Catholique refoulé

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Alex101
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 9:50
Localisation : Alsace

Catholique refoulé

Message non lu par Alex101 » lun. 17 janv. 2011, 17:58

Bonjour a tous,
Tout d'abord, je tiens à vous souhaitez à toutes et à tous une excellente nouvelle année; quelle soit pour tous pleine d'amour et de bonheur.
Depuis plusieurs mois, je tente de donner une nouvelle impulsion à ma vie. J'aime notre Seigneur, je crois dans le sacrifice du Christ sur la Croix pour nous sauver, et je ne mets aucunement en doute la Résurrection.
Mais je me sens comme un catholique refoulé. Je ne sais pas comment avancer. Surtout, je me sens désespérément seul pour avancer. Je vais en cachette (très tôt le matin, ou tard le soir) m'asseoir sur les bancs de la petite chapelle à cote de chez moi, et je prie. Je prie en cachette. En fait, ma famille est catholique de tradition (que ce soit ma mère, mon épouse, mes beaux-parents), et je n'ose affirmer haut et fort mes croyances. Je ne les nie pas, mais je les dévoile à demi-mots.
Ma femme croit en Dieu, mais se méfie de toute forme d'église (du fait de son contexte familial), alors que j'ai une envie folle de vivre cette aventure avec elle.
Au final, je vis mal cette situation. J'aimerais aller librement aux offices et m'investir dans ma paroisse. Mais le regard des membres de ma famille me gêne. Et par conséquent, j'ai l'impression de renier ma foi, alors que je veux la vivre à 100%.
Certains d'entres-vous ont-ils vécu ce refoulement, cette sorte de honte qui ne devrait pas être?
Bonne soirée,
Olivier
"C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison."

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Catholique refoulé

Message non lu par jeanbaptiste » lun. 17 janv. 2011, 18:20

Bonjour,

Je ne suis pas sûr de vous être d'une grande aide. Chez moi, presque tout le monde est athée, et mon épouse et sa famille on un petit fond d'anti-cléricalisme. Au début de ma conversion j'ai eu beaucoup de mal à en parler. Je n'avais comme vous personne dans mon entourage pour m'aider, sinon le Christ, ce qui est énorme ! mais lorsque l'on est au tout début de sa relation avec Lui, on ne sait pas trop "comment l'aborder", si on peut se le permettre etc.

Bref, ce forum me fut salutaire. Pas seulement intellectuellement, il fut aussi le lieu de rencontre "amicales", un autre "chez moi" en somme.

Ensuite c'est venu progressivement, j'en ai parlé, ça a été dur, puis les personnes qui m'entourent ont compris, et maintenant tout est clair pour tout le monde.

N'ayez pas peur ! Faite cela à votre vitesse, mais surtout ne sombrez pas dans le désespoir. Venez ici nous parler, discuter de votre foi, de l'Église, du Christ, cela vous donnera de l'assurance dans votre foi. Annoncez-la ensuite progressivement autour de vous, quand vous sentirez que vous aurez la force de supporter ce que cela implique.

Et n'oubliez pas : confiez-vous au Christ et ne pensez pas à la misère du lendemain, chaque jour suffit sa peine.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Griffon » lun. 17 janv. 2011, 18:25

Bonsoir Alex,

La question que vous posez est assez délicate, et je crains qu'en intervenant avec des idées toutes faites et pleines de préjugés, on tue dans l'oeuf une flamme qui cherche sa voie vers le ciel.

Je le dis pour tous ceux qui voudraient répondre, mais aussi pour vous qui avez tendance à vous juger durement.

Vous savez... la foi pour s'exprimer a besoin de temps.
C'est encore quelque chose de nouveau pour vous, et je pense que votre discrétion vient surtout de l'absence de mots connus pour expliquer votre besoin et votre ressenti.

Voir en soi des changements met la personne mal à l'aise.
J'ai l'impression que ce que vous rapportez semble donc plutôt normal.
C'est une passe, mais il faudrait plus de précision (ou d'intimité) pour aller plus loin.

Par ailleurs, la discrétion par rapport à notre vie intime vécue avec Dieu est légitime.

Je pense que vous auriez avantage à trouver un père spirituel qui vous éclairera très facilement.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1618
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Laurent L. » ven. 21 janv. 2011, 3:04

Bonjour Olivier !
Certains d'entres-vous ont-ils vécu ce refoulement, cette sorte de honte qui ne devrait pas être?
Oui. Il y a même une expression pour cela : le "respect humain".

Continuez à prier régulièrement et invoquez tout particulièrement le St-Esprit.

En effet, regardez l'attitude des apôtres (sauf St Jean) lors de la Passion de Notre Seigneur : ils ont lâchement abandonné le Christ, alors qu'ils vivaient à ses côtés depuis longtemps. Même St Pierre a renié le Christ trois fois. Quel contraste avec leur ardeur intrépide d'après la Pentecôte, allant parfois jusqu'au martyre !

"Lorsque le Saint-Esprit descendra sur vous, vous recevrez de la force, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’à l’extrémité de la terre." (Actes I, 8)

Êtes-vous baptisé ? Confirmé ?
[+] Texte masqué
Compendium du Catéchisme a écrit :263. Quels sont les effets du Baptême?

Le Baptême remet le péché originel, tous les péchés personnels et les peines dues au péché. Il fait participer à la vie divine trinitaire par la grâce sanctifiante, par la grâce de la justification qui incorpore au Christ et à son Église. Il donne part au sacerdoce du Christ et il constitue le fondement de la communion avec tous les chrétiens. Il dispense les vertus théologales et les dons de l’Esprit Saint. Le baptisé appartient pour toujours au Christ : il est marqué du sceau indélébile du Christ (caractère).

268. Quel est l’effet de la Confirmation?

L’effet de la Confirmation est l’effusion particulière de l’Esprit Saint, comme à la Pentecôte. Cette effusion imprime dans l’âme un caractère indélébile et elle augmente la grâce baptismale. Elle enracine plus profondément la filiation divine. Elle unit plus fermement au Christ et à son Église. Elle renforce dans l’âme les dons de l’Esprit Saint et elle confère une force particulière pour témoigner de la foi chrétienne.

269. Qui peut recevoir ce sacrement?

Toute personne qui a déjà été baptisée peut et doit le recevoir, et cela une seule fois. Pour le recevoir efficacement, le baptisé doit être en état de grâce.
Veni Sancte Spiritus ! :paix!

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4455
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Kerniou » ven. 21 janv. 2011, 11:31

Laissez-vous le temps, Alex, le temps de vous sentir plus fort.
Votre situation n'est, certes, pas facile; mais un jour, vous trouverez la possibilité de parler avec votre épouse puis avec votre entourage.
Pour vous sentir moins seul, si vous ne l'avez déjà fait, peut-être pourriez-vous prendre contact avec votre paroisse ou un groupe de recommençants.
Bon courage à vous
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Alex101
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 9:50
Localisation : Alsace

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Alex101 » ven. 21 janv. 2011, 16:10

Merci à tous pour vos réponses,
Mon problème est que j'ai voulu mettre la charrue avant les bœufs. J'ai passé des heures à lire des textes théologiques sur le Salut, n'en comprenant que la moitié. Du coup, j'ai l'impression d'avoir affaire à une religion toute faite de théories. Certains textes m'ont de plus fait très peur sur le Salut (certains textes jansénistes par exemple). Du coup, je sombre de temps à autre dans des périodes de grandes tristesses. Je vois mon épouse, mon fils, mes amis, ma famille, mes collègues, pêcheurs comme moi, qui mènent tant bien que mal leurs vies mais qui n'ont pas la foi; et bien toutes ces personnes je les vois toutes partir dans la géhenne, alors qu'elles tentent de faire le bien, même si elles pêchent.
Ce Dieu que j'aimais tant, que j'ai certes oublié durant quelques années, mais vers qui je veux (du plus profond de mon cœur) revenir, je le vois d'un coup comme un rôtisseur (pour reprendre la formule d'Hugo).
Et au milieu de tout cela, je rumine mes pêchés et cherche désespérément un signe qui me dit que Dieu m'aime. Hélas, je ne le vois pas.
Mais je ne lâche pas, seulement je m'épuise.
Je suis un chrétien en détresse.
Olivier
"C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison."

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Griffon » ven. 21 janv. 2011, 21:20

Alex101 a écrit :Et au milieu de tout cela, je rumine mes pêchés et cherche désespérément un signe qui me dit que Dieu m'aime. Hélas, je ne le vois pas.
Mais je ne lâche pas, seulement je m'épuise.
Je suis un chrétien en détresse.
Olivier
Ouvrez la bible !

De mémoire.
Ce jour : " le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort... " Co
Et hier : " remettez lui tous vos soucis car Il prend soin de vous " Pi

Oui.. Vous n'avez pas là une preuve.
Mais Dieu vous demande un acte de foi, et d'aller vous confesser.

Marchez humblement en présence de votre Dieu, et vous recevrez un signe.
Confiance !

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Anaisunivers » ven. 21 janv. 2011, 22:07

Les jansénistes pensaient qu'il n'y aurait qu'un petit nombre qui irait au paradis. C'est une théorie fausse.

Quelques vidéos :
http://www.ktotv.com/videos-chretiennes ... -/00021515 (Courte vidéo sur le Purgatoire)
http://www.ktotv.com/videos-chretiennes ... s/00052727 (Paradis)
http://www.ktotv.com/videos-chretiennes ... e/00041662 (le mieux, sur le Purgatoire)

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Catholique refoulé

Message non lu par lmx » ven. 21 janv. 2011, 22:29

J'ai passé des heures à lire des textes théologiques sur le Salut, n'en comprenant que la moitié. Du coup, j'ai l'impression d'avoir affaire à une religion toute faite de théories. Certains textes m'ont de plus fait très peur sur le Salut (certains textes jansénistes par exemple).

Du coup, je sombre de temps à autre dans des périodes de grandes tristesses.
Cette tristesse est mauvaise. La question du salut est complexe et la peur de l'enfer ne doit pas vous enchainer. Ne les lisez plus, vous n'avez pas suffisamment de connaissance théologique et de recul.
Dans sa lettre apostolique Dominus Iesus rappelle les conclusions de Vatican II sur la question du salut.
Ce qui a été jusqu'ici rappelé impose nécessairement des étapes au chemin que la théologie doit parcourir pour élucider le rapport de l'Église et des religions avec le salut.

On doit avant tout croire fermement que l'« Église en marche sur la terre est nécessaire au salut. Seul, en effet, le Christ est médiateur et voie de salut: or, il nous devient présent en son Corps qui est l'Église; et en nous enseignant expressément la nécessité de la foi et du baptême (cf. Mc 16,16; Jn 3,5), c'est la nécessité de l'Église elle-même, dans laquelle les hommes entrent par la porte du baptême, qu'il nous a confirmée en même temps ».77 Cette doctrine ne doit pas être opposée à la volonté salvifique universelle de Dieu (cf. 1 Tm 2,4); aussi, « il est nécessaire de tenir ensemble ces deux vérités, à savoir la possibilité réelle du salut dans le Christ pour tous les hommes et la nécessité de l'Église pour le salut ».78
...
Sur la modalité de transmission aux non-chrétiens de la grâce salvifique de Dieu, toujours donnée par le Christ en l'Esprit et dans un rapport mystérieux avec l'Église, le Concile Vatican II s'est contenté d'affirmer que Dieu la donne « par des voies connues de lui ».83

http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... us_fr.html
Et au milieu de tout cela, je rumine mes pêchés et cherche désespérément un signe qui me dit que Dieu m'aime.
Que vos pêchés ne vous torture pas, que le déplaisir pour vos fautes soit paisible comme dit François de Sales.
L’une des bonnes pratiques que nous saurions faire de la douceur, c’est celle de laquelle le sujet est en nous-mêmes, ne dépitant jamais contre nous-mêmes ni contre nos imperfections; car encore que la raison veut que quand nous faisons des fautes nous en soyons déplaisants et marris, si faut-il néanmoins que nous nous empêchions d’en avoir une déplaisance aigre et chagrine, dépiteuse et colère. En quoi font une grande faute plusieurs qui, s’étant mis en colère, se courroucent de s’être courroucés, entrent en chagrin de s’être chagrinés, et ont dépit de s’être dépités; car par ce moyen ils tiennent leur coeur confit et détrempé en la colère: et si bien il semble que la seconde colère ruine la première, si est-ce néanmoins qu’elle sert d’ouverture et de passage pour une nouvelle colère, à la première occasion qui s’en présentera ; outre que ces colères, dépits et aigreurs que l’on a contre soi-même tendent à l’orgueil et n’ont origine que de l’amour-propre, qui se trouble et s’inquiète de nous voir imparfaits.
Il faut donc avoir un déplaisir de nos fautes qui soit paisible, rassis et ferme St François de Sales Introduction à la vie dévote Livre 3 Chapitre 9
ne cherchez pas non plus de signes, vous devriez plutôt chercher à vous détacher de votre imagination. Dieu est là et c'est tout ce qui compte. Le but c'est la pacification intérieure, si vous êtes torturez comme ça c'est que vous vous engagez sur une mauvaise voie.

Avatar de l’utilisateur
Alex101
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 9:50
Localisation : Alsace

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Alex101 » lun. 24 janv. 2011, 12:17

Merci pour ces messages reconfortants,
Griffon disait que je suis trop dur avec moi-meme; il a raison. J'ai toujours eu du mal a me pardonner mes erreurs!
J'ai decide de prendre mon temps, de laisser faire les choses. Alors que je me sentais terriblement oppresse et perdu, je suis beaucoup plus detendu depuis samedi; je me sens bien. J'ai decide de faire confiance, de me laisser porter, et de faire mon parcourt petit a petit. Du coup, en deux jours j'ai repris le gout a beaucoup de choses.
J'essaye donc de vivre selon les Evangiles, avec douceur, patience et charite.
Bonne journee a tous!
Olivier
"C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison."

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Griffon » lun. 24 janv. 2011, 18:49

Mais voilà une bonne nouvelle, Alex.

Si vous apprenez la douceur avec vous-même, cela vous aidera à traiter les autres de la même façon.
Si je puis continuez dans les suggestions,... la douceur est nécessaire.
Mais gardez bien la barre élevée,... tout en acceptant que pour y arriver la douceur et les encouragements sont plus utiles que les coups et le mépris.

Dieu vous aime,
comme vous êtes,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4455
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Kerniou » mar. 25 janv. 2011, 11:40

Griffon votre conseil de douceur envers soi-même relève, à mon sens, d'une grande philosophie de la vie.
Je comprends votre point de vue, aussi, sous l'angle de l'acceptation de ce que nous sommes: des pêcheurs qui doivent faire preuve d'humilité vis à vis d'eux-mêmes. Je dirais que la douceur envers soi-même est l'aboutissement du ce cheminement intérieur. Mais peut-être, ai-je déformé votre pensée.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Griffon » mar. 25 janv. 2011, 18:51

Merci Kerniou pour votre gentil message.
Vous m'avez parfaitement compris, et ce que vous dites me convient parfaitement.

Au fait, Kerniou,
au moins chez moi,
cela ne relève pas d'une "grande philosophie de la vie".
Déjà, la grandeur... :s
Je suis plutôt petit. Même physiquement. :p

Souvent, la douceur est le prétexte de mollesse et de laisser-faire.
Avec les yeux sur le Christ, on comprend qu'il s'agit plus de porter, et de supporter.

Que le Seigneur vous accompagne, gentille Kerniou,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4455
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Kerniou » mar. 25 janv. 2011, 20:33

Merci Griffon, tant de "gentillesses" ... mon ego ne sent plus !
Bonne soirée à vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Ignace
Ædilis
Ædilis
Messages : 32
Inscription : mer. 05 janv. 2011, 14:14

Re: Catholique refoulé

Message non lu par Ignace » mer. 02 févr. 2011, 23:02

Alex101 a écrit :Bonjour a tous,
Tout d'abord, je tiens à vous souhaitez à toutes et à tous une excellente nouvelle année; quelle soit pour tous pleine d'amour et de bonheur.
Depuis plusieurs mois, je tente de donner une nouvelle impulsion à ma vie. J'aime notre Seigneur, je crois dans le sacrifice du Christ sur la Croix pour nous sauver, et je ne mets aucunement en doute la Résurrection.
Mais je me sens comme un catholique refoulé. Je ne sais pas comment avancer. Surtout, je me sens désespérément seul pour avancer. Je vais en cachette (très tôt le matin, ou tard le soir) m'asseoir sur les bancs de la petite chapelle à cote de chez moi, et je prie. Je prie en cachette. En fait, ma famille est catholique de tradition (que ce soit ma mère, mon épouse, mes beaux-parents), et je n'ose affirmer haut et fort mes croyances. Je ne les nie pas, mais je les dévoile à demi-mots.
Ma femme croit en Dieu, mais se méfie de toute forme d'église (du fait de son contexte familial), alors que j'ai une envie folle de vivre cette aventure avec elle.
Au final, je vis mal cette situation. J'aimerais aller librement aux offices et m'investir dans ma paroisse. Mais le regard des membres de ma famille me gêne. Et par conséquent, j'ai l'impression de renier ma foi, alors que je veux la vivre à 100%.
Je n'ai pas lu la discussion qui précède, mais je voudrais témoigner. Je suis un catholique à 100%, mon amie est agnostique et trés ttrés effrayée à l'idée d'entrer dans un église. Même si ça peut être particulier, nous avons conclu que cet engagement dans ma foi est comme une activité personne tiers (comme un club de foot ou une lubie sinon que celle-ci me comble).
“Tu ne dois pas t’imaginer que je suis malheureux: je ne le serais plus jamais”

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités