Perdue dans mes choix de vie

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 27
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Catherine93 » jeu. 20 avr. 2017, 15:17

Bonjour

Je souhaiterais vous soumettre des interrogations qui me rongent, interrogations que je remets dans la prière.

Pour la première fois de ma vie, après avoir été longtemps précaire professionnellement, après avoir eu de grosses difficultés à me projeter, j'ai enfin décroché un contrat à durée indéterminée l'an passé. L'entreprise dans laquelle j'étais intérimaire a décidé de m'embaucher. Ce fut une grande joie !! Or, les questions commencent à fuser en raison d'un coup de foudre que j'ai eu pour un collègue marié. Sachez que je n'ai jamais eu la moindre aventure avec lui qui a déjà eu des maîtresses. J'ai des principes, vieux jeu certainement: si j'étais mariée, je ne voudrais pas que mon mari aille ailleurs ou bien qu'une femme allume mon conjoint. C'est quand même ce que je constate au travail. Puis l'amour au travail est dangereux. Malgré tout, mes sentiments ont été sincères et forts. Ce fut un emballement de jeune fille aujourd'hui largement atténué: je me suis bien rendue compte à la longue que cet homme cherchait surtout à se rassurer et qu'il n'en valait pas la peine. J'ai juste été naïve et il ne méritait pas mes sentiments entiers et sincères.

Il n'est pas le seul à chercher une aventure. Un autre collègue, adorable et peu sûr de lui, cherche à obtenir quelque chose que je ne lui donnerai pas. Il a une vie de famille.

Je suis lasse de ces jeux de séduction, de cette ambiance adultérine répétitive. Une collègue me disait il y a quelques années que "les gens n'étaient pas clairs", que tout était ambigu. Je fais du surplace, je n'avance plus et tous ces jeux si anodins pour leurs auteurs nourrissent ma solitude.

Ce qui me rend triste, c'est qu'à peine arrivée officiellement, le CDI à peine signé, j'ai déjà envie de partir pour tourner enfin la page, pour passer à autre chose, pour fuir cela. Encore un départ! Encore un! Aucune vraie stabilité.

Je souhaiterais que le Seigneur me guide, m'accompagne dans ce chemin un peu obscur, confus qui mélange lassitude quant au comportement de certains hommes séducteurs et solitude personnelle; qu'Il m'éclaire, qu'Il m'aide à prendre la bonne décision car je sais que je suis exsangue affectivement. C'est le problème majeur.

Merci à vous.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3343
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Kerniou » ven. 21 avr. 2017, 0:38

Chère Catherine,
Je comprends votre perplexité face à la drague au travail. Cet état de fait que vous retrouverez ailleurs, hélas, vaut-il la peine que vous songiez à renoncer à un CDI que vous avez eu tant de mal à obtenir ? Je ne le crois pas. Il est des choses qu'il vaut mieux écarter de votre intérêt. vous semblez décidée, déterminée ... pourquoi n'essayeriez-vous pas de ménager des moments d'échanges collectifs et de convivialité qui pourraient neutraliser la drague ... Il y a certes des brebis galeuses mais les autres ne sont pas obligés de les laisser dégrader l'ambiance de travail ni de se l'accaparer à des fins personnelles contestables ... c'est plus facile à dire qu'à faire, c'est vrai !
Mais vous pouvez peut-être faire front avec vos autres collègues à moins que vous soyez seule ce qui est beaucoup moins facile.
Dans ce genre de situation, l'humour pourrait-être efficace ... et vous permettrait de ne plus subir en silence ...
bon courage à vous !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1616
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar axou » ven. 21 avr. 2017, 11:49


Je souhaiterais que le Seigneur me guide, m'accompagne dans ce chemin un peu obscur, confus qui mélange lassitude quant au comportement de certains hommes séducteurs et solitude personnelle; qu'Il m'éclaire, qu'Il m'aide à prendre la bonne décision car je sais que je suis exsangue affectivement. C'est le problème majeur.

Merci à vous. Catherine
Chère Catherine,

c'est une bonne chose que vous soyez stabilisée en CDI, en tout cas tant que ce travail vous plait (est ce le cas ? vous ne nous l'avez pas précisé). Si vous avez tendance à être draguée par des hommes mariés, c'est peut-être qu'ils sentent chez vous une certaine solitude affective qui leur donne l'illusion que vous êtes accessible. Je pense que le vrai sujet pour vous, ce n'est pas ces hommes là (ils n'ont aucune importance et sont faciles à éconduire), c'est votre état affectif.
Vous dîtes que vous êtes "exsangue affectivement ". Qu'est ce qui peut vous aider ? vous apporter de l'amour et de l'affection ? êtes - vous aidée affectivement par des membres de votre famille ? de bons amis ? Vous mettez vous en disposition pour rencontrer quelqu'un ? Vous pouvez également vous faire accompagnée spirituellement par un prêtre, vous pouvez vous faire aider en thérapie par un psy.

Le Seigneur veut vous donner tout son amour. Lui veut que vous vous laissiez aimée par Lui, l'éclairage vient de ce coeur à coeur avec Lui.

Bien à vous,

Axou

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 233
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Alizee » ven. 21 avr. 2017, 15:09

Chère Catherine,

ne fuyez pas ! Je ne sais pas dans quel milieu vous travaillez, mais certains sont plus propices que d'autres pour ces jeux. Vous n'avez aucune certitude que la prochaine fois, ça se passera différemment. Vos collègues hommes testent la petite nouvelle, c'est vieux comme le monde, et si vous résistez, à force vous gagnerez leur estime - et la paix !
Le vide affectif vous rend vulnérable, et ils doivent certainement le sentir intuitivement. Ce n'est pas évident de vivre ce vide, cette soif d'amour, de rencontre. Le célibat non choisi est une vraie croix. Le Christ peut vous aider à la porter dans la foi. Il vous guidera vers la personne qu'il vous faudra et vous aidera à la reconnaître.
Rien ne vous interdit de chercher d'autres lieux de rencontres, dans votre paroisse, dans une association etc. Faites-vous confiance : vous avez décroché un CDI après tant de galères, rien que cela devait vous donner plein de forces et de confiance en vous.

Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 27
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Catherine93 » sam. 22 avr. 2017, 21:04

Bonsoir à tous

Je vous remercie infiniment pour vos réponses si justes et si vraies. Le milieu dans lequel je travaille est plutôt rude car c'est un milieu d'hommes. Mais cela fait plusieurs années que j'y suis, d'abord en tant qu'intérimaire et depuis l'année dernière en tant que salariée titulaire. Tout est-il si négatif? Non. Les relations avec les collègues sont plutôt bonnes et nous apprécions de nous voir. Je pense depuis quelque temps, et cela m'a été confirmé hier par une collègue, que beaucoup souffrent de la solitude liée à un célibat non choisi qui peut être douloureux et qui l'est. En outre, les conditions de travail qui sont pénibles et source de frustration nourrissent la solitude.

En ce qui me concerne, le relationnel est un échec dans son ensemble et c'est ce qui me blesse beaucoup. Je n'ai pas d'amis sur qui compter en cas de gros coup dur. L'un d'entre eux, que je connais depuis de longues années, révèle progressivement son visage au fur et à mesure que le temps passe. Il ne veut pas de problème, que les gens l'ennuient lorsque ça ne va pas alors que lui s'épanche un peu trop. Je ne le trouve pas bien courageux. D'ailleurs, il ne veut ni femme ni enfants... Après tout, c'est son droit.

On m'a dit un jour que j'attendais trop des autres, ce qui est certainement vrai. Et récemment une copine elle aussi tarabustée par une solitude qu'elle renie, m'a reproché de ne pas être dans une association, d'être trop libre. Elle vit avec un homme qui ne la respecte en rien. Elle n'est pas prête à s'entendre dire certaines choses. Elle préfère donc être mal accompagnée que seule.

Je fais remonter cette problématique des difficultés relationnelles à mon enfance. J'aimerais que le Seigneur soit le seul thérapeute. Lui sait ce que je ressens, ce que je vis. Je me confie à Lui sans honte et en toute vérité. J'ai payé un psychanalyste de longues années sans résultat aucun. J'ai arrêté il y a 9 ans car je tournais en rond. Je n'avançais plus du tout mais alors plus du tout.

Voilà quelques informations. Mais tout n'est pas si sombre tout de même.

Bon dimanche.

Astya
Censor
Censor
Messages : 114
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Astya » mar. 25 avr. 2017, 0:01

Bonsoir Catherine,

moi aussi, je pense que si votre travail vous plaît, il n'y a pas de raison pour que vous le laissiez. Décourager les importuns, sans pour autant blesser leur amour propre : vous pouvez leur dire que vous êtes catholique ? C'est la vérité, et cela leur donnera à réfléchir ?
Vous semblez assez isolée : est-ce que vous avez pensé à une activité qui vous ferait vraiment plaisir, à vous ? Peut être une activité sportive, ou artistique ou des cours de bricolage, de cuisine, d'anglais ... Un truc pour vous, ou vous pourriez rencontrer d'autres gens, des gens qui se retrouvent pour partager un centre d'intérêt.

Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 27
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Catherine93 » jeu. 27 avr. 2017, 15:02

Bonjour

Il est vrai que j'ai très peu de relations et que cela me tarabuste parfois beaucoup. Et ça ne le devrait pas. Je crois surtout que j'ai mon propre fonctionnement, ma singularité et que je dois l'accepter. Quelqu'un d'immensément engagé dans la foi me l'avait déjà dit il y a quelques années.

Pour mon travail, je le supporte parce que je n'ai pas le choix. Je travaille auprès de jeunes. Je fais beaucoup de social. Je le vis plutôt bien. Mais parce qu'il ne faut pas s'installer, parce que je suis dans cette entreprise depuis plus de 5 ans et que ça se dégrade progressivement, que ces jeunes sont de plus en plus violents et dans le refus du travail donc de l'effort, je partirai. Pas tout de suite. Non. Mais je mettrai tout en oeuvre pour bouger les choses car ça viendra de moi.

Puis-je parler de ma foi? Non. Je passerai pour la débile profonde et je fragiliserai ma position. J'entends parfois des propos très durs quant à la religion, quelle qu'elle soit. Pareil pour la famille. La haine contre l'Eglise est parfois pesante.

En analysant tout cela, la prise de conscience d'un certain isolement est douloureuse. Mais il ne tient qu'à moi de changer.

Encore merci pour votre écoute.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8445
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 27 avr. 2017, 17:25

Puis-je parler de ma foi? Non. Je passerai pour la débile profonde et je fragiliserai ma position. J'entends parfois des propos très durs quant à la religion, quelle qu'elle soit. Pareil pour la famille. La haine contre l'Eglise est parfois pesante.
"Il était suivi d'une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles, et dit: Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi; mais pleurez sur vous et sur vos enfants. Car voici, des jours viendront où l'on dira: Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n'ont point enfanté, et les mamelles qui n'ont point allaité! Alors ils se mettront à dire aux montagnes: Tombez sur nous! Et aux collines: Couvrez-nous! Car, si l'on fait ces choses au bois vert, qu'arrivera-t-il au bois sec ?"

Nous ne serons pas mieux traités que le Maître…

Pour revenir à votre touchant témoignage, je veux tout d'abord vous féliciter dans la Joie du Seigneur car vous avez tenue bon face aux tentations d'adultère.
Je vais vous parler directement, excusez-moi par avance. Etre une femme dans un milieu d'homme c'est un atout et une faiblesse.
Un atout car cela doit corriger les hommes qui vous entourent et les engager à plus de tenue.
Une faiblesse car vous devenez une 'proie' qu'ils peuvent 'chasser' même par simple plaisir.
La nature est ainsi faites que l'homme malavisé joue au chat et à la souris avec les femmes.
Mais en rien vous n'avez à fuir votre travail. C'est plutôt à ces malotrus à apprendre à se tenir.

Ensuite il y a votre solitude.
C'est une lourde épreuve pour vous.
Pour rencontrer du monde avez-vous le temps de participer à des associations caritatives ?

Je prie le Seigneur de vous accorder sa Paix et sa Joie dans le bonheur de sa Résurrection !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 245
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Marc Oh » lun. 01 mai 2017, 18:46

Bonjour Catherine,
Si j'ai bien compris la solitude vous pèse et c'est assez naturel. Vous n'êtes pas attirée par du non sérieux et c'est évidement une bonne chose. Vous auriez certainement intérêt à vous ouvrir à l'imprévu (par vous) pour favoriser les rencontres sous la bienveillante providence de Celui qui est le désintéressement par excellence. Des dragueurs "intéressés" il y en a partout... Déjà s'il sont libres c'est le minimum. Vous pouvez aussi rencontrer des gens par des points d'intérêt communs. S'ouvrir à l'imprévu et favoriser du point d'intérêt commun ne peut qu’apporter de l'air frais dans votre vie.
Dites en plus si vous voulez des "idées" d'ouverture.
Vous êtes en grande ville ? à la campagne?

à bientôt
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Catherine93
Ædilis
Ædilis
Messages : 27
Inscription : ven. 19 juil. 2013, 19:36

Re: Perdue dans mes choix de vie

Message non lupar Catherine93 » sam. 06 mai 2017, 20:07

Bonsoir

Merci pour vos messages. Je vais apporter quelques précisions sur mon travail. J'adore ce que je fais mais depuis quelques années, il devient éreintant, usant et ça participe de mon mal-être. C'est aussi pour cela que d'ici 3 ans, je veux commencer à tout mettre en œuvre pour changer un peu, pour que ma "carrière" connaisse un appel d'air. Ce n'est vraiment pas pour tout de suite. Mais c'est un projet qui, s'il aboutissait, m'assurerait une vraie sécurité de l'emploi et, pourquoi pas, une reconversion professionnelle à terme si exercer mon métier devient trop exténuant.

Je suis dans la région parisienne et je sors pas mal, pas autant que je le souhaiterais car mon travail se trouve loin de mon domicile et je me lève très tôt le matin. J'envisage de me rapprocher dès l'année prochaine pour gagner en qualité de vie. J'en profiterai pour ne pas commettre la même erreur: l'isolement progressif dû au chômage et à des difficultés personnelles.

Voilà. Si quelqu'un m'écrit que je suis pétrie de contradictions, j'approuverai. Mon désir le plus fort néanmoins est de donner un coup de collier à ma carrière. C'est actuellement ce qui prédomine. Je remets tout dans le Seigneur. Qu'Il me guide et soit toujours présent!


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 8 invités