Discernement sur ma vie

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Niel
Censor
Censor
Messages : 109
Inscription : mer. 15 nov. 2017, 13:37
Conviction : Catholique

Re: Je deviens fou

Message non lupar Niel » ven. 26 janv. 2018, 16:04

Bonjour,
Je vous comprends tres bien puisque moi aussi je suis une grande reveuse. J'ai toujours une mauvaise habitude, de rêver (d'avoir ou de faire quelque chose) mais je ne réagit pas pour le réaliser. Peut etre que cette caractère me vient de mon prénom qui signifie exactement "reve".
Pendant mes études j'étais la fierté de ma famille, mais quand j'avais fini je n'ai pas pu trouver de travail, même pas de stage. Le temps passait, et je devenais de plus en plus pessimiste de peur de ne pas etre capable car je n'avais aucune expérience.
Étant rêveuse, je suis du genre solitaire, et je n'osais pas demander de l'aide a mes amis. J'étais tres vexée et complexée de ma situation, je ne sortais plus de chez moi (ou plutôt chez mes parents), et je n'aime pas aller a des événements familial ou amical. Beaucoup de gens se moque de moi, des hironies, etc.... Et en plus de ça on me traite de vieille fille, coincée et tout....
Alors je n'ai plus qu'un seul issus, et seul espoir: la prière.
J'ai beaucoup prier alors, mais comme on dit: la foi sans action de notre part, ce n'est rien.
Après 3 ou presque 4 ans sans rien faire, ma mère a été décédée. Pendant les veillés, un cousin a eu pitié de moi, de comment je vais m'occuper les idées pour ne pas trop sentir la manque. Il m'a donné alors un contact d'une entreprise qu'il a vu l'offre d'emploi dans un journal. Encore perdu dans mes chagrins, j'ai envoyé ma candidature sans savoir si le poste correspond a mon niveau. Je n'avais pas remarqué que j'avais déjà vu cette offre mais je n'ai pas postulé car le profil demandait un diplôme supérieur au mien et 3 ans d'expérience.
Mais Dieu a eu sûrement pitié de moi, j'ai eu le poste (de mes rêves) et en plus les collègues et le patron sont gentils et compréhensifs. Deux d'entre eux étaient dans la même classe que moi :).
Malgré tout ça, c'était un peu difficile pour moi car j'avais l'impression que la perte de ma mère était le prix de mon travail (j'ai été embauché un mois après sa mort).
Voilà maintenant ça fait 3 ans que j'y suis, et finalement après tant de prière, j'ai rencontré quelqu'un, mais voilà de retour au problème. Ca me déprime et j'ai aussi peur (est-ce que je dois payer encore quelque chose qui m'est cher en echange de l'amour ? :(
Je pense comme vous cher Vincent en ce moment:
ma propre vie me dépasse, et franchement j'ai juste envie que la roue tourne en ma faveur.
Je ne vois qu'une seule solution: prière avec beaucoup de foi, et surtout descendre de nos nuages et agir! :oui:

En union de prière.
:ange:
"Alors tous ceux qui se confieront en Toi se rejouiront, ils auront de l'allégresse à toujours, et Tu les protègeras; Tu seras un sujet de joie pour ceux qui aiment Ton Nom."
Psaumes 5,11

pierre_
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 07 janv. 2018, 0:05

Re: Je deviens fou

Message non lupar pierre_ » ven. 26 janv. 2018, 19:55

Certains n'ont pas de problème dans la vie, d'autres n'ont le droit qu'à ça, clairement je ne comprends pas la vie. Finalement tout cela me dépasse, ma propre vie me dépasse, et franchement j'ai juste envie que la roue tourne en ma faveur.
Bonjour Vincent,

En lisant ces lignes je me reconnais en vous et je suis sûr qu'un grand nombre d'humains s'y reconnaissent aussi.
Ce sentiment de colère est doublé d'une profonde aliénation, vous vous sentez différent des autres, et vous regrettez que la vie soit si injuste avec vous. Vous vous dîtes "je fais partie de ceux qui n'ont pas de chance, d'autres en ont".
Et bien moi, je pense que les choses sont plus compliquées que cela.

Certes, si on regarde la réalité objectivement, on constate que certains hommes doivent se battre plus que d'autres et sont moins heureux, mais si on rentre dans le monde intérieur de chaque homme individuellement je pense que ce n'est pas le cas.
La vie dépasse à tout le monde, elle est trop complexe : je connais des gens qui ont tout en apparence mais qui se sentent vides et seuls à l'intérieur, à l'inverse, j'ai vu à la télé des personnes vivant avec presque rien et qui s'en satisfont.

Vous avez un regard amer sur votre vie, mais réjouissez-vous des petites choses du quotidien que vous avez. Tenez, vos parents par exemple, c'est si beau d'avoir encore ses parents et de partager, même à votre âge, des moments en leur compagnie.

Enfin, gardez toujours en tête que les choses ne sont jamais figées. "Le monde est une branloire pérenne" disait Montaigne.
Tout change, tout évolue. On est heureux, on l'est plus, on réussit, on échoue... C'est la vie.

Je prierai pour vous,

Pierre_

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Je deviens fou

Message non lupar Anne » sam. 27 janv. 2018, 5:43

Niel a écrit:

Malgré tout ça, c'était un peu difficile pour moi car j'avais l'impression que la perte de ma mère était le prix de mon travail (j'ai été embauché un mois après sa mort).
Votre histoire est touchante.

Cependant cette phrase m'interpelle...

Je vois la chose autrement: ne serait-ce pas plutôt un "cadeau" de votre mère que cette rencontre providentielle qui vous a permis de décrocher cet emploi?

Je crois sincèrement que nos proches décédés veillent sur nous et nous aident au-delà de la mort.

Dieu ne fait pas dans le "bargain". Je ne crois pas qu'il y ait un "prix" au bonheur, pas de monnaie d'échange, pas de donnant-donnant, de "win-lose", comme vous semblez l'appréhender. Seulement une vie à vivre du mieux qu'on peut. Sans garantie, sauf celle du soutien de Dieu que vous pouvez avoir par la prière, puisque vous pouvez prier (tous n'en sont pas capables).

Bon courage!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Niel
Censor
Censor
Messages : 109
Inscription : mer. 15 nov. 2017, 13:37
Conviction : Catholique

Re: Je deviens fou

Message non lupar Niel » sam. 27 janv. 2018, 11:59

Bonjour a tous,

Merci beaucoup Anne, vous avez peut-être raison pour
ne serait-ce pas plutôt un "cadeau" de votre mère que cette rencontre providentielle qui vous a permis de décrocher cet emploi?
Mais ce qui me fait mal, c'est qu'elle est parti juste avant, j'aurais préféré qu'elle l'a appris avant de partir. Je n'ai rien pu faire pour elle, même pas un petit cadeau comme geste de reconnaissance...

Pour cela Vincent je m'adresse à vous, eh bien comme Pierre le dit:
c'est si beau d'avoir encore ses parents et de partager, même à votre âge, des moments en leur compagnie.
Profitez-en et donnez leur votre attention car ils en souffrent aussi tant que vous n'êtes pas heureux.

Quant à moi pour ce qui suit:
Vous avez un regard amer sur votre vie, mais réjouissez-vous des petites choses du quotidien que vous avez.
Je fais de mon mieux, tant d'effort, et je n'y arrive toujours pas. Je m'efforce de tout confier à Dieu mais j'ai toujours la peur. :(
Une amie vient de me dire que pour moi c'est peut-être une obsession (de trouver la paix dans l'amour, et c'est peut-être votre cas aussi avec l'argent et la réussite? ) mais pas un simple reve ou souhait, et que le problème vient de la !? Et du coup on n'arrive plus a voir autre chose que ces choses qui nous manquent, je ne sais pas...
Récemment, j'ai beaucoup délaissé ma famille, mes amis, et je ne suis plus très concentrée au travail par peur de ne pas assez prier Dieu de m'exhausser! J'ai même moins pri soin de moi et de ma vie.

Voilà, j'ai là quelques versets qui m'a reconforté ce matin que j'aimerais vous partager :

Romain 8, 35 et 37:
"Qui nous separera de l'amour du Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le peril, ou l'épée ?
Mais dans toutes ces épreuves nous sommes plus que vainqueurs, par celui qui nous a aimé
. "

Psaumes 119, 71-72

"Il m'est bon d'avoir été humilié, afi' que j'apprenne tes préceptes.
Mieux vaux pour moi la loi de ta bouche ; que des monceaux d'or et d'argent."

Psaumes 55, 22
"Remets ton sort à Yahweh, et Il te soutiendra; Il ne laissera pas à jamais chanceler les justes."

:ange:
"Alors tous ceux qui se confieront en Toi se rejouiront, ils auront de l'allégresse à toujours, et Tu les protègeras; Tu seras un sujet de joie pour ceux qui aiment Ton Nom."
Psaumes 5,11

Poleon21
Barbarus
Barbarus

Re: Je deviens fou

Message non lupar Poleon21 » dim. 04 févr. 2018, 20:30

Je peux comprendre ce que vincent001 et Niel ressentent puisque j'ai le sentiment d'avoir vécu quelque chose de très proche. Je n'ai jamais connu l'échec scolaire jusqu'à ce que je termine mes études universitaires, avec l'un des diplôme pour lequel il est sensé être le plus facile de trouver un emploi (école de commerce). Malheureusement, sur le côté je développe des addictions et je me réfugie dans un monde de fantaisie. Ce refuge s'est développé petit à petit, depuis mon enfance, puis celui-ci a fait un bon à l'adolescence et a atteint son apogée lors de mes études universitaires. Ce refuge (pornographie, jeux vidéos, internet) m'a fait mener, je m'en rend compte qu'avec le recul, une double vie, chose qui m'a totalement déconnectée de la réalité. Une fois mes études terminées et l'impossibilité de trouver un emploi, la chute a été lourde. Heureusement que j'étais croyant et que j'ai en permanence lutté contre mes mauvaises tendances, sans jamais complètement laisser tomber mes valeurs et idéaux moraux. Du coup, après mes études, deux ans on été suffisants pour me 'sevrer', seul, de tous mes comportements déviants.

Cependant j'ai aussi l'impression que cette chute et remontée a fait des dégâts. Je me rend compte que je ne contribuais pas autant que je l'aurais pu à la vie familiale et je me sens en partie responsable du divorce de mes parents, ayant exacerbé une situation déjà tendue. Par ailleurs ce trou, bientôt de trois ans sur mon CV complique également mon entrée professionnelle. Heureusement que j'ai évité le pire (burn out complet, l'hôpital psychiatrique même) et que j'ai utilisé ma détresse pour pour me recentrer sur ma foi. Une autre raison de mon échec à l'insertion professionelle et que j'avais fait ces études pour les mauvaises raisons ( juste parce que j'aimais les matières et je voulais être plus sociable mais je n'avais que très peu d'intérêt pour les débouchés, chose qui se ressentait et que je n'ai pas voulu masquer lors de mes entretiens).

Heureusement, lors de cette chute, j'ai eu l'occasion de me racheter en vivant ma foi et en prenant des risques pour 'tester' la véracité des propos bibliques et cela n'a fait que de me comforter dans la vérité de cette parole et en sa sagesse, même si je doute encore souvent de ses éléments surnaturels. Par exemple, après avoir eu le coeur brisé et m'être retrouvé sentimentalement seul, j'ai ressenti un immense bonheur à voir le sourire d'un mendiant après lui avoir donné une pièce, j'ai aussi rencontré une jeune fille qui semblait vouloir arrêter de fumer et le fait de se retrouver avec une autre personne, pour ainsi dire vide et épuisée émotionnellement il me semble, m'a donné des ailes pour ne plus me concentrer sur mon malheur et cette rencontre s'est transformée en la plus belle, quoique effrayante aventure romantique de ma vie car aimer quelqu'un qui était je le pense, dans une telle situation est très difficile (d'où le coeur brisé et maintenant je comprend la nécessité pour beaucoup d'aller en cure de désintox plutôt que d'essayer de se sevrer soi-même ou de faire subir ça à ses proches).

Bref, je pense que ce genre d'expérience nous incite à apprendre de nos erreurs, car pour ma part, avec le recul je ne vois là qu'un résultat qui est la suite d'une accumulation de mauvaises décisions, qui finissent par se payer. Mais il est possible de remonter la pente tout en prenant garde, à ne jamais oublier les leçons de sa mauvaise expérience.

Mes leçon apprises en résumé : les pêchés mortels, sont mortels pour une bonne raison. Les loisirs sont bons lorsqu'il sont partagés et/ou à très petite dose, autrement on se laisse vite emporter. Il faut respecter les institutions et les règles de notre société, tant que celles-ci sont en accord avec le Bien. Il faut s'instruire sur la vie, sur les règles et le fonctionnement de notre société le plus possible. La charité est importante, donner une pièce a un mendiant est important. La famille est importante. Entretenir son foyer est important. La recherche de sa vocation est importante. Il faut suivre dans la mesure du possible ses centres d'intérêt si on peut les utiliser pour une bonne ou utile cause. Voilà, je n'ai que 25 ans et je sais que j'ai encore énormément de choses à vivre et à apprendre et j'espère que mon témoignage permettra d'en aider certains également.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Je deviens fou

Message non lupar Kerniou » mar. 06 févr. 2018, 2:41

Merci de votre témoignage, Poleon.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Niel
Censor
Censor
Messages : 109
Inscription : mer. 15 nov. 2017, 13:37
Conviction : Catholique

Re: Je deviens fou

Message non lupar Niel » mar. 06 févr. 2018, 19:39

Merci beaucoup Poleon21, c'est vrai que ça donne du courage et plus d'espoir de savoir qu'on n'est pas les seul(e)s à passer par la.
Le Seigneur est miséricordieux, prions pour qu'Il ait pitié de nous et pardonne nos péchés; et avec notre foi, que le Saint Esprit nous guide de rester sur le droit chemin.
"De même le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les oeuvres est morte."
Jacques 2,26
"Alors tous ceux qui se confieront en Toi se rejouiront, ils auront de l'allégresse à toujours, et Tu les protègeras; Tu seras un sujet de joie pour ceux qui aiment Ton Nom."
Psaumes 5,11

Avatar de l’utilisateur
vincent001
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mer. 12 août 2015, 15:48
Conviction : Chretien

Je suis malheureux

Message non lupar vincent001 » ven. 24 août 2018, 18:48

Je suis malheureux, je n'arrive plus à rien, j'ai beau prier mais je me sens seul et perdu.


Qu'est qui te rend malheureux ? Bien résumons :

J'ai 30 ans depuis peu, célibataire et je viens de perdre mon emploi avant mon anniversaire.

J'ai également perdu ma copine, il y a peu. N'ayant pas le moral, toute ma vie est touché. Puis je vis chez papa maman. Autant dire c'est pas la vie de rêve.

Alors je me renferme, dans le jeux vidéo, le porno, la prière , je ne vais plus à la messe, j'ai perdu toute estime de moi même, je suis déçue de moi.


J'ai toujours eu pour objectif de réussir, d'entreprendre, bref de chercher à bien gagner ma vie. Aujourd'hui c'est tout l'inverse, et depuis 4 ans je tourne en rond, entre intérim et chômage.

Puis j'ai trouvé un cdi, mais on m'a viré.

Je suis maudit, j'ai peu d'amis, peu d'interactions sociales, je n'arrive plus à rien. Je me renferme dans un mutisme, l'espoir il est toujours la, et en même temps j'y crois de moins en moins.

J'y crois encore à une vie épanouïe financierement et comblé amoureusement, j'y crois encore de rendre fière mes parents.

Et finalement, je suis tellement dans un cercle infernal, que je me dis que c'est que du rêve, je ne vois pas de véritable solution, hormis trouver un boulot (j'ai des entretiens).

Puis au final, j'ai ce mal être, cette colère face à moi même, face à la vie, de ne rien réussir.

Je crois toujours en Dieu, juste différemment, différemment car finalement :

Y a aucune logique à cette vie
On est plein à galérer financierement
Et Dieu dans tout ça ?

Franchement, il est ou dans ma vie Dieu ?

Dans ma solitude, il est ou ?

Quand ma mère pleure ? Il est ou ?

Quand mes problèmes viennent et reviennent ? Il est ou ?

Et puis, il est ou Dieu dans ma vie ? Moi à part les tentations du diable, y a rien d'autres.



Ma vie est partie en morceaux, et Dieu il est ou pour m'aider à reconstruire ?

Il n'y a que le silence, même quand je prie, il n'y a que le silence.

Je vais aux entretiens, j'ai des refus car on est 50 candidats pour un poste !

Je cherche à m'en sortir, à travailler, j'attend.

Dans ma solitude, affective, je me noie dans le porno.

Qui voudrais d'un looser, chomeur ? Qui ? Les filles de ma génération rêve de mec blindé (pour la majorité) ce qu'on appelle la sécurité financière.

J'ai rien, ma foi dégringole car depuis 4 ans je prend bûche sur bûche dans la tête. Pourquoi ?

D'accord c'est ma faute, j'ai menti souvent, j'ai tâché de survivre dans un monde ou je ne trouve pas ma place comme pleins de jeunes.

J'ai pas tenu mes promesses Dieu, le porno je t'avais promis d'arrêter, désolé mais je suis malheureux

J'avais promis d'arrêter les jeux vidéos, désolé mais je suis seul dans ma put.. de vie.

J'avais promis de prier, d'aller à la messe, désolé mais j'ai plus envie.

Je ne veux pas briller, juste réussir à bien gagner ma vie.

Je ne te demande pas un signe, juste pourquoi ? pourquoi je ne réussi plus rien ? pourquoi je n'arrive pas ? pourquoi tu m'as laissé tombé ?

Kitab
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Discernement sur ma vie

Message non lupar Kitab » ven. 24 août 2018, 21:48

Bonsoir Vincent001,

j'ai à peu près le même âge que vous (28 ans)

je suis vraiment désolée d'apprendre vos déboires (on ne se connait pas, mais je vous ai déjà lu dans le passé) et trouve votre message particulièrement touchant, notamment parce qu'il concerne un point auquel nous avons tous déjà été confrontés : le silence de DIeu dans l'épreuve.

Pour l'avoir déjà vécu comme tant d'autres (par exemple, dans le domaine professionnel, comme vous) , je peux vous dire que c'est une impression persistante, mais - justement - c'est une impression. En fait, Dieu ne nous abandonne jamais mais face à une (ou pire, plusieurs) épreuve ( s ), on ne comprend pas et on désespère complètement. Je ne peux que vous conseiller de ne pas abandonner la prière. Vous pouvez également essayer le Chapelet au Précieux Sang, j'y ai puisé beaucoup de force quand j'étais au fond du gouffre - c'était au mois de mars. Regardez également les promesses qui y sont associées, je vous assure que cela aide beaucoup, en plus des méditations sur la Passion.

Je désespérais de trouver ma voie professionnelle - d'autant plus en voyant le temps passer - et aujourd'hui, j'exerce enfin un travail qui me plait beaucoup ; la prière m'a énormément aidée à ne pas rester focalisée sur mon anxiété.

Confiez à Dieu vos difficultés, parlez lui-en (y compris de votre incompréhension face à son silence) pleurez même au pied d'une croix dans une église si cela peut vous aider.

Quant à vos tentations, c'est sûr qu'il est très difficile d'y résister dans le désespoir le plus profond, donc ne vous culpabilisez pas trop, sans abandonner votre volonté d'arrêter la pornographie ou les jeux vidéos (pour les derniers, réduisez le temps passé devant, ce n'est pas un mal en soi, donc pas besoin d'arrêter )

Enfin, concernant les relations sociales, essayez les sites de rencontres (il y en a pour tous les goûts - rencontres amicales et / ou sentimentales) ; à une époque, j'étais inscrite sur OVS et c'est franchement une bonne idée pour rencontrer quand on se sent seul dans sa ville.

Je prie pour que toutes vos difficultés prennent fin et que vous retrouviez l'espoir. Je vous souhaite également beaucoup de force et de courage . Et surtout, n'abandonnez pas la messe ni la prière, ce sont vos plus belles armes dans ce monde et au milieu de vos angoisses.

Avatar de l’utilisateur
vincent001
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mer. 12 août 2015, 15:48
Conviction : Chretien

Re: Discernement sur ma vie

Message non lupar vincent001 » mar. 28 août 2018, 19:07

L'espoir je vous le laisse.


Bonne continuation

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Discernement sur ma vie

Message non lupar Kerniou » mer. 29 août 2018, 11:32

cher Vincent, Dieu n'épargne pas ceux qu'il aime et comme disait ma grand-mère:
_ " Dieu ne nous envoie que des peines que nous pouvons supporter !"...
quand IL m'a envoyé une terrible épreuve, j'ai pensé qu'Il présumait de mes forces ... et j'ai fait de mon mieux avec la grâce.
essayez de prendre les problèmes l'un après l'autre...
Bon courage à vous.
union de prière.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
vincent001
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mer. 12 août 2015, 15:48
Conviction : Chretien

Re: Discernement sur ma vie

Message non lupar vincent001 » mer. 29 août 2018, 17:18


_ " Dieu ne nous envoie que des peines que nous pouvons supporter !"...
Les milliers de suicide chaque année prouve l'inverse.

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Discernement sur ma vie

Message non lupar LaurentVan » jeu. 30 août 2018, 13:34

Bonjour Vincent,

Le mot Chinois “Crise” est constitué de deux caractères 危机 (weiji) qui appartiennent à deux mots, l’un signifie Danger 危险(weixian), l’autre signifie Opportunité 机会 (jihui).
Il faut être au courant du danger mais aussi reconnaitre l’opportunité. (JFK)

L’opportunité est que vous avez désormais du temps pour changer de vie. Ne vous inquiétez pas pour les trois années qui se sont écoulées, elles sont récupérables très rapidement.

En premier, il vous faut être au courant du danger auquel vous faites face…Le CHAOS. D’après ce que vous dites, je conjecture que vous n’avez absolument aucun contrôle sur vos désirs, envies, besoins, vous vous sentez impuissant, voire inutile, incapable de changer quoi que ce soit de votre vie. Cela vous ronge et vous détruit de l’intérieur et vous vous fermez progressivement aux gens qui vous entourent et surtout à Dieu.

La cause de cela, est que vous n’avez pas acquis les clés de compréhension, ni les outils nécessaires pour vous sortir du chaos.

Vous êtes partiellement responsable de cela, car vous n’écoutez pas Dieu et ne suivez pas ses conseils. L’autre responsable c’est la situation de votre pays qui est actuellement attaqué par des idéologues qui ont fait entrer le pays dans une phase de démoralisation; ils s’attaquent principalement aux jeunes hommes car ils sont les futurs piliers et défenseurs de leurs familles, ce deuxième point n'est pas moins important.

La première phase est de sortir du chaos, et pour cela il vous faut reprendre le contrôle.

D’abord quelques informations pour mettre fin à vos angoisses :

En ce qui concerne le contact avec Dieu :
Dieu est un Père qui veille sur ses enfants, il arrivera toujours à faire passer un message et cela où que vous soyez.
Exemple: Il vous enverra des signes ou des serviteurs à votre rencontre.

En ce qui concerne l’enfer, le seigneur, Jésus Christ nous enseigne :

"Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu."
(1 Corinthiens, ch.6 :9-10, LSG)

Je conjecture ici que la vision de l’enfer que vous avez eue il y a trois ans est la conséquence d'un ou ou de plusieurs de ces états.
Cela est réversible, confession, repentance et ferme résolution de ne plus commettre le péché. A l’évidence, c’est sur ce dernier point que vous butez.

Je vais vous donner des clés à utiliser pour vous aider à remédier à cela, mais aussi pour que vous puissiez poser une base solide sur laquelle bâtir une nouvelle vie.

En tant qu’homme vous devez comprendre ce qu’est votre rôle d’homme :

Pour faire court, Dieu est l’Esprit suprême qui a fait l’homme à son image. Dieu est le créateur de l’univers et de la terre. Il a remplacé le chaos par l’ordre. Vous êtes un homme et votre rôle c’est de mettre de l’ordre là ou il y a du chaos.

Pour remplir ce rôle, il vous faut choisir/sélectionner des valeurs afin de développer des vertus qui vous permettront de chasser le chaos de vous et dans votre sphère d’influence.

N.B : Sachez que le seigneur Jésus Christ est au sommet dans toutes les vertus, le Christ n’est pas un Héros, ni un superhéros, c’est un METAHEROS!

N.B.2:
Spoiler!
Les femmes s'installent avec des hommes qui ont le potentiel (ou qui savent) lutter contre le chaos.
Il existe de nombreuses valeurs, la majorité des Hommes ont les capacités de travailler avec 4 jusqu’à 8 valeurs.

Exemples de valeurs, la tempérance, le courage, l’abnégation, honnêteté, la liberté…
Exemples de valeurs Chrétiennes : L’humilité, la vérité, le don de soi, la vie, la confiance, la bonté, la justice, le zèle, …

Une fois que vous avez sélectionné les valeurs qui vous semblent importantes à travailler, il va vous falloir les mettre en pratique afin de développer les vertus qui perfectionneront votre être et vous placeront dans des dispositions stables quels que soit les défis qui se présenteront à vous.

Comment travailler avec ces valeurs ?

Tous les concepts, idées, théories, etc. et tout ce que vous direz et entreprendrez devront inclure ces valeurs. Avec la pratique ces valeurs s’intégreront d’elles-mêmes sans que vous y prêtiez attention. A ce moment-là les gens commenceront à apercevoir vos vertus. Il se pourrait que votre entourage vous appelle Vincent le Bon, Vincent le Pieux, Vincent le Sage, Vincent l’Incorruptible, … :-D

N.B. : Aucun Homme ne vient au monde sans vertus, Il existe trois vertus qui ont été données par Dieu à l’Homme dès le commencement est qui sont : La Foi, l’Espérance, la Charité.

Approche pratique : Comment commencer ?

Couchez sur le papier un certain nombre de valeurs et donnez-leur une note entre 0 et 10 suivant l’importance que vous leur accordez. Les meilleures notes seront celles qui vous semblent les plus importantes. Si vous avez trop de valeurs, raffinez-les et notez celles-ci de nouveau.
Imprimez-les en grand et accrochez-les là ou vous les verrez souvent (mur, porte)

Deuxièmement, commencez à mettre de l’ordre au chaos qui vous entoure.
Exemples : ranger sa chambre ou la réorganiser. Aider ses proches dans leurs tâches quotidiennes, s’occuper d’eux, et se renseigner sur leurs santés, savoir si ils vont bien, si ils dorment bien, si ils mangent bien, si ce n’est pas le cas, prendre les choses en main. Vous êtes un homme et vous jouez votre rôle en faisant ces choses-là. Commencez par ceux que vous croisez régulièrement, vos parents, sœurs, frères.
Plus tard vous aurez la possibilité d’étendre cela a des personnes plus éloignées. Pour l’instant focalisez-vous sur votre environnement direct qui vous est facilement accessible.

Troisièmement, en même temps que vous rétablissez l'ordre autour de vous, vous pouvez commencer à préparer votre avenir. Pour cela vous avez besoin de faire un plan d'avenir.

La structure basique d’un plan se compose d’un but à atteindre, d’objectifs à remplir, de ressources à utiliser, de valeurs qui conditionneront chaque travail nécessaire pour atteindre les objectifs du plan.

Le point primordial du plan c’est le but: "si un navire ne sait vers quel port naviguer, aucun vent ne lui sera favorable."

Pour trouver ce but je vous conseille d’utiliser l’ "IKIGAI", cela vient du japonais, qui signifie "raison d’être", cela permet de trouver rapidement, en fonction de plusieurs facteurs, l’activité vers laquelle votre vie doit s’orienter.
Des vidéos expliquant l’IKIGAI sont pléthorique sur internet.

Une fois que votre but ou des buts possibles sont trouvés, il vous faut désormais réfléchir où mettre en place ce plan.

Suivez ce que vous dit le Saint Esprit, si vous avez le début de sentiment qu’il vous faut partir à l’étranger, partez à l’étranger !
Accumuler les ressources nécessaires pour pouvoir activer votre plan (compétence, argent, contactes, réseau, …)

Recommandations :
Si vous parlez l’anglais je vous conseil de lire le livre du professeur Jordan B. Peterson "12 Rules for Life"
Jordan B. Peterson est un personnage d'actualité qui est considéré comme un héros par des millions de jeunes hommes dans le monde pour leur avoir permis de sortir de situations telles que celle dans laquelle vous êtes.

Si vous devez partir à l’étranger, je vous conseille l’Asie, voire la Chine car les Chinois nous sont sentimentalement proches. Les Asiatiques ont une culture qui les encourage à travailler en faveur du groupe ce qui est à l’opposé de la culture occidentale qui est de travailler pour l'individu.

Le succès est le résultat d’une succession d’échecs. L’échec fait partie de l’expérience des hommes. Accepter et apprendre de ses échecs contribuent à se rapprocher du succès.

Pour finir dites-vous que votre future femme vous attend quelque part sur cette terre. A vous de vous préparer afin d’être au "top" lorsque vous la rencontrerez.

Que Dieu vous garde,
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Avatar de l’utilisateur
vincent001
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mer. 12 août 2015, 15:48
Conviction : Chretien

Re: Discernement sur ma vie

Message non lupar vincent001 » sam. 01 sept. 2018, 18:26

Merci pour votre message et aux autres également. Malgré que la colère s'empare de plus en plus de moi , je tenais à remercier tout le monde.

Je suis dans l'égoisme, la fornication actuellement et la collère. On pourrait dire la gloutonnerie aussi puisque je joue, joue et joue. Et je rajouterais la tristesse.

Bien, j'ai toujours réver de monter ma boîte j'ai toujours eu des projets, force est de constater que mon échec dans le travail à tout casser dans ma petite vie.

J'ai eu pas mal d'entretiens ces dernières semaines malheureusement ils ont pris les profils plus experimenté.

Partir à l'étranger est en effet une idée à travailler. De toute manière comme je l'ai dit à mes parents, je me laisse jusqu'a mars 2019, après mon chômage prendra fin, et si rien n'a changé bien se sera surement un départ pour un autre monde.

Merci pour les messages, je vais tâcher de faire... bien.. comme je peux.

Concernant Dieu, bien dite vous juste que je ne suis plus sur le bon chemin et que malheureusement pour moi, mes parents, je n'en ai rien à carrer.

Bonne continuation à tous


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit