J'aimerais arrêter de me masturber

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
nelsy
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : mer. 02 janv. 2013, 18:07

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar nelsy » jeu. 10 janv. 2013, 15:21

Bonjour la Famille,
Tout en apportant mon soutien a Robert, je voudrais vous remercier du fond du coeur pour toutes vos reactions.
Merci et que le Seigneur vous benisse!
"Dieu ne t'apparaît pas en personne mais en action." Gandhi

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Chipsy » sam. 12 janv. 2013, 17:28

La jalousie est virile? Un homme jaloux n'est pas protecteur, il est au contraire une menace potentielle pour sa partenaire. Les hommes ressentent moins d'émotions que les femmes? A partir de quel moment diriez vous d'un homme qu'il est efféminé?
Je ne pense pas ce soit le lieu le plus approprié pour discuter de cela, je voulais juste apporter mon soutien à Robert dans l'épreuve qu'il traverse et lui dire que la sexualité n'est pas le seul aspect de la virilité d'un homme.
Loin de moi l'idée de faire l'apologie d'un homme jaloux qui serait un danger pour son épouse ou sa partenaire, je suis désolée de m'être mal fait comprendre.
Je ne voulais pas dire non plus qu'un homme ressent moins d'émotions, juste qu'il ne les exprime pas forcémpent de la même manière. Un homme est souvent plus pragmatique qu'une femme, il suffit pour cela d'observer leurs appels téléphoniques. Une femme va évoquer ses sentiments, comment elle a vécu telle ou telle chose. Un homme lui appelera, non pour parler de ses états d'âme, mais pour communiquer des informations factuelles.
Quand à définir un moment à partir duquel un homme est efféminé, cela est laissé à la libre appréciation de chacune, étant donné que chaque homme possède une part de féminin en lui et vie-versa.
Bref, un homme a un caractère différent d'une femme (cf l'excellent livre les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus !) Et c'est aussi dans son caractère que se situe sa virilité !

Que le Seigneur vous garde dans sa paix mon cher Robert, venez nous donner des nouvelles de votre santé !
In Cristo.
Chipsy

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Chipsy » dim. 13 janv. 2013, 12:01

Bonjour Robert,
Ou Dieu veut-il me punir pour mes péchés ?
Voici un petit passage que j'ai lu ce matin et qui peut présenter certaines analogies avec votre situation, alors je le partage avec vous.

Il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, sa femme s'appelait Élisabeth. Tous deux étaient justes devant Dieu et irréprochables… Ils n'avaient point d'enfants, parce qu'Élisabeth était stérile. Luc 1.5-7

Dans ce passage Luc insiste sur le caractère pieux de ce couple, juste avant de parler du problème de la stérilité. Cela montre que la maladie et la souffrance n'épargnent pas les plus justes devant Dieu et qu’elles ne sont pas obligatoirement la conséquence du péché ! Ce couple est stérile mais Dieu l’aime !

La stérilité, était une épreuve très difficile pour une femme de cette époque, Élizabeth porte un surnom. Elle est appelée "la stérile" on se moque d’elle… Ce n’est pas une vraie femme si elle ne peut pas avoir d’enfants, etc… On peut tirer 2 enseignements de ce passage.
1) Le couple reste soudé envers et contre tout !

2) Devant une épreuve, on peut avoir deux attitudes bien compréhensibles.
- L’indignation, la révolte : "Pourquoi cela Seigneur ? Je t'ai servi et voilà ma récompense !" C’est le cas de Job, un homme juste aux yeux de Dieu.
- Ou bien on se culpabilise en se disant que l’on a mérité cela, car Dieu nous punit pour nos péchés.

Ici, on nous montre une 3ème attitude : Zacharie et Élizabeth ne se sont pas rebellés, ils ne se sont pas sentis châtiés non plus (en dépit des péchés qu’ils commettaient comme tout le monde !). Ils ne doutaient pas de l’amour de Dieu à leur égard.

Alors, cher Robert, faites comme eux, et continuez à vivre paisiblement votre relation à Dieu sans culpabilité !

Salutations fraternelles.

Chipsy

Robert33
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 12 oct. 2012, 14:57

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Robert33 » dim. 13 janv. 2013, 21:48

PaxetBonum a écrit : Cher Robert,

Vous punir par là où vous avez péché au moment où vous vous livrez au Seigneur par la confession et la prière ?
Dieu pourrait-il vous punir de retourner à Lui ?
Cela me semble impossible.
Un clin d'œil divin, certainement.
Une croix sans aucun doute, vous avez déposé votre fardeau, voici la croix que vous recevez.
Je ne vous oublie pas dans mes prières, tenez-nous au courant de votre santé à l'avenir.

Dieu vous accorde Paix et Joie !
Cher PaxetBonum,

Je ne comprends pas très bien votre message. Pourriez-vous, s'il vous plaît, me préciser votre raisonnement ?
- il vous semble impossible que ce soit une punition de Dieu
- dans ce cas, que représente ce "clin d'œil divin ?"
- si c'est la croix que je reçois, de qui vient-elle si ce n'est de Dieu ?
- comment puis-je, dans ces conditions, goûter Paix et Joie ?

Merci de m'éclairer.
Si c'est la volonté de Dieu, je dois l'accepter. Est-ce pêcher si j'ai ressens des moments de révolte ? Et pourtant, je mérite ce qui m'arrive !

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Mac » lun. 14 janv. 2013, 2:16

Bonsoir Robert frère, :)

Dieu veut-Il vous punir? Non. Bien au contraire Dieu guérit les malades et c'est Sa volonté puisque Jésus dit "voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru, ils guérirons les malades etc" tout autre vision est pour ma part hérétique car non évangélique. Rapprocher vous des groupes de prières qui ont reçu des charismes de guérisons, si je puis me permettre un premier conseil. Je ne sais pas si vous en connaissez et je ne veux pas vous donner de faux espoirs mais dans cette épreuve, être entouré de ces cœurs tournés vers Dieu ne sera que bénéfique car lutter seul cela peut être très difficile dans certaines situations.

Vu que vous parlez d'une opération sérieuse et grave, je voudrais savoir si vous avez fait une/ou des contre-analyse(s)? Moi, j'en ferais deux ou trois si j'étais à votre place pour être sûr qu'il n'y a pas erreur médicale. Un exemple que je pourrais vous donner c'est ma mémé paix à son âme, qui devait être opérée faute de quoi elle allait mourir dans de très bref délais selon les médecins, mais comme elle était très généreuse et priait beaucoup la Vierge Sainte, elle a pu vivre dix ou quinze ans sans opération, moi je suis sûr que c'est la Sainte Vierge.

Dans cette épreuve difficile, croyez mon ami que je suis avec vous. Que le Saint Esprit de Jésus Christ se fasse présent et porte Son regard miséricordieux sur votre situation douloureuse. Vous avez voulu rompre avec un vice et vous connaissez je pense une sorte de vengeance d'un esprit impur dont le but est de vous faire tomber dans la désespérance et de vous faire rompre tout lien avec Dieu. J'espère ne pas vous choquez en vous disant cela et c'est pour cette raison que je parlais précédemment de "lutter" mais c'est ainsi que je perçois la situation difficile que vous rencontrez.

J'espère ne pas vous vous avoir blessé par mon intervention, si tel est le cas, je vous prie de bien vouloir me pardonner toutes maladresses.

Que le Saint Esprit de Jésus Christ vous accorde la guérison pour la gloire de Dieu.

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8092
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar PaxetBonum » lun. 14 janv. 2013, 9:12

Robert33 a écrit :
Cher PaxetBonum,

Je ne comprends pas très bien votre message. Pourriez-vous, s'il vous plaît, me préciser votre raisonnement ?
- il vous semble impossible que ce soit une punition de Dieu
- dans ce cas, que représente ce "clin d'œil divin ?"
- si c'est la croix que je reçois, de qui vient-elle si ce n'est de Dieu ?
- comment puis-je, dans ces conditions, goûter Paix et Joie ?

Merci de m'éclairer.
Si c'est la volonté de Dieu, je dois l'accepter. Est-ce pêcher si j'ai ressens des moments de révolte ? Et pourtant, je mérite ce qui m'arrive !

Je comprends votre confusion, mon message étant écrit rapidement pour exprimer mon ressenti.
Il est clair pour moi que Dieu ne cherche pas à punir le pécheur qui se repent (Cf la parabole du fils prodigue)
Mais à ses amis fidèles et proches, Dieu demande souvent davantage et les plus grands saints ont dû porter des croix bien lourdes à nos yeux. Même sous ces épreuves la Paix et la Joie sont possibles selon les enseignements de Notre Seigneur (poser notre fardeau et prendre la croix, et les joies contre-balançant les peines dans le discours des béatitudes).
Je citerait aussi la Joie Parfaite du Séraphique St François :
Spoiler: afficher
CHAPITRE 8

Comment, cheminant avec frère Léon, saint François lui expose ce qu'est la joie parfaite

Saint François venant une fois de Pérouse à Sainte-Marie des Anges, avec frère Léon par un temps d'hiver, alors que le très grand froid le tourmentait fortement, il appela frère Léon qui allait un peu en avant et lui parla ainsi: "Ô frère Léon, même s'il advenait que les frères mineurs donnent en tous pays un grand exemple de sainteté et de bonne édification, néanmoins écris et note avec diligence que là n'est point la joie parfaite". Et allant plus loin, saint François l'appela une seconde fois: "Ô frère Léon, même s'il advînt que le frére mineur rende la vue aux aveugles, qu'il redresse les perclus, qu'il chasse les démons, qu'il rende l'ouïe aux sourds, la marche aux boiteux, la parole aux muets et (ce qui est chose plus grande), qu'il ressuscite les morts de quatre jours, écris qu'en cela n'est point la joie parfaite". Et marchant un peu, saint François s'écria d'une voix forte: "Ô frère Léon, que le frère mineur sût toutes les langues et toutes les sciences, et toutes les écritures, qu'il sût prophétiser et révéler non seulement les choses futures, mais aussi les secrets des consciences et des âmes, écris qu'en cela n'est point la joie parfaite". Allant un peu plus loin, saint François appela encore fortement: "Ô frère Léon, petite brebis de Dieu, que le frère mineur parlât avec le langage d'un Ange et sût le cours des étoiles et les vertus des herbes, que lui fût révélé tous les trésors de la terre et qu'il connût les natures des oiseaux et des poissons, et de tous les animaux et des hommes et des arbres et des pierres, et des racines et des eaux, écris qu'en cela n'est point la joie parfaite". Et allant encore un bout de chemin, saint François appela d'une voix forte: "Ô frère Léon, que le frère mineur sût si bien prêcher qu'il convertît tous les infidèles à la foi du Christ, écris que là n'est point la joie parfaite".

Cette façon de parler durant bien l'espace de deux milles, frère Léon, avec grande admiration, l'interrogea, et dit: "Père, je te prie de la part de Dieu de me dire où est la joie parfaite". Et saint François lui répondit: "Quand nous arriverons à Sainte-Marie des Anges, ainsi trempés par la pluie et glacés par le froid et couverts de boue et affamés, et que nous frapperons à la porte du couvent et que le portier viendra en colère et dira: "Qui êtes-vous?" et nous dirons: "Nous sommes deux de vos frères", et celui-ci dira: "Vous ne dîtes pas vrai; vous êtes au contraire deux ribauds qui allez trompant le monde et volant les aumônes des pauvres, allez-vous en"; et quand il ne nous ouvrira pas et nous fera rester dehors dans la neige et dans l'eau, avec le froid et avec la faim, jusqu'à la nuit; alors, quand nous soutiendrons patiemment, sans trouble et sans murmurer contre lui, tant d'injures et tant de cruauté et tant de rebuffades et quand nous penserons humblement et charitablement que ce portier nous connaît véritablement et que Dieu le fait parler contre nous, ô frère Léon, écris que là est la joie parfaite. Et quand nous persévérerons en frappant, et qu'il sortira dehors, en colère, et comme des fripons importuns nous chassera avec des injures et des soufflets, disant: "Allez-vous-en d'ici, très méprisables petits voleurs, allez à l'hôpital; car ici vous ne mangerez, ni ne logerez", quand nous soutiendrons cela avec patience et avec allégresse et avec beaucoup d'amour, ô frère Léon, écris que là est la joie parfaite. Et quand, nous, contraints par la faim et le froid et la nuit, nous frapperons et appellerons et prierons pour l'amour de Dieu, avec de grands pleurs, qu'il nous ouvre pourtant, et nous fasse entrer, et quand lui, plus irrité, dira: "Ceux-ci sont des fripons importuns; je les paierai bien comme ils en sont dignes", et quand il sortira dehors avec un bâton noueux et nous saisira par le capuchon, et nous jettera à terre, et nous enfoncera dans la neige et nous battra avec tous les noeuds de ce bâton; quand nous supporterons tout cela avec patience et avec allégresse, en pensant aux peines du Christ béni, lesquelles nous devons supporter pour son amour: ô frère Léon, écris qu'en cela est la joie parfaite.

Cependant, écoute la conclusion, frère Léon. Au-dessus de toutes les grâces et dons de l'Esprit-Saint, que le Christ accorde à ses amis, il y a celui de se vaincre soi-même et, volontiers, pour l'amour du Christ, de supporter les peines, les injures, les opprobres, les incommodités; parce que de tous les autres dons de Dieu nous ne pouvons nous glorifier, puis qu'ils ne sont pas les nôtres, mais ceux de Dieu; d'où l'Apôtre dit: "Qu'as-tu que tu ne l'aies reçu de Dieu? Et si tu l'as eu de lui, pourquoi t'en glorifies-tu comme si tu l'eusses de toi?" Mais dans la croix de la tribulation et de l'affliction, nous pouvons nous glorifier, parce que cela est à nous. C'est pourquoi l'Apôtre dit: "Je ne veux point me glorifier sinon dans la croix de notre Seigneur Jésus-Christ"".

A qui soit toujours honneur et gloire dans les siècles des siècles. Amen.
Je prie pour vous pour que le Seigneur vous accorde cette Paix et cette Joie jusque dans l'épreuve.
Je suis de tout cœur avec vous.
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Robert33
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 12 oct. 2012, 14:57

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Robert33 » lun. 14 janv. 2013, 15:09

Bonjour cher Mac
Mac a écrit : J'espère ne pas vous vous avoir blessé par mon intervention
Non cher Mac, vous ne m'avez pas du tout blessé. Bien au contraire, vous m'avez ouvert les yeux.
Mac a écrit : Vous avez voulu rompre avec un vice et vous connaissez je pense une sorte de vengeance d'un esprit impur dont le but est de vous faire tomber dans la désespérance et de vous faire rompre tout lien avec Dieu.
Oui, vous avez sûrement raison. Si Dieu est Amour, pourquoi voudrait-il me punir après m'avoir pardonné ? Ne serait-ce pas plutôt une vengeance du Malin ?

Mille mercis, Mac, de m'avoir ouvert les yeux.

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Chipsy » lun. 14 janv. 2013, 16:24

Est-ce pêcher si j'ai ressens des moments de révolte ? Et pourtant, je mérite ce qui m'arrive !
Cher Robert,

Aux yeux de Dieu, nous sommes tous pécheurs. Il n'y a pas de petits et de grands péchés. Car tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu;" Romains 3:23
Voici ce que nous méritons tous : " le salaire du péché, c'est la mort;"
Mais heureusement, Dieu ne nous donne pas ce que nous méritons : "le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur." Romains 6:23
Cher Robert, faites confiance à la grâce de Dieu ! Jésus est mort pour nos péchés, passés, présents et à venir ! Ne laissez pas vos péchés vous empoisonner la vie...

Oui, la révolte est un péché, mais Job s'est révolté aussi ! Pourtant, Dieu a dit de lui : (Job 1 : Cet homme était droit, fidèle à Dieu et se tenait à l'écart du Mal"; ...Tu as certainement remarqué mon serviteur Job, dit le Seigneur. Il n'a pas son pareil sur terre. C'est un homme irréprochable et droit. Il est fidèle et se tient à l'écart du mal."

"Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice...” 1 Jean 1.9
Confessez juste à Jésus vos instants de faiblesse et laissez-le vous prendre dans ses bras d'amour !

Fraternellement.

Chipsy

Avatar de l’utilisateur
Maxime62
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : mar. 29 janv. 2013, 22:10
Contact :

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Maxime62 » mar. 29 janv. 2013, 23:35

Je me suis arrêté quelques minutes sur ce long dossier (que je n'ai pas eu le temps de lire en entier je précise) et certaines interrogations me parcourent l'esprit.

Premièrement, j'ai appris que cette pratique était condamnée fermement par l'Église. Je croyais auparavant que c'était une faute mineure (pour les célibataires), mais visiblement non.

Vers 20 ans, j'ai été suivi par un éducateur spécialisé qui m'a énormément parlé de sexualité. C'était un croyant, mais avec une vision de la chose très permissive. Je le soupçonne d'ailleurs d'avoir des tendances homosexuelles (même si je ne m'en suis rendu compte qu'après...). Tout çà pour dire que l'on m'a "enseigné" certaines choses que j'aimerais vous soumettre.

Comme je culpabilisais énormément à l'époque, on m'a dit qu'il n'y avait pas de mal à çà, que les enfants le faisaient dès la naissance. Deuxième argument : "il n'y a pas de mal à se faire du bien", tant que c'est dans le respect mutuel (ce qui est nécessairement le cas ici vu que l'on est seul).

Tout cela est à condamner à ce que je crois comprendre.

Mais un dernier argument me laisse tout de même à réfléchir. On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible. L'homme est ainsi fait qu'il produit en permanence certaines sécrétions qui doivent forcément sortir d'une façon ou d'une autre (soit dans le cas présent par la masturbation, soit par un rapport sexuel, soit pendant la nuit, par l'urine etc...). Je suis assez navré d'être aussi concret mais c'est pour me faire comprendre. On m'a dit également que retenir ces énergies aboutissait à avoir des pensées inappropriées, voire des perversions (l'exemple des prêtres pédophiles est ressorti aussitôt dans ses propos) ou encore des maladies.

Je ne cherche absolument pas à polémiquer sur ce sujet . L'Église a sa position, et il n'y a rien à dire là-dessus. Mais je croyais juste que cette position était l'expression d'un idéal, non celle d'une réalité vécue au quotidien. J'aimerais juste avoir quelques réponses sur ces questions.

Fraternellement.
"Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place,
à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi,
afin que, là où je suis,
vous aussi, vous soyez.
Et du lieu où je vais, vous savez le chemin."
(Jean, XIV, 3 & 4)

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 994
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar katolik » jeu. 31 janv. 2013, 8:46

j'ai appris que cette pratique était condamnée fermement par l'Église.
L'Eglise condamne cette pratique lorsqu"il s'agit de dépendance, de plaisir personnel ou de pulsions non maitrisées chez un adulte....Un ado, en pleine puberté, découvrant certains plaisirs nouveaux, n'a pas à culpabiliser face à la masturbation....L'essentiel est de ne pas se retrouver face à une dépendance à la masturbation....
On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible.
Rien n'est impossible ! La volonté et surtout la foi font que, autour de vous, de nombreux hommes maitrisent leurs pulsions sexuelles et vivent donc dans une abstinence totale !
Ce qui ne veut pas dire qu'ils ne font pas face, de temps en temps, à des "tentations" ... :diable:
Le Malin est toujours aux abois .....
J'ai regroupé plus de 2200 discours du Pape François sur www.papefrancois.fr ...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8092
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar PaxetBonum » ven. 01 févr. 2013, 9:19

Maxime62 a écrit : Mais un dernier argument me laisse tout de même à réfléchir. On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible. L'homme est ainsi fait qu'il produit en permanence certaines sécrétions qui doivent forcément sortir d'une façon ou d'une autre (soit dans le cas présent par la masturbation, soit par un rapport sexuel, soit pendant la nuit, par l'urine etc...). Je suis assez navré d'être aussi concret mais c'est pour me faire comprendre. On m'a dit également que retenir ces énergies aboutissait à avoir des pensées inappropriées, voire des perversions (l'exemple des prêtres pédophiles est ressorti aussitôt dans ses propos) ou encore des maladies.
La masturbation est toujours un acte désordonné condamné par l'Eglise.
Quant à dire que l'abstinence pour un homme est impossible parce qu'il produit des sécrétions permanentes est un non sens . Comme vous l'avez indiqué le corps élimine naturellement ces sécrétions donc ce n'est pas un obstacle.
La Bible connaît ce phénomène et en parle.
L'argument de la pédophilie est une ânerie : les crimes pédophiles sont majoritairement commis dans les familles, ou par des proches qui ne pratiquent en rien l'abstinence…

Le démon cherche à convaincre par le découragement, c'est une vieille ruse…
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Maxime62
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : mar. 29 janv. 2013, 22:10
Contact :

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Maxime62 » sam. 02 févr. 2013, 1:42

Katolik et PaxetBonum,

Je vous remercie tous les deux pour vos réponses. Cela éclaire les questionnements que je pouvais avoir. Il est souvent difficile de parler de ces questions si intimes en "face à face", ce qui n'empêche pas que les réponses soient nécessaires.
"Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place,
à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi,
afin que, là où je suis,
vous aussi, vous soyez.
Et du lieu où je vais, vous savez le chemin."
(Jean, XIV, 3 & 4)

Marie-Cécile
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : ven. 25 sept. 2009, 13:40

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Marie-Cécile » mer. 06 févr. 2013, 9:32

Maxime62 a écrit :Je me suis arrêté quelques minutes sur ce long dossier (que je n'ai pas eu le temps de lire en entier je précise) et certaines interrogations me parcourent l'esprit.

Premièrement, j'ai appris que cette pratique était condamnée fermement par l'Église. Je croyais auparavant que c'était une faute mineure (pour les célibataires), mais visiblement non.

Vers 20 ans, j'ai été suivi par un éducateur spécialisé qui m'a énormément parlé de sexualité. C'était un croyant, mais avec une vision de la chose très permissive. Je le soupçonne d'ailleurs d'avoir des tendances homosexuelles (même si je ne m'en suis rendu compte qu'après...). Tout çà pour dire que l'on m'a "enseigné" certaines choses que j'aimerais vous soumettre.

Comme je culpabilisais énormément à l'époque, on m'a dit qu'il n'y avait pas de mal à çà, que les enfants le faisaient dès la naissance. Deuxième argument : "il n'y a pas de mal à se faire du bien", tant que c'est dans le respect mutuel (ce qui est nécessairement le cas ici vu que l'on est seul).

Tout cela est à condamner à ce que je crois comprendre.

Mais un dernier argument me laisse tout de même à réfléchir. On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible. L'homme est ainsi fait qu'il produit en permanence certaines sécrétions qui doivent forcément sortir d'une façon ou d'une autre (soit dans le cas présent par la masturbation, soit par un rapport sexuel, soit pendant la nuit, par l'urine etc...). Je suis assez navré d'être aussi concret mais c'est pour me faire comprendre. On m'a dit également que retenir ces énergies aboutissait à avoir des pensées inappropriées, voire des perversions (l'exemple des prêtres pédophiles est ressorti aussitôt dans ses propos) ou encore des maladies.

Je ne cherche absolument pas à polémiquer sur ce sujet . L'Église a sa position, et il n'y a rien à dire là-dessus. Mais je croyais juste que cette position était l'expression d'un idéal, non celle d'une réalité vécue au quotidien. J'aimerais juste avoir quelques réponses sur ces questions.

Fraternellement.

Bonjour Maxime62

Je tiens juste à faire une précision qui me parait importante. Tu prècise dans tes propos que "On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible.". C'est un petit peu machiste. Cela véhicule encore l'idée que seul les hommes ont des besoins sexuels, et que les femmes n'en ont pas. Il y a aussi une égalité la-dessus, quoiqu'on en dise. En affirmant ce type de propos, on stigmatise la sexualité chez les femmes, et aussi du coup la masturbation.


Amicalement,


Marie-Cécile

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Raistlin » mer. 06 févr. 2013, 10:39

Maxime62 a écrit :Premièrement, j'ai appris que cette pratique était condamnée fermement par l'Église. Je croyais auparavant que c'était une faute mineure (pour les célibataires), mais visiblement non.
La masturbation à l’âge adulte est effectivement condamnée. Parce ce qui est compréhensible à un âge (notamment à la puberté) devient compulsif et donc pathologique.

Maxime62 a écrit :Comme je culpabilisais énormément à l'époque, on m'a dit qu'il n'y avait pas de mal à çà, que les enfants le faisaient dès la naissance.
En même temps, un bébé tète le sein de sa mère. Trouveriez-vous normal qu’un adulte fasse de même ? Ce n’est pas parce qu’un comportement se trouve à un stade de la vie qu’il est sain à d’autres.

Maxime62 a écrit :Deuxième argument : "il n'y a pas de mal à se faire du bien", tant que c'est dans le respect mutuel (ce qui est nécessairement le cas ici vu que l'on est seul).
Ainsi en va-t-il de la drogue, des pratiques sado-maso, de la scatophilie, etc… Nombre de déviances procurent du « bien » à ceux qui s’y livrent. Mais à la racine, il y a un truc qui cloche.

La pratique de la masturbation compulsive à l’âge adulte dénote de certains problèmes non réglés, et d’une immaturité affective.

Maxime62 a écrit :On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible.
Impossible ? Je ne crois pas. Que ce soit difficile, j’en conviens, mais je connais des prêtres qui vivent l’abstinence et qui sont heureux et bien dans leur peau.

Maxime62 a écrit :L'homme est ainsi fait qu'il produit en permanence certaines sécrétions qui doivent forcément sortir d'une façon ou d'une autre (soit dans le cas présent par la masturbation, soit par un rapport sexuel, soit pendant la nuit, par l'urine etc...).
Mais les « pollutions nocturnes » n’ont rien à voir avec l’abstinence. L’Église ne demande pas que toute émission corporelle soit stoppée, ce serait stupide.

Maxime62 a écrit :On m'a dit également que retenir ces énergies aboutissait à avoir des pensées inappropriées, voire des perversions (l'exemple des prêtres pédophiles est ressorti aussitôt dans ses propos) ou encore des maladies.
C’est vrai que vivre l’abstinence crée une tension qu’il faut gérer. Voilà pourquoi c’est difficile. Mais certains y arrivent.
Et quant au raccourci des prêtres pédophiles en raison de leur abstinence, je permets de relever l’absurdité d’une telle croyance. 90% des crimes pédophiles sont commis par le père, le beau-père ou l’oncle qui ne sont pas abstinents. La pédophile est une maladie. Si vous êtes abstinent et que ça vous démange trop, vous trouvez une partenaire ou aller voir une prostituée, mais vous ne violez pas un enfant.

Fraternellement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Maxime62
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : mar. 29 janv. 2013, 22:10
Contact :

Re: J'aimerais arrêter de me masturber

Message non lupar Maxime62 » mer. 06 févr. 2013, 11:56

Marie-Cécile a écrit :Tu prècise dans tes propos que "On m'a dit que l'abstinence sexuelle, pour un homme, était tout simplement impossible.". C'est un petit peu machiste. Cela véhicule encore l'idée que seul les hommes ont des besoins sexuels, et que les femmes n'en ont pas. Il y a aussi une égalité la-dessus, quoiqu'on en dise. En affirmant ce type de propos, on stigmatise la sexualité chez les femmes, et aussi du coup la masturbation.
Marie-Cécile,

Je ne peux pas te donner tort là-dessus ! En même temps il était peut-être un peu mal placé pour m'enseigner les principes de la sexualité féminine... Il m'avait juste dit " oui, mais tu comprends, chez une femme ce n'est pas pareil, le désir naît différemment. Les femmes peuvent ne pas avoir d'envie pendant des mois. Certaines ont des désirs semblables aux hommes, mais c'est rare [...!] ". Tu réponds à une autre forme d'ignorance que je pouvais avoir.

Raistlin,

Je vous remercie pour vos réponses, aussi importantes que précises. Je vous rejoins lorsque vous évoquez une "immaturité affective". Néanmoins parler de relation avec une prostituée je ne pense pas que ce soit mieux personnellement, c'est ajouter le crime à la faute quand même (car combien d'entre-elles le font de leur plein gré ? ). Il vaut mieux ne pas être abstinent que de faire des choses comme çà, de mon point de vue. Quant à la pédophilie je n'en parle même pas, car je ne comprends pas ce genre de choses.

Fraternellement à tous les deux :ciao:
"Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place,
à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi,
afin que, là où je suis,
vous aussi, vous soyez.
Et du lieu où je vais, vous savez le chemin."
(Jean, XIV, 3 & 4)


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités