Scrupules

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Scrupules

Message non lu par Scratchy » jeu. 06 août 2015, 19:55

Bonsoir à tous,

Je viens à vous car une question me tourmente depuis ce midi. Avant de développer, je précise que je suis quelqu'un de scrupuleux ce qui est très difficile à vivre par moments. Les scrupules portent surtout sur les pensées qui me traversent l'esprit avec toujours la peur d'avoir consenti à telle ou telle mauvaise pensée et d'avoir commis un péché mortel. Je suis sujet aussi à des tocs spirituels (cela vient surtout quand je me dis qu'il ne faut pas que j'ai de mauvaises pensées et paf la voilà).

Je me suis confessé ce matin, car j'avais un doute sur une pensée, et j'en ai profité pour confesser tous mes autres péchés véniels. Parmi ceux ci, mon assez grande accoutumance à internet même si la plupart du temps c'est pour regarder des vidéos religieuses ou des sites catholiques (comme ce forum) ou encore pour poster l'Evangile du jour sur facebook (c'est une manière que j'ai trouvée pour annoncer l'Evangile à mes proches car je sais qu'au moins une personne le lit quasiment tous les jours)

A peine deux heures après ma confession, me voilà qui retourne sur internet (toujours pour la même raison) et vais sur deux ou trois sites. Et là, je me dis en mon esprit que c'est quand même limite de retourner si rapidement sur internet après avoir l'avoir confessé et me dis que ce n'est pas très respectueux pour Dieu du fait que je n'essaie pas de résister. Tout d'un coup, vient en mon esprit la phrase "Je m'en f.....de Dieu" ou quelque chose dans le style et décide de poursuivre quand même la navigation. Sur le moment, je n'ai pas trop relevé cette phrase et ai poursuivi ma navigation environ pendant 45 secondes ou une minutes (sur un site d'offres d'emplois) tout en reconnaissant que je fais aucun effort.
Je me décide à éteindre l'ordinateur quand même et en me relevant je suis pris d'un mal être en repensant à cette phrase. Je sais que je n'ai pas spécialement bien agi en retournant sur internet aussi vite et surtout avec la réflexion que je me suis faite.

Mais le pire n'est pas ça mais cette phrase "Je m'en f... de Dieu". J'ai peur d'avoir blasphémé le Seigneur et d'avoir donné mon consentement à cette pensée par la poursuite de ma navigation....Aussitôt,quand j'ai pris conscience de cela (en me relevant) j'ai prié le Christ en lui confiant cette pensée et en lui demandant de la détruire par la puissance de sa Croix.

Mais voila, j'ai un terrible doute en ayant peur quelque part d'avoir consenti.Peut on considérer ça comme un blasphème? Comme je n'ai pas combattu en la chassant de front cette pensée, peut on considérer que j'y ai consenti? D'un côté je sais que je suis très scrupuleux et ne serait pas étonné encore une fois de plus que c'est mon cerveau malade qui me joue des tours mais de l'autre côté j'ai peur, en me disant ça, que j'essaie de me dédouaner d'un éventuel péché mortel (le blasphème j'entends, pas la navigation internet). Vu que l'un et l'autre étaient quand même liés, j'ai peur que mon consentement à poursuivre sur internet soit aussi un consentement au blasphème même, si me connaissant, pour rien au monde, scrupuleux comme je suis, je voudrais insulter le Seigneur.

Depuis, je suis dans le doute et je suis assez mal.

Merci de vos lumières.

Avatar de l’utilisateur
angelus_hibou
Barbarus
Barbarus

Re: Scrupules

Message non lu par angelus_hibou » sam. 08 août 2015, 8:39

Bonjour Scratchy,

Alors, je vous rassure tout de suite ce n'est pas Dieu que vous avez insulté en pensant "je m'en fous de Dieu". C'est le Dieu des athées à mon avis, c'est-à-dire RIEN !!! LoL !!!

Donc pas de blasphème, ce n'est pas un péché, pas mortel pour un sou...

Voulez-vous savoir ce qui vous crée cette peur de la maladie psychique : il vaut mieux dire par honnêteté avec nous, je ne parle pas des gens de votre entourage, que c'est mental, psychique ; ce n'est pas une maladie spirituelle, c'est bien plus noble ce que vous ne le croyez ce vous vivez. Ça s'appelle un combat spirituel, cela n'est pas une maladie spirituelle ; me comprenez-vous quand je dis cela ? Je pense que vous avez sûrement un problème d'estime de soi. Si vous n'avez pas froid aux yeux, vous pouvez essayer de lire partie ou totalité des "Œuvres Spirituelles" par Saint-Jean de la Croix, vous comprendrez plein de choses et vous verrez qu'il y a pire, mais il ne faut pas s'arrêter à la lecture des passages de ses livres ; il faudrait, si vous avez un peu de sou, trouver un monastère agréable ou aller régulièrement, vous verrez que là-bas c'est facile de se passer d'internet, ainsi vous pourrez vous rapprocher de la source divine et savoir ce que Dieu attend de vous, quel genre d'homme il veut que vous deveniez, car, non, la vie ne dois pas s'arrêter là où elle en est. Car je crois clairement que "Dieu te Cherche" et qu'il a un cadeau à t'offrir, un Vrai !

Dieu, lui, vous offre la possibilité par vos épreuves actuelles, qui durent depuis peut-être trop longtemps, et c'est vrai, mais c'est le temps utile pour que Dieu vous "détartre" le cœur et l'esprit. Dans votre malheur, vous avez énormément de chance, car Dieu vous offre la possibilité de devenir un de ses chéris, quelqu'un de très important, avoir la possibilité de revenir à la vie comme le décrit la Parabole du "fils prodigue" est un cadeau sans valeur, c'est comme redevenir le Roi du Royaume dont on nous a chassé illégitimement, illégalement.

Sachez que vous devez commencer peut-être par faire plus de bonnes actions, puisque vous essayer de devenir évangéliste et sauveur via le web, il va falloir ne pas avoir peur du ridicule en sortant de chez vous pour proclamer en face à face les évangiles, non pas en les récitant à des inconnus, mais en vivant du pain de la Parole par des témoignages, et peut-être le vôtre plus tard (et oui !! quel cadeau vous aurez à partager avec les gens !!). Sortez, n'ayez pas peur de parler de votre foi à des jeunes (par exemple, des étudiants en perte de repères), aussi, vous pouvez essayer de passer du temps à causer à des sdf qui font la manche, c'est très facile, au début on dit un peu n'importe quoi, en revanche là au plus prêt des pauvres et de la misère, vous allez peut-être "voir" la Vierge Marie briser le démon devant vous, car le démon, lui il aime le luxe, et Marie est l'Amour Pur bien loin du matérialisme mais l'évangélisation des mendiants est un sujet très vaste, je ne vais pas non plus m'amuser à vous décrire toutes les grâces que Dieu peut répandre pour les gens autour de nous si on "va aux périphéries" : internet, c'est pas vraiment un "sentier battu", cela ne s'appelle-t'il pas les "autoroutes" de la communication, comme celles du succès, vous ne les aimez pas les gens qui passe leur temps sur ces autoroutes, n'est-ce pas ?

Dieu vous offre la possibilité, grâce aux Evangiles et au travail chrétien que vous effectuez plusieurs heures par jour sur internet, de briser vos chaînes : les chaînes que le démon utilise pour vous faire fléchir.

Dieu veut que vous plongiez au fond de votre âme pour que vous découvrez la perle du Saint-Esprit qui loge dans votre cœur, si petite soit-elle pour le moment. Je l'ai vécu et cette plongée est périlleuse car il faut traverser les pièges et les abîmes de l'enfer (ce n'est pas votre addiction le problème, mais le démon qui ronge votre esprit).

Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Scrupules

Message non lu par Scratchy » jeu. 27 août 2015, 11:16

Bonjour,

Tout d'abord,je vous remercie (un peu tardivement) de votre réponse. Ces scrupules me gâchent effectivement la vie, et j'ai beau savoir que je suis scrupuleux, rien à faire je me pose des questions de savoir si tel ou tel acte est un péché ou non.

Il faut dire que j'ai une peur bleue de l'Enfer et donc du péché mortel en raison de lectures que je fais ici et là dans lesquelles on décrit l'Enfer et la condition des damnés (ce qui m'horrifie même si j'avoue que j'ai du mal à m'imaginer l'étendue de l'éternité). J'ai tellement peur de ne pas être sauvé que du coup je me pose la question de savoir si je suis en état de péché mortel, j'ai l'impression par ailleurs qu'il est très facile d'en commettre un, ce qui n'est pas pour me rassurer (avec la peur supplémentaire de faire des communions sacrilèges).

A ce titre, une pensée me tracasse depuis hier soir. En effet, hier en fin d'après midi, j'ai assisté à une messe pendant laquelle on a communié au Corps et au Sang du Seigneur.
Au moment de la communion au Sang, j'ai vu qu'une dame d'un certain âge (qui était deux ou trois personnes avant moi) avait gardé son hostie en main pour la tremper elle même dans le calice. Sur le moment, ce geste m'a interpellé et j'ai même hésité à communier au Sang du Christ après ça mais l'ai fait quand même.

Quant je suis rentré chez moi, j'ai vérifié et lu que cette pratique de tremper soi-même l'hostie consacrée était vivement réprimée par le document du Saint Siège "Redemptionis Sacramentum". Je pense sincèrement que cette personne ne connaissait pas cette instruction même si évidemment je ne pourrais pas l'affirmer avec certitude.

Toujours est -il que pensant à ça, je me suis dit dans ma tête " Il y a des choses plus graves" pour Dieu. Mais depuis cette pensée me trouble car même si je sais qu'il s'agit du Seigneur qui est présent dans la Sainte Eucharistie, j'ai l'impression de relativiser l'Eucharistie par cette pensée, et donc de porter atteinte à la sainteté de Dieu, d'autant plus qu' à l'heure où je vous écris, je continue à penser qu'il y a des choses plus graves (bien que je reconnaisse la gravité d'un tel abus que je ne cautionne pas évidemment). Du coup, cette pensée me trouble car j'aimerais m'en défaire car j'ai le sentiment de relativiser la gravité de ce geste ( comme si en me disant cela, je me disais que ce n'était pas grave).

Pensez-vous que cette pensée soit constitutive d'un péché mortel? Si vous pouviez m'éclairer sur ce point, je vous en serais reconnaissant.

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Scrupules

Message non lu par axou » jeu. 27 août 2015, 11:47

Cher Scratchy,

je vous propose de lire (ou relire)" Histoire d'une âme âme " de Thérèse de Lisieux. Thérèse a été atteinte par la maladie des scrupules pendant un an, à l'adolescence, et elle en a été délivrée. Vous pouvez donc en être délivré aussi. Car il 'agit bien dune pathologie, d'une maladie spirituelle (peut-être aussi psychologique) qui est à guérir.

Je vous conseille de demander l'intercession de Thérèse, ainsi que celle de l'archange Raphael en relisant le Livre de Tobie.
Votre vie est gâchée par ces scrupules incessants qui vous empêchent de vous ouvrir pleinement à l'amour de Dieu notre Père qui vous aime avec une telle tendresse !!!
Il ne vous demande que de vous blottir dans ses bras et de vous abandonner en Lui.

Bien à vous,

Axou

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Scrupules

Message non lu par Jeremy43 » jeu. 27 août 2015, 13:23

Bonjour,

Ne vous tracassez pas, vous avez la volonté de servir Dieu, on ne peut pas pécher mortellement dans ce cas car le péché mortel requiert un plein consentement "je sais que c'est mal mais je le fais quand même". Je pense que les scrupules viennent comme l'a dit Axou de blessures qui nous empêchent de croire qu'on puisse être aimé si nous ne sommes pas parfait (dans le cas de Sainte Thérèse c'était sans doute le décès de sa maman), du coup au lieu de se tourner vers la personne qui nous aime, en l’occurrence le Christ, on se tourne vers soi pour extirper tout ce qui pourrait l'empêcher de nous aimer alors que c'est impossible car seul Jésus ôte le péché. Il faut se tourner vers Jésus et Lui faire confiance, ce qui est bien plus dur qu'on ne le pense car quand on a été blessé on a tendance à s'enfermer comme une huître. Ce qui est sûr c'est qu'il ne faut pas vous attendre à voir Jésus débarquer comme un guerrier dans votre coeur (sauf grâce spéciale comme Sainte Thérèse, toujours possible), Il est bien trop tendre pour ça, Il vous ouvrira petit à petit le coeur, il faut prendre le temps. Menons une vie droite, prier (vous pouvez à ce sujet réciter les Oraisons de Sainte Brigitte, qui ont été reconnues par le Pape Pie IX, elles pourront vous apaiser par rapport à la peur de l'enfer), l'Office Divin qui nous tourne vers Dieu, l'Oraison aide aussi beaucoup et communier le plus souvent qu'on le peut.

J'étais comme vous et je crois que je m'en sors parceque je reconnais ce que je suis et j'apprends que Dieu m'aime comme je suis avec toutes les imperfections de mon âme, il ne faut évidemment pas faire n'importe quoi mais Il ne nous demande pas des miracles non plus, s'Il avait voulu Il aurait pu créer des anges d'une pureté absolue, mais Il nous préfère nous.

A ce sujet, voici une histoire qui s'est passé avec le Padre Pio, elle va vous plaire :
Personne n'ignore l'aventure du Dr Francesco Ricciardi, athée militant, qui pendant des années avait mené une campagne diffamatoire contre la religion et le capucin stigmatisé. C'est qu'il était bien placé pour voir, le docteur. A deux pas du couvent, à San Giovanni même, près de ce foyer d'obscurantisme et cette fabrique de charlatans ! Il réunissait les notables du bourg pour leur faire entendre raison. Brandissant la science, il pourfendait les "frati" tant et si bien qu'il eut l'honneur de mettre sur pied une vigoureuse opposition.

Padre Pio souffrait et se taisait.

Finalement, après des années, vint l'heure des représailles. Les serviteurs de Dieu ont leur façon de se venger : en voici un exemple. Le docteur tomba malade, ses collèges diagnostiquèrent d'un commun accord le cancer de l'estomac. Trop tard pour une opération !
Un beau jour, la nouvelle se répandit que le Docteur Ricciardi était à la mort.
Or, on l'aimait dans le pays, tout athée qu'il était, car il soignait les pauvres pour rien et avait un coeur généreux. Les paysans accoururent de toute part et se mirent à prier, à genoux et en pleine rue pour qu'il se reconciliât avec son Dieu.

Le Curé, Don Giuseppe Principe, prit son courage à deux mains et s'approcha du moribond.

- Non voglio preti ! hurla celui-ci avec rage et, pour rendre son refus plus éloquent, il lança au curé une pantoufle en pleine figure

Nullement découragé, Don Giuseppe insista.

- Fichez moi la paix, criait le malade. Seul, Padre Pio pourrait me confesser. Mais je l'ai trop offensé pour qu'il vienne. D'ailleurs, il ne peut quitter son couvent, je mourrai donc comme j'ai vécu, assez !

On courut aviser Padre Pio. Vite, il se rendit à l'église, prit les huiles, et clopin clopant, ses pieds transverbérés, courut chez le docteur. Des témoins m'ont rapporté la scène.
La neige tombait drue sur la foule prosternée et sur le Père, tout perdu en son Dieu blotti sur son coeur. Que fut ce dialogue ? Quel pacte fut conclu ? A peine arrivé, Padre Pio ouvrit tout grands les bras et sourit comme lui seul savait sourire, d'un sourire d'enfant. Le vieux mécréant le dévisagea, stupéfait, son visage s'illumina : "Pardonnez moi Padre Pio".

Confessé, pardonné, administré, il aurait pu mourrir tranquillement mais la "vengeance" n'aurait pas été assez belle et, à la demande de Padre Pio, Dieu en décida autrement. Au bout de trois jours, il guérit. Le cancer disparut sans laisser la moindre trace. Ayant fait peau neuve au dehors et au dedans, le vieux lutteur changea de front se mit à pourfendre frénétiquement les adversaires du Padre Pio. Qui, en Pouille, ignore la jolie histoire du Docteur Ricciardi, ses prouesses, ses excès et son coeur d'or ?
J'espère que cette histoire vous remontera le moral ! vous pouvez aussi avoir une dévotion à Saint Michel Archange, c'est lui qui est chargé de peser les âmes lors du Jugement et c'est notre protecteur.

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Scrupules

Message non lu par Scratchy » jeu. 27 août 2015, 19:07

Merci Axou, merci Jérémy pour vos messages, j'avais vraiment (une fois de plus) peur d'avoir commis un péché mortel. Quand je suis dans cet état, je me focalise sur le péché ce qui m'empêche de voir l'amour de Dieu allant même jusqu'à me dire que je suis peut être indigne de Dieu voire même un réprouvé devenu ennemi de Dieu. Je crois que ce que j'ai pu lire sur internet (sur certains sites où on parle d'enfer ou de visions de l'enfer) n'aide pas et que j'ai une vision janséniste de Dieu ce qui me rend malheureux.J'espère pouvoir en guérir un jour.

Ce n'est pas facile à vivre et j'embête souvent ma femme avec ça en lui demandant si tel ou tel acte, telle ou telle pensée est un péché mortel. La pauvre elle a bien de la patience.

Je partage votre avis sur le fait qu'il y a sûrement également une raison psychologique, ainsi j'ai une tendance à être hypocondriaque (à ce sujet le mot cancer me fait aussi peur que le mot enfer) ce qui doit être le pendant des scrupules en matière médicale. Peut être est une peur de l'avenir, je ne sais pas. Autant je me suis toujours connu hypocondriaque (depuis au moins l'adolescence) autant les scrupules sont assez récents.

A ces scrupules s'ajoutent ce que j'appelle des tocs spirituels notamment en matière de luxure. Ayant peur d'avoir telle ou telle pensée en matière sexuelle (car sachant qu'il y a un risque de péché mortel) des pensées m'arrivent malgré moi, voire même parfois comme un réflexe, ce qui est parfois handicapant quand je parle avec des gens. Et c'est terrible quand ce genre de chose arrive avec mes enfants comme si tout ce qui était pur entraînait systématiquement une pensée de ce style.

Cela est peut être du à ma volonté de couper radicalement avec un passé, pas si éloigné, où je m'adonnais à la luxure (pornographie,etc...) mais malheureusement ça laisse des traces. Du coup, j'essaie de les laisser passer mais quand c'est insistant j'essaie de changer de pensées en visualisant autre chose.

A Jérémy,

En lisant plusieurs de vos messages j'ai vu effectivement que vous avez été touché par les scrupules. Comment cela se manifestait-il chez vous et comment en avez vous été guéri? Ne pensez-vous pas que certaines lectures qu'on peut voir sur internet parlant de la damnation, de l'enfer (dont il ne s'agit pas de nier l'existence) qui serait rempli du genre "Les âmes se perdent comme des flocons de neige "ou du jugement de Dieu peuvent contribuer, pour des âmes sensibles qui se déprécient facilement à entretenir ces scrupules?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9497
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Scrupules

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 27 août 2015, 20:36

Scratchy a écrit :
Toujours est -il que pensant à ça, je me suis dit dans ma tête " Il y a des choses plus graves" pour Dieu.

Pensez-vous que cette pensée soit constitutive d'un péché mortel? Si vous pouviez m'éclairer sur ce point, je vous en serais reconnaissant.
Cher Scratchy,

Je vais être un peu rude avec vous, pardonnez-moi.
Vous dites être scrupuleux, certains vous ont donné de bon conseils pour vous délivrer du scrupule qui est une tentation.
Il me semble vous avoir déjà transmis ce remède, je le reposte : http://lelegitimiste.hautetfort.com/lis ... 291384.pdf

Mais là où je ne vous suis pas c'est à devenir scrupuleux pour les autres !
Cette dame a-t-elle commis une faute, oui.
Est-ce un péché ? véniel ? mortel ?
C'est entre Dieu et elle.
Votre devoir ?
Priez pour demander pardon à Dieu de ce qui vous semble être la faute commise par la dame, sur l'enseignement de Notre Seigneur : 'Père pardonnez-lui, elle ne sait pas ce qu'elle fait'.
Prier Dieu pour que cette dame puisse se détourner de cette faute : 'Seigneur éclairez-la'.
Une fois tout remis entre les mains de Dieu, cela ne vous appartient plus.

Que Dieu vous accorde Paix et Joie !

@Jeremy43 : merci pour cet épisode extraordinaire de la vie de St Padre Pio !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Scrupules

Message non lu par Jeremy43 » ven. 28 août 2015, 0:29

Bonjour,
En lisant plusieurs de vos messages j'ai vu effectivement que vous avez été touché par les scrupules. Comment cela se manifestait-il chez vous et comment en avez vous été guéri? Ne pensez-vous pas que certaines lectures qu'on peut voir sur internet parlant de la damnation, de l'enfer (dont il ne s'agit pas de nier l'existence) qui serait rempli du genre "Les âmes se perdent comme des flocons de neige "ou du jugement de Dieu peuvent contribuer, pour des âmes sensibles qui se déprécient facilement à entretenir ces scrupules?
Je ne sais pas si j'en suis guéri, tout ce que je sais c'est que dans mon cas c'est de l'orgueil, fruit d'un manque d'amour et aussi d'une volonté de sauver l'autre (comme vous le décrivez, dans mon cas c'est le fruit de relations incestueuses où on n'existe que pour l'autre), je pense que le scrupule vient d'un manque d'altérité et d'humilité, l'humilité étant de reconnaître humblement ce qu'on est avec ses qualités et défauts, de remercier Dieu pour ses qualités et de combattre ses défauts avec patience et amour comme l'enseigne Saint François de Sales et surtout de savoir rester à sa place (ce que dans mon cas je commence tout juste à apprendre, c'est un vide quand on a toujours vécu pour les autres et au final à travers eux alors que Dieu souhaite notre propre réalisation et c'est en étant pleinement épanoui qu'on peut rendre les autres heureux). Comme vous j'ai eu de gros problèmes avec le sexe et comme vous j'ai des pensées mauvaises sexuelles comme des TOC (je ne les veux évidemment pas, ce qui produit une scission dans l'être, entre l'esprit qui ne veut pas et a de la colère face à ça, à ces horreurs qui passent dans l'âme) ce qui est très humiliant car pour un être spirituel c'est humiliant la sexualité et même très dégradant (ça c'est mon avis).

Je pense que c'est un manque d'amour avant tout (tout péché a d'ailleurs peut-être pour origine un manque d'amour, c'est ce que Saint François de Sales enseigne je crois), il faut apprendre à quel point Dieu nous aime de l'intérieur, il faut s'intérioriser, consacrer vraiment du temps pour soi pour se remplir de Dieu dans l'Oraison, la prière, la liturgie, la lectio Divina. Il faut apprendre à se connaître, laisser Dieu nous remplir et le trop plein de notre coeur pourra semer de la bénédiction autour de nous. Un Saint fondateur d'ordre (je ne me souviens plus de son nom) disait que nous n'avons pas à être des canaux mais un réservoir et que c'est le trop plein du réservoir qui doit alimenter nos rencontres, ainsi nous donnons réellement à l'autre, sinon une rencontre peut vite être pervers, l'autre cherchant à combler son manque à travers l'autre. J'ai remarqué que quand j'étais bien en moi avec Dieu, bien recueilli, il n'y avait plus tous ces problèmes car ils sont liés à la sensibilité, en l’occurrence les péchés blessent l'âme (qui est sensible) et notre passage sur terre est là pour que Jésus la guérisse, Il y va plus ou moins lentement, mais Il le fait si nous Le laissons agir.

Dans mon cas, je sais aussi que je dois éviter la ville, même petite, et son stress, qui joue beaucoup sur la sensibilité et la blesse encore plus, peut-être est-ce aussi votre cas ?

Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il faut faire gaffe avec ça car ça peut nous mener loin (moi je ne mangeais presque plus par peur d'offenser Dieu, j'aurai du mourir) et communier le plus souvent possible car le Pain du Ciel nous guérit, du coup maintenant je prends le risque et mon courage à deux mains pour communier car dans les paroles avant la communion on demande à Jésus sa miséricorde s'il on est pas digne et Jésus nous dit "Prenez, mangez, ceci est mon corps", pour moi y a un ordre alors j'obéis et je ne me torture plus l'esprit de savoir si je suis ou pas digne, je ne le suis pas mais j'ai besoin de Lui et je fais tout pour Lui plaire. Tant que la volonté est orientée vers Dieu, vers son service, sa Gloire (et que cela produit des actes de piété, de charité etc...) je pense qu'il ne faut pas se tordre l'esprit, on ne peut pas pécher mortellement car le péché mortel c'est hyper grave et comment pourrait-on vouloir offenser Celui que nous aimons et que nous voulons servir ici et dans l'Eternité ?

A travers ça, Dieu veut peut être, en plus de nous apprendre l'humilité, apprendre à ancrer notre foi et notre vie dans la raison et non dans le sentiment (qui est dans l'âme et donc sujet à variabilité, aux humeurs etc...), alors que la raison c'est le coeur et que le coeur est droit.

Après pour l'enfer c'est une réalité, qu'il ne faut pas nier mais craindre, mais il ne faut pas tomber dans une peur extrême car Dieu veut sauver l'homme, pas le condamner, c'est l'homme qui refuse d'être sauvé et se condamne lui même.

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Scrupules

Message non lu par Scratchy » ven. 28 août 2015, 15:24

Merci Jérémy pour votre témoignage.

La ville ne me pose pas de souci de stress particulier si je n'y reste que quelques heures (c'est autre chose d'y conduire ou d'y habiter).

Ces pensées obscènes me font vraiment peur mais des fois j'ai l'impression de les provoquer moi-même (ce qui fait que je culpabilise) bien que j'essaie de les combattre mais des fois ça prend plusieurs secondes. Par exemple, ce matin, de par mes fonctions,j'étais amené à être avec des femmes (des institutrices qui préparent la rentrée) et j'avais tellement peur d'avoir des pensées que j'évitais de les regarder. Evidemment à certains moments quand j'en voyais une dans mon champ de vision (difficile de toujours éviter à moins de rester le regard toujours par terre) et que je me disais qu'il ne fallait pas que j'aie de mauvaises pensées, PAF ça venait et ça s'enchaînait comme si le fait d'avoir la première pensée, cela faisait tomber des dominos avec d'autres pensées. Comme si mon esprit profitait de ce moment de stress pour produire le plus d'images, comme si mon cerveau se mettait en défaut.

Et comme je suis très faible par rapport à ce genre d'images (à cause de mes péchés passés), si elles m'horrifient j'ai toujours peur d'y consentir. A force ça devient vraiment envahissant et plus je me focalise sur elles en essayant de combattre (alors que je ne devrais pas) plus elles se produisent. Des fois j'aimerais vraiment ne plus devoir penser, ça éviterait ce genre de désagrément.

La question que je me pose, quand on a une faiblesse sur un point (ici les images sexuelles) doit on les combattre de front ou les laisser passer? Autant sur des pensées blasphématoires involontaires je me dis et je sais que mon coeur ne veut pas offenser Dieu et je n'ai aucune difficulté à laisser passer. Autant sur des pensées obscènes, j'ai peur d'être tenté et du coup j'ai peur d'essayer de les laisser passer (préférant les combattre de front) et qu'elles s'installent dans mon esprit.Un peu comme un alcoolique qui a peur de laisser passer les images de bouteilles de vin car il a peur d'y prendre du plaisir alors il préfère combattre en imaginant une bouteille d'eau...Je ne sais pas si je suis clair.

Par ailleurs, mon cerveau est tellement tordu, j'ai des fois l'impression qu'il génère exprès ce genre d'images pour mieux avoir le plaisir de les combattre comme s'il devait s'assurer qu'il ne consent pas, par un rejet franc plutôt que par une indifférence. Mais j'imagine que cela fait partie de la définition du TOC.

Hope
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 10 juil. 2017, 16:28
Conviction : Catholique

Re: Scrupules

Message non lu par Hope » lun. 10 juil. 2017, 16:50

Bonjour à tous !
Je suis nouvelle sur ce forum mais ce message m'a interpellé car je me retrouve presque totalement dans ce message alors je souhaiterais savoir déja : Comment allez vous Scratchy depuis 2 ans que vous avez écrit ? Avez vous trouvé une astuce pour aller mieux ? Pour repousser ces pensées ?
Amicalement

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités