Ma maman s'en va...

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2537
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par Nanimo » lun. 13 juil. 2015, 23:50

Nous restons en union de prières pour votre Maman, Camino. Courage. :)
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13459
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par etienne lorant » mar. 14 juil. 2015, 14:43

Je comprends ce que vous vivez. Je l'ai vécu lors de la fin de mon père, Gabriel. Il avait refusé par avance tout acharnement thérapeutique, mais il ne voulait pas non plus entrer dans une maison de repos en compagnie de ma mère... ce qui n'a pas permis d'agir plus vite. Il a fallu une mise en demeure du responsable de la gériatrie pour mettre fin à l'acharnement thérapeutique. Le lendemain, il a pu prendre dans ses mains les mains de ma mère et lui dire : "A présent, je suis heureux..." Parole extraordinaire. Deux jours plus tard, le téléphone a sonné et c'est moi qui ai reçu l'annonce de son décès.
Déjà à ce moment, je m'étais engagé (sans y penser) à suivre aussi ma mère - et jusqu'au bout.

Vous obtiendrez de nombreuses grâces. Il ne vous est pas possible de vous en rendre compte tout de suite. Avancez un pas après l'autre, demandez et vous recevrez...

Votre partage est d'une sincérité et d'une force exceptionnelles...

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
djodie
Barbarus
Barbarus

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par djodie » sam. 25 juil. 2015, 0:08

Cher Camino,
C'est avec plaisir et émotion que j'ai pu lire ce soir tous ces échanges et ce soutien que vous avez pu trouver ici, puis auprès de proches. Beaucoup d'entre nous aimeraient avoir le courage que vous montrez ou avez montrez face à cette épreuve qui semble aujourd’hui vous avoir "grandit". Toutes les personnes en fin de vie aimeraient pouvoir bénéficier d'un tel accompagnement, plein de respect et d'amour. Vous ne devez cependant pas oublier que peu de personnes ont la force que vous avez pu déployer ou démultiplier pour le bien être de votre maman. Il ne faut pas toujours en vouloir aux personnes absentes. L'absence révèle quelques fois l'incapacité à affronter la douleur. Elle ne signe pas forcement le détachement . Les liens familiaux sont souvent compliqués ou incompréhensibles. Beaucoup disent que derrière ces conflits, se règlent des histoires de cœur, de ressentis. Je pense qu'il ne faut pas l'oublier, en parler et s'unir face à l'épreuve. Je pense qu'il faut aussi ne pas vous oublier et ne pas hésiter à réclamer du soutien. Vous savez aujourd'hui que vous n'êtes plus seul et vous avez certainement compris ce qui est essentiel.

camino
Censor
Censor
Messages : 191
Inscription : sam. 21 mars 2009, 22:46
Localisation : nord (59)

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par camino » jeu. 03 sept. 2015, 13:16

Encore une fois, merci pour vos réponses et vos prières.

Hier le médecin de ma maman m'a parlé. Sans surprise, il m'a expliqué qu'on arrivait dans la phase "palliative" de la "fin de vie". Ce n'est bien sûr pas du tout une surprise. Là où c'est plus délicat, c'est que le médecin m'a annoncé que ma maman ne pourrait bientôt plus se nourrir, sans le recours à une intervention et à la pose d'une sonde. Hors, le médecin m'a fait comprendre qu'il ne s'agissait là que d'une possibilité, et qu'il était également possible de ne pas réaliser cette opération. De laisser ma mère s'affaiblir faute d'alimentation, jusqu'à ce que la vie s'en aille. Avec la douleur, mais pas au milieu d'elle.

Le mot d'euthanasie n'a pas été prononcé, je doute qu'il le soit jamais. Il était plutôt question de limiter le recours à des traumatismes chirurgicaux et médicaux, de soulager des douleurs de plus en plus importantes. Ma maman étant lucide, le médecin m'a confié le soin d'essayer d'obtenir de sa part un avis, une volonté. Comme elle ne peut plus parler ni se faire comprendre intelligiblement, il va falloir entamer une discussion dont les seules réponses pourront être "oui", ou "non"...

Je vis depuis hier avec les images terribles qui s'entassent dans l'affreuse balance du doute : attendre que les muscles l'étouffent dans quelques semaines, au contraire la priver de nourriture dans les jours qui viennent. L'idée même d'aller lui en parler est évidemment pesante, c'est pourtant mon devoir, même si le chagrin trouble ma lucidité dans ces heures douloureuses.

En dernier ressort, si je ne peux obtenir son avis ou si la lâcheté me ferme la porte de ses souhaits, et étant désigné personne de confiance, ce sera à moi de "décider". De quand. De où et de comment. Je n'avais pas imaginé cette situation à vrai dire et si chacun aurait une réponse nette à priori, face à la situation je ne suis plus si sûr de rien.

Merci de m'avoir écouté. Merci pour vos prières.

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1746
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par Marie du 65 » mar. 08 sept. 2015, 12:43

Bonjour Camino,

Votre Maman s'en va tout doucement, n'ayez pas peur elle sera accueillie par tous ceux qu'elle a aimé!!!

Ne culpabilisez pas, cette décision est très difficile à prendre, lorsque ma Maman est partie on m'a demandé si il fallait arrêter de la nourrir(elle était branchée de partout), elle souffrait beaucoup, son visage se crispait sous la douleur, j'ai prié avec elle, un dernier Je vous Salut Marie!!!, puis on m'a appelé de nouveau dans le couloir j'ai répondu "Faites ce qui sera le mieux pour elle", elle avait des piqûres de Morphine pour atténuer la douleur, elle est donc partie deux jours après un sourire sur les lèvres.
A ce moment là j'ai su qu'elle était sauvée!!!

Courage à vous et quelque soit la décision qui sera prise ou peut-être déjà prise dites vous que vous avez été ce Fils admirable pour votre Maman!!!

Je continue à prier pour vous!!

Marie
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par axou » mar. 08 sept. 2015, 12:59

Cher Camino,

je prie pour vous en cette période cruciale. Je prie pour que la Vierge Marie prenne en main les opérations pour le grand passage de votre Maman.

Concernant le fait de poser une sonde ou pas. c'est en effet à votre Maman de décider. Si elle ne peut pas le décider, je vous donne mon avis en toute franchise puisque vous nous le demandez : poser une sonde gastrique à une personne en fin de vie, c'est de l'acharnement thérapeutique. Cette personne a le droit de partir en paix, sans souffrances en plus. On va certainement la mettre sous sédation et elle va partir en douceur. Ce n'est pas de l'euthanasie, c'est accepter que la personne parte en son temps, sans la prolonger.

Quel sens cela a de prolonger une personne mourante ? pourquoi ? pour qui ? pour quelle raison ?

Mon père a vécu sous sonde gastrique pendant quelques mois avant de pouvoir à nouveau se nourrir. C'était très douloureux, il nous a prévenu qu'en cas de récidive (cancer de la gorge), il refuserait catégoriquement la sonde, nous avons tous accepté bien sur et quelques années plus tard, il est parti sous sédation, au milieu de nous autour de son lit, en un très beau moment de paix et de communion, un moment de grâce. Oui, la mort d'un être cher peut être un temps de grâce.

Que Dieu vous donne sa paix cher Camino, je vous porte en ma prère, intensément.

Axou

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2537
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par Nanimo » mar. 08 sept. 2015, 13:47

En union de prières, Camino, que le Seigneur vous éclaire et que votre Maman s'en aille en paix.
Comme dans les messages ci-dessus, le recours à la sédation profonde (Loi Léonetti, un bonhomme qui était médecin), est ce qui s'impose dans le cas de souffrances cruelles (l'étouffement inéluctable), toutes aussi cruelles qu'inutiles puisqu'elles débouchent sur la mort.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par le fureteur » mar. 08 sept. 2015, 15:25

Ma maman est partie vers le Seigneur il y a 6 ans. Elle était âgée, avec un Alzheimer. Elle était en soins de longue durée en maison de retraite. Je leur avais demandé de ne pas procéder à des "expériences". Il m'a été répondu que cela n'était jamais fait sur des personnes âgées et que si son état s'aggravait ils feraient tout pour qu'elle ne souffre pas (ce qui a été fait). Elle s'est éteinte dans son sommeil.
Faites ce que les spécialistes vous conseillent. Ils "savent" mieux que nous. La loi Léonetti est acceptée par l'Eglise. Depuis longtemps elle lutte pour que le malade ne souffre pas et qu'il parte en paix sans s'en apercevoir.
Bon courage Camino et surtout quelle que soit l'issue ne culpabilisez pas.
Union de prières.

"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4433
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par Kerniou » mar. 08 sept. 2015, 17:42

Cher Camino,
IL n'est pas à exclure qu'à un moment ou l'autre votre mère refuse la nourriture. Il est possible qu'elle n'éprouve plus ni la faim ni la soif.
Les services de soins palliatifs sont vigilants et attentifs. Ils tiendront compte de vos souhaits. Les personnels sont formés pour accompagner les patients et leur famille. N'hésitez pas à leur faire part de vos doutes et questionnements.
Bon courage à vous.
En union de prière
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

camino
Censor
Censor
Messages : 191
Inscription : sam. 21 mars 2009, 22:46
Localisation : nord (59)

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par camino » mer. 09 sept. 2015, 19:44

... Vous vous doutez bien que vous parler, comme vous lire, est un réconfort important. Une fois de plus, je me suis trompé, j'ai vu le côté sombre des choses, je me suis laissé aller au chagrin plutôt qu'à la vie, au désespoir plutôt qu'à l'allégresse, à l'épanchement plutôt qu'à la sérénité. Hors la vie, une nouvelle fois, m'a offert une leçon à un endroit et dans des circonstances qui s'y prêtent bien peu à première vue.

J'ai profité hier d'un moment de calme pour prendre mon "courage" à 2 mains et tenter d'obtenir la volonté de ma maman. Faut-il expliquer ce qu'est l'émotion qui vous serre la gorge à ce moment là ? Et me voilà donc dans la chambre, donnant quelques nouvelles, tournant autour du pot, cherchant une façon d'entamer la conversation dont elle sait comme moi ne pouvoir faire l'économie.

Et c'est là que j'ai pris une leçon.

C'est ma maman qui, épelant ses paroles lettres après lettre, a abordé le sujet. Malgré sa main faible, tremblante, malgré son corps plus que fatigué, malgré les mille infirmités qui emprisonnent l'expression de sa pensée, elle a pu m'exposer sa volonté, et ainsi me décharger du fardeau épouvantable du choix. Mais ce n'est pas, je l'ai compris, le plus important.

Pendant les 2 heures de dictée patiente, j'ai retrouvé ma maman dans tout ce qu'elle a de merveilleux. Cette détermination sereine, cet esprit pétillant toujours, cette façon d'éclairer la situation avec un regard sans hypocrisie, sans colère, en toute intelligence... Elle était concentrée pour m'épeler tout ça, j'étais concentré pour saisir chaque lettre, chaque mot, et je pense qu'un spectateur de la scène nous aurait trouvé à l'unisson en nous voyant ainsi, recueillis, concentrés, nous aimant, surtout, comme on s'aime quand on est une maman et un fils. Aussi joliment que cela.

Elle est, je suis, dans ce tunnel de la maladie, et je ne pensais plus pouvoir vivre encore ce genre d'échange, ces quelques instants paisibles à côté d'une personne qui vous est chère. Même si j'ai passé la quarantaine et que j'ai toujours fait face à mes devoirs de mon mieux, j'avoue avoir savouré une fois encore le bonheur paisible d'une maman qui, jusqu'au bout, vous soulage de vos craintes et vous donne l'exemple du courage. J'ai aimé la voir, la revoir ainsi, et mille images du passé me sont revenus du temps où elle me semblait invincible. Voilà 2 heures de passées dans le bonheur d'avoir une maman, à cet instant où le mot prend ou reprend toute sa valeur. A ce moment où ce privilège immense laisse apparaître les limites que seul le temps impose. J'ai pu passer 2 heures avec la maman que j'avais. Avec celle, et maintenant j'en suis sûr, que j'aurais toujours.

Ce fil n'aurait pas dû s'appeler "ma maman s'en va", je m'en veux d'avoir osé dire ça. D'avoir osé le penser. Ce n'est pas l'exacte vérité. Bien sûr ses yeux se fermeront bientôt, bien sûr elle ne sera plus ici, bien sûr je ne verrais plus son regard briller en me voyant, bien sûr elle aura rejoint le ciel. N'empêche : jusqu'à mon dernier souffle et même après, je sais, j'ai compris que ma maman serait toujours là à mes côtés. Comme elle l'a toujours été au fond. Puisque cet amour là ne meurt jamais.

marbre
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : jeu. 03 sept. 2015, 22:56
Conviction : catholique

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par marbre » sam. 12 sept. 2015, 0:00

Que dire dans de telles situations... Mon Dieu que la vie peut-être dure, effroyable même. Du courage Camino, oui, beaucoup de courage.

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1746
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par Marie du 65 » jeu. 17 sept. 2015, 18:25

Bonjour Camino,

Je lis aujourd'hui votre message plein de tendresse et d'espoir, votre Maman est très courageuse avant de partir elle a voulu vous faire comprendre qu'elle était prête pour le "Grand voyage", elle a voulu également vous associer à ce message empreint d'Amour et de tendresse "Mon fils ne craint rien je vais partir mais je serai toujours avec toi", voyez comme elle vous aime,si vous deviez changer le fil de votre message peut-être mettriez vous aujourd'hui " Une Maman courageuse me quitte", c'est le sentiment que je ressens pour vous en ce moment!!!

Soyez courageux et gardez en mémoire ces moments passés avec votre Chère Maman!!

Bien Amicalement!!

Marie.
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

camino
Censor
Censor
Messages : 191
Inscription : sam. 21 mars 2009, 22:46
Localisation : nord (59)

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par camino » lun. 12 oct. 2015, 10:31

Chers amis,

Ma maman s'est éteinte mercredi dernier, paisiblement. Je la rêve au ciel entourée de ceux qu'elle aime, souriante, belle et heureuse pour toujours. Merci de prier pour elle.

Camino.

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par axou » lun. 12 oct. 2015, 15:47

Cher camino,

Je suis heureuse d'apprendre que votre mère est partie en paix, grâce à Dieu.
Mes prières vous accompagnent,

Axou

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9492
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Ma maman s'en va...

Message non lu par PaxetBonum » lun. 12 oct. 2015, 15:58

Je ne manque pas de prier pour elle

Requiem æternam dona ei, Domine, et lux perpetua luceat ei !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités