Grossesse hors mariage

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Kitab
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Grossesse hors mariage

Message non lupar Kitab » mar. 18 sept. 2018, 19:58

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, j'ai beaucoup de mal avec les condamnations des catholiques et crains de m'y retrouver une fois encore confrontée. En effet, j'ai la joie d'être enceinte d'un mois - et ce, 9 mois avant la date du mariage. Je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas du tout d'un accident, mais d'un projet mûrement réfléchi tout comme l'union religieuse de juillet 2019. Mais bon, j'ai tellement entendu parler de "péché " (alors que l'on parle tout de même d'un enfant...) que je me méfie des réactions du couple préparateur au mariage / des prêtres. On nous prend souvent pour des dépravés en pareille circonstance.

Peut-on me refuser le mariage religieux sachant cela ?

Merci d'avance pour vos éclaircissements

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar PaxetBonum » mar. 18 sept. 2018, 21:11

Chère Kitab,

Il y a plusieurs points dans votre message :

- Peut-on vous interdire de recevoir le sacrement du mariage ? Non si vous présentez les dispositions pour le recevoir.
- Vous dites que cet enfant né hors mariage est un projet réfléchi… cela exprime aujourd'hui que vous n'avez pas ses dispositions en vous opposant de manière 'mûrement réfléchi' à Dieu dans son enseignement sur le mariage et sa fécondité.
- Oui il s'agit d'un péché (sans guillemet) que d'avoir des relations sexuelles hors mariage. Cela ne fait pas pour autant de vous une dépravée, mais une pécheresse. Je suis un terrible pécheur moi-même. L'important est de ne pas vous mentir : ce que vous avez fait est un péché 'mûrement réfléchi' et aujourd'hui vous vous inquiétez des répercussions. C'est un peu mettre la charrue avant les bœufs et s'étonner que l'on vous indique qu'il y a un problème d'attelage…
Alors que faire : expliquer en vérité au prêtre qui va vous préparer au sacrement de mariage, ce que vous avez 'mûrement réfléchi'.
Il vous donnera la position de Dieu et de l'Eglise sur ce projet.
Après libre à vous d'y coïncider, de revenir repentante au Père par la confession, ou de persévérer dans votre opposition à Dieu qui a ordonné toute chose et de poursuivre sur d'autres chemins qui ne sont pas Le Chemin, La Vérité et La VIe.

Je prie pour vous afin que vous ne fermiez pas votre cœur à l'appel du Seigneur à revenir sur le droit Chemin.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Carolus » mar. 18 sept. 2018, 22:43

Je prie pour vous et votre famille, chère Kitab.

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar la Samaritaine » mar. 18 sept. 2018, 23:22

Félicitations pour votre grossesse chère Kitab !!!

Vous devriez poster cette nouvelle dans "le fil pour les bonnes nouvelles", pas dans "soutien dans l'épreuve".
Je n'ai pas de doute que les préparateurs au mariage seront aux petits soins pour vous. Bonne préparation et que l'Esprit Saint vous guide pendant ce temps doublement fécond : la vie qui grandit en vous et la préparation au sacrement : Dieu vient doublement à votre rencontre.
Quelle joie !

En Christ,

Samaritaine

Bassmeg
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Bassmeg » mer. 19 sept. 2018, 0:17

Bonsoir Kitab.

[...]
Kitab, si j ai bien compris, il va y avoir UN MARIAGE :toast: et une NAISSANCE :amoureux: en meme temps.

Moi, en tant que catho, je trouve ca assez fantastique. Je le dis comme je pense.
Kitab [...] je comprends votre peur des possibles reactions de certains catho.


[...]
Aujourd hui, [...], une femme qui se marie en blanc sans etre inexperimentée, c est la norme.
[...]

Je trouve vraiment ca super. Un mariage et une naissance a quelques jours près. Vraiment, le concept est vraiment pas mal, je suis moi meme en couple depuis un moment, ca me fait reflechir voire ca me donne des idées.
En tout cas, tenez nous au courant. Toutes mes felicitations et voeux de bonheur a l avance
et surtout au futur petit ou petite a venir, un grand :
"BIENVENUE A LA FETE".

Kitab, en juillet, je penserais a vous (TROIS), avec un sourire de Brest a Nice accrochée sur ma figure.
Dernière édition par Cgs le mer. 19 sept. 2018, 9:14, édité 1 fois.
Raison : Parties non adaptées à la section "Soutien dans l'épreuve" supprimées ; Rappel : pas d'opinion ou de débat dans cette section

Avatar de l’utilisateur
Sam D.
Censor
Censor
Messages : 81
Inscription : mer. 04 juil. 2018, 13:11
Conviction : Catholique romain

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Sam D. » mer. 19 sept. 2018, 8:32

Bonjour Kitab,

Je ne puis que me rallier à l'avis de Bassmeg : un mariage et une naissance ne peuvent pas être autre chose que de bonnes nouvelles, et si vos préparateurs au mariage vous tiennent un langage différent ( mais cela m'étonnerait déjà), alors c'est qu'ils sont enfermés dans un esprit de scribes et de pharisiens, qui insistent sur la loi au point de "mettre l'Esprit saint en cage" pour reprendre les termes du Pape François.

La lecture du jour tombe à point : (1 Co 12, 31 – 13, 13)
Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

"Frères,
recherchez avec ardeur les dons les plus grands.
Et maintenant, je vais vous indiquer le chemin par excellence.

J’aurais beau parler toutes les langues
des hommes et des anges,
si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour,
je ne suis qu’un cuivre qui résonne,
une cymbale retentissante.[...]"
Y a-t-il une quelconque charité à vouloir taxer de problème une grossesse hors mariage ? Pour ma part, je n'en vois pas, et si elle consiste à faire voir comme une épreuve (redouter les foudres de ses coreligionnaires) ce qui ne devrait être que joie, alors c'est qu'elle a bien changé de sens.
"Ne crains pas, crois seulement"
"Je veux la miséricorde, non le sacrifice"

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 595
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar zelie » mer. 19 sept. 2018, 8:46

Félicitations Kitab pour votre grossesse et pour votre prochain mariage! Et un prochain baptême?
Je rejoins Samaritaine : les préparateurs au mariage vont vous accueillir à bras ouverts! Et mettez votre post ailleurs!

Si j'ai bien compris, vous allez avoir bébé deux mois avant le mariage ? Il va donc vivre près de vous la grande joie de cette fête, ressentir votre bonheur, se nourrir de la fête de votre amour, de la force de votre engagement!

Le pape s'est exprimé sur les couples en 2016 :
le Saint-Père a affirmé que « la grande majorité de nos mariages sacramentels sont nuls parce qu’ils disent « oui » pour la vie mais ils ne savent pas ce qu’ils disent parce qu’ils ont une autre culture. Ils le disent, et ils ont de la bonne volonté, mais ils n’ont pas la connaissance du sacrement. « À un autre moment, témoignant de ce qu’il avait constaté chez beaucoup de concubins de la campagne argentine, il a dit : « Pourtant, je dis vraiment que j’ai vu tellement de fidélité dans ces cohabitations, tant de fidélité ; et je suis sûr que ce sont de vrais mariages, ils ont la grâce du mariage, justement pour la fidélité qu’ils ont. »
On voit qu'il met l'accent sur le vécu, l'authenticité de l'engagement, la vérité intérieure des personnes qui forment un couple, dont le sacrement vient renforcer quelque chose qui les habite déjà de l'intérieur; de ce fait, même s'il pose le sacrement du mariage comme un idéal, il n'exclue pas la part personnelle de chacun dans la construction effective du mariage; le sacrement à lui seul ne fera jamais tout si la personne le fait par formalisme sans y avoir pleinement réfléchi.
C'est pour cela que votre engagement au mariage chrétien qui vient confirmer une situation mûrement construite, timing bébé avant ou après, reste une très belle et bonne chose. Je vous souhaite plein de bonheur!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Kitab
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Kitab » mer. 19 sept. 2018, 9:53

Bonjour à tous,

Merci pour vos contributions! cela me dérangeait également de poster une aussi belle nouvelle (qui était, de plus, très attendue) dans le fil "Soutien dans l'épreuve" mais au vu de mes interrogations, je ne voyais pas tellement où intégrer ce message.

Paxetbonum, merci pour votre avis. Mais comme vous le savez, je ne peux et ne veux pas regretter ce choix ; une naissance à deux mois d'un mariage ne saurait être une opposition ferme au projet de Dieu (enfin, à mon sens, et je peux comprendre que cela choque d'un point de vue catholique ; il n'y a pas de rébellion en cela) ; je n'ignore pas ce que l'Eglise en pense, d'où le message initial. Je me verrais très mal confesser la conception ou naissance de mon enfant comme si c'était un péché (oui , ça l'est objectivement pour l'Eglise, mais ma conscience ne me dicte pas le repentir)

Merci également à tous les autres intervenants pour vos félicitations et vos paroles :)

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1209
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar prodigal » mer. 19 sept. 2018, 20:48

Chère kitab,
à quoi bon demander notre bénédiction quand Dieu a déjà donné la sienne?
Je vous souhaite beaucoup de bonheur.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10178
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Fée Violine » mer. 19 sept. 2018, 23:41

Chère Kitab,

il n'est évidemment pas question de condamnation, comme vous l'évoquez au début de ce fil, c'est surtout du bon sens : le problème, c'est que fêter son mariage quand on est célibataire et en pleine forme, et célébrer son mariage un mois après un accouchement, c'est pas du tout pareil. Un enfant, c'est évidemment un immense bonheur :amoureux: , mais c'est aussi extrêmement fatigant, déjà c'est une épreuve sportive, et ensuite il y a l'enfant qui vous empêche de dormir, et je sais de quoi je parle, j'en ai eu 4, et je ne me serais pas vue faire la fête juste après un accouchement. Mais bon, c'est vous qui voyez, et je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous 3 ! :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar PaxetBonum » mar. 25 sept. 2018, 8:35


Paxetbonum, merci pour votre avis. Mais comme vous le savez, je ne peux et ne veux pas regretter ce choix ; une naissance à deux mois d'un mariage ne saurait être une opposition ferme au projet de Dieu (enfin, à mon sens, et je peux comprendre que cela choque d'un point de vue catholique ; il n'y a pas de rébellion en cela) ; je n'ignore pas ce que l'Eglise en pense, d'où le message initial. Je me verrais très mal confesser la conception ou naissance de mon enfant comme si c'était un péché (oui , ça l'est objectivement pour l'Eglise, mais ma conscience ne me dicte pas le repentir)
Chère Kitab,

La conscience peut être bien trompeuse et nécessite d'être éduquée par les enseignements de Notre Seigneur Jésus-Christ par son Eglise.
Prétendre qu'il n'y a pas de rébellion quand vous dîtes avoir murement réfléchi et accompli un acte qui est en opposition avec les enseignements de Dieu est un non sens.
Ne vous est-il pas arrivée toute jeune de devoir obéir à des recommandations de vos parents ou de vos professeurs sans en comprendre le fondement alors qu'ils vous interdisaient ceci ou cela qui vous semblait légitime ?
Ne vous est-il jamais arrivé de blesser quelqu'un par vos actes ou vos propos sans le vouloir ?
De ne même pas percevoir ce qui pouvait vraiment blesser la personne, mais parce que c'est une personne que vous aimez, lui avoir demandé pardon malgré tout ? "Je te demande pardon, je ne voulais pas te blesser…"
Et bien il en va de même dans votre situation : si vous n'avez pas le repentir sincère, ayez au moins la contrition imparfaite de demander pardon au Seigneur dans la confession, juste parce que cela le blesse Lui. Lui demander même de vous faire comprendre pourquoi cela est un péché.
Ayant reçu son pardon dans le sacrement de la confession, vous serez à même de recevoir dignement sa bénédiction dans le sacrement du mariage.

Je prie pour que vous vous laissiez réconcilier avec Notre Seigneur dans une sincère confession.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Kitab
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Kitab » mar. 25 sept. 2018, 19:00

Merci à Prodigal et les autres intervenants pour ces paroles! (et également aux détracteurs, bien sûr)

@ Fée Violine, je ne pense pas forcément que ce soit un non-sens, certaines personnes aiment faire les choses "dans les règles", d'abord le mariage, puis les enfants, surtout lorsque les deux sont très rapprochés et je respecte cela ; mais je ne pense pas pour autant que les personnes "dérogeant" à cette règle soient insensées.

@ Paxetbonum, j'ai du mal à comprendre vos arguments. Je ne me confesserai jamais d'avoir donné la vie, désolée. Je peux me repentir d'être parfois envieuse ou de critiquer trop vertement, ou encore de manger trop de chocolat, de ne pas prier aussi souvent que je le souhaiterais / devrais... mais me confesser d'un acte assumé, n'est-ce-pas un non-sens? Sans la conscience du caractère répréhensible d'un acte, c'est impossible. Et je pensais que pour Dieu, l'esprit de la Loi comptait ?

Je pensais que fonder une famille faisait partie de la volonté de Dieu également, comment peut-on condamner cela. Désolée de ne pas adhérer à votre point de vue et d'être impénitente sur ce point

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar PaxetBonum » mar. 25 sept. 2018, 20:58


@ Paxetbonum, j'ai du mal à comprendre vos arguments. Je ne me confesserai jamais d'avoir donné la vie, désolée. ... mais me confesser d'un acte assumé, n'est-ce-pas un non-sens? Sans la conscience du caractère répréhensible d'un acte, c'est impossible. Et je pensais que pour Dieu, l'esprit de la Loi comptait ?
Vous n'avez pas à vous confesser de donner la vie.
Vous avez à vous confesser d'avoir péché en ayant des relations sexuelles hors mariage.
C'est une désobéissance à la loi divine.
Le péché c'est cela : désobéir.

Comme Adam a désobéi en prenant le fruit défendu.
Pourtant cela ne lui paraissait pas important, pas grave…
Mais Dieu ne demande pas l'avis d'Adam sur cet interdit, Il lui demande juste d'obéir.
Il en va de même pour chacun de nous : à chaque fois que nous désobéissons à Dieu, nous devons lui demander pardon même si nous ne comprenons pas ce qu'Il nous demande d'accomplir.

Ainsi parfois on désobéit sans voir en quoi cela est mal.
Par exemple quand j'étais enfant il m'arrivait de ne pas mettre en rang comme il faut.
J'étais puni.
Etait-ce grave ? Ma conscience ne comprenait en quoi c'était une faute, à part que je désobéissais.
La punition était légitime.
Ainsi on peut par obéissance à Dieu comprendre qu'on l'a offensé dans ce qu'Il nous prescrit car Il sait mieux que nous ce qui est bon pour nous. Dans ce cas on Lui demande pardon sans comprendre l'essence de l'interdit, juste parce que l'on sait qu'on l'a attristé par notre manque de confiance. C'est la contrition imparfaite qui permet aussi d'obtenir le pardon dans la confession.

Je continue à prier Notre Seigneur de vous éclairer.
Priez pour moi qui ai tant besoin d'être éclairé moi-même !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10178
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Grossesse hors mariage

Message non lupar Fée Violine » mar. 25 sept. 2018, 21:13

@ Fée Violine, je ne pense pas forcément que ce soit un non-sens, certaines personnes aiment faire les choses "dans les règles", d'abord le mariage, puis les enfants, surtout lorsque les deux sont très rapprochés et je respecte cela ; mais je ne pense pas pour autant que les personnes "dérogeant" à cette règle soient insensées.
Bonsoir Kitab,
je ne vois vraiment pas le rapport entre votre réponse et mon message. D'où sortez-vous ces notions de non-sens et de règles à suivre ? Mon point de vue était purement pratico-pratique, mais j'ai conclu qu'après tout, c'est vous qui voyez !


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit