Ma fille est lesbienne

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Ava Rox
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : ven. 30 août 2013, 19:03

Ma fille est lesbienne

Message non lupar Ava Rox » ven. 30 août 2013, 19:29

Mes amis, je me sens totalement perdue...

Ma fille vient d'avoir dix sept ans et elle vient de m'annoncer une bien fâcheuse nouvelle. On était dans la voiture et elle me sort le plus simplement du monde qu'elle est lesbienne, qu'elle a trouvé "sa voie" comme elle dit. J'ai étais très choquée sur le coup et j'ai dis des mots assez dur, que je pense malgré moi. Désormais, je me sens profondément triste. Que dois-je faire ? L'envoyer chez un psy ? Un prêtre ? Je ne veux pas que ma fille prenne ce chemin là. Elle a toujours était droite, bonne avec son prochain et pleine de vie. Que dois-je faire ? Que dois-je en penser ?

Une mère angoissée.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Griffon » ven. 30 août 2013, 20:33

Bonsoir Ava,

Et donc,... votre fille se déclare lesbienne.
Ça fait un coup, c'est sûr.

Bon !
17 ans, c'est jeune.
Cela va-t-il s'installer définitivement ?
C'est pas si sûr.
Et là, votre réaction est importante,
Veillez peut-être à ne pas l'enfermer dans une étiquette, même si c'est elle-même qui se la donne.

Pour vous,...
Ben, votre fille, c'est bien plus qu'un type de sexualité, non ?
Le mieux que vous puissiez faire est de continuer à l'aimer.
Lui montrer que votre amour est gratuit, qu'elle est votre fille telle qu'elle est.
Dites-vous bien que, quoique vous fassiez, vous ne pourrez rien empêcher.
Alors, contre mauvaise fortune, bon cœur : essayer de sauver l'essentiel.
Montrez-lui que vous l'aimez. Dites-le lui.
Même si vous n'êtes pas obligée d'approuver tousses choix. Ce sont les siens.

Vis à vis du Seigneur, c'est très important.
Pas de reproche, mais de la prière.
Confier la à Jésus : il peut retourner son sœur et l'attirer à Lui.

Courage !
Rien, non rien n'est perdu !

En udp,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2542
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Cgs » ven. 30 août 2013, 21:16

Bonsoir Ava,

Si vous avez besoin de confier ces difficultés, il existe une association qui accueille les proches de personnes à tendance homosexuelle. Votre fille est jeune, ce n'est peut-être que passager, mais ce peut être bien d'avoir des témoignages d'autres parents qui vivent la même chose que vous.

L'association : Devenir Un En Christ. Leur site : http://www.devenirunenchrist.net/

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Aquero
Barbarus
Barbarus

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Aquero » mar. 03 sept. 2013, 13:42

Bonjour madame,
Je porte le désir homosexuel en moi. Quand je l'ai annoncé à mes parents, j'avais 16 ans je crois. Maman m'a aussitôt dit "on va t'aider à porter cette blessure, on sera là avec toi". J'en souffre toujours beaucoup mais Jésus par l'intermédiaire de sa Mère chérie est venu me ramener à la fois il y a quelques années et là j'ai mis ma confiance en Jésus, j'ai choisi le chemin que demande l'Eglise catholique, c'est à dire de vivre dans la continence. Ce que dit Griffon est juste, votre enfant ne se réduit pas à son orientation sexuelle. Je pense que vous devriez parler calmement avec elle de cela, sans vous énerver, pour montrer qu'elle peut compter sur vous. Surtout, ne la forcer pas à parler de cela à quelqu'un si elle ne le demande pas car cela pourrait la frustrer. Ensuite, je vous conseille de lire "L"homosexualité en vérité", disponible à la Procure, écrit par Philippe Arino, homosexuel vivant dans la continence. Cet ouvrage répond à beaucoup de questions et vous pourrez même le proposer à votre fille. Je prie pour vous et votre fille !

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Invité » mar. 03 sept. 2013, 18:08

Bonjour Ava,

Les enfants nous sont en quelque sorte confiés et ne nous appartiennent pas.

Nous les éduquons, du mieux que nous pouvons mais ils sont propriétaires de leurs corps et de leurs idées.

Ne laissez pas l'amour que vous avez pour votre fille se dégrader, au contraire.

L'opposition radicale risquerait de la conforter dans son choix (s'il en est un).

Dire "personnellement, je ne pourrai pas vivre ainsi, mais c'est ta vie" fera davantage mouche.

Après, il est possible que le sujet la dépasse elle-même, raison de plus pour être à ses côtés.

Elle est jeune, il se peut qu'elle ait cédé à un effet de "mode" ou bien qu'elle ait trouvé une façon de se démarquer de vous.

Patience, rien n'est encore définitif.

En union de prière :ange:

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2205
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar poche » jeu. 05 sept. 2013, 8:20

Bonjour

Parfois, Dieu nous donne surprises que nous ne voulons pas.
la meilleure chose que vous pouvez faire dans ce cas est d'aimer votre fille. Priez pour elle. Et bien de ses amis.

Anthony_Le_ Terrible
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : ven. 13 sept. 2013, 0:00

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Anthony_Le_ Terrible » ven. 13 sept. 2013, 0:21

Est t'elle vraiment lesbienne ? Ou tout simplement dégouté des hommes ?
Elle n'a peut être jamais rencontré de mec suffisamment séduisant et qui lui plaisait.

J'ai une amie qui se disait lesbienne jusqu'au jour où ... elle a essayé de m'embrasser !
C'est peu être tout simplement une crise d'ado ou de la provocation.

Ava Rox
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : ven. 30 août 2013, 19:03

Ma fille est lesbienne (réponse)

Message non lupar Ava Rox » lun. 23 sept. 2013, 22:02

Bonjour, ici la fille d'Ava...

Et j'avoue être très déçue de votre part. Au lieu d'aider ma mère a comprendre et même à me soutenir pour que je sois heureuse dans la vie, tel que je suis. Vous l'encouragez à prier pour que je sois hétéro ! Mais on ne peut pas devenir ce que l'on a jamais été. On ne peut pas devenir un autre.

Je suis heureuse, je suis amoureuse, depuis l'âge de mes premiers amours je me sens bien. Cela n’apparaît pas comme ça et surtout pas pour de la provocation qui n'est en réalité que l'illusion des adultes. Quand vous dites provocation, moi je cris vérité. Quand vous osez dire blessure, moi je vois de l'amour. J'ai failli mourir de rire quand je vois que l'un d'entre vous propose la continence. Une jeune fille qui vit sa relation avec tendresse et amour, avec tout le respect que l'on peut donner à l'autre doit tout arrêter, et donc se rendre malheureuse, et rendre malheureuse son amoureuse pour quoi ? Dite moi pourquoi je devrais le faire ?

Votre dieu n'encourage-il pas l'amour du prochain ? Votre Jésus n'a t-il pas tendu la main à une prostituée ?

Je me demande pourquoi vous ne dites pas tout simplement à ma mère "ta fille est-t-elle heureuse ? Aime t-elle son prochain ? Vis t-elle dans la bonté, le pardon et le respect ? Alors qu'elle importance si elle donne son coeur à autre être de dieu ?" Dieu aurait crée toute chose. Il m'a donc crée lesbienne. S'il l'a fait, c'est par amour. Je suis la jeune femme la plus heureuse et la plus amoureuse.

J'ai réussi mes études, j'ai fais de bons choix, j'ai toujours aidé les plus faible, je me suis sacrifiés pour mon prochain, j'ai même pardonné à ceux qui m'insultait dans la rue ! Alors, je crois avoir réussi toutes les épreuves de l'adolescence. J'ai prouvé mon droit d'être heureuse. Et je me sens heureuse avec Aurélie.

Dieu est avec moi. Vous iraient au royaume du Dieu lorsque vous comprendrez que l'amour est la plus belle chose au monde. Hétéro ou homo. Je termine ce message là et expliquer clairement à ma mère ce que les choses sont, et ont toujours été. Et seront toujours.

[inutile]

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Peccator » mar. 24 sept. 2013, 0:27

Bonjour, Mademoiselle "Fille d'Ava". Désolé de vous appeler ainsi : vous n'avez pas indiqué comme vous souhaitez être appelée, nous ne connaissons que le nom de votre amoureuse (Aurélie).


Votre message provoque en moi une certaine douleur, car alors que le Christ nous demande de vous accueillir, vous vous être sentie rejettée. C'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas : nous n'avons visiblement pas su montrer assez d'amour, pas assez de délicatesse dans nos réponses. Vous avez le droit "d'être déçue".


Donc, Mademoiselle, je vais commencer par vous dire que moi, je prie pour votre bonheur, et pour que vous connaissiez l'Amour. Et je sais n'être pas le seul : beaucoup de chrétiens vous diraient la même chose. Y compris (et à commencer par) le Pape.




Si vous voulez bien, je souhaite malgré tout reprendre quelques extraits des réponses faites à votre mère :
Ben, votre fille, c'est bien plus qu'un type de sexualité, non ?
Le mieux que vous puissiez faire est de continuer à l'aimer.
Lui montrer que votre amour est gratuit, qu'elle est votre fille telle qu'elle est.
Les enfants nous sont en quelque sorte confiés et ne nous appartiennent pas.
Nous les éduquons, du mieux que nous pouvons mais ils sont propriétaires de leurs corps et de leurs idées.
Ne laissez pas l'amour que vous avez pour votre fille se dégrader, au contraire.
Parfois, Dieu nous donne surprises que nous ne voulons pas.
la meilleure chose que vous pouvez faire dans ce cas est d'aimer votre fille

Il est indéniable que les réponses ont dû vous choquer. Même dans ces extraits, pourtant soigneusement choisis, je perçois encore un rejet de votre orientation sexuelle. Mais il me semble que le conseil donné à votre mère, c'est d'abord et surtout de vous aimer telle que vous êtes.


Effectivement, certains invitent à prier pour que vous soyez hétéro. Cela peut être car ces personnes sont conscientes que vous aurez à affronter plus de difficultés dans votre vie que les personnes hétérosexuelles (à commencer par le fait que vous allez devoir affronter l'homophobie qui est bel et bien une réalité). J'espère que c'est là ce que pensaient les personnes en question, et leur réponse aura été maladroite. Bien sûr je n'ignore pas que cela peut traduire une tendance plus ou moins consciente au rejet de l'homosexualité, et alors c'est carrément regrettable (pour rester poli).

Et en particulier, Anthony le Terrible a répondu d'une manière qui montre une grande immaturité et méconnaissance de l'homosexualité. Désolé Anthony si vous me lisez, mais je pense ce que je dis. Vous n'avez probablement pas rencontré beaucoup d'homosexuels au cours de votre vie. On ne devient pas hétéro simplement parce qu'un jour on embrace la bonne personne. A la rigueur, on découvre qu'on est attiré avant tout par des personnes, et pas par leur sexe. Mais au fond, ne devrait-il pas en être ainsi de chacun ?





La question de la continence est, dans une certaine mesure, indépendante de votre orientation sexuelle. Mais sincèrement, vous attendiez-vous à une autre réponse sur un forum catholique ? Ce n'est pas à proprement parler une question d'orientation sexuelle : l'enseignement de l'Eglise a toujours été qu'il faut rester continent tant que l'on n'est pas marié. Je sais bien que c'est difficile à entendre. Moi non plus, je ne suis pas marié. Je suis donc concerné autant que vous, exactement au même titre que vous. Et je n'en suis pas plus capable que vous. Et ma vie de foi n'est pas plus facile que si j'étais homosexuel.



Je veux bien discuter avec vous de la question de la continence, ainsi que du sens du mariage, mais c'est un sujet difficile, qui demande je pense un long cheminement de foi avant de pouvoir être compris. En tout cas, il en a été ainsi pour moi. Il me semble donc nettement préférable de mettre ces questions de côté : elles ne sont pas au Credo, et donc elles ne sont pas directement au coeur de la foi.


Si quand j'ai commencé à me rapprocher de l'Eglise, on m'avait dit "tu sais, tu ne peux pas être chrétien tant que tu as des relations sexuelles en dehors du mariage", j'aurais fui ! D'ailleurs, on me l'a dit, et c'est probablement l'une des raisons qui a fait que j'ai eu tant de difficultés à me convertir.
Mais même en confession, ce n'est un sujet que mon confesseur n'ont abordé que très tard, quand il a été confiant que je saurai comprendre. S'il avait commencé par là, il ne m'aurait probablement pas revu. Et même si aujourd'hui je comprend un peu mieux, je n'y arrive toujours pas.



N'allez pas croire que Jésus vous condamne, ni que l'Eglise vous condamne. Bien au contraire. Et vous n'avez pas à "prouver votre droit d'être heureuse" : tout être humain a ce droit. Je connais personnellement des couples homosexuels qui vivent ce qui m'a tout l'air d'être une belle relation d'amour, stable et visiblement pérenne (pour autant que je puisse juger de ce que vit un couple, qu'il soit homo ou hétéro).



Je constate que vous dites "votre dieu". J'en déduis que vous-même n'êtes pas chrétienne.
J'espère que vous ne m'en voudrez pas si je prie malgré tout pour que vous puissiez vous aussi découvrir que Jésus vous aime telle que vous êtes ; qu'Il ne vous demande pas de changer pour avoir droit à Son amour. Pour que vous vous ouvriez à Son amour, parce qu'Il vous apprendra à aimer : et donc, à aimer encore "mieux" les personnes que vous aimez. Je peux vous dire qu'aimer ma compagne m'apprend à aimer Dieu, et que Dieu m'apprend à aimer ma compagne. Il ne fait aucun doute pour moi qu'il en serait de même pour vous.


Contrairement à une idée reçue, les homosexuels ne sont pas excommuniés. L'Eglise ne les rejette pas. Il y a des homos qui sont actifs dans l'Eglise. Il y a même des associations de chrétiens homosexuels.
Si un jour vous avez envie d'en apprendre plus sur Jésus et sur l'Eglise catholique, peut-être pourriez-vous vous rapprocher d'une de ces associations : j'espère que vous y rencontrerez des gens qui vous accueilleront sans vous juger.
(malheureusement, je ne peux pas en être sûr : il y a aussi des homosexuels homophobes...).
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1123
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar nad » mar. 24 sept. 2013, 10:22

Bonjour, ici la fille d'Ava...
Bonjour Mademoiselle ?
Et j'avoue être très déçue de votre part. Au lieu d'aider ma mère a comprendre et même à me soutenir pour que je sois heureuse dans la vie,


Déçue de quoi et pourquoi ?

Ces messages ne vous étaient pas destinés mais à votre mère, n'est-il pas ?
Vous dites ne pas être dans la provocation mais que penseriez vous d'une intervention de votre mère dans vos messages ?
Vous dites que vous êtes respectueuse du prochain, comptez-vous votre mère dans le prochain ? Vous vous moquez des propos d'une personne qui confie des aspects privés de sa vie sur ses tendances homosexuelles et la continence ....

enfin (parce que cela m’horripile au plus haut point DIEU, pardon le Seigneur connait mes limites en patience) vous nous dites
Dieu est avec moi.
MAis Dieu EST AVEC TOUS, pas avec vous et pas nous, pas avec nous et pas vous... IL EST AVEC TOUS ! ensuite c'est l'affaire de chacun d'être avec lui....
Oui la plus belle chose au monde est entre autre l'AMOUR, mais vous le réduisez qu'à 2 éléments de ce qu'est l'Amour un aspect sentimental et un aspect physique, mais l'Amour celui que Dieu nous appelle à vivre dépasse cela c'est la charité, c'est encore bien plus grand et cela 'apprend et se découvre tous les jours et vous comme nous n'en n'avons et n'en voyons qu'un iotas. L'amour dont vous parlez n'est qu'un amour humain avec ses beauté et ses limites.

Mes propos ne sont pas des jugements sur votre personne, personnellement je n'accueille ni un hétéro, ni un homo, mais un être humain, homme ou femme frère en humanité, et c'est souvent déjà "pas tous les jours faciles" :oops: .....
Mais ils sont des points de réflexion et cela s'appelle de la correction fraternelle;
Je suis maman, je ne me permettrai pas, sauf danger vital, de me mêler d'une conversation de ma fille ou de courrier, sans y avoir été invitée, présentée et en assumant ma propre personne sans taire le lien de parenté mais en ayant mon propre nom ou pseudo.
Ce sont des règles de confiance de respect et d'éducation basiques ....

Bonne journée
Nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Ma fille est lesbienne (réponse)

Message non lupar Johnny » mar. 24 sept. 2013, 11:14

Ava Rox a écrit : J'ai réussi mes études, j'ai fais de bons choix, j'ai toujours aidé les plus faible, je me suis sacrifiés pour mon prochain, j'ai même pardonné à ceux qui m'insultait dans la rue ! Alors, je crois avoir réussi toutes les épreuves de l'adolescence. J'ai prouvé mon droit d'être heureuse. Et je me sens heureuse avec Aurélie.
1) "Qui suis-je pour les juger ? " a dit le pape François à propos des homosexuels.

2) Avoir un enfant homosexuel est la plupart du temps douloureux pour les parents, mais c'est quand même moins dramatique que d'autres "tuiles", qui peuvent tomber sur une famille, comme le divorce, la rupture avec les enfants, la drogue....

3) J'aime bien votre expression "le droit d'être heureux" : nous avons tous l'espoir et le besoin d'être heureux, mais le bonheur est-il un droit ?
Nous devons construire notre bonheur, en surmontant les obstacles autant que nous le pouvons, et en évitant les chemins de traverses qui conduisent à des impasses à moyen terme. Pas évident pour un ado.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Ma fille est lesbienne (réponse)

Message non lupar Peccator » mar. 24 sept. 2013, 14:32

Johnny a écrit :2) Avoir un enfant homosexuel est la plupart du temps douloureux pour les parents, mais c'est quand même moins dramatique que d'autres "tuiles", qui peuvent tomber sur une famille, comme le divorce, la rupture avec les enfants, la drogue....
S'il vous plait, prêtons tous attention à ce type d'expression : c'est maladroit et blessant pour ceux qui sont concernés.
Peut-être n'en êtes vous pas conscient, mais le terme de "tuile", et plus encore la comparaison avec la drogue, sont une condamnation implicite. Ce n'est une tuile que parce que l'on projette sur la personne un désir de projet de vie, et que l'on est déçu.


C'est bel et bien une "tuile", en effet, mais parce que cela signifie que la personne concernée va devoir affronter des épreuves pas faciles à vivre. C'est une "tuile", parce que nous chrétiens espérons que la terre entière entende la Bonne Nouvelle, et que l'on sait bien que les homosexuels, qui trop souvent se sentent rejetés, méprisés par l'Eglise, vont avoir des difficultés à l'entendre.

Mais ne comparons pas cela à la drogue...



C'est souvent douloureux pour les parents... Oui, peut-être. Mais certains parents ont beaucoup de mal à accepter la vocation de leur enfant, leur appel au sacerdoce ou à la vie consacrée. Il y a une douleur quand la vie de son enfant prend une orientation qui n'est pas celle que l'on aurait souhaité pour lui. C'est pourquoi il ne faut pas oublier que c'est l'amour qui compte plus que tout.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

alinemarie8861
Barbarus
Barbarus

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar alinemarie8861 » jeu. 26 sept. 2013, 2:01

ABSOLUMENT!! (pardonnez mon intervention!, mais c'est plus fort que moi!).

après avoir reçu et vécu un certain nombre de Grâces ces derniers mois, je puis désormais affirmer haut et fort, torse fièrement bombé en avant!, que
OUI!, L'AMOUR DE DIEU EST SALVATEUR!, REDEMPTEUR!, ET DEPASSE L'AMOUR HUMAIN!, SI FORT ET SINCERE FUT-IL!! (mais qui n'est pas pour autant futile!, héhéhé).

que ca soit notre Pape!, vous ou moi (en tant qu'individu!), QUI SUIS-JE?/QUI SOMMES-NOUS??! POUR ME/NOUS PERMETTRE DE JUGER??? (et ce!, sans même de suite penser à une "orientation sexuelle" spécifique!).
"ne jugez pas!, et vous ne serez pas jugés! ; ne condamnez pas!, et vous ne serez pas condamnés!. comment!?, tu dis à ton frère!? "laisse-moi enlever cette paille de ton oeil?" alors que tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien???. hypocrite!, enlève plutôt d'abord la poutre de ton eil, et ensuite tu y verras clair pour enlever la paille de l'oeil de ton frère!"

Il peut certes, paraître "abusé, trop drôle" (ou que sais-je d'autre?) de te dire de te contenir, de prier Marie, Jésus, réciter le chapelet, de te confesser etc..... mais alors!, quelle solution?, quel conseil proposer? (puisque les conseilleurs ne sont jamais les payeurs!)...

si je puis me permettre, je ne te dirai qu'une chose!: AIME-TOI TOI-MEME D'ABORD!, TELLE QUE DIEU T'A FAITE !, IL TE DONNE PEUT-ETRE PAR LA UNE EPREUVE A VIVRE?.... QUOI QU'IL EN SOIT!, UN BIENFAIT EST CACHE DERRIERE!, MAIS IL SE PEUT QUE TU AIS BESOIN DE TEMPS POUR LE DECOUVRIR ET LE COMPRENDRE PAR TOI-MÊME?....

je te porte dans mes prières, et prie pour que tu trouves et gardes durablement la sérénité.
(pardon si, comme les autres, je tombe "à côté" par maladresse....).
En Christ.

emjiemji
Barbarus
Barbarus

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar emjiemji » dim. 13 oct. 2013, 23:13

Nos enfants baignent aujourd'hui dans le monde où des discussions sur le sexe et homosexualité sont si courantes qu’elles deviennent banales.
Quand j'avais 17 ans j'aimais ma prof. de biologie. Et toute ma longue vie j'ai profondément aimais presque chacune de mes bonnes amies. Oui, c'était de l'amour, vrai, mais complètement fraternel. Peut-être votre fille s'imagine que chaque amour conduit vers une relation sexuelle ?

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Ma fille est lesbienne

Message non lupar Invité » sam. 22 févr. 2014, 6:01

Bonjour,
Ceci sera probablement mon seul post sur votre forum.
Je dois avant tout vous dire que je ne suis pas croyant mes respectueux de la religion et de la vie de chacun.
Le créateur n'est pas mon guide mais je vis dans le bien et pour le bien.
J'aimerais donner un avis différent de ceux deja donner, l'avis d'un jeune bisexuel sans conviction religieuse...
Vous avez donnés des conseils dans le seul but de changer l'orientation sexuelle de cette jeune femme qui s'aime comme elle est. Pourquoi ne pas donner des conseils à sa mère pour accépter la situation et la rendre heureuse de voir sa fille heureuse ?

vous parlez d'amour humain comme si il etait dérisoir en rapport de l'amour de dieux, pourtant je dirais que seule la personne qui n'a jamais connue l'amour fou (la seule faÇon d'aimer je trouve) peut écrire une telle chose sans relire sa phrase plusieurs fois. L'amour d'un coeur peut rendre fou à en perdre la raison tout en nageant dans le bonheur, l'amour d'un guide peut rendre fou a en tuer des innocents en son nom (a mon avis il n'avait pas demandé de "sainte" croisade...)

Madame, pensez vous que votre dieux vous fermera ses portes car votre fille est lesbienne ? pensez vous qu'il vous aimeras moins pour ne pas avoir réussi à la garder sur le chemin de la foi ? pensez vous qu' il frappera votre famille par la maladie ? Pensez vous que c'est un monstre ? (je ne parle pas de sa fille)

et votre fille serait elle un monstre car elle nage dans l'amour et le bonheur avec une personne du meme sexe sans penser au mal que cela peut vous faire ? si vous me dites que votre fille n'est pas un monstre mais qu'elle est égoiste de ne pas penser a vous alors vous etes un monstre egoiste de surcroit.

tout le monde ici travaillent pour le bien de l'homme et de l'humanité mais a en croire ce que j'ai lu, je peux dire : tous les hommes ici travaillent pour déshumaniser le monde.
je suis sur que le Seigneur ne rejette pas les homosexuel, l'église peut etre, la population religieuse, elle, est la plus homophobe qu'il m'ai été donner de voir et cela me désole venant d'homme de bien...

je suis désolé de la mise en page, certainement de quelques erreurs grammaticale et du soupÇon de méchanceté que certains capteront mais j'en ai marre d'etre comparé a une erreur de la nature par la plupart d'entre vous...

et surtout, Ava, votre fille n'est elle pas votre bien le plus précieux pour vous permettre de la rendre malheureuse à cause d'une idéologie qu'elle ne partage pas ?

. au revoir et que la force soit avec vous


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité