Je ne crois plus en Dieu

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
jovanni
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : mer. 08 févr. 2017, 20:58
Conviction : indécis

Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar jovanni » sam. 04 mars 2017, 14:40

Bonjour, depuis quelques mois déjà, je me poses des questions.

Ayant toujours vécu dans une famille catholique, je n'ai jamais eu à remettre en question ce qui a toujours été l'évidence pour moi, la foi faisait partie intégrante de mon existence.

Pourtant je m'interroge, pourquoi serai-je le seul à prier pour le seul bon Dieu? J'ai un ami Indien, lui aussi il est très spirituel, il a ses croyances que je respecte profondément. Qu'est-ce qui me permet de me dire que croire en la religion catholique soit d'avantage vrai que sa religion ? Mon père le prétend avec un certain dédain qui m'agace fortement..

J'ai de plus en plus du mal à croire que je suis sur le seule et unique à emprunter la bonne route comme le dit matthieu:
"Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. 14Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent." Matthieu 7:13

Je me demande si Dieu n'est pas dans toutes les religions du monde à la fois et que chaque civilisation l’interprète en fonction de ses coutumes. Car après tout, il y a des pays qui n'avaient jamais entendus parler de notre religion avant les fameuses expéditions et autres colonisations du XVI siècle.

Merci!

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 2751
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Héraclius » sam. 04 mars 2017, 16:20

Bonjour !


Je crois que vous avez là un questionnement très sain et juste. Il est évident que pour beaucoup d'entre nous, notre foi comporte une part très importante de déterminismes extérieurs ; famille, éducation, lieu de vie, classe sociale, pays, influences, cercles ont un rôle important dans le fait que nous sommes, ou non, catholiques. Et oui, il est évident que le système de pensée que nous héritons de nos parents n'est pas vrai du fait même qu'il nous a été enseigné.

Ensuite, par rapport à votre ami Indien, il est évident qu'une attitude de respect est tout à fait justifiée. Je suppose qu'il est hindou, et dans l'Hindouisme je suis certain que l'on peut trouver des vérités respectables et universelles.

Maintenant se pose aussi la question de savoir ce qui est objectivemment vrai ou non. Sur un grand nombre de sujets, l'Hindouisme et le Catholicisme s'opposent dans leurs affirmations sur la nature de l'homme, du monde et du sacré. Il y en a donc forcément qu'un seul de vrai entre les deux ; c'est à dire que soit les deux sont faux, soit l'un est vrai et l'autre faux. Les deux ne peuvent être vrais ; ce serait briser le principe de non-contradiction.

Il faut donc poser la question, tout simplement, et voir ce que la philosophie et la théologie peuvent nous dire dans leur usage de la raison ; notre héritage famillial en lui-même - c'est évident - ne consituant en aucun cas une démonstration des vérités religieuses qu'il porte.


Je crois, personnelement, que l'Hindouisme est faux en tant que système - pour autant qu'il en soit un, donc, disons, en tant que vision du monde - alors que le Catholicisme est vrai. Ce n'est pas là le résultat d'une conviction ancrée dans une réalité démontrée, mais pour autant c'est bien l'usage de la raison qui m'indique que l'Hindouisme est philosophiquement et "religieusement" peu crédible alors que le Catholicisme apparaît beaucoup plus vraisemblable.


Au fond, le fait que les gens ont des opinions différentes ne nous en apprend que peu sur la crédibilité de ces opinions. Il faut donc prendre les moyens de se poser sérieusement la question de savoir ce qui soutient la crédibilité de telle ou telle opinion. C'est ce que je vous invite à faire au niveau le plus fondamental de tous, celui des questions religieuses.


Il y a deux solutions qui semblent être présente à votre esprit au vu de votre message, et qui je pense sont fausses.


La première est donnée dans votre titre "Je ne crois plus en Dieu". Je ne pense pas que ce soit un très bon chemin, parce que l'existence de Dieu me semble très probable d'un point de vue philosophique. Je vois en effet assez mal comment on peut échapper à la la néssécité d'une cause-première fondation de l'Être.

La seconde est donnée dans la fin de votre message, et elle contredit la première "Je me demande si Dieu n'est pas dans toutes les religions du monde à la fois et que chaque civilisation l’interprète en fonction de ses coutumes. Car après tout, il y a des pays qui n'avaient jamais entendus parler de notre religion avant les fameuses expéditions et autres colonisations du XVI siècle."

Deux objections me viennent spontanément. D'une part, la raison que vous invoquez comme un argument possible "car après tout" ne me paraît pas très persuasive. Est-ce que le fait que peu de gens ont entendu parler du catholicisme relativise sa vérité et le ramène à une simple interprétation d'une communication divine universelle ? Je ne crois pas. En effet, une proposition peut être vraie sans que qui que ce soit à un moment donné n'y donne foi - par exemple, en l'an - 3000 je doute que beaucoup de gens pensaient que la Terre tournait autour du Soleil et pourtant, c'était déjà le cas. En d'autre termes, la Vérité transcende les opinions des hommes ; la réponse à l'opération 345 + 5436 est totalement indépendante de nos spéculations, elle est une et universelle, et si Madame Michu pense que c'est 6438 et bien c'est fort bien pour elle, mais a n'impacte pas la realité des chose - y compris si toute l'humanité à tort.

D'autre part, cette proposition en elle-même me parait tenir plus du voeux pieux que de quelque chose de rationnel. De façon claire, les religions se contredisent de façon fondamentale sur un très grand nombre de sujets métaphysiques, théologiques et moraux. Et ces différences, ces contradictions, ne sont en aucun cas un simple vernis de surface, comme la socité occidentale semble parfois le croire en mettant ce qu'elle appelle "les croyants" dans le même panier.

Un simple exemple : l'Hindouisme et le Bouddhisme ont une vision métaphysique proche du panthéisme. Le Catholicisme et l'Islam, au contraire, reconnaissent des distinctions objective dans le contenu de la réalité - comme la plupart des athées occidentaux aussi d'ailleurs, de façon plus ou moins consciente. Il y a là une contradiction flagrante. Autre exemple, en matière de conception de la morale : un Bouddhiste Theravada pense qu'il faut exercer un forme de compassion envers le prochain, mais le but de cette compassion est une forme de décentrement de soi-même conduisant à l'annnihilation de la conscience de soi en tant qu'individu. La compassion chrétienne, elle, est une des forme de l'Amour du prochain, conçu comme le don sacrificiel d'un individu à un autre avec aucun autre but que l'amour lui-même. La différence est fondamentale. Enfin, dernier exemple pratique : un catholique pense que le mariage est un don total et indissoluble entre deux personnes qui implique qu'elles ne forment plus qu'une seule chair dans une appartenance réciproque. Un juif met derrière le même mot de mariage une vision assez différente, et il critiquerait sans doute la définition catholique pour son manque de pragmatisme concret en insistant sur la possibilité du divorce (de la rupure du contrat) et du remariage.

Bref, on peut se demander ce que Dieu communique en commun à toute les religions puisque la plupart d'entre elles se contredisent sur à peut près tout.


En vous souhaitant une saine remise en cause, un usage renouvellé de la raison et un renouveau de votre foi en Jésus-Christ,


Héraclius -
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 581
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Localisation : Toulouse, France.

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Théodore » sam. 04 mars 2017, 19:48

Bonjour Jovanni,
J'approuve ce que vient de dire Héraclius. Pour résumer, le fait que la religion catholique soit vraie ne doit pas surtout nous conduire au dédain des autres, mais à les aimer ; nous ne sommes pas possesseurs mais témoins de cette vérité, c'est un don de Dieu, et nous voulons qu'eux aussi puissent en être les bénéficiaires !
"Oui, bonheur et fidélité me poursuivront tous les jours de ma vie, et je reviendrai dans la maison du Seigneur aussi longtemps que je vivrai." - Psaume XXIII, verset 6.

Coming Home Network International : http://www.chnetwork.org/

Pierre Carhaix
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : lun. 16 janv. 2017, 23:00

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Pierre Carhaix » sam. 04 mars 2017, 22:32

Bonjour, depuis quelques mois déjà, je me poses des questions.

Ayant toujours vécu dans une famille catholique, je n'ai jamais eu à remettre en question ce qui a toujours été l'évidence pour moi, la foi faisait partie intégrante de mon existence.

Pourtant je m'interroge, pourquoi serai-je le seul à prier pour le seul bon Dieu? J'ai un ami Indien, lui aussi il est très spirituel, il a ses croyances que je respecte profondément. Qu'est-ce qui me permet de me dire que croire en la religion catholique soit d'avantage vrai que sa religion ? Mon père le prétend avec un certain dédain qui m'agace fortement..

J'ai de plus en plus du mal à croire que je suis sur le seule et unique à emprunter la bonne route comme le dit matthieu:
"Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. 14Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent." Matthieu 7:13

Je me demande si Dieu n'est pas dans toutes les religions du monde à la fois et que chaque civilisation l’interprète en fonction de ses coutumes. Car après tout, il y a des pays qui n'avaient jamais entendus parler de notre religion avant les fameuses expéditions et autres colonisations du XVI siècle.

Merci!
Bonjour. Votre citation de saint Mathieu ne s'applique pas au choix d'une religion mais à notre façon de vivre sur la terre. Il est aisé de s'éloigner de Dieu en vivant à sa guise, alors qu'il est difficile et exigeant de rechercher Dieu à travers les actes de notre vie. Voilà ce que ça veut dire.

Sinon votre questionnement est normal et vous vous dites que finalement il est absurde de recevoir la "bonne" religion par la seule grâce de la naissance. Mais vous ne tenez pas compte de la providence divine qui connaît parfaitement les conditions de notre vie sur terre et ne nous juge pas sur ce qui ne relève pas de notre responsabilité.

Peut-être pourriez vous essayer de re-découvrir le judéochristianisme, son histoire depuis la Genèse, comprendre sa raison d'être. Vous pourriez réfléchir au relativisme : si tout se vaut, alors on fait quoi ? On ne fait rien finalement, puisqu'il n'y a pas de choix à faire, et on n'est responsable de rien. On se lave les mains de tout.

Attention au scrupule poussé à l'extrême qui finit effectivement par tourner le dos à la foi, puisqu'à la base, il y a un manque de confiance en Dieu. Et l'on se retrouve livré à ses seuls penchants, et à se fabriquer son propre Dieu.

jovanni
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : mer. 08 févr. 2017, 20:58
Conviction : indécis

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar jovanni » sam. 04 mars 2017, 23:23

@Héraclius, merci pour votre réponse! Il n'y a pas d'incohérence dans mon texte par rapport au titre, quand je disais ne plus croire en dieu, je parlais de Dieu le père de Jésus, je pense toujours qu'il y a Dieu. Mais je n'ai plus la force ni l'envie d'aller prier dans une église et de faire ma communion, j'ai l'impression que c'est vain. Pour être honnête moins je pratique ma religion plus je me sens heureux et comblé émotionnellement. Quand je regarde le soleil je me dis qu'il me fait autant du bien qu'à l'époque ou je me sentais comme enchaîné à ce dogme qu'on ma appris à pratiquer dès mon plus jeune age avec le catéchisme.
La première est donnée dans votre titre "Je ne crois plus en Dieu". Je ne pense pas que ce soit un très bon chemin, parce que l'existence de Dieu me semble très probable d'un point de vue philosophique. Je vois en effet assez mal comment on peut échapper à la la néssécité d'une cause-première fondation de l'Être.
Même si la cause première n'a pas de sens, si on considère que le créateur absolu est hors de toute temporalité. La notion de temporalité est humaine, Dieu a créé le temps comme toute chose, il n'y a donc pas de cause première, il me semble.

Pourquoi l’hindouisme vous parait peu crédible en dépit de catholicisme? Cette question m'interpelle. Si vous étiez né dans une famille Indienne traditionaliste et baigné dans cette religion dès votre plus tendre enfance, le regard que vous porteriez sur celle-ci ne serait-il pas radicalement différant? Pardonnez-moi, mais je doute de la sincérité de vos affirmations quand vous me dite trouver le catholicisme plus vraisemblable. Il me semble que vous soyez influencé.
Bref, on peut se demander ce que Dieu communique en commun à toute les religions puisque la plupart d'entre elles se contredisent sur à peut près tout.
De toute évidence il y a un tas de subtilités et de contradictions entre les religions. C'est normal, chaque pays a une structure différente, le monde est ainsi fait, nous avons tous une histoire qui façonne notre nation. Mais fondamentalement, les religions n’enseignent-elle pas toutes la mêmes valeurs? L'amour, le respect de son prochain, l'au delà, le/les dieu/x qu'il faut craindre ou vénérer. En regardant dans l'histoire j'ai l'impression que c'est le cas. Je suis loin d'être un expert, mais du peu que j'en ai observé,j'ai remarqué que les religions sont toutes pleines de bonnes intentions.

Bonjour pierre, se fabriquer son propre Dieu semble être symptomatique de toutes les religions! Enfin sauf du catholicisme il faut croire... Je trouve ce point de vu difficilement défendable pour cette raison.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 2751
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Héraclius » dim. 05 mars 2017, 1:27

Bonsoir !
Même si la cause première n'a pas de sens, si on considère que le créateur absolu est hors de toute temporalité. La notion de temporalité est humaine, Dieu a créé le temps comme toute chose, il n'y a donc pas de cause première, il me semble.
Quand on parle de "cause première" en philosophie, on est dans l'ordre de la logique, de la causalité justemment, pas de la temporalité. La nécessité d'une cause première n'induit pas qu'elle soit temporelle. :)
Pourquoi l’hindouisme vous parait peu crédible en dépit de catholicisme? Cette question m'interpelle. Si vous étiez né dans une famille Indienne traditionaliste et baigné dans cette religion dès votre plus tendre enfance, le regard que vous porteriez sur celle-ci ne serait-il pas radicalement différant? Pardonnez-moi, mais je doute de la sincérité de vos affirmations quand vous me dite trouver le catholicisme plus vraisemblable. Il me semble que vous soyez influencé.
Ah mais je ne prétend aucunement à l'objectivité parfaite ; la chose n'existe pas de toute façon. Je suis né dans une famille culturellement catholique, qui m'a donné des rudiments de religion qui m'ont profondément impactés pendant mon enfance ; je suis né en Occident, dans un pays qui a été modelé par 1500 ans d'histoire intellectuelle chrétienne ; je suis un catholique pratiquant qui évolue quotidiennement dans les shémas de la religion catholique. Prétendre à l'objectivité serait un mensonge ; il est évident que je ne suis pas prédisposé à accepter les prétentions à la vérité d'une doctrine née sur les bords de l'Indus, à l'autre bout du monde, et façonné par une culture que je connais mal.

Maintenant, une chose est l'attitude instinctive, autre est la question de l'action de la raison. La première chose qui me vient à l'esprit lorsqu'il s'agit de comparer la rationalité du Catholicisme et de l'Hindouisme est qu'au fond, c'est là en soi une question qui est déjà Catholique. Ce que je veux dire par là, c'est que le Catholicisme a toujours été une religion façonnée par l'exercice de la raison dans sa constitution et son histoire. Le Nouveau Testament est pétri de références à la philosophie grecque ; les premiers Pères de l'Eglise étaient des apologètes qui s'efforcaient de défendre de façon systématique les différents points de la doctrine chrétienne ; les théologiens scholastique passaient leurs journées dans de longues disputatio à débattre de la nature de l'Être, des possibles articulations du dogme de la présence réelle et de la relation de l'Essence à l'Existence ; le Christianisme moderne a produit Leibniz, Descartes, Kant et Pascal ; et aujourd'hui, les problématiques liés à l'athéisme contemporain ne cessent de produire des sommes sur les mérites relatifs du théisme chrétien et de l'incroyance moderne à fonder la morale, la cohérence de l'être, la possibilité du sens, et la raison elle-même.

Cette question des fondations rationelles d'une croyance, naturelle pour le Christanisme traditionnel, ne se pose absolument pas de la même façon dans une religion comme l'Hindouisme ; cette dernière est avant tout un ensemble de rituels, de traditions et de récits qui sont hérités et se vivent parce qu'on a toujours fait comme cela. Il n'y a d'ailleurs pas pensée systématique Hindou ; et certainement pas d'unité doctrinale ; on parle plus d'une culture religieuse que d'une religion au sens Abrahamique du terme. Il n'y a pas d'apologétique Hindou défendant l'existence de tel ou tel Dieu, pas de théologie systématique unissant les différentes croyances.

Ce n'est certainement pas pour dire qu'il n'y a pas d'usage Hindou de la raison - il y a une philosophie traditionnelle indienne. Mais la préoccupation de savoir si telle ou telle croyance est vraie ou raisonnable, de ce que je peux en voir, n'est pas vraiment un fait Hindou.

Or, il me semble que lorsque l'on se lance dans de grandes affirmations sur la nature de l'existence, c'est mieux de chercher à ancrer ces dernières dans une réflexion rationnelle. Or si la tradition catholique est remplie à craquer de questionnements sur la foi et la raison, la nécessité de la révélation pour fonder une morale, l'existence de Dieu et ses conséquences métaphysique, il me semble qu'il n'existe pas d'équivalent Hindou avec lequel on pourrait établir une comparaison.

Je veux bien croire en la réincarnation et au Karma, mais qu'est ce qui me prouve qu'il est raisonnable d'y croire, et que ce ne sont pas des hypothèses à éliminer au fil du rasoir d'Ockham ?

Plus spécifiquement, on pourrait poser beaucoup d'autres questions bien entendu. Toutes les formes d'Hindouisme acceptent plus ou moins le panthéisme comme hypothèse métaphysique ; or le panthéisme pose beaucoup de problèmes philosophiques, et en premier lieu celui de rendre raison de la nature fondamentalement diverse du monde. Bien sûr je ne prétend pas avoir épuisé les discussions philosophiques sur la nature du divin, mais l'hypothèse de la création ex-nihilo avec un Dieu comme acte d'être résout un très grand nombre de ces problèmes dans lesquels le panthéisme est empatouillé.

De la même manière, je crois qu'un certain nombres d'éléments qui tendent à corroborer la révélation chrétienne - la crédibilité du récit évangélique, certains miracles, etc... Tendent, par voie de contradiction, à éliminer l'hypothèse métaphysique Hindoue.
De toute évidence il y a un tas de subtilités et de contradictions entre les religions. C'est normal, chaque pays a une structure différente, le monde est ainsi fait, nous avons tous une histoire qui façonne notre nation. Mais fondamentalement, les religions n’enseignent-elle pas toutes la mêmes valeurs? L'amour, le respect de son prochain, l'au delà, le/les dieu/x qu'il faut craindre ou vénérer. En regardant dans l'histoire j'ai l'impression que c'est le cas. Je suis loin d'être un expert, mais du peu que j'en ai observé,j'ai remarqué que les religions sont toutes pleines de bonnes intentions.
Ce qui est intéréssant, c'est ce que vous mettez en avant pour parler de l'existence d'une base commune aux religions est déjà teinté de Christianisme. Ce que je veux dire, c'est que citer la morale "l'amour, le respect de son prochain" comme au coeur du phénomène religieux est une idée très abrahamique. Beaucoup de religions, comme les animismes du monde, le polythéisme de l'ancien monde, une bonne partie de l'Hindouisme, ne font aucun lien entre religion et morale. La spiritualité et l'éthique sont des domaines qui ne sont liés que dans certaines configurations. Et même parmis celle-là, certaines religions comme le Bouddhisme Theravada (le Mahayana est un cas plus complexe) ne voit dans l'action morale qu'un moyen vers une fin plus éleve (la disparition de la souffrance individuelle). Plus crucialement encore, le fait de citer l'amour en premier, comme la valeur la plus importante, est typiquement chrétien. C'est le Christianisme qui enseigne que Dieu est Amour. L'Islam, par exemple, ne dit pas cela. Allah est un noble seigneur, juste et miséricordieux ; mais il n'est pas substantiellement amour dans le sens que les Chrétiens donnent à ce mot.



En tout cas je ne crois pas pouvoir (ni, au demeurant, vouloir) vous fournir des réponses pré-machées sur tout ces grands sujets. Ils sont fondamentaux, et méritent qu'on s'y penche avec rigueur. Je ne peux que vous inviter à vous faire votre propre avis ! Donnez-vous les moyens d'y répondre : lisez, pensez !


D'un point de vue plus proprement spirituel et chrétien, peut-être que Dieu désir vous faire quitter un christianisme simplement hérité dépourvu de questionnement à un christianisme réfléchi et conscient de lui-même. Votre petit commentaire du début me fait me demander, j'espère sans offense, à quelle point le catholicisme est - ou était - chez vous quelque chose de personnel, de vécu dans l'intérieur de l'âme, de pensé. La grande phrase de Tertullien demeure "on ne naît pas chrétien, on le devient !". On ne peut pas juste hériter de la foi ; il y a un moment ou il faut se poser la question de savoir ce qu'elle est, de se demander si elle mérite qu'on la place au centre de sa vie par un acte de la volonté.


Bonne chance sur ce chemin ! Il est fascinant. Que votre choix soit libre, et qu'il soit juste.


Dieu vous bénisse,


Héraclius -
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Pierre Carhaix
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : lun. 16 janv. 2017, 23:00

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Pierre Carhaix » dim. 05 mars 2017, 10:24


Bonjour pierre, se fabriquer son propre Dieu semble être symptomatique de toutes les religions! Enfin sauf du catholicisme il faut croire... Je trouve ce point de vu difficilement défendable pour cette raison.
Je ne parlais pas des autres religions, mais de vous-même, de votre propre démarche. Après avoir supprimé la religion, vous pensez être en contact direct avec Dieu, la religion vous semblant une entrave (alors qu'elle est justement un lien qui relie à Dieu et aux autres hommes, mais passons). Soit. Mais que restera t il ? Il ne restera que vous, et l'image que vous vous faites de Dieu. Et vous serez amené très logiquement à vous fabriquer votre propre Dieu, en fonction de ce qui vous arrange, et vous replier sur vous-même. Il n'y a pas d'autre suite possible.

Pendant ce temps, votre copain qui pratique telle ou telle religion ne va pas laisser tomber ses traditions. Demandez vous pourquoi vous avez cette démarche, qui s'appuie en apparence sur une ouverture d'esprit (mais qui à mon avis révèle surtout une très grande fragilité travaillée par le scrupule et la culpabilité), et pas lui.

Chrétien du 64
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mer. 01 févr. 2017, 11:48
Conviction : Chrétien

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Chrétien du 64 » mer. 08 mars 2017, 13:36

Je me demande si Dieu n'est pas dans toutes les religions du monde à la fois et que chaque civilisation l’interprète en fonction de ses coutumes. Car après tout, il y a des pays qui n'avaient jamais entendus parler de notre religion avant les fameuses expéditions et autres colonisations du XVI siècle.

Tous les humains seront jugés par le même Dieu. Mais Dieu ne peut pas se contredire, ni dire tout et son contraire: il ne peut donc pas être dans toutes les religions. Il ne peut pas dire que Jésus est le seul chemin pour aller à lui et accepter que d'autres religions indiquent un autre chemin.
Dieu ne veut pas non plus rester inconnu parce qu'il veut avoir une relation d'amour avec sa créature. Il s'est donc fait connaître avec la Bible. Ce qui m'a convaincu que c'est bien le livre de Dieu, c'est que c'est le seul livre au monde qui a pu prédire l'avenir avec des prophéties datées et chiffrées (pas de vagues incantations auxquelles on fait dire tout et n'importe quoi). Par exemple, la date de la mort du Messie a été annoncée par le prophète Daniel 750 ans à l'avance. Et ce prophète a ajouté qu'après cela, il y aurait la destruction du temple et de Jérusalem, ce qui s'est passé en l'an 40 !... Et il y en a plein d'autres comme le nombre de pièces d'argent pour lequel Jésus serait vendu, ce qu'on allait faire de cet argent (achat du champ du potier), etc...
C'est seulement Dieu qui connaît l'avenir et si la Bible a pu le prédire si précisément, c'est sur elle qu'il faut s'appuyer ! C'est seulement elle qui peut nous dire qui est Dieu et où nous serons dans 750 ans !...

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1330
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar axou » mer. 08 mars 2017, 21:06

@Héraclius, merci pour votre réponse! Il n'y a pas d'incohérence dans mon texte par rapport au titre, quand je disais ne plus croire en dieu, je parlais de Dieu le père de Jésus, je pense toujours qu'il y a Dieu. Mais je n'ai plus la force ni l'envie d'aller prier dans une église et de faire ma communion, j'ai l'impression que c'est vain. Pour être honnête moins je pratique ma religion plus je me sens heureux et comblé émotionnellement. Quand je regarde le soleil je me dis qu'il me fait autant du bien qu'à l'époque ou je me sentais comme enchaîné à ce dogme qu'on ma appris à pratiquer dès mon plus jeune age avec le catéchisme.
(...)Cette question m'interpelle. Si vous étiez né dans une famille Indienne traditionaliste et baigné dans cette religion dès votre plus tendre enfance, le regard que vous porteriez sur celle-ci ne serait-il pas radicalement différant? Pardonnez-moi, mais je doute de la sincérité de vos affirmations quand vous me dite trouver le catholicisme plus vraisemblable. Il me semble que vous soyez influencé. Jovanni
Hello Jovanni,

moi je me suis d'abord demandé pourquoi vous postez dans "soutien dans l'épreuve", rubrique ou on témoigne d'une difficulté et ou on demande de l'aide. Pourquoi là et pas dans "théologie" ou "apologétique" , là ou chacun partage ses questions et interrogations, doutes...

Quelle est donc votre épreuve ? Vous semblez lassé de votre religion, de votre pratique religieuse traditionnelle, vous êtes "plus heureux émotionnellement" depuis que vous vous éloignez de cette pratique...

Eh bien je pense que vous avez raison de vous éloigner : on sent dans vos propos une forme d'étouffement et vous avez bien raison d'aller prendre l'air, d'aller à la recherche de ce qui est bon pour vous. Je pense que le lien à la religion chrétienne qui est le votre aujourd'hui est "pollué" dans votre esprit par des éléments qui ne sont pas porteurs de liberté. Vous reviendrez peut-être au christianisme mais de manière totalement différente... Je suis frappée du nombre de personnes qui se tournent vers le bouddhisme, se libérant ainsi d'un rapport sclérosant à la religion chrétienne et qui y reviennent plus tard, tout à fait libérés et enrichis par leur escapade orientale et découvrant l'Evangile d'un regard neuf.

Alors, le plus important pour vous me semble-t-il, c'est de garder le lien avec Dieu. Dieu tel qu'Il est, indépendamment des religions et des personnes, Dieu de Vie présent en toute chose, puisque vous croyez encore en Lui. Dieu qui ne veut surtout pas vous étouffer mais au contraire vous donner son Souffle ! Vous pouvez lui confier votre recherche, Lui demander de vous montrer son visage. A Moise, Dieu a dit au Buisson ardent "je suis celui qui suis". C'est peut-être ce "JE SUIS" que vous avez à découvrir et à accueillir en votre coeur. L'ETRE en vous même, celui qui vous donne la vie à chaque souffle, à chaque instant

Les mystiques de toutes les religions sont en lien avec ce JE SUIS. Je suis chrétienne, je crois que le Christ est le Visage de Dieu dans toute sa plénitude, mais je crois aussi que de manière mystérieuse, Dieu peut également montrer son visage à certains croyants d'autres religions. c'est une question d'ouverture du coeur des personnes. Les religions ont des points communs et des points divergents. mais les amoureux de Dieu de toute religion, eux, se ressemblent intimement, ils sont en lien avec Dieu et lui donnent leur coeur. Ils prient ensemble parfois comme le faisaient les moines de Thibirine dans le désert avec leurs frères soufis, avant d'être assassinés.

Vous pouvez lire. chercher. Dans la bible, des textes que vous n'avez pas l'habitude de lire, les prophètes par exemple; Isaie, jérémie, Osée.. les lire avec un regard vierge. Qui est ce Dieu qu'ils servent et qu'ils suivent envers et contre tout ?
Dans l'hindouisme, pourquoi pas le grand Krishnamurti ? Mathieu Ricard, ce grand prophète moderne du bouddhisme, les mystiques soufis de l'Islam comme halladj, Ibn el Arabi.. Le grand Lévinas pour la pensée du judaisme...et plein d'autres...

Vous pouvez expérimenter, aller prier et discuter en groupe à Taizé, haut lieu de l'oecuménisme chrétien, vous pouvez apprendre à méditer au village des Pruniers, haut lieu de la méditation boudhhiste...faire une retraite dans un monastère orthodoxe...
Vivre des choses différentes quoi ! Prendre l'air.

Cherchez, ce serait dommage de céder à la paresse intellectuelle sous prétexte que "toutes les religions se valent "et que donc à quoi bon. la réalité est tout autre, Dieu est bien plus grand que nos petites explications intellectuelles, quelles qu'elles soient. Comme le dit Héraclius, cette recherche est passionnante. Je vous souhaite donc un grand vent d'air frais qui vous pousse vers ce à quoi votre âme aspire le plus.

Bien à vous,

Axou

Astya
Censor
Censor
Messages : 72
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Astya » mer. 08 mars 2017, 23:59

Bonjour Jovani,
Vous soulevez une question très intéressante et vous avez eu des réponses bien intéressantes aussi.

Je me suis posée la question de la réalité des révélations diverses, une des réponses les plus satisfaisantes : dans la Bagavadgita, traduction de Shri Aurobindo, (de mémoire, citation :)
- Arjuna se pose la question : tout les braves gens qui prient un autre dieu, qui sont dans l'erreur (de son point de vue) que vont ils devenir ?
- Krishna répond : "je connais mes dévots et mes dévots me connaissent. Celui qui pratique les actions bonnes et qui prie sincèrement, quelque soit le nom du dieu qu'il invoque, il vient à moi."

J'ai trouvé dans ce livre une spiritualité très intéressante, et un souci de la justice et de la morale : insistance sur les "oeuvres bonnes".

Les réponses d'Héraclius sont pleines de sagesse,
la vérité transcende les opinions
c'est certain.
Mais quand vous dites :
Beaucoup de religions, comme les animismes du monde, le polythéisme de l'ancien monde, une bonne partie de l'Hindouisme, ne font aucun lien entre religion et morale.
c'est discutable pour le polythéisme de l'ancien monde (les autres je ne connais pas bien). Les anciens (égyptiens, grecs, romains, pour les celtes et germains on a moins de sources) pensaient en terme de paradis et enfer, et en terme de jugement de l'âme par rapport aux actions de la vie passée. Les immoraux allaient en enfer.
Le lien religion-morale ne doit pas nous masquer le lien religion-droit-morale. Les religions hébraïque (ancienne) et musulmane ont une composante juridique importante. Les religions polythéistes anciennes, dans l'ancienne Rome notamment, avait peut être un droit organisé de manière plus laïque.
Dans la religion catholique, le lien entre droit et religion a évolué vers un droit laïque.

L'amour n'est pas absent du monde ancien : Empédocle enseigne que le principe de l'univers est l'amour; Epicure, dédaigné au moyen âge parce que matérialiste, est le premier humain (à ma connaissance) à réclamer la suppression de l'esclavage.

@ Chrétien du 64
Il (Dieu) ne peut pas dire que Jésus est le seul chemin pour aller à lui et accepter que d'autres religions indiquent un autre chemin.
Il me semble que la citation est "je suis le chemin, la vérité et la vie" et pas je suis le seul chemin. Ce n'est pas anodin, parce que cela ouvre sur un questionnement plus philosophique (à mon avis) : il ne dit pas seulement que ceux qui ne le reconnaissent pas sont dans l'erreur, mais que la recherche de la vérité implique un cheminement, un travail sur soi même, que les disciples sont en mesure d'accomplir. C'est mon opinion : je ne ressens pas ce discours comme une exclusion (=celui qui n'est pas avec moi ne sera pas sauvé) mais comme une exhortation (= celui qui croit en moi peut progresser énormément).

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3099
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Kerniou » jeu. 09 mars 2017, 11:39

Axou a raison, la foi est une démarche d'homme libre, un choix librement consenti et non une obligation, ni un héritage auquel nous n'adhérons pas pleinement. Chacun ne peut que cheminer à son rythme.
Bon courage et bon vent à vous !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 608
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar pierresuzanne » sam. 11 mars 2017, 9:12

Axou a raison, la foi est une démarche d'homme libre, un choix librement consenti et non une obligation, ni un héritage auquel nous n'adhérons pas pleinement. Chacun ne peut que cheminer à son rythme.
Bon courage et bon vent à vous !

Excellents conseils.

Je me permets juste une citation de Saint Augustin :


" Avance sur ta route, car elle n'existe que par ta marche. " (Saint Augustin).


Ne restez pas immobile, les bras croisé, .... en boudant (!).

Mettez en oeuvre votre vie spirituelle, en suivant votre propre chemin, et non plus celui de votre père.
Personne n'est le petit-fils de Dieu,
mais nous devons tous apprendre à devenir directement enfants de Dieu,
c'est à dire à entrer directement en relation avec Dieu, et quelque soit la foi de vos parents.

Créez votre propre relation à Dieu !

Bonne route.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3914
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Mac » dim. 12 mars 2017, 17:44

Qu'est-ce qui me permet de me dire que croire en la religion catholique soit d'avantage vrai que sa religion ? Mon père le prétend avec un certain dédain qui m'agace fortement..
Votre père essaie d'être un exemple pour vous mais vous avez des petits conflits de génération. Il vous faut faire avec on connait tous cela. En tout cas il a fait son job puisqu'il vous transmis la foi qui sauve.

Sinon je vous averti fraternellement: Dieu n'aime pas les idôles cf évangile. Et la dessus Dieu ne rigole pas. Ne croyez pas que vous allez meller l'impur au pur sans avoir des retours. Jésus est Dieu et Dieu est Esprit et par les sacrements, son enseignement, votre charité Il vous rend possible le salut.

Prenez garde j'ai déjà vu Jésus christ. Je ne parle pas de celui que je n'ai jamais vu. Jésus est votre ami.

Fraternellement :coeur:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5999
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Je ne crois plus en Dieu

Message non lupar Cinci » mar. 21 mars 2017, 20:12

Bonjour,
Jovanni :
Je me demande si Dieu n'est pas dans toutes les religions du monde à la fois et que chaque civilisation l’interprète en fonction de ses coutumes. Car après tout, il y a des pays qui n'avaient jamais entendus parler de notre religion avant les fameuses expéditions et autres colonisations du XVI siècle.
C'est tout simplement parce que les hommes, partout sur la planète, peuvent avoir une intuition au sujet de l'existence d'un monde spirituel, de forces ou de puissances supérieures.

Mais la seule intuition ne donne pas la connaissance véritable de Dieu, son identité, sa qualité d'être, sa façon de se comporter avec nous, ce qu'il nous demande. L'intuition au sujet d'une divinité quelconque ne nous dira pas comment cette puissance devrait nous considérer tous et toutes.

C'est bien pourquoi la révélation de Dieu qui est celle de Jésus est aussi indispensable, capitale et vitale. Jésus est Dieu en personne. C'est le seul et unique être humain de toute l'histoire d'humanité qui fut jamais en mesure de nous faire connaître Dieu de la façon la plus exacte possible. Comme disait l'Apôtre Pierre, en réponse à la question de Jésus "Est-ce que vous aussi vous voudriez me quitter?": Et vers qui irions-nous, Seigneur? Tu es celui qui possède les paroles de la vie éternelle.


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Voyageur et 3 invités