir tout ce que Marie nous donne, tout ce qu’elle ne cesse d’être pour nous.

Toute femme est illuminée par la sainteté incomparable de Marie. Dans le ciel, comme jadis sur la terre, elle est déjà pour nous et avec nous la plus merveilleuse des sœurs dans la foi autant qu’une mère pour tous.

La dévotion pour Marie n’est pas et ne peut pas être une idolâtrie. Vous avez bien raison de ressentir du dégoût pour tout ce qui y ressemble et de le rejeter. Croyez bien que Marie est la première à vous soutenir dans un rejet de tout ce qui met de l’ombre dans l’adoration due à Dieu seul. Mais, elle est la première à vous montrer l’éblouissante union de Dieu et de l’humanité qui s’est réalisée et manifestée en elle.

Vous ne désirez que Lui. Elle aussi.

Mais, elle est là, pleine d’amour, à votre côté. Même quant vous n’y pensiez pas.

Vous venez chercher dans ce forum un peu d’affection, de compréhension, de conseils. La Sainte Vierge n’a cessé d’être présente près de vous pour vous en prodiguer.

Elle n’est pas plus un obstacle que n’importe quel ange, n’importe quel saint ou n’importe quel autre témoin rencontré sur votre route.

Elle est tout simplement votre amie, votre mère de l’invisible. Pour vous aider à aimer et à comprendre encore mieux et toujours plus le Christ vers lequel elle tend elle-même nos regards.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Raistlin » ven. 11 févr. 2011, 16:25

Bonjour Anna,

Je vous sens un peu trop tendue dans votre vie spirituelle. Le secret, c'est de lâcher prise et de s'en remettre à Dieu.

Vous n'êtes pas mariale ? Et alors ? Ce n'est pas un péché. Le seul objet de notre adoration, c'est Dieu et Lui seul. Marie nous conduit certes à Jésus mais jamais elle ne fait jamais écran. Si donc vous ne vous sentez pas à l'aise pour l'instant avec Marie, hé bien il n'y a pas à vous forcer. Demeurez dans l'humilité, confiez ça au Seigneur en lui disant que vous aimeriez mieux connaître sa mère - qui est aussi la vôtre depuis le Golgotha - et laissez les choses se passer comme elles doivent se passer.

Maintenant, vous avez aussi une part de boulot. Premièrement, vous devez apprendre à ne pas vous défier de Marie. Vous n'êtes certes pas obligée d'être très mariale mais vous n'avez pas le droit de mépriser celle qui a mis le Sauveur au monde (et n'oubliez pas que Jésus nous l'a donnée pour mère et que dans les 10 commandements, Dieu nous ordonne d'honorer notre père et notre mère... Dont acte !). A vous de vous documenter sur Marie selon vos disponibilités et d'apprendre à voir en elle la plus belle des créatures du Seigneur. Pour le reste, vous vous en remettez simplement et avec humilité à la grâce de Dieu et tout ira bien.

Petit témoignage : dans les mois qui ont suivi ma conversion, j’ai aussi eu beaucoup de mal avec Marie. Oh !, je la reconnaissais comme la plus belle des créatures, et même comme ma mère, mais je ne voyais pas du tout la nécessité de la prier et de passer par elle. Et puis, avec toutes ces sottises que certains protestants disent sur la dévotion mariale, j’avais un peu peur de tomber dans la « mariolâtrie » (ce qui est idiot : tout catholique à peu près correctement catéchisé sait que Marie n’est pas Dieu). Hé bien, peu à peu, Dieu a su changer mon cœur. Il y a encore du travail mais Dieu m’a peu à peu dévoilé la grâce que nous avons de pouvoir passer par Marie, et il l’a fait sans brusquerie.

Donc no stress, laissez-vous conduire dans la paix et l’humilité.

Fraternellement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Anna » ven. 11 févr. 2011, 22:31

Bonsoir,

Merci pour vos réponses.
question bête: il faudrait peut-être voir du côté de votre relation à votre mère? Si vous avez l'impression que Marie peut faire obstacle entre Dieu et vous, c'est peut-être que vous voyez votre mère ainsi?
Mes parents ne sont pas croyants et c'est vrai que j'ai souffert de leur comportement à mon égard, plus particulièrement de l'agressivité de mes frères, le mépris et autre. Ce sont des événements courants pour les convertis de famille athée anticléricale.
J'avais 16 ans et j'ai eu du mal à affirmer ma Foi mais mes relations se sont apaisées depuis Noël. J'ai le droit de parler de l'Eglise à la maison, et ils comprennent mieux que cela fait partie de ma vie, que ce n'est pas un caprice ni un hobby.
Je me suis protégée en me réfugiant en Dieu quand ma mère me faisait souffrir. Elle a été un obstacle énorme en voulant me séparer de Dieu, mais de là à reporter cela sur Marie.. je l'ignore même si c'est une piste intéressante.
Croyez-vous vraiment qu’elle n’a joué aucun rôle ? La Sainte Vierge nous permet de voir qu’une vraie femme, telle que vous, a été rendue digne d’être la mère de Dieu, de transmettre au Christ l’humanité. Sans elle, Il n’aurait pas pu être vrai homme, lui qui, de toute éternité, est vrai Dieu.
Au fond ce que je n'accepte chez Marie se trouve justement dans cette phrase merveilleuse. Je ne supporte pas d'entendre que Dieu 'n'aurait pas pu" sans cette femme se faire Homme, que "grâce à elle", "grâce à son fiat" elle nous a donné le Christ, elle a permis le Salut.. trop de "elle" et trop peu de "Il" à mon goût.
Ce qui me révulse c'est de rendre Dieu "redevable" en quelque sorte. L'Incarnation du Seigneur est le mystère adorable de notre Foi, un mystère qui n'appartient qu'à lui Seul. Si Dieu l'avait voulu, il se serait incarné directement sans passer par une créature préexistante. Il ne l'a pas fait et j'admets que j'ai à travailler sur ce point.
L'humilité de Dieu...
La dévotion pour Marie n’est pas et ne peut pas être une idolâtrie. Vous avez bien raison de ressentir du dégoût pour tout ce qui y ressemble et de le rejeter. Croyez bien que Marie est la première à vous soutenir dans un rejet de tout ce qui met de l’ombre dans l’adoration due à Dieu seul.
Je sais que la Sainte Eglise n'a jamais encouragé l'idolâtrie au sujet de Marie. Je distingue "bien" le culte de latrie que nous rendons à Dieu du culte d'hyperdulie rendu à la Vierge Marie tout du moins dans ses fondements. Je n'accuse pas l'Eglise de nous encourager à la dévotion mariale, Elle a raison de le faire. Je m'accuse plutôt de ne pas savoir y répondre.
Mais, elle est là, pleine d’amour, à votre côté. Même quant vous n’y pensiez pas.
je vais essayer d'y penser. :)
Je vous sens un peu trop tendue dans votre vie spirituelle. Le secret, c'est de lâcher prise et de s'en remettre à Dieu.
C'est à ce point visible dans un simple message? Tendue est un euphémisme. Je suis hyper angoissée mais pas seulement dans ma vie spirituelle, aussi dans mes études, mes loisirs parfois. Mon Master de Droit me prend beaucoup de temps et j'ai une approche très juridique de ma pratique religieuse ce qui me rend intransigeante à mon égard. Je fais des insomnies au moindre péché, je pleure vite et je m'enferme dans la culpabilité.
J'aimerais tout maîtriser. Il y a 4 ans je pensais qu'en découvrant Dieu je serais à ce point écoeurer par le péché que jamais plus je ne chuterais....ce n'est pas le cas bien sur.
Cela va un peu mieux depuis 7 mois que je fréquente une communauté qui me correspond davantage que ma paroisse d'origine, les prêtres de la FSSP m'apportent beaucoup notamment dans le travail de déculpabilisation. Leur enseignement est solide et je leur fais confiance même si je regrette d'avoir a eu à "quitter" en partie ma paroisse de façon plutôt conflictuelle depuis que je suis soi disant "intégriste" "tradi". Cette déchirure Ecclésiale se greffe à ma crise spirituelle et en est peut être une des causes, ou une aggravation . Je déteste cette guerre dont je suis le centre et mon père spirituel ne comprenant pas mon choix et mes goûts, nous n'arrivons plus à discuter sereinement sans que les mots " Messe tridentine" et "soutanes" apparaissent dans les échanges. Il ne peut plus m'orienter et me conseiller.
Vous n'êtes pas mariale ? Et alors ? Ce n'est pas un péché. Le seul objet de notre adoration, c'est Dieu et Lui seul. Marie nous conduit certes à Jésus mais jamais elle ne fait jamais écran. Si donc vous ne vous sentez pas à l'aise pour l'instant avec Marie, hé bien il n'y a pas à vous forcer. Demeurez dans l'humilité, confiez ça au Seigneur en lui disant que vous aimeriez mieux connaître sa mère - qui est aussi la vôtre depuis le Golgotha - et laissez les choses se passer comme elles doivent se passer.
Merci, c'est très réconfortant. :paix!
Il y a le chapelet tous les jours à l'Eglise pendant les confessions et je pensais que c'était mal de ma part de ne pas aimer cette prière. Je manque de maturité sûrement.
Je suis perdue dans un épais brouillard. Si je pouvais trouver Dieu "seule" je le ferais mais cette période de "grâces sensibles" est révolue et je ne sais plus par quel moyen sortir de ce vide, ce néant. Beaucoup m'ont témoigné le rôle de Marie notamment dans les périodes de sécheresse, la manière dont elle leur montrait Jésus. C'est pour cette raison que j'ai commencé à me questionner sur mon propre rapport à la Vierge. Pourquoi le courant n'est jamais passé, pourquoi l'ai-je à ce point mise de coté voir oublié? Si Dieu s'est laissé touché par son intercession c'est qu'Il souhaite que nous sollicitions cette intercession. J'ai donc un effort à faire pour apprendre à l'aimer, par amour pour Dieu mais aussi pour mon bien.

A vous de vous documenter sur Marie selon vos disponibilités et d'apprendre à voir en elle la plus belle des créatures du Seigneur. Pour le reste, vous vous en remettez simplement et avec humilité à la grâce de Dieu et tout ira bien.
Oui. Il faut que je cesse d'occulter tous les chapitres d'ouvrages où le terme Marie apparaît.

Donc no stress, laissez-vous conduire dans la paix et l’humilité.
Oh, vous ne voulez pas devenir mon accompagnateur spirituel? Lol ;)
J'aimerais tant.

In Christo
Anna
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3174
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Griffon » sam. 12 févr. 2011, 10:50

Je ne supporte pas d'entendre que Dieu 'n'aurait pas pu" sans cette femme se faire Homme, que "grâce à elle", "grâce à son fiat" elle nous a donné le Christ, elle a permis le Salut.. trop de "elle" et trop peu de "Il" à mon goût.
Ce qui me révulse c'est de rendre Dieu "redevable" en quelque sorte. L'Incarnation du Seigneur est le mystère adorable de notre Foi, un mystère qui n'appartient qu'à lui Seul. Si Dieu l'avait voulu, il se serait incarné directement sans passer par une créature préexistante.
Bonjour Anna,

Nous sommes d'accord, Dieu peut tout... par amour.
Pour ce qui est de sauver l'humanité, Dieu n'allait pas s'imposer comme Sauveur.
Il fallait qu'un OUI soit prononcé.
En cela la Vierge " a assuré " (contrairement à Eve, et à nous-mêmes la plupart du temps).

Ce FIAT a ouvert une voie qui nous montre la destinée de notre humanité (le Saint-Esprit la couvre de son ombre) et le fruit qui en découle (engendrer le Christ).
Ce que la Vierge a fait parfaitement, nous pouvons le faire à notre tour et nous trouverons grâce aux yeux de Dieu.

Sur ce chemin, la Vierge nous assiste de toutes les grâces qu'elle a obtenues.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1402
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Xavi » sam. 12 févr. 2011, 11:32

Je ne supporte pas d'entendre que Dieu 'n'aurait pas pu" sans cette femme se faire Homme, que "grâce à elle", "grâce à son fiat" elle nous a donné le Christ, elle a permis le Salut.. trop de "elle" et trop peu de "Il" à mon goût.
Ce qui me révulse c'est de rendre Dieu "redevable" en quelque sorte. L'Incarnation du Seigneur est le mystère adorable de notre Foi, un mystère qui n'appartient qu'à lui Seul. Si Dieu l'avait voulu, il se serait incarné directement sans passer par une créature préexistante.
Vous avez tout à fait raison de ne pas limiter la capacité de Dieu. Bien sûr qu’il aurait pu se faire un corps et une âme d’un humain sans passer par Marie, ni par aucune créature préexistante.

Ce qu’il n’aurait pas « pu » faire sans Marie, c’est précisément de s’incarner « dans » la création préexistante, c’est être un descendant d’Adam et Eve. La définition d’un humain ne tient qu’à cela : un humain « est » un descendant terrestre en ligne directe du premier couple humain créé par Dieu. Tout descendant d’Adam et Eve est un humain avec une âme immortelle, appelé à vivre éternellement en communion avec Son Créateur. Tout humain est descendant d’Adam et Eve.

Donc, pour être pleinement humain, pour s’incarner dans notre humanité et la sauver, il « fallait » passer par une généalogie humaine, par une femme descendant elle-même d’Adam et Eve. Le Christ n’aurait pas été réellement un humain s’il ne s’était pas incarné dans la descendance préexistante d’Adam et Eve. Il était bien sûr « capable » de faire autrement, mais il a voulu être un descendant d’Adam et Eve, un humain en tout semblable à nous sauf le péché.

Il aurait aussi « pu » nous sauver autrement, mais c’est bien notre humanité, telle qu’elle est, qu’il a voulu sauver. Il n’a pas voulu apporter un salut extérieur à cette humanité. Il n’a pas voulu créer quelque chose de différent. Il a voulu sauver cette humanité elle-même et avec sa coopération.

C’est cette coopération que la Sainte Vierge a été la première à lui apporter. C’est par cette coopération que le Christ a pu être vraiment un descendant d’Adam et Eve, un humain, comme chacun de nous. Il n’y était pas obligé. Il l’a librement voulu par amour.

le bon Seb
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1232
Inscription : mer. 19 juil. 2006, 13:47

Re: La Vierge Marie

Message non lupar le bon Seb » sam. 12 févr. 2011, 13:21

Bonjour à tous,
Mais il plut au Père des miséricordes que l’Incarnation fût précédée par une acceptation de la part de cette Mère prédestinée, en sorte que, une femme ayant contribué à l’œuvre de mort, de même une femme contribuât aussi à la vie.
Dieu n'a pas besoin de nous, mais il veut passer par nous. N'est-ce pas merveilleux ?

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3174
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Griffon » sam. 12 févr. 2011, 18:56

Vous n'êtes pas mariale ? Et alors ? Ce n'est pas un péché. Le seul objet de notre adoration, c'est Dieu et Lui seul. Marie nous conduit certes à Jésus mais jamais elle ne fait jamais écran. Si donc vous ne vous sentez pas à l'aise pour l'instant avec Marie, hé bien il n'y a pas à vous forcer. Demeurez dans l'humilité, confiez ça au Seigneur en lui disant que vous aimeriez mieux connaître sa mère - qui est aussi la vôtre depuis le Golgotha - et laissez les choses se passer comme elles doivent se passer.
Merci, c'est très réconfortant. :paix! 
Il y a le chapelet tous les jours à l'Eglise pendant les confessions et je pensais que c'était mal de ma part de ne pas aimer cette prière. Je manque de maturité sûrement.
Je suis perdue dans un épais brouillard. Si je pouvais trouver Dieu "seule" je le ferais mais cette période de "grâces sensibles" est révolue et je ne sais plus par quel moyen sortir de ce vide, ce néant. Beaucoup m'ont témoigné le rôle de Marie notamment dans les périodes de sécheresse, la manière dont elle leur montrait Jésus. C'est pour cette raison que j'ai commencé à me questionner sur mon propre rapport à la Vierge. Pourquoi le courant n'est jamais passé, pourquoi l'ai-je à ce point mise de coté voir oublié? Si Dieu s'est laissé touché par son intercession c'est qu'Il souhaite que nous sollicitions cette intercession. J'ai donc un effort à faire pour apprendre à l'aimer, par amour pour Dieu mais aussi pour mon bien.
Bonsoir Anna,

Être ou ne pas être mariale. 
C'est mal poser le problème.

Il me semble que l'Esprit-Saint vous pousse à vous poser une question que vous avez très bien comprise : votre rapport à la Vierge, le courant qui ne passerait pas, pourquoi la mettre de côté, voire l'oublier.

C'est vraiment poussée par l'Esprit que vous venez poser ici votre question.

Je vous inviterais à méditer sur votre "statut" d'enfant de Dieu, de citoyenne de Royaume.

Votre âme est l'épouse du Christ. Il est naturel qu'il veuille vous introduire auprès de sa Mère, sa mère qui est aussi votre mère, Reine du Ciel et de la réconciliation, une mère qui peut disposer des grâces dont vous avez besoin pour aller à Lui.

Vous savez, le Royaume de Dieu a pour sommet la vision béatifique de Dieu qui comblera chacun de nous, mais il faut aussi le voir comme une communion des saints, avec Marie, notre reine, les plus grands saints, et toute une hiérarchie de frères vibrant d'amour.

Pour comprendre le rôle de la vierge, j'aime méditer sur les noces de Cana.  Sûrement, Jesus en est ressorti glorifié, car on imagine mal que son miracle soit resté secret, mais il y a une chose qui est restée inconnue jusqu'à ce les évangiles la rapporte : le rôle de Marie.
C'est sa manière à elle : elle reste discrète et nous obtient toutes sortes de grâces pour lesquelles on ne sait même pas qu'on doit la remercier. Aussi, même sans savoir, nous pouvons la remercier et bénir le Seigneur pour elle car elle veille sur nous comme une mère, mieux que toute mère.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

lmx
Barbarus
Barbarus

Re: La Vierge Marie

Message non lupar lmx » sam. 12 févr. 2011, 19:45

Sans être mariale, Marie peut être un exemple pour vous. Avant d'enfanter le Christ, elle l'a enfanter spirituellement. Si cela a été possible c'est parce que son âme pure n'avait qu'une seule volonté, celle de Dieu.

Il faut comparer son âme aux eaux de la Genèse (la materia prima) qui se tenait passivement dans l'attente du souffle organisateur de l'Esprit. Comme les eaux , elle était couverte de l'ombre du St Esprit (Luc 1:35)

Quand l'âme est pure et translucide, pleine de grâce, le St Esprit la ravie dans l'éternité de la Trinité, et peut alors enfanter spirituellement le Verbe. L'Esprit Saint n'agit véritablement que dans une telle âme.
C'est pourquoi notre âme doit d'abord devenir vierge comme Marie pour pouvoir aussi enfanter.


Comme l'écrit St Bonaventure "il faut auparavant que vous soyez Marie".

je vous met un chapitre de St Bernard qui a écrit sur ce thème qui est un des plus mystère du christianisme
CHAPITRE XXXIX. De la dignité de l'âme qui peut enfanter spirituellement le Christ.

80. Noble créature, comprends ta dignité : non-seulement tu es décorée de l'image de Dieu, mais encore tu es embellie de sa ressemblance. Car comme ton créateur qui t'a formée en cette manière, est charité, bon et juste, suave et doux, patient et miséricordieux, ayant toutes les éclatantes qualités que nous lisons de lui; de même, tu as été créée pour avoir la charité, pour être pure et sainte, belle et ravissante, douce et humble. Plus tu auras en toi ces vertus, plus tu te rapprocheras de Dieu, plus tu atteindras à sa ressemblance. Que pouvait-il faire de plus considérable pour toi, que de te créer à son image, et que de t'orner des mêmes vêtements de vertus qui le décorent lui-même? Fais donc attention à l'excellence de tes débuts dans la vie, et connais en toi, l'image vénérable de la sainte Trinité : attache-toi à porter dignement l'honneur de cette similitude divine par la noblesse de tes mœurs, par l'exercice des vertus, et par la richesse des récompenses, afin que lorsque le Seigneur apparaîtra tel qu'il est, tu puisses te montrer semblable à lui. Le semblable, en effet, cherche son semblable : et tel fils te montreras pour Dieu, tel Dieu se montrera pour toi. Si donc tu répares en toi ta beauté première, « le roi désirera tes charmes, parce qu'il est ton Dieu (Psalm. XLIV, 12) ; » il est ton ami et ton époux, tort père et ton fils. Car il a dit lui-même : « Qui fera la volonté de mon père qui est aux cieux, il est mon frère, et ma soeur et ma mère (Matt. XII, 50). » Entends comment cela se fait. Le Verbe et la sagesse du Père, c'est le Fils du Père. Le verbe du Père, c'est la volonté du Père. La volonté de l'homme n'est pas autre chose qu'un certain fils de l'esprit. Si donc ta volonté et la volonté du Père forment une seule volonté, ton fils est le même que le Fils du Père. La vérité, la sagesse, la volonté se conçoit dans le mur, et en est engendrée.

81. Si donc tu veux et si tu aimes ce que le Père aime et veut, tu as le même fils que lui. En toi, il se trouve de quoi être père ou mère, ou plutôt l'un et l'autre, et cela ne vient pas (de ton mérite, mais du don de Dieu). Car tu peux l'enfanter dans ton coeur et dans le coeur des autres. Tu peux le concevoir de ton coeur et de la bouche d'autrui. Il est engendré par l'intelligence, conçu par le consentement, il naît par l'affection et se nourrit par les actes réels. Lorsque tu comprends la vérité ou la fais comprendre à quelqu'un, tu enfantes le Christ. Tu connais la volonté de Dieu? Donne-lui ton consentement et tu as conçu. Quand tu engendres, tu es père; quand tu conçois, lu es mère. Tu l'enfantes en aimant, tu le nourris en agissant. Et de cette sorte, il laisse au pouvoir de chacun, d'être la mère d'un enfant si divin. Maudite donc l'âme stérile qui ne produit pas, elle qui, par un simple désir, aurait pu avoir, avec la grâce de Dieu, un tel fils ! Pourquoi n'est-il pas pareillement maudit celui qui n'engendre pas, si ce n'est qu'il n'est pas également en notre pouvoir de comprendre la vérité et d'y acquiescer? Car je ne la saisis pas toutes les fois que je le veux : quand je l'ai comprise, je puis toujours lui donner mon consentement : je ne puis néanmoins le vouloir, si la grâce de Dieu n'est pas avec moi. L'industrie de l'homme ne peut rien sans le secours du Seigneur. Depuis que le premier des humains a péché nous avons perdu le bien de notre nature et la vigueur de notre libre arbitre, mais non la faculté de choisir, pour qu'il ne dépendit pas de nous de corriger notre péché. Car la liberté de la volonté, c'est-à-dire, la volonté raisonnable demeure en nous pour nous aider à chercher le salut, mais après que Dieu nous a avertis et nous a invités, ou à le choisir ou à marcher vers lui. Il est en notre pouvoir d'acquiescer à l'inspiration divine, et de choisir ce qui se rapporte au salut : il vient du don de Dieu que nous puissions attendre et obtenir ce que nous avons désiré, il est en notre pouvoir et au pouvoir de notre lâcheté de tomber : mais pour ne pas chuter, il faut et notre vigilance et le secours du ciel à la fois. Heureux l'homme qui marche avec tant de sagesse, qu'il ne tombe pas, ou qui, s'il tombe, se relève tout de suite. Mais plus heureux celui qui n'est jamais tombé: et extrêmement fortuné, celui qui règne déjà avec le Seigneur.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Raistlin » lun. 14 févr. 2011, 12:52

Je fais des insomnies au moindre péché, je pleure vite et je m'enferme dans la culpabilité.
Je ne vais pas y aller par 4 chemins : ce genre de culpabilité est l’œuvre du démon. En vous culpabilisant outre mesure, il vous désespère. Et le désespoir est son arme la plus redoutable.

Vous avez raison de pleurer sur vos péchés – j’aimerais souvent pleurer davantage sur les miens – mais il faut que ce soit fait dans un esprit de confiance envers la miséricorde du Seigneur. Apprenez par cœur cette phrase de la première lettre de saint Jean et répétez là (à haute voix au besoin) lorsque vous sentez monter le désespoir : car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur. (1 Jean 3, 20)

Oui, Dieu est plus grand que votre cœur et vous ne sauriez épuiser sa miséricorde.

Je manque de maturité sûrement.
Et comme je vous le disais, le manque de maturité n’est pas un péché. Tant que vous demeurez dans l’humilité, tout ira bien. Confiez au Seigneur vos difficultés avec Marie et demeurez dans la paix.

Je suis perdue dans un épais brouillard. Si je pouvais trouver Dieu "seule" je le ferais mais cette période de "grâces sensibles" est révolue et je ne sais plus par quel moyen sortir de ce vide, ce néant.
Tous le saints ont connu la même chose (d’ailleurs, à ce sujet, n’hésitez pas à lire la vie des saints, c’est toujours très instructif). Dieu veut que nous l’aimions pour Lui-même et non pas parce qu’Il nous donne des sucreries. Être dans le désert et la sécheresse permet de Le choisir alors que rien ne nous y pousse. Bref, c’est un moment privilégié pour purifier notre foi et notre amour du Seigneur. Je sais combien c’est dur mais souvenez-vous de deux choses :
1- Dieu ne permettra que vous soyez éprouvée au-delà de vos forces.
2- Par définition, la nature ne peut pas « sentir » la grâce. Ce n’est donc pas parce que vous ne sentez rien que Dieu n’agit pas.


Et sinon, pour terminer sur cette histoire de père spirituel, n’hésitez pas à en changer si vous sentez que vous n’avancer pas avec lui. Je ne sais pas où vous habitez mais peut-être sera-t-il possible de trouver un prêtre qui ne soit pas allergique à une certaine tradition. (Je pense par exemple aux prêtre de la communauté Saint Martin qui portent la soutane…)

Je prierai pour vous (et par Marie, en plus ;) ).

Fraternellement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Trinité