Décès de mon Papa

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Marie-Do
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : ven. 25 mai 2018, 19:43
Conviction : catholique

Décès de mon Papa

Message non lupar Marie-Do » ven. 25 mai 2018, 20:12

Bonsoir,

Je viens de perdre mon papa, très brusquement et brutalement en 3 semaines d'une défaillance hépatique sur un cancer du foie qui a été fulgurant et sans signes avant coureur. Il y a un peu plus d'1 mois il faisait encore 5km avec ma maman et moi !! C'est juste incroyable et incompréhensible.......
C'est d'autant plus compliqué pour moi, qu'étant médecin, c'est moi qui ait découvert le pot aux roses... Je l'ai envoyé à la mecque du foie mais malheureusement il n'y avait plus rien à faire. D'emblée il a été classé soins palliatifs et très très vite son état s'est dégradé .Papa est resté sidéré au début, ne réagissant pas, ne parlant pas, ne répondant même pas à nos questions !!! Avec ma soeur et ma maman nous avons eu très peur de le voir comme ça. Et puis ensuite, assez vite, il s'est ouvert. Il avait prévu un voyage en famille pour leur anniversaire de mariage et a commencé par dire "c'est fichu, je vais faire un autre voyage à la place"...Je lui ai dit alors "si ça se trouve ce sera un voyage encore plus beau" ??? Et nous avons beaucoup pleuré. Il est rentré 2 jours à la maison, les pires de ma vie , passant de la station debout à un état quasiment grabataire ne pouvant plus rien faire, si bien que dans la précipitation nous avons été obligé de l'hospitaliser dans une maison de fin de vie à 10 minutes de chez nous. A cause de la défaillance hépatique, il a développé une encéphalopathie hépatique qui lui donnait des troubles neurologiques ( impossibilité de marcher, d'écrire, d'attraper son verre, sa cueillère) jusqu'au stade du coma. Bien que très somnolent le matin, il gardait de grandes périodes d'éveil où il était alors parfaitement lucide et cohérent. Il savait parfaitement où il allait et nous parlait de la mort, de sa mort, de l'après, qu'il n'allait pas aller très loin, qu'il serait là avec nous..... Nous avons tellement parlé, comme jamais nous ne l'avions jamais fait. De choses si essentielles.....Papa faisait l'aumonerie des hôpitaux......A Pâques il portait encore aux malades une image représentant le Christ relevant les morts......
Nous avons retrouvé un petit carnet sur lequel un peu après l'annonce du diagnostic qui avait été raide....il avait écrit "heureusement que j'ai des convictions sur notre finitude et notre éternité" et puis ces mots mélange de prière de Ste thérèse me semble t-il et d'un chant qu'il aimait beaucoup" Je n'ai d'autre désir que de t'appartenir, être à toi pour toujours et livré à l'amour
Je n'ai d'autre secours que renaître à l'amour, que je sache donner, aimer et pardonner
donne moi de te voir et de te contempler, de vivre en ton amour durant l'éternité"
Quelques jours avant sa mort, il m'a reprise alors que je lui disait que personne n'était revenu, "Et le Christ, marie-Do, et le Christ ?" ?? La dernière chose qu'il aura faite est de communier au corps du Christ le matin de l'ascension.....

Il est mort quasiment "comme un saint" nous laissant un témoignage de courage et de foi absolument stupéfiant. De véritables torrents d'amour et d'espérance se sont déversés sur nous et sur papa ces dernières semaines. Le curé de la paroisse, que nous adorons tous, est venu à plusieurs reprises et m'a confié que mon père et tout ce que nous vivions l'avait littérallement porté. Il m'a dit nous les prêtres sommes fait pour soutenir mais nous avons aussi besoin de vous, de vos témoignages
Je n'arrive pas à penser autrement que tout ce que nous avons vécu était beau et que tout cela ne pouvait venir que de bien plus Haut que nous........Le prêtre a parlé à ses obsèques d'une formule ancienne où jadis on parlait de la "grace de la bonne mort".......Et en effet il n'a jamais souffert physiquement, il s'est préparé, il est mort entouré de flots d'amour et de tendresse et lui aussi nous en donnait tellement.....

Est-il normal que malgré mon immense chagrin bien sûr, malgré la souffrance de l'absence physique, je sois rassurée, raffermis, je pleure parfois même de Joie d'avoir vécu tous ces moments......Je me sens presque "convertie".......convertie à Dieu, à Jésus, à l'amour.....LA très dure réalité va t-elle nous rattraper ????

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3832
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Décés de mon Papa

Message non lupar Kerniou » sam. 26 mai 2018, 11:11

La vie des hommes s'articule entre le vie et la mort. La mort, même prématurée d'une personne âgée peut être vécue dans la sérénité et lors l'accompagnement d'une mort acceptée par le ou la mourant(e), on peut vivre, comme vous, des moments de joie et surtout d'amour familial intense, comme vous l'avez , vous-même, vécu. On en garde une provision d'amour qui nous accompagnera longtemps. C'est, aussi, un témoignage important et tellement structurant pour tous les enfants de la famille qui vivent leur premier deuil !
Dans ma famille paternelle, les deuils étaient vécus dans les larmes et le déchirement alors que dans ma famille maternelle ils étaient vécus dans la sérénité. le témoignage de ma famille maternelle m'a beaucoup aidée pour accompagner notre fille dans la maladie puis vers la mort.
Ne pouvant plus rester seule du tout elle est revenue vivre avec nous les derniers mois de sa vie. Nous savions qu'elle allait mourir et nous l'avons entourée le plus sereinement possible. Personne n'avait dit à ma fille qu'elle allait mourir et mes soeurs qui étaient infirmières me disaient que c'était à moi de le faire ! je n'en ai pas eu la force.
Nous avons appris plus tard qu'elle le savait; elle en avait parlé à des amis.
Lui en parler signifiait bêtement pour moi que j'allais fondre en larmes alors que mon mari et moi nous étions promis de ne pas le faire pour lui épargner de voir notre souffrance...
Avec le recul, maintenant que nous savons qu'elle savait, je me demande si pleurer tous les trois aurait été aussi déprimant que ce que nous ne le craignions à l'époque
Chacun gère la vie, la mort et deuil comme il peut avec ce qu'il est et avec ce qu'il a.
Dernière édition par Kerniou le sam. 02 juin 2018, 16:35, édité 2 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1905
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Décès de mon Papa

Message non lupar Trinité » sam. 26 mai 2018, 14:52

Votre témoignage est très touchant Marie-Do!
Je vais prier pour votre papa! :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Quæstor
Quæstor
Messages : 357
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Décès de mon Papa

Message non lupar Foxy » ven. 01 juin 2018, 14:48

Merci pour ce témoignage Marie-Do ! oui, votre papa est un saint, il est Là-Haut près du Seigneur et vous protège.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1340
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Décès de mon Papa

Message non lupar Xavi » ven. 01 juin 2018, 15:12

Merci, Marie-Do, pour ce très beau témoignage.

Oui, le décès d'un proche peut être l'occasion de grâces abondantes et de joies profondes, au coeur même de la souffrance des séparations les plus douloureuses.

Le passage d'un saint peut être un événement lumineux.

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 568
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: Décès de mon Papa

Message non lupar zelie » dim. 03 juin 2018, 21:59

Mais que de grâces! Quels beaux moments pour se préparer à l'éternité, quelle joie de laisser ses proches dans une telle allégresse!
Dieu vous a beaucoup aimé, et largement distribué ses grâces en ce temps de passage!
Votre papa a pu vous dire longuement au-revoir, votre famille peut continuer son chemin plus près de Dieu, dans l'acceptation et dans la Foi! Tout cela est le cadeau du Ciel pour la fidélité et l'amour de votre père pour son Dieu d'Amour.

Pour répondre à votre question, la réalité rattrape tout le monde... Mais son intensité dépendra de votre acceptation. Il y a des deuils qu'on pourrait croire douloureux et qui finalement ne le sont pas tant que ça, et vice-versa. Quand on porte en soi une Foi forte et une grande Paix, il est sûr que ce sont de grandes aides pour envisager la suite des événements dans la tempérance et une adhésion paisible au départ de l'être cher.
Pour ma part, il m'a semblé que quelle que soit la douleur, le bonheur de la conversion, la joie de se sentir aimée de Dieu ne s'estompe pas ; mais comme avec le temps tout se pacifie, à l'évocation des souvenirs pénibles, la joie, l'amour et la paix ressentis alors remontent aussi, et on revit moins péniblement les choses... mais je ne veux blesser personne en disant cela, je respecte infiniment la douleur âpre et suppliciante de certains deuils impossibles, d'autant que toutes les surprises sont permises en matière de souffrances inattendues et intolérables...

Quoi qu'il en soit merci beaucoup de votre témoignage, beaucoup parmi nous en tireront une espérance, une ouverture pour mieux vivre ou vivre autrement la perte d'un être cher ; ce fut une très belle respiration de vous lire. On ne témoigne jamais assez de la Joie, la Paix et l'Amour que Dieu nous offre quand on s'y attend le moins, peut-être par manque d'habitude de le faire...

Que votre Papa soit désormais l'ange de votre famille, et vous amène aux même degré d'Amour qu'il a eu pour notre Père du Ciel!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 96
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : en chemin vers le baptême
Localisation : France

Re: Décès de mon Papa

Message non lupar Fleur de Lys » lun. 04 juin 2018, 8:13

Bonjour Marie-Do

Quel beau témoignage, malgré la tristesse de perdre un être cher, vous portez un beau message d'espoir. Je vous remercie de l'avoir partagé.
Votre papa a beaucoup donné de son vivant - vous dites qu'il était aumonier dans les hopitaux - et est parti avec beaucoup de sérénité rejoindre son Seigneur.
Même si l'absence, le manque de votre père - lui parler, l'embrasser - sera douloureux, vous avez un immense avantage sur ceux qui ne croient en rien et pleurent indefiniment: vous le savez auprès de Dieu et vous avez vécu ces beaux moments de foi et de prière.

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2286
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Décès de mon Papa

Message non lupar poche » lun. 04 juin 2018, 17:07

Que son ame repose en paix.
:ange: :ange: :ange:


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités