Frère gay, que faire ?

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
invitée2
Barbarus
Barbarus

Re: Frère gay, que faire ?

Message non lupar invitée2 » mar. 29 mai 2018, 22:11

Chère Etincelle,

L'intervention d'Eva me rappelle un point important : il n'est pas facile d'avoir un frère ou une sœur homosexuelle car cela remet en question plus ou moins consciemment toute l'histoire familiale. (je suis concernée également). Par la suite, on s'habitue parce qu'on n'a pas le choix mais sur le coup de la nouvelle, c'est quelque chose de difficile à appréhender pour soi, et ce bien que nous vivions désormais dans une société ouverte sur la question.

Donc, avant de songer à aider votre frère (qui est certainement demandeur d'amour et de respect plus que d'aide), je vous encourage à vous aider vous-même : c'est vous qui avez besoin d'aide, peut-être d'être écoutée, comprise, éclairée, consolée. C'est vous qui peut-être, êtes blessée par la nouvelle et avez besoin d'un baume.

Prenez donc bien soin de vous et confiez tout ce qui vous habite dans le cœur de Dieu.

Invitée2

étincelle
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 09 avr. 2018, 15:45
Conviction : Catholique

Re: Frère gay, que faire ?

Message non lupar étincelle » lun. 18 juin 2018, 9:28

Bonjour à tous,

Tout d'abord, je tiens toujours à vous remercier encore et encore pour vos réponses; ça m'aide beaucoup et ce n'est pas seulement moi mais ma famille aussi. Et vous avez raison, le temps fait son œuvre, mais ça dépend de ce qu'on décide d'en faire, je me sens plus calme maintenant et ma famille en parle moins.

Je tiens à m'excuser aussi du silence, j'étais un peu occupé ces dernier temps.
En revanche, il est possible de choisir de vivre ou de ne pas vivre sa sexualité. Mais ce choix est subjectif à chaque individu. Par conséquent il convient de laisser chaque être humain agir en son âme et conscience et ne pas chercher à le conformer à un discours qui pourrait être perçu comme un jugement,
Pierre_
Mais, c'est justement là que j'aimerais l'aider, pour faire le bon choix. N'avons-nous pas besoin de certains conseils quand on est face à un choix ou à une décision importante à prendre dans notre vie ? Comme ce qui vient de m'arriver. Vous m'aviez conseillé de respecter sa vie privée, sinon, je ne serais pas là aujourd'hui et ma vie familiale sûrement en désordre.
Désormais, j'ai compris que je ne peux pas et ne dois pas l'influencer à lutter ou à changer de sexualité, mais je voudrais quand même lui conseiller, par exemple, d'en parler à un spécialiste, ou tout simplement venir ici sur le forum que je pense être le meilleur endroit pour lui. Vous êtes tous si gentils et riches en conseils, et surtout vis à vis de la vie chrétienne. Ça peut répondre à votre première question Julien.

Pour la deuxième, s'il est mal dans sa peau, tout ce que je peux voir de l'extérieur, c'est qu'il me semble très limité et cloîtré dans ce monde qui l'enferme, et ça peut bien le déprimer. De ce que je sache, il n'a pas de vrai meilleur ami à qui il peut se confier. Ses meilleurs amis ne me semblent pas être au courant, car l'une de ses copines était amoureuse de lui.
S'il vit mal son attirance pour les hommes, je n'ai aucune idée, mais j'ai l’impression que ça l'emprisonne en quelque sorte.
Après je pense que Dieu peut nous changer en effet, je crois en sa puissance. Mais pour ma part je ne pense pas que sa volonté soit que je devienne hétérosexuel.... mais on sait jamais. Mais je vous conseil d'aimer votre frère tel qu'il est, sans tout faire pour le changer.
Vous avez raison, on ne sait jamais d'avance la volonté de Dieu, et c'est pour ça qu'on ne doit pas cesser de la chercher. Merci beaucoup pour le conseil.
Après vouloir en parler à un prêtre peut être bien pour vous. Après c'est gênant pour lui en effet. Moi j'ai déjà confesser les péchés auprès de deux prêtres de ma ville. Je ne suis pas senti juger. Il m'ont rassuré. Ils étaient âgés.... j'aurai plus de mal avec un jeune prêtre.
Oui, c'est ça. Je peux très bien aller à un autre endroit pour en parler à un prêtre que je ne connais pas, mais pour lui c'est difficile. Mais supposons que j'ai pu en parler à un prêtre, qu'est ce que ça peut me servir, si je ne peux pas ensuite partager avec mon frère les conseils ou les enseignements du prêtre?
Savez-vous que vous avez beaucoup de chance Julien!? d'avoir pu en parler avec des prêtres, de savoir ce que vous devez ou ne devez pas faire, ce qui est bon ou pas.
De même pour vous Mathieu31, je vous admire malgré votre désir homosexuel. Vous êtes si courageux surtout en tant qu'homme. Merci beaucoup pour votre très bon témoignage, j'ai pu lire votre histoire dans l'autre sujet, vous avez fait un chemin remarquable.
l'homosexualité est vraiment un grave péché et quelque chose de profondément malsain et contre-nature.
Parfois, tout ça me fait dire que la vie est si injuste, comme le cas des cancers incurables, la pauvreté (que vous ne pouvez jamais imaginer à quel point, où des nourrissons mangent des ordures), etc... Mais oui, par rapport à vous, à nous, qui sommes adultes (ou jeune adulte), ces personnes et ces bébés n'ont pas de choix à faire!
Mais bien sûr, en tant que chrétien, on a tous notre part de fardeau à porter...
Voilà pourquoi j'ai fait des choix radicaux ! Et je crois qu'il ne faut rien lâcher à ce sujet et ne surtout pas être plus "ouverts" ou "flexibles" sur cette question de l'homosexualité. Je pense que toute personne catholique vivant avec un désir homosexuel devrait faire de même : chasteté et continence totale. C'est LA condition pour pouvoir vivre correctement notre foi en Jésus-Christ.
Ça ne doit pas être facile, mais c'est pour ça qu'on a Dieu à nos côtés n'est ce pas? Encore merci Mathieu31.
J'ai même quelques conseils pratiques à ce sujet si vous souhaitez.
Mon problème reste le même! Oui je prie pour lui mais je ne peux rien faire d'autre. Là, j'aimerais pouvoir lui dire de vous parler, à vous et à Julien, de comment vous faites, mais aussi avec tous les autres forumeurs pour d'autres conseils. Mais je ne peux pas. :( :(
C'est courageux de votre part de venir exprimer votre souffrance et vos doutes, et je vous remercie grandement pour votre honnêteté et votre transparence sur un sujet qui vous touche si profondément.
Eva1988,
Je suis contente d'avoir trouvé ce site où je peux m'exprimer ainsi. Vive la technologie. Je n'arrive pas à imaginer ce que j'ai fait si tout ça n'est pas encore à jour! :incertain:
Malheureusement, je doute que mon frère ne l'utilise pas comme moi je le fais avec vous maintenant. Je ne dis pas que tout ce que je fais sur internet est tout bon, mais ce genre de site est très important pour moi. Je ne me sens pas seul dans mon cas.
Pour le dégout, je pense que ça diminue peu à peu. Je m’efforce à penser à tout ce qui est dit ici quand ça risque de prendre place en moi. Et ça a marché! :)
A travers ce dégoût et au-delà d'un rejet moral de l'homosexualité, je ressens une forme de peur et confusion de votre part, vis-à-vis de la sexualité elle-même, du contact physique, et des sensations qui leur sont liées.
J'avoue qu'il y a un peu ça aussi... :oops:
Par la suite, on s'habitue parce qu'on n'a pas le choix mais sur le coup de la nouvelle, c'est quelque chose de difficile à appréhender pour soi,
En effet, oui Invitée2, on n'a pas le choix. Le choix appartient à la personne concernée, de ce que cette personne décide d'en faire.
Donc, avant de songer à aider votre frère (qui est certainement demandeur d'amour et de respect plus que d'aide), je vous encourage à vous aider vous-même : c'est vous qui avez besoin d'aide, peut-être d'être écoutée, comprise, éclairée, consolée. C'est vous qui peut-être, êtes blessée par la nouvelle et avez besoin d'un baume.

Prenez donc bien soin de vous et confiez tout ce qui vous habite dans le cœur de Dieu.

Invitée2
Merci Invitée2, et je vous suis reconnaissante, à vous tous qui êtes ici, je suis effectivement entendu, par l'Esprit de Dieu qui habite en chacun de vous et qui vous a fait agir en tant qu'enfant de Dieu.
Merci aussi pour les prières, rien n'est en vain, et j'espère beaucoup encore, pas seulement pour moi ou pour mon frère, mais pour tout le monde aussi, sur tout ce dont chacun a besoin.

Encore désolé pour la réponse tardive.

Je vous aime tous, en Jésus!
:coeur:


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités