La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar Invité » dim. 22 mai 2011, 22:41

Osons ! N'ayez plus honte de montrer la croix du christ !

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar PriereUniverselle » lun. 23 mai 2011, 2:11

Je pense qu'il est temps de nous décomplexer d'être chrétien pratiquant catholique romain, l'assumer avec sérénité et joie. Je vous assure qu'un visage souriant aide beaucoup à galvaniser les énergies. Et puis il faut foncer !

Ne pas hésiter à partir à plusieurs rejoindre des réunions où des lieux de prière pour les vocations, ou partir en groupe à l'adoration du Saint Sacrement, cheminer ensemble à pied en échangeant nos points de vue, apprendre à se connaître les uns les autres, s'inviter, rassembler la grande famille humaine que nous sommes tous ; que les plus jeunes fassent un saut chez les chrétiens âgés pour dire un petit bonjour et voir si ils peuvent leur offrir une petite aide à l'occasion de leur passage chez eux. Recréer l'esprit des bonnes actions.

Recomposer dans les quartiers des cellules de contacts chrétiens, s'intéresser directement aux autres à la sortie de la messe, au voisinage, se retrouver dans les œuvres caritatives, tisser de la proximité pour être plus réactifs.

Partir pendant les beaux jours au milieu de la verdure, se réunir entre plusieurs familles, aller piqueniquer pendant les beaux jours avec des ballons pour jouer, et faire des prières communes avant et après le repas, et une belle prière avant de se séparer. Relancer ce dynamisme chrétien cette solidarité qui existait dans les temps très anciens.

Et lorsque le rythme est pris, que l'ambiance est communicative, inviter des non chrétiens à se joindre et vivre des moments de partage en responsabilité commune des familles chrétiennes dont chaque membre va trouver sa place, de la mamy, à l'adolescent, du père avec son fils, d'une femme qui apprendra à ordonner un repas sur une nappe en conseillant une jeune fille à l'aider ou garder le petit dernier qui commence à marcher, etc.....

Rendre visible à l'extérieur ce que les chrétiens vivent de leur Foi, pour tendre dans la confiance leur main qui offre la paix à tout ceux qui voudront bien la prendre. Qu'il y ait des rencontres régulières entre les différents acteurs des paroisses, pour échanger les expériences autour d'un barbecue par exemple et parler, échanger sur ce que nous renvoie la société qui évolue sans cesse afin de coller aux réalités du moment, et garder le pouls battant des jeunes et moins jeunes générations.

Et enfin préparons le terreau pour nos prêtres, et invitons nos amis non chrétiens à participer avec nous à une messe. Le berger avec ses brebis retrouvées fera le reste.

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar Laurent L. » mar. 24 mai 2011, 13:39

J'imagine que tout le monde a eu l'occasion d'aller lire les linéamenta du prochain synode sur la Nouvelle évangélisation prévu pour 2012...
Eh bien, non. Merci pour ce lien.

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar salésienne05 » mer. 08 juin 2011, 23:28

J'ai toujours été dans des milieux plutôt "hostiles", et j'ai toujours été bien reçue en tant que catholique pratiquante. Je ne le clame pas, mais je ne le cache jamais. Je porte soit la médaille miraculeuse de la vierge, soit une croix avec Jésus crucifié offerte par mon époux. Au poignet, je porte un dizainier créé par des catholiques chinoises, obligées de se cacher pour pratiquer. Ce matin, alors que je cherchais un billet dans ma poche pour payer dans un magasin, mon gros chapelet en bois est tombé également. De toute manière, dans un village, difficile de cacher sa foi puisque l'on me voit tous les dimanche à la messe, puisque l'on voit la voiture du curé souvent garée devant chez nous. J'apprécie que mon curé ne porte pas de soutane : il a une grosse croix en bois autour du cou et des sandales au pied. Soutane et habit de clergyman me font fuir, non pas pour ce qu'ils représentent mais je leur préfère nettement les habits monastiques, plus souples et plus accueillants.

En tant que professeur d'histoire en collège public, je ne laissais apparaître aucun signe religieux. J'étais en ZEP, mon public n'était pas de confession chrétienne et lorsque mes élèves m'interrogeaient, je répondais que j'étais catholique et souvent, cela suscitait plutôt le respect. Par contre, j'ai eu beaucoup de mal comme chargée de TD à la Sorbonne : les étudiants étaient très virulents alors que presque tous baptisés... Mais nous avons eu de saines discussions :boxe:

Je voulais aussi dire, que la seule femme de mon âge qui vienne prier à l'Eglise de mon village, et avec qui je suis régulièrement sur mon petit banc en semaine, c'est une femme musulmane... Nous avons des échanges très profonds. Elle aime bien venir prier dans "ce lieu de paix et d'amour". Son mari l'accompagne parfois avec les enfants. Ils sont bien mieux élevés et bien plus respectueux de notre lieu de culte que la majorité des enfants du village.

Quant aux manifestations hostiles vis à vis du catholicisme, elles sont intégralement dues (dans mon entourage en tous cas) à une perception janséniste du catholicisme. Je comprends un peu : lorsque ma grand-mère a voulu inscrire ma mère à des cours de danse, pour qu'elle soit plus à l'aise dans son corps (ma mère, déjà très malvoyante étant jeune, était un peu "raide" comme beaucoup de malvoyants), s'est vue répondre par le curé de la paroisse qu'elle allait vouer sa fille au diable... :bomb: Cette Eglise culpabilisante est restée ancrée dans les mémoires. D'autre part, pour ne citer que les processions et les fêtes carillonnées de notre village, trouvez-vous normal que le maire, qui se dit catholique mais ne met jamais un pied à l'Eglise sauf pour les occasions où il faut se montrer, réserve le premier banc pour lui, sa famille, et quelques élus... ? Par ailleurs, il se trouve que la France est la championne du monde du catholicisme bourgeois. Avez-vous déjà vu la messe télévisée ? Et bien, après ça, si on n'a pas une foi solide, on file illico chez nos voisins protestants, ou finalement, puisque le catholicisme a l'air de rendre les gens si triste et si coincés, on change carrément de religion :furieux:

Alors oui, montrons-nous mais bon, en évitant d'avoir l'air si coincés et si bourgeois.... Le catholicisme n'a plus l'air de toucher les petites gens, parce que dans les paroisses, il n'y a plus personne pour s'intéresser à eux... Les charismatiques restent entre eux dans des paroisses attitrées, les traditionnalistes peu ouverts à ceux qui ne leur ressemblent pas ont également leur propres réseaux, les mystiques recherchent les monastères... et les paroisses "classiques" sont vides. Les pays où le christianisme se perd tandis que l'Islam gagne du terrain : la France, l'Allemagne et la Belgique... Comme par hasard, les pays où le christianisme affiche une raideur corporelle inquiétante, et un manque de sourire affligeant.

J'ai lu de nombreux témoignages de conversions à l'Islam... Ils ont tous un point commun : ces personnes, généralement modestes, avaient une soif spirituelle, ils ont rencontré des "croyants" qui leur semblaient à l'écoute, compréhensifs, amicaux, bien dans leurs baskets et joyeux (ils ont rencontré ces "croyants" sur des terrains de foot de quartier, dans des associations de quartier, etc) et en les interrogeant, ces "croyants" répondent que c'est Allah qui les rend joyeux.
Tout est dit : combien de catholiques sur les terrains de foot miteux de nos cités ? Combien de catholiques joyeux et priants dans les associations non confessionnelles ? Combien de Catholiques qui donnent envie de les interroger sur leur joie de vivre ? Et comme dirait Saint François de Sales : "un Saint triste est un triste Saint" et "on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre" :)
La méthode aussi : c'est si facile de se convertir à l'islam... point de catéchèse, il suffit de prononcer un acte de foi, même pas devant un imam... La "catéchèse" vient après... N'est-ce pas ce que faisaient les apôtres ? Ils baptisaient au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et après, les personnes étaient enseignées. Alors que maintenant, c'est tout juste si on ne demande pas un curriculum vitae...

Bon, j'ai un peu dévié du sujet initial, mille excuses. Point d'enfouissement donc mais une dévotion joyeuse, s'il vous plaît :clap:

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar jean_droit » jeu. 09 juin 2011, 9:09

Alors oui, montrons-nous mais bon, en évitant d'avoir l'air si coincés et si bourgeois.... Le catholicisme n'a plus l'air de toucher les petites gens, parce que dans les paroisses, il n'y a plus personne pour s'intéresser à eux... Les charismatiques restent entre eux dans des paroisses attitrées, les traditionnalistes peu ouverts à ceux qui ne leur ressemblent pas ont également leur propres réseaux, les mystiques recherchent les monastères... et les paroisses "classiques" sont vides. Les pays où le christianisme se perd tandis que l'Islam gagne du terrain : la France, l'Allemagne et la Belgique... Comme par hasard, les pays où le christianisme affiche une raideur corporelle inquiétante, et un manque de sourire affligeant.
C'est un des problèmes les plus souvent cités que celui du manque de fraternité dans l'Eglise catholique.
Bien sûr, comme d'habitude, il y a bien des exceptions et les charismatiques en sont une.
Souvent ils viennent, tout sourire en bandoullère, vous saluer.
Pour le reste c'est un peu tristounet. Un peu, seulement, car certains font de réels efforts.

Dans mon Périgord ( et à Paris ) j'ai été souvent en contact avec les évangéliques. Alors là la fraternité a un sens. La joie d'être chrétien, la joie de se proclamer chrétien. C'est presque le jour et la nuit par rapport aux catholiques. Assister à un mariage en milieu évangélique c'est rencontrer toute une communauté unie dans la joie.
... les paroisses "classiques" sont vides
Je suis d'accord avec vous sur votre constat. D'ailleurs la ré-évangélisation doit concerner d'abord ceux qui sont à la lisière de la pratique. C'est le gros des troupes des chrétiens baptisés. Il faut, sans cesse et sa découragement, aller vers eux. Leur apporter la Parole de Notre Seigneur et les amener lentement à refréquenter l'Eglise.

... Pour autant que :
Le christianisme affiche une raideur corporelle inquiétante, et un manque de sourire affligeant
Le comportement à la messe de nombreux catholique est affligeant : Ils sont de vraies statues, oubliant les gestes que doivent faire les fidèles à la messe, incapables de s'agenouiller à croire qu'ils ont tous les genoux fragiles, incapables de chanter laissant le boulot à la chorale ou aux autres.

Tout cela n'est pas vraiment réjouissant. Et si en plus l'autel est décoré à minima, si les servants d'autel n'existent pas, si la chorale est remplacée par une choriste et si ... cerise sur le gâteau ... le prêtre ne vient pas au devant des fidèles à la fin de la messe. Alors ne nous étonnons pas que les gens se dégoutent d'aller à la messe ou qu'ils trouvent tout prétexte pour s'en dispenser.

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar salésienne05 » jeu. 09 juin 2011, 11:08

J'emmène mon fils de 6 ans d'ailleurs cet été à une session "famille" de Paray (nous habitons une station de ski alors mon mari travaille intensément les deux mois d'été... les parrains et marraines viennent garder les deux autres enfants). Je ne suis pas charismatique, j'aime le silence et le style épuré des monastères romans, mais jeune, j'aurais adoré ce genre de célébration, et mon fils ne me ressemble pas : il est très extraverti...
J'aimerais que ça l'incite à témoigner... Il a 6 ans mais prie de lui-même depuis tout petit (pas de prière familiale le soir chez nous puisqu'un seul des deux parents est croyant). Il demande sans cesse à Marie et à Jésus de l'accompagner. Parfois, il me fait même passer à l'Eglise avant d'aller à l'école pour demander l'aide de Marie et de Jésus :) . L'étonnant, c'est que si je ne cache rien de ma foi à la maison, que je prie souvent devant mes enfants, que je leur ai appris les principales prières et leur ai expliqué le sens de la Messe, je ne leur ai jamais rien imposé. Ils m'accompagnent quand ils le souhaitent à la Messe mais bon, on est si peu nombreux et si vieux (je suis la plus jeune : j'ai 36 ans) que je comprends qu'ils ne s'y sentent pas "chez eux" :( .

Et oui, les Evangéliques aussi gagnent du terrain...

Avatar de l’utilisateur
Fleury
Censor
Censor
Messages : 149
Inscription : sam. 18 oct. 2008, 10:08
Localisation : Forêt de Rambouillet

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar Fleury » jeu. 09 juin 2011, 15:52

Je n'ai envie ni de parler en langues ni de danser pour le Seigneur, je ne connais que trois attitudes, assis, debout et à genoux, et ma présence à la messe, au Saint Sacrifice de la Messe, n'est en aucun cas motivée par le désir de connaitre mon voisin de banc mais essentiellement par celui de rendre à Dieu le culte qui lui est dû.
La nouvelle messe avec son assemblée qui se rend un culte à elle-même sous le regard de son prêtre/président d'assemblée a rendu les perceptions, et les demandes, bien horizontales.

J'ai l'impression que les écarts se creusent de plus en plus.

Avatar de l’utilisateur
Antoine Marie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 527
Inscription : lun. 15 févr. 2010, 17:49
Localisation : France

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar Antoine Marie » jeu. 09 juin 2011, 16:24

Pardon mais la Messe est quand même un endroit où se manifeste pour de vrai la communion entre Dieu et chaque fidèle mais aussi entre les fidèles en Dieu !!
Le Seigneur veut notre communion en lui quand même !
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Jn 1, 4

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar salésienne05 » mar. 14 juin 2011, 15:21

@Fleury : Jésus m'a convertie, et le Jésus qui m'a convertie s'est fait proche de moi, si proche que j'en pleurais. La conversion s'opère chaque jour, et s'opèrera toute ma vie. Je ne "dois" pas un culte au Dieu de mon coeur. Il est mon Epoux, mon Ami, le Coeur de mon Coeur. Et la Sainte Eucharistie est le sacrifice que le Seigneur a consenti POUR MOI. Je ne suis jamais allée à la Messe pour les chants, pour l'atmosphère (bien que ce soit une aide précieuse pour élever son âme ou pour aider au recueillement), mais bien pour l'Eucharistie. Sinon, je resterais chez moi... Si, à la messe, NOUS NE FAISONS PAS EGLISE (peuple de croyants = peuple de frères qui s'aiment de charité), comment pourrions-nous être le frère ou la soeur de tous les autres (que Jésus nous demande d'aimer comme nous-mêmes) lorsque nous sortons de la Messe ? Je ne juge pas votre manière d'aimer Notre Seigneur. Dans la maison du Seigneur, il y a plusieurs demeures. Dieu s'adresse à nous selon notre sensibilité, selon notre histoire personnelle. C'est un Dieu qui parle au Coeur. J'accepte que le Seigneur appelle mes enfants de manière différente. Certes, ils sont baptisés, je leur enseigne le respect de Dieu, l'Amour de Jésus, et surtout j'essaye de leur communiquer la JOIE d'ÊTRE CHRETIEN. Un jour, Jésus appellera mes enfants, à sa manière à Lui, de façon personnelle... et ils répondront comme le Seigneur le leur demandera, avec leur propre sensibilité, sans se renier eux-mêmes, car en se reniant eux-mêmes, ils renieraient la création de Dieu...

J'apprécie beaucoup que chacun dans l'Eglise puisse témoigner de sa foi à sa manière... Le Seigneur sait mieux que nous ce qu'Il fait :)

Fraternellement, en Jésus et par Marie.

Cécile

"N'ayez d'autre loi ni contrainte que celle de l'Amour" (Saint François de Sales - Docteur de l'Eglise)

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2892
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar ti'hamo » jeu. 16 juin 2011, 12:03

@Salésienne
Le catholicisme n'a plus l'air de toucher les petites gens, parce que dans les paroisses, il n'y a plus personne pour s'intéresser à eux... Les charismatiques restent entre eux dans des paroisses attitrées, les traditionnalistes peu ouverts à ceux qui ne leur ressemblent pas ont également leur propres réseaux, les mystiques recherchent les monastères.
Oh, chouette ; et, donc, la méthode proposée, c'est qu'avec des préjugés et des clichés on va pouvoir s'ouvrir aux autres ? :siffle:

Je ne comprends pas bien : les autres, le prochain, c'est tous les autres, ceux qu'on côtoie. Donc, c'est à tous les autres qu'on est censé s'ouvrir et qu'on est censé convertir, non ?
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar jean_droit » jeu. 16 juin 2011, 16:15

Bien sûr l'Evangélisation c'est porter l'Evangile à tous, sans aucune distinction.
A tous !
Simplement les moyens peuvent être différents suivants les populations et groupes auxquels on s'adresse.
Et comme c'est à chacun de nous, par notre baptême et notre confirmation, d'évangéliser, à chacun de trouver sa voie dans ce grand chantier rempli d'espoir.

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 307
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: La ré-évangélisation contre l'enfouissement...

Message non lupar jerome » jeu. 08 mars 2018, 11:13

Merci Nanimo pour le lien vers ce joli fil.

Et s'il suffisait de peu pour évangéliser ?

Et si nous nous souvenions qu'évangéliser c'est annoncer une bonne nouvelle ?

...je connais peu de gens qui annoncent les bonnes nouvelles en faisant la gueule ;)
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités