L'Église inconnue

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
Orithyia
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mar. 08 oct. 2013, 17:57

L'Église inconnue

Message non lu par Orithyia » mer. 17 juin 2015, 20:45

Pourquoi certains catholiques sont-ils si intolérants vis-à-vis des autres, de ceux qui ne croient pas ou ceux qui croient différemment ? Le Christ prône la paix, la tolérance, l'amour, ceux qui se disent plus catholiques que d'autres, ceux qui prônent sur tous les toits détenir la Vérité, doivent donc parfaitement suivre le Seigneur, alors pourquoi sont-ils toujours dans le jugement, le combat perpétuel avec ceux qui sont différents ? Je ne ressens qu'orgueil et jugement dans cette Église meurtrie par les luttes sans intérêt, pour des prétendues traditions à préserver. Je m'éloigne de plus en plus de l'Église, de la communauté des croyants, du Christ et de la Sainte Vierge... Je n'arrive plus à croire, je suis totalement perdue.
Aidez-moi. Je ne me retrouve plus dans cette Église.

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: L'Église inconnue

Message non lu par axou » mer. 17 juin 2015, 22:43

Vous répondez vous même à votre question chère Orithyia !

pourquoi l'intolérance ? l'orgueil, le jugement, c'est à dire l'ego qui prend le pas sur le coeur. Nous vivons une période anxiogène alors la tendance à se refermer sur sa communauté est forte, mais notre pape nous donne de bons coups de pied dans la fourmilière !
Il y a des peurs derrière tout cela, des peurs de l'autre, des peurs de soi-même et des peurs de Dieu cachées. Nous manquons tous beaucoup de foi de toute façon et donnons trop d'importance à nos peurs.

Vous avez besoin d'ouverture ? Faites vous plaisir, répondez à votre besoin profond (qu'habite peut-être certaines blessures) et fréquentez des mouvements ouverts, choisissez une paroisse réputée pour son engagement caritatif, fréquentez des mouvements œcuméniques et inter-religieux. J'ai fréquenté les mouvements inter-religieux pendant 10 ans et cela m'a apporté un très grand bonheur.
Un jour que je m'inquiétais sur le forum d'une amie qui ne respectait pas l'Eucharistie (elle communie sans avoir été baptisée), un frère du forum m'a conseillé de redoubler de respect pour l'Eucharistie. Eh bien je vous dis la même chose : face à la peur et à la fermeture, redoublez de foi et d'ouverture, engagez vous aux frontières de l'Eglise en gardant un pied dedans et un pied à l'extérieur et ne cherchez pas à croire, vivez la joie de l'ouverture, là ou l'Esprit vous appelle. Car votre grande frustration recèle sans doute un appel.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: L'Église inconnue

Message non lu par Héraclius » mer. 17 juin 2015, 23:44

Orithyia a écrit :Pourquoi certains catholiques sont-ils si intolérants vis-à-vis des autres, de ceux qui ne croient pas ou ceux qui croient différemment ? Le Christ prône la paix, la tolérance, l'amour, ceux qui se disent plus catholiques que d'autres, ceux qui prônent sur tous les toits détenir la Vérité, doivent donc parfaitement suivre le Seigneur, alors pourquoi sont-ils toujours dans le jugement, le combat perpétuel avec ceux qui sont différents ? Je ne ressens qu'orgueil et jugement dans cette Église meurtrie par les luttes sans intérêt, pour des prétendues traditions à préserver. Je m'éloigne de plus en plus de l'Église, de la communauté des croyants, du Christ et de la Sainte Vierge... Je n'arrive plus à croire, je suis totalement perdue.
Aidez-moi. Je ne me retrouve plus dans cette Église.

Il faut distinguer deux choses, à mon avis :

- Juger les actes. C'est le rôle de l'Eglise de désigner ce qu'est le péché, l'immondice, l’orgueil humain. L'Eglise est une machine de guerre spirituelle, un navire de guerre qui livre un combat perpétuel contre le Démon, contre le Néant, contre l’absence d'Amour. Le Christianisme est une religion de la radicalité absolue, du rejet total du mal ; l'Amour ne souffre pas la compromission. Il n'y a aucune tolérance du péché. Le péché est toujours mauvais, toujours abject. Chacun de nos actes mauvais crucifie le Christ. Jésus prêchait certes la paix des armes, du sang et de la haine, mais c'est un guerrier de l'esprit, qui est venu apporter le glaive et non la paix (Matthieu, 10, 34). Nous devons haïr la part de mal qui est en nous, nous revêtir des armes de la Sainte religion (Voir la fin de la Lettre aux Éphésiens) pour combattre ce que l'Eglise désigne comme le mal. L’Orgueil est un mal, la Colère est mal, la Gourmandise est un mal, la Luxure est un mal, etc...

- Juger les personnes. Là, l'Eglise ne s'avance pas. Elle nous hurle au contraire dans toute sa Sainte Tradition : Ne regarde pas les péchés de tes frères, seul les tiens importent ! Ici, la tolérance prend un autre sens : il faut toujours accepter et aimer, et ne jamais prétendre juger ce que nous ne pouvons pas juger, c'est à dire l'autre !


Et bien sûr, l'homme est pécheur. Il ne cesse de juger les autres, prêtre ou laïc, croyant ou athée. Oui, l'Eglise est pécheresse ! Le premier Pape renia le Christ lui-même. Ça annonce la couleur, si je puis dire. Nous sommes toujours enténébrés par le péché, même le pape, même les saints sur la terre ! Et l'Eglise est humaine, dans tout ce que cela implique de beau mais aussi de mauvais.

Les apôtres étaient une bande de bras cassés, orgueilleux, incapables de comprendre le message du Christ, cherchant à savoir lequel d'entre eux est le meilleur et plus intéressés par le repas du soir que par la nourriture spirituelle du Christ. Et pourtant, c'est eux, les premiers évêques ! C'est eux, la première Église !



Je vous invite à donner des exemples plus concrets pour progresser dans notre réflexion. :)
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2366
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: L'Église inconnue

Message non lu par poche » ven. 19 juin 2015, 8:06

Nous sommes tous des pécheurs. Certaines personnes ne parviennent pas, d'une manière et d'autres dans un autre. Personne n'est parfait.

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: L'Église inconnue

Message non lu par pierresuzanne » lun. 06 juil. 2015, 13:02

Orithyia a écrit :Pourquoi certains catholiques sont-ils si intolérants vis-à-vis des autres, de ceux qui ne croient pas ou ceux qui croient différemment ?
Bonjour Orithyia,

Je ne sais pas si mon conseil peut vous aider, mais je me souviens de ce que m'avait dit un prêtre dans mon jeune temps :
" Quand nous sommes indigné par quelque chose, ce peut être le signe d'un appel du Seigneur. "

Pourquoi ne pas vous rapprocher d'un service d'Eglise qui vous permette de pratiquer la tolérance et en particulier envers ceux qui croient différemment. Par exemple, vous pourriez vous inscrire au Secours Catholique pour aider les pauvres. Je sais, qu'en particulier dans les grandes villes, le secours catholique vient en aide à de nombreux immigrés en situation plus ou moins régulière et dont beaucoup ne croient pas du tout dans les dogmes catholiques.
Il y a aussi de nombreuses associations caritatives aux services de gens qui ne croient en rien, malades, SDF : autant de lieux où la foi catholique n'est pas très visible.

Exercer la vertu que l'on reproche aux autres de ne pas pratiquer, est une façon concrète de la faire grandir dans l'Eglise. Nous vivons dans la Communauté des Saints : la vertu que vous faites grandir sert donc au Corps entier, qui est l'Eglise.


Bien cordialement à vous.

Pierre-Elie.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Avatar de l’utilisateur
Salomon Rex
Prætor
Prætor
Messages : 179
Inscription : lun. 21 juin 2004, 21:08
Localisation : In Iustitia Dei
Contact :

Re: L'Église inconnue

Message non lu par Salomon Rex » lun. 03 août 2015, 19:24

[Ce fil a été divisé pour reprendre le sujet initial. Nous demandons aux intervenants de désormais répondre spécifiquement à Orithyia qui avait ouvert ce fil pour obtenir un soutien et uniquement à elle. Merci.]
Simplicitas et aequitas servabunt me quia expectavi te
Ps XXIV

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités