Amoureux d’une amie

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Jean83
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : lun. 07 janv. 2019, 23:53
Conviction : Catholique

Amoureux d’une amie

Message non lu par Jean83 » mar. 08 janv. 2019, 0:05

Bonjour,
Je me présente rapidement, j’appelle Jean, je suis un jeune de 17 ans catholique et je fait vraiment attention à mes relations, je ne suis jamais sortis avec une fille car je ne veux pas de petites histoires sans fondement et j’attends pour pouvoir construire quelque chose de solide.

En fin d’année dernière j’ai rencontré une fille magnifique, j’ai eu directement une petite attirance que j’ai laissé de côté car je ne voulais pas que ça prenne trop d’ampleur et petit à petit on est devenus amis, aujourd’hui nous sommes plutôt proches, on a les mêmes valeurs et mêmes exigeance sur la question des relations garçons/filles. Le problème c’est que ça fait bientôt un an que je la connais et la petite attirance que j’avais au début n’a cessé de grandir et prends aujourd’hui bcp de place, je suis complètement amoureux et je suis un peu bloqué..

Je suis à peu près sûr qu’elle ne se doute de rien et qu’elle ne partage pas les mêmes sentiments, j’ai aucune certitude mais je m’en doute fortement. Bref dans tous les cas ce n’est pas la question car je ne veux pas m’engager maintenant dans une relation avec elle. Le problème est que clairement ces sentiments me bouffent, je fais tout pour la voir comme une simple amie mais je n’y arrive pas, je ne veux pas lui en parler car ça changerai bcp notre relation alors que c’est juste parfait comme ça...

J’ai pas mal hésité à prendre mes distances en espérant l’oublier un peu mais elle ne comprendrait pas et je ne veux pas perdre notre amitié si précieuse

Je suis un peu perdu dans tout ça... Est ce que je dois lui en parler ? Comment réussir à mettre de côté mes sentiments ?

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par la Samaritaine » mar. 08 janv. 2019, 10:33

Et bien Jean, vous êtes très amoureux ! Et non ce sentiment ne peut être mis de côté et on ne voit pas pourquoi il devrait être mis de côté.

Je pense qu'il serait bon que vous vous déclariez. Si votre sentiment est réciproque, il y a un amour à vivre, sans parler d'engagement qui serait extrêmement prématuré, simplement vivre la relation telle qu'elle se présente, en vérité.

Si votre sentiment n'est pas réciproque, vous l'entendre dire vous permettra de faire le deuil d'une relation amoureuse potentielle et de passer à autre chose, soit en restant ami avec elle, soit en cessant de la voir pendant quelques temps si c'est trop douloureux.

Vous pouvez aussi demeurer ainsi en observateur de vous-même, dans une certaine joie de vous sentir amoureux, c'est à dire terriblement vivant, même au prix d'une forme d'emprise douloureuse, puisque comme vous le constatez, ce sentiment vous "bouffe", surtout lorsqu'il demeure dans le rêve et l'incertitude.

En Christ,

Samaritaine

Jean83
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : lun. 07 janv. 2019, 23:53
Conviction : Catholique

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par Jean83 » mar. 08 janv. 2019, 11:33

Merci pour votre réponse,
Je pense qu’il est trop tôt pour que je m’engage dans quelque chose de plus sérieux et j’ai peur, en me déclarant, de perdre cette amitié dans tous les cas si je le fais on ne retrouvera jamais la relation que l’on a maintenant

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par Trinité » mar. 08 janv. 2019, 15:20

Bonjour Jean83,

Vous pourriez peut être de façon plus évasive, dans le cadre de vos conversations de la situer d'une façon indirecte vis à vis de vous!
De cette manière et sans lui dévoiler vos sentiments, cela vous permettrait d'avoir une idée plus réelle de sa position envers vous!
D'autre part, cela vous permettrait également de faire le point pour le suivit de votre relation! ;)

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par la Samaritaine » mar. 08 janv. 2019, 15:33

Trinité a écrit :
mar. 08 janv. 2019, 15:20
Bonjour Jean83,

Vous pourriez peut être de façon plus évasive, dans le cadre de vos conversations de la situer d'une façon indirecte vis à vis de vous! Trinité
Bonjour cher Trinité !

Cette phrase n'est ^pas correcte sur le plan de la langue française et totalement incompréhensible sur le fond. Que voulez-vous dire ?

En Christ,

Samaritaine

aldebaran
Quæstor
Quæstor
Messages : 216
Inscription : ven. 16 févr. 2018, 16:50

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par aldebaran » mar. 08 janv. 2019, 17:30

Un peu en vrac:
- L'avis de la Samaritaine me parait plein de bon sens et de bon aloi, vous devriez l'écouter.
- Pourquoi êtes-vous si convaincu qu'elle n'éprouve rien pour vous, en général nous les hommes sommes assez nuls pour deviner les pensées de l'aimée. Par contre à contrario généralement une femme "sent" les regards énamourés sur elle.
- Peut-être est-elle simplement dans le même dilemme que vous, à savoir être attirée sinon déjà amoureuse mais se sentant trop jeune et mal à l'aise par rapport à ses convictions.
- Pourquoi serait-elle offusquée que vous soyez tombé amoureux, c'est plutôt flatteur pour elle. Par contre une éventuelle réponse négative vous blessera forcément, préparez-vous à gérer cela au mieux si vous voulez conserver une amitié malgré tout. Il faudra la convaincre qu'après une période normale du deuil de cet amour vous pourrez reprendre une relation amicale sans ambiguïté (ce qui n'est pas forcément très simple mais vous êtes de toute façon déjà dans cette situation).
- Si elle a des valeurs, être honnête avec elle me parait la meilleure approche plutôt que ce non-dit qui va accroître votre mal-être et donc indirectement cette relation avec elle.
- Si au contraire elle éprouve également des sentiments voisins, vous aurez toute liberté pour discuter entre vous comment progresser dans cet amour. C'est vrai que vous êtes très jeunes, mais rien ne vous oblige de brûler les étapes. Par contre un amour véritable peut naître indépendamment de l'âge, il n'y a pas si longtemps on se mariait beaucoup plus jeunes.

J'ai un fils de 18 ans, c'est à peu près ce que je lui aurais conseillé s'il s'était ouvert à moi avec une problématique similaire.

Bonne chance à vous deux.

En Christ.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4214
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par Kerniou » mar. 08 janv. 2019, 18:33

Cher Jean, les conseils qui vous ont été donnés sont fort judicieux et vous déclarer vous permettrait d'y vois plus clair.
On peut, à votre âge, éprouver des sentiments amoureux qui dureront toute la vie.
Le fait de ne rien dire peut signifier à votre amie que ses sentiments, si elle en éprouve, ne sont pas réciproques.
Aborder les choses vous permettrait à l'un comme à l'autre de prendre en considération vos sentiments respectifs et de baliser vos rencontres.
"Garder l'amour en bouton" comme on disait autrefois, permet d'aimer et de se savoir aimé; ce qui, dans sa jeunesse, est un enrichissement personnel indéniable.
Dernière modification par Kerniou le mer. 09 janv. 2019, 1:29, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par Trinité » mar. 08 janv. 2019, 19:55

la Samaritaine a écrit :
mar. 08 janv. 2019, 15:33
Trinité a écrit :
mar. 08 janv. 2019, 15:20
Bonjour Jean83,

Vous pourriez peut être de façon plus évasive, dans le cadre de vos conversations de la situer d'une façon indirecte vis à vis de vous! Trinité
Bonjour cher Trinité !

Cette phrase n'est ^pas correcte sur le plan de la langue française et totalement incompréhensible sur le fond. Que voulez-vous dire ?

En Christ,

Samaritaine
Bonjour chère Samaritaine!
C'est vrai! C'est carrément incompréhensible! :D On recommence! :)

Vous pourriez peut être essayer de voir d'une manière plus évasive, dans le cadre de vos conversations , comment elle se situe par rapport à vous! Bon! Je me comprends, c'est déjà pas mal! :)

Pour être plus clair, il serait possible notamment de parler de relations hommes/femmes, notamment de l'amitié et sur l'autre phase relationnelle, voir quelle serait sa position! Il est possible quelle ressente la démarche, les femmes sont futées à cet égard! :) Mais après tout l'approche ne sera pas directe et vous saurez saura à quoi vous en tenir! ;)

Avatar de l’utilisateur
invité0
Barbarus
Barbarus

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par invité0 » ven. 22 févr. 2019, 1:02

Jean83, les mariages les plus solides et les plus longs sont ceux basés sur une amitié qui était présente avant le mariage. Car on ne se marie pas au seul prétexte d'être tombé amoureux (ce stade d’idéalisation/sublimation de partenaire, ce temps où "l'amour est aveugle", ne dure en moyenne qu'un an). Bien se connaître avant le mariage, les défauts les qualités, les goûts, les projets de vie, etc., sont des facteurs de réussite du mariage.

Donc jean83, courage : avouez vos sentiments à votre amie. Si elle n’éprouve pas de sentiments amoureux envers vous, cela signifie qu'elle ne vous est pas destinée et qu'il vous faut rechercher une autre jeune fille. Et priez pour votre future épouse dès maintenant.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Amoureux d’une amie

Message non lu par Trinité » ven. 22 févr. 2019, 13:26

invité0 a écrit :
ven. 22 févr. 2019, 1:02
Jean83, les mariages les plus solides et les plus longs sont ceux basés sur une amitié qui était présente avant le mariage. Car on ne se marie pas au seul prétexte d'être tombé amoureux (ce stade d’idéalisation/sublimation de partenaire, ce temps où "l'amour est aveugle", ne dure en moyenne qu'un an).
Je confirme!
Je me suis toujours "planté" de ce côté là! :(

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités