Une retraite spirituelle éprouvante

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 30
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Catherine93 » mar. 07 nov. 2017, 14:38

Bonjour

Je viens chercher auprès de vous quelques réponses qui puissent m'éclairer.

J'ai effectué une retraite religieuse de 2 jours dans une abbaye en région parisienne. J'en fais de temps en temps pour me couper du brouhaha du monde et pour être au plus près de Dieu. La dernière il y a déjà quelques mois s'était conclue dans la joie après quelques heures éprouvantes à vider mon cœur dans ma cellule, à tout confier au Seigneur. Mais samedi 4 et dimanche 5 novembre, ça n'a pas été le cas du tout. Je vais prendre le cas de contextualiser un peu cette retraite éprouvante. J'exerce un métier difficile puisque je travaille auprès de jeunes qui ont aux alentours de 17 voire 20 ans. J'ai appris à les gérer, à gérer les émotions parfois violentes qu'ils déclenchent. Ces jeunes, ça va. Or, là où le bât blesse actuellement, c'est que je me pose beaucoup de questions sur le chemin personnel que je suis, sur mes échecs relationnels. En ce qui concerne ma route professionnelle, je me demande parfois si je ne fuis pas quelque chose. En effet, je n'arrive pas à me stabiliser et j'envisage dès que possible de quitter l'entreprise qui est la mienne depuis 5 ans déjà où ce n'est pas toujours rose. Jusqu'à quand vais-je agir ainsi? Sur le plan personnel, l'échec affectif est magistral. Je n'arrive pas à m'engager avec un homme. Il y a une véritable phobie de ma part. Je vois énormément d'hommes mariés infidèles et je refuse de céder à leurs désirs. Dans le cadre de mon travail, un collègue "blessé" me considère comme une moins que rien parce que j'ai refusé d'aller avec lui. Dans son bureau, des photos de famille... J'ai des valeurs d'une autre époque.

Je veux me protéger aussi professionnellement car la vraie sécurité de l'emploi n'est pas là. Cette solitude dans laquelle je vis heurte beaucoup une copine qui ne cesse de revenir là-dessus. Elle ne comprend pas comment je fais pour vivre seule. J'arrive à l'être avec moi-même mais dans la cellule de l’abbaye ce week-end, ça a été parfois très difficile. On est dans le silence: pas d'Internet, pas de portable, pas de télévision, le silence et Dieu à qui j'ai confié cette phobie de l'engagement amoureux.

Je suis donc rentrée chez moi dimanche éprouvée, déstabilisée, pas bien, pas comme la dernière fois. La vérité de ma solitude affective m'a éclatée à la figure. Et autre chose aussi: parler de Dieu aujourd'hui relève de l'inconscience. Autour de moi, c'est "tais toi là-dessus", c'est la critique du clergé, le doute sur l'existence du Christ, la haine de l'Eglise. Ma solitude n'est pas que dans l'absence d'un compagnon, elle réside également dans le fait de ne pas pouvoir parler de Dieu librement.

Comment interpréter cette retraite éprouvante, ce malaise ressenti malgré un entretien avec une religieuse? Qu'est-ce qui a travaillé en moi pendant ces deux jours? Comment la rendre féconde? fructueuse?

Merci. En espérant avoir été claire. J'ai voulu contextualiser cette retraite.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8495
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar PaxetBonum » mar. 07 nov. 2017, 19:29

Chère Catherine93,

Votre retraite a été fructueuse.

Une retraite qui bouleverse tout, renverse tout, n'est-elle pas le gage d'une conversion. Vous êtes seule et vous vous rendez compte que cela vous père un peu et surtout que vous vous en sentez responsable.

Vous avez bien fait d'éconduire ce goujat au travail. Je comprends votre appréhension concernant l'infidélité des hommes, j'ai la même vis à vis des femmes…

En plus vous êtes une vilaine catholique arriérée ! Alors une solution idéale est de rencontrer un arriéré catholique. En participant à des pèlerinages, des œuvres caritatives…

J'espère que vous trouverez la Paix et la Joie dans le Seigneur et si c'est votre vocation en partageant votre Foi avec un homme.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Quæstor
Quæstor
Messages : 311
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Foxy » mar. 07 nov. 2017, 20:30

Bonsoir Catherine

A vous lire, je me suis retrouvée 40 ans en arrière lors d'une retraite sur les "Exercices de St Ignace"...

Comme vous, j'avais un travail auprès des enfants (des cas sociaux) et j'allais souvent me ressourcer dans un monastère le w.e., histoire de ne plus entendre parler. Tout s'est toujours passé très bien, au point que je me demandais si je n'allais pas y entrer en tant que religieuse.

La prieure m'a proposé de faire une retraite. Pour que ça ne soit pas trop loin de chez moi, je me suis inscrite aux Exercices de St Ignace qui tombaient en même temps que mes congés.

Cela a été HORRIBLE ! j'ai d'ailleurs cru un jour que je n'allais pas y rester, mais j'avais payé et je ne savais quelle excuse donner...

Je pense que là, Satan était bien présent chaque nuit où ma sexualité s'est trouvée troublée... je n'ai jamais osé en parler au religieux qui dirigeait ces Exercices, mais il fallait quand même passer le voir avant la fin, c'était pratiquement obligatoire ! je pense avoir été la dernière et il m'a dit "vous avez fait une bonne retraite, parce que vous avez dû lutter, je ne vous demande pas contre qui et quoi, mais ces Exercices, vous vous en souviendrez toute votre vie". Je n'ai donc rien eu à expliquer et il a raison, puisque maintenant encore, j'y repense souvent.

Je ne suis plus retourner au monastère, mais ai rencontré celui qui est maintenant mon mari depuis 35 ans...

Donc, je suis d'accord avec ce que vous dit PaxetBonum !

Quant aux relations de travail, je pense qu'elles n'ont pas changé avec le temps... mais maintenant, au moins, on peut en parler... "de mon temps", on ne pouvait pas, c'était toujours la femme "qui cherchait l'homme" donc qui était en tort. Vous faites bien de ne pas plier.

Donc, je vous dirais bien de ne pas vous en faire : si votre vocation est le mariage, vous rencontrerez votre mari.

Bon courage et en toute amitié.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 30
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Catherine93 » mer. 08 nov. 2017, 14:27

Merci pour vos réponses, réconfortantes. Je ne cherche pas à me marier, pas du tout mais avoir un jour un compagnon. Je referai une retraite. Toujours être plus près de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Suliko » mer. 08 nov. 2017, 23:00

Bonsoir,

Dans notre religion, il n'est pas possible d'avoir un compagnon : il est indispensable de passer par la case mariage pour vivre en couple.
Mais peut-être vous êtes-vous mal exprimée...

Bonne continuation à vous,

Suliko
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 30
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Catherine93 » ven. 10 nov. 2017, 16:33

Bonjour

Il n'y aura pas de case mariage. Un compagnon, si ça doit venir un jour, oui mais le mariage n'est pas obligatoire.

Cordialement

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1672
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar axou » ven. 10 nov. 2017, 17:44


Comment interpréter cette retraite éprouvante, ce malaise ressenti malgré un entretien avec une religieuse? Qu'est-ce qui a travaillé en moi pendant ces deux jours? Comment la rendre féconde? fructueuse?

Merci. En espérant avoir été claire. J'ai voulu contextualiser cette retraite.
Hello Catherine !

Cette retraite a été éprouvante car ce temps de silence et d'introspection ont réveillé la part de vous en souffrance, la Catherine qui a mal et qui a moins l'occasion de s'exprimer d'habitude. Faire une retraite, c'est prendre le risque de se retrouver face à soi-même et c'est pas toujours rose. Mais que faire ensuite de ce qui a émergé ?

Vous nous avez dit sur un autre post que vous avez suivi une analyse, vous connaissez donc les origines de ce qui souffre en vous. Mais il ne suffit pas de savoir pour être guérie !Peut-être avez-vous besoin de consolation ? peut-être avec vous besoin que l'on vous accompagne pour vous aider à déployer tous vos talents ? (professionnels, affectifs...) Il me semble qu'un accompagnement spirituel avec un prêtre pourrait être approprié.

Prenez soin de vous et s'il vous plaît, ne vous jugez pas, Dieu vous aime.

Axou

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Suliko » ven. 10 nov. 2017, 22:46

Bonjour

Il n'y aura pas de case mariage. Un compagnon, si ça doit venir un jour, oui mais le mariage n'est pas obligatoire.

Cordialement
Je ne sais pas trop ce que vous entendez par compagnon, mais s'il s'agit de vivre en couple, alors vous vous trompez : cela n'est pas possible en dehors du mariage...Car certes, le mariage n'est pas une obligation dans le catholicisme, mais dans ce cas, il faut vivre chastement...

Bien à vous,

Suliko
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3397
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Une retraite spirituelle éprouvante

Message non lupar Kerniou » sam. 11 nov. 2017, 11:05

Pour l'avoir vécu, le travail auprès de jeunes perturbés est réellement éprouvant; il faut avoir une vie personnelle et affective épanouie et équilibrée pour "bien" le vivre. Vivre seule, dans ce cas, peut se révéler difficile. Certaines situations professionnelles sont lourdes à porter sans un soutien affectif personnel ... il est important, en rentrant à la maison de pouvoir parler au moins brièvement de ce travail, pour évacuer les tensions et vivre une relation chaleureuse ...
Il en est, pour les hommes, comme pour les femmes certain(e)s sont à fuir et d'autres sont formidables qui méritent vraiment que l'on s'engage avec eux ...
Pour avoir travaillé dans le même secteur je sais combien DIeu y est mal vu et rejeté ... Vos collègues vivent comme ils veulent et vous comme vous voulez ... J'étais la seule à vivre une relation conjugale dans l'amour et la fidélité ..."la catho coincée" et heureuse de l'être vit , "heureuse"avec son mari depuis 40 ans ...
... Les chiens aboient, la caravane passe ...
Il existe des organismes catholiques de rencontres ... en perspective du mariage ...
L'idée de vous intégrer à des groupes de réflexion ou d'activités caritatives est, en effet, une très bonne idée ... Vous y rencontrerez des gens qui partagent vos valeurs ...
Bon courage à vous ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités