Peine de coeur : rien dans l'Evangile ?

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
papillon
Persona
Persona
Messages : 1800
Inscription : sam. 25 juil. 2009, 3:21
Conviction : L'Amour sans conditions
Localisation : Les belles Laurentides, Province de Québec

Re: Peine de coeur : rien dans l'Evangile ?

Message non lupar papillon » mar. 11 avr. 2017, 3:25

behel971 a écrit :
mer. 05 avr. 2017, 0:30
Dans ecclesiaste, il est écrit de ne jamais s'eprendre d'une femme, ni de sa beauté. J'ai été très surpris de lire ce passage, mais en vivant aujourd'hui une terrible épreuve dans le cadre d'un divorce avec une femme que je crois être perverse et narcissique, je peux attester à tous nos lecteurs que si le mariage d'amour est un luxe occidental, la peine de coeur est universelle. D'ailleurs, certains en sont morts. Pour ma part, je prie pour trouver la paix et traverser cette épreuve car je n'ai jamais pensé souffrir autant...
Bonjour Behel,

si cette personne que vous quittez est vraiment perverse et narcissique, la relation ne pouvait être que toxique et c'est une bonne chose d'y mettre fin. Les pervers narcissiques peuvent effectivement nous tuer, nous anéantir psychologiquement et émotivement, nous vider de tout élan de vie.
La souffrance que vous éprouvez si intensément présentement ne doit d'ailleurs pas être récente et a probablement fait son nid depuis longtemps.
Quoi que vous ayez perdu, un amour, un attachement, des projets de vie, un rêve, des illusions, vous êtes infiniment plus que ce que vous avez perdu. C'est un fait et c'est de première importance d'en être conscient et de ne jamais l'oublier.
Prenez soin de vous.


@Pathos

Cher Pathos,

il y a longtemps de ça, a l'occasion d'un MP, vous m'avez glissé un mot, très brièvement, concernant la situation que vous viviez.
Je ne l'ai pas oublié, j'ai souvent pensé a vous et j'étais sincèrement peinée lorsque je percevais votre souffrance dans vos écrits sur ce forum.
Certaines personnes sont douées (je n'emploierais pas ici le mot 'affligées') d'une grande sensibilité. Une telle sensibilité peut certes nous faire souffrir, mais bien canalisée, bien vécue, bien orientée, c'est aussi une grande richesse.
Vous êtes vous aussi infiniment plus que ce que vous avez perdu.
Je me sens d'une totale inutilité en ce qui concerne l'Évangile, mais si les pensées bienveillantes des gens peuvent de quelque manière nous atteindre et nous aider, vous devriez vous sentir un peu mieux. ;)


Reçu dans ma boîte de courriel : ' La vie n'est peut-être pas le jardin de roses que nous espérions, mais tant qu'a être ici, aussi bien danser'

Chanson de Brel que j'adore, que je ne connaissais pas et que j'ai découverte sur ce forum, offerte un jour par Etienne Lorant :
https://www.youtube.com/watch?v=Fm4qezRbmxw



p.s. @ Fée Violine: Chère Fée, ne grincez pas des dents. J'ai un nouvel ordi et je n'ai pas encore trouvé le truc pour mettre un accent sur les 'a' et les 'u', des guillemets la ou il en faut et quelques autres caractères pour le moment inaccessibles. J'y travaille...
"Puissé-je aimer le meilleur des hommes aussi tendrement que Dieu aime le pire."
Mendel de Rimanov


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités