Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
isabelle75
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 18 juil. 2017, 15:00
Conviction : catholique

Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar isabelle75 » mar. 18 juil. 2017, 15:03

Bonjour à tous,

Voilà, j'ai 44 ans, mère d'un garçon de 15 ans. Le papa, chauffeur routier est absent au moment des faits. il y a quelques temps déjà, alors que je me trouve à l'étage, j'entends du bruit en bas à la cave. Je descends et tombe nez à nez avec un homme cagoulé en train de fouiller le bric à brac. Lorsqu'il me voit, je me trouve en haut des escaliers de la cave et je le vois grimper les marches en ma direction, la seule issue.

Prise de panique, je n'ai pas le temps de refermer la porte. Je suis professeure de danse classique et me trouvant plus haut que lui, je lui jette mon pied en plein visage aussi fort que je puisse. Il dégringole les quelques marches et finit sur le dos. Je ferme la porte à clé et appelle la police.

A leur arrivée, il découvre un jeune homme en bien mauvais état qui git sur le sol. Il s'agit en réalité de l'un des fils d'une de mes voisines!! Je m'entendais bien avec cette femme, elle a gardé mon fils j'ai gardé certains des siens et nous nous voyons de temps en temps.

Les policiers l'embarquent et l'amènent à l’hôpital. Je suis ensuite conviée a aller expliquer les choses au commissariat où je porte plainte. Depuis, j'ai appris que ce jeune homme était déjà impliqué dans d'autres cambriolages. Cette fois, il n'a pas eu la clémence des juges qui l'ont envoyés en détention.

Depuis ce malheureux épisode, je suis littéralement harcelée, mon fils et moi, par cette famille et d'autres voisins. j'ai déposé une main courante pour des faits d'appels téléphoniques malveillants, insultes, intimidation, on tag des insultes sur ma porte d'entrée, on a crevé les pneus de ma voiture.... Ma vie est devenue un calvaire mais ce qui m'inquiète le plus ce sont les pressions que mon fils subit. Certains frères de ce jeune homme se trouvent dans la même école que mon fils. Je sais qu'il ne me dit pas tout et ça me stresse énormément...

J'en suis venue à vouloir déménager mais mes finances ne me permettent pas vraiment en ce moment de bouger. Alors je continue de subir, sans pouvoir trouver de solutions. A force de me faire insulter je me suis mis à douter de mon acte, de moi même. Je me sens humiliée, calomniée, je perds confiance en moi, mon fils a bien compris que je souffrais ce qui m'enterre toujours un peu plus. Je me sens piégée, dépourvue de toute solution et seule contre tous.

Que faire?

Astya
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Astya » mer. 19 juil. 2017, 12:22

Vous avez agi instinctivement et de la manière qui convenait à la situation. J'aurais fait pareil ou du moins essayé. Vos voisins ne sont pas de bonnes personnes.
Peut être que la main courante ce n'est pas suffisant : vous êtes en droit de porter plainte pour menaces, harcèlement, et dégradations (tags).
Les policiers peuvent convoquer vos voisins ou leurs enfants pour leur faire un rappel à la Loi.
Si les policiers prennent ça à la légère, vous pouvez écrire au procureur.
Il y a aussi un service du ministère de la Justice pour l'aide aux victimes (du moins il y en avait un, on pouvait téléphoner pour demander de l'aide).

Encore une fois, vous avez toute mon empathie : cela aurait pu m'arriver , et mes enfants ont été harcelés à l'école aussi : c'est une situation très difficile, l'administration ayant une certaine tendance à nier les faits.
Amitiés :fleur:

Avatar de l’utilisateur
papillon
Persona
Persona
Messages : 1830
Inscription : sam. 25 juil. 2009, 3:21
Conviction : L'Amour sans conditions
Localisation : Les belles Laurentides, Province de Québec

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar papillon » mer. 19 juil. 2017, 15:02


A force de me faire insulter je me suis mis à douter de mon acte, de moi même. Je me sens humiliée, calomniée, je perds confiance en moi, mon fils a bien compris que je souffrais ce qui m'enterre toujours un peu plus. Je me sens piégée, dépourvue de toute solution et seule contre tous.

Que faire?
Bonjour Isabelle,

comme vous l'a dit Astya, vous avez fait ce qu'il fallait.
Vous avez aussi toute mon empathie, car j'ai vécu quelque chose de semblable...en apparence. Heureusement il s'agissait d'un malentendu mais j'ai compris lors de cette expérience ce que voulait dire l'expression ''à glacer le sang''.
J'ai en effet ressenti dans la seconde un froid intense et douloureux envahir tout mon corps. S'il s'était agi réellement d'un intrus chez moi (en pleine nuit...), j'aurais sûrement attaqué ou contre-attaqué moi aussi pour me protéger et protéger mon foyer.
il faut savoir qu'on a en soi , à part la tête et le coeur, une caractéristique animale, qu'on peut nommer 'instinct' mais qu'on appelle aussi parfois le cerveau reptilien. On l'oublie la plupart du temps, car il n'intervient pas souvent, il n'est pas souvent requis lorsqu'on vit dans une société organisée et réglementée qui nous protège des périls de la jungle.
Mais il est là et veille au grain, prêt à intervenir en cas de danger. Il ne faut pas mépriser cet aspect de soi, ni se sentir coupable d'avoir réagi ainsi. Cela fait partie de notre nature, a assuré notre survie comme espèce et nous sauve encore la vie aujourd'hui, comme lorsqu'on s'écarte précipitamment de la trajectoire d'une voiture qui fonce sur nous, sans avoir eu le temps d'y penser.

D'autre part, c'est vraiment désolant de voir la bêtise des gens qui reprochent à une victime de s'être défendue lors d'une agression.
Que deviez-vous donc faire face à un homme cagoulé, pris au piège, qui fonce sur vous ? Lui offrir un croissant et un café ?
Cet homme aussi a un cerveau reptilien, et vous risquiez d'être gravement blessée ou même tuée dans ces circonstances.
Il n'est pas rare que de simples voleurs qui n'ont pas de meurtres dans leur cv se transforment en tueurs pour se sortir d'une impasse.

Finalement, vous êtes agressée à répétition depuis cet incident. La victime est devenue la coupable. C'est aberrant et intolérable.
Astya vous a donné de bons conseils.
J'aimerais ajouter une possible intervention concernant votre fils. Je ne sais pas comment fonctionne le collège qu'il fréquente, quelles sont les ressources disponibles. Y a-t-il des intervenants ? un représentant des services sociaux ? un(e) psychologue, une travailleuse sociale ?
Je crois qu'il serait bien d'expliquer à la direction de l'école ce que vit votre fils, de raconter votre expérience traumatisante et tout ce qui en a découlé. Une intervention pourrait être faite auprès des jeunes dans le but de les conscientiser et de ramener la paix, la confiance et une compréhension mutuelle entre eux, si possible.
Car les frères de ce jeune homme criminalisé sont très certainement manipulés par leurs parents et leur milieu. Il est serait bon et tout à fait indiqué d'intervenir à ce niveau.

Bon courage et gardez la tête haute. Vous êtes la victime, pas la coupable dans cette histoire.
"Puissé-je aimer le meilleur des hommes aussi tendrement que Dieu aime le pire."
Mendel de Rimanov

Avatar de l’utilisateur
isabelle75
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 18 juil. 2017, 15:00
Conviction : catholique

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar isabelle75 » mer. 19 juil. 2017, 15:50

Bonjour et merci beaucoup pour vos conseils et soutien ça me touche beaucoup,

J'essaye de garder le sourire mais c'est de plus en plus difficile. Ce matin en sortant de chez moi avec mon fils, je dois affronter les regards inquiets du voisinage. Avant tout se passait bien mais cette famille m'a tout simplement calomniée! Je suis devenue la "tueuse d'enfants" pour la populace locale. Pour qui a essayé toute ma vie d’être avenante ça me touche...

Un jeune, en voiture, tout à l'heure a ouvert sa fenetre et m'a insulté de "s**lope tueuse d'enfant!" Je ne l'avais jamais vu...

Par ailleurs, l'enfant en question est un adolescent de 17 ans mesurant bientôt 1m80 et connu de la justice. Il s'introduit chez une femme seule et l'attaque. Certes, je l'ai frappé. oui, je lui ai mis un bon coup de pied au visage qui l'a mis directement KO. Certes, il a ensuite dévaler quelques marches et s'est écrasé au sol complètement inerte. Certes, il se trouve qu'il a eu la mâchoire cassée et quelques cotes brisée mais je ne voyais pas ce que je pouvais faire d'autres. je n'ai aucune notion d'art martial, j'ai fait comme j'ai pu, je l'ai assommé avec mon pied...

Je vous avoue avoir peur de déposer plainte, pourtant, c'est surement la meilleure solution. Merci Astya pour le numéro du ministere de la Justice, je le garde au cas où. Je me suis manifestée auprès de l'école et je leur ai raconté les faits. J'ai l'impression qu'ils ne prennent pas les faits au sérieux.

La seule solution provisoire que j'ai trouvé et de retourner un temps...chez ma mère...Pour moi qui est quitté le cocon familial à l'age de 18 ans je vis ça comme une véritable humiliation mais je dois prendre sur moi et protéger mon fils.

Voili voilou

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3400
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Kerniou » jeu. 20 juil. 2017, 0:12

Chère Isabelle,
Je suis tout à fait d'accord avec Astya et Papillon !
C'est vous la victime et vous avez à vous protéger ainsi que votre famille. L'idée de contacter les enseignants de votre enfant me paraît judicieuse. Il est important qu'il entende une autre voix que la vôtre condamner les faits et agissements dont vous êtes la victime.
Si votre moyen de défense n'a pas été déclaré excessif par la police, vous étiez en état de légitime défense ...
"Il ne faudrait pas prendre les canards sauvages pour les enfants du Bon Dieu"... disait, à juste titre, le Général de Gaulle ...
Bon courage à vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
isabelle75
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 18 juil. 2017, 15:00
Conviction : catholique

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar isabelle75 » jeu. 27 juil. 2017, 16:06

Bonjour à tous,

Je viens juste vous donner quelques nouvelles. Nous avons donc déménagé chez ma mère en attendant de trouver une solution plus durable. C'est difficile mais ça permet aussi de respirer.

Par contre, je n'ai pas respiré longtemps puisque j'ai été conviée au commissariat de police où j'ai appris que mon agresseur a décidé......de porter plainte contre moi!!! Il semble que, meme s'il ne conteste pas etre en faute, j'aurais user d'une violence disproportionnée ce qui lui aurait engendrait de graves blessures.... Je tombe complètement des nus, je suis assez effondrée....

Je vais donc me chercher un avocat, quitte à avoir de lourds frais...

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1674
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar axou » jeu. 27 juil. 2017, 19:44

Chère Isabelle,

il existe certainement une association de victimes ayant des avocats à disposition car ce cas de soi-disant violence disproportionnée est très courant. En se défendant, on ne peut contrôler l'impact. Quand j'avais 18 ans, un monsieur a eu la très mauvaise idée de se jeter sur moi dans la rue la nuit avec les plus mauvaises intentions du mode et mon cerveau reptilien ayant pris les choses en main de façon très efficace, il s'est enfui le visage en sang !
Mes parents m'avaient obligée ensuite à porter plainte...

Je pense aussi que vous devez porter plainte pour menace et harcèlement de la part de cette famille... Si vous joignez une association, vous serez rassurée car ils connaissent cela par coeur et vous recevrez de bons conseils.

Vous ne parlez as de votre mari : qu'en pense-t-il ? Comment vit-il les choses ? Même s'il travaille loin, c'est quand même à lui de protéger sa femme et ses enfant et de s'en mêler...

N'oubliez pas Isabelle, l'Esprit saint est le Défenseur : priez sans cesse, tout au long de la journée l'Esprit Saint pour qu'Il vous défende et vous inspire un juste esprit de défense.
"Si Dieu est pour nous, qui est contre nous ? ", ayez confiance en Dieu.

De tout coeur avec vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
papillon
Persona
Persona
Messages : 1830
Inscription : sam. 25 juil. 2009, 3:21
Conviction : L'Amour sans conditions
Localisation : Les belles Laurentides, Province de Québec

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar papillon » jeu. 03 août 2017, 2:58

Bonjour Isabelle,
Par contre, je n'ai pas respiré longtemps puisque j'ai été conviée au commissariat de police où j'ai appris que mon agresseur a décidé......de porter plainte contre moi!!! Il semble que, meme s'il ne conteste pas etre en faute, j'aurais user d'une violence disproportionnée ce qui lui aurait engendrait de graves blessures.... Je tombe complètement des nus, je suis assez effondrée....
Décidément, il a du front, ce type !...

Il peut toujours porter plainte, bien sûr, mais si le système de justice a encore un minimum de bon sens chez vous, vous n'avez pas à vous en faire, j'en suis persuadée.
Bien sûr, tout cela est stressant et déstabilisant, je vous comprends parfaitement, mais si vous regardez les choses objectivement, vous n'aviez pas d'autre choix pour vous protéger que d'agir comme vous l'avez fait, et surtout, vous n'aviez aucun temps pour évaluer la possibilité d'un autre choix.
Vous êtes face à un homme cagoulé surpris en flagrant délit de vol et pris au piège dans une cave sans issue.
Il se rue vers vous. Impossible de savoir s'il est armé, s'il va vous poignarder, vous assommer, vous projeter contre un mur ou vous étrangler au passage.
La seule option pour sauver votre vie est de l'enfermer dans la cave en attendant les secours. La seule façon de l'enfermer dans la cave est de le repousser au bas des escaliers. Et il n'était pas question de rater votre coup, chère Isabelle, car s'il avait saisi votre jambe, c'est vous qui auriez atterri au bas des marches, violemment, gravement blessée ou morte.
Je ne suis pas avocate, mais je ne vois vraiment pas comment vous pourriez être blâmée pour les blessures de cet homme.
De plus, il vous a fait vivre une expérience traumatisante dont vous allez prendre un certain temps à vous remettre. En ce sens, vous n'êtes pas sortie indemne de cet affrontement. Vous êtes blessée vous aussi.

Axou vous a donné de nouveau d'excellents conseils.
Entourez-vous aussi de gens de bon sens qui sauront vous réconforter et vous supporter psychologiquement. Cela est très important de ne pas se sentir seul dans une situation de ce genre.
Et au-delà de vos voisins immédiats qui vous accablent, prenez conscience que l'opinion publique serait sûrement de votre côté. C'est aussi d'un certain réconfort et cela peut vous aider à garder confiance, calmement, sans vous effondrer.

Papillon
"Puissé-je aimer le meilleur des hommes aussi tendrement que Dieu aime le pire."
Mendel de Rimanov

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8499
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 03 août 2017, 8:55


Par contre, je n'ai pas respiré longtemps puisque j'ai été conviée au commissariat de police où j'ai appris que mon agresseur a décidé......de porter plainte contre moi!!!
Bonjour Isabelle75,

Bienvenue en France…

Tout d'abord je vous félicite pour votre action contre cet individu. Vous avez défendu votre famille, vos biens et permis l'arrestation d'un malfrat mineur récidiviste. Les mineurs bénéficient d'une clémence coupable qui les invite à récidiver. Cette fois il semble condamné cela veut dire que les juges considèrent que c'est vraiment grave. C'est la première planche de salut pour ce jeune homme : il a un avertissement dans son casier et dans sa chair. Vous lui avez rendu un fiers service, peut-être le comprendra-t-il à l'avenir.

Dun point de vu catholique vous avez agi selon les indications du Seigneur : "Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison". Le Maître de maison ne laisserait pas percer sa maison en s'asseyant pour discuter avec le voleur, croyez moi bien. Donc vous n'êtes coupable de rien sauf d'avoir bien agi.

En France cela déplaît… vous voilà tueuse d'enfant…alors que vous êtes une "arrêteuse" de cambrioleur. C'est la logique de la justice française : la victime n'est jamais mis prise en compte, juste éventuellement pour en faire une coupable. Vous trouverez de l'aide auprès d'organisme qui regroupe un grand nombre de victimes-coupables tout comme vous et qui dénonce la justice actuelle comme l'institut pour la justice : au 140 bis rue de Rennes 75006 PARIS 01 70 38 24 07. Peut-être pourront-ils vous aider pour l'avocat qui pourrait vous être nécessaire (un comble !).

Je suis désolé pour les retombées incroyables que cela engendre sur votre famille. Il fût un temps où l'on vous aurait glorifié, vos enfants auraient été les fils de l'héroïne…

Je prierai pour votre famille sur d'être entendu du Seigneur qui a dit : "Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés!"
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3400
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Kerniou » jeu. 03 août 2017, 11:29

Comme le dit Axou, les agresseurs se font souvent, à posteriori, passer pou les victimes ! Comme la plupart du temps, il n'y a pas de témoins, les victimes sont lésées ...
La réponse de Paxetbonum est pleine de bon sens et son conseil judicieux.

Le manque de sanctions relève moins d'une philosophie"laxiste" que d'un manque de moyens d'accueil et pour construire de nouvelles structures susceptiles de prendre en charge les jeunes et/ou les primo délinquants.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Vianney 61
Ædilis
Ædilis
Messages : 42
Inscription : mer. 02 août 2017, 11:36
Conviction : Catholique de la Nouvelle France.
Localisation : Québec

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Vianney 61 » mar. 08 août 2017, 21:01

Bonjour Isabelle,

Dans des situations conflictuelles avec les voisins, il n'y a bien souvent qu'une seule solution (à part prier), c'est DÉMÉNAGER pour de bon. La prière de la sérénité en parle en disant qu'il est pas bon pour la santé et le moral de lutter contre ce qu'on ne peut changer (c'est à dire les autres). Il faut regarder ce que vous pouvez changer.

J'en suis rendu là également. Mais ma maison n'est toujours pas vendue. L'attente est pénible.

A propos, j'enseigne la danse également (mais de salon). J'ai vu bon nombre de ballet classiques et moderne. Mes préférés étant Coppélia et le Lac des Cygnes.

Bon courage à vous surtout ! Gardez espoir !

Vianney
Ne pas avoir peur d'aimer exagérément, car c'est la seule bonne mesure. (Christiane Singer)

Astya
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Astya » jeu. 17 août 2017, 12:58


Bienvenue en France…
Ben oui ... chère Isabelle, vous habitez sans doute en région parisienne ou la banlieue d'une grande ville ?

Il va vous falloir de la force dans cette épreuve : quelles sont vos options ?
- vous pouvez déménager : c'est peut être une bonne solution, même si c'est la plus injuste.
- vous pouvez inscrire votre fils dans une école privée : là aussi c'est injuste, pour votre famille qui va payer pour les autres, c'est le cas de le dire.
- vous pouvez rester et faire front. Utiliser la réciprocité : gueuler sur la sa*** voleuse qui élèvent ses fils pour qu'ils soient voleurs qu'on devrait leur couper la main. Faire savoir aux voisins que le jeune cagoulé s'est précipité sur vous et que le Bon Dieu lui a donné ce qu'il méritait. Mais cela dépend d'une part de votre tempérament, d'autre part de vos voisins : cela dépend de la densité de voisins hostiles que vous avez face à vous.

De plus, il ne faut pas minimiser le danger : j'ai été confrontée deux fois à des tentatives de cambriolages (mon sous sol est plein de trucs) mais les deux fois, le jeune s'est enfui précipitamment : le cerveau reptilien en général fait que la personne prise sur le fait fuit. celui là a réagi par l'attaque, sans doute parce que sa famille l'a élevé dans un esprit de violence.

Ces personnes instrumentalisent la Justice, sans doute pour obtenir des sous, sans doute aussi par esprit de revanche paranoïaque.
Pour vous défendre, il faut absolument que vous écriviez au Procureur de la République en exposant clairement tous les faits (comme vous l'avez fait dans votre premier message) : le cambriolage, la tentative d'agression, votre légitime défense (pied contre poing, aucune disproportion), et ce qu'il s'est passé ensuite : harcèlement, intimidation, insultes, calomnies. Et aussi dire les conséquences : vous avez peur de votre voisinage, vous êtes réfugiée chez votre mère; vous avez peur pour votre fils.
Cette lettre est indispensable pour faire valoir votre droit. Il faudra probablement que vous ayez un avocat : peut être qu'il y a dans votre mairie, ou dans la mairie du domicile de votre mère un service d'assistance juridique : ces services sont gratuits, il faut se renseigner en mairie. Egalement, certaines assurances habitation - responsabilité civile ont un volet assistance juridique : vous pouvez téléphoner à votre assureur pour voir si c'est le cas : dans ce cas votre assurance prendrait en charge les frais d'avocat.

Je crains qu'il ne faille pas trop compter sur les associations dans votre cas : vos agresseurs ont choisis de se poser en victimes, même si c'est odieux et ridicule, ils ont sans doute diffusé leurs calomnies auprès de certaines associations. Cela peut vous être utile de diffuser la vérité auprès de ces associations, mais cela va vous créer un travail fastidieux : donc ne vous accrochez pas, envoyez juste la copie de la lettre que vous aurez faite au Procureur.

Même si vous choisissez de déménager, il faut faire cette lettre pour la bonne marche de la Justice et pour protéger vos intérêts, c'est indispensable.

Amitiés et soutien :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3400
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Kerniou » ven. 18 août 2017, 11:25

Chère Isabelle,

Je crois, aussi, que déménagement serait la solution la plus rassurante pour vous. Dans les conflits tels que celui que vous vivez, ce sont les plus intelligents qui cèdent. Face à la mauvaise foi, que pouvez-vous faire ? Vous avez fait ce qu'il fallait faire.

Bon courage à vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Vianney 61
Ædilis
Ædilis
Messages : 42
Inscription : mer. 02 août 2017, 11:36
Conviction : Catholique de la Nouvelle France.
Localisation : Québec

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar Vianney 61 » lun. 28 août 2017, 16:15

Rebonjour Isabelle,
Donnez-nous en des nouvelles lorsqu'il y aura du nouveau.

Oui cela est humiliant lorsqu'on est obligé de déménager à cause du voisin.
Je déménage après avoir demeuré 28 ans au même endroit, suite à ce nouveau voisin "turbulent" qui m'a carrément dit de foutre le camp, et en plus il est issu de l'immigration et c'est à moi de partir.
J'ai même eu du vandalisme sur ma propriété, mais pas de preuves.

Faire des rapports de police n'a fait qu'attiser le feu dans ma situation. Même les autres voisins également très incommodés par la même situation que moi, préfèrent ne pas s'en mêler alors qu'ils pourraient m'aider et s'aider aussi. On se retrouve bien souvent seul(e) devant les injustices. Ces voisins contestent leurs constat d'infraction car ils se disent victime de harcèlement. Je suis devenu l'agresseur, tout comme l'explique Astya.

Lorsque j'étais petit et que je me chamaillais avec ma soeur, ma mère, afin de mettre fin à nos chamailles, disait tout le temps "Que le plus gentil Arrête" . Et hop tout s'arrêtait comme par magie.

Il y a du vrai dans ce que dit Kerniou. Ce sont les plus intelligents qui cèdent. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas se battre. Mais pas au détriment de notre santé. Quand d'autres solutions (ou une seule) sont possibles, il faut les envisager.....avec beaucoup d'humilité, en se disant que les agresseurs spirituellement sont les plus à plaindre.
L'ego joue souvent un rôle important dans ce genre de situation.

On dit souvent "pourquoi cela m'arrive ?" Épreuve de Dieu, ou simplement malchance ? :(
Dans mon cas cela m'a permis de me tourner vers la prière, et la pratique de ma religion comme jamais auparavant.

Bon courage !
Ne pas avoir peur d'aimer exagérément, car c'est la seule bonne mesure. (Christiane Singer)

Avatar de l’utilisateur
isabelle75
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 18 juil. 2017, 15:00
Conviction : catholique

Re: Je coince un cambrioleur et on me le reproche...

Message non lupar isabelle75 » lun. 02 oct. 2017, 16:30

Bonjour à toutes et à tous,

je viens vous conter la fin (je l'espere) de mon calvaire.

Le jugement a eu lieu et j'ai du prendre une avocate. Elle avait bien étudié le dossier et d’emblée ne m'a pas caché sa confiance quant à notre victoire...

Mon adversaire a fait valoir que je l'ai frappé alors qu'il était de dos avec une barre de fer, puis une fois au sol je l'aurais roué de coups hurlant des propos racistes à son égard (évidemment...). Mon avocate semble avoir pris beaucoup de plaisir a démonter chaques arguments prouvant que c'est totalement impossible avec les constatations médicales...(blessure à la mâchoire et aux cotes...). La juge a totalement écarté du débat ces aberrations..

Elle a ensuite conforté ce jeune homme avec les faits reprochés et je peux vous dire qu'il en menait pas large!! Elle a bien mis en avant la lâcheté de cette agression, attaquer une femme dont on sait qu'elle est seule chez elle, prendre soin de tenter de commettre son méfait lorsqu'elle est sous la douche, agir cagoulé... D'ailleurs pas évident pour une femme de se défendre en peignoir et à pied nu face à un homme cagoulé et équiipé de rangers... La juge a ensuite souligner quelque part "la chance" de ce jeune homme. Chance qu'effectivement j étais bien seule et non avec mon mari, chance que je n'ai pas pensé à me saisir d'un couteau, chance que je ne me suis pas "acharnée"après avoir pris le dessus...

D'ailleurs et évidemment je n'en ai pas fait part mais je vous avoue quand la colère m'avait donné de biens mauvaises idées. Lorsque je l'ai assommé avec mon pied et que je l'ai vu dégringolé les escaliers j'ai hésité à "m'assurer qu'il ne se relève pas" en lui sautant dessus du haut des escaliers! Je sais que c'est horrible il aurait eu certainement de gros dégats mais j'étais tellement enragée! J'ai pensé à ça car il aurait pu facilement faire sauter le verrou de la porte d un coups de pied. Dieu merci, il était déja incapable de se relever.... ces pensées m'effraient pour etre franche!

Finalement la juge l'a condamné à 6 mois de sursis et une peine d'amende de 1000€.

La roue a tourné également financièrement. Suite à de bons placements nous avons pu déménager et nous sommes dans un quartier bien plus calme, où personne ne me connait...


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités