Je souffre d'un mal extrême

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Je souffre d'un mal extrême

Message non lu par idéale dévotion » mar. 23 sept. 2014, 0:09

[Veuillez noter que cette partie du sujet est en provenance d'un sujet publié dans la section "Morale et Éthique"]

Je veux mourir.
Anne a écrit :Pour quelle raison pensez-vous désirer ainsi la mort, idéale dévotion ?
Parce que Jesus Christ ne me sauvera pas.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Les rebouteux et autres guérisseurs

Message non lu par Anne » mar. 23 sept. 2014, 1:04

Pourquoi pensez-vous qu'Il ne vous sauvera pas ?

Et de quoi pensez-vous qu'Il devrait vous sauver ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Les rebouteux et autres guérisseurs

Message non lu par idéale dévotion » mer. 24 sept. 2014, 17:46

Je souffre d'un mal extrême mais je ne pense pas qu'il y ai de solution

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Les rebouteux et autres guérisseurs

Message non lu par Anne » jeu. 25 sept. 2014, 0:36

En cas de mal extrême, se tourner vers Dieu peut être d'une grande aide.

Dieu peut nous accompagner dans l'épreuve, nous soutenir et prendre soin de nous sur la route, peut importe à quelle étape nous sommes.

Pour ce qui est de la vie, tous, éventuellement, nous la perdrons, puisqu'elle est éphémère, quoi qu'on fasse.

Mais il y a autre chose à sauver, vous savez, idéale dévotion.

Il s'agit de notre âme. Elle est promise à la vie éternelle.

Et pour ça, il n'y a qu'un Sauveur.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Je souffre d'un mal extrême

Message non lu par poche » jeu. 25 sept. 2014, 6:50

Je vais prier pour vous.
:ange: :ange: :ange:

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Je souffre d'un mal extrême

Message non lu par francismichel » jeu. 25 sept. 2014, 10:12

Bonjour,

Permettez-moi un bref témoignage qui est le suivant: pendant 20 ans j'ai moi-même vécu dans un mal extrême et incompréhensible.......

Puis un jour, dans un désespoir extrême, j'ai ouvert toutes les ombres de ma vie, toutes mes souffrance au Christ, dans le cadre du sacrement de pénitence (réconciliation) et après l'absolution reçue du prêtre, une vie nouvelle en Christ a commencé.

Il est en effet très difficile de s'arracher au désespoir, à la pensée que personne ne peut rien pour nous, parce que, bien souvent, nous nous en convainquons nous-mêmes. En outre, le Malin (diable) vous renforce dans votre désespoir (inconsciemment).

C'est le boulot du Malin de parvenir à vous convaincre que le Christ ne peut rien pour vous. Il hait l'homme créé à l'image de Dieu et appelé à la ressemblance au Christ (dans son humanité parfaite).

Je ne doute pas des problèmes, d'ordre matériel et/ou affectif, que peut-être vous rencontrez et qui vous donne le sentiment que même le Christ ne peut rien pour vous.

Le Christ, peut-être ne résoudra pas vos problèmes matériels mais il sauvera votre âme avec certitude et vous donnera pardon, amour, clarté d'esprit, force et espérance pour repartir de l'avant.

Jetez-vous aux pieds du Christ et demandez-Lui qu'il vienne en aide à votre manque d'amour, votre manque de foi.

Le Père Ghoerge Calciu, dont vous pourrez lire deux propos par le lien ci-dessous, dit:

"Le Chrétien ne vient pas au monde pour mourir comme les animaux, nous ne sommes pas venus au monde pour vivre une vie qui se termine pas la mort, mais pour une mission sacrée: répandre la Parole de Dieu, être un exemple pour tous, faire le bien, parce que cela vous conduit au salut".

Par ailleurs, je suis un chrétien et bénévole d'accompagnement psychologique. si vous souhaitez parler face à face (par le biais de skype par exemple) vous pouvez me contacter, je suis à votre disposition.

Propos du Père Gheorge :

http://www.maldevivre-therapeute.com/Te ... odoxe.html

Pour me contactez :

http://www.maldevivre-therapeute.com/Consultations.html


En Christ

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Je souffre d'un mal extrême

Message non lu par Cepora » jeu. 25 sept. 2014, 13:58

Idéale dévotion,

J'ai 28 ans, presque le même âge que vous, c'est à peu près tout ce que je sais de vous car vous ne dites pas grand chose, alors je vais vous dire la vision que j'ai de la souffrance, je vais vous parler de moi. Mais il s'agit de ma compréhension, de mon vécu.

il y a quelques années de cela, j'étais vraiment dans un triste état, si vous m'auriez vu à ce moment là... Malade — j'ai une sclérose en plaques — au point de ne pas avoir la force physique pour tenir sur mes jambes, seul, sans argent, sans relation. Je souffrais beaucoup et la vie à mes yeux n'avait plus de sens, j'avais l'impression que le sort s'acharnait contre moi, je ne comprenais pas pourquoi. C'était une spirale infernale, moins j'acceptais cette souffrance et plus je me sentais mal, et plus je me sentais mal, moins je l'acceptais. Alors finalement épuisé, j'ai fini par me résigner, j'ai fini par remettre mon sort entre les mains de Dieu si j'ose dire, et j'ai accepté la réalité telle qu'elle se présentait à moi, sans chercher à lutter.

C'est à ce moment là que s'est produit quelque chose de nouveau : en l'acceptant je me suis détaché de ma souffrance. Non seulement ma souffrance physique, mais également ma souffrance phychologique.

Je pense que le Ciel m'a aidé dans mon chemin, je ne sais pas comment l'expliquer mais je le ressens dans mon coeur. Je suis parvenu à transformer mes angoisses en quiétude, mes frustations en charité, mes colères en amour... Ma vie a changé depuis, car mon regard sur elle a changé. J'analyse les choses d'une manière différente car j'ai pris conscience que mes pensées me construisent. Bien sûr cela ne s'est pas fait du jour au lendemain, mais petit à petit, étape par étape.

J'ai repris contact avec ma famille, j'ai recommencé à travailler malgrè ma maladie, au début je finissais mes journées totalement épuisé, je ne tenais plus sur mes jambes. Mais de jours en jours mon état s'est amélioré grâce à Dieu, je devenais de plus en plus fort.

Ce que j'essaie de vous dire en vous racontant tout cela, c'est que la souffrance est une étape qui ne dure pas, elle est inévitable dans la vie de chacun, il ne s'agit pas d'y échapper mais de savoir la traverser. Personnellement cela m'a rendu plus fort et plus humble, et je pense pouvoir dire qu'en traversant ma souffrance, cela m'a permis de devenir un homme.
J'ignore quelle est votre souffrance, mais celle-ci a un sens même si vous l'ignorez. Il faut commencer par l'accepter pour la comprendre, et en la comprenant vous pourrez la transformer.

Cela commence par savoir l'expliquer.

Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Je souffre d'un mal extrême

Message non lu par francismichel » jeu. 25 sept. 2014, 21:25

Bonsoir Cépora,


et merci pour votre témoignage de vie.

Il est une réalité certaine que nos pensées nous conduisent vers la vie ou vers la mort. Certaines viennent de Dieu et d'autres de notre imagination maladive et/ou du Malin.

Voici des paroles du Staretz Thaddée qui développent ce thème : "la puissance et l'action des pensées" dans notre vie, pour le meilleur ou pour le pire:

[Lien supprimé]

En Christ

Francis
Dernière modification par Anne le dim. 28 sept. 2014, 17:02, modifié 2 fois.
Raison : Vous pouvez résumer ce que vous trouvez pertinent à cette situation. Évitez les liens externes vers les sites non-catholiques dans cette section.
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Les rebouteux et autres guérisseurs

Message non lu par Théophane » jeu. 25 sept. 2014, 21:57

idéale dévotion a écrit :Je souffre d'un mal extrême mais je ne pense pas qu'il y ai de solution
Il y a toujours une solution ! Dieu n'est pas à un miracle près, Il irait même jusqu'aux portes de l'enfer pour nous sauver...
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les rebouteux et autres guérisseurs

Message non lu par PaxetBonum » ven. 26 sept. 2014, 10:01

idéale dévotion a écrit :Je souffre d'un mal extrême mais je ne pense pas qu'il y ai de solution

Si Dieu n'avait pas de solution pour vous alors il ne serait pas Dieu
Il a créé le ciel et la terre et tout ce qui les peuplent.
Le Créateur ne pourrait avoir de solution ?
Le Christ Dieu fait homme ressuscitait le fils de la veuve de Naïm, il pardonnait aux pécheurs…

Penser que votre maladie ou que vos fautes sont au-dessus de Dieu est une erreur.
Allez parler à un prêtre de ce qui vous tourmente.
Entrez dans l'Espérance.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Je souffre d'un mal extrême

Message non lu par idéale dévotion » sam. 27 sept. 2014, 21:53

Bonjour et merci pour vos messages je ne sais trop quoi dire ...

Il aurait été peut être plus judicieux d'exposer mon problème mais ce n'est pas évident pour moi de l'exposer dans les détails , en tout cas je me suis enfoncé dans un grand mal être et isolement les années passent mais absolument rien ne change réellement je suis toujours à coté de ma vie . Il y a plusieurs mois j'ai trouvé la foi ( et c'est pour ca que je suis ici ) mais dans la vie j'ai été dirigé dans différentes écoles de pensées à l'opposé de la religion et qui m'ont amenés à démystifier tout raisonnement humain et donc la foi , j'ai connu aussi des façon différentes d'aller bien ( médecines alternatives ) qui ne nécessitaient pas d'attachement à une foi particulière .

Donc aujourd'hui que faire , il y a des choses passés qui ont été plus ou moins bonnes et aujourd'hui la foi qui se présente avec insistance mais qui n'est pas en accord avec le cheminement dans lequel j'étais . Ce qu'il me faut aujourd'hui c'est des réponses clairs à mes questions , les philosophies et les médecines alternatives dont j'ai parlé avant ont eu un grand impact sur moi mais j'ai du y renoncer , aujourd'hui je sent bien que ca me manque mais en ayant renoncé je me retrouve sur la touche et surtout en ayant renoncé à ca j'ai l'impression de diminuer et je ne pense pas que la religion puisse m'apporter ce que cela m'à apporté .

francis michel >> Votre texte est intéressant , peut être pourrais je vous poser des questions en message privé ?

En tout cas merci à tous d'avoir répondu .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités