Déprimé, je me compare

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
Apocalypse21
Censor
Censor
Messages : 146
Inscription : jeu. 30 janv. 2014, 18:33
Conviction : Chrétien
Localisation : Grand Est, France
Contact :

Déprimé, je me compare

Message non lupar Apocalypse21 » mer. 14 nov. 2018, 1:48

Bonjour,

Je suis déprimé cette nuit. J'ai été boire un verre avec un ami. Le souci c'est que lui a de l'ambition, est propriétaire, son cheval... et soi-disant bien dans sa vie (je ne le connais pas assez pour en être sûr), il a fait de grandes études (bien supérieur que mon niveau C.A.P. !) et il veut repartir dans sa région natale.

Du coup maintenant je déprime car je trouve que je rate ma vie. Boulot payé au minima, je suis même pas à temps plein.... locataire d'un petit appartement... jamais voyager... aucune ambition... J'ai l'impression que je ne suis pas a ma place. Ça remet ma foi et ma vie en doute.

Je me dis que j'ai mon propre destin et pas le même vécu familial non plus (avoir une bonne famille aide quand on est jeune...)... j'aimerais tant avoir sa vie...
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21,1

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3912
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Déprime, je me compare

Message non lupar Kerniou » mer. 14 nov. 2018, 11:40

Vous n'avez pas fait de grandes études mais vous avez, peut - être, un CAP qui vous permet d'exercer un métier... participer à la construction de maisons ou à la réfaction des routes n'a rien de désobligeant dans la mesure où le fruit de votre travail contribue à la vie de tous. "IL n'est de sots métiers, il n'est que de sottes gens "... Je sais dans quel secteur vous travaillez mais votre travail est sans doute pénible et peu payé, mal valorisé mais il est utile ... Ce n'est pas le prestige qui fait la valeur d'un travail mais le service auquel il participe...

On peut être créatif dans l'artisanat ou la construction et n'être qu'un exécutant anonyme et interchangeable si on est un col blanc qui ne fait qu'obéir aux ordres et se conformer des procédures édictées par d'autres ... Certaines initiatives menées par nos "brillants énarques" manquent trop souvent de sens pratique et ne brillent pas toujours par leur nécessité...
Dernière édition par Kerniou le ven. 16 nov. 2018, 20:05, édité 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 496
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Déprime, je me compare

Message non lupar Foxy » mer. 14 nov. 2018, 12:20

Je suis déprimé cette nuit. J'ai été boire un verre avec un ami. Le souci c'est que lui a de l'ambition, est propriétaire, son cheval... et soi-disant bien dans sa vie (je ne le connais pas assez pour en être sûr), il a fait de grandes études (bien supérieur que mon niveau C.A.P. !) et il veut repartir dans sa région natale.

Du coup maintenant je déprime car je trouve que je rate ma vie. Boulot payé au minima, je suis même pas à temps plein.... locataire d'un petit appartement... jamais voyager... aucune ambition... J'ai l'impression que je ne suis pas a ma place. Ça remet ma foi et ma vie en doute.

Je me dis que j'ai mon propre destin et pas le même vécu familial non plus (avoir une bonne famille aide quand on est jeune...)... j'aimerais tant avoir sa vie...
Bonjour,

Finalement, vous n'en savez trop rien...Beaucoup parlent en rêvant, en rajoutant une couche pour montrer que leur vie est "belle"... L'est-elle ? Vous êtes lucide en disant que ce qu'a dit votre ami, vous n'en savez rien. Et retourner dans sa région natale n'est pas toujours non plus l'idéal !! On reste avec l'idée que l'on s'est faite et on se retrouve vite désenchanté !

Comme le dit Kerniou, vous avez votre travail pénible, mais au moins, vous en vivez et même si vous voudriez autre chose, vous ne devez rien à personne.

Ne rêvez pas la vie des autres... on ne voit que ce qu'ils en disent, qui n'est pas toujours l'exacte vérité.

Allez, courage ami ! Et bonne journée.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Nemo
Barbarus
Barbarus

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Nemo » mer. 14 nov. 2018, 15:01

Bonjour,

Il ne faut pas envier votre ami. Être propriétaire, avoir des diplômes,...etc, ne signifient pas forcément être heureux. Et puis, si votre ami est tout ce qu'il dit, vous devriez vous en réjouir pour lui. Il y a tellement de tristesse dans le monde, que quand on se retrouve face à une personne heureuse, on ne peut que s'en réjouir. Pour autant, ça ne signifie pas que votre vie est moins bien que la sienne. On peut avoir un CAP et être heureux. L'essentiel est de faire ce que l'on aime. Je connais des gens cadres qui ont commencé par un CAP. On ne sait pas de quoi demain sera fait. La réussite professionnelle ne dépend pas uniquement des diplômes, mais de la volonté d'avancer. Cette rencontre avec votre ami est peut-être pour vous l'occasion de faire le point sur vos attentes professionnelles, et pourquoi pas refaire une formation ? Quelques fois, le Seigneur nous envoie des signes. Votre ami est peut-être ce signe qui vous mènera vers ce que vous souhaitez être. Il faut de la bonne volonté et de la persévérance et demain, vous serez au même niveau que votre ami, mais en ayant eu un parcours différent. Il n' y a pas de honte à avoir un CAP. Mon conjoint, est maçon. Ces parents sont docteurs et lui même a fait 4 ans de médecine pour être comme ses parents. Mais un jour, il a réalisé que ce n'était pas ce qu'il voulait être. Et aujourd'hui, il est heureux dans son métier.
On peut très bien avoir des diplômes et être incompétent, et vice- versa.
Alors, courage, soyez ce que vous voulez être quel que soit le niveau requis, CAP, Bac +5, grande école.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar PaxetBonum » mer. 14 nov. 2018, 17:50

Du coup maintenant je déprime car je trouve que je rate ma vie. Boulot payé au minima, je suis même pas à temps plein.... l
Bonjour Apocalypse21,

Cet ami ne remplace-t-il pas l'être par l'avoir ?
Avoir un logement à soi, un cheval, un château, un yacht… est-ce cela l'essentiel ?

Connaît-il Jésus ?
Est-il son ami ?

A l'heure du jugement il ne passera pas plus vite avec son cheval…
"Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.…"
Tout ce que vous avez à faire c'est à vivre votre vie à vous pas celle d'un autre, et à la vivre bien.
Votre cheval c'est votre proximité avec le Christ, votre château la somme de vos bonnes œuvres, votre yacht les âmes que vous avez apaisées par vos pénitences…
Bien des amis vous attendent au Ciel !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Sam D.
Censor
Censor
Messages : 90
Inscription : mer. 04 juil. 2018, 13:11
Conviction : Catholique romain

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Sam D. » mer. 14 nov. 2018, 20:24

Cher Apocalyse,

Si l'on pouvait convertir en satisfaction toute l'envie qu'on suscite, alors là oui, la richesse ferait le bonheur (terrestre, s'entend) !

D'une part, comme il a été dit, on ignore le degré véritable de bonheur de votre ami, et sa durabilité ; les news people ne regorgent-elles pas d'exemples de "stars" auxquelles la richesse n'a pas réussi à éviter le désarroi moral ? la plupart des turpitudes dont on lit la relation disent essentiellement le vide et le caractère profondément insatisfaisant de ces existences.

D'autre part et même si la comparaison des niveaux de vie est à votre désavantage, cela ne vous empêche pas de cultiver des plaisirs simples, des relations sincères, et par-dessus tout, une spiritualité qui vous soit comme une nourriture… le Seigneur n'est-il pas le Pain de vie ?

Dans le genre de témoignage "j'avais tout mais pas l'essentiel", je vous propose celui-ci : https://www.cath.ch/newsf/johannes-daut ... nu-pretre/

Tout de bon à vous,
"Ne crains pas, crois seulement"
"Je veux la miséricorde, non le sacrifice"

fed2803
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : dim. 13 mai 2018, 21:13

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar fed2803 » mer. 14 nov. 2018, 20:47

Bonjour,
Je ne peux qu'aller dans le sens des autres messages; pour moi il n' y a pas de sous métier mais des métiers utiles.
On peut passer sa vie à envier celle des autres qui souvent ne correspond pas à la réalité.
Votre vie comme toute vie est utile, se remettre en question est normal; d'ailleurs peut être aurez vous envie d'évoluer, apprendre autre chose... ou non. Ce n'est pas un problème vous avez bien sur votre place parmi nous.
je prie pour vous. :ange:

Bassmeg
Quæstor
Quæstor
Messages : 331
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Bassmeg » mer. 14 nov. 2018, 22:38

[...]
Bonsoir Apocalypse,

Il n' y a aucune raison de déprimer jusqu'ici, selon moi. Il a plus de diplômes que vous? Bien et alors? Plein de gens ont plus de diplômes que lui, il n' en fait pas tout un plat. Et vous avez plus de diplômes que d' autres gens.. L' intelligence, la valeur morale et le bonheur ne se mesurent pas au nombre de diplômes. Ni aux chiffres de la fiche de paye.

[...] La vraie question est :" VOUS êtes-vous heureux?" Si oui le problème est réglé. Si non, posons-nous la question. Pouvez-vous agir pour être plus heureux?

Zaratoustra
Ædilis
Ædilis
Messages : 30
Inscription : dim. 25 févr. 2018, 13:42

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Zaratoustra » mer. 14 nov. 2018, 22:44

Bonsoir Apocalypse21,

Vous êtes croyant, en cela vous avez plus que beaucoup d'autres !
Bonne continuation avec Jésus.

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar la Samaritaine » jeu. 15 nov. 2018, 14:41

Bonjour Apocalypse21,

je vais dans le sens de Némo : ce que provoque votre ami en vous est intéressant et vous fait poser une bonne question : "Etes vous à votre place ?" Faites vous le travail qui vous convient ? Vous pouvez réfléchir à cette question avec une personne du Pôle Emploi ou de la Maison de l'Emploi, même si vous travaillez déjà. Si autre chose germe en vous, vous pouvez reprendre une formation et faire autre chose.

Se comparer à un autre ne sert à rien mais se poser ces questions ; de quoi ai-je vraiment envie ? qu'est ce qui me fait me lever le matin ? Ou me ferait me lever le matin ? Dans ce que je sais faire, qu'est ce que je préfère faire ? Quels sont mes talents, pour quoi suis je doué ? Je voulais faire quoi enfant ?

Le mot "ambition" n'est pas très éclairant, en revanche le mot "envie" est porteur.

J'ai une amie qui était DRH qui s'est posé ces questions et... cela l'a menée au CAP menuiserie et maintenant elle fait et répare des meubles, toute contente.

En Christ,


Samaritaine

Visle
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : mar. 13 nov. 2018, 14:35
Conviction : catholique romaine

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Visle » ven. 16 nov. 2018, 18:23

Je me suis souvent comparée quand j'étais jeune. Il y a une phrase qui m'a aidée toute ma vie et encore maintenant :

"La vie c'est se donner un peu de temps pour apprendre à aimer"
L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Apocalypse21
Censor
Censor
Messages : 146
Inscription : jeu. 30 janv. 2014, 18:33
Conviction : Chrétien
Localisation : Grand Est, France
Contact :

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Apocalypse21 » sam. 17 nov. 2018, 15:36

Bonjour à tous et à toutes !

Je vous demande pardon de ne pas avoir répondu avant mais vu la qualité des réponses je voulais bien lire et réfléchir. D'ailleurs, je commence par vous remercier de la qualité des réponses apportées.

Je voulais également, par respect pour mon amis remettre en ordre une parole qui apparemment était mal comprise : il ne met pas en avant ses richesse et son milieu social, il est simple c'est entièrement moi qui me compare avec lui. D'ailleurs je ne suis pas jalou loin de là ! je suis heureux pour lui.

Je voulais également préciser que ce jour-là j'étais déprimé (j'y suis encore un peu) parce que je sortait du restaurant avec lui mais il m'arrive de me comparer ainsi avec d'autres personnes, même des gens que je ne connais pas du tout ! (il suffit comme mon voisin d'avoir une belle voiture et un bon job...).

Après je prend en compte vos réponses et que je devrais me poser les bonnes questions. En effet, je ne suis pas sur d'aimer encore mon travail et un sens à ma vie qui encore en question. Oui peut-être que c'est un signe du Seigneur .
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21,1

Avatar de l’utilisateur
Apocalypse21
Censor
Censor
Messages : 146
Inscription : jeu. 30 janv. 2014, 18:33
Conviction : Chrétien
Localisation : Grand Est, France
Contact :

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Apocalypse21 » sam. 17 nov. 2018, 16:54

Bonjour

Précision j'idéalise les gens. Les autres ont une vie parfaite mais pas moi alors que tous ont des soucis. Pour ma part c'est plus de l'idealisation que de la jalousie !

Après en effet peut-être que mon manque de confiance en moi fait que je souffre de ça, comme le changement que mon ami trouve bon, il est heureux de changer d'air et de boulot. En gros je m'encroute !

Je devrait trouver ce qui ne me vas pas dans ma vie et vivre plus assurément ma vie.
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21,1

Avatar de l’utilisateur
Sam D.
Censor
Censor
Messages : 90
Inscription : mer. 04 juil. 2018, 13:11
Conviction : Catholique romain

Re: Déprimé, je me compare

Message non lupar Sam D. » sam. 17 nov. 2018, 20:59

Et bien, même cela est un motif de voir le verre à moitié plein !

Tant de gens prennent autrui de haut, jugent (or, "la même mesure dont vous vous servez pour juger les autres vous sera appliquée"), méprisent plus ou moins, s'ils ne haïssent pas carrément.

Vous ne tombez pas dans ce travers pourtant si courant, félicitations ! :clap:

Après certes, selon l'adage, "trop et trop peu gâtent tous les jeux" donc comme vous l'observez vous-même, un objectif sera de gagner en confiance.

Dieu vous aime, vous le savez. Mais cette affirmation est peut-être un peu trop générale ; c'est un peu comme vouloir payer le parking avec un lingot d'or- ça n'entre pas dans la fente !

Je vous propose de détailler un peu l'affirmation et de prendre par exemple celle-ci, "Marie bénit ceux qui l'aiment", que je tire de la Petite méthode pour mieux prier le Rosaire http://prieresetdevotions.blogspot.com/ ... er-le.html (Mystère : le couronnement de Marie). Au passage, je vous encourage à le prier, si vous le faites pas déjà.

Avec la bénédiction de Marie, ça devrait déjà aller un peu mieux, non ? ;)
"Ne crains pas, crois seulement"
"Je veux la miséricorde, non le sacrifice"


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit