Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Lejardin » mer. 26 août 2020, 9:35

Bonjour à tous,

Je cherche en ce moment à me renseigner sur les positions de l'Église catholique et du catholicisme par rapport à la magie à l'occulte et au paranormal en général dans l'histoire. Je me doute bien que ce ne soit pas des pratiques en odeur sainteté, mais j'aimerais approfondir le sujet afin de savoir comment et pourquoi la pratique est réprouvés.

Quels sont les textes de référence et les pratiques visé ? Il y a t'il des exceptions ou des contextes historiques, plus favorables que d'autres ?

Bien a vous
Le jardin

Avatar de l’utilisateur
Philon
Barbarus
Barbarus

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Philon » mer. 26 août 2020, 9:52

La magie, l'occultisme, les sociétés secrètes, ont toujours été dénoncées par l'Eglise.
Vous trouverez des tas de références à ce sujet dans Les sources occultes de la philosophie moderne de l'historien des idées et des sociétés secrètes Alain Pascal (également dans ses vidéos). Il évoque les positions anticatholiques des divers courants occultes : magie ( Simon le magicien), théosophie (Jacob Boehme), kabbale, rosicrucisme, alchimie , maçonnerie opérative puis spéculative, etc. et plus récemment le "Nouvel Age" qui n'a rien de nouveau. Il y a aussi les livres d'Etienne Couvert sue la Gnose ( La Gnose et la foi)
L'encyclique du Pape Léon XIII Humanum genus dénonce la Franc Maçonnerie.
Plus récemment le témoignage de Serge Abad Gallardo ancien franc maçon converti au catholicisme peut être intéressant. Il y a plein d'autres documents qui ne me viennent pas à l'esprit pour le moment.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par ademimo » mer. 26 août 2020, 11:20

Lejardin a écrit :
mer. 26 août 2020, 9:35
Je cherche en ce moment à me renseigner sur les positions de l'Église catholique et du catholicisme par rapport a la magie a l'occulte et au paranormal en général dans l'histoire. (...)

Quels sont les textes de référence et les pratiques visé ? Il y a t'il des exceptions ou des contextes historiques, plus favorables que d'autres ?
Vous pouvez commencer par vous intéresser à différentes figures comme Simon le Mage, mentionné aux Actes des apôtres, qui est vu comme le prototype de l'Antéchrist, ou Balaam dans l'Ancien Testament, qui représente de façon emblématique les mages païens opposés à Israël. Ou encore les mages opposés à Daniel, ou ceux convoqués par Hérode lors de la venue des mages d'Orient. Ou encore la Sibylle de Cumes, annonçant la venue du Christ dans le monde romain.

C'est un sujet assez vaste.

Peut-être pourriez-vous consulter le Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique :
https://books.google.fr/books?id=2SsgeA ... &q&f=false

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Lejardin » mer. 26 août 2020, 14:28

Philon a écrit :
mer. 26 août 2020, 9:52
La magie, l'occultisme, les sociétés secrètes, ont toujours été dénoncées par l'Eglise.
Vous trouverez des tas de références à ce sujet dans "les sources occultes de la philosophie moderne" de l'historien des idées et des sociétés secrètes Alain Pascal ( également dans ses vidéos). Il évoque les positions anticatholiques des divers courants occultes : magie ( Simon le magicien), théosophie ( Jacob Boehme), kabbale, rosicrucisme, alchimie , maçonnerie opérative puis spéculative, etc.et plus récemment le "Nouvel Age" qui n'a rien de nouveau. Il y a aussi les livres d'Etienne Couvert sue la Gnose ( "la Gnose et la foi")
L'encyclique du Pape Léon XIII "Humanum genus" dénonce la Franc Maçonnerie.
Plus récemment le témoignage de Serge Abad Gallardo ancien franc maçon converti au catholicisme peut être intéressant. Il y a plein d'autres documents qui ne me viennent pas à l'esprit pour le moment.
Bonjour philon merci de vos réponses !

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Lejardin » mer. 26 août 2020, 14:30

ademimo a écrit :
mer. 26 août 2020, 11:20
Vous pouvez commencer par vous intéresser à différentes figures comme Simon le Mage, mentionné aux Actes des apôtres, qui est vu comme le prototype de l'Antéchrist, ou Balaam dans l'Ancien Testament, qui représente de façon emblématique les mages païens opposés à Israël. Ou encore les mages opposés à Daniel, ou ceux convoqués par Hérode lors de la venue des mages d'Orient. Ou encore la Sibylle de Cûmes, annonçant la venue du Christ dans le monde romain.
C'est un sujet assez vaste.

Peut-être pourriez-vous consulter le Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique :
https://books.google.fr/books?id=2SsgeA ... &q&f=false
Bonjour ademino
Je vous remercie pour les références :D

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par ademimo » mer. 26 août 2020, 15:12

Philon a écrit :
mer. 26 août 2020, 9:52
La magie, l'occultisme, les sociétés secrètes, ont toujours été dénoncées par l'Eglise.
Vous trouverez des tas de références à ce sujet dans "les sources occultes de la philosophie moderne" de l'historien des idées et des sociétés secrètes Alain Pascal ( également dans ses vidéos). Il évoque les positions anticatholiques des divers courants occultes : magie ( Simon le magicien), théosophie ( Jacob Boehme), kabbale, rosicrucisme, alchimie , maçonnerie opérative puis spéculative, etc.et plus récemment le "Nouvel Age" qui n'a rien de nouveau. Il y a aussi les livres d'Etienne Couvert sue la Gnose ( "la Gnose et la foi")
L'encyclique du Pape Léon XIII "Humanum genum" dénonce la Franc Maçonnerie.
Plus récemment le témoignage de Serge Abad Gallardo ancien franc maçon converti au catholicisme peut être intéressant. Il y a plein d'autres documents qui ne me viennent pas à l'esprit pour le moment.
Et accessoirement, on peut lire Là-bas, de Huysmans, qui évoque le courant de l'occultisme au sein même du catholicisme dans les temps contemporains. Bien sûr, c'est un roman, et non une étude historique. Mais on peut quand même s'interroger sur la part réellement inventée, car on sait bien que la vogue de l'occultisme est réelle. L'Affaire des Poisons sous Louis XIV, et la pratique de la magie noire, et des messes noires, accompagnées de sacrifice d'enfants, n'est pas une invention. Elle a impliqué des personnalités de rang très élevé. Ensuite, cette vogue au XIXe siècle n'est pas un secret. On sait qu'il existait un cénacle bien connu, fréquenté par de grands écrivains (Gautier, Hugo,...), sous l'influence de l'exotisme oriental, et en lien avec la consommation de haschisch (lire la nouvelle Le club des Haschischins de Théophile Gautier). Huysmans signale un courant occulte de prêtres catholiques, à son époque, se livrant à des messes noires où l'on sacrifie des enfants (comme pendant l'Affaire des Poisons, ce qui m'évoque les affaires récentes de pédophilie). Ces prêtres vouent un culte décomplexé à Satan, et ont des fidèles (souvent des personnages de rang très élevé). Je me suis souvent demandé si Huysmans délirait complètement (pour les besoins de son roman), ou s'il s'inspirait de faits réels. Récemment, j'ai fait la connaissance d'un dominicain, très bien installé dans la hiérarchie de l'Eglise, et qui confiait à l'un de mes proches amis son adhésion aux loges maçonniques (ce qui ne l'empêche pas de fréquenter des autorités diocésaines, ou des abbayes très connues). Franchement je m'interroge. Je me demande s'il n'y a pas un lien entre tout ceci. Plus récemment, Houellebecq, dans Les particules élémentaires, décrivait les pratiques satanistes des milieux californiens du rock'n'roll et du New Age, au cours des années 60-80 (avec toujours la même chose : sacrifice d'enfants, actes de barbarie, culte à Satan). Là, idem, je m'interroge sur la part d'invention, et la part réelle.

Houellebecq dit une chose intéressante : le culte à Satan n'est en réalité qu'une façade folklorique. Les auteurs, réellement initiés, de ces cérémonies ne croient ni à Dieu ni à Diable, sont avant tout motivés par l'assouvissement de leur toute-puissance destructrice. Et je pense que Houellebecq a vu juste.

Avatar de l’utilisateur
Fernand Poisson
Censor
Censor
Messages : 167
Inscription : jeu. 11 avr. 2019, 23:03
Conviction : Catholique romain

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Fernand Poisson » mer. 26 août 2020, 15:45

Bonjour Lejardin,

En complément de ce qui a déjà été dit : Le CEC sur la divination et la magie (2115-2117) :
2115 Dieu peut révéler l’avenir à ses prophètes ou à d’autres saints. Cependant l’attitude chrétienne juste consiste à s’en remettre avec confiance entre les mains de la Providence pour ce qui concerne le futur et à abandonner toute curiosité malsaine à ce propos. L’imprévoyance peut constituer un manque de responsabilité.

2116 Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou autres pratiques supposées à tort " dévoiler " l’avenir (cf. Dt 18, 10 ; Jr 29, 8). La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l’histoire et finalement sur les hommes en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. Elles sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul.

2117 Toutes les pratiques de magie ou de sorcellerie par lesquelles on prétend domestiquer les puissances occultes pour les mettre à son service et obtenir un pouvoir surnaturel sur le prochain, – fût-ce pour lui procurer la santé -, sont gravement contraires à la vertu de religion. Ces pratiques sont plus condamnables encore quant elles s’accompagnent d’une intention de nuire à autrui ou qu’elles recourent ou non à l’intervention des démons. Le port des amulettes est lui aussi répréhensible. Le spiritisme implique souvent des pratiques divinatoires ou magiques. Aussi l’Église avertit-elle les fidèles de s’en garder. Le recours aux médecines dites traditionnelles ne légitime ni l’invocation des puissances mauvaises, ni l’exploitation de la crédulité d’autrui.
Sur le rapport à la sorcellerie dans l'histoire de l'Église, je vous recommande cette vidéo (si vous n'êtes pas allergique au style apologétique) :
https://www.youtube.com/watch?v=GVUo01oiCPg&
Des sources en description pour approfondir si vous le souhaitez.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1777
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Altior » mer. 26 août 2020, 22:23

Puis, on a la confrontation entre Moise et les sorciers de Pharaon.

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Lejardin » jeu. 27 août 2020, 8:39

Bonjour à tous, je vous remercie de vos réponses.

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 616
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Gaudens » dim. 30 août 2020, 20:02

Bonsoir Lejardin ,
Vous interrogiez sur "magie,occultisme et paranormal".
On vous bien répondu sur les deux premiers en particulier en citant e Catéchise de l'Eglise Catholique(CEC) qui est très clair; on vous a cité des cas historiques hélas bien réels(l'affaire des Poisons) ou des oeuvres littéraires où roman et réalité se mêlent dans des proportions que nous ne connaissons pas.
Concernant le "paranormal" c'est une autre chose:il s'agit là d'une sphère par définition non ou mal connue qui échappe à de qui est "normal", immédiatement perceptible à l'oeil humain, à la connaissance scientifique expérimentale.Or puisque nous croyons "à l'univers visible et invisible"(Credo de Nicée) nous savons bien qu'il y a un monde spirituel derrière celui-ci et c'est pour ce la que l'Eglise nous recommande la prudence,les esprits en question pouvant être de toutes sortes,y compris de la mauvaise espèce.
Mais l'Eglise ne rejoint pas la cohorte des rationalistes niant qu'existe quoi que soit de réel, d'existant,dans la sphère"paranormale".
Par ailleurs, certaines réponses (Philon par exemple) mélangent franc-maçonnerie et ésotérisme voire magie.Or la franc-maçonnerie,derrière un ésotérisme formel, est un mouvement peu spirituel voire ,dans les pays latins comme la France,majoritairement anti-spirituel.Donc pas fréquentable certes mais distinct des milieux de magiciens à la petite semaine...

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Lejardin » lun. 31 août 2020, 11:37

Bonjour Gaudens merci de votre réponse

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par ademimo » lun. 31 août 2020, 15:03

Gaudens a écrit :
dim. 30 août 2020, 20:02
Bonsoir Lejardin ,
Vous interrogiez sur "magie,occultisme et paranormal".
On vous bien répondu sur les deux premiers en particulier en citant e Catéchise de l'Eglise Catholique(CEC) qui est très clair; on vous a cité des cas historiques hélas bien réels(l'affaire des Poisons) ou des oeuvres littéraires où roman et réalité se mêlent dans des proportions que nous ne connaissons pas.
Concernant le "paranormal" c'est une autre chose:il s'agit là d'une sphère par définition non ou mal connue qui échappe à de qui est "normal", immédiatement perceptible à l'oeil humain, à la connaissance scientifique expérimentale.Or puisque nous croyons "à l'univers visible et invisible"(Credo de Nicée) nous savons bien qu'il y a un monde spirituel derrière celui-ci et c'est pour ce la que l'Eglise nous recommande la prudence,les esprits en question pouvant être de toutes sortes,y compris de la mauvaise espèce.
Mais l'Eglise ne rejoint pas la cohorte des rationalistes niant qu'existe quoi que soit de réel, d'existant,dans la sphère"paranormale".
Par ailleurs, certaines réponses (Philon par exemple) mélangent franc-maçonnerie et ésotérisme voire magie.Or la franc-maçonnerie,derrière un ésotérisme formel, est un mouvement peu spirituel voire ,dans les pays latins comme la France,majoritairement anti-spirituel.Donc pas fréquentable certes mais distinct des milieux de magiciens à la petite semaine...
Pour revenir à Houellebecq, il signale dans ses Particules élémentaires deux catégories d'initiés aux mystères de la magie noire. On trouve effectivement les adeptes des "magiciens à la petite semaine", recherchant principalement des sensations fortes. Mais à un niveau supérieur, personne ne croit à ces sornettes. Les vrais "initiés" n'accordent aucun crédit aux phénomènes paranormaux, et sont parfaitement rationnels. Alors que recherchent-ils ? Le simple assouvissement de leur besoin de domination. Rien d'autre.

Mais il faut évoquer les astrologues. Le bruit court que Mitterrand croyait à l'astrologie et consultait des voyants. Et c'était déjà le cas des rois de France de la Renaissance, comme de tous les princes de cette époque. Chacun avait son astrologue. On en trouvait dans toutes les cours d'Europe, y compris à Rome (là, ce serait à creuser : les papes eux-mêmes entretenaient-ils des astrologues ?). Cela n'a rien d'officieux. Les faits sont connus et parfaitement documentés (Nostradamus, astrologue d'Henri II, en est l'exemple le plus connu, mais la pratique était plus ancienne. François Ier avait lui aussi son astrologue attitré. Sa mère Louise de Savoie en était férue, et s'adressait régulièrement à son astrologue François Demoulins). L'astrologue du roi avait pour attribution d'établir le thème astral de son protecteur chaque année, et d'en tirer des prédictions sur sa destinée, en lien avec des prophéties qui circulaient depuis plusieurs siècles sur le compte de la royauté française, à laquelle étaient promis la conquête d'Italie, le recouvrement de la couronne impériale, et enfin la domination sur le monde entier, dans une perspective eschatologique.

Alors, y croyaient-ils vraiment ? Difficile à dire. Ce qui est certain, c'est que les "prophéties" en faveur du roi de France, et les "thèmes astrologiques", avaient principalement une utilité politique en s'insérant tout simplement dans les outils de propagande habituels.

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Lejardin » lun. 07 sept. 2020, 12:18

Décidément je suis surpris de ce que j'apprends sur ce topic. Je ne pensais pas le sujet si profond.

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 616
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Gaudens » Hier, 19:51

Désolé,je lance ce message comme une bouteille à la mer,ne retrouvant nullepart dans l'Accueil du site la façon de créer un fil de dscussion.Merci à un modérateur de bien vouloir le faire à ma place.

Le tatouage vu d'un oeil chrétien.

Longtemps discret et quasi anecdotique,réservé aux marins et à quelques marginaux,le tatouage se fait de plus en plus envahissant dans nos sociétés post-modernes où on ne compte plus les boutiques de tatoueurs, même dans de simples bourgs.Il serait temps que l'Eglise réfléchisse à ce phénomène et lance des paroles de sagesse et d'avertissement là dessus.

Dernier épisode en date:l'homme "le plus tatoué de France" (dont le pseudo est Freaky Hoody") est un "professeur des écoles" de 31 ans ,qui commença ses tatouages à 27 ans et après s'être fait tatoué TOUT le corps,parties invisibles incluses(langue,palais...) en est à sa "deuxième couche"(sic,sur youtube).Il vient de rendre public son différent avec l'administration de l'Education Nationale,suite à quelques plaintes de parents ( mais ses élèves comprennent,dit-il,après un temps d'étonnement - il s'agit d'élèves de 4 à 7 ans ....).
Hier soir,même sur CNews,pourtant chaine relativement ouverte au non-politiquement correct, nous avons eu droit à un concert d'approbations amusées de la conduite de cet instituteur, y compris de la part de l'animateur,pourtant tenu à une certaine réserve... Apprentissage de la tolérance, de la diversité,etc... tout y est passé. Aucun parallèle ne semble avoir été fait avec l'interdiction de signes religieux ostentatoires.Bref toute la guimauve convenue sans que personne ne s'interroge sur le sens de tout cela,le message réel transmis aux enfants,le risque d'émulation (dans la société de miétisme où nous vivons,comme le montra René Girard), voire le risque sanitaire...
Cette généralisation doit pourtant dire des choses:éloignement de la tradition judéo-chrétienne(une fois de plus ...),le Deutéronome l'interdisant totalement(Ancien Tstament,je sais mais quand même ...),non -respect de la figure humaine si centrale dans notre civilisation ,etc... Rien à voir avec le tatouage rituel de certaines sociétés traditionnelles (polynésiennes) qui m'inspire un certain respect.Là c'est plutôt à la rupture avec la tradition qu'on a à faire. Pitoyable .

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1777
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Catholicisme et magie dans l'histoire. Auriez-vous des ressources documentaires ?

Message non lu par Altior » Hier, 20:26

Bonjour, Gaudens!

Ce n'est pas tant la manie du tatouage qui me pose des soucis. Je suis plutôt d'avis que le tatouage, en soi-même, n'est pas un péché, mais un fait moralement neutre. Ce qui m'inquiète est le message que pas mal de tatouages comprennent. Des messages provenant soit d'une doctrine contre le foi, comme par exemple la figure de Ché Guévara, soit provenant carrément du satanisme ou d'une culture de la mort (chose qui revient au même): je vois tatoués plein de crânes, de tombeaux, de pierres tombales, de bêtes fauves, trucs comme ça.

Néanmoins, même si je viens de dire que le tatouage en soi-même n'est pas un péché, il témoigne souvent d'un problème d'ordre psychologique, sinon un problème culturel dans l'air du temps. Il est vrai que la motivation puisse être purement esthétique et alors je ne m'inquiète pas. Au contraire, cette ferveur des tatouages peut marquer un desarroi envers l'image de soi-même, un désir d'être autre chose qu'on en est. Finalement, dans un monde où les noirs comme Michael Jackson dépensent une fortune pour essayer de se faire blancs tendis que les blancs et les blanches s'abonnent au salons de bronzage, dans un monde où les nains veulent jouer du basket tendis que les maigres du rugby, dans un monde où les femmes veulent être comme des hommes sinon de changer carrément leur genre, tendis que les hommes s'efféminisent quand ils ne s'émasculent pas, n'est-il pas «normal» que les gens, en désaccord envers eux-même et envers le monde, se fassent tant de tatouages?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités