Alcool et viol

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Algarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : sam. 09 nov. 2013, 20:25

Alcool et viol

Message non lu par Algarade » mar. 18 nov. 2014, 17:36

Bonjour,
Je vous écris parce que je suis en détresse; je ne veux choquer personne; j'entends des voix tous les jours 24 h sur 24 qui me harcèlent jour et nuit en m'insultant; mais le pire c'est que je ressens une sensation de viol...

Je suis sous antipsychotique et tranquillisant qui ne font pas effet... Je prends des doses de cheval et le traitement ne marche pas... Je ne sais plus quoi faire pour me sortir de cet état; je prie presque tous les jours. La douleur de cette humiliation est insoutenable, ce qui fait que je bois pour oublier ce que l'on me fait... Tout ce que je rêve c'est de reprendre le sport, d'avoir une vie normale, comme tout le monde sans cette humiliation... Tout ce que je sais est qu'un soir on m'a balancé un bout de métal par la fenêtre; j'ai cru tomber sur une rose mais je suis tombé sur une bombe...

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4148
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Alcool et Viol

Message non lu par Kerniou » mar. 18 nov. 2014, 19:12

Vous devriez contacter le médecin qui vous a prescrit votre traitement. Alcool et médicaments ne vont pas ensemble ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Algarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : sam. 09 nov. 2013, 20:25

Re: Alcool et Viol

Message non lu par Algarade » mar. 18 nov. 2014, 19:49

Je suis toujours suivie avec mon psychiatre mais rien ne change, je le vois tout les mois.. ça va faire plus de 3 ans que je suis sous médicament sans alcool pendant ces années-là ou ça devait faire cet effet... donc j'ai désespéré et repris de l'alcool...

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Alcool et viol

Message non lu par francismichel » mar. 18 nov. 2014, 20:46

Bonjour,

Si vous êtes suivi par un psychiatre, lui avez-vous parlé des voix que vous entendez 24 h sur 24 h ?

Parallèlement, comme chrétien, allez sans cesse et sans cesse vous ouvrir de vos péchés à votre prêtre pour en recevoir pardon et soutien de Dieu.

Vérifiez si votre vie personnelle tend à marcher sur chemin évangélique ? Dieu écoute ceux qui marchent sur ses pas (évangéliques). Confessez votre incapacité à y réussir et par la prière de demander à être aidé.

En outre, je vous invite à lire ces propos du starerz Serge sur les remèdes au désespoir et au découragement, en pièce jointe.

Que Dieu vous bénisse

Priez Dieu pour moi

Francis
Pièces jointes
Remedes-au desespoir-et-au-decouragement.pdf
(76.3 Kio) Téléchargé 75 fois
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9001
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Alcool et viol

Message non lu par PaxetBonum » mar. 18 nov. 2014, 21:09

Il faut clairement énoncer à votre médecin la vie insupportable que vous vivez.
Il faut insister sur le fait que vous voulez en finir avec ces voix et ces sensations.
Que si cela relève de la médecine qu'il vous prescrive les remèdes adaptés ou vous réfère à un confrère plus qualifié.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Alcool et viol

Message non lu par axou » mar. 18 nov. 2014, 21:26

Bonsoir chère Algarade,

je mesure les intolérables souffrances qui sont les vôtres et la croix terrible que vous portez. Appuyez-vous sur nos prières. Et sur toute personne, proche ou soignante, qui peut vous écouter.

Vous voyez votre psychiatre tous les mois mais ne pourriez-vous pas voir en plus un psychothérapeute toutes les semaines ? Quand on est en thérapie, on voit son psy toutes les semaines et c'est un grand soulagement et un vrai soutien lors des moments difficiles. J'ai remarqué cela : les névrosés habituels (un peu tout le monde) voient leur psy toutes les semaines et les psychotiques ne voient leur psychiatre que tous les mois, alors que parfois, ils vivent des souffrances intolérables et ont d'autant plus besoin de soutien. Pourquoi ne pas faire les deux (il y a des centres ou la psychothérapie est gratuite pour info) ?

Vous avez raison de prier, de vous accrocher à la prière. "Tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, Il vous le donnera" (je cite l'Evangile de mémoire). Au nom de Jésus, suppliez le Père qu'on vous trouve le bon traitement, les bons soutiens.

Sinon je vous partage une expérience : il y a une quinzaine d'années, j'ai eu exactement les mêmes sensations physiques de viol que vous, pendant plusieurs mois. La nuit les cauchemars, le jour les "flashs". (Je précise que je n'étais pas dans la psychose, avec des voix comme vous mais une névrosée banale suivie en analyse). J'ai songé au suicide et c'est en priant la Petite Thérèse (de Lisieux) que cet enfer s'est éloigné. Je vous confie donc à la petite Thérèse.

De tout coeur avec vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Etrigan
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : jeu. 09 févr. 2006, 13:21
Localisation : Pas loin de Paris, dans une ville protégée par une Sainte et des bois.
Contact :

Re: Alcool et viol

Message non lu par Etrigan » mar. 18 nov. 2014, 21:54

Chère Algarade,

La première chose qui m'est venu à l'esprit en vous lisant est le terme exorcisme.

Si au bout de trois ans de traitement vous en êtes là, vous devriez vous mettre en rapport avec votre diocèse pour demander à voir un prêtre exorciste. Celui-ci vous recevra (enfin, j'espère) et il prendra le temps de faire le point avec vous. Parce ce que vous décrivez me paraît aller beaucoup trop loin - au-delà des limites d'une simple maladie psychique.

Du reste, vous ne nous avez pas dit ce que votre psychiatre pense de tout cela.
Mais il est clair que les médicaments ne sont pas une solution définitive. Il vous faut une aide spirituelle. A défaut d'un exorcisme, s'il n'y a pas lieux, vous devriez être soutenue par votre Eglise.

Que Dieu vous garde.
Je prierai pour vous.
« Le Verbe s’est incarné pour la Rédemption du Péché. Faudra-t-il que le Saint-Esprit s’incarne pour la rédemption de la sottise ? » Léon Bloy

bng11
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : lun. 23 juil. 2012, 10:19

Re: Alcool et viol

Message non lu par bng11 » ven. 28 nov. 2014, 11:55

Bonjour ma chère Algarade,

Paix sur vous. Moi, je souffre de psychose maniaco-dépressive (bipolaire) et des voix j'en ai entendues. Des mauvaises...et des bonnes. L'ouïe spirituelle est un don et comme tout bien spirituel, nécessite de l'humilité dans le combat. Je vois un psy comme vous qui me prescrit mes médicaments et Jésus me soigne dans la prière tous les jours. J'entends parfois la voie de Marie ou du Seigneur, celle de saint Antoine de Padoue, de Sainte Claire d'Assise, qui sont de bonnes voix.

Les voix du purgatoire existent aussi pour celles et ceux qui ont un pareil don. La sagesse est dans le ciel et non sur la terre. Faire la paix... mendier la paix à l'adoration est une belle étape sur votre chemin de sainteté. Car il s'agit bien de cela, de sainteté. Ce combat est, je pense, un appel à vous rapprocher de Dieu, à remettre en cause votre vie et votre foi. Demandez-vous ce que Dieu veut de vous... et mendiez la paix du cœur. Si cette paix vous est accordée, vous serez libérée de ces voix incessantes desquelles il ne faut d'ailleurs exécuter aucun ordre.

J'ai perdu mon job récemment. Un job de 14 ans dans la pub. Depuis 4 ans, j'ai suivi le christ dans ma vie et j'ai tout perdu. Mais je ne m'arrête pas à ça. Les biens spirituels qui découlent pour soigner ma maladie sont infinis et je crois vraiment qu'à chaque mal psychique équivaut un bien spirituel.

Bonne chance sur ce chemin de paix et de réconciliation.

François

Algarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : sam. 09 nov. 2013, 20:25

Re: Alcool et viol

Message non lu par Algarade » sam. 29 nov. 2014, 1:53

Je vous remercie tous pour vos réponses; que Dieu vous bénisse. Je vis cet enfer tous les jours; je suis comme dans une impasse. Je voudrais vivre ma vie comme tout le monde; alors qu'avant j'étais sportive et je faisais beaucoup d'exercice... Je ne veux pas boire, mais je suis obligée de passer par là pour apaiser cette souffrance et ce n'est pas volontaire chez moi de boire; je ne veux pas, mais n'ai pas le choix, car je suis dans cette impasse qui me bloque, dans cette humiliation; le pire, ce qui me fait du mal c'est que je suis dans le péché et que je ne veux pas pécher; comment me contrôler; je ne c'est pas comment fuir ce fardeau, alors que je prie souvent...

bng11
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : lun. 23 juil. 2012, 10:19

Re: Alcool et viol

Message non lu par bng11 » sam. 29 nov. 2014, 11:15

Chère Algarade,
Comme vous le dites l'alcool n'est pas la solution, mais une échappatoire qui doit d'ailleurs bien vous empêcher de prier convenablement, je pense, et d'entrer en communion à la prière. L'impasse dont vous parlez, je la connais. Elle est psychique. Et à chaque mal psychique équivaut un bien spirituel.

Je vous recommande à la miséricorde de Dieu que vous connaissez si bien et d'ailleurs je vous trouve de pleine bonne volonté pour vous en sortir. Le secret se trouve peut-être dans l'abandon de vos combats dans le Dieu d'amour, notre Père, et avec le coup de pouce d'une association pour les alcooliques, vous devriez vous en sortir aisément. Quand on est dans une impasse, c'est qu'on est dans la mauvaise direction. Cela demande beaucoup d'humilité pour s'en sortir et de chercher dans le ciel la solution, dans la foi, dans la prière et dans l'Évangile. L'avez-vous lu ? Abreuvez-vous plutôt de la parole de Dieu, si je peux me permettre, et ne baissez jamais les bras, car vous n'êtes plus seule. Je vous propose de me contacter sur mon email pour poursuivre plus aisément des conversations qui peuvent vous faire du bien si cela vous intéresse. Non, vous n'êtes pas seule et la bonne direction vous allez la trouver. J'aimerais tant que vous me parliez un peu plus de votre mal avec lequel moi j'ai trouvé la paix. A bientôt, François

Un Chrétien Repenti
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : ven. 17 oct. 2014, 3:09
Conviction : Catholique

Re: Alcool et viol

Message non lu par Un Chrétien Repenti » dim. 30 nov. 2014, 15:39

Bonjour Algarade,

Je pense que Etrigan à raison de soulever la piste du "paranormal"...

Si les médicaments ne font rien à votre situation malgré "les doses de cheval" et malgré le suivi psychiatrique de ces dernières années, il peut en effet s’agir d'une persécution diabolique. En effet un ou plusieurs esprits malfaisants peuvent notamment vous inciter à boire et à sombrer dans la dépression, vous devez commencer par arrêter l’alcool!

Vous dites que vous ressentez des sensations de viols : vous arrive-t-il de faire des rêves impurs particulièrement réalistes et obscènes? Si c'est le cas vous êtes peut-être victime d'un incube (si vous êtes une femme) ou d'une succube (si vous êtes un homme)...

Avez vous eu recours à des pratiques occultes ou avez-vous dans votre famille des personnes qui y ont eu recours (magie, taromancie, magnétisme, etc...)?

Avez vous eu des pratiques liées au développement personnel, genre yoga, méditation et pratiques New-age ou des pratiques enseignées par les religions orientales, etc.?

Savez-vous si vous avez des ancêtres medium ?

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1145
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Alcool et viol

Message non lu par nad » lun. 01 déc. 2014, 15:42

Bonjour Algarade,

Croyez dans le soutien de la prière.

Je rejoins Etrigan et Un Témoin Repenti, un rendez-vous avec un prêtre exorciste semble nécessaire. Cela ne doit pas vous amener à arrêter votre suivi psychiatrique et votre traitement, au contraire. D'ailleurs aucun prêtre exorciste sérieux ne vous le conseillera.
Une guérison spirituelle aidera la guérison psychiatrique....

Prenez contact avec le prêtre exorciste de votre diocèse par exemple. Mais le fait que ce soit un prêtre est primordial, tout le monde ne peut pas exercer cette mission.....
deux sites peuvent aussi vous aider à comprendre un peu ce qu'est une guérison spirituelle, une délivrance :
- sosparanormal - Accueil sosparanormal.com/
- Vade-Retro - Qu'est-ce-que l'I.A.D?
vade-retro.fr/
Il y a quelques enseignements sur Youtube...

Bref la délivrance spirituelle n'est en soit rien d'extraordinaire, ne vous imaginez pas de grandes choses façon film sur exorcismes hollywoodien :) Mais elle est un secours pour l'âme et pour le corps car Dieu agit a travers le prêtre , le sacrement de pardon, les prières de guérisons... tout en ne contrevenant pas à la médecine...

Avez-vous essayé de prier le chapelet et /ou le chapelet de la Miséricorde divine quand la tentation de la boisson vous semble n'être que la seule solution pour vous aider à supporter votre souffrance ?

Croyez en notre soutien dans la prière.

Calme Courage et Confiance; Dieu est toujours près de vous, ouvrez-vous à Lui et faites-lui confiance.

En udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Algarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : sam. 09 nov. 2013, 20:25

Re: Alcool et viol

Message non lu par Algarade » lun. 01 déc. 2014, 21:55

Je vous remercie pour votre soutien. En ce moment je ne bois pas d'alcool, je me contrôle, mais c'est une lourde épreuve. Je vais donc me renseigner auprès de mon diocèse. Le pire ce sont ces voix qui sont vraiment des voix humaines; ce sont des femmes et des hommes qui me parlent comme si c’était des esprits humains. Peut-être aussi que le traitement n'est pas adapté et qu'il me faudrait une autre molécule pour bloquer certains récepteurs qui sont ceux de l'hypnose... car quand je dors je reçois des images comme des flash... tout ça pour un petit bout de métal jeté par une fenêtre un soir d'été... Je vais donc prier comme je le fais très souvent. Je vous remercie pour vos réponses...
Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Etrigan
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : jeu. 09 févr. 2006, 13:21
Localisation : Pas loin de Paris, dans une ville protégée par une Sainte et des bois.
Contact :

Re: Alcool et viol

Message non lu par Etrigan » ven. 05 déc. 2014, 15:21

Sachez que nous sommes là à votre écoute et que nous prions pour vous.
Mais dites-moi, que vous disent ces voix ? Tiennent-elles un discours cohérent ? Et que visualisez-vous dans votre sommeil ? Je ne sais pas si en parler ici vous aidera mais je ne doute pas que nous soyons nombreux à vous prêter attention.
« Le Verbe s’est incarné pour la Rédemption du Péché. Faudra-t-il que le Saint-Esprit s’incarne pour la rédemption de la sottise ? » Léon Bloy

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Alcool et viol

Message non lu par axou » ven. 05 déc. 2014, 22:12

Oui, nous prions pour vous chère Algarade !
Nous sommes là, à votre écoute.

Et voir un prêtre exorciste est une excellente idée.

Bien à vous,

Axou

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités